Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Dominique de Villepin'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

12 résultats trouvés

  1. Yade à l'Unesco: "on ne peut pas être politique et ambassadeur" estime Villepin Lundi 27 Décembre - 11:55 [/Justifier] [Justifier] Dominique de Villepin, président de République solidaire, a estimé lundi sur RTL qu'on ne pouvait pas être "à la fois femme politique et ambassadeur", après la nomination de Rama Yade comme ambassadrice de l'Unesco. "Je fais partie de la vieille école, je suis de ceux qui pensent que la diplomatie doit être exercée par les professionnels" et "on ne peut pas à la fois être femme politique et ambassadeur", a affirmé l'ancien Premier ministre. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  2. Robert Bourgi, avocat, qui poursuit l'oeuvre de Jacques Foccart, était intime du président précédent au Gabon, à savoir Omar Bongo, qui a été président de 1967 à 2009. Son "mandat" ne s'est arrêté qu'à sa mort, et il a été remplacé par son fils Ali Bongo. De côté français, Bourgi a été conseiller de Jacques Chirac, de Dominique de Villepin, et est maintenant celui de Nicolas Sarkozy, qui l'a décoré de la légion d'honneur. Une telle proximité avec le pouvoir au Gabon invite à se demander ce qui se passe dans ce pays. Un rapport d'analyse du système électoral gabonais, réalisé par le Réseau des organisations libres pour la bonne gouvernance (Rolbg) a permis un diagnostic d'un système démocratique qui n'en a que le nom. La démocratie suppose, en effet, des instituions qui fonctionnent de façon impartiale et qui reflètent la pluralité des acteurs et de l'expression démocratique. Au stade actuel du processus politique gabonais, toutes les institutions sont au service exclusif du clan et du pouvoir. De l'Assemblée nationale au Sénat, en passant par la Cour constitutionnelle, le Conseil national de la communication et la Commission électorale autonome et permanente, le parti au pouvoir règne en maitre absolu. C'est ainsi que l'Assemblée nationale et le Sénat sont composés à 85% des membres du parti présidentiel, le PDG. Ces deux chambres du parlement gabonais, selon l'avis général, ne peuvent pas contrôler l'action gouvernementale. Par leur inefficacité, elles deviennent de facto des chambres d'enregistrement faute, en leur sein, de débats contradictoires. L'appel irrésistible au changement Dans sa vocation d'éveilleur de conscience, la société civile a fait preuve de responsabilité à travers une forte mobilisation de l'opinion publique et des médias. L'actualité gabonaise s'est focalisée autour de la biométrie et de la transparence électorale, qui ont été les éléments déclencheurs du mouvement pour la démocratisation totale du Gabon, sous la houlette d'une société civile engagée et déterminée à sortir ce pays de 43 ans d'immobilisme. Aujourd'hui les Gabonais aspirent à un véritable changement démocratique qui doit déboucher sur une alternance pacifique au pouvoir. En effet, 43 ans de gestion opaque et calamiteuse du pays ont considérablement affecté le développement national. Le vrai problème du Gabon, c'est l'absence de démocratie, c'est aussi l'inexistence de contre-pouvoirs et de contrôle citoyen de l'action publique. Les lois ne sont pas respectées par le gouvernement. Les pouvoirs du can Bongo renforcé La dernière révision constitutionnelle, décrétée unilatéralement par le gouvernement en début d'année, a davantage renforcé le pouvoir d'un président de la République, en fonction depuis octobre 2009, arrivé à la magistrature suprême, à l'issue d'un scrutin frauduleux, marqué par des atteintes graves aux Droits de l'homme. Il a désormais la plein capacité de nomination des responsables des institutions constitutionnelles et de la justice. Pour faire face à cette monarchisation du pouvoir, la société civile, soutenue par les démocrates de tout bord, a formulé 13 propositions afin de réformer ces institutions sans légitimité dont la seule ambition est de soutenir un régime corrompu et oligarchique. Pendant que la grande majorité de la population croupit dans la misère la plus abjecte, le président s'est acheté à Paris, en 2010, sous couvert d'une société immobilière appartenant à son directeur de cabinet, un immeuble de 100 millions d'euros aux frais du contribuable gabonais. L'impasse Bongo Pour mettre une terme à ce gâchis, les Gabonais souhaitent l'avènement d'une véritable démocratie, fondée sur la volonté du peuple à déterminer son avenir et à construire un nouveau modèle de gouvernance, dans un pays miné par la corruption d'un clan refusant toute possibilité d'alternance par les élections libres et transparentes. Certes, le système a changé de tête, mais la structure politique dans son orientation idéologique et son organisation totalitaire demeure en place. C'est pour cette raison que l'ingérence de la communauté international au Gabon est la condition sine qua non pour éviter le chaos et l'anarchie. Fort de ce qui précède, les organisations de la société civile gabonais, en appellent à la communauté internationale, notamment le gouvernement des Etats-Unis, le gouvernement français, le Conseil de sécurité des Nations unies, l'Union africain et l'Union européenne, à exercer un droit d'ingérence démocratiqu eau Gabon afin de permettre la tenue des élections libres, crédibles dans un environnement transparent et paisible. Georges Mpaga, Billets d'Afrique et d'ailleurs, Septembre 2011
  3. Sarko-Villepin, Vers une guerre sans merci Samedi 30 janvier - 11:36 © HORACIO VILLALOBOS/KEYSTONE | La mésentente entre les deux hommes remonte à 1994, lorsque Villepin avait accusé Sarkozy, alors ministre des Finances, d'avoir soumis son père à un contrôle fiscal injustifié. FRANCE | Il y aura un second procès Clearstream. Entre Sarkozy et Villepin, c'est une haine sans fin. Pourquoi le procureur a-t-il fait appel? Décryptage. Par Jean-Noël Cuenod Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  4. L’attentat. Le 8 mai 2002, à Karachi, au Pakistan, un bus de la marine pakistanaise fait la tournée de plusieurs hôtels pour embarquer 23 employés français de la Direction des constructions navales (DCN), direction le chantier où doivent être construits les trois sous-marins Agosta 90B vendus par la France. Alors que cinq personnes montent à l’hôtel Sheraton, une voiture explose contre le bus. L’attentat fait 14 morts, dont 11 employés français de la DCN, et 13 blessés. Moins d’un an après le 11-Septembre, les autorités comme les médias privilégient la thèse du terrorisme islamiste. Le juge d’instruction Jean-Louis Bruguière suit cette piste d’Al-Qaïda. Le 30 juin 2003, deux militants islamistes sont condamnés à mort par la justice pakistanaise. Dans le même temps, un ancien agent de la DST Claude Thevenet est missionné par la DCN pour réaliser une enquête privée, dans laquelle il pointera la piste de représailles des militaires pakistanais, sur fond de commissions du contrat non versées. Cette «Note Nautilus» remise en septembre 2002, ne sera dévoilée qu’en 2008. Le juge Marc Trevidic, qui a repris l’affaire après le départ à la retraite de Bruguière en 2007, découvre ce rapport et s’oriente lui aussi vers la piste du règlement de comptes. La thèse d’un attentat d’Al-Qaïda s’écroule en 2009, avec la relaxe en appel des deux militants islamistes pakistanais. Seules preuves contre eux, selon la cour d’appel: un témoignage sur le tard et des aveux sous la contrainte… Des représailles contre la France? Au lendemain de sa victoire à la présidentielle de 1995, Jacques Chirac a demandé à son secrétaire général à l’Élysée, Dominique de Villepin et à son ministre de la Défense Charles Million, de suspendre le versement de toutes les commissions de contrats d’armements suspectes de rétro-commissions (un système illégal consistant à un «retour à l’envoyeur» d’une partie de la somme). Selon l’hypothèse du juge, l’arrêt du versement des commissions en 1996 aurait provoqué la colère de leurs destinataires, des militaires pakistanais comme ceux des services secrets, l’ISI, véritable état dans l’état. Autre hypothèse, qui figure dans le livre «Le contrat», des journalistes Fabrice Arfi et Fabrice Lhomme, celle d’une vengeance pour les mêmes raisons, mais pas les mêmes commissions: celle du contrat Sawari II, bien plus importantes (200 millions d’euros) et loin d’être totalement versées (celle d’Agosta l’étaient à 85%). Dernière hypothèse, celle d’une punition contre la France, qui a décidé de vendre en janvier 2002 des sous-marins à l’Inde, ennemi historique du pays. Financement occulte? Toujours selon l’hypothèse du juge, l’argent des commissions serait donc revenu en France. Le duo d'intermédiaires devant recevoir 33 millions aurait organisé ce retour frauduleux pour financer la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995. Ziad Takieddine et Abdul Rahman El Assir exigent le versement de leur commission dès janvier 1995 - soit quatre mois après le marché, un délai aussi rapide qu’inhabituel. Les policiers français ont saisi des pièces au Conseil constitutionnel montrant que ses rapporteurs avaient recommandé en vain le rejet des comptes de campagne d'Édouard Balladur, en raison de versements en espèces de plus de 13 millions de francs (deux millions d'euros) dans sa caisse. Édouard Balladur a parlé de produits de vente de gadgets et de T-shirts, puis de dons de sympathisants pour justifier ces versements en espèces. En octobre 2010, le juge Renaud Van Ruymbeke décide de se saisir des investigations sur le versement de ces commissions et leur éventuel retour en France. En quoi Sarkozy est-il concerné? Dans un communiqué le 22 septembre 2011, la présidence écrivait: «le nom du chef de l'Etat n'apparaît dans aucun des éléments du dossier, n'a été cité par aucun témoin ou acteur de ce dossier». Ministre du Budget d‘Edouard Balladur et porte-parole de sa campagne en 1995, Nicolas Sarkozy est toutefois désigné par un rapport de police luxembourgeois remis au juge Van Ruymbeke comme l'un des possibles organisateurs des circuits financiers au Luxembourg. Le président aurait autorisé la création de la société Heine, société écran destinée à recevoir les rétrocommissions. Deux proches de Nicolas Sarkozy ont été mis en examen: Thierry Gaubert, son conseiller au ministère du Budget entre 1993 et 1995, le 21 septembre pour recel d'abus de biens sociaux ; et Nicolas Bazire, ami de longue date et ancien directeur de cabinet d’Edouard Balladur, le 22 septembre pour complicité d'abus de biens sociaux. Tous deux sont soupçonnés d’avoir récupéré et reçu des mallettes d’argent, en compagnie de Ziad Takiedine. En outre Brice Hortefeux et Jean-François Copé ont été pris photos en vacances avec l’intermédiaire, qui lui aussi a été mis en examen. Dernièrement le Juge Van Ruimbeke a obtenu de nouveaux éléments et Edouard Balladur ainsi que son conseiller/porte parole devraient voir resurgir cet ancien problème.....
  5. Le parquet fait appel contre l'acquittement de Villepin Vendredi 29 janvier - 10:29 © KEYSTONE | Dominique de Villepin a aussitôt réagi dénonçant l'"archarnement de Nicolas Sarkozy". Affaire Clearstream | Le parquet fait appel du jugement rendu hier relaxant Dominique de Villepin, a annoncé le procureur de la République de Paris. Le nouveau procès pourrait avoir lieu fin 2010. ATS Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  6. Dominique de Villepin a créé son parti en draguant les banlieues Dimanche 20 Juin - 18:16 © KEYSTONE | Dominique de Villepin lors du lancement de son nouveau parti, le 19 juin à Paris. FRANCE | Selon le politologue Jean Chiche, le «3ème homme» de la présidentielle de 2012 sera... Marine Le Pen et non pas l'ancien premier ministre. Interview. Par Jean-Noël Cuenod Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  7. Le Bal des Menteurs : le procès Clearstream Date de sortie cinéma : 2 mars 2011 [/Justifier] Réalisateur: Daniel Leconte Pays: Long-métrage français Genre: Documentaire Durée: 01h56min Acteurs: Dominique De Villepin, Yves Bertrand, Edwy Plenel, ... Synopsis[Justifier] Du 21 septembre au 23 octobre 2009 au Palais de justice de Paris s'est tenu le procès de l'affaire Clearstream. Un scénario à suspense et un casting exceptionnel pour un thriller politique qui oppose Nicolas Sarkozy à Dominique de Villepin, un Président de la République en exercice à un ex-Premier ministre. Complot, manipulation politique, dénonciation calomnieuse, vol, faux et usage de faux avec comme arme du crime, des listings falsifiés. Des listings falsifiés dans le but de tuer¿ politiquement s'entend. Ce film documentaire construit comme une fiction, retrace cette affaire folle. Salle des pas perdus, coulisses et interviews à huis clos, un théâtre inédit pour un procès historique où les plus grands ténors du barreau se donnent rendez-vous pour en découdre. Et leurs clients pour sauver leur peau¿ En attendant
  8. Procès Clearstream : Villepin fait pression sur Sarkozy Samedi 19 septembre - 10:33 © Reuters Alors que le procès Cleartsream doit s'ouvrir lundi, Dominique de Villepin cherche à écarter Nicolas Sarkozy qui s'est déclaré partie civile. Suite de l'article... Source: europe1.fr
  9. Une "cabale anti-Sarkozy" dans l'affaire Clearstream Samedi 05 septembre - 11:38 Avant l'ouverture de ce procès-phare, le JDD révèle une pièce inédite, qui devra certainement être versée aux débats: il s'agit des déclarations spectaculaires d'Imad Lahoud. REUTERS/Benoit Tessier Le JDD rapporte des déclarations de l'ancien cadre d'EADS Imad Lahoud. Celui-ci implique Dominique de Villepin et l'ancien vice-président d'EADS Jean-Louis Gergorin dans l'ajout du nom de Nicolas Sarkozy sur les listings de Clearstream. Par LEXPRESS.fr avec Reuters Suite de l'article... Source: lexpress.fr
  10. Villepin: 49% des Français souhaitent qu'il soit candidat en 2012 Lundi 01 Février - 11:26 © AFP | Dominique de Villepin, le 28 janvier 2010 au Palais de justice de Paris PRéSIDENTIELLE | Près d'un Français sur deux souhaite que Dominique de Villepin se présente à la présidentielle de 2012, selon un sondage BVA pour M6 publié dimanche. AFP Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  11. Déluge de critiques contre la politique sécuritaire de Sarkozy Mardi 24 Août - 22:40 [/Justifier] [Justifier] controverse | Outre la gauche, plusieurs élus de la majorité, l'ex-Premier ministre Dominique de Villepin et l'Eglise catholique ont critiqué le durcissement sécuritaire du gouvernement français. Le ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux s'est dit prêt à parler des Roms avec l'Eglise. ATS Suite de l'article... Source: 24heures.ch
  12. Alain Lambert, sénateur UMP, ne veut pas de Sarkozy en 2012 Vendredi 02 Avril - 21:12 Alain Lambert estime que Nicolas Sarkozy n'est pas en situation de faire gagner la majorité en 2012. Le sénateur UMP appelle les ténors de l'UMP à se rencontrer pour "envisager toutes les éventualités. Se disant accusé par les médias ¿d'antisarkozysme primaire¿, Alain Lambert affirme s'être tu jusqu'à la fin des élections régionales afin de ne pas pénaliser son camp. Mais il ajoute que ¿le concert des hypocrites¿ expliquant au lendemain du scrutin que Nicolas Sarkozy restait ¿notre sauveur à tous¿ l'a conduit à rompre le silence. ¿Mon avis est qu'aujourd'hui, il (Nicolas Sarkozy) n'est pas en situation de faire gagner nos idées en 2012 ¿, écrit-il. ¿Alors, à quoi sert-il de le lui faire croire ? Sinon à le faire persister dans ses méthodes qu'il croit bonnes depuis trois ans et qui nous entrainent tout droit dans l'abîme¿, ajoute-t-il. [...] Alain Lambert juge donc nécessaire que ¿ceux qui sont capables d'assumer cette fonction se préparent à prendre la relève, s'il vient à dévisser complètement, ce qui n'est pas totalement à exclure¿. ¿Faisons simple, pourquoi les Premiers ministres Alain Juppé, Jean-Pierre Raffarin, Dominique de Villepin et François Fillon ne se rencontreraient-ils pas pour envisager toutes les éventualités ?¿, propose-t-il. Suite de l'article... Source: France Info
×