Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'Corée du sud'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

11 résultats trouvés

  1. doug

    Gangnam Style

    Le tube "Gangnam Style" crée des tensions entre la Corée du Sud et le Japon Mercredi 24 octobre - 16:19 L'institut de promotion de la musique pop sud-coréenne attaque vivement le Japon, accusé de ne pas faire du "Gangnam Style" de Psy un tube ! C'est le tube mondial du moment. Le phénomène "Gangnam Style" du Coréen Psy cartonne partout à travers le monde, relayé par de nombreuses célébrités. Néanmoins, malgré la bonne humeur propagée par le morceau, celui-ci est la cause d'une discorde entre la Corée du Sud et le Japon. En effet, l'institut de promotion de la culture pop sud-coréenne s'en est pris aux Nippons car ceux-ci... ne font pas du titre de Psy un tube ! En effet, hier, Han Koo-Hyun, président de cet institut de promotion de la K-Pop, a dénoncé "les théories de la conspiration" du Japon, qui accuse la Corée du Sud d'avoir utilisé des logiciels afin de gonfler le nombre de vues, qui s'élève actuellement à plus de 500 millions de clics. Selon lui, les dires des Japonais "s'apparentaient à la mise en doute des résultats d'un record mondial lors d'un marathon olympique" rapporte l'AFP. Suite de l'article... Source: ozap.com / AFP
  2. Invité

    Gardiens de prison robotiques

    Gardiens de prison robotiques 19/04/12 Les coréens du sud sont à la pointe au niveau robotique et surtout, ils les utilisent dans la vie réelle. Dernier exemple en date avec ces robots gardien de prison capables de circuler de manière autonome dans les couloirs afin de détecter les comportements à risque et d'alerter les gardiens. http://youtu.be/HCIYGdlH9Y0
  3. Dix choses que vous ignorez (sans doute) sur la Corée du Nord Kim Jong-un, troisième du nom à la tête du régime communiste dynastique nord-coréen, affole la planète avec ses menaces de frappes nucléaires contre les Etats-Unis et leurs alliés en Asie. Ces menaces ne sont pas totalement prises au sérieux, même si chacun se méfie des engrenages fatals ou du caractère irrationnel du régime de Pyongyang. De la Corée du Nord, on connaît à la fois beaucoup et peu de choses. Voici dix éléments que vous ignorez peut-être, et qui permettent de mieux cerner ce point chaud planétaire qui inquiète jusqu’à Fidel Castro, sorti de sa retraite pour conseiller la prudence à son jeune camarade de Pyongyang, un peu trop impulsif aux yeux du barbu de La Havane qui a lui-même frôlé la guerre nucléaire en 1962. 1/ Une victime collatérale de Yalta Churchill, Roosevelt et Staline à Yalta en février 1945 (SUPERSTOCK/SUPERSTOCK/SIPA) Février 1945 à Yalta, station balnéaire sur la mer de Crimée. Il y a un parfum de victoire dans l’air à ce sommet réunissant le Britannique Winston Churchill, l’Américain Franklin D. Roosevelt et le Soviétique Joseph Staline. Même s’ils ne se sont pas partagé le monde comme le veut la légende, il y a eu des décisions lors de ce sommet destiné à préparer le monde de l’après-guerre. L’une d’elle, à laquelle ils n’ont pas consacré beaucoup de temps, a été de diviser la péninsule coréenne entre deux zones d’influence à la défaite japonaise, l’une américaine au sud du 38e parallèle, l’autre soviétique et chinoise au Nord. Même si, à Yalta, Winston Churchill aurait déclaré qu’il n’avait « jamais entendu parler de ce foutu endroit » (« never heard of the bloody place », cité par Jasper Becker dans « Rogue Regime »). Cette division devait être provisoire, mais 68 ans plus tard, les Coréens en paient toujours le prix. C’est Staline et son service secret, le NKVD, qui prennent les choses en main à partir de 1945 pour bâtir de toutes pièces un régime communiste au Nord, comme ils le feront ailleurs. Leur choix se porte sur Kim Il-sung, un obscur militant communiste coréen ayant grandi en Chine où il était arrivé à l’age de sept ans, parlant mal le coréen, inconnu dans son pays, mais dont ils feront, par un subtil mélange de force et de propagande, un dieu vivant. « Nous l’avons fait à partir de zéro » « Nous l’avons fait à partir de zéro », se vante même Leonid Vassin, agent du NKVD, cité par Jasper Becker, qui a écrit une histoire du régime des Kim : « Quand Kim est arrivé, nous avons remarqué qu’il ne parlait pas couramment coréen », se souvient Vassin. Le 23 août [1945], Vassin explique qu’il a reçu l’ordre de lui donner un costume civil, et lui a donné trois jours pour apprendre un discours qui avait été écrit pour lui. Ce discours a été prononcé devant le premier congrès du parti organisé par des vétérans communistes, qui avaient été libérés à la suite de la défaite japonaise. Comme Kim n’avait aucune légitimité ni soutien, le NKVD a préféré lui créer son propre parti, le Parti des travailleurs. Très vite, ils ont contraint les autres partis à fusionner avec lui et brouillé les pistes sur son origine. » Jasper Becker raconte comment, « dès 1949, la République démocratique et populaire de Corée était devenue une dictature stalinienne à part entière, avec ses camps de travail, ses purges, ses détentions arbitraires, et son culte de la personnalité. Kim a érigé la première statue à son effigie alors qu’il n’avait pas 40 ans, et commença à se faire appeler “le Grand Leader”, ou Suryong en coréen ». 2/ Le fils de Mao est mort pendant la guerre de Corée La guerre de Corée (1950-1953) est le premier conflit de la guerre froide Est-Ouest. Selon les archives soviétiques découvertes à Moscou après la fin de l’URSS, c’est Kim Il-sung qui a lancé l’idée d’attaquer le Sud, et a réussi à en convaincre Staline. Le leader soviétique, alors au faîte de sa gloire et de sa puissance, a poussé la Chine de Mao, alors dans son orbite, à aider la Corée du Nord. Près d’un million de Chinois, membres d’une armée de « volontaires », s’engageront dans cette guerre de trois ans, pensant remporter une victoire facile sur une Corée du Sud à laquelle les Etats-Unis semblaient alors attacher peu d’importance. Ce fut une erreur de calcul, et l’armée chinoise subit de très lourdes pertes. Parmi les victimes, le propre fils de Mao Zedong, Mao Anying, qui s’était engagé parmi les « volontaires ». La tombe de Mao Anying en Corée du Nord (KCNA) Mao et son fils Anying en 1949 (DR) Ce prix du sang crée un lien particulier entre les Chinois et la Corée du Nord. En 2003, pour le cinquantième anniversaire de la fin de la guerre, une grande exposition au musée militaire de Pékin avait attiré une foule immense, souvent des familles guidées par des anciens combattants. Le clou de cette expo était un planisphère géant de la Corée en relief et en bronze, sur lequel on pouvait marcher, et qui indiquait les lieux des grandes batailles. J’ai observé des hommes âgés qui y passaient des heures, visiblement en repensant à des événements vécus sur ces reliefs, aux amis perdus. Le sujet reste très sensible en Chine. Les historiens qui tentent de raconter une histoire différente de l’épopée officielle sont réprimés. Et c’est de son exil aux Etats-Unis qu’un écrivain chinois, Ha Jin, a raconté pour la première fois, en s’inspirant de l’histoire de son père, le sort de ces milliers de prisonniers de guerre chinois tombés aux mains des Américains, et que Mao ne voulait plus revoir vivants puisqu’ils avaient été capturés au lieu de se sacrifier au combat. Ha Jin raconte dans son magnifique roman, « War trash » (« Les rebuts de la guerre » en traduction française, Le Seuil, 2006), comment ces prisonniers, dans des camps sud-coréens, se voyaient offrir le choix entre rejoindre Tchang Kaï-chek, l’anticommuniste de Taïwan, ou retourner en Chine vers un sort incertain. Ou comment certains étaient tatoués de force par des agents de Tchang Kai-chek avec des slogans hostiles à Mao, pour empêcher tout retour en Chine où ils seraient exécutés pour ce crime... 3/ La Corée du Nord a assassiné la mère de la présidente sud-coréenne La Corée du Sud vient d’élire démocratiquement une nouvelle présidente, Park Geun-hye, une vieille connaissance de la Corée du Nord, à plus d’un titre. Mme Park est la fille d’un ancien dictateur militaire de la Corée du Sud, Park Chung-hee, qui a régné sur le pays d’une main de fer de 1961 jusqu’à son assassinat en 1979. Ce ne sont pas les Nord-Coréens qui l’ont tué, bien qu’ils aient tenté de le faire, mais son propre chef des services de renseignement. En revanche, au cours d’une de leurs tentatives d’assassinat de Park Chung-hee, en 1974, des agents commandités par la Corée du Nord ont tué son épouse, la mère de l’actuelle présidente sud-coréenne, d’une balle destinée à son mari. Malgré ce passé tragique, Park Geun-hye a fait le voyage de Pyongyang, en 2002, lors d’une brève période de rapprochement et d’espoir de paix entre les deux Corées. Il en reste cette étrange photo en compagnie de Kim Jong-il, avec en arrière-plan cette fresque de nature déchaînée, un couple qui ne semble pas avoir grand-chose à se dire, fixant l’objectif pour meubler leur silence... Park Geun-hye, l’actuelle présidente sud-coréenne, s’était rendue à Pyongyang en 2002 (Kim Jong-il, par Michael Breen, éd. John Wiley & Sons) Depuis son élection en février, la présidente Park Chung-hee n’est pas épargnée par la propagande du Nord, qui la traite de « prostituée ». Depuis, les menaces d’annihilation nucléaire font passer ces insultes pour de banales querelles de voisinage... Cette connaissance intime, quoique tragique, entre la nouvelle présidente sud-coréenne et son voisin du Nord, pourrait, le cas échéant, devenir le meilleur atout pour la paix dans la péninsule. Lire la suite (Rue 89)
  4. Bonjour, Depuis qu'il a remplacé son père au pouvoir, Kim Jong-Un, dictateur de la Corée du Nord, ne s'est pas privé d'adresser des menaces aux USA, à son voisin la Corée du Sud, etc.. Ni de proférer les critiques les plus acerbes à l'encontre de l'Occident, comme chacun sait. Chacun devine la brutalité qui règne dans son pays, qu'il dirige avec une poigne de fer, ou pire... N'aurait-il pas fait exécuter une petite amie pour une vidéo qualifiée de pornographique, de fait où elle chantait et dansait avec une robe fendue, sans plus. Récemment, nous est parvenu cette rumeur selon laquelle il aurait livré son oncle à des chiens affamés, l'accusant de haute trahison. Par la suite, une autre rumeur l'accusant d'avoir fait exécuter sa famille en vertu d'une loi propre à son pays, condamnant par association tous les membres d'un condamné jusqu'à la troisième génération. Autrement dit, un grand-père condamné implique que ses enfants et petits-enfants le soient aussi. Nous ne savons pas si ces rumeurs concernant cet oncle et ses proches sont réelles, ou bien exagérées. Et si, effectivement, elles avaient été exagérées, dans quel dessein ? En attendant, ces temps-ci, l'ONU se penche sérieusement sur le cas de la Corée du Nord, l'accablant de nombreux crimes contre l'Humanité, menaçant Kim Jong-Un de poursuites devant la Cour Pénale Internationale. Selon vous, comment tout cela va-t-il finir ? Va-t-on voir des contingents américains et autres débarquer en Corée du Nord et y guerroyer, à l'instar de ce qui s'est passé en Irak, pour ne citer qu'un exemple ? L'agressivité verbale de Kim Jong-Un envers les Etats-Unis et autres, ne traduirait-elle pas une forme de crainte de sa part envers des puissances qui lui seraient supérieures, ne serait-ce qu'en armement et en forces militaires ? Ci-dessous, une vidéo où des vétérans des camps nord-coréens racontent leur enfer...
  5. Les Bleues battent la Corée du Sud (3-0) Lundi 22 juin 2015 - 08:11 Facile vainqueur de faibles Coréennes (3-0), grâce à un doublé de Delie et un but de Thomis, l'équipe de France a déroulé, profitant de ce huitième de finale facile pour peaufiner son jeu avant de retrouver l'Allemagne au tour suivant. Son nom ne va pas apparaître dans les stats et c’est assez injuste. Sur le terrain, dans un stade aux deux tiers vide, on n’a entendu qu’elle, la Française rivalisant avec les piaillements coréens, ce qui est un autre exploit. Suite de l'article... Source: lequipe.fr
  6. Les larmes ou la détention. Vendredi 13 janvier - 20:44 Les larmes ou la détention. Le pouvoir nord-coréen a commencé à punir des habitants qui n'ont pas assez pleuré la mort de Kim Jong-Il, l'ancien dictateur décédé le 17 décembre. Les sanctionnés risquent jusqu'à 6 mois dans un camp de travail. Le même sort est réservé à ceux qui n'ont pas participé aux rassemblements en l'honneur de l'ancien dictateur, écrit le «20 Minuten». Cette peine s'appliquerait aussi aux personnes qui ne semblaient pas sincères. [...] Des procès publics auraient eu lieu pour juger les Nord-Coréens qui auraient tenté de fuir le pays ou essayé d'appeler des pays étrangers via un natel. Selon les informations de plusieurs groupes de défenseurs des droit de l'homme, environ 200'000 personnes seraient retenues en ce moment dans ces camps de travail. Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online
  7. Bonjour, Chirurgie esthétique : Toujours plus loin, toujours plus moche. En matière de chirurgie plastique, la Corée du sud n'en est pas à sa première opération controversée. Après le Smile lipt, voici une nouvelle mode: se faire opérer du menton pour que celui-ci soit pointu et vous donne un visage en forme de... cœur. La journaliste coréenne Won Jayhun y a succombé. De la jeune fille au visage ovale et aux traits doux, on est passé à une femme au visage disproportionné et au menton pointu et allongé. (Avant-après) Une transformation qui n'est pas passée inaperçue depuis que le site Gizmodo l'a traité. Cependant, l'histoire de Won Jayhun n'est pas un cas isolé, tant le recours au bistouri semble être entré dans les mœurs du pays: selon le Daily Mail , les Sud-Coréens font plus de chirurgie plastique que dans n'importe quel autre pays. À Séoul, environ 1 femme sur 5 aurait appel au scalpel. Un nouveau business florissant, si l'on en croit ce tweet montrant cette drôle de décoration qui trône dans un cabinet de chirurgie plastique à Séoul: deux tours composées d'os de mâchoires retirés à des patients. Ci-dessous : une colonne remplie d'os de mâchoires : Source : Huffington post
  8. La Corée du Sud vit la première saturation de portables de la planète 18/10/13 Avec une population de 48 millions d’habitants et 33,5 millions de smartphones et autres tablettes en circulation, la Corée du Sud devient le premier marché mondial de la téléphonie mobile à expérimenter la saturation et s’impose comme un laboratoire intéressant pour les grands opérateurs qui redoutent ce phénomène dans les autres pays développés. Lire la suite de l'article Source: Les Echos
  9. Bonjour, bonsoir Au Japon se pratique la chirurgie sur les lignes de la main pour changer de destin... CHIRURGIE ESTHÉTIQUE - Au Japon, la dernière tendance à la mode consiste à changer de destin, via la chirurgie esthétique: reconstruire ses lignes de la main pour modifier sa chance. Cette technique chirurgicale, aussi populaire en Corée du Sud, n'est pas très lourde. Elle nécessite l'usage d'un scalpel électrique afin de brûler la peau. Une opération, d'une quinzaine de minutes à peine, qui permet de laisser une marque indélébile nette au moment de la cicatrisation. Ce sont les patients qui indiquent généralement au marqueur la forme des lignes qu'ils souhaitent, pour un coût avoisinant les 1000 dollars (750 euros environ). Les hommes cherchent la fortune, les femmes l'amour Au Japon, la lecture des lignes de la main reste une pratique très populaire. D'après le Japan Daily Press, la plupart des patients sont des trentenaires. Sans éviter les stéréotypes, le docteur Matsuoka, de la clinique Shonan, explique que les hommes consultent généralement pour accroître leur chance d'obtenir de l'argent et les femmes pour trouver l'amour et se marier. Quant à l'effet de cette opération, le Japan Daily Beast raconte qu'il s'agit plus d'une question de confiance en soi... comme souvent avec la chirurgie esthétique. "Quant à savoir si cela fonctionne, une des patiente du docteur lui a raconté s'être marié juste après sa chirurgie de la ligne de coeur. Deux autres patients ont gagné à la loterie après avoir étendu leur ligne de fortune. Le docteur n'est cependant pas certain que la chirurgie altère réellement leur destin, mais pense que cela peut avoir un effet placebo". La clinique esthétique Shonan, à Tokyo, est la plus populaire du Japon pour ce type de chirurgie. Elle en a réalisé 37 en un peu plus de deux ans et n'arrive plus à faire face à la demande croissante. Pour le journaliste Ben Richmond, la chirurgie des mains obéit à "une logique étrange qui la rend attirante". "Elle se trouve au croisement des pratiques scientifiques rationnelles -à savoir la chirurgie- et de la superstition. Même ceux qui pratiquent la chiromancie trouvent cette nouvelle tendance étrange."
  10. L'Allemagne attend la France en quarts de finale Vendredi 26 juin 2015 - 15:32 L'équipe de France femmes, qui affronte dimanche en huitièmes de finale de la Coupe du monde... L'équipe de France femmes, qui affronte dimanche en huitièmes de finale de la Coupe du monde la Corée du Sud à Montréal, connaît désormais l'identité de son potentiel futur adversaire. Suite de l'article... Source: lequipe.fr
  11. Bonjour, Une reine de beauté qui s'est vue retirer son titre de "Miss Asie Pacifique" après s'être mal comportée, s'est enfuie avec le précieux diadème. La Birmane May Myat Noe a été couronnée "Miss Asie Pacifique" en mai dernier lors du concours tenu à Séoul, capitale de la Corée du Sud. Mais très rapidement, la jeune fille de 18 ans s'est révélée très décevante aux yeux des organisateurs du concours, rapporte "Sky News". Après sa victoire, ils avaient mis en place des contrats de chant et de clips et ils voulaient aussi changer quelque peu... le physique de la gagnante. Nous pensions qu'elle devait être encore plus belle… Alors dès qu'elle est arrivée nous l'avons envoyée à l'hôpital afin qu'elle se fasse poser des implants mammaires", explique David Kim, chargé de communication du concours. "C'est là que les problèmes ont commencé", raconte-t-il. Suite
×