Aller au contenu

Paradoxal mariage...

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 522 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Les grands -parents vous le disaient à mots couverts: quand on est vieux la tendresse remplace l'amour et l'amour n'est pas pareil à un âge avancé que pendant la jeunesse.

 Bref nous allons poser le problème de manière plus directe: un mariage sans sexe, est-ce que ça peut tenir?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 48ans Posté(e)
sphynxxxix Membre 14 335 messages
pitre funambule‚ 48ans
Posté(e)

c 'est une excellente question et je vais essayer d'y répondre .

bien évidement qu'un mariage peut durer si l'on est attaché à la personne et si l'on ne place pas le sexe comme le ciment du couple .

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 16 650 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

Après la fièvre, vient l'affection. Dans le meilleur des cas.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
sphynxxxix Membre 14 335 messages
pitre funambule‚ 48ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Talon 1 a dit :

Après la fièvre, vient l'affection. Dans le meilleur des cas.

....et chaque cas est particulier .

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 101ans Posté(e)
maddy Membre 4 455 messages
Forumeur alchimiste‚ 101ans
Posté(e)

tant qu'on est jeunes je pense que ça ne peut pas tenir (à part quelques rares exceptions peut-être), par contre en prenant de l'âge oui, en cas de maladie de l'un des deux par exemple

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 103ans Posté(e)
cepamoi Membre 791 messages
Forumeur accro‚ 103ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, querida13 a dit :

un mariage sans sexe, est-ce que ça peut tenir?

Dès le départ ? Nooon. Si en vieillissant, l'amour cède à la tendresse, c'est les beaux souvenirs d'une sexualité active qui nous attachent

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 61ans Posté(e)
philte Membre 80 messages
Forumeur en herbe‚ 61ans
Posté(e)

en tout cas ne croyez pas que les vieux ne sont Que tendresse, ils savent encore comment faire ...

mon grand père disait à plus de 80 ans , heureusement que ma femme était là au moins une fois par semaine...

mais on n'est pas tous au même "régime"

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 54ans Posté(e)
lysiev Membre 4 639 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)

Pour certains et certaines cela peut tenir pour d'autre non.

Cela dépend de la place qu'à le sexe dans le couple, de l'âge...., et surement d'autres choses intimes à chaque couple.

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
Le 06/07/2021 à 11:00, querida13 a dit :

Les grands -parents vous le disaient à mots couverts: quand on est vieux la tendresse remplace l'amour et l'amour n'est pas pareil à un âge avancé que pendant la jeunesse.

 Bref nous allons poser le problème de manière plus directe: un mariage sans sexe, est-ce que ça peut tenir?

Bonjour Querida, bisous

Oui pour des personnes asexuel, c'est à dire n'ayant aucun besoin de sexualité.https://fr.wikipedia.org/wiki/Asexualité

https://www.passeportsante.net/fr/Actualites/Dossiers/DossierComplexe.aspx?doc=asexualite-types-sexualite-orientations-sexuelles

Mais après imaginons une union entre une hyper sexuelle et un asexuel, là faut beaucoup d'amour et surtout d'intelligence  pour que ça dure.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 56ans Posté(e)
italove Membre 6 144 messages
Forumeur alchimiste‚ 56ans
Posté(e)
Le 06/07/2021 à 11:00, querida13 a dit :

Les grands -parents vous le disaient à mots couverts: quand on est vieux la tendresse remplace l'amour et l'amour n'est pas pareil à un âge avancé que pendant la jeunesse.

 Bref nous allons poser le problème de manière plus directe: un mariage sans sexe, est-ce que ça peut tenir?

J'ai vécu deux vies.

Une première, avec une femme qui petit à petit n'a plus voulu de sexe, une fois par mois et encore. Par amour, je suis resté prés d'elle et de mon enfant. Jusqu'au jour ou j'ai appris qu'elle allait voir ailleurs !

Une deuxième vie, avec une femme très porté sur le sexe, qui me dit que sans sexe un couple a très peu de chance de durer.

Donc mon constat est simple, un mariage sans sexe ne peut pas durer.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
Le 06/07/2021 à 11:00, querida13 a dit :

Les grands -parents vous le disaient à mots couverts: quand on est vieux la tendresse remplace l'amour et l'amour n'est pas pareil à un âge avancé que pendant la jeunesse.

 Bref nous allons poser le problème de manière plus directe: un mariage sans sexe, est-ce que ça peut tenir?

Bonjour Querida, bisous

Après ma réponse sur l’asexualité, j'en ai une autre celle ou l'un comprend que l'autre a des besoins qu'il ne peut satisfaire et qu'il faut que ces besoins soient satisfait.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 41ans Posté(e)
Maitika34 Membre 229 messages
Forumeur activiste‚ 41ans
Posté(e)

Si avant de s'engager on sait que la relation sera asexuée pour différentes raisons et qu'on l'accepte il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.

Si avec l'âge avançant le couple a moins de besoins sexuels ça doit pouvoir fonctionner aussi si chacun prend en compte les besoins de l'autre.

Par contre je pense que si dans un couple arrive la non-envie de sexe par baisse d'amour pour l'autre alors là il y a danger.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Maitika34 a dit :

Si avant de s'engager on sait que la relation sera asexuée pour différentes raisons et qu'on l'accepte il n'y a pas de raison que ça ne fonctionne pas.

Si avec l'âge avançant le couple a moins de besoins sexuels ça doit pouvoir fonctionner aussi si chacun prend en compte les besoins de l'autre.

Par contre je pense que si dans un couple arrive la non-envie de sexe par baisse d'amour pour l'autre alors là il y a danger.

Bonjour Maitika,

Bien c'est un peu comme la personne se mettant en couple avec un alcoolique, en s'imaginant que par amour il va changer, il y en a beaucoup ainsi et l'alcoolique non seulement ne change pas, mais devient violent. Pour le sexe c'est un peu pareil avec moi il en aura envie, bien non avec toi il en aura pas envie on ne change pas la nature d'un être humain.

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 73ans Posté(e)
Ximène Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Promethee_Hades a dit :

celle ou l'un comprend que l'autre a des besoins qu'il ne peut satisfaire et qu'il faut que ces besoins soient satisfait.

autrement dit : il faut se forcer , et tu penses que ç'est une sexualité épanouie ?

le sexe n'est pas un besoin , comme manger ou boire , c'est une pulsion , qu'on peut maîtriser , certains s'en passent sans problème , d'autres par idéologie , d'autres , enfin , par manque de partenaires , toutes ces personne ne mettent pas en jeu leur pronostic vital !

Modifié par Ximène
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, Ximène a dit :

autrement dit : il faut se forcer , et tu penses que ç'est une sexualité épanouie ?

le sexe n'est pas un besoin , comme manger ou boire , c'est une pulsion , qu'on peut maîtriser , certains s'en passent sans problème , d'autres par idéologie , d'autres , enfin , par manque de partenaires , toutes ces personne ne mettent pas en jeu leur pronostic vital !

Bonjour Ximène,

J'ai pas dit qu'il faille se forcer, mais j'ai dit reconnaître les besoin du partenaire, ce qui n'est pas pareil

Nous avons tous une sexualité différente, et ça faut le reconnaître, le partenaire n'a pas impérativement la même, bien même si souvent elle est proche.

Quand à la maîtrise de la pulsion, c'est une fable, certain peut être vont l'affirmer, grand bien leur fasse qu'ils y croient. La sexualité c'est comme un cours d'eau certains se sont des oued à sec, puis il y a des ruisseaux, d'autres se sont des rivière et d'autre des fleuves, la Seine est un fleuve paisible, mais n'a rien à voir avec l'Amazone.

Très incomplet mais c'est là quand même:  https://clebonheur.wordpress.com/2018/07/05/la-sexualite-besoin-humain-naturel-et-essentiel/

La sexualité, n'est pas un besoin physiologique, c'est certain, mais reste un besoin humain et en cela est un besoin.  De plus la sexualité est bien trop dépendante de notre système hormonale, tout comme nos autre besoins, une hyper thyroïdie avec sécrétion anormale de thyroxine vont donner une boulimie, une perte du sommeil, une hyper activité. Tout nos besoins vont être déterminé par notre activité hormonale, et celle ci est indispensable pour nos besoin. Si je ne fais pas assez d'insuline qui est une hormone produite par le pancréas je suis diabétique, car cette insuline ne vas pas transformer les sucre en réserve énergétique que sont les graisses. Tout ça est un ensemble qu'il ne faut surtout pas ignorer, la sexualité appartient à cet ensemble. De plus la littérature, l'histoire nous cites des gens n'ayant aucune sexualité qui sont devenu par la suite dément. Le pop Raspoutine ne soignait il pas des religieuses orthodoxes en les baisant.

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 73ans Posté(e)
Ximène Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 73ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Promethee_Hades a dit :

Tout nos besoins vont être déterminé par notre activité hormonale,

je ne suis pas d'accord , je suis diabétique , sans insuline , je meurs ( j'ai failli il y a 3 mois ) , l'hyper ou l'hypothyroïdie sont des dérèglements de nos hormones que nous ne pouvons pas maîtriser , la sexualité ne détermine pas notre pronostic vital , tout se passe dans la tête !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Ximène a dit :

je ne suis pas d'accord , je suis diabétique , sans insuline , je meurs ( j'ai failli il y a 3 mois ) , l'hyper ou l'hypothyroïdie sont des dérèglements de nos hormones que nous ne pouvons pas maîtriser , la sexualité ne détermine pas notre pronostic vital , tout se passe dans la tête !

Vous êtes diabétique , oui vous faut de l'insuline, même un régime strict, mais c'est par ce que votre pancréas ne fait pas assez d'insuline, ou pas du tout. Mais c'est bien la preuve que le système hormonal est indispensable. Effectivement tout se passe dans la tête vous avez bien raison, ou se trouve l'hypophyse et la glande pinéale si ce n'est dans la tête, et ne dit t'on pas de l’hypophyse que c'est le chef d'orchestre de nos glandes endocrines, toute nos autres hormones dépendent d'elle comme les hormones qui régissent notre sexualité. Tout est dans la tête vous avez raison, mais comme c'est au milieu des noyaux gris du cerveau, le cerveau primaire, c'est complètement indépendant de notre volonté. Et c'est en cela que c'est un besoin comme vous avez besoin d'insuline par manque de cette hormone. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 73ans Posté(e)
Ximène Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 73ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Promethee_Hades a dit :

Et c'est en cela que c'est un besoin comme vous avez besoin d'insuline par manque de cette hormone. 

as-tu déjà entendu parler de cas de personne morte par manque de sexe ? non , parce que la sexualité n'est pas un dérèglement hormonal ( sauf peut être chez les nymphomanes et les addicts ) ni un besoin vital , c'est un peu comme l'appétence au sucre , les sucreries donnent beaucoup de plaisir mais on peut s'en passer , c'est mon cas !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 87ans Posté(e)
Promethee_Hades Membre 22 953 messages
Chien Fou forumeur‚ 87ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Ximène a dit :

as-tu déjà entendu parler de cas de personne morte par manque de sexe ? non , parce que la sexualité n'est pas un dérèglement hormonal ( sauf peut être chez les nymphomanes et les addicts ) ni un besoin vital , c'est un peu comme l'appétence au sucre , les sucreries donnent beaucoup de plaisir mais on peut s'en passer , c'est mon cas !

Non , mais j'ai entendu, vu des personne ayant perdu la raison ou en partie par manque de sexualité, je vous ai offert le cas de Raspoutine qui guérissait des nonnes en les baisant. Nous avons des cas relaté par l'histoire de nonnes voir à cet égard l'affaire de l'abbé Grandier à Loudun qui fut brûlé vif par les délires de nonnes en manque de sexe. Certain ne meurt pas de mort naturel, mais par suicide, c'est connu en psychiatrie. Les dérèglements hormonaux ont une action manifeste et certaine sur la sexualité. Quand au nymphomanes cela est une psychose appartenant à la maniaco dépression, ou comme on dit aujourd'hui à la bipolarité, il y a même des cas qui seraient proche de la schizophrénie ( les femmes n'ayant aucun souvenir de leur période de manie hypersexuelle ) , mais là tout dépends des écoles.

Vous avez raison tout se passe dans la tête même le plaisir du sucre, qui si on ne fait aucun effort pour le brûlé, par exemple par des activité sportive très intense, pour moi se fut plutôt extrême, sollicite trop le pancréas jusqu'à le rendre inopérant. A trop sollicité un organe il fini par s'épuiser.  Vous avez l'exemple du manque mais vous refusez de reconnaître le fait du trop. Il y a des personnes qui en font trop, comme d'autres n'en font pas assez, c'est absolument indépendant de leur volonté.  Et même certain ce fut le cas d'un ami, agrégé de littérature italienne ancienne grand spécialiste de Dantes, qui par une vie monotone sexuelle, se reporta sur la nourriture,jusqu'à ce qu'il devienne diabétique, il refusa le régime ne voulu se privé de rien au niveau alimentaire et en perdit la vie. Je vous signale d'ailleurs qu'alimentation est sexe il y a un rapport étroit, souvent le manque de sexualité amène à compenser par une alimentation excessive. Cela se rencontre souvent par le besoin de chocolat, celui ci compense un manque, car il contient de la  théophylline  qui est un excitant assez proche de certaine de nos hormones, en amenant une certaine satiété, mais faut en consommer. Pour les aztèques c'était un aliment pour la fécondité. Hélas ici trop en consommé rends malade. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 73ans Posté(e)
Ximène Membre 493 messages
Forumeur survitaminé‚ 73ans
Posté(e)
il y a une heure, Promethee_Hades a dit :

reconnaître les besoin du partenaire, ce qui n'est pas pareil

et qu'est-ce qu'on fait dans ce cas ? 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
×