Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'bone head'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

8 résultats trouvés

  1. extraits REIMS (Tribunal correctionnel). Condamné à la réclusion criminelle à perpétuité en avril 2011 pour assassinat, torture et actes de barbarie, Nicolas Muller, 24 ans, le meneur du gang des barbares, a écopé lundi soir de deux ans de prison ferme pour avoir violemment agressé deux jeunes marginaux… une semaine après le meurtre d'Alexis Frumin. «S'IL ne s'était pas sauvé, on aurait pu le tuer… ». Nicolas Muller, 24 ans, n'a pas caché qu'il aurait pu commettre l'irréparable ce 15 juin 2007. Les faits qui lui étaient reprochés lundi par le tribunal correctionnel de Reims avaient été perpétrés une semaine, jour pour jour, après l'assassinat d'Alexis Frumin, un jeune Rémois de 20 ans, séquestré, torturé et noyé dans la Vesle le 9 juin 2007. Un assassinat pour lequel, il a été condamné en avril 2011 par la cour d'assises de la Marne à la perpétuité. Simulation d'une mise à mort Ce 9 juin 2007, Nicolas Muller et ses acolytes, trois hommes et une femme, Aurélia Courroux, considérés comme extrémistes et désœuvrés, avaient séquestré, torturé le jeune homme car il aurait été « basané et un peu efféminé ». Il l'avait alors jeté pour mort dans la Vesle. Encore vivant, Alexis qui ne savait pas nager, avait fini par se noyer. Le corps du jeune homme avait été repêché sept jours plus tard. Au même moment, Nicolas Muller et le même trio avaient « invité » chez son amie Aurélia Couroux, un jeune couple de marginaux à qui ils avaient décidé de faire passer un sale quart d'heure. Pour eux, la violence n'était qu'un « jeu ». Ainsi une semaine après la mise à mort d'Alexis Frumin, ils avaient bien l'intention de récidiver. Ce 15 juin, lui et sa compagne ont fait boire leurs deux victimes jusqu'à plus soif. lire en entier sur : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/deux-ans-de-plus-pour-le-meneur-du-gang-de-tortionnaires pour rappel : ""Au domicile d’Aurélia Courroux et de Nicolas Muller, les enquêteurs avaient mis notamment la main sur un drapeau néonazi ainsi qu’une croix gammée. Les accusés n’avaient d’ailleurs pas cherché à cacher leur appartenance à un mouvement skinhead de Reims. Par la suite, plusieurs autres éléments pouvaient laisser penser que le crime revêtait bien un caractère raciste. Nicolas Muller s’était vanté ce soir-là de vouloir «chasser du bougnoule et du pédé». Dans leurs déclarations, les assassins présumés d’Alexis Frumin ont avoué lui avoir porté des coups au moment de lui apprendre La Marseillaise. À chaque erreur commise par la victime, elle était violemment corrigée. Une séance de torture rythmée par le titre évocateur d’un groupe néonazi : «Casser du bougnoule». En garde à vue, l’un des deux mineurs expliquait son geste ainsi : «Il représentait tout ce que je déteste, tout ce contre quoi je lutte… Le côté peau mate m’a rappelé le côté arabe […], le côté minorité»."" LIRE EN ENTIER SUR : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/affaire-frumin-un-crime-raciste-et-homophobe?xtcr=17&xtmc=alexis%20frumin
  2. extraits : Actualisé à 13h34 - La cour d’assises du Bas-Rhin juge depuis ce matin Laurent Roeckel, 26 ans, accusé d’avoir volontairement mis le feu à trois habitations à Vendenheim, par haine xénophobe, entre le 23 octobre et le 7 novembre 2010, occupées par des familles d’origine turque. Ces incendies n’avaient heureusement pas fait de blessés mais avaient secoué la communauté turque. Une des victimes, qui s’est constitué partie civile à l’audience, a expliqué à a cour d’assises ce matin que si la voisine ne l’avait pas réveillé, alors qu’il dormait profondément, « cela aurait pu être très grave ». Ses parents étaient en Turquie au moment des faits et il était seul dans l’habitation. Il a découvert, un peu plus tard, des croix gammées sur sa voiture et sa maison. « Les gendarmes m’ont dit que j’étais la troisième victime dans le village et que les familles d’origine turque étaient visées. J’ai vraiment eu très peur. Il y avait de la fumée partout. Après, la maison était inutilisable à cause de l’odeur ». Lui est arrivé à l’âge de 11 ans en Alsace, et a fait ses études en France. Il se sent Français même s’il ne « renie pas ses origines ». Il ne comprend pas le geste de l’accusé. « Je n’avais jamais vu ça en France ». .....(......)..... Des camarades de l’époque évoquent un « adolescent bizarre » qui aimait jouer avec le feu et incendier des poubelles. « Il avait toujours un briquet sur lui alors qu’il en fumait pas ». «On faisait des bêtises de jeunes, explique ainsi un de ses anciens amis d’origine kosovar et musulman. Des petits vols dans les grandes surfaces pour des DVD ou des habits. » L’accusé et le témoin s’étaient perdus de vue quand Laurent Roeckel « s’est mis sur ses idées skinhead ». « Il m’avait montré des CD néo nazis avec des croix gammées, indique le témoin, et moi qui était musulman et du Kosovo et qui poursuivais des études au lycée, je n’ai pas suivi. » .....(....).... lire l'article en entier sur : http://www.lalsace.fr/actualite/2013/03/18/strasbourg-un-militant-identitaire-aux-assises-pour-des-incendies-racistes
  3. CHARLEVILLE-MÉZIÈRES (Ardennes). Hier a démarré le second procès. Déjà condamné l'an dernier par des jurés marnais à trente ans de réclusion. Avec d'autres, il avait été jugé coupable de faits atroces. LUI seul a fait appel de sa condamnation. En avril dernier il avait, au terme de cinq jours d'audience à huis clos, été condamné par un jury marnais à trente ans de réclusion pour « assassinat, actes de tortures ou de barbarie aggravés ». "" ....(....)..... ""Au moment des faits, survenus à Reims en juin 2007, ils étaient encore mineurs. Se revendiquant du mouvement skin head, ces quatre-là avaient, à Reims, fait subir un calvaire de plusieurs jours à Alexis Frumin, finalement étranglé et jeté dans la Vesle. La jeune victime avait été repêchée une semaine plus tard. Interpellé puis placé en garde à vue, l'un d'eux confiait alors aux policiers : « Je voulais le tuer car Alexis était homo et qu'il avait la peau mate... La peau mate égale étranger, donc il mérite d'être puni ». Un autre n'avait pas fait plus de mystères: « Il représente tout ce que je ne peux pas supporter. Tout ce que je déteste. Tout ce contre quoi je lutte. C'est-à-dire son envie de ne rien faire (...) Le côté peau mate m'a rappelé le côté bougnoule (...) Son homosexualité a joué un peu ». La lecture des sévices subis par la victime est bouleversante : Alexis Frumin a été roué de coups, brûlé au couteau, fouetté avec des orties, aspergé de gaz lacrymogène... Entamé hier, le second procès de l'un des condamné, qui doit s'achever vendredi, se déroulera également à huis clos. Depuis l'an dernier, une réforme de la cour d'assise des mineurs permet en effet à l'accusé de demander le huis clos - jusqu'au jugement, forcément public pour un majeur."" lire en entier sur : http://www.lunion.presse.fr/article/marne/lhorreur-de-laffaire-frumin-restera-a-huis-clos lire aussi : La haine des plus faibles ......(.....)..... Mis en examen le 29 juin 2007 pour « assassinat avec actes de torture et de barbarie », les quatre meurtriers présumés sont toujours en prison. Une cinquième personne - la jeune fille chez laquelle Alexis Frumin était hébergé - est libre sous contrôle judiciaire. Elle est poursuivie pour « non empêchement de crime ». L'instruction n'est pas terminée. Si la phase des auditions individuelles a pris fin, les avocats attendent désormais les confrontations entre les différents protagonistes. Aucune reconstitution n'est pour l'instant annoncée. Les faits se sont déroulés le 9 juin 2007. En l'absence de la jeune femme domiciliée rue Saint-Léonard, les quatre hommes auraient attaché Alexis sur une chaise, l'auraient frappé, torturé. Le groupe s'est ensuite rendu au centre-ville avec sa victime, laquelle, complètement soumise, a suivi sans résister. Tard le soir, la bande aurait pris la décision de l'éliminer pour l'empêcher de dénoncer les sévices. Une nouvelle séance de coups eut lieu le long de la Vesle, à l'Arboretum, suivie de la noyade d'Alexis jeté à l'eau. Son corps fut retrouvé le 16 juin. Deux des quatre meurtriers présumés avaient alors 17 ans. Le meneur de la bande aurait été l'un d'eux. Il avait tout reconnu en garde à vue. S'il n'appartenait à aucun parti d'extrême droite, il baignait dans un marigot d'idées haineuses partagées par ses amis. Chez lui, les enquêteurs ont découvert des insignes et des drapeaux nazis, des cassettes de chants hitlériens et de « rock anticommuniste », une musique très prisée des milieux skinheads. D'après ses auditions, Alexis, décrit par sa famille comme « naïf, crédule, introverti, trop gentil », représentait ce qu'il détestait, un être faible qui n'avait pas sa place dans son univers. Il ne méritait pas de vivre. L'effet de groupe, la surenchère, l'alcool peut-être, ont fait le reste. Toute la bande encourt la réclusion criminelle à perpétuité. ......(.....)..... http://www.lunion.presse.fr/article/a-la-une/alexis-assassine-il-y-a-un-an Ces cons de bone heads ( skin head nazi !) sont de plus en plus nombreux , notamment à Lyon mais aussi partout en France ! et dire que certains ici m' ont incendié quand je transmettais des appels à manifester contre ces néo nazis ! Pour certains, nous devons les laisser vomir leurs haines envers les homos, les "pas gaulois blond aux yeux bleus" ou les gauchos ( vous savez à gauche de Guéant !!) agents de l' anti france au nom de la ""liberté d' expression"" !! ce jeune homme, lui, a été torturé durant 48 h 00 par ce gang de barbares provinciaux ! Comment en sont ils arrivés à tant d' horreur ????
  4. La brigade des violences urbaines de la Sûreté départementale a interpellé, cette semaine, trois hommes soupçonnés d’avoir participé à une rixe sanglante au centre-ville de Metz. C’était le 9 juin. Vers 5h30, un groupe de quatre individus quitte un bar de nuit. Place Jean-Paul-II, ils croisent leur future victime. Après les insultes, les coups. Dans la bagarre, elle reçoit un coup de couteau dans le dos. Cet homme d’une trentaine d’années gît au sol lorsqu’il est secouru. Ses jours ne sont pas en danger, mais « il l’a échappé belle », selon des sources médicales. Ses blessures lui valent dix jours d’ITT. Les enquêteurs travaillent à partir d’un téléphone portable retrouvé sur les lieux. Son possesseur et deux complices sont identifiés. Arrêtés mardi, ils auraient reconnu la bagarre mais imputent le coup de couteau à la quatrième personne du groupe. Elle n’a pas encore été retrouvée. Déféré mercredi soir, le trio a été mis en examen pour violences aggravées. Le parquet de Metz vise notamment des violences à caractères raciales. Les assaillants font partie ou sont proches des Hammerskins , un groupe d’extrême droite à l’idéologie néonazie. La victime, elle, est d’origine sénégalaise. « Ce mobile est envisagé mais n’est pas encore prouvé », tempère Hadrien Baron, vice-procureur au parquet de Metz. « La victime ne parle pas d’insultes racist es », ajoute Me Olivier Rondu, avocat d’un des auteurs présumés. En fuite, le chaînon manquant pourrait s’être réfugié à l’étranger, au sein d’un autre groupe des Hammerskins. En attendant la fin des investigations, les trois mis en examen, originaires de Metz et Toul, ont été laissés libres, sous contrôle judiciaire. K. G. http://www.republicain-lorrain.fr/moselle/2013/06/21/un-senegalais-agresse-par-des-skinheads
  5. extraits : Mercredi 16 janvier 2013 Par L'Armurerie Thomas Kuban en immersion chez les néo-nazis Pendant près de quinze ans, Thomas Kuban a infiltré le milieu néo-nazi sans jamais se faire remarquer. Ses déguisements lui ont permis de filmer ces groupes de plus en plus nombreux lors de concerts de rock fascistes célébrant Hitler et le génocide juif. Rencontre avec celui qui a risqué sa vie sans jamais obtenir la reconnaissance des médias. ............(.........).......... Un sentiment qui allait se transformer en une véritable volonté dans les quinze années à venir.« Je ne pouvais pas croire que des centaines de néo-nazis pouvaient se glisser discrètement jusqu’à des concerts secrets sans que la police soit au courant, avoue-t-il. C’est là que je me suis dit "OK, il y a quelque chose de nouveau à découvrir par ici." L’idée de pouvoir briser une conspiration avait réveillé mes ambitions journalistiques. » Des enquêtes inédites… qui n’intéressent personne ! « Je pense que c’est terrible pour le peuple [allemand] que des mouvements antidémocratiques se propagent et se développent ainsi, ajoute-t-il. Je voulais que le public puisse jeter un œil dans ce milieu. » Thomas Kuban commença par consacrer énormément de temps et d’argent pour faire des incursions dans la scène néo-nazie. Il se rendit à des dizaines de concerts et passa plusieurs heures à chercher des forums extrémistes cachés sur Internet. Compte tenu de l’intense activité dont il avait été témoin, il fut néanmoins choqué de se rendre compte que les médias ne s’intéressaient pas à son travail, même lorsqu’il avait proposé de risquer sa vie en filmant les activités souterraines des néo-nazis à l’aide d’une caméra cachée. « La plupart des diffuseurs publics allemands n’ont même pas répondu, et d’autres m’ont dit qu’ils n’étaient pas intéressés, » raconte kuban, ajoutant qu’un éditeur lui avait même affirmé avoir déjà vu ces images auparavant, et qu’il s’agissait d’enregistrements vieux de dix ans extraits des archives. ....(.....).... Il a alors accepté de travailler avec le réalisateur de documentaires Peter Ohlendorf sur . Le documentaire, diffusé pour la première fois lors du festival cinématographique de la Berlinale en 2012, l’a forcé à sortir de l’anonymat le plus complet et à se mettre sous les projecteurs – c’est alors que le pseudonymede Thomas Kuban est né. lire l'article en entier sur : http://larmurerie.over-blog.com/article-thomas-kuban-en-immersion-chez-les-neo-nazis-114447998.html
  6. Dans la nuit du samedi 17 au dimanche 18 octobre, la librairie associative L’Autodidacte liée au groupe Proudhon de la fédération anarchiste, a été vandalisée par un groupe de néonazis. ............(.....................)........................ C’est peu après 2 h du matin qu’un groupe constitué de 5 ou 6 boneheads (skinheads nazis) « crânes rasés et bombers » s’attaque aux panneaux de protections de la vitrine de la librairie. Trois panneaux sont brisés et la vitre de la porte d’entrée également. .........(...................)............... Durant ce week-end, la Place Marulaz où se situe la librairie, accueille une partie des stands de la manifestation Alternatiba. Durant la nuit, une équipe de bénévoles Alternatiba se relaie pour surveiller les stands, Vitabri et matériel audio qui sont laissés sur place. Ce sont ces bénévoles qui interviennent en premier, suivent les derniers clients d’un bar de la place. en entier sur https://cabesancon.w...r-des-neonazis/
  7. Les néo-nazi qui sèment la terreur occasionnellement depuis quelques mois dans les rues de Besançon se sont à nouveau manifestés en gazant les clients d'un bar du quartier Rivotte vendredi soir. On les a vu par ici on les retrouve ailleurs quelques mois plus tard. Au printemps devant cette librairie libertaire de Besançon ils arrivent en petite cohorte de quelques unités pour défier les anars par des saluts nazi. A la permanence toute proche d'un parti de gauche, les mêmes ou alors leurs frères, déboulent, crient, menacent, bousculent, arrachent et renversent. Rangers aux pieds, blousons bombers et pour la plupart crânes rasés ils semblent particulièrement bien connaître le terrain urbain. Rapide et mobiles ces petits commandos qui assurent leurs arrières ne dédaignent pas la mise en scène et organisent leur propre médiatisation via le net. Ainsi l'agression un soir du printemps dernier d'un militant de gauche bisontin. Tranquillement installé à une terrasse le jeune homme voit fondre sur lui quelques skinhead qui le virent de sa chaise et le tabassent. Sur une autre vidéo mise en ligne sur les réseaux sociaux et qu'ils ont manifestement tournée c'est un inconnu qui subit le même sort au bord du Doubs. Sont-ce les mêmes qui ont semé la panique vendredi soir devant le café « Ze music all » où avait lieu un concert ? Impossible de l'affirmer mais la dégaine et les méthodes inclinent à le penser. Ils sont arrivés au petit trot pour asperger de gaz lacrymogène quelques clients qui se trouvaient devant l'établissement avant de disparaître comme ils étaient venus. Depuis des mois un collectif antifasciste de Besançon « fafwatch » dénonce sur Internet ces agissements ainsi que l'existence et la propagande ouvertement néo-nazie diffusée par deux groupuscules francs-comtois. Mais pour l'heure les victimes de ces escarmouches ou bastonnades ne se sont pas manifestées au commissariat. Faute de plaignants et de témoignages aucune enquête n'est en cours sur ces expéditions punitives et leurs auteurs source : http://www.lepays.fr...du-centre-ville
  8. Les skinheads de « Troisième Voie » défileront samedi au coeur de Paris Course à l'échalote à la droite du FN : qui aura la plus grosse manif ? Info StreetPress De Saint-Germain-des-Prés au Panthéon, les nationalistes-révolutionnaires de Troisième Voie attendent un demi-millier de manifestants. Les manifestations de groupes radicaux se multiplient, illustration de la concurrence à laquelle ils se livrent. ....(...).... Serge Ayoub aka Batskin, le leader de Troisième Voie, en 2011. C’est l’événement skinhead du week-end à venir. Samedi 2 février à Paris, le groupuscule « national-révolutionnaire » Troisième Voie réunit le Tout-Paris skinhead entre la place Saint-Germain-des-Prés et le Panthéon. Une manifestation avec un mot d’ordre fédérateur « tous unis contre l’impérialisme », qui devrait faire la part belle à la Syrie de Bachar El-Assad. L’organisateur Serge Ayoub – « skin » historique – de spoiler pour StreetPress quelques-uns des slogans : « En Syrie comme à Paris, toujours les même ennemis » ou encore « Obama ferme-là, la France n’est pas à toi. Obama ferme-là, la Syrie n’est pas à toi. » Compétition à droite du FN Au-delà de la cause syrienne, c’est surtout l’occasion pour le mouvement de Serge Ayoub de montrer ses muscles dans la guéguerre qui l’oppose aux autres familles de l’extrême-droite radicale. Car depuis « la dédiabolisation » au Front National, trois mouvements se livrent une concurrence acharnée pour remporter le leadership à droite de l’extrême-droite : Le Bloc Identitaire, les Jeunesses Nationalistes et Troisième Voie qui se tirent la bourre en comparant la taille de leurs manifs respectives. Une course à l’échalote dans laquelle les crânes rasés de Troisième Voie ont pu ces derniers temps apparaître distancés. Serge Ayoub a ainsi du fermer sa deuxième enseigne parisienne, le Bad Street Shop, l’été dernier. lire en entier sur : http://www.streetpress.com/sujet/73877-les-skinheads-de-troisieme-voie-defileront-samedi-au-coeur-de-paris
×