Aller au contenu

Handicap : l’université Paris-Descartes fait vivre un calvaire à une étudiante jugée encombrante

Noter ce sujet


Petit ours

Messages recommandés

Membre, 31ans Posté(e)
Virtuose_en_carnage Membre 2 873 messages
Forumeur expérimenté‚ 31ans‚
Posté(e)
il y a 53 minutes, Henri. a dit :

Celui-là même...

Non. On parle de phrases isolées de leur contexte...

Encore faut-il qu'elle soit brute. Pour cela, il suffit en effet de l'isoler de son contexte...

Je vais alors mieux formuler ma question. Y a t-il un contexte justifiant le comportement du médecin et des secrétaires médicales que l'on entend sur la vidéo? Je ne crois pas. Quand un prêtre viol un petit enfant, il faut aussi le contexte? Y aurait-il un contexte justifiant les génocides? Il y a des faits qui sont au delà du contexte. On a l'air de découvrir que les handicapés sont maltraités dans notre société mais j'ai surtout l'impression que cette maltraitance est banale.

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre, 49ans Posté(e)
Henri. Membre 2 226 messages
Mentor‚ 49ans‚
Posté(e)
il y a 50 minutes, boeingue a dit :

le simple fait d' étre une personne handicapée  est déja ,pour le moins pénible !!

C'est vrai...

Citation

elle n'a pas à supporter les conneries de cafards , médecins ,fonctionnaires ou simples particuliers  !

ce n'est pas admissible !

Les cafards, médecins, fonctionnaires ou simples particuliers doivent-ils en retour tout supporter d'une personne au prétexte qu'elle est handicapée..? Une personne handicapée est-elle exempte de méchanceté, de mauvaises intentions..? 

Citation

je me demande ce que font la FNATH et les Paralysés de France !

ils peuvent se porter parties civiles dans ce genre d'affaire !

Peut-être n'est-ce pas si simple...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 6 911 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)

 

Et quand bien même cette jeune femme aurait posé certains problèmes (vomissures intempestives, etc...) n'est-ce pas censé relever des compétences du personnel médical ? Peut-être cette jeune femme est-elle par certains côtés caractérielle, du fait de son handicap et de son caractère mais est-ce une raison pour la rudoyer de la sorte ? On est à même de comprendre l'exaspération à des moments donnés des professionnels de la santé s'occupant d'elle m'enfin de là à les excuser de certains de leurs comportements et de certaines de leurs paroles !

  • Like 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 6 911 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Henri. a dit :

Une personne handicapée est-elle exempte de méchanceté, de mauvaises intentions..? 

 

Non, certes mais il ne me viendrait pas à l'idée de rudoyer et d'avoir de malveillantes paroles à l'égard de certaines fort déplaisantes vieilles personnes et de certaines autres handicapées auprès de qui j'interviens dans le cadre de mon boulot d'auxiliaire de vie. Lorsqu'elles dépassent les bornes par leurs paroles, je les recadre à l'instant T car je ne suis pas là pour me faire agresser verbalement, voire physiquement (oui oui, c'est arrivé avec un Alzheimer dans sa phase agressive à qui je tentais de faire la toilette).

 

Il y a quelques personnes pour qui j'ai fait valoir mon droit de retrait, préférant ne plus avoir à intervenir auprès d'elles.

 

Si j'en arrivais à être exaspérée au point de ne plus supporter certaines personnes âgées ou handicapées et si j'avais envers elles un comportement contraire à mes principes et à mes valeurs, je changerais de boulot.

  • Like 4
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Yemaia Membre 3 332 messages
Posté(e)

C'est curieux dans ce topic la victime est accusée de tout et n'importe quoi pour minimiser la violence verbale dont elle est victime.

Je mets ça très en lien avec les victimes d'agressions ou de viol que l'on accuse de tout et n'importe quoi pour minimiser les actes de leurs agresseurs.

Et on se demande pourquoi les victimes se taisent....

 

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
Henri. Membre 2 226 messages
Mentor‚ 49ans‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, Virtuose_en_carnage a dit :

Je vais alors mieux formuler ma question.

Je te remercie. Je vais moi mieux formuler mes réponses...

il y a 11 minutes, Virtuose_en_carnage a dit :

Y a t-il un contexte justifiant le comportement du médecin et des secrétaires médicales que l'on entend sur la vidéo? Je ne crois pas.

Je le crois moi...

il y a 11 minutes, Virtuose_en_carnage a dit :

Quand un prêtre viol un petit enfant, il faut aussi le contexte? Y aurait-il un contexte justifiant les génocides? Il y a des faits qui sont au delà du contexte.

Oui, il y a des faits qui sont au-delà du contexte, comme des génocides ou le viol d'un enfant. Nous ne sommes pas dans ces faits là. Nous serions dans ces faits là si le comportement du médecin et des secrétaires médicales était tel parce que la personne est handicapée. Ce n'est pas établi...

il y a 11 minutes, Virtuose_en_carnage a dit :

On a l'air de découvrir que les handicapés sont maltraités dans notre société mais j'ai surtout l'impression que cette maltraitance est banale.

La maltraitance envers les handicapés existe. Pour la définir, il faut établir que cette maltraitance est du fait même du handicap...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
Henri. Membre 2 226 messages
Mentor‚ 49ans‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, Passiflore a dit :

 

Non, certes mais il ne me viendrait pas à l'idée de rudoyer et d'avoir de malveillantes paroles à l'égard de certaines fort déplaisantes vieilles personnes et de certaines autres handicapées auprès de qui j'interviens dans le cadre de mon boulot d'auxiliaire de vie. Lorsqu'elles dépassent les bornes par leurs paroles, je les recadre à l'instant T car je ne suis pas là pour me faire agresser verbalement, voire physiquement (oui oui, c'est arrivé avec un Alzheimer dans sa phase agressive à qui je tentais de faire la toilette).

 

Il y a quelques personnes pour qui j'ai fait valoir mon droit de retrait, préférant ne plus avoir à intervenir auprès d'elles.

 

Si j'en arrivais à être exaspérée au point de ne plus supporter certaines personnes âgées ou handicapées et si j'avais envers elles un comportement contraire à mes principes et à mes valeurs, je changerais de boulot.

Et tu aurais parfaitement raison. Mais il ne s'agit pas de toi ou moi. Est-ce que cette maltraitance est due au statut de handicap de la personne, c'est la question...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, Posté(e)
Passiflore Membre 6 911 messages
Maitre des forums‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, Petit ours a dit :

Depuis 2017, Julie, une étudiante en droit, lutte pour passer ses examens dans des conditions adaptées à son handicap. Elle subit violences et humiliations de la part de l’université et de son service médical. L'équipe est allée jusqu’à menacer de débrancher sa bouteille d’oxygène. 

 

Pourquoi ne l'aide-t-on pas à passer ses examens ?? C'est tout ce que demande cette jeune fille !!

il y a 25 minutes, Henri. a dit :

Est-ce que cette maltraitance est due au statut de handicap de la personne, c'est la question...

 

Il semble que ce soit effectivement le cas.

Modifié par Passiflore
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, proletaire de laboratoire d'après Maroudiji, Posté(e)
chanou 34 Membre 17 047 messages
Maitre des forums‚ proletaire de laboratoire d'après Maroudiji,
Posté(e)

Déjà j'aimerais bien savoir ce qu'elle demande comme aménagements, pour que la fac qui apparemment ( d'après la video de 10 min que @Petit ours a mise en ligne ( merci à lui) ) acceptait avant, ait refusé cette fois...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
Henri. Membre 2 226 messages
Mentor‚ 49ans‚
Posté(e)
Il y a 14 heures, Passiflore a dit :

Il semble que ce soit effectivement le cas.

Semble-t-il. Mais il ne semble pas que ça. Il semble qu'une solution lui a été proposée, et qu'elle l'a refusée. c'est son choix. Voilà toute la différence. Le choix. Elle avait la possibilité de passer ses examens en étant hospitalisée. Ce n'est pas une solution idéale, mais elle n'est pas dans des conditions idéales. Au moins, c'était une solution. Une solution qui lui permettait d'obtenir ce qu'elle était venu chercher, un diplôme. Elle a choisi une autre voie. Semble-t-il...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre, 49ans Posté(e)
Henri. Membre 2 226 messages
Mentor‚ 49ans‚
Posté(e)
Il y a 16 heures, Yemaia a dit :

C'est curieux dans ce topic la victime est accusée de tout et n'importe quoi pour minimiser la violence verbale dont elle est victime.

Je mets ça très en lien avec les victimes d'agressions ou de viol que l'on accuse de tout et n'importe quoi pour minimiser les actes de leurs agresseurs.

Et on se demande pourquoi les victimes se taisent....

Il y a une différence fondamentale. Une victime de viol ou d'agression subit. Elle n'a pas le choix. Là, cette jeune femme a le choix. Elle a eu une solution proposée pour passer ses examens. Elle l'a rejetée. La raison lui appartient et n'a pas à être jugée, c'est un fait. Mais c'est sa décision. Je mets ça très en lien avec le topic sur la loi de l'attraction. La confusion entre "on a ce qu'on mérite" et "je suis ce que j'ai envie d'être."  Que veut être cette jeune femme..? Avocate. C'est très bien, et très courageux de sa part, vu son handicap. Elle en a la possibilité. On lui propose une solution. Pas une solution idéale, mais une solution. Elle n'en veut pas. Elle en a parfaitement le droit. Mais ce choix implique un changement de fond. Une hospitalisation provisoire lui aurait permis de passer ses examens pour devenir ce qu'elle veut être, avocate. Elle n'aurait pas vu ses amis avant et pendant, comme elle le voulais. Ce choix lui appartient. Ce choix indique cependant que les conditions d'obtention du diplôme passent avant l'obtention du diplôme. Diplôme qu'elle aurait pu fêter avec ses amis au passage. Le voeu d'être avocate est relégué au second plan. Elle n'est donc pas avocate, ce qu'elle serait à n'en pas douter depuis longtemps ou proche d'être si elle avait accepté la solution. Que veut-elle être..? On n'en sait rien. Aujourd'hui, elle est en conflit avec la faculté et son service médical. Le mérite-t-elle..? Non. Mérite-t-elle les brimades morales et physiques qu'elle subit..? Non. Les a-t-elles demandées..? Non. La faculté est-elle responsable de ce qu'ils lui font subir aujourd'hui..? Oui. Ils doivent être punis. Nous serons d'accord. Est-ce parce qu'elle est handicapée qu'elle subit tout ça..? Non. Elle subit tout ça non parce qu'elle mérite de subir tout ça. Elle subit tout ça parce qu'elle n'est pas là où elle doit être si elle veut être avocate. Elle s'est volontairement éloignée, désalignée de son vouloir initial. Ce n'esrt pas la faculté qui l'empêche d'être avocate. Elle lui a proposé une solution. Elle dit qu'elle veut que tout ça s'arrête. Il suffit d'arrêter. D'être hospitalisée en période d'examens, de ressortir avocate. Si c'est ce qu'elle veut être. Elle a le choix. Elle pourra même, en tant qu'avocate, travailler à l'amélioration des conditions d'accueil des personnes handicapées dans les universités. Elle est victime d'elle-même. Si c'est ce qu'elle veut, pas de problème, il n'y a pas à juger, le choix lui appartient...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×