Aller au contenu

Tenue correcte exigée

Messages recommandés

January Animatrice 48652 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Il y a ceux-là qui sont convaincus que c'est à cause du vêtement qu'on porte, et il y a tous les autres qui préfèrent regarder ailleurs. On en a sur le topic : c'est les vêtements à l'école et c'est tout !! 

Bah non, sinon pourquoi ces affichettes, le soutien des associations ? Les tabous sont tellement puissants.. 

Avant je la fermais dans mon cercle IRL quand il était question de ce genre de truc, là c'est l'auto-censure qui était puissante, et maintenant je l'ouvre et j'éjecte. "Tu penses comme ça ? Sors." Et ces gens ne remettent pas les pieds chez moi.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
gloup-gloup Membre 670 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)

Sous prétexte de pudeur, c'est l'échelle des grades que l'on transpose vestimentairement et qu'on étale sur nous-mêmes comme un rappel constant à l'ordre social. Plus haut se situe le travesti dans l'échelle d'entubage, plus il est jaloux de ses galons et mieux il prend soin de ne rien laisser voir de ses tuyaux de décharge. Nous nous entre-interdisons tous de laisser voir le singe que nous sommes, nous avons peur de nos corps parce que nous avons bâti un monde où on ne peut pas obtenir de pain sans porter de vêtements. A tel point qu'on ne critique pas le vêtement  mais les centimètres carrés de peau qu'il laisse apparaître.

On est vraiment ridicules.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
unjour Membre 1529 messages
Tout pour être heureux‚ 36ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, gloup-gloup a dit :

Sous prétexte de pudeur, c'est l'échelle des grades que l'on transpose vestimentairement et qu'on étale sur nous-mêmes comme un rappel constant à l'ordre social. Plus haut se situe le travesti dans l'échelle d'entubage, plus il est jaloux de ses galons et mieux il prend soin de ne rien laisser voir de ses tuyaux de décharge. Nous nous entre-interdisons tous de laisser voir le singe que nous sommes, nous avons peur de nos corps parce que nous avons bâti un monde où on ne peut pas obtenir de pain sans porter de vêtements. A tel point qu'on ne critique pas le vêtement  mais les centimètres carrés de peau qu'il laisse apparaître.

On est vraiment ridicules.

 

Rien de tels que les bonobos.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henri. Membre 697 messages
Forumeur forcené‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Léna-Postrof a dit :

Le raffinement est-il essentiellement masculin et dirigé vers les hommes ? Les femmes n’ont pas de sensibilité esthétique ? 

L'esthétique dans l'espace public est par définition destiné à tout le monde. Il ne s'agit donc pas ici de sensibilité ou de raffinement féminin ou masculin...

 

Citation

Les femmes sont réduites à un corps alors qu’elles sont au service des hommes (procréatrices, épouses dociles, mères courage, muses).

Malheureusement très juste...

Citation

 Alors que les femmes s’approprient (encore timidement) leur corps à travers l’art, la mode, le travail, la sexualité (ou plus en général la créativité), nous n’aurons jamais entendu pousser autant de cris d'orfraie (des hommes) et d’appels à la remise en question de la féminité. 

Il ne s'agit pas de remettre en cause la féminité et la réappropriation de son corps par la femme. Il s'agit de constater comment cette réappropriation et expression de la féminité change en profondeur notre société. On peut porter un regard critique sur les bienfaits comme sur les dérives de ces changements, tant sur la femme que sur l'homme, qui composent cette société...

Citation

Comme c’est drôle ! Les femmes qui ont appris à lire a une époque étaient toutes aussi dangereuses, pour bien des hommes. 

Malheureusement très juste...

Citation

La féminité n’a eu de cesse d’être interrogée, pire encore d’être édictée, au fil des siècles, par des hommes. Des hommes ont été infichus de nous envisager sous plusieurs dimensions, du moins tant que cela ne les servait pas. Il est grand temps que vous commenciez à vous interroger quant à votre masculinité, tant elle est parfois toxique.

Très juste. Pour être plus complet, pour ne pas dire plus égalitaire, la femme doit aussi s'interroger quant à sa féminité, et femme et homme ensemble... 

Modifié par Henri.
orthographe...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 34563 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Léna-Postrof a dit :

Le problème des jeunes vieux c’est qu’ils pensent connaître les femmes. 

Cela faisait longtemps que je n’avais lu un tel mélange de rage, de loose et de poule au pot. C’est si difficile de communiquer, avec les femmes ? 

Les jeunes garçons sont davantage éduqués de façon égalitaire (d’aucuns diront féministe). Les parents sont de moins en moins dans une dynamique d’élevage (il restera sans doute quelques parents démissionnaires) et le patriarcat continue de s’étioler (c’est heureux). 

L’initiative de ses jeunes filles me semble plutôt bonne. Les tenues postées sur ce fil n’ont rien ni d’anormales ni d’indécentes, que notre ministre de l’Education se rassure. Depuis quelques années, il y a eu un net recul quant au choix vestimentaire pour aller à l’école (ça doit être un vrai casse-tête), pour les filles, seulement, motivé par des raisons toutes plus bancales les unes que les autres. 

Un uniforme ne tombe pas de la même façon d’une morphologie à une autre (même un pantalon). Et quand le vestimentaire n’est pas remis en question, il s’agit de s’attaquer à la coiffure et au maquillage. Il y aura toujours de quoi faire afin de tenter de contrôler les femmes. 

Dans le privé, dans des écoles maternelles, là où un dresscode est réellement imposé -pour les filles, toujours- il est question d’éviter un maximum les jupes et les robes ou sinon de mettre impérativement des shorts en-dessous. Les cheveux doivent être strictement attachés. La direction, les enseignants sont profondément dégénérés, il faut bien l’écrire.
Dans ces écoles, dans ces milieux trop imprégnés de religion, les filles grandissent avec une image dégradée et dégradante de leur propre corps. Ainsi le corps des femmes est trop souvent attaché à l’impureté, au péché. C’est insupportable.   

C’est une catastrophe -et pas seulement orthographique- autant pour les filles véritables tentatrices, d’après cette note, qu’il conviendrait de couvrir, que pour les garçons qui sont suspectés d’être toujours des voyous-voyeurs, de pauvres êtres libidineux.

Beaucoup d’aveu d’impuissance dans cette note. Il y a une espèce d’angoisse chez des adultes, dans le corps enseignement, qui ruisselle sur les relations entre les jeunes. Ça donne quand même le ton. 

J’espère que ça va ruer dans les brancards, lors de la réunion d’information avec les parents, qui devrait avoir lieu rapidement dans les collèges et les lycées. 

Le raffinement est-il essentiellement masculin et dirigé vers les hommes ? Les femmes n’ont pas de sensibilité esthétique ? 

Les femmes sont réduites à un corps alors qu’elles sont au service des hommes (procréatrices, épouses dociles, mères courage, muses). Alors que les femmes s’approprient (encore timidement) leur corps à travers l’art, la mode, le travail, la sexualité (ou plus en général la créativité), nous n’aurons jamais entendu pousser autant de cris d'orfraie (des hommes) et d’appels à la remise en question de la féminité. Comme c’est drôle ! Les femmes qui ont appris à lire a une époque étaient toutes aussi dangereuses, pour bien des hommes. 

La féminité n’a eu de cesse d’être interrogée, pire encore d’être édictée, au fil des siècles, par des hommes. Des hommes ont été infichus de nous envisager sous plusieurs dimensions, du moins tant que cela ne les servait pas. Il est grand temps que vous commenciez à vous interroger quant à votre masculinité, tant elle est parfois toxique.

Dans le privé, dans des écoles maternelles, là où un dresscode est réellement imposé -pour les filles, toujours- il est question d’éviter un maximum les jupes et les robes ou sinon de mettre impérativement des shorts en-dessous. Les cheveux doivent être strictement attachés. La direction, les enseignants sont profondément dégénérés, il faut bien l’écrire.
Dans ces écoles, dans ces milieux trop imprégnés de religion, les filles grandissent avec une image dégradée et dégradante de leur propre corps. Ainsi le corps des femmes est trop souvent attaché à l’impureté, au péché. C’est insupportable.  

-----------------Vous avez un réel problème avec la religion, les religieux etc.

Mais cela ne vous autorise pas à raconter ce genre de conneries et de l'institutionnaliser!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kinobunika joy Membre 1830 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Mite_Railleuse a dit :

A Vintimille. Et des lourds, il y en a partout.

 

Mite Railleuse bonjour,

à toutes fins utiles, je me permets de venir à l'aide de "itlove" même si il n'en a pas besoin.....Vintimille dites vous ? si c'était un jour de marché, ne cherchez pas plus loin...c'étaient des Français.......:D

Belle après midi à vous.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

Et donc est ce que certains garçons sont ils venus en mini kilt durant cette journée ?

Si une fille se fait exclure pour sa tenue vestimentaire, je vous garantis qu'avec les mêmes* vêtements un garçon se serait également fait exclure.

*(pas des vêtements similaire version mec, mais les vêtement exact qui étaient portés par la fille)

Les femmes ont beaucoup beaucoup plus de liberté vestimentaire que les hommes. Il faudrait tâcher de ne pas l'oublier.

Modifié par Vicen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Morfou Membre 34563 messages
Forumeur alchimiste‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Izanami a dit :

Moi me souviens qu’en voyage scolaire en Italie ( Milan, Vérone et plein de patelins dans les alentours), les italiens dès qu’ils comprenaient qu’on était française nous suivaient partout. Y’en a même qui ont suivi le bus en voiture. 
 

A ce niveau là pas de dépaysement avec la France :D 

Tout depend peut être des villes, mais des lourdingues y’en a partout. 
La connerie est universelle. 

 

Peut-être cette idée bien encrée à l'étranger des filles et femmes faciles françaises...

Vous savez, la liberté sexuelle...prise au pied de la lettre...:miam:

 

Il y a 5 heures, January a dit :

Il y a ceux-là qui sont convaincus que c'est à cause du vêtement qu'on porte, et il y a tous les autres qui préfèrent regarder ailleurs. On en a sur le topic : c'est les vêtements à l'école et c'est tout !! 

Bah non, sinon pourquoi ces affichettes, le soutien des associations ? Les tabous sont tellement puissants.. 

Avant je la fermais dans mon cercle IRL quand il était question de ce genre de truc, là c'est l'auto-censure qui était puissante, et maintenant je l'ouvre et j'éjecte. "Tu penses comme ça ? Sors." Et ces gens ne remettent pas les pieds chez moi.

Pour l'heure, les étudiantes se fichent pas mal des associations...c'est juste LEUR liberté!

Les autres, rien à carrer...

Si vous pensez autrement, c'est votre droit...mais il suffit d'écouter ces filles pour se rendre compte que ce sont les associations qui essaient de les adouber et non le contraire!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 58426 messages
Voyageur‚ 65ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Vicen a dit :

Les femmes ont beaucoup beaucoup plus de liberté vestimentaire que les hommes.

C'est en train de changer un peu, mais dans le monde de la mode, les femmes ont pratiquement toujours été dominées par des stylistes hommes.

Peut-on dire que ce sont les hommes qui forcent un peu les femmes à se vêtir selon des directives masculines ??

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

Note/précision : Je soutiens tout de même ce mouvement (malgré ma critique qu'il ne soit pas bilatéral). Le port de jupe devrait être ouvert à tout les genres (les femmes en pantalon c'est passer dans les meurs depuis longtemps, donc pourquoi pas). Les garçons aussi devraient pouvoir s'habiller comme ils l'entendent. D'ailleurs cela aurait pu être l'occasion de le faire ne serait ce en soutien de la cause défendue par les filles.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Henri. Membre 697 messages
Forumeur forcené‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, January a dit :

Les tabous sont tellement puissants.. 

Les tabous tombent, et il faut s'en réjouir. Il y a bien encore quelques esprits chagrins, pour protester contre ce qu'ils considèrent être un phénomène inquiétant, l'hypersexualisation infantile. Ces réactionnaires, en premier lieu les parents s'il leur venait l'idée saugrenue de s'opposer à l'auto-appropriation par l'enfant de son corps, s'offusquent de voir que des enfants s'adonnent à la sexualité dès le plus jeune âge et s'habillent aussi librement que leurs ainés. Mais quoi..? Rien d'inquiétant. Au contraire, un tabou est levé. Veut-on être tout à fait rassuré..? Il suffit de réaliser que d'autres vont suivre...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)

Quelqu'un de mon entourage qui était partagé (avec du pour et du contre) m'a fait remarquer ceci

Citation

Notre génération a été conditionnée au "à l'école le dress code c'est le même que pour aller au travail". Et il se trouve que pour des raisons pratiques d'hygiène, de sécurité et d'image de la boîte qu'on représente on ne s'habille pas n'importe comment. 

Mais à y réfléchir... de nos jours, il n' y a pas que des boites BCBG ou des chaînes de fast-food et leur uniforme. Il existe aussi des environnements professionnels où adapter un look alternatif ne cause aucun problème. Donc quelque part c'est vouloir formater les gens dès le plus jeune âge, pour qu'il correspondent à un modèle particulier.

Sans même se poser la question de à quoi ils sont destinés. L'objectif ? des ressources humaines exploitables, malléables.

 

Modifié par Vicen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mite_Railleuse Membre 21999 messages
Grégairophobe...‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, kinobunika joy a dit :

Mite Railleuse bonjour,

à toutes fins utiles, je me permets de venir à l'aide de "itlove" même si il n'en a pas besoin.....Vintimille dites vous ? si c'était un jour de marché, ne cherchez pas plus loin...c'étaient des Français.......:D

Belle après midi à vous.

Je ne cherche ni loin, ni près, c'était des Italiens. Point.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11624 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 20 heures, italove a dit :

Justement nous avons su corriger nos façons que nous avions de siffler une fille dans la rue, c'est notre façon à nous de dire à une fille qu'on la trouve jolie. Les filles italiennes le comprennent et l'accepte très bien. 

Les françaises c'est particuliers elles se sentent dessuite offensés, c'est dommage. 

L'Italie est aussi chère à mon coeur, c'est un peu chez moi également. À Milan, ville de la mode et de la culture, je me sens réellement dans mon élément. Les femmes et les hommes y sont particulièrement élégants. Toutefois, si j'ai aussi des racines italiennes, loin de moi l'idée de faire de l'angélisme quant aux italiens. Les italiens, alors qu'ils sont groupés, quand ils vous regardent, de face, commencent par s'attarder sur votre poitrine puis vos jambes, avant de s'intéresser finalement à votre visage et l'ensemble. C'est mécanique/automatique/dans leurs habitus. S'en suivent parfois quelques commentaires machistes, que la touriste ne comprend souvent pas. 

Je me rends autant de fois que possibles à Milan et jamais je n'y ai croisé de femmes en "strings et en tangas, paréos transparents etc..." apparents. Plutôt en bord de mer. Comme les sirènes. Comme les françaises au final, à St Jean de Luz, à la Baule, à Saint-Clément-des-Baleines, et même en Bretagne (et bien qu'il y pèle, à mon goût).  

Il y a 9 heures, January a dit :

Il y a ceux-là qui sont convaincus que c'est à cause du vêtement qu'on porte, et il y a tous les autres qui préfèrent regarder ailleurs. On en a sur le topic : c'est les vêtements à l'école et c'est tout !! 

Bah non, sinon pourquoi ces affichettes, le soutien des associations ? Les tabous sont tellement puissants.. 

Avant je la fermais dans mon cercle IRL quand il était question de ce genre de truc, là c'est l'auto-censure qui était puissante, et maintenant je l'ouvre et j'éjecte. "Tu penses comme ça ? Sors." Et ces gens ne remettent pas les pieds chez moi.

Cet été, nous avons été invités à déjeuner par un couple de notre connaissance, ainsi que d'autres connaissances. Nous nous sommes quittés sur une conversation très houleuse concernant les filles sur Tik Tok et Instagram "qui cherchent les garçons", "qui sont en chaleur", "qui cherchent à se faire violer de toute façon", "qui n'ont pas à s'habiller 'comme ça' et à danser comme ça". Les propos les plus virulents envers ses jeunes filles ont été tenus par une femme, qui s'est également servie de la fille de son compagnon (mutique), belle comme un coeur, pour appuyer ses propos. Cette jeune fille, que je connais depuis qu'elle a 8 ans, aurait un soi-disant problème d'égo galopant, voire pire encore un problème psychiatrique. Je ne sais trop ce qui est pire, l'exagération ou bien la jalousie... sans doute un mélange des deux. 

On ne va pas s'en sortir avec ces gens-là, on ne va pas s'en sortir avec cette mentalité vieille France brandie afin de taper sur les doigts, toujours, des jeunes filles. 

J'éjecte aussi. 

Il y a 5 heures, Henri. a dit :

L'esthétique dans l'espace public est par définition destiné à tout le monde. Il ne s'agit donc pas ici de sensibilité ou de raffinement féminin ou masculin...

 

Malheureusement très juste...

Il ne s'agit pas de remettre en cause la féminité et la réappropriation de son corps par la femme. Il s'agit de constater comment cette réappropriation et expression de la féminité change en profondeur notre société. On peut porter un regard critique sur les bienfaits comme sur les dérives de ces changements, tant sur la femme que sur l'homme, qui composent cette société...

Malheureusement très juste...

Très juste. Pour être plus complet, pour ne pas dire plus égalitaire, la femme doit aussi s'interroger quant à sa féminité, et femme et homme ensemble... 

Et donc des femmes qui ont un goût pour l'esthétisme, profitent alors de ce que le prêt-à-porter est capable de produire (industrie qui englobe des créatrices, la plus célèbre en France étant Coco Chanel). Parfois même, des femmes personnalisent leurs vêtements. Tout ceci n'est pas fait en vue de plaire particulièrement aux hommes (d'ailleurs certains vêtements leur déplaisent très fortement), mais avant toute chose de se plaire.

Alors c'est que vous n'avez pas bien suivi : la féminité est interrogée depuis la nuit des temps. Par des hommes, et des femmes ont emboîté le pas. En ce qui concerne la masculinité, c'est plus frais. J'imagine que c'est perturbant pour vous autres et je compatis. Mais, nous allons avancer, je vous le promets.  

Il y a 4 heures, Morfou a dit :

Vous avez un réel problème avec la religion, les religieux etc.

Mais cela ne vous autorise pas à raconter ce genre de conneries et de l'institutionnaliser!

Seulement intégristes.

Je m'autorise d'écrire ce que vivent des petites filles de ma connaissance, aux quatre coins de la France. Les copines, les soeurs racontent, effectivement. Tant pis pour votre descente d'organes. 

J'ai aussi fait des études dans le privé, le maquillage y était d'ailleurs proscrit. La jupe au-dessus du genou ? Mais vous n'y pensez même pas.  

Il y a 3 heures, Vicen a dit :

Note/précision : Je soutiens tout de même ce mouvement (malgré ma critique qu'il ne soit pas bilatéral). Le port de jupe devrait être ouvert à tout les genres (les femmes en pantalon c'est passer dans les meurs depuis longtemps, donc pourquoi pas). Les garçons aussi devraient pouvoir s'habiller comme ils l'entendent. D'ailleurs cela aurait pu être l'occasion de le faire ne serait ce en soutien de la cause défendue par les filles.

En gardant leur casquette pendant les cours ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
il y a 11 minutes, Léna-Postrof a dit :

En gardant leur casquette pendant les cours ? 

En portant soi même une jupe. C'était pourtant explicitement écrit deux lignes plus haut.

Modifié par Vicen

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11624 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Vicen a dit :

En portant soi même une jupe. C'était pourtant dit explicitement deux lignes plus haut.

Les garçons ne s'habillent pas comme ils l'entendent ? 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Léna-Postrof a dit :

Les garçons ne s'habillent pas comme ils l'entendent ? 

Tu crois sincèrement que c'est socialement accepter un garçon en jupe ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 58426 messages
Voyageur‚ 65ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Vicen a dit :

Tu crois sincèrement que c'est socialement accepter un garçon en jupe ?

Les femmes en pantalon ont fait leur avancée, les garçons seraient inférieurs ?

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11624 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, unjour a dit :

Qu'il y en ait une qui déchire son jean et tu as tout le troupeau qui suit.

Une autre va montrer son ventre et tu as tout le troupeau qui suit.

Bêêêêhhhh !

Qu'une se mette à étudier sérieusement et s'habille correctement, tout le troupeau bêle de désapprobation.

Pour votre culture :

Marie, 70 ans, demande à sa petite-fille Sacha, 15 ans, pourquoi sa génération apprécie autant les pantalons troués.

Le jean, on en trouve dans tous les dressings depuis les années 1950. Mais, depuis quelques années, il est troué, déchiré, parfois même vendu en l'état ! Pourquoi les jeunes l'apprécient-ils autant ?

HIPPIES ET GRUNGES

Le modèle du jean n'a pas bougé jusqu'en 1950 : coutures renforcées, rivets en cuivre, cinq poches. Grâce au mouvement hippie, le pantalon mythique se renouvelle : pattes d'eph', strass, patchs, motifs personnalisés... A partir de là, le jean n'est plus un simple vêtement, mais un signe de rébellion. Dans les années 1970, les punks sont les premiers à déchirer t-shirts et pantalons, et le jean n'y échappe pas. Le but ? Résister à la bien-pensance en personnalisant ses vêtements. Les grunges récupèrent cette idée dans les années 1990, en usant les jeans jusqu'à la corde et en arborant des t-shirts en lambeaux.

https://www.pleinevie.fr/vie-quotidienne/mes-petits-enfants/dis-pourquoi-les-jeunes-portent-des-jeans-dechires-16647

il y a 3 minutes, Vicen a dit :

Tu crois sincèrement que c'est socialement accepter un garçon en jupe ?

Ça l'était déjà dans les années 90. 

  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Vicen Membre 305 messages
Forumeur survitaminé‚ 34ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Léna-Postrof a dit :

Ça l'était déjà dans les années 90. 

J'aimerais bien connaître l'école dans laquelle la direction est si cool et ouverte d'esprit.

Je suis pas sur qu'un garçon en mini-jupe à l'école soit si bien vu de nos jours. (On a dû clairement régresser sur le sujet depuis 30 ans).

Modifié par Vicen
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×