Aller au contenu

Aimer l'être derrière la souffrance ?

Messages recommandés

Colibri* Membre 1127 messages
Cartapuce en puissance‚ 47ans
Posté(e)

Je connais une personne,  elle cachait bien sa souffrance ou son mal de vivre. Au point qu'elle envisageait d'en finir avec la vie, c'était même programmé.... Ça je ne l'aurais jamais imaginé,  avant de devenir plus intime avec elle. 

Comme quoi, des personnes donnent le change malgré tout. Mais la souffrance est là.

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Promethee_Hades Membre 18620 messages
Chien Fou forumeur‚ 86ans
Posté(e)
Le 24/05/2020 à 12:53, yourself91 a dit :

La littérature, le cinéma, la musique nous racontent ces êtres qui souffrent et ces histoires d'amour douloureuses, parfois impossibles. Dans la vie quotidienne, nous croisons aussi de ces êtres engloutis par la douleur, par la souffrance et dont parfois nous nous éprenons... mais peut-on percevoir l'être d'avant la souffrance ou l'être derrière la souffrance ? peut-on l'aimer malgré tout ? est ce une bonne chose de l'aimer au risque parfois de sombrer dans son abyme ? 

 

Bonjour Yourself, poigne de mains

C'est une particularité d'un homme que nous connaissons tous Victor Hugo il en avait cette possibilité qu'il extériorisa dans ses romans.  Quand on étudie son intimité et son intériorité on l'observe aussi avec Juliette Drouet. Mais cependant il avait aussi certains aspect pouvant paraître inattendu quand par exemple il la punissait en lui donnant des lignes " je trompe mon génial mari avec cet imbécile de Sainte Beuve "

Nous avons approximativement  8,3% de l'humanité capable de cette chose, l'amour allant jusqu'au sacrifice.

Si on est capable, c'est que c'est une bonne chose, pour celui qui en est capable.

Quand au jugement moraux on s'en torche.

Le 25/05/2020 à 19:44, yourself91 a dit :

Mais pour ramener quelqu'un à la lumière, il faut aller le/la chercher là où il/ elle est. Ce serait un risque certe, mais peut être que ce risque en vaut la peine. 

Oui aller au enfer ça en vaut la peine, le premier à nous montrer l'exemple fut Morphée, avec Euridyce.

 

Ma femme l'a fait l'année dernière.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 3718 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 26/05/2020 à 06:28, yourself91 a dit :

(...) sommes nous capable de voir au delà de la souffrance, de voir l être qui existe toujours au delà de sa souffrance (...) Pourquoi est il plus difficile de le faire lorsqu il s agit de souffrance psychique ou émotionnelle. Est ce plus effrayant ? Est ce parce que c est invisible ? Incompréhensible ?

 

Il est primordial de se rendre à l'évidence que jamais on ne pourra avoir accès au monde intérieur d'une personne perdue dans son abîme de souffrance... il y a une part d'elle qui nous sera à jamais inaccessible et il faut être dans l'acceptation de cet état de fait, peut-être alors pourra-t-on l'aimer pour ce que l'on perçoit de celle qu'elle était "avant", si tant est qu'elle accepte d'être aimée et... rien n'est moins sûr, si plus rien ne compte hormis sa prison de douleur, cet enfermement que peut être l'incommensurable douleur...

 

Alors bien sûr, tout dépend si l'on a connu cette personne avant son "naufrage" ou après... si on l'a connue avant il est normal de continuer à l'aimer, à être là pour elle, si toutefois on existe encore à ses yeux...

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 3718 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 25/05/2020 à 19:44, yourself91 a dit :

Mais pour ramener quelqu'un à la lumière, il faut aller le/la chercher là où il/ elle est. Ce serait un risque, certes mais peut être que ce risque en vaut la peine. 

 

On peut toujours essayer, la patience et l'obstination peuvent payer mais il faut être sacrément solide soi-même émotionnellement pour ne pas sombrer à son tour, ce qui peut se faire insidieusement ; se garder d'être par trop présomptueux en étant convaincu qu'on parviendra à "sauver" une personne ayant sombré dans un abîme de souffrance et n'étant plus, par ce fait même, celle que l'on a connue avant...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 46055 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Personne ne veut le dire mais lorsque cette souffrance apparaît à la première rencontre, la seule bonne option est de rester à distance, voire de fuir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Passiflore Membre 3718 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

 

Certaines personnes aiment l'idée de parvenir à "sauver" une personne en détresse (ce que je comprends, cela étant une noble mission) sans avoir pris pleinement conscience de ce à quoi cela engage et du risque encouru pour soi-même.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×