Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'milice'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

4 résultats trouvés

  1. extraits Le rappeur grec Pavlos Fyssas, connu sous le nom de scène Killah P, a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi à Athènes, devant un café à Amfiali, un quartier populaire du Pirée. L’artiste, connu pour son engagement dans le mouvement antifasciste, est décédé dans la nuit à l’hôpital de Tzanio, des suites de ses blessures à l’arme blanche. Le site indépendant EnetEnglish rapporte qu’« un groupe de quinze à vingt fascistes, portant des T-shirts noirs, des bottes et pantalons militaires, déployés » dans la rue, auraient hélé le rappeur de 34 ans, qui se promenait alors avec sa petite amie et un autre couple. .....(....).... L’agresseur présumé a été appréhendé peu après par la police, selon un rapport d’agence. L’homme de 45 ans aurait reconnu appartenir au parti néonazi de l’Aube dorée et avoir agi avec un motif politique. Le parti fasciste dément toute implication. sources : http://www.rue89.com/rue89-culture/2013/09/18/grece-stupeur-apres-lassassinat-rappeur-antifa-killah-p-245819 autre source : http://lahorde.samizdat.net/2013/09/18/grece-le-rappeur-killah-p-assassine-par-des-neonazis/
  2. Cinq blessés, dont un à la tête. Des militants antifascistes rassemblés place Saint-Michel se sont fait agressés par une quarantaine de personnes, membres de groupes d'extrême droite, lors d'un rassemblement le 1er mai. « Nous étions une trentaine, vers 10h15, quand entre 30 et 40 personnes ont débarqué et nous ont attaqués », raconte Alain Pojolat, membre du NPA joint par StreetPress. « Certains étaient casqués, ils avaient des couteaux, des matraques télescopiques et surtout des bombes d'acides, enveloppées dans du papier journal », explique-t-il. Une « charge très très violente » qui a duré une dizaine de minutes, pendant lesquelles les militants antifascistes tentent de repousser leurs agresseurs, sous l’œil impassible de trois policiers. Pour Alain Pojolat, la non-intervention des flics est « délibérée ». « Il y avait la manifestation du FN le matin, ils savaient qu'il pouvait y avoir des agressions. », poursuit-il. Encerclement Les agresseurs se sont enfuis quand les renforts de la police sont arrivés. Mais ils n'ont pas été poursuivis. « Les policiers nous ont encerclés. On a dû négocier longtemps, en expliquant que la manifestation était déposée en préfecture, avant qu'ils nous laissent partir. », détaille Alain Pojolat. Pendant ce temps, les participants à la manifestation antifasciste affluaient. Hommage Finalement, ce sont 200 personnes qui ont participé au rassemblement, jusqu'au pont du carrousel, en hommage à Brahim Bouarram. Le 1er mai 1995, ce jeune de 28 ans s'était noyé après avoir été poussé dans la Seine par des manifestants en marge d'un rassemblement du Front national. Une commémoration a lieu chaque année, mais, cette année, elle avait une saveur particulière. « On voulait marquer le coup. Ça fait trois mois que l'extrême droite bat le pavé avec les manifs contre le mariage pour tous. Cette année, le rassemblement était clairement orienté contre le FN. », indique Alain Pojolat. La police a précisé qu'il n'y avait pas eu d'interpellation. SOURCE : http://www.streetpress.com/news/86979-des-militants-antifascistes-agresses-le-1er-mai
  3. C'est vieux mais instructif : Confessions d'un «fantôme» Un ancien du DPS révèle à «Libération» les activités de déstabilisation et d'infiltration menées en France et en Afrique. Par LASKE KarlDELY Renaud LIBERATION 6 JUIN 2001 Ce témoin est un soldat perdu. Un soldat du Front national. Il révèle, à visage découvert, l'existence jusqu'en 1999 d'un groupe paramilitaire secret au sein du FN. Non pas celui des gros bras déjà connus, mais ce qu'il appelle «30 à 60 fantômes»: une sorte de «service action» du FN, mis en place par Bernard Courcelle, l'ancien chef du DPS ­ de 1994 à 1999. Claude Hermant, 38 ans, a été membre du service d'ordre du FN ­ Département Protection et Sécurité, DPS ­ pendant six ans. Recruté par Courcelle, il a suivi son patron, début 1999, lors de la scission du Front. Mal lui en prend. Courcelle, qui a annoncé son ralliement à Bruno Mégret, est chargé d'une mission de sécurité par le Congo de Denis Sassou N'Guesso. Il fait partir Hermant, et plusieurs membres de l'ex-DPS, à Brazzaville. L'opération tourne mal. Hermant est incarcéré durant sept mois, avant d'être gracié par le président Sassou (Libération du 14 mai). Courcelle est venu témoigner contre lui. Libéré, Hermant coupe les ponts. Le service d'ordre auquel il a appartenu s'est scindé en deux: les uns sont restés au DPS de Le Pen, les autres ont rejoint le DPA (Direction Protection Assistance) de Bruno Mégret. «Fantômes». «Le DPS est actuellement fragilisé, car en pleine restructuration sur les deux Fronts, écrivait Hermant à la justice congolaise en 1999, il est du pouvoir médiatique d'effacer définitivement cette armée des ombres en faisant éclater la vérité.» Il parle d'un «système hors la loi», dont il désigne «la tête pensante»: Courcelle. Une force de frappe secrète chargée, selon Hermant, d'infiltrer les «ennemis» (Ras l'Front ou SOS Racisme) et des bandes de jeunes susceptibles d'accentuer le climat d'insécurité dans certains quartiers, non acquis au Front national. Bernard Courcelle, ancien capitaine d'un régiment de parachutistes d'infanterie de marine et ex-informateur de la DPSD (direction de la protection et de la sécurité de la Défense), aurait calqué sa structure de sécurité sur celle des services spéciaux. Un service action, un service de renseignement et un découpage territorial de la France en six gran des zones géographiques calquées sur les zones militaires."" ...(....)..... LIRE EN ENTIER SUR : http://www.liberatio...ns-d-un-fantome à lire : - http://www.rajf.org/spip.php?article38 - http://fr.wikipedia....es_priv%C3%A9es -http://droites-extre...or=RSS-32280322 -http://www.lepost.fr...e-neonazis.html pourquoi donc le fhaine n' a jamais été interdit ? j' attends vos commentaires et votre réponse à ma question....:smile2:
  4. De graves incidents, s’apparentant à un “lynchage”, se sont déroulés en gare de Toulon, mardi 4 novembre dernier – “Lyncher” : exécuter sommairement, sans jugement régulier et par une décision collective, un criminel ou supposé tel [1]. Si vous avez été témoin d’une partie de ces événements, merci de contacter la LDH de Toulon : par téléphone au 06 21 63 40 88, ou par mail : ldhtoulon@gmail.com. La victime a saisi la justice, et votre témoignage peut être important pour établir la vérité. Vous trouverez ci-dessous l’article que La Marseillaise a consacré à ces événements dans son édition du 14 novembre dernier, suivi du dossier publié dans Var matin le 15 novembre 2014. <br class="nettoyeur"> Comment tout peut dérailler dans un train d’enfer par Thierry Turpin, La Marseillaise du 14 novembre 2014 Contrôle au faciès ou préjugés sociaux. Quand les a priori négatifs alimentés par la rumeur débouchent sur un mouvement de foule hostile. Birame S., 41 ans, raconte la mésaventure dont il a été victime le 4 novembre dernier en gare de Toulon. C’est dans un premier temps la Ligue des Droits de l’Homme qui nous alerte. Avec pour les militants associatifs plus qu’une simple conjonction de faits malencontreux qui auraient dégénéré. La couleur de peau de monsieur S. ayant vraisemblablement alimenté des fantasmes... Ces derniers aboutissant au passage à l’acte. Donc ici, les faits tels qu’ils ont été vécus par la victime dont le témoignage est appuyé par un défenseur des Droits de l’Homme. « Je suis un utilisateur quotidien de la SNCF, depuis 2006, sur le parcours Toulon-Marseille, dans le cadre de mon travail de salarié de la Mission locale de Marseille », explique l’infortuné conseiller en emploi et formation de la structure associative. II bénéficie pour ces allers-retours journaliers d’un abonnement salarié annuel. Le voilà donc prêt à embarquer comme tous les jours ce matin du mardi 4 novembre 2014 : « Le train express de 7h46 que je voulais prendre est supprimé, il me faut prendre celui de 7h51 » raconte-t-il. Un mouvement de grève perturbe en effet ce jour-là le trafic. « Je m’achemine alors vers le quai, à vive allure... » Un entrain qui est vite réfréné par un barrage flltrant qui contrôle les titres de transport dans le passage souterrain. « Parmi de nombreux voyageurs, on me demande mon billet sans les civilités d’usage ; je soumets ma carte d’abonnement, qui m’est rendue et je cours vers le quai - il est alors 7h50. Lorsque j’entends crier : “Revenez ; revenez, c’est octobre et pas novembre...” » Certainement déjà agacé, Birame S. dit alors agiter sa carte au bout de son bras, en répondant que « Non ! » il s’agit bien de sa carte de novembre et que de plus il est « sur un abonnement annuel salarié depuis des années. » Et c’est comme ça que tout commence. Il finira jeté hors du train avec ses affaires, les lunettes cassées et extrêmement. choqué. ....................(........................).................................. en entier sur : http://ldh-toulon.net/scenes-de-lynchage-en-gare-de.html
×