Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'le Primatice'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

1 résultat trouvé

  1. Bonjour, Tout commença au cœur d'une immense forêt : celle de Bière, propriété des Capétiens dès l'an mille. Fontainebleau* est une ville qui accueille les rois depuis le Moyen Âge : 34 souverains s'y sont succédés, venus en villégiature pour profiter du bon air et de l'immense domaine boisé propice à la chasse qui l'entoure. C'est en 1137 qu'une résidence royale y est pour la première fois mentionnée dans une charte du roi Louis VII, mais cela remonte à si loin qu'aujourd'hui encore, nous ignorons pratiquement tout sur ses plans. Elle se composait vraisemblablement de bâtiments irréguliers formant une cour ovale au centre de laquelle se dressait une grosse tour carrée. Un ensemble ceinturé de fossés peut-être secs ou remplis d'eau, on ne sait pas. Après Louis VII, c'est Saint-Louis qui vint profiter des lieux, où il fit embellir et agrandir le site par de nouvelles édifications, ainsi qu'un couvent-hôpital en 1259 qu'il confia à l'ordre des Trinitaires. Mais c'est François 1er qui, pour l'essentiel, donna au château cet aspect qu'on lui connaît encore. Dès 1528, le roi bâtisseur fait reconstruire les bâtiments de la cour Ovale en utilisant les anciennes fondations. Le château médiéval devient palais, désormais doté d'une nouvelle entrée : la porte Dorée. Suivent la construction d'une chapelle à deux niveaux consacrée à Saint Saturnin. Autour de 1540, à l'emplacement du couvent des Trinitaires, une grande basse cour est aménagée, que l'on connaîtra plus tard sous le nom de cour du Cheval Blanc. Elle est reliée à la cour Ovale par une aile qui abrite la galerie François 1er au premier étage. Peintres, sculpteurs, architectes et autres artisans italiens affluent au palais que François 1er n'a de cesse de vouloir embellir. Entre 1568 et 1570, le Primatice*, auquel le palais doit bon nombres de stucs et fresques incomparables de beauté, élève l'aile de la Belle Cheminée dans la cour de la Fontaine. Ci-dessus : un stuc du Primatice. Henri II poursuit par la suite l'œuvre de son père avec l'édification de la salle de Bal, avant qu'Henri IV ne prenne le relai. Dans le souci de régulariser la cour Ovale, ce dernier la dote d'une nouvelle entrée monumentale à l'est, qui portera le nom de porte du Baptistère en souvenir du baptême du futur Louis XIII. Ce nouvel accès est précédé par une cour de communs aménagée entre 1606 et 1609 : la cour des Offices. Henri IV fait encore édifier l'aile de la galerie de Diane, une volière (disparue) et creuser le Grand Canal. Avec les rois qui suivront, c'est surtout la cour du Cheval Blanc qui connut des modifications, en dehors de la construction du pavillon de l'Etang en 1662 (donc sous Louis XIV) que l'on doit à l'architecte Louis Le Vau*. Sous Louis XV, l'aile sud qui abritait la galerie d'Ulysse fut remplacée par un bâtiment de logement pour la cour. Ci-dessus, le pavillon de l'Etang. Sous l'Empire, l'aile Ferrare, à l'ouest, fut démolie, et Napoléon fit entièrement redécorer le pavillon de l'Etang. ****************************************************************************************************************************************** Nota bene : * * ********************************************************************************************************************************************* Fontainebleau, ville d'artistes : La première école de Fontainebleau est constituée d'artistes italiens invités en France par François Ier pour décorer le palais (chantiers de reconstruction et d’extension de la Renaissance) : Rosso Fiorentino (Florence en 1494 - Fontainebleau en 1540), auquel succède Le Primatice, assisté de Nicolò dell'Abbate. Ces peintres influencèrent de nombreux artistes français tels que Jean Goujon ou Antoine Caron ou bien Noël Jallier. Il en découla un certain courant artistique rattaché au maniérisme, mélange de différentes techniques : peinture, sculpture, architecture, pour composer un véritable art du décor. Ci-dessus, la bibliothèque du palais. La seconde école de Fontainebleau, sous le règne de Henri IV, réunit des artistes français tels que René Boyvin, Toussaint Dubreuil, Martin Fréminet et Quentin Varin ou flamands tels qu'Ambroise Dubois. Entre 1830 et 1875, une nouvelle école voit le jour dans les parages de la ville, l'Ecole de Barbizon, du nom du village à l'orée de la forêt où les peintres paysagistes et animaliers venaient travailler "d'après nature". Dès 1863, les maîtres de cette école sont rejoints par la jeune génération des Bazille, Monet, Renoir et Sisley qui, à leur tour, feront évoluer la manière de peindre et donneront naissance à l'impressionnisme. En 1875, Barbizon compte une centaine d'artistes et d'esthètes arrivés de l'étranger pour 351 habitants. L'engagement militant des peintres conduira aux premières mesures mondiales d'un patrimoine naturel avec la création de "réserves artistiques". Rochers à Fontainebleau, par Camille Corot. *************************************************************************************************************************************************** Denecourt et Colinet : deux hommes que les randonneurs peuvent honorer ! Claude François Denecourt, sergent à la retraite, s'installe à Fontainebleau en 1832. Ce sera pour lui une véritable révélation et, pendant 40 ans, il n'aura de cesse de sillonner la forêt, dégageant et aménageant des grottes, créant des fontaines et des tunnels, balisant 150 km de sentiers à travers les chaos rocheux. Son premier guide est publié en 1839, son premier sentier -celui du Mont Chauvet- est tracé en 1842, ses indicateurs paraissent en 1847... Son œuvre suscite en premier lieu des réticences de la part des artistes, qui l'accusent d'ouvrir le domaine aux touristes, mais dès 1855 il est publiquement salué par Nerval, Baudelaire, Sand, Musset, Hugo et autres célébrités de son époque. La tour d'observation qu'il a édifié en 1851 sera d'ailleurs inauguré par Napoléon III et l'impératrice Eugénie deux ans plus tard. Denecour décède en 1875, et c'est Charles Colinet qui se charge de poursuivre sa mission, traçant dans le même esprit plus de 100 km de sentiers supplémentaires. Son épouse reprend à son compte l'entretien de l'ensemble des circuits à sa mort, puis c'est le Touring-Club de France qui en assurera le relais jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. Depuis 1948, c'est l'Association des Amis de la Forêt de Fontainebleau qui s'occupe des sentiers bleus créés par Denecourt et Colinet. ***************************************************************************************************************************************************** * Le nom de Fontainebleau est très ancien : on en trouve une première mention écrite sur la charte de succession de Louis VI, en 1137. Nous supposons que son étymologie est une contraction de Fontaine-belle-eau puisque les sources sont innombrables partout alentour. Il se pourrait encore que cela provienne de Fontaine-Bliaud, ou Fontaine Eblaud, ou Blitwald, ou de Blatobald (nom d'une famille de guerriers francs parmi d'autres) ou même encore du dieu Bélénos, que les Gaulois honoraient par des feux au solstice d'été. L'on parle encore d'un chien qui s'appelait Bleau et qui avait découvert une fontaine, chien qui tantôt appartient à un garde forestier, tantôt au roi Charles IX... et encore, qui sait si d'autres versions n'existent pas ! Ses habitants sont les Bellifontains. ******************************************************************************************************************************************************* Sources : Fontainebleau, éd. Octavius ; Hauts lieux de la forêt de Fontainebleau, J.P. Hervet & P. Mérienne, éd. Ouest-France. + wikipédia.
×