Aller au contenu

Terminologie grammaticale officielle


Messages recommandés

Dictho Membre 64 messages
Forumeur en herbe‚
Posté(e)

 Le service de l’instruction publique et de l’action pédagogique de la direction générale de l’enseignement scolaire vient de publier Grammaire du français Terminologie grammaticale. J'apprécie que la grammaire soit enfin présentée de manière cohérente et qui correspond à ma démarche. Mais cela sera-t-il efficace tant que les enseignants se contenteront de leçons visant à inculquer des certitudes ? Et pourquoi distribuer cette terminologie aux enseignants ? Cela empêche toute rectification et amélioration d'autant que cet ouvrage sera vraisemblablement utilisé par les parents pour reprocher tout écart à la norme.

 La véritable évolution serait un site internet ouvert permettant des compléments, un échange d'expériences et l'ajout de démarches basées sur l'appropriation de la langue.

https://eduscol.education.fr/cid153085/grammaire-francais.html

 Par exemple, je remarque que la question que je pose depuis des décennies n'a toujours pas de réponse : comment analyser "Je suis dans le jardin."
 Voici deux extraits :

Citation

 Le verbe aller implique une destination (par conséquent à Paris est un COI dans Elle va à Paris).

Citation

 On remarquera que le complément d’objet, parce qu’il fait partie de la structure GV, ne peut pas être déplacé en tête de phrase : *Le courrier le facteur distribue à huit heures ; *À Paris, le facteur va (mais à Paris est un groupe circonstanciel (GC) dans la phrase Le facteur travaille à Paris, qui se transforme aisément en : À Paris, le facteur travaille).

Remarque : l’astérisque (*) signale le caractère agrammatical d’une phrase.

 La réponse qui me semblait convenir faisait référence à l'opposition complément essentiel / complément circonstanciel mais celle-ci n'a pas été retenue.

On retrouve une affirmation erronée dans cette terminologie grammaticale :

Citation

Une erreur fréquemment commise en français consiste à ajouter un -s à la deuxième personne du singulier des verbes du premier groupe conjugués à l’impératif. Or, la forme latine était, pour les verbes latins qui ont donné en français les verbes du premier groupe, la suivante : ama! (Aime!). Le -a final latin a évolué dès l’ancien français en -e, ce qui explique la forme actuelle de l’impératif des verbes du premier groupe : Aime! Chante! Traverse!

D'une part, il n'y pas que les verbes du premier groupe qui sont concernés. D'autre part le -s euphonique est très fréquent.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×