Aller au contenu

yourself91

Membre
  • Contenus

    1685
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de yourself91

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 02/10/1905

Informations Personnelles

Visiteurs récents du profil

1617 visualisations du profil
  1. Il y a beaucoup de raisons aux couples. Dans ce que vous décrivez, je dirais la peur, peur de l'abandon, de la perte. Le mariage semble ici une obligation (un chantage même) , cela peut traduire une peur de perdre l'autre, le mariage étant l'illusion d'un contrôle de l'autre et de ce qui va se passer pour le couple.
  2. Merci. D'un article que j'avais lu dans le monde. https://www.lemonde.fr/livres/article/2020/06/25/quand-la-science-fiction-abandonne-les-recits-de-fin-du-monde-pour-un-optimisme-subversif_6044201_3260.html
  3. vous avez un très bon sens de l'humour.
  4. oui c'est vrai, mais j'ai parfois la sensation que l'être humain détruit plus vite qu'il n'évolue. Avons nous encore des siècles devant nous ?
  5. J'aimerais vous dire oui, mais ça ne le sera pas, il y a trop d'argent et de votes en jeu.
  6. Nous sommes d'accord sur ce point.
  7. En tous cas, de mon point de vue, elle n'évolue pas vraiment en mieux (plus de haine, plus de violence, plus d'individualisme, plus de destruction de l'éco-système, plus de pollution, plus d'espèces qui disparaissent, encore des génocides, encore de l'esclavagisme....). Il me faut parfois chercher longtemps des petits points positifs
  8. Dans les "chasses" organisées, oui les enfants sont les bienvenus, certains sont même obligés d'y assister, pour s'endurcir, pour devenir de bons tueurs, pardon chasseurs. Certains apprennent à manipuler les fusils... tout ça tout ça, la tradition transmise de pères en fils, c'est beau la tradition.
  9. Si je m'en réfère à cette définition du larousse, non loin de là même Se dit d'écrivains et d'artistes français pessimistes et marginaux (Corbière, Cros, Villiers de L'Isle-Adam, Laforgue) de la fin du xixe s. qui ont eu en commun le refus du conformisme et la recherche d'une esthétique raffinée résolument marginale. aujourd'hui nous sommes plus dans l'élevage de moutons débilisés pour ne pas dire décérébrés qui n'ont pour dieu et valeurs que les like de leurs profils, mais je suis d'humeur "dystopique" aujourd'hui
  10. superficielle consumériste fade inutile ennuyeuse ........
  11. Le gouvernement bolivien a déposé une plainte contre l’ancien chef de l’Etat Evo Morales et son candidat à l’élection présidentielle pour les délits de « terrorisme, génocide, délits contre la santé », les accusant d’être responsables des barrages routiers depuis une semaine, a annoncé, lundi 10 août, le parquet général. La plainte concerne au total douze personnes, notamment le dirigeant de la Centrale ouvrière bolivienne (COB), Carlos Huarachi, et les deux candidats à la présidence et à la vice-présidence présentés par le parti d’Evo Morales, le MAS, à savoir Luis Arce et David Choquehuanca, a annoncé le procureur de La Paz, Marco Antonio Cossio. Le gouvernement de la présidente par intérim Jeanine Añez a accusé M. Huarachi d’avoir ordonné les barrages routiers depuis le lundi de la semaine dernière, ainsi que des protestations liées à l’ancien président Morales (2006-2019) pour exprimer leur désaccord avec le report des élections du 6 septembre au 18 octobre. Elles étaient initialement prévues le 3 mai. Selon le gouvernement, ces barrages routiers dans tout le pays ont empêché le transfert de vivres et de fournitures médicales, comme de l’oxygène, vers les principales villes. L’exécutif estime que le manque d’oxygène causé par ces blocus a été à l’origine de trente et un décès la semaine dernière. Les autorités ont décidé, lundi, d’envoyer l’armée et la police pour protéger les services publics, les infrastructures stratégiques et les convois médicaux. Le ministre de la défense, Luis Fernando Peredo, a précisé que l’armée escorterait notamment un convoi de camions contenant plus de 60 tonnes d’oxygène de la ville de Santa Cruz (est) vers Cochabamba (centre), La Paz et Oruro (ouest). source
  12. Benoît Maria a été tué lors d’une attaque dans le nord-est du pays. L’Unité de protection des défenseurs des droits humains du Guatemala réclame une enquête du ministère public. Selon plusieurs médias locaux, Benoît Maria était au volant d’une camionnette sur une route située près du village indigène de San Antonio Ilotenango, à quelque 85 kilomètres au nord-ouest de la capitale Guatemala, lorsqu’il a été tué par balles. Le mobile de cette attaque n’était pas connu dans l’immédiat. Selon Jorge Santos, coordinateur d’Udefegua, Benoît Maria était à la tête d’AVSF et vivait depuis plus de vingt ans au Guatemala où il a notamment apporté son soutien à des projets agricoles en faveur des communautés indigènes mayas Ixil. Il a également participé à la création en 2011 de l’université d’Ixil, dans le département de Quiché, dédiée au savoir ancestral des peuples autochtones source
  13. LORRAINE: UN EHPAD RECONFINÉ APRÈS UNE TRENTAINE DE CAS DE CORONAVIRUS ET UN DÉCÈS Les 84 résidents d'un Ehpad à Pulnoy (Meurthe-et-Moselle) ont été reconfinés dans leur chambre après la découverte de cinq personnels et 29 pensionnaires contaminés par le coronavirus et le décès d'un nonagénaire, a annoncé ce lundi l'ARS du Grand Est. https://www.bfmtv.com/sante/lorraine-un-ehpad-reconfine-apres-une-trentaine-de-cas-de-coronavirus-et-un-deces_AD-202008100187.html
  14. 1 430 : c’est le nombre de renards que le préfet de Seine-Maritime vient d’autoriser à abattre de nuit, d’ici fin 2020, par des lieutenants de louveterie, en plus des renards chassés ou piégés par ailleurs. Cette décision datée du 20 juillet fait suite à une consultation du public organisée du 29 mai au 19 juin dont les résultats sont édifiants : 832 citoyens se sont exprimés pour cet arrêté préfectoral et 2 468 contre, soit trois fois plus. «Malgré les réponses très majoritairement défavorables en nombre, les impacts négatifs de l’espèce demeurent prédominants en termes de sécurité sanitaire et de préservation d’une filière», argumente néanmoins la Direction départementale des territoires et de la mer (DDTM) dans un communiqué. Après cette décision préfectorale, l’Aves, association dédiée à la protection de la faune sauvage, a saisi le 25 juillet la Commission nationale du débat public. Car selon l’organisation, les participations des citoyens aux consultations publiques sont «presque systématiquement sans effet», ce qui décourage «des milliers de militants qui finissent par dire que ces consultations ne servent à rien, que les préfectures sont à la botte des fédérations de chasse et que c’est un simulacre de démocratie». Même colère du côté du Parti animaliste qui, le 31 juillet, organisait une manifestation devant la préfecture de Seine-Maritime et rédigeait une tribune contre cet arrêté préfectoral, cosignée par onze associations. Plusieurs d’entre elles ont déposé des recours contre ce même arrêté. Cette affaire intervient peu après un scandale révélé par One Voice. L’association a en effet diffusé, fin mai, des images tournées dans le Nord lors d’une «partie» de déterrage de renards. La vidéo, particulièrement choquante, montre des chasseurs extirpant trois renardeaux de leur terrier et les massacrant à coups de grosse pince sur la tête, devant deux enfants âgés de 5 et 12 ans. Au milieu des rires, les chasseurs obligent le plus grand à frapper lui aussi. L’indignation suscitée par ces images a poussé 180 psychologues, acteurs de la protection de l’enfance, juristes, élus, scientifiques, artistes et universitaires, à publier une tribune le 21 juillet sur un blog de Mediapart. Arguant que «la violence n’est jamais un exemple, quelle qu’en soit la victime», ils demandent que les chasses soient interdites aux enfants. source
  15. Non ce n'est pas la même demande, l'un était inconscient, la demande a été faite par un tiers, son cas n'était pas le même, il est devenu l'objet de tous (ses parents, sa famille, sa femme, l'église, les partisans, les anti-partisans....). Alain Cocq est conscient, il prend ses décisions seul, il veut tenter de faire changer la loi en utilisant son calvaire pour faire bouger le débat et les lois sur l'euthanasie. Non ce n'est pas la même situation. Si vous souhaitez parler de Vincent lambert, il y a un topic sur le sujet.
×