swam

Membre
  • Compteur de contenus

    4 948
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de swam

Informations Personnelles

  • Sexe
    Homme
  1. Oui je comprend bien cela. Comme une empathique qui se protège de trop ressentir, de peur d'etre submergée, contagion affective. Tu ne recherches pas un homme trop vulnérable, plutot une épaule solide.
  2. Un univers c'est vaste, a t-on jamais fini de l'explorer ? Surtout que ça peut évoluer, se transformer. Mais attention danger ! On peut s'y perdre. Sinon, je sais bien que je risque pas d'etre plussoyé, mais ce que je pense de la peur de la dépendance affective et autre " il faut bien s'aimer pour aimer" c'est que vous préparez seulement a rester seul(es). Alors ce n'est pas une mauvaise chose en soi mais vous en aimerez moins. Si on a peur de prendre des risques, on ne peut pas aimer.
  3. Non pas vraiment. Ce serait plutot croire entrevoir ( ou fantasmer ) chez l'autre tout un vaste univers inconnu qui nous attire, un univers dont on aurait une envie folle d'explorer dans sa totalité.
  4. Joli texte de Kipling, toujours la voie du milieu. Dur avec soi-meme ( sans etre en rage car c'est de la haine ) ça signifie avoir des valeurs, des idéaux élevés, ça signifie avoir une force de caractère, ne pas faire partager sa souffrance aux autres....Des choses comme ça. Pour ce qui est de la non existence de l'ame, je comprend que ça t'énerve, c'est pas faute de l'avoir désespérement cherchée, chez les autres et chez moi-meme, mais il y a longtemps que je garde, comme qui dirait "en toile de fond" qu'au niveau ultime tout est vacuité. Sinon fantasmer est tout sauf agréable, seule la connaissance peut faire cesser le désir et la frustration, amener l'apaisement.
  5. C'est l'égo qui désire, cela est bien certain, et que désire t-on finalement ? On désire ce que l'on ne connaît pas, on désire connaître. Et on désire parce que l'on ne se connaît pas, pas suffisamment. Parfois on croise une personne qui nous laisse entrevoir une partie de ce qui pourrait etre son ame, Si cette partie nous plait, on imagine, on fantasme, on désire fortement explorer toute la courbure de la sphère fantasmée. Mais plus on cherche, moins on trouve, si bien que les bouddhistes ont fini par nier l'existence de l'ame.
  6. Mishima : " Tomber amoureux est un privilège spécial accordé a quelqu'un dont le charme extérieur sensuel et l'ignorance de soi-meme, le désordre intérieur et le défaut de perception lui permet de se laisser aller a des imaginations au sujet des autres. C'est un privilège barbare" Il ne faut peut etre pas confondre désirer et tomber amoureux.
  7. Penses tu que nous soyons des etres complets ? Moi pas. On est fait de vides et de pleins, c'est ce qui nous pousse, je crois, a aller vers les autres, a nous intéresser aux autres. Les pleins désirent combler les vides, et les vides etre comblés par les pleins. Les personnes qui s'aiment ne voient pas leur vide.
  8. Oh non, ce n'est surtout pas s'interesser a la médiocrité humaine ! C'est tout le contraire. Etre humain c'est douter, y compris de soi-meme. Si tu ne doute pas tu n'approfondis rien, tu restes a la surface des etres et des choses/
  9. Pas sur non plus ça. Si tu prends le concept de l'ame, l'etre en soi, l'etre profond et immuable, on le cherche surtout chez les autres, mais si on essaye de le trouver en soi, plus on creuse plus il nous échappe. Comme qui dirait, peler les peaux d'un oignon. Qui sommes nous au fond ? Que sommes nous ? peut-on parvenir a nous saisir nous memes ? En écartant tout ce que nous sommes pas, peut-il rester quelque chose d'inaliénable ? Une ame qui nous définit parfaitement.
  10. C'est rédhibitoire pour moi, les gens les plus intéressants sont pour moi des personnes qui ne se font aucunes concessions, lucides avec elles-memes ou alors un peu trop dures. Ces personnes la on a envie de leur apprendre a s'aimer un peu plus. En tout cas il n'acceptera pas l'amour que l'on pourrait lui porter. C'est Stavroguine dans " les possédés"
  11. C'est l'évidence meme ! S'accepter sans pour autant s'admirer. Celui qui n'éprouve que de la haine pour lui-meme ne peut aimer personne.
  12. Comment ? Tu as eu une altercation avec la divine Mite ? Comment c'est possible ? ( pardon pour ma disgression humoristique )
  13. Oui mais il y a le fond et la forme.
  14. Dans ce cas ok, comment y a t-il encore des personnes qui se passionnent encore pour la politique, oui ça relève du psychologisme.