Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'huile de palme'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

9 résultats trouvés

  1. L’Assemblée nationale maintient l’huile de palme parmi les biocarburants, Matignon demande un second vote. Les députés ont voté sans débat jeudi un report à 2026 de l’effacement de l’huile de palme de la liste des biocarburants, suscitant la colère des associations écologistes. La décision suscite un tollé chez les associations écologistes et parmi les députés. Jeudi 14 novembre, l’Assemblée nationale a voté, sans débat, un report à 2026 de l’effacement de l’huile de palme de la liste des biocarburants, qui bénéficient d’un avantage fiscal. Cette mesure est favorable au groupe pétrolier Total pour sa nouvelle bioraffinerie de La Mède, près de Marseille. SOURCE
  2. Bonjour, L’utilisation de l’huile de palme dans des secteurs comme la nourriture ou les cosmétiques a déjà diminué en Europe, mais elle a augmenté dans le domaine des biocarburants. Le Parlement européen se prononce ce mercredi sur la suppression totale de l’huile de palme dans les carburants en 2021. Il l’accuse d’être responsable d’une déforestation trop importante. Explications : En 2009, une directive européenne a encouragé le mélange de cultures alimentaires – huile de colza, soja ou palme… – dans les carburants. L’intention était bonne : il s’agissait de diminuer la dose de pétrole, gros émetteur de gaz à effet de serre (GES). L’UE s’apprête à faire marche arrière. Le Parlement devrait bannir aujourd’hui, à Strasbourg, le plus polluant, le biodiesel issu d’huile de palme. Si rien ne change, selon une étude du cabinet Ecofys de 2016, sept millions d’hectares de prairies et de forêts, pièges naturels à carbone, vont disparaître. (...) Pas de traçabilité : L’huile de palme avance masquée. « Lorsque vous achetez un gâteau ou du chocolat, la présence d’huile de palme est mentionnée sur l’emballage. Quand vous allez dans une station essence, rien ne vous indique que votre carburant en contient », déplore Laure Buffet, de l’organisation bruxelloise Transport & Environnement. (...) Tous les agro-carburants concernés ? Une étude financée par l’UE et publiée en 2016* a révélé que le biodiesel produit à partir de l’huile de palme était trois fois plus polluant que le diesel traditionnel. À terme, « il faudrait interdire tous les biocarburants dits de première génération », estime Philippe Lamberts, eurodéputé Verts. Pour l’instant, les carburants à la pompe contiennent en moyenne 4 % d’huiles alimentaires. La droite (PPE) a déposé un amendement pour grimper à 7 %. Article entier
  3. Incontournable, l’huile de palme est la plus consommée au monde, loin devant celles de soja, de tournesol et de colza. Présente dans de très nombreux produits alimentaires et cosmétiques, elle contribue à la déforestation des régions tropicales, surtout en Asie du Sud-Est. Peut-on se passer d’huile de palme ? Une production durable est-elle possible ? Le point sur cette huile végétale qui alimente la polémique. Qu’est-ce que l’huile de palme ? C’est une huile végétale extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile. Originaire d’Afrique de l’Ouest, le palmier à huile est aujourd’hui cultivé dans de nombreuses régions tropicales, comme au Brésil. Aujourd’hui, environ 85 % de la production mondiale d’huile de palme provient des plantations indonésiennes et malaisiennes. En 2012, ces deux pays produisaient 48 millions de tonnes de cette huile, sur les 55 millions de tonnes mondiales, contre 5 millions en 1976. Ce marché en plein essor voit la demande croître de 8,7 % par an depuis 1995. http://www.nationalgeographic.fr/13221-ce-quil-faut-savoir-sur-lhuile-de-palme/
  4. Invité

    La taxe Nutella déjà mal digérée

    La taxe Nutella déjà mal digérée Les industriels contestent tous les arguments de la majorité, qui songe à taxer l'huile de palme. "Nous ne sommes pas la variable d'ajustement de tous les problèmes économiques qu'ils rencontrent". Jean-René Buisson, président de l’Association nationale des industries agroalimentaires (Ania), a vivement protesté, jeudi sur Europe1, contre la proposition de taxe sur l'huile de palme émise mercredi par les sénateurs socialistes. >> LIRE AUSSI : le Nutella n'est pas du goût du Sénat Un amendement au projet de budget 2013 de la Sécu, adopté mercredi par la commission des Affaires sociales du Sénat, prévoit en effet de multiplier par quatre les taxes sur l’huile de palme. Ce produit, qui entre dans la composition de nombreux aliments industriels tels que les chips, les biscuits, la mayonnaise, le chocolat ou encore les glaces, représente également plus de 15 % du Nutella. Lire la suite (Europe1)
  5. Depuis l'investiture de Nicolas Sarkozy, un nouveau patron a fait irruption dans le cercle du pouvoir. Souvenons-nous. Au lendemain de sa victoire, le président fraîchement élu déclare partir quelques jours en "retraite" pour "prendre la mesure de sa charge". Près de Malte, il effectue avec sa famille une croisière au bord du Paloma, yacht de luxe prêté par un industriel classé seizième fortune de France : Vincent Bolloré. Le 9 mai 2007, face aux nombreuses critiques dénonçant le lien entre le plus haut responsable de l'Etat français et des intérêts privés, Nicolas Sarkozy réplique : "Vincent Bolloré n'a jamais travaillé avec l'Etat. (...) Il fait honneur à l'économie française. Je souhaite pour l'économie française beaucoup de Vincent Bolloré." De son côté, Vincent Bolloré affirme que son groupe "n'a jamais eu aucune relation commerciale avec l'Etat Français". Vérification faite, plusieurs journaux publient le lendemain des extraits du Bulletin officiel des annonces des marchés publics (BOAMP) mettant en évidence des contrats de plusieurs millions d'euros entre l'Etat français et SDV, une filiale de Bolloré. Mais il y a plus. Le groupe Bolloré mérite en effet toute notre attention. Empire industriel et médiatique pesant six milliards d'euros de chiffre d'affaires, il emploie plus de 20.000 personnes dans le monde. En France, ses activités industrielles sont multiples : distribution de produits pétroliers, production de films plastiques, d'emballages, de batteries pour voitures électriques... Parallèlement, Bolloré, qui brigue le rachat de TF1, investit de plus en plus dans les médias et la publicité : agence de presse Associated Press, agence de publicité Havas, journaux gratuits Direct soir et Direct matin plus, chaîne de télévision Direct 8, studios de télévision SFP (l'un de ces studios reçut le débat du 2 mai 2007 entre Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal), diffusion de contenus internet Streampower, ou encore institut de sondage CSA. Le 11 mai 2007, cet institut publiait un opportun sondage affirmant que 65% des Français n'étaient "pas choqués" par le cadeau de Vincent Bolloré à Nicolas Sarkozy. Pendant la polémique sur les vacances du nouveau président, les médias français ont peu insisté sur la composante africaine du groupe Bolloré. Dans ce domaine, ses intérêts sont pourtant étroitement imbriqués avec ceux de l'Etat français. Et comment l'affirme Vincent Bolloré lui-même, "ce qui fait la spécificité de notre groupe, c'est son implantation en Afrique." Presque bicentenaire, le groupe Bolloré doit une grande part de sa fortune à son histoire coloniale. Présent dans plus de 37 pays africains, il s'agit de la plus grosse entreprise française d'Afrique après TotalFinaElf, son chiffre d'affaires sur le continent ayant encore augmenté de plus de 15% en 2007. Bolloré possède environ 50.000 hectares de plantations d'hévéas, de palmiers à huile, de bananes, d'ananas, de coton, de café et de cacao, et réalise près de 20% de son chiffre d'affaires en Afrique. En situation de quasi-monopole sur les transports Europe-Afrique, il contrôle de nombreux ports, chemins de fers, routes, filiales de logistique et de transport, son objectif étant de créer "un service de transport intégré, de bout en bout, de la sortie de l'usine jusqu'à la porte de l'utilisateur final." Jusqu'en 2005, Vincent Bolloré possédait sa propre flotte, soit une cinquantaine de cargos sous pavillon de complaisance (immatriculé à l'étranger). En 2000, l'association Survie jetait une lumière crue sur les stratégies africains de Bolloré dans un Dossier noir, Bolloré, monopoles, services compris. Cette enquête décrit comment le groupe développe une proximité croissante avec certains services secrets français, son activité économique africaine visant l'établissement de monopoles, le plus souvent par l'obtention de passe-droits, avec la complicité de pouvoirs corrompus. Pour ce faire, Vincent Bolloré "a su s'entourer d'une garde prétorienne d'ex-membres des services secrets, de la magistrature et de la police pour travailler offshore en Afrique, sans obligés". Ainsi Michel Roussin : vice-président, chargé des relations africains du groupe Bolloré, également président du Comité Afrique-Caraïbes-Pacifique du Medef. Ancien n°2 des services secrets français, ancien ministre de la Coopération d'Edouard Balladur de 1993 à 1994, Roussin est surtout connu pour avoir été directeur de cabinet de Jacques Chirac de 1982 à 1993, à la Marie de Paris puis à Matignon. A ce titre, il a été condamné le 20 février 2008 à quatre ans de prison avec sursis pour "complicité de corruption active et passive" dans l'affaire des marchés publics des lycées d'Ile-de-France. Au cours de ce procès, Michel Roussin fut décrit comme le pilier du système de corruption liant les entreprises du BTP et le RPR. Une partie des ponctions effectuées à Paris était blanchie via plusieurs pays d'Afrique, dont la Côte d'Ivoire, le Congo-Brazzaville, probablement le Cameroun. En Suisse, sur les comptes de sociétés-écrans basées en divers paradis fiscaux, l'argent des rackets parisiens se mêlait aux énormes caisses noires d'Elf et aux rétro-commissions sur les ventes d'armes. Ses nombreuses relations permettent à Michel Roussin de consolider l'activité du groupe Bolloré en Afrique, en s'appuyant sur la fidélité d'anciens collègues des services secrets. Bolloré tisse des partenariats avec les pires dictatures du continent, la Guinée équatoriale, le Congo-Brazzaville, le Tchad, etc. Ainsi en 1998, le groupe achetait une plantation d'hévéas au Libéria, alors contrôlé par le seigneur de guerre Charles Taylor, initiateur d'une longue et atroce guerre civile, à caractère mafieux, de 1989 à 1996. Le groupe Bolloré usait également des services de Jean-Pierre Prouteau (aujourd'hui décédé), ancien militaire, ancien Grand Maître du Grand Orient de France, Monsieur Afrique du CNPF (futur Medef), fortement introduit dans les milieux diplomatiques. Ces réseaux d'influence permettent au groupe Bolloré de créer des monopoles en impliquant financièrement les dirigeants locaux, en obtenant des passe-droits ou des aménagements fiscaux. Ainsi, au Cameroun, le groupe Bolloré est suspecté d'avoir violé les règlementations forestières, en complicité avec le président Paul Biya. Les bonnes relations avec l'Etat français permettent également de bénéficier des garanties de la Compagnie français d'assurance pour le commerce extérieure (COFACE) et de l'Agence française de développement (AFD). Samuël Foutoyet, Nicolas Sarkozy ou la Françafrique décomplexée, Flibuste, p.77-82 Que pensez-vous de tous ces arrangements ?
  6. L'huile de palme, passagère clandestine de nos repas Jeudi 22 Juillet - 15:53 Cette huile est présente dans de nombreux aliments mais souvent de manière anonyme... Un scandale alimentaire. C'est ainsi que le nutritionniste Jean-Michel Cohen qualifie la dissimulation de l'huile de palme derrière les appellations «huile végétale» ou «matière grasse végétale» dans de nombreux produits alimentaires. Biscuits, mayonnaise, céréales, plats sous-vides,... l'huile de ... Suite de l'article Source: 20minutes
  7. Huile de palme: la Banque mondiale va cesser de financer la déforestation Samedi 02 Avril - 08:49 La Banque mondiale a annoncé vendredi qu'elle allait cesser de financer des projets dans l'huile de palme provoquant une trop grande déforestation. "Pour contribuer à protéger les forêts et la biodiversité et à empêcher l'extension des palmiers à huile sur des régions boisées et des tourbières, la Banque mondiale donnera la priorité à des initiatives qui encouragent la production sur des terres dégradées et chercheront à améliorer la productivité des plantations existantes", a indiqué l'institution de Washington dans un communiqué. Ces priorités font partie d'une nouvelle "stratégie" pour le secteur adoptée jeudi, après un an de consultations "avec un vaste ensemble de parties prenantes dont les ONG de défense de l'environnement et des droits sociaux, les agriculteurs, les communautés indigènes, les entreprises et les gouvernements". Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  8. L'huile d'algues sauvera-t-elle les orangs-outans ? Mercredi 20 octobre - 12:24 Accusé de contribuer à la destruction des forêts en Indonésie et en Malaisie, le groupe Unilever envisage de remplacer l'huile de palme par des lipides extraits des algues. L'huile de palme est un ingrédient de base des aliments transformés et des produits de grande consommation. Mais les écologistes exercent une pression croissante sur les industriels du secteur, auxquels ils reprochent de contribuer à la déforestation en Indonésie et en Malaisie, et de détruire l'habitat des orangs-outans. Pour tenter de résoudre ce problème, Unilever mise sur une solution de rechange prometteuse : les algues. Le groupe néerlando-britannique, qui utilise l'huile de palme pour fabriquer son savon Dove, sa lotion Vaseline ou ses crèmes glacées Magnum, vient d'investir plusieurs millions de dollars dans Solazyme, une société californienne spécialisée dans l'extraction des lipides contenus dans les algues. Suite de l'article...
  9. Huile de palme: un gros producteur s'engage contre la déforestation Jeudi 10 Février - 21:14 La filiale du géant de l'huile de palme indonésien Sinar Mas a été félicitée par Greenpeace... Un doigt de gorille à la place d'une barre chocolatée pour le goûter. Le spot sanguinolent de Greenpeace, lancé en mars 2010, a popularisé la lutte des ONG contre les méfaits de l'huile de palme sur la forêt indonésienne. Accusées de déforester massivement pour installer des plantations de palmiers à huile et de mettre ainsi en péril les derniers orangs-outans de la région, les industries agro-alimentaires ont dû réagir. La société Golden Agri Resources, filiale du géant Sinar Mas, a ainsi annoncé mercredi qu'elle allait oeuvrer avec le gouvernement indonésien et des associations environnementales à l'établissement de nouvelles normes respectant la nature. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
×