Aller au contenu

Providence


Messages recommandés

Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Le 30/05/2020 à 17:47, Boutetractyxreqs a dit :

Prédiction sans douleur à caractère positif

Les mots indolores et même le mot douleur, douloureuse, douloureux ... sont indolores et servent à définir sans douleur ce qui est douloureux soit la douleur, douloureuse.


C'est ce qui selon les seules estimations du précepte sera quand la fin de l'existence de la douleur fut, et ce qui était au passé et est au présent, et alors donc fut l'inexistence de la douleur.

Soit, l'existence de chaque existence se percevant, percevant d'autres pour se percevoir sans douleur.


Enfin soit, percevant son existence, d'autres que la sienne, sans douleur, donc l'existence indolore malgré que la douleur qui était alors susceptible d'être perçue et douleur qui était alors agréable à ne pas se percevoir.

 

 

Il y a 1 heure, Boutetractyxreqs a dit :

Dans le futur, Après toutes les dénominations connues de dieu, ensuite l'infiniment grand, il eut l'indolore. Et parce qu'entre ce n'est que néologisme comment interpréter ce qui sera à venir.

Dans le futur il n'y a plus de douleur, les gens jouent a des jeux, ils savent ce qu'elle était dans les livres d'histoire ou archive autre manuscrit comme les religions où le diable est comme le douleur inclue dans les jeux aussi. Et oui dans le futur on joue avec la douleur mais c'est plutot le mot ou une expression comme le mot mais imperceptible car morte ou atteint sa fin qui au delà l'inexistence donc de la douleur.

Dans le futur le diable on l'appelle le sado-maso, et la douleur qu'est ce qu'on en rit. Mais les jeux, les archives, et tout le reste à propos d'elle n'est jamais suffisant alors pour ceux qui furent attentifs il pouvait déceler le potentiel de rouage que pouvait jouer la douleur dans l'existence telle connue.

C'est à dire c'est le même monde, la même beauté, la même atrocité mais celle qui corrompt d'atrocité jusqu'à beauté rend atroce la réalité, alors que sans elle , la douleur, atrocité et beauté ont toujours été de mèche sans douleur.

Et pour les plus experts ils pouvaient déceler, décrypter ce que signifiaient par là les écrits, présents dans leurs jeux a leur present,et meme les plus anciens qui restés du passé et qui témoignaient de son existence alors autrefois perceptible....

 
 
 
 
Le 30/05/2020 à 17:47, Boutetractyxreqs a dit :

Prédiction avec douleur à caractère négatif

Les mots douloureux et même le mot indolore... sont douloureux et servent à définir avec douleur ce qui est sans douleur, soit l'indolore.


C'est ce qui selon les seules estimations du précepte sera quand la fin de l'existence de l'indolore fut, et ce qui était au passé et est au présent, et alors donc fut l'inexistence de l'indolore.

Soit, l'existence de chaque existence se percevant, percevant d'autres pour se percevoir sans douleur malgré la douleur.


Enfin soit, percevant son existence, d'autres que la sienne, sans douleur, donc l'existence indolore agréable que l'indolore qui était alors susceptible d'être perçu et douleur qui est alors malgré à se percevoir.

 
 
 
 
 
 

https://www.coran-francais.com/coran-francais-sourate-9-0.html

32

Ils veulent éteindre avec leurs bouches la lumière d'Allah, alors qu'Allah ne veut que parachever Sa lumière, quelque répulsion qu'en aient les mécréants.

 

Voila c'est le futur avec douleur improbable car quand ne sera que douleur ne sera plus rien d'autre qu'elle attendant sa fin donc son inexistence. 

  Le présent

C'est pourquoi on est le jour que l'on est surtout quand il y a le soleil car le jour le soleil tape. Il tape mais la seule chose qu'il apprend c'est que la douleur n'a pas eu fin à son existence, elle n'est pas morte comme ce qui est estimé indolore indolore ,l'indolore.     

C'est pourquoi l'ami fidèle soleil et autres étoiles sont là pour rappeler à savoir à quel époque se situer douleur a son inexitence donc de la douleur. Et l'imposture ne peut être permise si ce n'est celle de la douleur a ne pas laisser l'imposture. Car aussi le soleil bon conseilleur et aussi marrant taquine toujours de bruler autres sur place sans douleur.

 

 

Le 28/05/2020 à 15:39, Boutetractyxreqs a dit :

 

Je ne le savais pas avec précision que peut être la plupart des mathématiques sont plus anciennes encore et que parfois attribuées à d'autres.

Je m'en suis questionné en visionnant k2019 la grande pyramide le film de Femi Krasniqi et aujourd'hui j'ai cherché pour répondre au sujet et peut être qu'à plus qu'à l'auteur.

Dans ce film il émet une hypothèse pour l'unité de mesure et quand ils arrivent à en trouver une qui répond à une unité de mesure commune elle déploie toutes les vertus des maths que l'on croit acquises depuis moins longtemps.

Aussi l'application de ces mathématiques selon la mesure commune établie sur la construction de ces pyramides gigantesques selon mon point de vue, me paraissent magiques car difficiles selon l'époque mais pas impossible à construire avec les moyens de l'époque.

Cette application et cette magie me renvoient au principe du disque dur pour la mémoire mais sauf que là le disque dur c'est des constructions gigantesques et anciennes au disque dur que l'on connait. Et peut être que ces constructions peuvent être vues comme l'ancêtre du disque dur.

 

 

 

 

 

 

Citation

 

Donc voila les pyramides apparemment c'est des disques durs et le soleil aussi. Donc avoir le film conseillé, très instructif.

Aussi, ici le monde sans douleur décrit, une personne va à l'autre et lui conseille avec insistance et cela sans douleur sans trop insister, insister de garder un objet et que cette objet apparemment indolore et à garder précieusement et aussi a regarder plus que régulièrement. Lasse de cela toute être passe à d'autre, même si parfois en y jeter un regard de temps en temps

Enfin lorsque douleur perceptible Tout cela la douleur en joue d'atrocité et de beauté avec elle même. C'est à dire susceptible d'être perceptible lors que lors le regard se détourner de l'objet proposé avec instance donc certainement aussi avec douleur susceptible d'être perçue. Et même lors qu'innocemment la personne le conseille.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Prédiction sans douleur à caractère positif

bonjour,

que ce fut douloureux à lire ......

j'ai essayé, oui vraiment j'ai essayé de comprendre le sens de toutes ces citations.....et finalement je comprends que je n'ai rien compris, mais alors rien du tout ( erreur, si, il y a une chose que j'ai saisi, c'est l'omniprésence de la douleur ...auriez vous un problème avec la douleur ? )

si la douleur vous obsède tant, sachez que consulter un psy n'est pas douloureux ( sauf pour le porte monnaie )

douleur :  expérience sensorielle et émotionnelle désagréable .

bonne journée.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 13798 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

la douleur physique est un signal d'avertissement naturel qui alerte sur un danger de destruction physique d'une partie de l'ensemble ou  d'une partie d'un corps existant humain ou animal ou plante peut-être ?

la douleur psychique est plus complexe et serait une atteinte à des convictions sensibles  ou sentimentales , qui sont un élément de la personnalité propre ? .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, le merle a dit :

bonjour

la douleur physique est un signal d'avertissement naturel qui alerte sur un danger de destruction physique d'une partie de l'ensemble ou  d'une partie d'un corps existant humain ou animal ou plante peut-être ?

la douleur psychique est plus complexe et serait une atteinte à des convictions sensibles  ou sentimentales , qui sont un élément de la personnalité propre ? .

Il y a une barrière dans ce monde car les gens prennent parfois la douleur comme bequille et croient alors maladroitement car pervertis par elle, qu'elle soit utile a être indolore. Ce qui est un non sens, car pour être heureux, il faut être heureux et non pas malheureux. C'est peut être un jour ce qui se passera quand il n'y aura plus de douleur soit après sa fin, elle ne sera plus possible en tant que béquille. Et dans cette univers les gens même si inexistence absolue de douleur ne se risquent pas plus spécialement a sauter sous un train ou du haut d'un immeuble même si c'est indolore. Pour eux il leur est naturel d'être ce qu'ils sont soit indolores dans l'univers mutant absolument indolore.  

Modifié par Boutetractyxreqs
  • Like 1
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Il y a une barrière dans ce monde car les gens prennent parfois la douleur comme béquille

bonjour,

ok, ça, c'est sensé .

Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

et croient alors maladroitement car pervertis par elle, qu'elle soit utile a être indolore.

là, cela devient plus scabreux .

il y a des gens qui utilise la douleur comme moyen de reconnaissance et celle ci ne doit absolument pas être "indolore" ! elle est recherchée, voulue.

Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

dans cette univers les gens même si inexistence absolue de douleur ne se risquent pas plus spécialement a sauter sous un train ou du haut d'un immeuble même si c'est indolore.

on ne sautera jamais du haut d'un immeuble, ou sous un train parce que c'est indolore. Dans le suicide la douleur n'est pas une composante d'action, mais c'est pour mettre fin à la douleur que le suicidé le réalise.

Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Pour eux il leur est naturel d'être ce qu'ils sont soit indolores dans l'univers mutant absolument indolore. 

????? je ne vois pas ce qui amène cette conclusion et de plus le soit  doit amener une alternative...soit xxx, soit yyy .

quant à l'univers mutant.....je me demande bien ce que cela représente !

douleur ......image.png.7ec1afec9f0ece176a77459f06f5656b.png  .....................à lire !

bonne journée.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, pic et repic a dit :

bonjour,

ok, ça, c'est sensé .

là, cela devient plus scabreux .

il y a des gens qui utilise la douleur comme moyen de reconnaissance et celle ci ne doit absolument pas être "indolore" ! elle est recherchée, voulue.

Ca s'appelle du sado masochisme, c'est une perversion
 

 

on ne sautera jamais du haut d'un immeuble, ou sous un train parce que c'est indolore. Dans le suicide la douleur n'est pas une composante d'action, mais c'est pour mettre fin à la douleur que le suicidé le réalise.

Le suicide réalisé avec douleur a cause de la douleur. Mais dans un monde indolore je ne pense pas que cela se fait a cause et avec la douleur.

 

????? je ne vois pas ce qui amène cette conclusion et de plus le soit  doit amener une alternative...soit xxx, soit yyy .

quant à l'univers mutant.....je me demande bien ce que cela représente !

douleur ......image.png.7ec1afec9f0ece176a77459f06f5656b.png  .....................à lire !

bonne journée.

Tu es capables de lire un livre et de le proposer mais tu ne comprends pas les balbutiements d'un amateur. Si tu ne comprends pas la simplicité je doute même que tu es compris quoique ce soit au livre que tu proposes.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Tu es capables de lire un livre et de le proposer mais tu ne comprends pas les balbutiements d'un amateur. Si tu ne comprends pas la simplicité je doute même que tu es compris quoique ce soit au livre que tu proposes.

bonjour,

ce que je ne comprends pas, c'est cette constante référence à la douleur.

tu sembles ériger le douleur ( ou son absence ) en pivot central de tout raisonnement.

tout ne découle pas de la douleur ( même s'il est écrit : tu enfanteras dans la douleur )

la douleur n'a pas de but en soi, elle n'est qu'une conséquence.

en toute simplicité.

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, pic et repic a dit :

bonjour,

ce que je ne comprends pas, c'est cette constante référence à la douleur.

tu sembles ériger le douleur ( ou son absence ) en pivot central de tout raisonnement.

tout ne découle pas de la douleur ( même s'il est écrit : tu enfanteras dans la douleur )

la douleur n'a pas de but en soi, elle n'est qu'une conséquence.

en toute simplicité.

bonne journée.

Tu te rappelles avant ta vie, ton existence ? Humblement je ne pense pas. Et c'était comment l'inexistence, tu te rappelles de rien, de rien de douloureux ou indolore mais s'il n'y avait rien de douloureux c'est qu'en fait c'était indolore car c'est comme dire d'un chose qu'elle n'est ni bonne ni mauvaise alors qu'est elle si ce n'est que bonne puisque rien de mauvais.

En résumé dans l'inexistence on ne se rappelle de rien donc avant tout rien de douloureux. C'est l'inexistence donc de la douleur qui est indolore. Dont tu proviens et donc tu es comme tous indolore. Donc oui mis a part la douleur on est tous indolore notre point commun, alors oui c'est un thème central et assez récurrent même si les gens ne l'explicitent pas cela est la dans leur post et c'est implicite.

Enfin c'est aussi mon sujet et j'y fait un peu ce que je veux si j'ai envie d'en faire le centre de mon ou mes sujets cela me regarde on est sur un forum et le hors sujet il faut éviter et cela je le sais.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Enfin c'est aussi mon sujet et j'y fait un peu ce que je veux si j'ai envie d'en faire le centre de mon ou mes sujets cela me regarde on est sur un forum et le hors sujet il faut éviter et cela je le sais.

suite et fin sur la douleur....

à partir du moment où l'on lance un sujet, il ne nous "appartient" plus....nous n'en sommes plus le propriétaire puisque les "autres" y apportent leur concours !

certains sujets restent dans le cadre strict de l'objet, d'autres dérivent et c'est normal, ce n'est du HS que lorsque cela n'a plus rien à voir avec l'objet du sujet et que cela pourrait former une conversation à part entière.

le sujet peut se représenter comme une sorte "d'arbre" , l'auteur sème la graine qui va pousser et se ramifier au gré des apports des différents participants.

voilà, je me suis éloigné du sujet, mais ce n'était pas du HS, car la douleur est l'axe central de toute l'intervention !

bonne journée.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 7 heures, pic et repic a dit :

suite et fin sans douleur sur la douleur....

à partir du moment où l'on lance un sujet sans douleur, il ne nous "appartient" plus....avec douleur nous n'en sommes plus le propriétaire avec douleur puisque les "autres" y apportent leur concours avec douleur !

certains sujets sans douleur restent dans le cadre indolore strict de l'objet, d'autres dérivent avec douleur et c'est la normalité douloureuse, ce n'est du HS avec douleur que lorsque cela n'a plus rien à voir avec l'objet indolore du sujet et que cela pourrait former une conversation à part entière avec douleur.

le sujet peut se représenter comme une sorte "d'arbre" indolore , l'auteur sème la graine sans douleur qui va pousser sans douleur et se ramifier sans douleur au gré des apports des différents participants sans douleur.

voilà, je me suis éloigné du sujet sans douleur, mais ce n'était pas du HS avec douleur, car la douleur est l'axe central de toute l'intervention avec douleur !

bonne journée.

Et quand quelqu'un parle souvent de bien et de mal. C'est quoi son thème central le bien ou le mal ? En plus t'as pas l'air mechant qu'en tu me conseilles de... pour moi je me dis quand il me conseille c'est pourquoi au final ? Etre indolore soit sans douleur ou alors machiavéliquement insinue sois avec douleur perceptible douloureusement. Et ca seul toi le sais. Maintenant tu n'aimes pas le sujet libre à toi soi de ne plus y réagir soi un autre choix consulte le modérateur.

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 16 heures, Boutetractyxreqs a dit :

C'est quoi son thème central le bien ou le mal

bonjour,

l'opposition entre le bien/mal se résumerait elle à l'opposition douleur/indolore ?, j'en doute.

Il y a 16 heures, Boutetractyxreqs a dit :

En plus t'as pas l'air méchant

attention, rien n'est plus mauvais qu'un "gentil" quand il est méchant !....c'est certain, je suis plutôt consensuel, mais je peux mordre, et faire mal quand je le veux.

 

Il y a 16 heures, Boutetractyxreqs a dit :

pour moi je me dis quand il me conseille c'est pourquoi au final ?

que la douleur, ou la non douleur ne soit pas le thème central, l'axe de la réflexion.

 

Il y a 16 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Maintenant tu n'aimes pas le sujet libre à toi soi de ne plus y réagir soi un autre choix consulte le modérateur.

j'accepte de discuter avec n'importe qui, même quand je suis en totale opposition avec les idées développées, même quand j'estime que l'auteur va trop loin ....je me suis ici "bagarré" avec quelques forumeur ( très peu, en vérité, mais il se trouve que certains avaient à mon avis dépassé les bornes ! )

ce n'est pas votre cas, je trouve simplement que tout faire tourner, tout expliquer par la dualité, douleur/indolore est sacrément réducteur.

Il y a 16 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Etre indolore soit sans douleur ou alors machiavéliquement insinue sois avec douleur perceptible douloureusement.

ça, je n'ai pas compris : être indolore, c'est nécessairement sans douleur....car si on perçoit la douleur, ce n'est plus de l'indolore !

bon, j'en arrête là avec la douleur, car elle a été une compagne tout au long de ma vie professionnelle ( plus ou moins dans les 3 périodes de cette vie ) mais elle a été toujours présente chez les patients dont j'ai eu à m'occuper.

j'ai toujours fait en sorte de faire ce que j'avais à faire ( il y a des actions qui sont très douloureuses ) avec le minimum de douleur possible ( cela n'a pas toujours été facile, mais j'essayais de procurer le maximum de confort possible à ceux qui en souffraient )

nous avons les moyens maintenant d'atténuer grandement la douleur physique ( il n'est pas toujours souhaitable de l'annihiler complètement car c'est un signal d'alarme ), quant à la douleur morale ....il existe aussi des moyens d'actions, mais ceux ci sont encore hélas limités

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 38 minutes, pic et repic a dit :

 

que la douleur, ou la non douleur ne soit pas le thème central, l'axe de la réflexion.

 

 

Mais pourquoi tu me le déconseilles ? T'es tu posé la question ? Pour mon bien ou pour mon mal, et que peut on entendre par mal et bien si ce n'est douleur et indolore plus que principalement pour toute chose. Et puis aussi surtout indolore.

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

rebonjour,

il y a 5 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Pour mon bien ou pour mon mal,

pour votre bien, bien sûr !

le bien serait l'absence de douleur et le mal serait la douleur !

j'assimile le bien à l'espoir, à la lumière et le mal à la perte de cet espoir, aux ténèbres pas à uniquement à la dualité douleur/indolore.

tant qu'il y a de la vie, il y a un espoir. Désolé, c'est une approche sans doute purement médicale et surement sacrément optimiste.

après, ici, faites ce que bon vous semble .....et, c'est vrai qui suis-je pour vouloir vous donner un conseil ?

bonne journée.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, pic et repic a dit :

rebonjour,

pour votre bien, bien sûr !

le bien serait l'absence de douleur et le mal serait la douleur !

j'assimile le bien à l'espoir, à la lumière et le mal à la perte de cet espoir, aux ténèbres pas à uniquement à la dualité douleur/indolore.

tant qu'il y a de la vie, il y a un espoir. Désolé, c'est une approche sans doute purement médicale et surement sacrément optimiste.

après, ici, faites ce que bon vous semble .....et, c'est vrai qui suis-je pour vouloir vous donner un conseil ?

bonne journée.

Tournes pas autour du pot implicitement peu importe ce que tu appelles le bien, lumière, espoir c'est sans douleur, indolore.

Même ce que tu appelles mal par exemple la perte d'espoir d'être avec douleur c'est bien. Et puis les ténèbres, l'obscurité tu n'es plus un enfant la seule chose dont tu peux avoir peur a notre époque c'est même pas les prédateurs dans la nuit, juste de te cogner et de te faire mal donc douleur c'est tout.

 

Le 05/06/2020 à 20:48, Boutetractyxreqs a dit :

"Del" est la racine etymologique commune à diviser comme j'expliquais avec le discernement ou l'opposition. mais l'opposition et le discernement et donc la division ne sont pas la douleur.

Ce même Del et les mots sont indolores comme les mots douloureux, douleur, douloureuse et servent à définir sans douleur ce qui est douloureux soit la douleur douloureuse.

Et pour appuyer cela avec Del, il y a la religion et le mot diable qui lui a certainement rapport avec le mot douleur et non pas Del comme même rapport avec le mot diviser... 

 

 

 

 

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pic et repic Membre 4894 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

Tournes pas autour du pot implicitement peu importe ce que tu appelles le bien, lumière, espoir c'est sans douleur, indolore.

re bonjour,

non, non et non .....tout ne tourne pas autour de la dualité douleur/indolore , ce n'est une fraction de l'opposition bien/mal .

quant au "DEL" je ne sais si cela se rapporte à la touche éponyme sur un clavier, mais si c'est le cas, vous faites fausse route.

DEL : Sur un clavier d'ordinateur, la touche de suppression, Suppr en français et Delete en anglais, sert à supprimer le caractère sous le curseur, ou après le curseur si ce dernier est entre deux caractères. Hors de la saisie de texte, cette touche sert à supprimer l'élément sélectionné.....et c'est tout !

quant au reste .....

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 54 minutes, pic et repic a dit :

re bonjour,

non, non et non .....tout ne tourne pas autour de la dualité douleur/indolore , ce n'est une fraction de l'opposition bien/mal .

quant au "DEL" je ne sais si cela se rapporte à la touche éponyme sur un clavier, mais si c'est le cas, vous faites fausse route.

DEL : Sur un clavier d'ordinateur, la touche de suppression, Suppr en français et Delete en anglais, sert à supprimer le caractère sous le curseur, ou après le curseur si ce dernier est entre deux caractères. Hors de la saisie de texte, cette touche sert à supprimer l'élément sélectionné.....et c'est tout !

quant au reste .....

bonne journée

De l’indo-européen commun *del [1] (« diviser ») qui donne aussi dolium (« jarre ») ou dolo (« dégrossir, façonner »).

Le bien c'est le bénéf', le mal c'est la saleté, la crasse voire le noir c'est un tantinet raciste mais bon je pense que c'est plus une histoire de douleur et d'indolore. Parce que bénéficier de sensation douloureuse je ne sais pas si c'est bien en fait. Et je ne vais pas non plus rentrer ni dans la discussion de la saleté ou de la crasse en tant que douleur parce que la saleté ou la crasse ne font pas de douleur et le noir encore moins.

Donc à moins que tu établisses une nouvelle profondeur encore plus profonde ou un nouveau niveau quand à ce qu'est le mal et le bien... Ou alors certainement tu ne t'accordes peut être même pas à ceux communs car définissables puis qu'accessibles dans des dictionnaires ou encyclopédies ...

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 03/06/2020 à 03:48, Boutetractyxreqs a dit :

 

Voila c'est le futur avec la douleur plus qu'improbable avec l'indolore car sans douleur puis qu'aucune autre existence est avec douleur, donc encore moins toute existence de prédiction, avec ou sans mot avec douleur ,pour définir sans douleur la douleur, douloureuse. Surtout quand elle ne l'est plus et qu'ainsi nommée douloureuse alors que non.

C'est pourquoi on est le jour que l'on est surtout quand il y a le soleil car a ces jours passés le soleil tape. Il tape mais la seule chose qu'il apprenait c'est que la douleur n'a pas eu fin à son existence, elle n'était pas morte comme ce qui était estimé indolore indolore ,l'indolore.

Et qu'aussi l'indolore peut être que l'indolore n'est plus, on ne sait pas ce que sait, mais on y joue en apprend cela en histoire... il y en a ils s'amusent a farfouiller partout ce que cela pouvait induire.

 

Le 03/06/2020 à 03:48, Boutetractyxreqs a dit :

 

Prédiction sans douleur à caractère positif

Les mots indolores et même le mot douleur, douloureuse, douloureux ... sont indolores et servent à définir sans douleur ce qui est douloureux soit la douleur, douloureuse.


C'est ce qui selon les seules estimations du précepte sera quand la fin de l'existence de la douleur fut, et ce qui était au passé et est au présent, et alors donc fut l'inexistence de la douleur.

Soit, l'existence de chaque existence se percevant, percevant d'autres pour se percevoir sans douleur.


Enfin soit, percevant son existence, d'autres que la sienne, sans douleur, donc l'existence indolore malgré que la douleur qui était alors susceptible d'être perçue et douleur qui était alors agréable à ne pas se percevoir.

 L'infiniment grand est composé d'une infinité de possibilités négatives et d'une infinité de possibilités positives. L'infiniment grand ne s'oppose que de positif et de négatif. De leur opposition autant de positif que de négatif additionnés s'annulent soit une inexistence qui est indolore car l'inexistence de la douleur c'est l'indolore. 

L'infiniment grand est donc positif à être perçu, par ce précepte, causant l'acte à conséquence positive et rendant chaque possibilité positive car chaque possibilité est une composante de l'infiniment grand.

Le présent

C'est pourquoi on est le jour que l'on est surtout quand il y a le soleil car le jour le soleil tape. Il tape mais la seule chose qu'il apprend c'est que la douleur n'a pas eu fin à son existence, elle n'est pas morte comme ce qui est estimé indolore indolore ,l'indolore.     

C'est pourquoi l'ami fidèle soleil et autres étoiles sont là pour rappeler à savoir à quelle époque se situer douleur a son inexitence donc de la douleur. Et l'imposture ne peut être permise si ce n'est celle de la douleur a ne pas laisser l'imposture. Car aussi le soleil bon conseilleur et aussi marrant taquine toujours de bruler autres sur place sans douleur. 

 

 

 

 

 

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5940 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Le 16/05/2020 à 00:04, Invité .Lowy a dit :

L’idéalisation : un mécanisme de défense indolore qui remplace ce qui fait souffrir soit la douleur par une croyance indolore qui déforme celle de la douleur la rendant indolore, et donc facilement sans douleur à contrôler.


La sublimation: transformation sans douleur de l'interaction avec douleur de tendances ou d'instincts inférieurs et de sentiments supérieurs et élevés en interaction sans douleur


La substitution: Le renversement sans douleur de valeurs d'interaction avec douleur qui se fait interaction sans fracas avec douleur donc avec fracas sans douleur mais contamine sans douleur d'indolore et se sécrète dans toute la société qu'elle soit avec ou sans douleur.

Les maux de notre société ; la douleur, mais on a apparemment des systèmes psychologiques pour y palier comme l'idéalisation, la sublimation, la substitution qui ne sont que les revers d'une même médaille.

 

 

 

image.png

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Ce sujet ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×