Aller au contenu

Page 1 sur 1


Note : - - - - - Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?

03 juin 2012 - 01:04 #1

1
Le jeûne, nouvelle arme de lutte contre le cancer ?

De courtes périodes de jeûne sont dans certains cas aussi efficaces que la chimiothérapie pour lutter contre certains cancers chez les souris, selon une étude publiée mercredi 8 février aux Etats-Unis, qui montre que combiner les deux méthodes prolonge leur durée de vie.

Le jeûne seul permet de traiter efficacement une majorité de cancers chez des animaux de laboratoire, y compris les tumeurs cancéreuses provenant de cellules humaines, soulignent les auteurs de cette étude parue dans la revue Science Translational Medicine datée du 8 février. Selon eux, sur huit types de cancers observés chez des souris de laboratoire, cinq ont réagi aussi bien au jeûne qu'à la chimiothérapie.

DES TAUX DE GUÉRISON DE 20 % À 40 %

Le fait de réduire la quantité de nourriture consommée ralentit la croissance et la propagation du cancer, expliquent ces médecins. Et, chaque fois, "la combinaison de cycles courts de jeûne avec la chimiothérapie est soit plus efficace, soit nettement plus efficace que la chimiothérapie seule", précise Valter Longo, professeur de gérontologie et de biologie à l'université de Californie du Sud, principal auteur de cette étude.

Ainsi, de multiples périodes de jeûne combinées à la chimiothérapie guérissent 20 % de certains cancers très agressifs chez les souris de laboratoire. Le taux de guérison grimpe à 40 % pour les souris atteintes de ces mêmes cancers mais moins étendus, tandis qu'aucune souris n'a survécu traitée uniquement avec la chimiothérapie.

Suite de l'article ...


Source : LeMonde.fr

J'avais lu un article plus détaillé dans le magasine science&vie qui expliquait mieux le pourquoi du comment, mais pas moyen de mettre la main dessus Image IPB

Si les futurs essais se montrent concluant cela pourrait être d'une grande aide pour les traitements en réduisant leurs effets secondaires.

L'utilisateur est hors-ligne Musicateur   Membre+
Pigeon attitré, 20 ans


À l'Instant

03 juin 2012 - 06:46 #2

0
Le jeûne est de toute façon bénéfique pour la santé :interessant qu'il le soit peut être aussi pour les cancers ...
(les grandes religions demandent le jeûne annuel.... !)

L'utilisateur est hors-ligne baillousque
Forumeur alchimiste


03 juin 2012 - 08:05 #3

0
Allez ! On y va ! On s'y met ! Jeûnons !:good:
Je dis ça parce que la technique du jeun me parait aussi loin de notre culture que l'est la charrue à boeuf ou la voiture sur coussin d'air.
Alors un peu d'info, d'entraide et d'émulation ne fera pas de mal !
Vive le jeun ! A mort la groasse bouffe grasse de gros !

L'utilisateur est hors-ligne Yucca in Bloom
Forumeur accro


03 juin 2012 - 08:45 #4

0
Il y a déjà des topics là dessus (mais bon)

Si c'est bon pour le cancer, ça peut aussi être néfaste pour autre chose..

ex_Uranie*


03 juin 2012 - 08:56 #5

0
Et même contre le cancer il n'est pas dit que le jeûne soit bon.
J'ai entendu (à la radio il me semble) que cette étude n'est en réalité qu'une vaste fumisterie et ne repose sur rien de sérieux ni de concret.

L'utilisateur est hors-ligne Chasing
Forumeur alchimiste, 35 ans


03 juin 2012 - 09:10 #6

0
Oui, particulièrement néfaste contre les foies encrassés et les reins paresseux...
Mais c'est une technique. Elle s'apprend. On ne décide pas de jouer à Roland Garros alors qu'on a jamais touché une raquette. Ce serait ridicule et les risques de se blesser important.
J'insiste, c'est une technique qui s'apprend. On ne se lance pas dans un jeun, comme ça, du jour au lendemain.
Mais de suite réagir en disant que le jeun est dangereux et que ça fait plus de mal que de bien (ce qui est faux) ne va malheureusement pas aider à notre apprentissage et à la démocratisation de cette technique.
Mais le plus gros ennemi de ce fameux jeun ça reste encore notre insurmontable gourmandise.

En fait je regrette un peu que le sujet soit de suite abordé en parlant du cancer. J'aurais aimé quelque chose de plus doux. C'est sûr que si ça soigne certains cancers ça peut attirer l'attention. Mais le cancer est parfois une maladie grave et qui comporte de nombreuses causes. J'aurais aimé que nous parlions du jeun juste comme une habitude possible afin d'avoir une meilleure hygiène et juste une vie plus saine. Mais bon, c'est comme ça.

Au fait, si je m'y intéresse c'est justement que je m'y connait très peu.
Tout ce que je sais c'est que nous avons pour habitude de manger au moins trois fois par jour surtout pour remplir nos estomacs vides qui crient famine. Mais qu'en général notre corps n'est pas vraiment en demande de nutriments et de vitamines. Jeuner est une manière de lui apprendre à puiser ce stock, à le gérer correctement et aussi à assimiler de manière plus satisfaisante lorsque nous mangeons.

Mais n'oublions pas qu'il est aussi important de rester sensible à la valeur nutritionnelle de nos aliments qui, de nos jours, n'ont tendance à n'être ce qu'ils sont qu'en apparence mais déjà beaucoup moins à l'intérieur. Nos aliments vidés de leur valeur nutritive ainsi que nos modes de préparation qui finissent de les dénaturer n'aident pas beaucoup à intégrer le jeun dans nos habitudes.

Ce message a été modifié par Yucca in Bloom - 03 juin 2012 - 09:14.

L'utilisateur est hors-ligne Yucca in Bloom
Forumeur accro


03 juin 2012 - 14:02 #7

0

Voir le messageYucca in Bloom, le 03 juin 2012 - 09:10, dit :

Oui, particulièrement néfaste contre les foies encrassés et les reins paresseux...
Mais c'est une technique. Elle s'apprend. On ne décide pas de jouer à Roland Garros alors qu'on a jamais touché une raquette. Ce serait ridicule et les risques de se blesser important.
J'insiste, c'est une technique qui s'apprend. On ne se lance pas dans un jeun, comme ça, du jour au lendemain.
Mais de suite réagir en disant que le jeun est dangereux et que ça fait plus de mal que de bien (ce qui est faux) ne va malheureusement pas aider à notre apprentissage et à la démocratisation de cette technique.
Mais le plus gros ennemi de ce fameux jeun ça reste encore notre insurmontable gourmandise.


Tu as raison, pour ce cas là le jeûne se doit être thérapeutique et c'est le cancérologue qui doit s'occuper de ça. Jeûner n'importe comment juste parce qu'on a entendu que ça serait bon peut être délétère.

En fait le jeûne est vécu comme un stress pour les cellules. Les cellules saines cessent de se multiplier et vont plutôt renforcer leurs défenses, mais les cellules cancéreuses, de par leur compositions, vont au contraire amplifier ce stress subit et se fragiliser.
Les cellules saines vont donc mieux supporter la chimio que celles cancéreuses qui vont finir par libérer des molécules, les caspases, qui vont provoquer leur mort.
Grosso modo c'est comme ça qu'ils expliquaient le mode de fonctionnement dans un article papier beaucoup plus détaillé que j'ai lu.
Mais les effets ont été observés uniquement in vitro et sur des souris, on ne sait pas si c'est efficace chez l'Homme, et encore moins dans quelles proportions ni quelle est la fréquence et le durée optimales des jeûnes à observer.

Et si cela peut permettre de mieux encadrer les techniques de jeûnes, qu'ils soient pratiquer de manière encadrée et médicale, comme une aide, pourquoi pas ? Des sites ou des centres utilisent le jeûne à tord et à travers comme atout commercial alors si l'on peut mettre un peu d'ordre ...



Et désolé je n'ai pas vu de sujets dessus, peut-être ai-je mal cherché Image IPB


Ce message a été modifié par Musicateur - 03 juin 2012 - 14:02.

L'utilisateur est hors-ligne Musicateur   Membre+
Pigeon attitré, 20 ans



Page 1 sur 1