Aller au contenu

la sécurité sociale

Messages recommandés

pic et repic Membre 5139 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)

bonjour,

ce que je tire de tout ce qui est écrit avant moi, c'est la totale négation de ce qu'est l'idée de la sécurité sociale.

l'idéologie de cette organisme est à la base la mutualisation des dépenses de santé sur l'ensemble des cotisants :

c'est une assurance qui fait que tout le monde paie un peu pour tout le monde avec comme but de permettre une égalité face à la maladie et aux moyens de se faire soigner.

c'est exact, jeune, on paie beaucoup pour peu de retour et vieux, on paie moins ( voir plus du tout ) pour beaucoup de dépenses;

c'est un principe de solidarité.....mot qui actuellement n'a plus la cote. Le seul qui vaille la peine d'être cité c'est individualisme, donc cette vieille dame qu'est la sécu est un anachronisme, une survivance du passé qu'il faut insidieusement (au début) puis plus activement (ensuite) enterrer pour la remplacer par un système commercial essentiellement basé sur la rentabilité.

cherchons les raisons du déficit chronique de la sécu....est ce un manque de cotisations ? des dépenses trop importantes ? une mauvaise gestion ? .....tout peut se regarder, tout peut s'envisager.

mais gardons cette spécificité française où la santé y est "presque" assurée pour tous et toutes .

ne versons pas dans le mercantilisme par pur individualisme et égoïsme....cela se paie ( et cher ) un jour ou l'autre.

bonne journée.

p.s : le désengagement de la sécu existe déjà....il est compensé par les mutuelles ( sorte de sécu bis ) mais jusqu’à quand ? les mutuelles adaptent déjà le niveau de protection au niveau de la cotisation ....quel sera la prochaine étape ? celle du niveau de santé au niveau de la cotisation totale payée sur la vie ?

je vous laisse méditer sur ce fait : devenu diabétique sur la dernière partie de votre vie ( il n'y a pas que les obèses qui le sont, loin de là ...) vous verriez votre protection vous refuser le traitement....parce que vous allez excéder le montant de votre "épargne" santé !.....méditer sur cela avant de proposer une individualisation de la "sécurité sociale" et je ne parle pas bien sûr d'un traitement contre un cancer .....

Modifié par pic et repic

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
mig72 Membre 1699 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 16 heures, lafeeclochette a dit :

Pourquoi ne pas prendre modèle sur le régime Alsace-Moselle. Cet autonomisme aux origines historiques repose sur un principe simple et reste une force régionale que veulent à tout prix préserver ceux qui en bénéficient.

Oui mais comment alors enrayer la spirale des inégalités de développement territoriales entre nos territoires et notamment de nos territoires oubliées de la République ? Va-t-on voir apparaitre une forme d'inégalités territoriales face au maintient à l'emploi des plus jeunes sur le marché du travail ? Quel est alors l'intérêt d'avoir un Etat territorial ?   

Il y a 6 heures, PINOCCHIO a dit :

Tu dois avoir raison, c'était un "coup de chaleur" de ma part de sortir ça , mais je cotise quand même tu dois l'oublier , je n'en suis pas exonéré:rolle:

La contribution sociale généralisée (CSG) est un prélèvement visant à financer la protection sociale en France. Elle est imposée sur tous les revenus des contribuables, des salaires à la pension de retraite en passant par les allocations de chômage.

C'est tout le système de l'organisation paritaire des caisses de la Sécurité sociale qui est à revoir

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mig72 Membre 1699 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, pic et repic a dit :

bonjour,

ce que je tire de tout ce qui est écrit avant moi, c'est la totale négation de ce qu'est l'idée de la sécurité sociale.

l'idéologie de cette organisme est à la base la mutualisation des dépenses de santé sur l'ensemble des cotisants :

c'est une assurance qui fait que tout le monde paie un peu pour tout le monde avec comme but de permettre une égalité face à la maladie et aux moyens de se faire soigner.

c'est exact, jeune, on paie beaucoup pour peu de retour et vieux, on paie moins ( voir plus du tout ) pour beaucoup de dépenses;

c'est un principe de solidarité.....mot qui actuellement n'a plus la cote. Le seul qui vaille la peine d'être cité c'est individualisme, donc cette vieille dame qu'est la sécu est un anachronisme, une survivance du passé qu'il faut insidieusement (au début) puis plus activement (ensuite) enterrer pour la remplacer par un système commercial essentiellement basé sur la rentabilité.

cherchons les raisons du déficit chronique de la sécu....est ce un manque de cotisations ? des dépenses trop importantes ? une mauvaise gestion ? .....tout peut se regarder, tout peut s'envisager.

mais gardons cette spécificité française où la santé y est "presque" assurée pour tous et toutes .

ne versons pas dans le mercantilisme par pur individualisme et égoïsme....cela se paie ( et cher ) un jour ou l'autre.

bonne journée.

p.s : le désengagement de la sécu existe déjà....il est compensé par les mutuelles ( sorte de sécu bis ) mais jusqu’à quand ? les mutuelles adaptent déjà le niveau de protection au niveau de la cotisation ....quel sera la prochaine étape ? celle du niveau de santé au niveau de la cotisation totale payée sur la vie ?

je vous laisse méditer sur ce fait : devenu diabétique sur la dernière partie de votre vie ( il n'y a pas que les obèses qui le sont, loin de là ...) vous verriez votre protection vous refuser le traitement....parce que vous allez excéder le montant de votre "épargne" santé !.....méditer sur cela avant de proposer une individualisation de la "sécurité sociale" et je ne parle pas bien sûr d'un traitement contre un cancer .....

Bonjour, 

La Sécurité sociale doit-elle être subventionnée par une hausse d'une contribution spéciale d'affectation sur TVA sociale sur les produits de luxe en dehors du terroir ?  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 5139 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 20 heures, mig72 a dit :

La Sécurité sociale doit-elle être subventionnée par une hausse d'une contribution spéciale d'affectation sur TVA sociale sur les produits de luxe en dehors du terroir ?  

bonjour,

je ne le pense pas, elle devrait ( selon mon sens ) être alimentée par toutes les personnes susceptibles d'en avoir besoin, en fonction de leur revenus et même de façon minime.

la branche santé surtout car comme je l'ai bien souvent écrit : la santé n'a pas de prix, mais elle a un coût .

dans son utilisation il faut responsabiliser ses utilisateurs : sous quelle forme ?

je ne pense pas qu'un reste à charge soit la solution car ceci introduit une distorsion d’accès en fonction de la "richesse" mais plutôt sous la forme d'une responsabilisation des coûts  ( en envoyant systématiquement un relevé des coûts et en proposant des alternatives pour éviter d'y avoir recours trop souvent ....du genre : vous avez subit une prise de sang mais pourquoi avoir fait déplacer un infirmier à domicile ? vous pouviez facilement aller au laboratoire et ce déplacement inutile a occasionné un surcoût ou encore, vous avez dû aller chez le dentiste pour soigner une carie qui aurait pu être évitée par un simple contrôle annuel et par un brossage des dents régulier .... ).

il y a tant de dépenses inutiles qui peuvent être évitées !

elle pourrait aussi être alimentée par une sorte de TVA sociale prélevée sur toutes les ventes, toutes les transactions, tous les gains .... mais compte tenu des montants en jeu, inutile qu'elle soit élevée ( comme les taux actuels de TVA ... ) à 0,1 % je pense que le compte y est ! ( tout en conservant une contribution payée par tout le monde sur les salaires et autres gains.

il faudrait aussi réduire à 1 seul intervenant cette protection....plus besoin de x caisses indépendantes ( mais qui dans certains cas versent à une autre des moyens financiers )

1 seul régime, plus de mutuelle ....un seul organisme, certes tentaculaire mais qui par effet de concentration pourrait faire des économie de gestion.

notre sécu est un bien bel acquis, conservons là dans l'esprit et faisons en la lettre de la protection santé des français .

bonne journée.

Modifié par pic et repic
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Beltégeuse Membre 1398 messages
Forumeur alchimiste‚ 112ans
Posté(e)
Le 06/08/2020 à 21:24, mig72 a dit :

Bonjour,

Comment faut-il résorber l'endettement  de la Sécurité sociale ? Faut-il sortir de la tarification à l'acte ou pas ? Faut-il travailler plus longtemps durant la semaine ?  Et sous quelle forme de mobilité face au recul du secteur du transport public ? Faut-il une retraite progressive universelle à points au mérite ? Voici quelques questions auxquelles je n'ai toujours pas eux de réponses    

 

Déjà il faudrait lutter contre les fraudes. Quand on voit que la même carte vitale sert aux cousins, oncles, neveux, copains venus tous du bled pour se faire soigner gratos en France ! té, j'ai encore l'exemple d'une femme qui a été opérée sur chacun de ses 8 œils ! non mais ho ça a même pas fait réagir, la nana a 8 œils !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 5139 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
il y a une heure, Beltégeuse a dit :

Déjà il faudrait lutter contre les fraudes

bonjour,

pas faux et l'argent perdu serait vite récupéré si l'on voulait s'en donner les moyens !

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/fraude-aux-prestations-sociales-un-cout-difficile-a-estimer-selon-un-rapport

à lire avant d'annoncer x chiffres ....

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Beltégeuse Membre 1398 messages
Forumeur alchimiste‚ 112ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, pic et repic a dit :

bonjour,

pas faux et l'argent perdu serait vite récupéré si l'on voulait s'en donner les moyens !

https://www.publicsenat.fr/article/parlementaire/fraude-aux-prestations-sociales-un-cout-difficile-a-estimer-selon-un-rapport

à lire avant d'annoncer x chiffres ....

bonne journée.

Il y a aussi des personnes âgées de 130 ou 140 ans qui continuent à percevoir des retraites en Algérie... et oui, ils vivent très très très très longtemps là-bas !

https://www.bfmtv.com/economie/economie-social/france/sur-261-millions-d-euros-de-fraude-a-la-secu-77-sont-dus-aux-pros-et-aux-etablissements-de-sante_AN-201910020039.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 5139 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
il y a 54 minutes, Beltégeuse a dit :

Il y a aussi des personnes âgées de 130 ou 140 ans qui continuent à percevoir des retraites en Algérie... et oui, ils vivent très très très très longtemps là-bas !

bonjour,

sans doute pas qu'en Algérie....ne montrons pas du doigt ce qui est une fraude car elle existe aussi en France et de la part de "bons" français !

la fraude, quelle qu'elle soit n'est pas l'apanage des "étrangers" ...elle existe dans toutes les couches de la population française et peut être même à une plus grande échelle chez les plus fortunés !

c'est du racisme de bas étage, cheval de bataille d'un parti dont l'idéologie me révulse.

il n'y aurait que de "bons" français, particulièrement respectueux de la légalité et des étrangers, tous plus fourbes les uns que les autres, vivant comme des parasites sur le dos de ces "bons" français écrasé par le poids des impôts destinés à "régaler" ces profiteurs !

vision très, mais alors, très étroite de la réalité de la fraude dans notre pays ( fraude fiscale, fraude à la santé, fraude patrimoniale...... )

en conclusion: la fraude n'est pas l'apanage des étrangers, loin de là sans doute ! ( qui ne connait dans son entourage, toute une famille qui allait en cure, tous pour le même motif au temps où la sécu était bien généreuse sur ce point !) et le "bon" français est tout aussi disposé à y participer ( petit accommodements avec la loi, travail au noir.... entre autre. )

bonne journée.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pensée philo Membre 502 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)
Le 08/08/2020 à 09:25, pic et repic a dit :

bonjour,

ce que je tire de tout ce qui est écrit avant moi, c'est la totale négation de ce qu'est l'idée de la sécurité sociale.

l'idéologie de cette organisme est à la base la mutualisation des dépenses de santé sur l'ensemble des cotisants :

c'est une assurance qui fait que tout le monde paie un peu pour tout le monde avec comme but de permettre une égalité face à la maladie et aux moyens de se faire soigner.

c'est exact, jeune, on paie beaucoup pour peu de retour et vieux, on paie moins ( voir plus du tout ) pour beaucoup de dépenses;

c'est un principe de solidarité.....mot qui actuellement n'a plus la cote. Le seul qui vaille la peine d'être cité c'est individualisme, donc cette vieille dame qu'est la sécu est un anachronisme, une survivance du passé qu'il faut insidieusement (au début) puis plus activement (ensuite) enterrer pour la remplacer par un système commercial essentiellement basé sur la rentabilité.

cherchons les raisons du déficit chronique de la sécu....est ce un manque de cotisations ? des dépenses trop importantes ? une mauvaise gestion ? .....tout peut se regarder, tout peut s'envisager.

mais gardons cette spécificité française où la santé y est "presque" assurée pour tous et toutes .

ne versons pas dans le mercantilisme par pur individualisme et égoïsme....cela se paie ( et cher ) un jour ou l'autre.

La droite n'est pas solidaire sauf quand elle est concernée et veut détruire notre modèle social.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mig72 Membre 1699 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Pensée philo a dit :

La droite n'est pas solidaire sauf quand elle est concernée et veut détruire notre modèle social.

De plus, il y a recul de l'Etat de droit avec la difficulté d'accès au service public de l'organisation judiciaire 

Va-t-on assister à une dépénalisation des délits les moins graves? Quand-est-il de la réinsertion sociale après une peine criminelle d'emprisonnement de plusieurs années  ? Va-t-on voir un siège du ministère public totalement indépendant ? Un appel de la révision des délits et des peines ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Beltégeuse Membre 1398 messages
Forumeur alchimiste‚ 112ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, pic et repic a dit :

bonjour,

sans doute pas qu'en Algérie....ne montrons pas du doigt ce qui est une fraude car elle existe aussi en France et de la part de "bons" français !

la fraude, quelle qu'elle soit n'est pas l'apanage des "étrangers" ...elle existe dans toutes les couches de la population française et peut être même à une plus grande échelle chez les plus fortunés !

c'est du racisme de bas étage, cheval de bataille d'un parti dont l'idéologie me révulse.

il n'y aurait que de "bons" français, particulièrement respectueux de la légalité et des étrangers, tous plus fourbes les uns que les autres, vivant comme des parasites sur le dos de ces "bons" français écrasé par le poids des impôts destinés à "régaler" ces profiteurs !

vision très, mais alors, très étroite de la réalité de la fraude dans notre pays ( fraude fiscale, fraude à la santé, fraude patrimoniale...... )

en conclusion: la fraude n'est pas l'apanage des étrangers, loin de là sans doute ! ( qui ne connait dans son entourage, toute une famille qui allait en cure, tous pour le même motif au temps où la sécu était bien généreuse sur ce point !) et le "bon" français est tout aussi disposé à y participer ( petit accommodements avec la loi, travail au noir.... entre autre. )

bonne journée.

Oui, c'est vrai les étrangers n'ont pas le monopole de la fraude, mais je n'ai jamais fait venir des cousines, des copines pour qu'elles soient soignées en France grâce à ma carte vitale ! maintenant d'accord avec toi, tout le monde peut à un moment tricher, mentir ou prendre du petit matériel dans son entreprise, à l'hôpital je prenais des compresses et du sparadrap pour soigner les bobos de mes enfants, je ne considérais pas ça comme du vol vu que tout les agents prenaient du matériel...

Je sens que mon très cher ami Riad ne va pas tarder à me tomber dessus...

Bon après midi

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Beltégeuse Membre 1398 messages
Forumeur alchimiste‚ 112ans
Posté(e)

Perles de la sécurité sociale...

 
 
 
 
 
COTÉ ADMINISTRATION :

- La feuille de soins est à épingler sur le malade

- Les testicules étant atteintes, une amputation des deux premières phalanges fut envisagée.

- Le malade est décèdé sous l'action efficace des médicaments.

- Mortellement mort, l'homme devait décéder peu après son arrivée.

- La victime eut la chance de ne pas mourir avant d'arriver à l'hôpital où elle devait succomber à ses blessures.

- Pour le traitement informatique des formulaires, votre sexe ne doit pas dépasser de la colonne.


COTÉ ADMINISTRÉS :

- Je me suis foulé le poignet en sucrant les fraises.

- Quand mon petit a eu deux ans, la caisse m'en a coupe la moitié.

- Je croyais que j'avais le droit de toucher pour le travail de mon concubin.

- Mon mari est pour le moment décédé.

- Je vis maternellement avec ma concubine.

- Je suis tombé enceinte après votre passage chez moi et de ce fait je voudrais vous poser une question au sujet de mon assurance vie

- Je ne possède que quelques pieds de vigne que mon fils fait marcher.

- N'étant pas chômeur secouru, je me suis mis à ramasser un peu de tôle pour faire manger mes petits.

- Faites des efforts, mon enfant va naître.

- Certificat prénatal pour mon enfant que je met dans cette lettre pour arranger mon dossier

- Je voudrais mon argent aussitôt que vous pourrez me l'envoyer.

- Selon vos instructions, j'ai donné le jour a deux jumeaux dans une enveloppe ci-jointe.

- Le bébé a besoin de lait et le père ne peut lui en donner.

- Vous avez change mon petit garçon en petite fille est-ce que cela fait une différence ?

- En réponse a votre requête, les dents du devant vont très bien, mais les dents de mon derrière me font très mal.

- Suite au passage du contrôleur, veuillez m'envoyer un carnet de maternité.

- Ma femme est enceinte, je vous envoie mes petites affaires dans ce papier.

- Mes dents sont tellement mauvaises que je ne peux mâcher que du potage.

- Au guichet on m'a fait attendre une heure toute seule en file indienne.

- On a coupe les bourses de mon fils, il ne va plus en classe.

- Comme mon pauvre mari doit partir chez les fous, je l'envoie à votre bureau.

- Veuillez me faire connaître la marche à suivre pour une naissance.

- Je suis restée malade a cheval sur deux mois.

- J'ai été au lit avec le docteur pendant une semaine, et il me semble m'avoir fait aucun bien. Il faudra que je me procure un autre docteur.

-J'espère que vous aurez pitié d'un pauvre homme qui a sept enfants a manger ainsi que sa femme et sa belle-mère.

- Je suis devenue veuve après le décès de mon mari.

- Je suis enceinte de cinq mois et je n'ai rien fait.

- Ma rue a change d'adresse.

- Habitant sur un derrière et ne m'y trouvant pas bien, je voudrais obtenir un prêt pour améliorer mon habitat.

- Mon mari souffre d'un abcès sédentaire.

- Orphelin a treize ans, j'ai vécu de droite a gauche mais toujours dans le droit chemin.

- Mon mari est en creventorium, on lui a fait un plumeau au thorax.

- Mon mari est mort depuis deux mois, que dois-je faire pour le sortir de la caisse ?

-J'ai nourri mon enfant au sein sans arriver à joindre les deux bouts.

- Depuis que le médecin a dit a mon mari de prendre la courtisane, il va mieux.

-J'ai été victime d'un accident de la route provoque par un chien en vélo.

- Fille mère, je me suis marie après coup.

- Je me suis fait soigner avec les feuilles de maladie.

- Je vis avec une tierce personne.

- Mon enfant n'a pas une bonne glande tyrolienne.

- J'ai mal a la tête et on m'a fait une césarienne.

- Depuis que mon mari est mort, il n'y a plus de bête à cornes à la maison.

- Question posée par une employée à un allocataire :
- Quelle était votre position lors de la conception de l'enfant ?
- J'étais debout.

- Je ne suis pas bien forte, mais j'ai une santé de fer.

- L'accouchement était particulièrement difficile, il a fallu frayer un passage au chasse neige.

- Je vous écris de la part de mon bébé mort le 2 juin.

- J'ai été malade d'une maladie de naissance.

- Il est mort le 7 mai et enterré le 10 par accident.

-Je suis catholique pratiquante, pouvez-vous me dire si les pilules Carter pour le Foi sont remboursées.

- Ma femme a été opérée pour les os verts.

- Si vous n'augmentez pas mon allocation, je vais être obligé de recommencer à travailler.

- Je n'ai pas eu d'enfants avec mon mari. Maintenant qu'il est mort, dites-moi comment faire.
 
 
 
 
 
 
 
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mig72 Membre 1699 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, pic et repic a dit :

bonjour,

je ne le pense pas, elle devrait ( selon mon sens ) être alimentée par toutes les personnes susceptibles d'en avoir besoin, en fonction de leur revenus et même de façon minime.

la branche santé surtout car comme je l'ai bien souvent écrit : la santé n'a pas de prix, mais elle a un coût .

dans son utilisation il faut responsabiliser ses utilisateurs : sous quelle forme ?

je ne pense pas qu'un reste à charge soit la solution car ceci introduit une distorsion d’accès en fonction de la "richesse" mais plutôt sous la forme d'une responsabilisation des coûts  ( en envoyant systématiquement un relevé des coûts et en proposant des alternatives pour éviter d'y avoir recours trop souvent ....du genre : vous avez subit une prise de sang mais pourquoi avoir fait déplacer un infirmier à domicile ? vous pouviez facilement aller au laboratoire et ce déplacement inutile a occasionné un surcoût ou encore, vous avez dû aller chez le dentiste pour soigner une carie qui aurait pu être évitée par un simple contrôle annuel et par un brossage des dents régulier .... ).

il y a tant de dépenses inutiles qui peuvent être évitées !

elle pourrait aussi être alimentée par une sorte de TVA sociale prélevée sur toutes les ventes, toutes les transactions, tous les gains .... mais compte tenu des montants en jeu, inutile qu'elle soit élevée ( comme les taux actuels de TVA ... ) à 0,1 % je pense que le compte y est ! ( tout en conservant une contribution payée par tout le monde sur les salaires et autres gains.

il faudrait aussi réduire à 1 seul intervenant cette protection....plus besoin de x caisses indépendantes ( mais qui dans certains cas versent à une autre des moyens financiers )

1 seul régime, plus de mutuelle ....un seul organisme, certes tentaculaire mais qui par effet de concentration pourrait faire des économie de gestion.

notre sécu est un bien bel acquis, conservons là dans l'esprit et faisons en la lettre de la protection santé des français .

bonne journée.

Bonjour, 

Je suis d'accord avec vous sur le fait qu'il faut une responsabilisation des coûts mais comment le législateur peut-il le mettre en œuvre pour toutes nos prestations de santé au quotidien ? (cafouillage autours des démarches administratives) 

Et comment doit-on faire face aux déserts médicaux ? La médecine de ville doit-elle se développer?   

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3670 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Le 06/08/2020 à 21:24, mig72 a dit :

Comment faut-il résorber l'endettement  de la Sécurité sociale ?

Il n'y a jamais de dette d'un service public, c'est l'impot et les cotisations éventuelles qui le finance!

C'est donc un faux problème qui est posé!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mig72 Membre 1699 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, dede 2b a dit :

Il n'y a jamais de dette d'un service public, c'est l'impot et les cotisations éventuelles qui le finance!

C'est donc un faux problème qui est posé!

Quand la Sécurité sociale emprunte pour se financer n'y a t-il pas alors un déficit de celle-ci ?   

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Francelibre Membre 7973 messages
Forumeur alchimiste‚ 53ans
Posté(e)
Le 06/08/2020 à 21:24, mig72 a dit :

Bonjour,

Comment faut-il résorber l'endettement  de la Sécurité sociale ? Faut-il sortir de la tarification à l'acte ou pas ? Faut-il travailler plus longtemps durant la semaine ?  Et sous quelle forme de mobilité face au recul du secteur du transport public ? Faut-il une retraite progressive universelle à points au mérite ? Voici quelques questions auxquelles je n'ai toujours pas eux de réponses    

 

La dette de la Sécu est totalement artificielle... Elle est voulue, construite par nos politiques qui veulent tout privatiser, y compris le droit à la santé !!! Ils ont privatisé, EDF et ces centrales nucléaires, la SNCF et son réseaux ferré, la poste et son service de distribution, les autoroutes, la Française des jeux,... Ils ont même privatisés les contrôles des vitesse !!!

Cette dette n'a qu'un seule et unique objectif,... nous poussez dans les bras des assureurs privés, qui se font les c...... en or, grâce à cette politique là !

PS : La "réforme des retraites" suit exactement la même logique !!!

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3670 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, mig72 a dit :

Quand la Sécurité sociale emprunte pour se financer n'y a t-il pas alors un déficit de celle-ci ?  

Non , il y a un juste retour!

Elle emprunte à l'Etat qui en est le propriétaire depuis Miterrand! C'est l'Etat qui est en déficit, parceque des milliers de"Patrons" "oublient" de déclarer leurs revenus!

Il y a 1 heure, Francelibre a dit :

Cette dette n'a qu'un seule et unique objectif,... nous poussez dans les bras des assureurs privés, qui se font les c...... en or, grâce à cette politique là !

En effet:

 

hopita10.jpg

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3670 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)

A propos des retraites:

Les retraites expliquées à ma grand-mère

 
Contrairement à la propagande du capital, la part du salaire actif et celle des investissements augmentent. La population augmente beaucoup moins vite que le PIB...

Ça fait bien longtemps que je suis à la retraite, tu sais ! Je plains les jeunes d’aujourd’hui qui vont avoir bien du mal ! Tu crois vraiment qu’ils vont supprimer la retraite par répartition ?

Pas tout à fait. Margaret Thatcher a essayé de convaincre les ouvriers anglais de cotiser à des fonds de pension, mais ils n’y ont pas cru. Ceux qui pouvaient économiser ont acheté des maisons. Pour le capital, ce n’est pas le bon circuit. Cette tentative a convaincu les intellectuels du capital que, pour développer les fonds de pension, il faut maintenir, a minima, une retraite par répartition. Ils la veulent trop faible pour vivre, une sorte de minimum vieillesse. D’après leurs calculs, les fonds de pension comme complément à la retraite sont plus convaincants pour les salariés que s’ils représentaient la principale source de revenus. Bernard Friot explique ça dans son livre « L’enjeu des retraites ». Je vais tout à l’heure te citer des chiffres, c’est de ce livre que je les tire.

Mais tu vois bien qu’il y a de plus en plus de retraités, et que les gens vivent plus longtemps qu’avant ; alors forcément, les retraites vont coûter de plus en plus cher. Il faut bien une solution !

C’est vrai, le poids des pensions va s’accroître dans les années qui viennent. Mais il n’y a aucune inquiétude à avoir. Regarde : en 1950, les pensions représentaient 5 % du PIB. En 2000, elles en représentent 13 %. On estime qu’en 2050, ce devrait être environ 18 %. Mais le PIB lui-même double tous les cinquante ans ! Donc en 1950, le PIB était de 1.000 milliards d’euros : 50 pour les pensions (5 %), 950 pour les salaires, les investissements et les profits ! En 2000, il était de 2.000 milliards d’euros, soit 260 milliards pour les pensions (13 %) et donc 1.740 milliards pour le reste. En 2050, le PIB sera de 4.000 milliards d’euros dont 720 milliards pour les pensions et 3.280 pour le reste. Tu vois que, contrairement à la propagande du capital, la part du salaire actif et celle des investissements augmentent. La population augmente beaucoup moins vite que le PIB : on était 42 millions en 1950, on est 65 millions aujourd’hui, on sera sans doute environ 70 millions en 2050.

Ton PIB qui n’arrête pas de doubler, et qui grandit plus vite que la population, comment tu l’expliques ?

C’est que la productivité du travail s’est considérablement accrue. Dans la même heure de travail, un ouvrier d’aujourd’hui produit beaucoup plus que le même ouvrier, travaillant la même heure après guerre. Par exemple, il y avait après-guerre environ 10 millions d’agriculteurs en France. Cela représentait la moitié de la population active. Aujourd’hui, il n’y en a plus qu’un million (c’est-à-dire 3 % des actifs), et pourtant la production agricole a beaucoup augmenté avec beaucoup moins d’heures de travail. C’est-à-dire que chaque heure de travail est beaucoup plus productive : ici, presque 20 fois plus. Mais je te donne un autre exemple : actuellement, selon les chiffres de Peugeot, il est fabriqué 13.000 voitures par jour. La première Peugeot, la 201, c’étaient 13.000 voitures par an ! Et avec plus d’ouvriers que maintenant !

Voilà l’affaire, la production par ouvrier augmente, mais pas les salaires !

Tout le problème est là : la question des retraites, c’est la question des salaires. Parce que pour financer les retraites, il est nécessaire d’augmenter les cotisations. C’est la bonne solution : après-guerre, les cotisations représentaient à peu près de 5 % du salaire total. Tu sais que le salaire se compose de deux parties : d’une part le salaire net, celui qui est versé sur le compte en banque du salarié, et d’autre part l’ensemble des cotisations sociales : maladie, vieillesse, invalidité, chômage, etc. Ces cotisations sont arbitrairement divisées en deux parts : la part dite « ouvrière », et la part dite « patronale ». C’est artificiel, car l’ensemble est dû par l’employeur à son employé pour son travail. Mais ce « paritarisme » permet au patronat de se mêler de la gestion de l’ensemble de ces cotisations, qui représentent beaucoup d’argent, supérieur au budget de l’État !

Les cotisations pour la retraite ont plus que doublé jusque dans les années 80 où elles ont été gelées à leur niveau de 1979 pour les salaires inférieurs à 1,6 SMIC, c’est-à-dire pour plus de la moitié des salariés, le salaire médian étant à 1,5 SMIC.

Pourquoi ce gel ? Parce qu’augmenter les cotisations augmente mécaniquement les salaires ! C’est justement ce que ne veut pas le patronat. C’est grâce à ce gel des cotisations, et la non-augmentation des salaires, que le patronat accapare l’augmentation de la productivité.

Tout à l’heure, on disait que le poids des pensions allait augmenter : la question est de savoir qui va payer. Le capital, par la voix de son gouvernement, a une réponse très claire : ce seront les salariés qui paieront. Soit on augmente les salaires, et conséquemment les cotisations, soit on continue à bloquer les cotisations et on allonge le temps où il faut cotiser. C’est pour ça que je te dis que la question des retraites est en fait la question des salaires !

Tu sais que certains, à gauche, disent qu’en effet, il faut taxer le capital pour financer les pensions. C’est de la poudre aux yeux : s’ils veulent que le capital paye, qu’ils militent donc pour une augmentation des salaires.

D.R. http://www.resistance-politique.fr/article-les-retraites-expliquees-a-ma-grand-mere-119723438.html

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
brooder Membre 3703 messages
Doctor feel good‚ 55ans
Posté(e)

Le plus gros danger pour la sécu est le chômage. Moins de rentrées de cotisation et une plus grosse partie de "mal être". La perspective d'une assurance que chacun peut penser avoir le droit encourage l'effort de la personne ...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Peyo Membre 1398 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
Le 06/08/2020 à 21:24, mig72 a dit :

Bonjour,

Comment faut-il résorber l'endettement  de la Sécurité sociale ? Faut-il sortir de la tarification à l'acte ou pas ? Faut-il travailler plus longtemps durant la semaine ?  Et sous quelle forme de mobilité face au recul du secteur du transport public ? Faut-il une retraite progressive universelle à points au mérite ? Voici quelques questions auxquelles je n'ai toujours pas eux de réponses    

 

Votre titre est tronqué, vous auriez dû indiquer qu'il s'agissait de la fameuse dette, dont patrons et gouvernants en sont les seuls responsables.

Mais avant d'aller dans  "le dur",  refaisons l'historique de la sécurité sociale.

Ambroise Croizat, le créateur oublié de la Sécurité sociale

 

Si la Sécurité sociale fut élaborée par le Conseil national de la résistance (CNR) en 1944, sa création résulte des ordonnances des 4 et 19 octobre 1945, rédigées à l’initiative d’Ambroise Croizat. Ce fils d’ouvrier né en 1901 en Savoie et forcé d’aller travailler à l’usine à 13 ans lorsque son père est appelé au combat en 1914, est l’un des fondateurs de la Sécurité sociale que nous connaissons aujourd’hui et que François Fillon souhaite réformer. 

Ouvrier à 13 ans, prisonnier à 40 ans, ministre à 44 ans

A l’époque jeune ajusteur, Ambroise Croizat manifeste contre la guerre, puis adhère à la CGT et à la Section française de l’Internationale ouvrière (SFIO), l’ancêtre du Parti socialiste. Engagé pour les droits civiques des travailleurs alors qu’il n’existe ni Sécurité sociale, ni retraite, ni mutuelle, Ambroise Croizat est sur tous les fronts dès 18 ans. Pain, paix, liberté : alors que la France traverse une terrible crise économique, que les ouvriers ne sont pas protégés contre les accidents du travail et que le système de santé est pauvre, il multiplie les actions dans plusieurs grandes villes de France et entre au Parti communiste français (PCF) dès sa création en 1920. 

Député de Paris en 1936, il présente la première loi sur les conventions collectives et dessine les contours d’une durée légale de travail hebdomadaire. Mais comme d’autres députés communistes, Ambroise Croizat est arrêté en 1939 et placé en détention à la prison de la Santé. Fers aux pieds, il transite dans quatorze prisons avant d’être envoyé au bagne de Maison Carrée dans la banlieue d’Alger, d’où il ne sortira qu’en février 1943. Après avoir connu la déchéance de ses droits civiques et des heures de torture, il présente une première mouture de ce qui sera notre Sécurité sociale, un ensemble de systèmes solidaires destiné à protéger les individus. 

Le père oublié de la protection sociale

A sa libération,  il est nommé par la CGT clandestine à la commission consultative du gouvernement provisoire d'Alger et devient ministre du Travail sous le général de Gaulle en 1945. Puis ministre du Travail et de la Sécurité sociale jusqu’en 1947. 

En deux ans, il abat un travail de titan avec la création de l’assurance maladie, la médecine du travail, les comités d’entreprises, le système de retraite, les allocations familiales, le statut des mineurs et la réglementation des heures supplémentaires. Pour autant, le mérite en est souvent attribué au président de Gaulle et Ambroise Croizat devient le ministre "oublié". 

Celui que peu de Français connaissent, alors que 65 millions d'entre eux bénéficient de "sa" protection sociale. Ses derniers mots à l'Assemblée résonnent encore : "Jamais nous ne tolérerons que soit rogné un seul des avantages de la Sécurité sociale. Nous défendrons à en mourir et avec la dernière énergie cette loi humaine et de progrès". Comme un avertissement pour que jamais la sécurité sociale ne soit livrée au privé. 

https://www.lci.fr/societe/ambroise-croizat-le-createur-oublie-de-la-securite-sociale-2014910.html

Une-dette-%C2%AB-fabriqu%C3%A9e-et-voulue-%C2%BB-de-la-protection-sociale-1-1086x1536.jpg

Une-dette-%C2%AB-fabriqu%C3%A9e-et-voulue-%C2%BB-de-la-protection-sociale-2-1086x1536.jpg

Une-dette-%C2%AB-fabriqu%C3%A9e-et-voulue-%C2%BB-de-la-protection-sociale-3-1-1086x1536.jpg

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×