swam

Membre
  • Compteur de contenus

    5 452
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de swam

  • Rang
    Forumeur alchimiste
  • Date de naissance 12/10/1867

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  1. ça c'est bien vu, et c'est heureux pour les autres.
  2. Non pas ! Les trés courageux ou les innocents. Les présomptueux aussi. Un peu/beaucoup plus de subtilité et de profondeur seraient les bienvenues dans ce topic. Mais c'est sans doute trop demander.
  3. Qu'est ce qu'une femme de valeur ? Et qu'est ce qu'un homme de valeur ? Je laisse ces questions ouvertes. Il y a des hommes ( généralement peu recommandables ) qui se spécialisent dans le coté sombre des femmes, aussi petit soit-il il existe toujours, c'est par la qu'ils les tiennent et les possèdent. Le coté sombre des femmes n'est pas vraiment dangereux pour un homme de valeur ( encore moins pour un homme sans valeur ) car il n'est pas du tout élitiste et on peut le circonvenir. Mais le vrai danger pour un homme de valeur c'est le coté lumineux d'une femme, car lui est insondable et on ne peut le saisir, de plus il est trés élitiste. C'est par lui que l'on peut tomber fou amoureux d'une femme, s'y noyer ou etre détruit. Les seules femmes de valeur qui ne sont pas dangereuses ce sont les déchues ( celles qui se sont laissées contaminer par leur coté sombre ). Moralité: les hommes de valeur ne s'investissent plus en amour.
  4. Parmi les hommes et les femmes bien équilibrés, donc sans problèmes psychologiques particuliers : Une femme de valeur pourra plaire a tous les hommes du plus "petit" au plus "grand", il n'y a pas de concurrence entre les femmes de valeur car pour un homme le féminin est absolument insondable. Alors qu'un homme de valeur sera toujours en concurrence avec les autres hommes de valeur car le masculin est précis comme une pointe de flèche. En conséquence de quoi, jamais un homme ne pourra etre complètement assuré de l'amour d'une femme, car il y aura toujours un homme plus valeureux que lui ( s'il passe par la ), tout bien pesé par une femme capable d'estimer la valeur des hommes. C'est le drame de l'amour qui va de pair avec la sélection génétique, la compétition pour la vie.
  5. Oui d'accord mais ce n'est pas tout a fait a cela que je pensais. De temps en temps on peut lire des personnes qui surprennent par leur densité et une volonté consciente ou inconsciente de pénétrer les consciences ( elles me font penser visuellement a des yeux exorbités ), elles transperçent. Mais chez ces personnes la on y décèle rarement de la douceur ( pas besoin de l'expliciter sur le mode bisounours, c'est de l'ordre du subliminal ), pour moi c'est symptomatique de problèmes psychologiques quelques peu sérieux cette absence de douceur. Disons que l'on peut assimiler a de la douceur contenue un calme qui n'en transperce pas moins.
  6. Sexe et spiritualité ne vont pas sans l'autre, oui ça devrait etre ainsi, mais dans la réalité des consciences c'est plutot rare. Ils constituent des contraires comme le haut et le bas, pouvoir les réunir harmonieusement c'est ce qui s'appelle etre accompli. 1+1 >2
  7. De quoi les gens parlent dans une relation intime ? De leur métier, de leur relation problématique aux autres, de sexualité a un niveau superficiel, de leurs enfants, de leur ambition, alors bien sur, quand on a des sentiments pour une personne on est a l'écoute, on est plein de sollicitude, on essaye de l'aider, mais cela n'en constitue pas moins un rétrécissement de la conscience. Rien a voir avec la question du sens de l'existence, de la possibilité de se réaliser. Vivre a deux la question du sens, la trouver, voila qui ne serait pas banal ! Parfois on lit de ci de la des messages qui interpellent par leur intensité, leur pénétration, leur force, c'est assez fascinant, mais ce qui y manque presque toujours c'est la douceur. Sans la douceur il y a problème psychologique, presque toujours.
  8. Oh tu es loin d'etre la seule a me demander des explications de texte a n'en plus finir, j'aimerais bien etre compris du premier coup, ça me changerait agréablement. Mais sinon, et pour conclure : Ce qui est devenu clair c'est que tu es attirée et séduite par des hommes qui ne sont pas amoureux de toi et qui ne le seront sans doute jamais. Et la encore sur ce point tu es loin d'etre une exception. Quand on comprend a quel point les femmes sont paradoxales on se dit que l'amour il faut le regarder de loin mais surtout pas s'en rapprocher. Jeu de dupes que tout ça.
  9. Ce n'est pas du tout ce que j'ai dit. C'est un peu lassant de devoir toujours preciser sa pensée, je passe donc le relais a une autre bonne volonté.
  10. Non je ne voudrais surtout pas d'une femme soumise, pas mon genre de femme. Plutot une femme qui n'a pas peur de s'investir, qui désire s'investir, quand elle estime que ça en vaut la peine. Une femme qui ne reculerait pas devant le: je veux t'appartenir et je veux que tu m'appartienne. On célèbre toujours autant les plus grands poèmes sur l'amour ( le cantique des cantiques entre autre ), c'est beau, c'est sublime.... et dans le meme temps on n'arrete pas de nous rabattre les oreilles avec la dépendance affective, c'est a dire que l'on tue dans l'oeuf toute passion au nom d'une pseudo sagesse. Je te crois un peu spéciale, dans le bon sens.
  11. Oh comme c'est mignon ça ! Peut etre valable surtout pour toi.
  12. Une relation de couple, ou meme une simple relation amoureuse, ça demande de preter beaucoup d'attention a l'autre, nos pensées sont focalisées sur cet autre. Et meme si on le fait volontiers, la pensée s'en trouve restreinte.
  13. Et puis pour certains les amours ça n'a qu'un temps. Est ce que l'on peut vraiment s'épanouir l'un par l'autre ? J'en doute de plus en plus. Et c'est pourtant cela le but de la vie: s'épanouir, se réaliser. Il me semble qu'une personne qui aurait une vie intellectuelle trés riche et/ou qui s'épanouirait dans le sport, n'aurait nul besoin d'avoir une compagne de vie, laquelle ne ferait que diminuer ce qu'elle a déja, suivant le principe des vases communicants: ce que l'on donne d'un coté on le perd de l'autre. A moins de partager les memes centres d'interets. Le "Faust" de Goethe semble contredire cela mais Faust était vierge sentimentalement ( il n'était jamais tombé amoureux jusqu'a son age trés avancé )
  14. Oui c'est l'avenir cette robotique. Le progres technique ne va pas dans le meme sens que le progres spirituel. Toujours a propos de la confiance en soi: ça ne suffit pas toujours, loin de la ! Comprendre que l'on ne controle pas tout, que l'on a pas le pouvoir sur tout et meme sur soi. Et on se relève pas toujours tel un phénix de ses cendres.
  15. Non les hommes ne doutent pas davantage d'eux qu'hier, le masculin n'a pas vraiment changé, c'est le féminin qui évolue. Cet appétit pour la liberté de plus en plus revendiqué par la gente féminine, c'est ça qui fait douter les hommes de leur capacité a s'investir dans une relation a long terme ( a mon avis ). Or si les femmes n'ont plus envie de s'investir sentimentalement, les hommes encore moins vu qu'ils sont refroidis dans leur ardeurs sentimentales. Et en disant ça je ne remets en rien en cause la liberté des femmes, elle coule de source, mais la proclamer sans cesse haut et fort, etre obsédée par ça, c'est symptomatique. Mais peut etre que c'est moi qui suis a coté de la plaque. Et puis ceux qui ont une grande confiance en eux, un jour il arrive qu'ils tombent de trés haut.