samira123

Membre
  • Compteur de contenus

    20 340
  • Inscription

  • Dernière visite

À propos de samira123

  • Rang
    Forumeur alchimiste

Informations Personnelles

  • Sexe
  1. Trop nombreux, les mastiffs tibétains errants deviennent une menace Il n'y a pas si longtemps encore, ces chiens très prisés pouvaient être vendus pour des millions de Yuans, quand c'était l'époque où ils étaient des animaux de compagnie à la mode pour les Chinois riches. L'élevage de ces chiens tibétains a été florissant pendant un certain temps, mais de nombreux éleveurs les ont ensuite abandonnés en raison d'un intérêt décroissant, les laissant errer dans les temples ou les villages. Les autorités avaient bien prévu d'abattre les chiens errants, mais ils ont dû renoncer à leur idée parce que les Tibétains locaux croient que tuer ces animaux est contraire à leur religion. Wei Jianbin, directeur du Centre de prévention et de prévention de la maladie de Yushu, a quant à lui déclaré que les chiens infectés par une maladie, l'hydatidose, contaminent l'eau et les pâturages, ce qui en retour menace les humains. Selon Yang Qichang, un responsable de l'élevage de la préfecture autonome tibétaine de Golog, ces chiens errants contribuent également à la multiplication des cas d’échinocoque parmi les populations locales. http://french.peopledaily.com.cn/VieSociale/n3/2017/0915/c31360-9269504.html Ils valaient une fortune en 2014, mais aujourd'hui les mastiffs tibétains de Chine sont massivement abandonnés Il n'était pas rare qu'un acheteur débourse plus de 100.000 euros pour ce genre de chien rare. Un an plus tard, le mastiff tibétain est passé de mode et la bulle a explosé. Maintenant, ce berger de l'Himalaya coûte environ cent fois moins cher. En Chine, la moitié des éleveurs de cette race canine ont fermé boutique, et le New York Times révèle que ces chiens finissent maintenant souvent à l'abattoir, où ils sont transformés en viande ou en fourrure pour l'intérieur des gants. http://www.slate.fr/story/100531/mastiffs-tibetains-plus-chers-monde-abandonnes
  2. Un paysage unique du haut plateau – Les chiens du Tibet Selon un proverbe tibétain : « Les chiens et les chevaux font partie de l'humanité. » Les Tibétains aiment le dogue du Tibet, et ils considèrent le chien comme un ami. Au Tibet, il y a aussi beaucoup de chiens errants. Dans les zones pastorales et les temples, des groupes de trois ou cinq ou peut-être même dix chiens errants courent autour. Cependant, ils attaquent rarement les gens. Qu'est-ce que tant de chiens errants mangent ? Au Tibet, la plupart des gens croient en le bouddhisme tibétain, et ils aiment faire preuve de charité, et les pèlerins croyants apportent souvent de la nourriture pour chiens, et les moines et nonnes des temples nourrissent régulièrement les chiens errants. http://french.tibet.cn/hj/hjxw/201701/t20170113_4135625.html Des milliers d'énormes chiens abandonnés par leurs maîtres chinois sèment la terreur au Tibet "La mode finit par passer, et les maîtres commencèrent alors malheureusement à abandonner leurs molosses dans la rue. Les centres d'élevages durent fermer et leurs chiens se retrouvèrent eux aussi dans le caniveau. On parle de 14.000 chiens errants dans la préfecture du Qinghai en 2015, preuve que le phénomène est important. La situation a alors dégénré. Certains maitres peu scrupuleux croisèrent leurs chiens avec d'autres races et produirent des hybrides instables, grossissant encore la population errante. On se mit aussi à massacrer les chiens pour leur viande ou leur fourrure." https://fr.news.yahoo.com/milliers-dénormes-chiens-abandonnés-maîtres-chinois-sèment-terreur-133432612.html C'est de leur responsabilité, ils ont croisé leurs chiens avec d'autres races, ils les abandonnent dans la rue, les massacrent...Il ne faut pas s'étonner après que ces chiens vont devenir agressifs et attaquer le bétail.
  3. 1 Oui mais même en considérant que l’humain prime sur la sexualité, ce n’est pas parce que c’est la nature du pédophile mais parce qu’il violente des enfants d’où on ne peut lui donner droit à la procréation. 2 Tout à fait d’accord là-dessus par contre, y a-t-il possibilité de guérison définitif, là c’est le problème car si l’on parle de droit de procréation, est ce que cela est sûr que la personne ne passera pas à l’acte et même au niveau de son mental car même s’il ne passe pas à l’acte, est ce qu’il n’y a pas de danger pour l’enfant. Ce que je veux dire c’est que c’est assez complexe et qu’avant de mettre cela en place, il faudrait que cela soit bien étudié pour être sûr que le pédophile peut devenir aussi un bon parent. 3 Donc soit on prend en compte pour tous, soit on ne prend pas en compte pour personne. Je suis d’avis que de toute façon, la nature sexuelle ne devrait pas être pris en compte pour le bien de l’enfant. 4 Pas d’objection non plus là-dessus et c’est fort possible que dans l’avenir les autres sexualités soient aussi considérées comme naturelles, par exemple, pour l’inceste, cela est accepté si les personnes sont adultes car pas de victimes dans ce cas puisque les deux donnent leur accord mais il est vrai qu’actuellement pour la morale, l’inceste horrifie encore beaucoup de personnes. Et je suis d’accord qu’on peut donner des traitements pour soigner les autres et changer notre regard en ne les considérant pas comme des monstres mais aussi comme des victimes, ce qui bien sûr permettra de mieux les aider que si ces personnes se cachent. Juste une chose à rajouter puisque tu faisais allusion que tous doivent être considérés comme avoir une sexualité naturelle. Si l’on prend l’exemple de l’homosexualité, avant c’était considéré comme anormale et on donnait des traitements pour qu’ils ne peuvent plus avoir de sexualité avec des gens du même sexe. On sait les dommages que cela a créés de changer la nature de ces personnes. Tu proposes que l’on considère la pédophilie comme une sexualité naturelle tout en leur donnant un traitement, un peu comme ce que l’on a fait avec ces homosexuels mais si on cherche à faire en sorte qu’ils n’expriment plus leur vrai nature, ça peut aussi avoir des conséquences chez eux de ne pas pouvoir être ce qu’ils sont. On restera encore dans un registre d’empêcher à l’autre d’exprimer sa vrai nature. Le seul changement que tu proposes et que je trouve positif, c’est de vouloir changer le regard des gens, ne plus les voir comme des monstres mais comme des victimes et de pouvoir mieux les soigner. Je suis d'accord pour dire que toutes sexualités peuvent être considérés comme naturelles dans le sens où c'est sa nature mais ça ne mettra pas pour autant à égalité tout le monde puisque l'homosexuel accepté à ce jour lui permet d'exprimer sa vrai nature alors que le pédophilie avec le traitement lui empêchera d'exprimer sa vrai nature. Ce que je veux dire, si on emploi le mot "naturel" pour dire que c'est sa nature tout à fait d'accord mais si on emploi le mot "naturel" pour dire qu'il est accepté parce que c'est sa nature, ça ne l'est pas si on donne à ces personnes pédophiles ou autres des traitements.
  4. Dans tout ce que tu évoques là, ce ne sont pas mes propos mais ceux d' @hdbecon de reconnaître le côté naturel chez les pédophiles...Et au contraire pour ma part, j'ai d'ailleurs donné mon opinion comme quoi je ne fais pas le lien entre la nature propre de la personne et la procréation...
  5. Ok, elle est en contradiction avec sa nature sexuelle qui est homosexuelle et donc ne peut procréer mais qu'est ce que tu en conclus du fait que tu y vois une contradiction ? J'ai bien compris que tu trouves que les autres sexualités devraient être aussi considérés comme naturels suite à tes questionnements concernant l'homosexualité et le désir d'enfant mais est ce que tu en attends autre chose ?
  6. Je suis l’une des premières à penser que si l’on évoque une catégorie de personnes, il vaut mieux avoir l’avis des concernées mais plus quand on parle ou pense à leur place comme si on connaissait leur ressenti ou ce qu’il en est réellement de ce qu’elles sont ou de ce qu’elles pensent mais sur ce topic, je n’y vois pas la nécessité car justement on ne s’exprime pas à leur place, c’est plus exposé un fait et se questionner sur la contradiction que soulève @hdbeconqu’une homosexuelle va contre sa nature en voulant procréer. Comme je l’ai exposé un peu plus haut, je suis d’accord dans le sens où c’est un constat, par exemple, une femme stérile qui veut procréer va contre sa nature puisque ce qu’elle est ne lui permet pas de procréer, ce qui est plus ou moins pareil pour l’homosexuelle puisque sa relation avec une personne du même sexe ne lui permet pas de procréer mais là où @hdbecon y voit une contradiction, c’est que l’homosexuelle se revendique naturelle, normale…alors que pourtant elle ne va pas pouvoir procréer de façon naturelle mais de façon artificielle. Cela ne veut pas dire qu’ @hdbecon cherche à conclure que ces homosexuelles doivent être reconnu comme « contre nature », anormalité…d'autant qu'il a bien expliqué qu'il n'était ni contre l'homosexualité, pma...mais juste qu’il se questionne sur cette contradiction et qu’il se demande si les homosexuelles assument ce qu’elles sont en voulant revendiquer leur droit de procréer alors que ça lui paraît « contre nature » avec ce qu’elles sont et entre autres, si l’on reconnait que l’homosexualité est naturelle, on devrait aussi reconnaître aux autres (pédophilie…) qu’ils agissent aussi naturellement. Par exemple, une femme stérile qui se dirait, je suis « naturelle » mais demanderait à procréer de façon artificielle, elle sait bien que si elle ne peut pas avoir d’enfant, c’est bien qu’il y a un problème et elle le reconnaît dans le sens où elle se dit stérile. L’homosexuelle se dit naturelle, ne pas être contre nature et pourtant pour @hdbecon, procréer artificiellement, c’est bien être « contre nature ». D’après ce que j’ai compris, pour certains la nature sexuelle, c’est pouvoir procréer et la perpétuation de l’espèce mais pas que ça donc pour ma part, cela ne justifie pas qu’on puisse trouver contre nature avoir une relation sexuelle sans procréer et avoir un désir d’enfant n’est pas forcément lié avec un désir sexuel d’où on n’a pas à les assembler pour en conclure qu’il y a contradiction. Actuellement, je suis d’accord pour juste constater ce qui ne peut être nié suite à ce que j’écris plus haut que l’homosexuelle va contre sa nature en procréant artificiellement mais là où je ne suis pas d’accord, c’est dire que les homosexuelles ne l’assumeraient pas du fait qu’elles revendiquent qu’elles soient normales et d’y voir une contradiction, ce que je ne perçois pas. Alors à ce niveau là, je comprends que tu as pu penser qu’il fallait savoir ce qu’en pensent les concernées mais d’une façon globale l’homosexualité est reconnu naturel et aussi qu’elles ont le droit de procréer, d’où contradiction pour @hdbecon donc là, il n’y a pas besoin de l’avis des concernées car même si certaines ne se trouvent pas normales, ça ne change rien au fait que l’homosexualité est reconnu comme normale et qu’elles ont aussi le droit d’avoir accès à la procréation artificielle.
  7. Bonjour, tu devrais l'emmener chez le vétérinaire pour qu'il guérisse plus vite et afin d'éviter des complications, plaies ou autres et contamination d'autres animaux. Le véto enlèvera déjà le surplus donc tout ce qui est visible dans l'oreille et il saura t'expliquer comment faire pour mettre le produit qui soigne et éventuellement pour nettoyer.
  8. Oui tout à fait mais cette expression reste malgré tout, peut être du fait de l'origine, d'avant enfin dans les définitions que j'ai trouvé, c'est ce qui est indiqué et je n'ai rien trouvé d'autres à part qu'on assimile aussi tête blonde à l'innocence de l'enfance : Étymologie : Composé du nom tête et de l’adjectif blond, signifiant la couleur de cheveux des enfants en général en France (les cheveux foncent souvent à la fin de l'enfance). https://fr.wiktionary.org/wiki/tête_blonde
  9. Après avoir cherché sur internet, j'ai trouvé l'explication, je ne connaissais pas cette expression "tête blonde", en fait, c'est parce que les enfants en général en France, les cheveux foncent souvent à la fin de l'adolescence d'où on emploi l'expression "tête blonde" pour parler d'enfants.
  10. LES MENUS Les repas sont fournis par la SOGERES. Une attention particulière est portée à la qualité des repas donnés à nos têtes blondes. Les produits frais et les préparations « maison » sont privilégiés. Les menus sont établis avec une diététicienne et composés de produits issus des filières courtes, du commerce équitable et de l’agriculture biologique, etc. http://www.chalon.fr/fr/je-suis/parent/mon-enfant-et-lecole/mon-enfant-au-restaurant-scolaire.html Je suis surprise de lire ce que j'ai surligné en gras à moins que c'est une expression courante qui a une certaine signification, quelqu'un sait ce que cela veut dire ?
  11. Bonjour, je reprends ce topic que je prendrais le temps de lire.
  12. J'espère qu'il a pu récupérer son chèque.