Aller au contenu

la mère de mon meilleur ami

Noter ce sujet


Gaïa Raynaud

Messages recommandés

Nouveau Posté(e)
Gaïa Raynaud Nouveau 2 messages
Baby Forumeur‚
Posté(e)

Bonjour tout le monde, c'est la première fois que je parle sur un forum come ça.

Je viens car j'ai besoins de me confier et que je veux bien prendre quelque conseil.

      COMMENCER ICI SI VOUS VOULEZ UNE INTRO DETAILLE SINON COMMENCER EN DESSOUS DE CE PARAGRAPHE                                    La mère de mon meilleur ami est morte. C'était il y a 8 ans, on a le même âge donc on était tout les deux en cinquième à cet âge là. A cette époque nous n'étions pas amis, je voyais à peine qui c'était dans mon établissement. On est devenue amis en 3ème car son meilleure ami était le garçon sur qui j'avais un crush. Ca à été assez compliqué car j'étais dans une période de ma vie ou je n'allais pas très bien (tentative de suicide, scarification) et lui était quelqu'un de très fois. Le cliché du mec sombre qui fait toujours la gueule, très beau donc en plus toutes les meufs sont à ses pieds alors qu'il est insupportable, hautain, prétentieux. Bon il appris pour moi il a voulue m'aider ou comprendre ce qui allais pas chez moi. Je sais pas trop comment mais on est devenue et depuis on a le même groupe de pote qui a passé tout le lycée (la ont a 19 ans et ont viens de passé notre premiere année d'étude supp)

COMMENCER ICI SI VOUS VOULEZ PASSER AU VIF DU SUJET                                                                                                             Donc. La mère de on meilleur ami est morte. On en a toujours très peu parlé, c'est un sujet tabou et sensible pour nous tous (la première et dernière fois que mes amis ce sont battues avec des gens c'est quand un mec a insultée la mère de mon meilleur ami). L'été dernier, fin aout, sur le retour de nos vacances entre amis (on avait 18 ans) il ma parlé de sa mère en me disant qu'il en avait fait sont deuil est j'étais super heureuse pour lui. (Je peux compté sur les doigts d'une mains les fois ou il a juste mentionnée sa mère comme ça dans une phrase et c'est principalement quand il me confie le collier de sa mère parce qu'il va faire un basket ou autre).

Mais récemment a une soirée qu'on a fait un we ou deux on s'est endormis ensemble, je lui lisais mon livre avant de dormir dans le lit (on étais complétement bourré). Je me suis confié sur un problème et par la suite il c'est confié. Il m'a dit qu'il n'étais pas heureux en ce moment. Que sa mère lui manquait trop. Je l'ai questionnée sur le fait qu'il m'avait dit qu'il avait son deuil. Il m'a dit qu'il se mentait a lui même. A cause de l'alcool et de la difficulté du sujet pour lui on échangeais nos phrases tout doucement genre il y avait des latences de 30 secondes, 1 minutes. Et il m'a dit "Mais *prénom* dès fois il m'arrive des choses et je me dit "je vais lui raconter en rentrant", alors que ça fait  8 ans *prénom*, ça fait 8 ans ..". Je l'ai pris dans mes bras et en étant très fatigué (il était 4h du mat) je me suis endormie, en fait j'ai cherché mes mots mais bercés dans ces bras j'ai finis par m'endormir. 

Et voilà on en a pas reparlé, je m'y attendais, mais je ne sais pas quoi aire pour lui ni comment lui parler, je ne sais pas ce qu'il veut dire. Mais il est tellement froid et renfermé que c'est bizarre, des que c'est lui qui parle, c'est moi qui sait plus quoi dire. Je n'

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Annonces
Maintenant
Membre 65ans Posté(e)
pic et repic Membre 7 865 messages
Maitre des forums‚ 65ans‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, Gaïa Raynaud a dit :

Je viens car j'ai besoins de me confier et que je veux bien prendre quelque conseil.

bonjour,

votre ami n'a tout simplement pas fait son deuil ( Il m'a dit qu'il se mentait a lui même )....pour certains c'est rapide, pour d'autres, il faut du temps ( 8 ans, ce n'est inimaginable )

faire son deuil ne veut pas dire oublier, c'est simplement que c'est moins dur d'en parler....la peine est toujours là, mais elle ne submerge pas .

que lui dire ? je n'ai pas la réponse ...à part l'écouter et c'est sans doute de cela dont il a besoin.

l'alcool "délie" les langues, lève les inhibitions .....

bon courage.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Membre 60ans Posté(e)
Good Venins Membre 420 messages
Forumeur accro‚ 60ans‚
Posté(e)

Bonjour,

c'est toujours un sujet délicat, et souvent cela dépend des causes du décès, si il s'agit de vieillesse, de maladie, ou d'accident,

cela semble plus "naturel" et dans une certaine mesure, cela peut s'expliqué, et la consolation de "l'autre" est plus simple ...

J'ai un collègue qui a perdu sa femme...le sujet sujet était devenu tabou...Radio-couloir nous a fait savoir qu'il s'agissait d'un

suicide...et dans ce cas, il est facile de comprendre, que le conjoint qui reste, obligatoirement culpabilise un maximum...

surtout, sachant que ces personnes étaient très catholique, avec enfants en bas ages ... quand les gens passent a l'acte,

qu'ils en soient conscients ou non, l'entourage en prend aussi plein la tête... l'autre effet induit, c'est que lorsque j'apprends

un décès, sans explications sur les causes de la mort; le mot suicide n'est pas loin, a mon esprit.

Je vous espère tous les deux, sur les chemins, d'un proche rétablissement.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×