Aller au contenu

Rechercher dans la communauté: Affichage des résultats pour les étiquettes 'ADN'.



Plus d’options de recherche

  • Rechercher par étiquettes

    Merci de saisir les tags en les séparant par des virgules. Les tags permettent de retrouver rapidement un sujet. Indiquez les mots clefs important pour votre sujet.
  • Rechercher par auteur

Type du contenu


Forums

  • Membres
    • Bienvenue
    • Trombinoscope
    • Près de chez vous
    • Célébrations
  • Actu et Débats
    • France
    • International
    • Société
    • Politique
    • Environnement
    • Economie
    • Sciences
    • Religion et Culte
    • People
    • Insolites
    • Actualités - Divers
  • Quotidien
    • Quotidien
    • Emploi
    • Amour et Séduction
    • Sexualité
    • Education et Famille
    • Santé
    • Etudes
    • Droits
    • Beauté - Mode
    • Animaux
    • Adozone
    • Aide aux devoirs
    • Inclassables
  • Culture
    • Cinéma
    • Arts et Artistes
    • Photographie
    • Philosophie
    • Musiques
    • Littérature
    • Histoire
    • Mangas
    • Théâtre
    • Langue française
  • Loisirs
    • Cuisine
    • Télévision
    • Séries
    • Chasse & Pêche
    • Voyages
    • Animés et Mangas
    • Auto - Moto
    • Jardinage
    • Bricolage et Déco
    • Esotérisme & Paranormal
    • Autres Loisirs
  • Informatique
    • Tutoriels
    • Hardware
    • Windows
    • Linux & Unix
    • Apple
    • Mobiles
    • Internet
    • Informatique - Divers
  • Jeux Vidéo
    • Central Jeux Vidéo
    • Jeux Online
    • PC
    • Xbox
    • PS3 / PS4
    • PSP / PS Vita
    • Wii / Switch
    • DS / 3DS
    • Jeux Mobile
    • Rétrogaming
  • Sports
    • Central Sports
    • Football
    • Rugby
    • Tennis
    • Basket
    • Sports Auto Moto
    • Sports de combat
    • Hand - Volley
    • Sports Extrêmes
    • Sports - Divers
  • ForumFr
    • Annonces
    • Aide et Suggestions
    • Recrutement
  • Sujets de Test Club
  • Deuxième forum de Test Club

Blogs

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Il n’y a aucun résultat à afficher.

Calendriers

  • Community Calendar
  • Évènements de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Humour
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Divers
  • Vidéos de Test Club

Catégories

  • Actualité
  • Cinéma
  • Sports
  • Musique
  • Jeux vidéo
  • Langue Française
  • Histoire
  • People
  • Divers

Rechercher les résultats dans…

Rechercher les résultats qui…


Date de création

  • Début

    Fin


Dernière mise à jour

  • Début

    Fin


Filtrer par nombre de…

Inscription

  • Début

    Fin


Groupe


Facebook


Twitter


Google+


Jabber


Skype


Website URL


Lieu


Intérêts

24 résultats trouvés

  1. Invité

    L’homme qui ne descendait pas d’Adam

    L’homme qui ne descendait pas d’Adam 10/03/13 Une étude internationale montre qu'un Américain mort il y a quelques années descendait d'une lignée qui vivait avant même l'apparition de l'Homo sapiens... Lire la suite de l'article Source: Le Monde
  2. ALIEN – Le minuscule squelette qui a affolé les ufologues Le squelette d'un étrange petit humanoïde aux faux airs d'extraterrestre a récemment enflammé la galaxie des ufologues. Mais Ata, c'est ainsi qu'il a été dénommé, a finalement un ADN tout ce qu'il y a de plus humain, rapporte cette semaine le site de la revue Science, même si les causes de son apparence particulière restent encore à déterminer. Retour sur cette histoire intrigante. Tout a commencé il y a une dizaine d'années, quand un chercheur de trésor prospecte un village abandonné au beau milieu du désert de l'Atacama, au Chili. En creusant dans le cimetière, il découvre un petit linge entouré d'un ruban violet renfermant un minuscule squelette d'une quinzaine de centimètres. Ata atterrit chez un collectionneur privé de Barcelone, puis devient l'objet d'un documentaire, Sirius, avançant que l'être non identifié prouverait l'existence des extra-terrestres. L'immunologiste Garry Nolan, chercheur à l'Université Stanford (Californie), décide alors de se pencher sur la question. Première curiosité : Ata n'a que dix paires de côtes, au lieu de douze, mais surtout, sa boîte crânienne est excessivement déformée et imposante par rapport au reste du corps. Garry Nolan s'intéresse à son génome. Surprise : alors qu'il pensait que le squelette avait quelques centaines, voire milliers d'années, son ADN indique qu'il n'est âgé que de quelques décennies. Lire la suite. (Le Monde)
  3. Bonjour, Pour la première fois, des chercheurs sont parvenus à fabriquer un membre partiellement fonctionnel. Un pas vers une médecine régénérative et personnalisée. Ce n’est qu’un premier pas, mais il est fascinant et prometteur. Imaginez que la médecine puisse fournir, à chaque personne amputée, un membre de remplacement qui puisse lui être greffé sans aucun risque de rejet. Un rêve qui pourrait un jour devenir réalité. Dans leur laboratoire de l’hôpital général du Massachusetts aux États-Unis, les chercheurs de l’équipe d’Harald Ott viennent de recréer une patte biologique de rat. Du moins en bonne partie, et presque de toutes pièces ! La technique utilisée n’est pas nouvelle, même si elle reste tout à fait expérimentale. Mise au point pour fabriquer des organes en laboratoire, par le même Harald Ott avec sa collègue Doris Taylor, elle consiste en une « décellularisation » suivie d’une « recellularisation ». En clair, dans le cas de la patte de rat, elle consiste à prélever le membre d’un animal fraîchement décédé et à le débarrasser de ses cellules - et donc de tout marqueur ADN - en faisant circuler différents détergents dans les veines et les vaisseaux qui l’irriguent. De sorte qu’après une semaine de ce traitement, il ne reste plus de la patte de rat qu’une sorte de matrice extracellulaire faite de protéines et de calcium. Une armature que de nouvelles cellules, cultivées en laboratoire à partir de cellules souches, vont pouvoir venir coloniser. Suite & source (+ vidéo)
  4. Bonjour/Bonsoir, Dix-huit mois après une étude controversée sur la découverte d'une nouvelle forme de vie grâce à une bactérie qui se développerait avec de l'arsenic seul, deux nouvelles études publiées dimanche dans la revue scientifique Science réfutent cette thèse sans appel. Ces derniers travaux montrent que cette bactérie, appelée GFAJ-1, a besoin de petites quantités de phosphate pour se développer et qu'elle ne peut pas remplacer le phosphore --une des six molécules clés de la vie sur Terre avec l'oxygène, l'hydrogène, l'azote, le carbone et le soufre-- par l'arsenic pour survivre. Cette bactérie découverte dans les sédiments riches en arsenic du lac salé Mono, en Californie (ouest), s'était retrouvée au coeur d'une vive controverse dans la communauté scientifique après que les auteurs de cette étude eurent affirmé que ce micro-organisme pouvait incorporer de l'arsenic, élément toxique, dans son ADN quand le phosphore n'était pas disponible. Les travaux sur cette étrange bactérie, menés par une équipe de chercheurs financée par la NASA et dirigée par Felisa Wolfe-Simon, une astrobiologiste alors à l'Institut de géophysique américain et aujourd'hui au Lawrence Berkeley National Laboratory, avaient été publiés le 2 décembre 2010 dans la version en ligne de Science. Après un feu nourri de critiques dans la blogosphère scientifique et la publication dans Science de huit commentaires puis d'une réponse de la chercheuse Felisa Wolfe-Simon, la prestigieuse revue américaine poursuit sur la question avec ces deux recherches menées séparément et qui viennent réfuter sans appel l'hypothèse faite à l'époque. La première conduite par le microbiologiste Tobias Erb de l'Institut de Microbiologie de Zurich, en Suisse, montre que la bactérie GFAJ-1 a besoin d'une certaine quantité de phosphate pour se développer, même si elle peut survivre dans un environnement contenant de fortes teneurs d'arsenic et de faibles quantités de phosphate. Aucune indication de substitution par l'arsenic La seconde recherche, dirigée par Marshall Reaves de l'Université de Princeton (New Jersey, est), confirme cette conclusion à savoir que l'arsenic seul n'est pas suffisant pour permettre à cette bactérie de se développer. Ces travaux n'ont ainsi trouvé aucune indication que des molécules d'arsenic se soient substituées au phosphore dans l'ADN de la bactérie GFAJ-1. Le phosphore reste essentiel à l'existence des organismes vivants sur la Terre et ce malgré le fait que la bactérie GFAJ-1 puisse vivre dans un environnement contenant de plus faibles concentrations de phosphate que les autres variétés de micro-organismes résistants à la toxicité de l'arsenic, concluent les deux équipes de recherche. «En conclusion, les nouvelles recherches montrent que GFAJ-1 ne modifie pas les principes fondamentaux de la vie contrairement à l'interprétation des données faite par l'équipe de Felisa Wolfe-Simon», écrit la revue Science dans un éditorial accompagnant la publication des nouveaux travaux. «Si l'étude initiale s'était avérée exacte, une telle découverte aurait eu des implications importantes pour notre compréhension des conditions essentielles à l'existence de la vie telle que nous la connaissons», poursuit Science. L'arsenic est toxique pour les organismes vivants, mais ses propriétés chimiques sont similaires à celles du phosphore, note la revue scientifique. Felisa Wolfe-Simon avait reconnu avoir détecté de faibles niveaux de phosphate dans les échantillons étudiés, mais avait conclu que ces teneurs étaient insuffisantes pour permettre à GFAJ-1 de se développer, avançant alors l'hypothèse de la substitution par l'arsenic très abondant dans l'environnement où vivent ces micro-organismes. «Le processus scientifique est par essence auto-correcteur alors que les chercheurs essayent de reproduire des résultats de recherches qui sont publiés», fait valoir la revue Science. Source: http://www.lapresse....te-darsenic.php
  5. ""Un ex-militaire de 48 ans et militant du Front national est convoqué prochainement devant le juge pour avoir profané des tombes musulmanes à Castres (Tarn) en y disposant des couennes de porc, acte qu'il assume complètement, a-t-on appris, mercredi, de source policière. C'est grâce à son empreinte ADN relevée sur les couennes que les policiers l'ont identifié, presque un an après les faits. Il a été interpellé chez lui lundi, et présenté mardi au parquet après une nuit de garde à vue. Il a été relâché muni d'une convocation devant le tribunal correctionnel de Castres pour le 7 décembre. .....(.....)....... Cette affaire était passée plutôt inaperçue. Mais Castres avait été le théâtre d'une profanation retentissante de la mosquée Bilal en décembre 2009, quand des pieds de cochon avaient été suspendus à la poignée du portail et des oreilles de porc agrafées sur la porte. Des inscriptions xénophobes et des croix gammées avaient été portées sur les murs du lieu de culte. Pour la profanation des tombes, le militant frontiste encourt un an de prison et 15 000 euros d'amende. "" À LIRE EN ENTIER SUR : http://www.lepoint.fr/societe/un-militant-du-fn-arrete-pour-profanation-de-tombes-musulmanes-avec-du-porc-23-11-2011-1399456_23.php
  6. L'ADN du Criollo, cacao pour le chocolat fin, décrypté Dimanche 26 Décembre - 19:35 Le Criollo est une variété de cacaoyer du Belize qui pourrait descendre des premiers cacaoyers domestiqués par les Mayas voici plus de 2.000 ans. Le génome du Criollo, variété de cacao, a été décrypté, ce qui pourrait permettre de renforcer la résistance aux maladies des cacaoyers et d'améliorer la qualité du chocolat, selon une étude publiée dimanche dans Nature Genetics. "L'un des problèmes majeurs du cacao, c'est qu'environ 30% de la production est perdue à cause de maladies fongiques", explique à l'AFP Xavier Argout, un des principaux auteurs de ces travaux coordonnés par le Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (Cirad - Montpellier, France). Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  7. La religion affirme que c'est le symbolique qui permet l'apparition de structure complexes comme les êtres vivants ou bien ce qu'ils construisent. Elle étend ce principe à l'univers entier. La science étudiant l'univers propose aussi des symboles pour expliquer la structure de l'univers, cependant, ces symboles s'appliquent seulement aux lois fondamentales, tout le reste, comme la biologie et l'ADN, l'écriture des livres, est basées sur les quelques lois fondamentales. Il n'y a pas besoin de lois explicites pour la création des humains ou de leur esprit. Si on met de côté la question des lois fondamentales, il est clair que le symbolique apparait spontanément et au fur et à mesure. La structure des planètes, le ciel et la terre, les soleils, la galaxie, sont le résultat d'une formation progressive avec les lois de la nature. L'attraction explique alors la séparation entre terre et ciel. ce n'est qu'a posteriori, en observant le monde, que l'on arrive à la séparation symbolique terre et ciel. Pour ce qui est de l'ADN et des êtres vivants, il se forme progressivement, par l'assemblage aléatoire de molécules, les plus stables restant plus longtemps, il y a une convergence vers les structures stables. Dans ce cas-là, c'est encore a posteriori qu'on constate des structures et qu'on utilise des symboles pour les décrire. Jusque là, donc, le symbolique ne permet rien, il est juste une description, une observation de ce qui est. Ensuite, le symbolique devient équivalent aux structures. Certaines structures se dupliquent par complémentarité, c'est le cas des chaines d'ADN qui entrainent alors une duplication spontané de leur information. Par des mécanismes probablement semblables de stabilité et de duplication, les organismes unicellulaires apparaissent. La cellule est à la base une sorte de mini-bulle de savon qui peut se former spontanément à partir de l'agrégation de molécules à la fois hydrophiles et hydrophobes. Ensuite, le symbolique devient ce qui crée les structures. En effet, l'ADN étant une information plutôt stable, il est utilisé spontanément comme base pour générer des protéines. La sélection successives au cours des duplications de l'ADN amène à l'évolution progressive vers des organismes complexes. L'ADN apparait avant les êtres qui sont décrits par cet ADN. Les êtres vivants apparaissent alors par essai-erreur. Le symbolique devient ce qui structure, mais il ne s'agit pas d'une structuration volontaire, mais aléatoire. Ensuite, les êtres devenant intelligents, sont capables de réfléchir en termes symboliques. c'est alors qu'ils constatent le ciel et la terre, les structures et l'existence des êtres vivants. La pensée est prise dans des mécanismes psychologiques et sociaux, et les pensées, comme l'ADN, sont sélectionnées au fur et à mesure. Le symbolique est alors structurant et aussi lié à la volonté. En d'autres termes, c'est avec l'apparition de la volonté des êtres vivants qu'apparait le symbolique lié à une volonté. La religion monothéiste est une façon de penser où l'on considère que la parole est à l'origine de tout, c'est-à-dire que le symbolique précède toujours ce qu'il décrit. Cette façon de penser a été sélectionnée pour diverses raisons : ignorance, apparence de simplicité, propagande et répression. Comme expliqué plus haut, on constate que la religion est fausse parce que le symbolique suit ce qui existe avant l'apparition de l'ADN, et le symbolique précède ce qui existe après l'apparition de l'ADN. De façon plus générale, le symbolique suit ce qui existe avant la capacité de duplication, et le symbolique précède ce qui existe après la capacité de duplication. Il y a donc en fait les étapes suivantes : sélection de structures parce qu'elles sont stables : le symbolique est une observation de ce phénomène, il n'agit pas duplication spontanée de structures : le symbolique est alors équivalent à ces structures, il peut stocker une information qui est dupliquée génération à partir des structures duplicables : le symbolique alors précède ce qui existe, mais il s'agit d'une structuration aléatoire apparition de la pensée par sélection naturelle : le même processus, à savoir stabilité et duplication, apparait au niveau de l'esprit apparition de la volonté par sélection naturelle : le symbolique est alors associé à une volonté, la structuration n'est plus totalement aléatoire La toute-puissance de la parole est donc une notion erronée. Pensez-vous que cette démonstration est convaincante ?
  8. La trinité chrétienne contient trois éléments : - Le père qui est censé être le créateur de l'univers où nous sommes - Le fils qui est Jésus, faisant partie du monde terrestre - Le saint-esprit, qui est l'esprit religieux et la motivation à propager la religion Il est clair que la trinité évoque la procréation humaine puisqu'il y a un père et un fils qui est engendré par lui. Il y a même une mère Marie, qui serait la mère porteuse si on considère que son ADN est purement divin. Dieu le père : il s'agit d'un reflet de la question existentiel d'où vient le monde, pourquoi il existe, y en a-t-il plusieurs. La religion chrétienne répond en disant qu'il n'y a qu'un seul univers, que c'est un dieu qui a créé le monde, qu'il n'y a qu'un seul dieu. D'un point de vue scientifique, un Dieu devrait être constitué de particules et se situer dans un méta-univers contenant notre univers. L'unicité de l'univers n'est donc pas possible. D'autre part, l'hypothèse de l'unicité n'est pas très plausible et il faudrait expliquer pourquoi il n'y aurait pas d'autre dieu dans ce métaunivers, et bien entendu de savoir comment serait apparu ce dieu. Si un dieu peut apparaitre sans raison, alors un univers également. Enfin, si cet univers est contenu dans un autre, il doit y avoir un support de notre univers dans le méta-univers, ce qui pose des problèmes théoriques sur la jonction entre les deux univers. Donc l'hypothèse d'un dieu créateur est superflue, peu plausible et théoriquement insatisfaisante. On peut supposer par contre que cet univers est une simulation informatique. Dans ce cas, il y aurait un méta-univers avec éventuellement plusieurs super-ordinateurs. Il n'y a pas d'unicité de l'ordinateur, pas de problème de fonction entre le méta-univers. Cependant, si un univers peut contenir des super-ordinateurs, la question de sa création se pose aussi. D'autre part, la quantité d'information pour simuler un monde entier est telle qu'il faudrait des capacités de stockage et de calcul énormes, ce qui est techniquement difficile à imaginer même avec des ordinateurs quantiques. Donc l'hypothèse d'un super-ordinateur dans un méta-univers est possible, mais techniquement problématique et toujours superflue. Donc l'hypothèse qu'il n'y a pas d'entité créatrice est la plus plausible. L'hypothèse de Dieu le père ressemble plutôt à une métaphore de la fécondation, du monde subjectif de l'enfant, de l'autorité et de la réalisation des ordres exprimés par la parole, du mystère de la procréation et de l'hérédité (qui est expliqué de nos jours) et d'une confusion entre la formation d'un monde subjectif par l'éducation et la question métaphysique sur l’origine du monde. Dieu le fils : selon la religion chrétienne, dieu aurait créé un fils sur terre, dans le ventre de Marie. Cela suppose la possibilité d'une intervention divine complexe. En effet, cela ressemble à une fécondation artificielle. Les évangiles ne sont pas clairs quant à savoir si l'ADN de Jésus est uniquement créé par le dieu-père ou s'il s'agit d'un mélange avec l'ADN de Marie, ce qui n'est pas étonnant puisque l'ADN a été découvert en 1928. Cela dit, si on suppose qu'il s'agit d'un mélange d'ADN, au mieux Jésus est un être humain avec des capacités supérieures, mais pas un dieu avec des pouvoirs magiques. Or d'après la religion chrétienne, Jésus est censé avoir fait des miracles. Donc il ne doit pas s'agir d'un mélange d'ADN et Marie est une mère porteuse d'un enfant constitué d'une matière divine. L'embryon divin a été implanté par Dieu dans le ventre de Marie, sa matière divine a la capacité d'absorber de la matière non divine. Quand l'enfant Jésus mange, il se constitue avec des protéines qui ont été transformées en protéines divines par un mécanisme qu'il faudrait expliquer. Donc l'hypothèse de Dieu le fils suppose que Dieu peut faire des miracles matériels, et que notre univers peut contenir en même temps de la matière habituelle et en même temps de la matière divine. Or si Dieu peut faire des miracles matériels, il pourrait faire des choses pour sauver des millions d'innocents mais ne le fait pas, ce qui est contradictoire avec le fait qu'il soit bon. D'autre part, si notre univers peut contenir de la matière divine, il n'y a pas besoin de méta-univers pour contenir Dieu, il peut être dans cet univers. Si c'était le cas, on pourrait le trouver dans notre système solaire et il n'aurait pas eu à créer le monde puisqu'il en ferait partie. L'hypothèse de Dieu le fils est donc contradictoire avec l'idée que dieu soit bon et rend superflue l'hypothèse que dieu soit hors du monde. Elle pose donc non seulement un problème théorique sur l'interaction entre matière normale et matière divine, mais aussi un problème théologique. Le Saint-Esprit : si on suit l'explication religieuse, il s'agirait d'une matière divine qui entre dans l'esprit des gens, leur fait croire à la religion et les motive à la propager. Ces personnes alors ferait des actions et convertiraient les autres, transmettant cette matière divine dans l'esprit des gens convertis. Il s'agirait donc d'un virus spirituel. L'hôte serait le cerveau de la personne. Cela dit, le mécanisme de duplication est problématique, puisque cela supposerait que de la matière normale, qui compose les personnes, serait capable de dupliquer de la matière divine, l'esprit saint, ou bien que l'esprit saint amènerait les personnes à ouvrir l'esprit des autres, à créer une ouverture dont l'esprit saint profiterait pour aller s'y dupliquer. Ce serait alors un virus actif, qui réalise lui-même sa duplication. Mais alors on se demande pourquoi mettre en place un mécanisme aussi compliqué alors que la matière divine peut se créer elle-même. Il est donc plus plausible que le Saint-Esprit ne soit pas fait de matière divine, mais soit des conditionnements de l'esprit motivant les gens à propager la religion et de l'information décrivant le dogme. Il s'agirait alors d'un virus de l'esprit tout comme il y a des virus informatiques, qui aurait pour support l'esprit des gens et leur ignorance du fonctionnement de la matière. Si on suppose que ce conditionnement est entretenu à partir d'un source, il s'agit d'une propagande, semblable à une propagande de guerre puisqu'elle mène aux croisades. L'analyse rationnelle de la Trinité suggère donc que Dieu est un ectoplasme de matière divine, situé en même temps hors de l'univers et en même temps dans cet univers, évitant de sauver les gens sur terre, laissant les gens dans le doute plutôt que de leur montrer explicitement son existence, préférant utiliser des méthodes de parasitisme pour envahir l'esprit des gens avec la Foi. Le fait que Dieu laisse les gens souffrir est compatible avec l'idée de péché originel, selon lequel la vie terrestre serait une punition, nous devrions souffrir alors pour expier et mériter une place au Paradis. Mais que Dieu laisse les gens dans l'ignorance de son existence semble contraire avec le principe du péché originel, selon lequel les humains serait punis pour avoir accédé à la connaissance. Dieu voulait que ses créatures obéissent stupidement à ses ordres et les a puni d'avoir désobéi, mais s'il considère qu'il est trop tard, que maintenant les humains ont trop de connaissances, il pourrait aussi se montrer explicitement et laisser les humains apprendre à connaitre son existence réelle. Après avoir maintenu Adam et Eve dans l'ignorance, il continue d'entretenir l'ignorance sur son existence dans le monde réel. Cela voudrait donc dire que Dieu préfère que les humains se confrontent et se divisent, ce qui est explicitement déclaré au sujet de la tour de Babel. Dieu serait donc un ectoplasme malfaisant utilisant la méthode de diviser pour régner pour affaiblir les humains, souhaitant les faire souffrir et préférant se propager parmi les humains à la manière d'un virus parasitant les cerveaux humains. Cependant, l'hypothèse de la Trinité est superflue, peu plausible et incohérente. Êtes-vous d'accord avec cette analyse ?
  9. Son ADN l'innocente après trente ans de prison Mardi 04 janvier - 16:27 Un Américain qui purgeait depuis 1980 une peine de 75 ans de prison pour vol aggravé a été blanchi par l'analyse de son empreinte génétique. Trente ans de prison pour un crime qu'il n'avait pas commis. Un Texan condamné en 1980 pour le viol et le vol d'une femme a fini par être innocenté grâce à une analyse ADN. Une semaine avant le résultat du test en juillet dernier, le condamné avait bénéficié d'une libération conditionnelle. Il doit encore attendre l'annulation de sa peine, lors d'une audience prévue ce mardi. é 51 ans, Cornelius Dupree Jr. détient ainsi le triste record de la personne innocentée par son ADN ayant passé le plus de temps derrière les barreaux au Texas. Il avait été inculpé en 1979 pour le viol et le vol d'une femme de 26 ans. La victime pensait avoir reconnu en lui son agresseur et Cornelius Dupree avait été condamné en 1980 à 75 ans de prison pour vol aggravé. Suite de l'article... Source: lefigaro.fr
  10. Invité

    Les vrais jumeaux n'existent pas

    Les vrais jumeaux n'existent pas Les vrais jumeaux sont produits par la division de l'oeuf à un stade très précoce de la grossesse et proviennent d'un seul spermatozoïde et d'un seul ovule. A l'inverse, les faux jumeaux, qui peuvent être de sexes opposés, sont issus de deux oeufs et donc de deux spermatozoïdes et deux ovules. Ils sont génétiquement aussi différents que des frères et soeurs peuvent l'être : ils ne partagent que 50 % de leurs séquences ADN. Les vrais jumeaux se ressemblent beaucoup, et cette ressemblance est liée à leur identité génétique. Les zones de l'ADN qui gouvernent la forme de notre visage viennent d'ailleurs d'être découvertes. Cela permettra d'établir un portrait-robot des criminels à partir du recueil de leur ADN sur la scène de crime. Cette extension des capacités de la police scientifique, qui pourra analyser tout notre ADN et donc nous identifier, même si notre ADN n'est pas encore dans les bases de données génétiques de la justice, est angoissante. GÉNÉTIQUEMENT PROCHES, MAIS PAS IDENTIQUES Outre leur ressemblance, les vrais jumeaux partagent beaucoup de caractéristiques biologiques, intellectuelles et psychologiques. Toutefois, ils n'ont pas toujours les mêmes maladies. Les sceptiques quant à l'importance de la génétique y trouvaient naguère un argument fort : si deux jumeaux ayant le même ADN développent des maladies différentes, c'est bien que l'ADN joue un rôle mineur, affirmaient-ils ! En fait, des travaux récents montrent que les jumeaux sont génétiquement proches, mais pas identiques, car deux mécanismes de divergence entrent en jeu tout au long de leur vie. Lire la suite (Le Monde).
  11. Polémique autour d'un nouveau test de dépistage de la trisomie 21 Jeudi 30 Août - 20:52 [/JUSTIFIER] [JUSTIFIER] Un nouveau test de dépistage de la trisomie 21, PraenaTest, commercialisé par le laboratoire allemand LifeCodexx à partir de l’exploitation d’un brevet américain, a été mis sur le marché en Europe. Il mesure l'ADN du foetus présent dans le sang maternel et serait efficace à 99%. A l'heure actuelle en France, le dépistage de la trisomie 21 consiste en une combinaison de test sanguin et d'échographie (mesure de la clarté nucale), suivie d'une amniocentèse dans le cas d'un résultat élevé. Ce dernier examen offre un risque de fausse-couche de 1%. Le nouveau test de dépistage permettrait de supprimer ce risque. PraenaTest n'est pas encore utilisé en France qu'il suscite déjà une polémique de la part de plusieurs associations regroupées au sein de la Fédération internationale du syndrome de Down, laquelle voit dans ce test un risque accru d'interruptions médicales de grossesse (IMG) et à terme de l'eugénisme. Car dans le cas de trisomie révélée, 95% des couples optent pour l'IMG. Le test est pour le moment effectué à 12 semaines d'aménorrhée, mais pourrait se faire plus tôt. La Fédération internationale du syndrome de Down a engagé une action devant la Cour européenne des droits de l’homme au nom de la protection du droit à la vie des personnes trisomiques et handicapées. [/TAB]"Pour nous, c’est une évolution extrêmement négative, car on assimile une évolution technique à un progrès médical. On aura réussi l’exploit de supprimer la maladie en supprimant les malades. C’est considérer qu’un embryon anormal est inférieur à un embryon normal. On est dans une situation d’eugénisme, mais démocratique." explique Jean-Marie Le Méné, de la fondation Lejeune, qui recherche des thérapeutiques pour la trisomie 21. [TAB] Ce test très cher n'a pas encore été validé par l'Agence nationale de sécurité du médicament à ce jour. Il est à l'étude à l'hôpital Necker à Paris. Source: Le généraliste
  12. Bonjour, Voilà en exclusivité mon livre Pour un athéisme constructif. Ce livre rassemble sous une forme rassemblée un ensemble de réflexions au sujet de l'athéisme et de la religion. Ces recherches ne prétendent pas à l'exhaustivité, ni à être La Vérité, mais elles recouvrent une large gamme de considérations avec une certaine dose de rigueur. Les idées de ce livre sont davantage une ouverture au débat raisonnable que des affirmations définitives, ainsi toute contribution constructive est la bienvenue. Le livre en téléchargement au format Pdf pour_un_atheisme_constructif.pdf
  13. Doïna

    Le mort aux dents

    Bonjour, Notre dentition est unique, et bien avant les empreintes digitales ainsi que les traces d'ADN, les dents, parties les plus difficilement destructibles du corps humain (même une crémation ne vient pas à bout de l'émail dentaire), ont servi à identifier les victimes, comme parfois les présumés coupables. Voici quelques histoires de l'Histoire sur ce sujet : Dans l'Antiquité romaine, Agrippine, épouse de l'empereur Claude, avait trouvé en la personne de Lollia Paulina une rivale de poids. C'était en effet une femme noble et très fortunée, ex-épouse de Caligula, qui avait déjà manqué lui voler la superbe auprès de Claude, et ne manquait pas d'entregent non plus. Or elle représentait une menace sérieuse pour Néron, le fils et la fierté d'Agrippine, alors âgé de douze ans. Qu'à cela ne tienne : Agrippine décide en premier lieu de faire exiler Lollia Paulina, en second d'envoyer des gens de sa garde pour l'assassiner, en troisième de se faire présenter sa tête tranchée, pour être parfaitement sûre. Lorsqu'on vint lui présenter le chef de sa rivale, Agrippine, pas encore rassurée malgré toutes ces précautions, poussa jusqu'à en entrouvrir les lèvres afin de procéder à une identification odontologique avant l'heure, et c'est seulement quand elle eu constaté les particularités de la dentition qu'elle souffla : enfin elle allait pouvoir dormir sur ses deux oreilles, du moins jusqu'à ce que Néron, devenu empereur, l'assassine à son tour. Beaucoup plus tard, au Moyen-âge, Charles le Téméraire, le rival déclaré de Louis XI, fut tué à la bataille de Nancy, en 1477. Son page dut localiser sur le champ de bataille son corps nu et totalement méconnaissable de ses blessures. Il le reconnut malgré cet état grâce à ses "dents de dessus, lesquelles il avait autrefois perdues par une chute", ainsi que le rapporta le chroniqueur Jean de Troyes. En 1692, lors du procès des "Sorcières de Salem", la dentition du pasteur du village -Georges Burrough- fut identifiée par comparaison aux morsures sur les bras d'autres accusées, des jeunes femmes qu'on lui reprochait d'avoir incité à la sorcellerie. Le malheureux révérend fut pendu pour cela. Avançons encore un peu sur la frise chronologique de la grande épopée humaine : Paul Revere, orfèvre de son état, possédait des notions de dentisterie, mais on le connaît outre-Atlantique avant tout en ce qu'il fut un leader de l'insurrection indépendantiste américaine contre les Britanniques. En 1776, il parvint à identifier le cadavre d'un certain Joseph Warren, dix mois après son enterrement dans une fosse commune, grâce à un bridge qu'il avait réalisé l'année d'avant. Remontons jusqu'à la fin du XIX° siècle : le 4 mai 1897 exactement, tout le gotha parisien est au rendez-vous de la vente du Bazar de la Charité, un évènement qui rassemble annuellement des associations caritatives. La foule -rien que du beau monde- s'est pressée au cinématographe installé sur l'arrière de la galerie pour ne pas rater les images animées des frères Lumière. Soudain, c'est le drame : la lampe de projection ayant épuisé l'éther qui l'alimente, le projectionniste se hâte de remplir le réservoir à la lueur de la flamme d'une allumette que tient son assistant à côté de lui. Pas de chance : les vapeurs prennent feu, et dès lors tout va très vite : le feu se propage aux boiseries et au vélum goudronné qui surplombe les stands du bazar, le hangar s'embrase, piégeant 1200 personnes qui s'affolent et tentent tant bien que mal de s'extraire du brasier. Une panique qui va se révéler fatale aux dames de la haute société enserrées dans leurs longues robes et leurs épaisses dentelles, tandis que ces messieurs donnent des coups de canne pour se frayer un passage... Au bout du compte, sur 129 victimes, on ne comptera d'ailleurs que 6 hommes pour 123 femmes. Mais comment faire pour les identifier à présent, tous ces cadavres carbonisés, méconnaissables ? Le consul du Paraguay est alors éclairé d'une idée de génie : pourquoi ne pas faire appel aux dentistes de toutes ces malheureuses, qui de leur vivant avaient logiquement eu les moyens de se payer des soins dentaires ? Le Docteur Davenport se met à l'œuvre : il examine une trentaine de bouches et reconnaît la duchesse d'Alençon, sœur de l'impératrice Elizabeth d'Autriche (Sissi). Parmi tous les praticiens mobilisés, se trouve le Docteur Oscar Amoëdo y Valdes, qui publiera l'année d'après sa thèse : L'Art dentaire en médecine légale, demeuré l'ouvrage fondateur de l'odontologie appliquée à l'identification médico-légale. Une discipline qui fera ses preuves à compter de ce tragique épisode. (Source : La Police scientifique, Arnaud Lévy, coll. Toutes les clé, Hachette)
  14. A 35 ans, un père de famille reconnaît 11 viols Lundi 22 novembre - 10:26 Les victimes sont pour la plupart adolescentes... Eric H., père de famille et plombier à la mairie de Pontault-Combault, a reconnu avoir commis 11 viols ces dernières années, relate le Parisien daté de ce lundi. Les agressions, la plupart du temps visant des adolescentes, à côté de leur établissement scolaire, ont toutes eu lieu en Seine-et-Marne et dans le Val-de-Marne. La police est toujours à la recherche de l'une des victimes. L'homme a été reconnu en janvier dernier, au Plessis-Trévise, par l'une de ses victimes. Le lien est alors fait avec d'autres agressions, alors que son ADN et ses empreintes sont répertoriés pour la première fois. Suite de l'article... Source: 20minutes.fr
  15. Bonjour à tous, chers forumeurs, Je suis tout d'abord désolé si je n'ai pas posté ce sujet au bon endroit car il appartient à plusieurs catégories. Je vous demande aujourd'hui seulement quelques minutes voire même quelques secondes de votre précieux temps afin de m'aider dans le cadre des Travaux Personnels Encadrés (ou TPE) de 1ère. En effet, avec mes 3 camarades, nous travaillons sur un sujet ayant pour problématique : "Peut-on stocker durablement une information ?" Or, nous manquons cruellement d'informations et nous souhaiterions connaître votre avis, en éspérant que vous ayez des connaissances sur le sujet. Ce serait en effet une aubaine pour nous de pouvoir discuter avec quelqu'un travaillant dans le domaine du multimédia ou bien quelqu'un pouvant parler de cela et s'y connaissant. Je tiens à préciser que nous ne vous demandons pas de nous faire les TPE mais simplement de nous aider et de nous lancer sur 2 ou 3 pistes de recherche. Merci d'avance, Saylan
  16. REBONDISSEMENT - Une trace ADN, analysée récemment, correspond au profil de Jacques Maire, définitivement blanchi en 2008. L'info. C'est un coup de théâtre que la famille espérait mais qui devrait néanmoins la décevoir. 27 ans après le meurtre de Nelly Haderer, une jeune mère de famille, à Nancy, des analyses ADN ont permis de mettre un nom sur un suspect, révèle L'Est Républicain. Le hic : il s'agit de Jacques Maire, l'homme qui a été définitivement blanchi par la justice en 2008. Une information dont Europe 1 a eu confirmation jeudi matin. Le crime. Le 31 janvier 1987, le corps de Nelly Haderer est découvert dans une décharge à Rosières-aux-Salines, à côté de Nancy. La jeune mère de 22 ans a été tuée de deux coups de carabine 22 LR et son corps découpé en morceaux. Un homme est arrêté, soupçonné du meurtre de Nelly mais aussi de la disparition d'une autre jeune femme. Mais Jacques Maire nie les faits. Après trois procès, la justice le blanchit définitivement. http://www.europe1.fr/Faits-divers/Meurtre-de-Nelly-Haderer-l-ADN-designe-le-suspect-acquitte-1786225/
  17. A Saint-Omer, des jurés appelés à justifier leur verdict Jeudi 25 novembre - 13:42 Ce serait une première en France. Alors que les jurés d'assises sont censés se fonder uniquement sur leur intime conviction pour rendre un verdict et ne donner aucune explication, hier devant la cour de Saint-Omer, ils ont "motivé" l'acquittement d'une femme poursuivie pour meurtre. Une pratique conforme aux récentes préconisations de la Cour européenne des droits de l'homme. C'est le président de la cour de Saint-Omer qui a engagé les jurés sur cette voie, hier, au moment de rendre le verdict dans le procès d'une femme pour le meurtre de la nouvelle épouse de son ex-mari. Il a listé avec le parquet, la défense et les parties civiles seize questions précises portant sur les éléments à charge dans cette affaire. Les jurés ont par exemple dû dire si la présence d'ADN sous les ongles était une preuve suffisante pour condamner l'accusée. [...] En France, l'article 353 du code de procédure pénale permet jusqu'à présent aux juges et aux jurés d'assises de ne fonder leur décision que sur leur "intime conviction". Suite de l'article... Source: France Info
  18. Invité

    Problème de python

    Bonjour, J'ai un petit problème de Python (le langage informatique, pas le serpent ^^) Je dois écrire un programme pour aligner des séquences d'ADN grâce à Numpy, donc en utilisant les matrices. A un moment, j'essaye de récupérer dans un tuple une valeur de la matrice (qui est une matrice contenant des tuples), donc je fais (positiony, positionx) = B[lignedepart, colonnedepart] (positiony c'est la position de la ligne donc un chiffre contenu dans le tuple qui m'intéresse dans la matrice B, positionx la position de la colonne, B la matrice qui contient les tuples, lignedepart et colonnedepart c'est la position du tuple qui m'intéresse dans la matrice B) Et là, ça me dit "TypeError: 'NoneType' object is not iterable" WTF ? Qu'est-ce qu'un NoneType object ? Qu'est-ce que c'est not iterable (pas la traduction hein, mais à quoi ça correspond) ? Si quelqu'un de doué en informatique pourrait m'aider, ça serait très gentil. S'il faut le reste du code pour comprendre le problème, je peux l'envoyer en mp. (C'est assez long) Merci ^^ PS : je tient a préciser que je ne suis pas dans une école d'informatique, donc le code est peut-être moche, pas clair, pas optimisé et tout, mais l'essentiel c'est juste que ça marche. Or là ça ne marche pas T_T
  19. Un auteur britannique affirme avoir découvert l'identité de Jack l'éventreur. Jack l'éventreur était un barbier polonais répondant au nom d'Aaron Kosminski, avance un auteur britannique, qui affirme avoir réussi à percer le mystère de l'identité du plus célèbre tueur en série de l'Histoire, grâce à des traces d'ADN. M. Edwards appuie sa thèse sur des prélèvements ADN effectués sur un châle provenant de la scène de crime de la quatrième victime du tueur, Catherine Eddowes, assassinée le 30 septembre 1888... http://www.lepoint.fr/science/l-identite-de-jack-l-eventreur-enfin-decouverte-08-09-2014-1861199_25.php
  20. Est-ce qu'il sera possible un jour de modifier l'ADN d'un adulte humain déjà conçu ? Genre on trouve sur un type de 40 ans un bout d'ADN qui lui file des prédispositions au cancer et on intervient scientifiquement pour "changer" cette partie de son ADN. Ca sera possible un jour à votre avis ?
  21. Polnareff, Volodia n'est pas son fils! Mercredi 23 Février - 14:58 Mauvaise surprise pour Michel Polnareff. Volodia, né en décembre dernier, n'est pas son fils biologique. Il a précisé sur Facebook que "Danyellah a disparu avec le bébé". Une fois de plus, Facebook est utilisé pour annoncer une nouvelle importante. Michel Polnareff a déclaré lundi soir, sur sa page, qu'il n'était pas le père biologique de son fils Volodia, né en décembre dernier. « L'amiral laisse un homme à la mère ». C'est par cette phrase énigmatique que Michel Polnareff a prévenu ses fans de la nouvelle. Ensuite, il s'est exprimé par ces termes : « C'est avec une immense tristesse que je me dois de vous annoncer que le bébé n'est pas de moi. Devant mon insistance de faire un test ADN, Danyellah m'a avoué la vérité et le test l'a confirmée. Je regrette que nous ayons à partager cet énorme chagrin et cette terrible déception. Les détails seront dans la presse à venir. MERSEA » a indiqué le chanteur, en lettres capitales, sur son profil.Dans les commentaires de ce post, le chanteur ajoute : « Il me semble important de préciser que Danyellah a disparu avec le bébé. J'espère qu'il est en sécurité. Je n'ai aucun droit sur lui, que le droit d'affronter un mensonge pareil après neuf ans de vie commune. » Suite de l'article... Source: francesoir.fr
  22. SOURCE : http://www.francesoir.fr/actualite/justice/quatre-candidats-gauche-au-proces-du-leader-des-contis-170231.html "Après des mois de conflit social en 2009 et la fermeture début 2010 de l'usine de pneumatiques Continental (1.120 suppressions de poste), les ouvriers avaient obtenu 50.000 euros d'indemnités de départ extra-légales. Mais le chef de file de la contestation avait été condamné à 4.000 euros d'amende pour avoir saccagé la sous-préfecture de Compiègne en avril 2009 avec ses camarades. Refusant de se soumettre à un prélèvement ADN après sa condamnation, le délégué syndical avait échappé à un mois de prison avec sursis, le tribunal décidant de le relaxer en juin 2011. Mais le parquet de Compiègne avait fait appel début juillet. Créé en juin 1998 pour recenser l'ADN des condamnés définitifs pour infractions sexuelles, le fichier national automatisé des empreintes génétiques a été étendu en 2001, 2003 et 2010 à de nombreux autres crimes et délits." à lire sur le prélèvement d' ADN : -http://www.legavox.fr/blog/maitre-haddad-sabine/refus-soumettre-prelevement-destine-fichier-3795.htm Le combat des CONTI n' a pas plu aux actionnaires, au MEDEF et à la caste politique ! Ce combat exemplaire aurait pu servir d' exemple ! c'est pour éviter cela que notre camarade est harcelé !! une devinette : quels délits ne donnent pas le ""droit"" au prélèvement d' ADN ????
  23. Un ADN synthétique comme antivol Mercredi 04 Avril - 23:59 Lassés par les attaques, les commerçants ont un nouvel allié: un produit qui permet de «tatouer» les habits des malfrats à vie. «Il n’y a pas eu une seule effraction chez nos clients, car les cambrioleurs savent que notre système est imparable.» Didier Cottin, directeur pour la France de la société galloise qui a conçu le produit, est sûr de lui. Un ADN synthétique, indolore et inodore, est vaporisé sur un individu au moment où il s’introduit dans un commerce. Tant ses habits que les parties exposées de son corps sont alors marqués. Un signe qui se dévoile en passant sous un rayon ultraviolet. Difficile ensuite de nier s’être trouvé dans le local. Une telle identification immédiate est aussi possible sur des objets de valeur (bijoux, toiles, voitures). Comme pour les commerces, chaque trace correspond à un code-barres unique, répertorié dans une banque de données accessible à toutes les polices. Des institutions ont déjà adopté le système pour taguer des ordinateurs ou des tableaux. La société galloise assure la formation des policiers. Suite de l'article... Source: 20 Minutes Online
  24. A votre avis, combien on met de DivX dans un brin d’ADN ? 26/01/13 Dans un futur plus ou moins proche, nos disques dur fonctionneront probablement à l'ADN. Oui, l'ADN ! Des chercheurs de l'institut européen de bio-informatique ont réussi à stocker 2,2 petabytes de données dans un seul gramme d'ADN. Puissant, mais ce qui encore plus puissant, c'est qu'ils ont su extraire toutes ces données sans aucune perte grâce à un algo maison de correction d'erreur des brins d'ADN... Lire la suite de l'article Source: Korben.info
×