Aller au contenu

Ink 82

Membre
  • Contenus

    422
  • Inscription

  • Dernière visite

1 abonné

À propos de Ink 82

  • Rang
    Forumeur survitaminé
  • Date de naissance 28/12/1982

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

Activer
  1. Ink 82

    faille de San Andreas

    Bonsoir, l’occurrence de cette faille reste relativement faible : plus de 100 ans sans séisme majeur. Cela ne dédouane pas de prendre des précautions ni le risque élevé. Mais à l'échelle humaine, et je mets toutes les paires de guillemets nécessaires pour les victimes passées et à venir, cela reste raisonnable pour une implantation humaine. Nous avons des territoires bien plus sujets à des aléas meurtriers fréquents que San Francisco...
  2. Les gens qui perdent leurs nerfs autant qu'ils fuient les discussions de fond : à ignorer ou à aller chercher par la main ?
  3. Des inquiétudes à conjuguer avec la loi ORE : "La mise en place de la loi ORE ne manquera pas, à terme, d’avoir de profonds effets structurels, déjà inscrits dans la loi LRU (2007) : une nouvelle hiérarchisation des universités et des filières, une tendance à leur polarisation, sans compter un sérieux coup de pouce pour le secteur privé du supérieur qui pourrait s’engouffrer un peu plus dans les brèches ouvertes par le flou institutionnel (voir Graphique 5) et les très probables, et durables, dysfonctionnements de l’usine à gaz qui s’annonce dans ce secteur stratégique de la première année post-bac, à l’université. Sans compter que cette réforme du premier cycle universitaire, en instaurant une sélection à l’entrée de l’université, feint de ne pas voir deux processus essentiels qui lui sont associés. D’une part, sa mise en œuvre pratique a de fortes chances de finir de détruire l’investissement dans leur métier de personnels administratifs sous-payés et d’enseignants-chercheurs soumis à rude épreuve depuis la mise en place de la LRU, devant faire face à une criante pénurie de moyens. D’autre part, cette réforme, en rompant avec la fonction sociale objectivement assignée depuis 30 ans au premier cycle universitaire - celle d’amortisseur social de la crise, de régulation de la longue transition professionnelle des bacheliers « moyens » - ne dessine aucune perspective d’avenir aux futurs refusés à l’entrée de l’université. Parce que cette réforme fait payer aux nouveaux étudiants les conséquences de politiques d’ouverture inconséquentes, jamais accompagnées ni assumées jusqu’au bout, cette politique de sélection à l’entrée dans l’université ne débouche, pour eux, sur aucun autre horizon que celui du précariat et de la galère. http://www.laviedesidees.fr/La-reforme-Macron-de-l-universite.html
  4. Parcoursup plus efficace qu’APB ? La comparaison bancale de la ministre Frédérique Vidal La comparaison n’est pas toujours à l’avantage du nouveau système d’admission postbac, contrairement à ce qu’affirme la ministre de l’enseignement supérieur. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2018/06/18/parcoursup-plus-efficace-qu-apb-la-comparaison-bancale-de-la-ministre-frederique-vidal_5317087_4355770.html
  5. Ink 82

    Emmanuel Macron: On met trop de pognon dans les aides sociales

    Bonjour, l'absence de résultat reste de la propagande, comme je l'ai démontré. Il s'agit de fabriquer du consentement pour les mesures qui vont arriver : fusions, baisses de droits... Ces aides réduisent bien les inégalités sociales. Qu'appelez-vous "mieux utiliser" ? Il faudrait préciser avec un ou deux exemples, cela pourrait être intéressant. Merci et bonne journée
  6. Ink 82

    Emmanuel Macron: On met trop de pognon dans les aides sociales

    Bonjour, l'OCDE ne semble pas tout à fait d'accord avec notre président. Elle a en effet pointé un gros problème de mobilité sociale qu'elle impute à un manque d'investissement dans le système éducatif, dans le soutien aux chômeurs de longue durée, dans la formation... Si la dépense sociale est forte, c'est d'abord parce qu'avant de les verser les inégalités le sont profondément. Le conservatisme de castes, pointée par l'OCDE qui indique qu'en moyenne en France il faut 6 générations pour que le bas de l'échelle sociale puisse atteindre le sommet, est avec le chômage ce qui pèse le plus sur l'ascenseur républicain, jugé en panne par le rapport. Le poids du patrimoine et les inégalités que l'école ne résout pas pèsent de un chômage structurel masse. L'institut Natixis nous comparait en début d'année aux Etats-Unis comme l'un des pays les plus inégalitaires avant redistribution (indice de GINI). Or rien n'est entrepris pour réduire ces écarts de base, a fortiori par le gouvernement actuel notamment dans les inégalités des territoires. Jacques Mézard et Muriel Pénicaud sont ceux qui ont vu la plus forte baise de leur budget. Si l'on grippe ces leviers et qu'on ne jugule pas l'absence d'investissements des entreprises au profit de rentes particulières, le poids des aides sociales qui atténuent les inégalités sociales restera le même.
  7. Ink 82

    Emmanuel Macron: On met trop de pognon dans les aides sociales

    Macron veut "responsabiliser" les pauvres : "C'est insupportable! Notre système est l'un des plus performants au monde" 3 QUESTIONS - En évoquant le "pognon de dingue" que représentent les aides sociales, Emmanuel Macron a choqué. Pour le directeur de l'Observatoire des inégalités, Louis Maurin, interrogé par LCI, ces aides sociales sont bel et bien efficaces, en permettant à la France d'avoir un des taux de pauvreté les plus faibles d'Europe. https://www.lci.fr/politique/macron-veut-responsabiliser-les-pauvres-c-est-insupportable-notre-systeme-est-l-un-des-plus-performants-au-monde-rsa-aide-sociale-2090421.html https://www.inegalites.fr/Le-decalage-est-terrible-entre-la-France-qui-vit-bien-et-les-plus-pauvres
  8. Ink 82

    aller dans un lycée parisien alors qu'on habit en banlieue parisien

    N'y prêtez pas attention. Ces improvisés tatillons orthographiques ne sont guère les réincarnations de Racine et font eux-mêmes bien des fautes au quotidien. Voyez-y l'occasion de mettre une éducation en suspend à la faveur d'un anonymat ; rançon des réseaux sociaux. Pour répondre à votre question, il y a deux voies possibles : 1/ la dérogation, qu'il faudra motiver. Je vous mets les conditions : http://cache.media.education.gouv.fr/file/SCOLARITE/92/2/Regles_de_DEROGATION_Lycee_570922.pdf 2/ opter pour une option de matière propre au lycée visé qui ne sera pas enseignée dans votre secteur. Bonne soirée
  9. Ink 82

    Et si vous renonciez à être une maman parfaite?

    Bonsoir, merci Aurore pour l'article. C'est un père et mari qui viendra amener sa petite pierre. Madame, comme nombreuses, s'est mise et se met encore bien des pressions. Jamais je n'ai pu sonder le fond de ses pensées, et j'y ai très vite renoncé. Nos rapports à la filiation souffrent d’innombrables différences. Toujours est-il que j'ai assisté et perçu cette pression, cette souffrance, et je suppose que c'est le cas de beaucoup de conjoint(e)s. C'est un combat très difficile de convaincre sa moitié que la progéniture n'est heureuse que dans un épanouissement complexe qui englobe celui-là même des parents, et parmi eux, l'épanouissement de la maman. Il y a donc sans doute autant de recettes que de femmes pour atteindre cette alchimie. L'injonction des modèles sociales jugés comme idéales, et encore cela se discuterait en soi, paraît avoir prise que dans le manque de confiance en soi. Mon cheminement m'a amené à penser que si pour ma femme c'était peut-être trop tard pour avoir une influence, il était de ma responsabilité d'avoir une ligne éducative pour mes enfants sur ce sujet. Je pense qu'en parler en tant que parent, même de manière légère ou succincte, devrait désamorcer quelques clichés et pressions.
  10. Ink 82

    En quarante ans, 478 morts à la suite d’interventions policières

    Bonsoir, il est dommage qu'en parallèle vous ne présentiez pas les vies sauvées.
  11. Je ne vois pas pourquoi ces nantis se plaignent d'être forcés au travail, alors qu'ils n'ont même pas de chaînes aux pieds. Les gens ne supportent plus rien. Arbeit macht frei !
  12. Ink 82

    L'amour d'un enfant envers ses parents

    Bonjour, j'ai perdu mes parents à l'âge de 12 ans, et ce qui resta alors de ma famille m'a élevé. Ma construction filiale repose donc sur cette absence, cette nouvelle présence, et ces voyages incessants entre douleur, frustration, amour, souvenirs, questions sur l'avenir. Ma famille, exemplaire, m'a couvert de tous les soins possibles, vrai baume sur des blessures. Est-ce un amour naturel, ou ce que j'ai reçu de tous ces tuteurs qui ont fait croitre des affects très forts et solides ? Il y a sans doute un peu des deux : des motivations sans doute biologiques à s'attacher à ses parents, puis à mesure que l'intellect se construit, l'attachement évolue. L'adolescent que je fus a très tôt compris tout ce qu'il devait à ces autres membres de la famille venu à son aide, et même si beaucoup d'entre eux sont partis, l'amour est toujours là.
×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité