Aller au contenu

De l'Islam

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Si dieu est omnipotent, alors rien ne saurait échapper à sa volonté.

Dès lors, l'égaré ne saurait être puni par le feu que du fait d'avoir été égaré par dieu lui-même.

Faisant ainsi de dieu une figure inique punissant l'égaré qu'il égare lui-même en vertu de son omnipotence.

De sorte que la figure divine, à son acmé sentimentale, en dehors de toute logique, puisse en devenir le diable dissimulé derrière le dogme.

Et quel meilleur endroit, pour prétendre être ce que l'on n'est point?

Modifié par JOSEPH DELETRE
  • Peur 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 435
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 193

  • 52

  • 38

  • 33

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Celui qui aura  menti ou volé , qui aura tenté de s'approcher des voix sexuelles de la femme par derrière , celui la qu'il cherche son refuge dans le feu  et cela jusque a la fin des temps  Soura

Le ferais-je en répondant à votre mesure?

Certes. Mais celui qui s'égare ne peut l'avoir été que par dieu puisque rien n'échappe à sa volonté. Dès lors, comment blâmer l'égaré ?

Images postées

Membre 74ans Posté(e)
G2LLOQ Membre 1 821 messages
Forumeur alchimiste‚ 74ans
Posté(e)

Celui qui aura  menti ou volé , qui aura tenté de s'approcher des voix sexuelles de la femme par derrière , celui la qu'il cherche son refuge dans le feu  et cela jusque a la fin des temps 

Sourate dont je ne sais plus le nom ,  sourate croisée avec un surmulot ?

  • Haha 3
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Certes.

Mais celui qui s'égare ne peut l'avoir été que par dieu puisque rien n'échappe à sa volonté.

Dès lors, comment blâmer l'égaré ?

Modifié par JOSEPH DELETRE
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 258 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, JOSEPH DELETRE a dit :

Certes.

Mais celui qui s'égare ne peut l'avoir été que par dieu puisque rien n'échappe à sa volonté.

Dès lors, comment blâmer l'égaré ?

.pour info monsieur le magnétiseur des mains, le dieu de l'islam est le même que celui des chrétiens et des juifs

  • Merci 1
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Certes.

A la différence près que l'islam pousse la soumission du croyant envers dieu à son acmé.

Dès lors, quelle est la place du libre arbitre ?

 

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 258 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, JOSEPH DELETRE a dit :

Certes.

A la différence près que l'islam pousse la soumission du croyant envers dieu à son acmé.

Dès lors, quelle est la place du libre arbitre ?

 

Yusuf-12-2-Nous l’avons fait descendre, un Coran en [langue] arabe, afin que vous raisonniez.

 

ysuf, toussef c'est joseph en français.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

La question du libre arbitre demeure donc centrale.

Le croyant peut-il se déterminer librement?

Si oui, alors il peut être justement blâmé pour ses fautes.

Si non, alors il ne saurait être blâmé sans iniquité.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, JOSEPH DELETRE a dit :

Si dieu est omnipotent, alors rien ne saurait échapper à sa volonté.

Dès lors, l'égaré ne saurait être puni par le feu que du fait d'avoir été égaré par dieu lui-même.

Faisant ainsi de dieu une figure inique punissant l'égaré qu'il égare lui-même en vertu de son omnipotence.

De sorte que la figure divine, à son acmé sentimentale, en dehors de toute logique, puisse en devenir le diable dissimulé derrière le dogme.

Et quel meilleur endroit, pour prétendre être ce que l'on n'est point?

Cela pourrait avoir un sens.
Celui là du "progrès" forcé et induit.
Mais dans quelle optique éducative ?
Que vaut et que prétend le diplôme ?

Si c'est un monde sans corps et sans amour, où l'esprit est et vaut tout.
Alors je subirais toutes les punitions sans jamais vouloir me repentir.
Jamais.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)
il y a 1 minute, QuatreEtCinq a dit :

Cela pourrait avoir un sens.
Celui là du "progrès" forcé et induit.
Mais dans quelle optique éducative ?
Que vaut et que prétend le diplôme ?

Si c'est un monde sans corps et sans amour, où l'esprit est et vaut tout.
Alors je subirais toutes les punitions sans jamais vouloir me repentir.
Jamais.

Qui serait responsable de ce monde sans amour?

Dieu pour qui rien n'échappe à sa volonté?

Le croyant s'étant égaré lui-même librement?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 1 minute, JOSEPH DELETRE a dit :

Qui serait responsable de ce monde sans amour?

Dieu pour qui rien n'échappe à sa volonté?

Le croyant s'étant égaré lui-même librement?

 

Je ne saurais parler en vos termes.
J'ai bien nourri une foi. Mais celle ci se passe de religion.
Cette foi n'est que la mienne, et je ne vois pas l'intérêt de la propager.
Je ne saurais qu'inviter les autres à construire la leur.
Mais encore je proscrit la religion.

En somme, vous me parlez de votre Dieu.
Je vous parle de ce que je nomme la valeur chaotique.
Or, ma définiton m'est propre, la votre est celle de tout un peuple.
nous ne pouvons pas discuter d'égal à égal.
Je pourrais interpréter votre interprétation.
Jamais celle de millions ou de milliard d'individus

Pour moi, un croyant, ca n'existe pas.
Ou encore croit-il seulement en son sens de la justice et de la justesse.

Je n’exècre pas tout de la religion.
Par exemple, votre présent post m'apparait d'une grande valeur philosophique.
Et même théosophique, j'en conviens.
Cela étant, je ne pourrais pas échanger avec quelqu'un qui se base sur les mots d'un autre.

Bien à vous.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, QuatreEtCinq a dit :

Je ne saurais parler en vos termes.
J'ai bien nourri une foi. Mais celle ci se passe de religion.
Cette foi n'est que la mienne, et je ne vois pas l'intérêt de la propager.
Je ne saurais qu'inviter les autres à construire la leur.
Mais encore je proscrit la religion.

En somme, vous me parlez de votre Dieu.
Je vous parle de ce que je nomme la valeur chaotique.
Or, ma définiton m'est propre, la votre est celle de tout un peuple.
nous ne pouvons pas discuter d'égal à égal.
Je pourrais interpréter votre interprétation.
Jamais celle de millions ou de milliard d'individus

Pour moi, un croyant, ca n'existe pas.
Ou encore croit-il seulement en son sens de la justice et de la justesse.

Je n’exècre pas tout de la religion.
Par exemple, votre présent post m'apparait d'une grande valeur philosophique.
Et même théosophique, j'en conviens.
Cela étant, je ne pourrais pas échanger avec quelqu'un qui se base sur les mots d'un autre.

Bien à vous.

En l'absence de concept plus fondamental qu'être, telle que la récursivité de l'essence de ce qui est le démontre, la seule religion qui soit: c'est d'être par soi et de vivre avec sa conscience.

Par ailleurs, sur quels mots faudrait-il se baser pour échanger?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, JOSEPH DELETRE a dit :

En l'absence de concept plus fondamental qu'être, telle que la récursivité de l'essence de ce qui est le démontre, la seule religion qui soit: c'est d'être par soi et de vivre avec sa conscience.

Par ailleurs, sur quels mots faudrait-il se baser pour échanger?

 

A défaut d'inventer son dictionnaire, il faudrait inventer ou plutôt découvrir ses propres définitions.
Selon moi.
Mais j'en conviens, c'est un concept très radical.

Aussi suis-je fier d'avoir bâti mon sens de la justice, et mon sens de la justesse.
Et à mon sens c'est la seule fierté concrète qui soit.

J'aimerais que tout un chacun fasse de même.
Encore faudrait-il en avoir l'envie et les moyens.

Mais en réfléchissant un peu, c'est déjà ce que l'éducation moderne prétend.
Même si je juge les outils qu'elle propose moindres.
Et qu'elle ne sait toujours pas donner l'envie.

C'est vrai que si l'on peut forcer les moyens, l'on ne peut forcer "l'envie"


Pour échanger selon moi, il faudrait échanger ses moyens, avec son envie.
Chose qui ne peut se faire sans l'un ou l'autre.
Et qui, je crois, ne devrait surtout pas se faire avec l'envie ou les moyens d'un autre.
 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 74ans Posté(e)
G2LLOQ Membre 1 821 messages
Forumeur alchimiste‚ 74ans
Posté(e)

Je résumes   :    Notre (votre)  père qui ètes aux cieux  , restez y  !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)
il y a 34 minutes, QuatreEtCinq a dit :

A défaut d'inventer son dictionnaire, il faudrait inventer ou plutôt découvrir ses propres définitions.
Selon moi.
Mais j'en conviens, c'est un concept très radical.

Aussi suis-je fier d'avoir bâti mon sens de la justice, et mon sens de la justesse.
Et à mon sens c'est la seule fierté concrète qui soit.

J'aimerais que tout un chacun fasse de même.
Encore faudrait-il en avoir l'envie et les moyens.

Mais en réfléchissant un peu, c'est déjà ce que l'éducation moderne prétend.
Même si je juge les outils qu'elle propose moindres.
Et qu'elle ne sait toujours pas donner l'envie.

C'est vrai que si l'on peut forcer les moyens, l'on ne peut forcer "l'envie"


Pour échanger selon moi, il faudrait échanger ses moyens, avec son envie.
Chose qui ne peut se faire sans l'un ou l'autre.
Et qui, je crois, ne devrait surtout pas se faire avec l'envie ou les moyens d'un autre.
 

S'il y a des définitions, il n'y a plus de définition.

Et cependant, la question du libre arbitre demeure centrale.

Le croyant peut-il se déterminer librement ou non si rien n'échappe à la volonté de dieu?

Si oui, alors il pourrait être blâmé pour ses fautes.

Si non, alors il ne saurait être puni sans iniquité.

 

Modifié par JOSEPH DELETRE
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
QuatreEtCinq Membre 679 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

S'il y a des définitions, qu'elles soient individuelles avant, et après être communes.

La question du libre arbitre, j'y répond avec le fond et la forme.

Le fond c'est l'espace. La forme c'est le temps.

Je vois l'homme créateur de l'espace grâce au temps.
Je vois l'homme créature du temps, à cause de l'espace.

C'est très vulgaire, mais dans l'idée c'est ça.
Il peut se déterminer dans l'espace.
Il est déterminé dans le temps.

Aussi, et c'est un peu cela le chaos.
Qu'importe ou il va.
Ce qui est défini, c'est plus son point de départ et son point d'arrivé.

Faisons cette expérience.

Je passe dix jours avec Martin.
Vous passez dix jours avec Martin.
Durant ces dix jours, vous faites exactement la même experience.
Exactement.
Les mêmes activités, les mêmes paroles, la même experience.

Seulement au bout du compte, nous ne serions pas riche de la même experience.

Un peu comme si nous prenions la même route, mais qu'en définitive, j'arrive à paris et vous à brest.

C'est à dire que même si notre libre arbitre est identique, notre destinée, notre destination ne l'est pas.


Pour moi, commettre une faute, ce n'est pas une faute devant un dieu qui aurait les mêmes lois pour tout le monde.
Pour moi commettre une faute, c'est être quelqu'un d'autre que soi même.
C'est réaliser une autre personne que soi.
En ce sens, nous serions créateurs de notre propre jugement.
Victime, innocent, juge et bourreau.
Et dieu n'aurait rien à voir la dedans.

Par exemple, si moi je veux serrer la main de martin, et qu'en définitive je lui crache dedans..
C'est une faute.
Mais pas devant dieu. Devant moi même.
Et je me punis aussi directement, que je n'acquiert pas l'experience qui m'attire.
Je ne saurais me projeter dans ma destinée avec mon libre arbitre.

Je n'ose pas rentrer dans de la théorie trop subtile.
Mais parlons d'intuition et de conscience.

Je ne choisis pas mon intuition. J'en suis la créature.
Je choisis ma conscience, j'en suis le créateur.

Mon intuition sait refleter, de façon très chaotique, ce qui m'est destiné.
Sans valeur ni définition.
Ma conscience fait tout pour le rejoindre. Du moins j'estime qu'elle devrait.

En ce sens, la liberté, le libre-arbitre, est un acteur qui ne choisit pas son script.
Elle n'est pas libre de choisir d'où elle vient, ni où elle va.
Elle n'est libre que de choisir par quel chemin.
Elle n'est pas libre dans le temps.
Elle est libre dans l'espace.

Edit : je suis libre dans la forme mais destiné dans le fond.

Le théorème dont j'ai accouché dit ceci :

Le fond est immuable.
La forme est malléable.

Et c'est une vérité que j'ai confirmé dans toutes mes expériences depuis dix ans.
Pour moi, s'il est une faute devant dieu c'est celle de vouloir rendre le fond malléable.
Et la forme immuable.

D'ailleurs ca fait dix ans que je travaille la question, et je viens seulement de trouver ce qui me permet de le prouver théoriquement.
Je vous le partagerais quand j'en aurais fini l'écriture synthétique si vous le voulez

Modifié par QuatreEtCinq
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, QuatreEtCinq a dit :

S'il y a des définitions, qu'elles soient individuelles avant, et après être communes.

La question du libre arbitre, j'y répond avec le fond et la forme.

Le fond c'est l'espace. La forme c'est le temps.

Je vois l'homme créateur de l'espace grâce au temps.
Je vois l'homme créature du temps, à cause de l'espace.

C'est très vulgaire, mais dans l'idée c'est ça.
Il peut se déterminer dans l'espace.
Il est déterminé dans le temps.

Aussi, et c'est un peu cela le chaos.
Qu'importe ou il va.
Ce qui est défini, c'est plus son point de départ et son point d'arrivé.

Faisons cette expérience.

Je passe dix jours avec Martin.
Vous passez dix jours avec Martin.
Durant ces dix jours, vous faites exactement la même experience.
Exactement.
Les mêmes activités, les mêmes paroles, la même experience.

Seulement au bout du compte, nous ne serions pas riche de la même experience.

Un peu comme si nous prenions la même route, mais qu'en définitive, j'arrive à paris et vous à brest.

C'est à dire que même si notre libre arbitre est identique, notre destinée, notre destination ne l'est pas.


Pour moi, commettre une faute, ce n'est pas une faute devant un dieu qui aurait les mêmes lois pour tout le monde.
Pour moi commettre une faute, c'est être quelqu'un d'autre que soi même.
C'est réaliser une autre personne que soi.
En ce sens, nous serions créateurs de notre propre jugement.
Victime, innocent, juge et bourreau.
Et dieu n'aurait rien à voir la dedans.

Par exemple, si moi je veux serrer la main de martin, et qu'en définitive je lui crache dedans..
C'est une faute.
Mais pas devant dieu. Devant moi même.
Et je me punis aussi directement, que je n'acquiert pas l'experience qui m'attire.
Je ne saurais me projeter dans ma destinée avec mon libre arbitre.

Je n'ose pas rentrer dans de la théorie trop subtile.
Mais parlons d'intuition et de conscience.

Je ne choisis pas mon intuition. J'en suis la créature.
Je choisis ma conscience, j'en suis le créateur.

Mon intuition sait refleter, de façon très chaotique, ce qui m'est destiné.
Sans valeur ni définition.
Ma conscience fait tout pour le rejoindre. Du moins j'estime qu'elle devrait.

En ce sens, la liberté, le libre-arbitre, est un acteur qui ne choisit pas son script.
Elle n'est pas libre de choisir d'où elle vient, ni où elle va.
Elle n'est libre que de choisir par quel chemin.
Elle n'est pas libre dans le temps.
Elle est libre dans l'espace.

Une définition est ce qu'il est conforme d'écrire à propos de la vérité.

Par conséquent, la question soulevée est celle du primat de la vérité sur le vrai qui lui est conforme.

La question du libre arbitre est, quant à elle, celle d'une capacité de se déterminer librement qui ne saurait être spatialisée. Il faut donc distinguer l'action qui en résulte, de la faculté première intimement liée au fait d'être par soi pour n'avoir d'autre cause que soi tel que l'absence d'instant zéro le traduit.

Par ailleurs, et dès lors que l'unique chose qui puisse jamais être par déduction logique soit une entité d'annihilation de toute chose présente à elle-même, alors l'annihilation du soi par l'altérité est inévitable dès lors que nous soyons présents à nous-mêmes du fait d'être conscients.

Par conséquent, la seule faute, ce n'est pas de devenir inévitablement autre chose à chaque instant, mais l'ataraxie consistant à ne faire que passer sans juger de ce que l'on est par la raison au cours de l'existence.

Et en l'absence de concept plus fondamental qu'être, telle que la récursivité de l'essence de ce qui est le démontre, alors il est juste de dire qu'on soit notre propre juge. Cependant, encore faut-il qu'il restât quelque chose de ce jugement sans quoi juger serait vain. En outre, encore faut-il juger de ce que l'on aurait été avec un seul regard sans quoi le jugement de l'autre serait subjectif. Il est donc nécessaire qu'il y ait une conscience du tout, dont l'allégorie ne serait autre que la toile cosmique aux allures de réseau synaptique, pour laquelle le soi serait un souvenir parmi d'autres.

Nous ne pourrions alors demeurer qu'à l'aune de notre propre vérité immuablement. Nous jugerions alors du soi en étant tout de manière indivisible.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 258 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, JOSEPH DELETRE a dit :

Une définition est ce qu'il est conforme d'écrire à propos de la vérité.

 

 

rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme même les définitions.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Une définition peut s'améliorer mais elle demeure toujours ce qu'il est conforme d'écrire à propos de la vérité qui la précède.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
azed1967 Membre 4 258 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, JOSEPH DELETRE a dit :

Une définition peut s'améliorer mais elle demeure toujours ce qu'il est conforme d'écrire à propos de la vérité qui la précède.

ben non désolé.

en littérature, le nègre n'a pas la même signification que le nègre des colonies

un pied est une mesure et un membre du corps

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 55ans Posté(e)
JOSEPH DELETRE Membre 1 184 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

Il ne faut pas confondre le relativisme et la polysémie.

Un mot peut avoir plusieurs sens selon le contexte comme la morgue qui peut renvoyer au lieu où l'on entrepose les morts ou à une attitude hautaine et méprisante.

Mais il n'en reste pas moins que dans un contexte donné, la définition est clairement admise.

Tandis que le relativisme cherche à imposer plusieurs définitions pour un contexte donné afin de détruire la vérité.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×