Aller au contenu

Une philosophie de l’effort ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 4ans Posté(e)
bouddean Membre 5 517 messages
Forumeur alchimiste‚ 4ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Crabe_fantome a dit :

u peut être que cette arnaque n'est pas une arnaque "hey mon ami! J'ai vu une pub sur internet où ils offraient les derniers samsung S20 pro et le dernier iphone et je viens juste de le récupérer!!! c'est trop de la balle (oui l'arnaqueur a vécu dans les années 90) !!! Fais comme moi et clique sur le lien: lasociététepayetonécran!!! 

Ben c'est la question que je pose, tout ce matraquage publicitaire n'engendre t'il pas une certaine paresse intellectuelle ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 53
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 17

  • 9

  • 7

  • 6

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Est-ce que l’effort peut-être un thème philosophique ? Dans ce monde d’épicuriens où on est sans cesse à la recherche de plaisir, est-ce qu’on peut encore faire un éloge de l’effort ?  Parti

Pourquoi tant de haine ? Ne pourrait on pas faire des efforts pour la beauté de l’effort lui-même ?  Faire des efforts n’est pas un mal en soi...

Je pense que la difficulté de ce sujet tient en ce que l'effort est une notion indispensable en tant que moyen mais est une notion futile (et non utile) en finalité. La capacité de produire des e

Membre 48ans Posté(e)
CAL26 Membre 5 083 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, system3 a dit :

J’ai regardé la définition de l’effort et c’est : "Activité d'un être conscient qui emploie ses forces pour vaincre une résistance.", vu comme ça il n’y a effectivement pas beaucoup de matière à philosopher là-dessus. 

Personnellement je voulais savoir pourquoi certains sont plus capables de faire des efforts que d’autres, mais ce n’est évidemment pas un sujet de philo mais de psychologie. :ange2:

L'effort est donc bien le versant observable de la volonté (qui elle est subjective). Il s'agit bien d'un sujet de philosophie et qui me semble majeur.

Au départ il s'agit de donner un sens à l'effort  : pourquoi faire un ou des efforts  ?  En général c'est pour un but à atteindre et qui demande une dépense d'énergie bien ciblée.

Mais il peut aussi s'agir d'un comportement à long terme : faire des efforts pour se maintenir en bonne santé,  garder la ligne ou moins prosaïquement atteindre un idéal qu'il soit religieux ou un idéal de vie pour les athées et agnostiques.

Alors l'effort est ce comportement qui rappelle les attitudes à adopter telles que pouvaient les définir les épicuriens (qui voulaient définir un idéal passant d'abord par le corps mais visant surtout l'esprit) ou les stoïciens qui voyaient dans une sorte d'effort constant la seule conduite raisonnable et donc salvatrice.

L'effort sans but bien défini est aussi une exigence qui peut être le but (nous pouvons voir cela dans l'ascétisme).

Ce qui m'intéresse personnellement c'est le rapport que peut avoir l'effort avec le libre arbitre : la notion de libre arbitre est très controversée et notamment quand les neurosciences nous disent que quand le sujet pense avoir pris en conscience une décision, son cerveau l'a fait avant que le dit sujet en ait conscience mais en lui donnant cette illusion de choix libre.

Alors, considérant quelle est notre marge de manoeuvre en tant que sujet ? Que faisons nous réellement quand nous prenons une décision? Est-on victimes de nous-mêmes et de notre passé? Ou justement si on planifie son comportement, ce qui forcément demande un effort sur le long terme, devient-on dans cette planification à long terme un vrai sujet ? Ou cette planification est-elle aussi une volonté illusoire ?

Toutes questions à décliner à l'envi.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 151ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, bouddean a dit :

Ben c'est la question que je pose, tout ce matraquage publicitaire n'engendre t'il pas une certaine paresse intellectuelle ? 

A la limite, bien au contraire. La publicité créée un manque, une frustration, du désir en nous proposant quelque chose que nous n'avons pas et que nous voudrions avoir. Or si je suis paresseux, j'en ai rien à foutre de la pub. Je vis ma vie tranquillou avec mes allocs dans cette maison de 48m2 en Auvergne en bord de forêt et puis basta... Mais si le désir me fait me lever de ma chaise pour obtenir ce quelque chose? Là la publicité me motive à quitter la paresse (si j'y étais) pour soit bosser et gagner de l'argent afin de m'acheter ce quelque chose, soit monter un casse avec une équipe habillé en rouge et un masque de Dali. Dans les deux cas il faut que je me bouge le cul. 

A la limite le programme télé le plus dommageable ce serait le documentaire animalier... même les conneries de tv réalité sont là pour nous vendre du rêve. Du rêve de gamin, du cul facile, du pognon, des plages, la reconnaissance (encore elle)... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 779 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, Crabe_fantome a dit :

Oh la jolie pirouette... et du coup, l'écran que tu as sous les yeux, c'est la société qui est allé te l'acheter? Non parce que tu peux te faire plaisir à raconter de la merde à tout les niveaux... maintenant que tu as les deux mains dedans... 

Car les questions que pose Ecran Total sont nombreuses. Au-delà des problèmes de dysfonctionnement (problèmes de connexion, comptabilité des logiciels…), le collectif pointe des questions, sans réponses 3sur les plans pédagogique, sanitaire et environnemental. Est-ce que l’élève apprend mieux avec le numérique ? Ce n’est pas du tout sûr.
Comment limiter l'usage des écrans par un enfant, pour sa santé et son développement, quand il est dans la nécessité de recourir à son ordinateur portable pour l'école, y compris en soirée ?
 À ce jour, contrairement à ce qu’ils affirment, la Région et le Rectorat n’ont proposé aucune véritable étude sur les effets des ondes wi-fi engendrées par l’usage de 35 ordinateurs dans une salle de cours. Qui plus est, tout cela va à l'encontre de l'urgence climatique et de la transition écologique pourtant prônées par le ministère. La pollution liée au numérique est plus forte que la pollution avec le papier.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/polemique-jean-michel-blanquer-attendu-nancy-evoquer-nouveaux-enseignements-numeriques-1750689.html

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 4ans Posté(e)
bouddean Membre 5 517 messages
Forumeur alchimiste‚ 4ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Crabe_fantome a dit :

A la limite, bien au contraire. La publicité créée un manque, une frustration, du désir en nous proposant quelque chose que nous n'avons pas et que nous voudrions avoir. Or si je suis paresseux, j'en ai rien à foutre de la pub. Je vis ma vie tranquillou avec mes allocs dans cette maison de 48m2 en Auvergne en bord de forêt et puis basta... Mais si le désir me fait me lever de ma chaise pour obtenir ce quelque chose? Là la publicité me motive à quitter la paresse (si j'y étais) pour soit bosser et gagner de l'argent afin de m'acheter ce quelque chose, soit monter un casse avec une équipe habillé en rouge et un masque de Dali. Dans les deux cas il faut que je me bouge le cul. 

A la limite le programme télé le plus dommageable ce serait le documentaire animalier... même les conneries de tv réalité sont là pour nous vendre du rêve. Du rêve de gamin, du cul facile, du pognon, des plages, la reconnaissance (encore elle)... 

Ben je vois les choses exactement à l'inverse de toi . Pour moi, le matraquage publicitaire endort l' esprit  dans le sens ou il  tue sa créativité, oui, il va créer un désir et on va chercher a acheter ce qu'on a vu dans la pub, mais par contre, on ne va plus faire d'effort de créativité , c'est la société du " tout cuit" 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 151ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Globure a dit :

Car les questions que pose Ecran Total sont nombreuses. Au-delà des problèmes de dysfonctionnement (problèmes de connexion, comptabilité des logiciels…), le collectif pointe des questions, sans réponses 3sur les plans pédagogique, sanitaire et environnemental. Est-ce que l’élève apprend mieux avec le numérique ? Ce n’est pas du tout sûr.
Comment limiter l'usage des écrans par un enfant, pour sa santé et son développement, quand il est dans la nécessité de recourir à son ordinateur portable pour l'école, y compris en soirée ?
 À ce jour, contrairement à ce qu’ils affirment, la Région et le Rectorat n’ont proposé aucune véritable étude sur les effets des ondes wi-fi engendrées par l’usage de 35 ordinateurs dans une salle de cours. Qui plus est, tout cela va à l'encontre de l'urgence climatique et de la transition écologique pourtant prônées par le ministère. La pollution liée au numérique est plus forte que la pollution avec le papier.

https://france3-regions.francetvinfo.fr/grand-est/meurthe-et-moselle/nancy/polemique-jean-michel-blanquer-attendu-nancy-evoquer-nouveaux-enseignements-numeriques-1750689.html

Tant il est vrai que les enfants abhorrent les écrans et que la société les oblige à les regarder... Chez moi tous les enfants lisent, on a ni la télé, ni d'ordi... demande express des enfants qui ne veulent surtout pas jouer non plus aux jeux vidéos ou faire des vidéo tiktok...

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 779 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Crabe_fantome a dit :

Tant il est vrai que les enfants abhorrent les écrans et que la société les oblige à les regarder... Chez moi tous les enfants lisent, on a ni la télé, ni d'ordi... demande express des enfants qui ne veulent surtout pas jouer non plus aux jeux vidéos ou faire des vidéo tiktok...

Chez toi, il n'y a que des enfants imaginaires; sinon tu mettrais ta connerie en lien avec leur mal-être pendant le confinement qui a été un accélérateur de la transition.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 151ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, bouddean a dit :

Ben je vois les choses exactement à l'inverse de toi . Pour moi, le matraquage publicitaire endort l' esprit  dans le sens ou il  tue sa créativité, oui, il va créer un désir et on va chercher a acheter ce qu'on a vu dans la pub, mais par contre, on ne va plus faire d'effort de créativité , c'est la société du " tout cuit" 

Oui et non... en fait la publicité a besoin que la personne ne bouge le cul pour aller acheter des trucs. Cependant le point de vu où la publicité participe à préserver l'idée qu'il faut remplir son appartement de merdes avant de mourir reste défendable. On pourrait parler d'une paresse au second degré, se laisser couler dans un quotidien actif. Ce qui nous renvoie au divertissement de Pascal où le divertissement est étymologiquement "l'action de détourner"... Ce qui n'est pas de la paresse à proprement parler mais bon, je comprends l'idée. C'est comme si je m'oubliais dans le sport ou dans le travail. Est ce que je suis faignant parce que je passe tout mon temps libre à faire du sport... pas vraiment. Et pourtant, d'après ton point de vue, si un peu quand même parce que pendant que je fais du sport, je ne réfléchis pas à ma vie et au monde. La même chose pour les publicités. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 151ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Globure a dit :

Chez toi, il n'y a que des enfants imaginaires; sinon tu mettrais ta connerie en lien avec leur mal-être pendant le confinement qui a été un accélérateur de la transition.

Oh les petits bout de chou qui avait du mal être... les pauvres petites victimes... Tu dois bien faire marrer les vieux autour de toi. Tu sais, tout ceux qui, enfant, avaient les mains de leur mère sur les oreilles pendant que les allemands balançaient des bombes... Et peut être que la prochaine sera pour eux, ou pas, c'est le hasard qui décide qui va vivre ou qui va mourir... 

Pardon de mépriser le mal être de gamins à qui ont demandait juste de rester chez eux à mater Netflix, lire des bouquins ou discuter et d'échanger avec des gens autour d'eux ou sur internet, là où on demandait à d'autre de venir mourir à la guerre ou de se faire torturer. 

A lire ce genre de truc je ne m'étonne pas qu'il y ait une clientèle pour acheter des bouquins sur "les victimes par ricochet" (je connais quelqu'un qui a un cousin qui a un pote qui a vécu un traumatisme et je me sens tellement mal pour lui que je me sens victime moi même) tellement tout le monde veut être une victime... 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 4ans Posté(e)
bouddean Membre 5 517 messages
Forumeur alchimiste‚ 4ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Crabe_fantome a dit :

Oui et non... en fait la publicité a besoin que la personne ne bouge le cul pour aller acheter des trucs. Cependant le point de vu où la publicité participe à préserver l'idée qu'il faut remplir son appartement de merdes avant de mourir reste défendable. On pourrait parler d'une paresse au second degré, se laisser couler dans un quotidien actif. Ce qui nous renvoie au divertissement de Pascal où le divertissement est étymologiquement "l'action de détourner"... Ce qui n'est pas de la paresse à proprement parler mais bon, je comprends l'idée.

Jusque là, je me dis : " bon, si il a compris, j' ai mérité d'aller me reposer .

Citation

 

C'est comme si je m'oubliais dans le sport ou dans le travail. Est ce que je suis faignant parce que je passe tout mon temps libre à faire du sport... pas vraiment. Et pourtant, d'après ton point de vue, si un peu quand même parce que pendant que je fais du sport, je ne réfléchis pas à ma vie et au monde. La même chose pour les publicités. 

Et là, je me dis : " bon,  j'ai besoin de repos " :D

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 49ans Posté(e)
Globure Membre 1 779 messages
Forumeur alchimiste‚ 49ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Crabe_fantome a dit :

Oh les petits bout de chou qui avait du mal être... les pauvres petites victimes... Tu dois bien faire marrer les vieux autour de toi. Tu sais, tout ceux qui, enfant, avaient les mains de leur mère sur les oreilles pendant que les allemands balançaient des bombes... Et peut être que la prochaine sera pour eux, ou pas, c'est le hasard qui décide qui va vivre ou qui va mourir... 

Pardon de mépriser le mal être de gamins à qui ont demandait juste de rester chez eux à mater Netflix, lire des bouquins ou discuter et d'échanger avec des gens autour d'eux ou sur internet, là où on demandait à d'autre de venir mourir à la guerre ou de se faire torturer. 

A lire ce genre de truc je ne m'étonne pas qu'il y ait une clientèle pour acheter des bouquins sur "les victimes par ricochet" (je connais quelqu'un qui a un cousin qui a un pote qui a vécu un traumatisme et je me sens tellement mal pour lui que je me sens victime moi même) tellement tout le monde veut être une victime... 

Faut vraiment en tenir une sacrée couche pour débiter autant de conneries. Te lire c'est être sûr que tu ne sais jamais de quoi tu parles. L'important étant que tu étales ta culture. Merci d'être un gros con, ça me redonne foi en bien des gens.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 151ans Posté(e)
Crabe_fantome Membre 36 436 messages
Forumeur alchimiste‚ 151ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Globure a dit :

Faut vraiment en tenir une sacrée couche pour débiter autant de conneries. Te lire c'est être sûr que tu ne sais jamais de quoi tu parles. L'important étant que tu étales ta culture. Merci d'être un gros con, ça me redonne foi en bien des gens.

Et oui, la culture c'est comme la confiture: quand on en a pas, on a rien à étaler :rolle:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
Elbaid1 Membre 1 588 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)

MOI je trouve que globalement la philosophie des singes paresseux n'est pas si mauvaise que ça , ils ont pas l'air se tracasser plus que ça et ne vivent pas dans le stress ....

la philosophie des bonobos pas mal non plus mais épuisante , ils font que niquer ....

si non moi perso j'entretiens l'oisiveté , je suis plus proche du paresseux avec une tendance bonobo que de l'humain .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×