Aller au contenu

swam

Membre
  • Contenus

    7 734
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de swam

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/10/1910

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme

Visiteurs récents du profil

9 768 visualisations du profil
  1. Le penseur et l'amour

    Et c'est aprés cette histoire d'amour raté qu'il écrit " Ainsi parlait Zarathoustra" Il faut faire ses expériences pour accoucher d'idées.
  2. [SENSIBLE] Porter plainte ou pas… quel intérêt ?

    Sur la question de porter plainte ou non, tu es la mieux placée pour décider, en ton ame et conscience. Les conseils, de toute part, ne pourraient qu'etre déplacés. J'essaye seulement d'imaginer ce qu'une femme intelligente et tourmentée peut attendre d'une relation avec un tout jeune homme immature et instable.
  3. les maitres et les esclaves

    Puis, j'ai considéré tous les ouvrages que mes mains avaient faits, et la peine que j'avais prise à les exécuter; et voici, tout est vanité et poursuite du vent, et il n'y a aucun avantage à tirer de ce qu'on fait sous le soleil.… Ecclésiaste 3:19 Car le sort des fils de l'homme et celui de la bête sont pour eux un même sort; comme meurt l'un, ainsi meurt l'autre, ils ont tous un même souffle, et la supériorité de l'homme sur la bête est nulle; car tout est vanité. Ecclésiaste 4:4,8,16 J'ai vu que tout travail et toute habileté dans le travail n'est que jalousie de l'homme à l'égard de son prochain. C'est encore là une vanité et la poursuite du vent.… Ecclésiaste 5:10 Celui qui aime l'argent n'est pas rassasié par l'argent, et celui qui aime les richesses n'en profite pas. C'est encore là une vanité. Ecclésiaste 6:11 S'il y a beaucoup de choses, il y a beaucoup de vanités: quel avantage en revient-il à l'homme? Ecclésiaste 12:8 Vanité des vanités, dit l'Ecclésiaste, tout est vanité. Psaume 144:4 L'homme est semblable à un souffle, Ses jours sont comme l'ombre qui passe. Tant que l'homme pensera en termes de maitres et esclaves il alimentera le systeme, lequel ne fait que précipiter sa fin. L'etat du monde est catastrophique et il est probablement déja trop tard pour inverser la tendance. A différentes époques il y a eu des hommes hors systeme et remarquables pour tenter de détourner l'humain de ses penchants néfastes, aucun n'a réussi., le niveau spirituel n'a fait que baisser.
  4. Le penseur et l'amour

    Exactement ! Je n'avais pas voulu rebondir sur l'intervention de D. mais c'est ce point qui m'a fait tiquer. Quelqu'un qui se dirait: " oui l'amour c'est bien, mais comme j'ai une oeuvre de premier ordre a accomplir je ne vais pas m'encombrer d'une femme", ce serait plutot un type assez minable. Il faut plutot supposer que Nietzsche ne voyait pas l'amour ( avec une femme ) comme un moyen d'épanouissement et d'accomplissement pour l'homme avisé. Aprés tout il s'agissait pour lui de surmonter l'homme.
  5. Votre rapport à la vie

    En occident une grande majorité, je pense.
  6. Votre rapport à la vie

    Dans ce cas beaucoup de choses s'expliquent: Cette vie n'est que l'antichambre de la vraie vie, il faut vivre en servant les volontés du seigneur, toute vie est voulue par lui... trés sclérosant pour la pensée et le libre arbitre tout ça ! Pas du tout favorable au développement spirituel ( paradoxalement ) Plus épanouissant de ce coté la la version Bouddhiste ou Hindouiste: La transmigration des ames de vie en vie, de l'animal a la divinité dans le but de mettre fin a l'ignorance, qui est la racine de la souffrance par le biais du désir,. Apprendre ce que c'est que la vie pour s'en détacher et ne plus renaitre.
  7. Le goût du paradoxe

    Le meilleur exemple c'est le Koan du Zen. Dans le but d'aider son disciple a atteindre l'illumination par l'éveil, le maitre lui donne une phrase éminemment paradoxale a méditer jusqu'a l'obsession, du genre: "quel bruit fait une main qui applaudit ?" Le but est de dérouter l'intellect jusqu'a ce qu'il lache prise, seul moyen d'atteindre l'illumination spirituelle. ( laquelle consiste a voir que rien n'a de réalité en soi, tout est vacuité ) La voie inverse du pĥilosophe, en somme.
  8. Votre rapport à la vie

    Futile comme réponse. Vivre a tout prix, survivre, n'est pas ce qui importe. Ou alors il faut un but qui légitimise le fait.
  9. Votre rapport à la vie

    Et la vie est un cadeau ? Aimer la vie ça veut rien dire, un assassin, un tyran, un tortionnaire, un sadique, ça aime la vie. Ce qu'il faudrait aimer c'est ce qui donne du prix a la vie. Moi je n'ai jamais trouvé normal de prendre la responsabilité d'amener un etre a l'existence, il y a pas mal de personnes parmi les plus éveillées, qui auraient bien aimer ne jamais exister.
  10. Le goût du paradoxe

    Exister est un paradoxe, le plus grand de tous. Pourquoi y a t-il un début et pourquoi y a t-il une fin ? A moins que ce ne soit le fait d'avoir une conscience dans un monde paradoxal.
  11. Le goût du paradoxe

    Ce que l'on voit partout aujourd'hui ( meme ici ) c'est la fascination pour le style, le bien écrit, le lyrisme, la forme qui tient lieu de fond. ça a toujours été un peu le cas en philosophie mais le phénomène ne fait que s'étendre. On cherche a se montrer original alors meme que l'on fait partie intégrante du système. C'est quoi un penseur de premier ordre ? C'est, a mon sens, d'abord une personne qui est en dehors, a l'écart du flux qui précipite la plupart des gens vers le fond de l'entonnoir ( etre de son temps ), un solitaire ( qui ne vit pas forcément retiré ). Il n'a pas besoin de se forcer, de faire du style pour etre original. Etre intelligent ne suffit pas, on peut etre intelligent et n'avoir pas de fond, vivre a la surface des choses.
  12. Courir.

    Il faut courir tout doucement au début, en souplesse, c'est un entrainement très progressif. Courir le plus souvent possible ( 3 fois par semaine c'est pas mal ), faire attention a ce que l'on mange, travailler ses abdominaux ( important pour le souffle ), des chaussures bien adaptées.
  13. Meme en étant sincère et ouvert on a du mal a se percevoir les uns les autres. Meme si certains y arrivent plutot bien, alors que d'autres pas du tout.
  14. Le penseur et l'amour

    Ouais et bien je reste sceptique. Qui voudrait vraiment d'une vie entière de solitude absolue ( sans amour ), la connaissance a quoi bon dans cette perspective ? Ou alors je ne vois que 2 alternatives qui aient du sens : - La solitude absolue, oui si on se réfugie dans le divin ( croyance ), mais le divin sans amour ça le fait moyen. - Oui encore si le but de la connaissance est de comprendre que tout désir provient de l'ignorance et que le désir engendre la souffrance et qu'au final tout est vacuité. Un bonheur insoutenable. Oui il semblerait que nous ne soyons pas vraiment apte au bonheur durable, le fait d'avoir acquis la conscience, en croquant le fruit défendu de l'arbre de la connaissance, a chassé Adam et Eve du Paradis.
  15. L'introspection est-elle utopique ?

    Je dirais plutot pour ma part que ceci est le role de la méditation. L'introspection c'est réfléchir sur soi-meme, se situer par rapport aux autres individus. Alors que le role de la méditation c'est d'élever la réflexion au dessus de l'individuel, renoncer au cas par cas, penser la généralité ou la globalité. Si on voulait faire une comparaison hasardeuse: L'introspection c'est regarder dans un microscope; la méditation c'est regarder dans un télescope.
×