Aller au contenu

Le retour des idées souverainistes nécessite l'émergence d'une offre politique nouvelle

Messages recommandés

Anatole1949 Membre 24969 messages
Debout les morts...‚ 71ans
Posté(e)
à l’instant, dede 2b a dit :

Anatole tu as oublié celà (*):

À l'issue des élections municipales de 2014, le POI dispose de quelques mairies, notamment à :

  • Mailhac (Aude), où est élu Gérard Schivardi, passé en 2015 au POID ;
  • Montenois (Doubs), dont le maire est un transfuge du PCF ;
  • Lagrange (Landes), dont le maire adhère au POID ;
  • Aucaleuc (Côtes d'Armor), dont le maire rallie le POID.

Aux élections départementales de 2015, le POI présente cinq candidats. Ceux-ci réunissent quelque 3 500 voix, soit 0,02 % au niveau national. Aucun d'entre eux n'est élu23.

Le parti ne présente pas de candidats aux élections législatives de 2017 et appelle à voter pour La France insoumise.

Rappelle nous le score des troskistes et de leurs alliés aux présidentielles de 2017 ?

Pleure pas si ta Marine a été battue !

(*) Pas beau de falsifier les textes.......

"Ma Marine ?"

J'imagine que tu plaisantes ?

Pour moi l'extrême droite et l'extrême gauche c'est blanc bonnet et bonnet blanc, autrement dit, aussi détestable l'une comme l'autre !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, dede 2b a dit :

Ca permet surtout de dédouaner MLP de faire du populisme, en galvaudant le terme!

 

C'est remboursé par la Sécurité Sociale ?

Je crois que c'est précisément de côté hautain qui a pu couper tout ou essentiel de la gauche des milieux populaires, qui se tournent aujourd'hui vers qui les écoutent sans condescendance. La revue n'est pas remboursée, mais en parle : essayez-là.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)

Il me semblait qu'en démocratie on ne déteste pas, on confronte des idées. Bon après cela suppose deux choses : être démocrate, avoir des idées.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
il y a une heure, Ink 82 a dit :

Il me semblait qu'en démocratie on ne déteste pas, on confronte des idées. Bon après cela suppose deux choses : être démocrate, avoir des idées.

On peut détester tout de même ceux qui refusent la démocratie!

Ceux qui affichent un programme contraire à la démocratie!

La démocratie ce n'est pas seulement une confrontation, c'est un pouvoir ! Le pouvoir du peuple, TOUT le peuple, pas seulement celui d'une minorité ou d'un banquier!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)

Je ne vous déteste pas, et je préfère la définition de "démocratie" plus claire de P. Ricoeur.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
à l’instant, Ink 82 a dit :

Je ne vous déteste pas, et je préfère la définition de "démocratie" plus claire de P. Ricoeur.

Qui est?

Pas de blabla philomachin SVP.

La démocratie est un pouvoir !

Pouvoir DU peuple, PAR le peuple, POUR le peuple!

Ya pas plus clair!

La démocratie en philosophie selon le philosophe Paul Ricoeur : « Est démocratique, une société qui se reconnaît divisée, c'est-à-dire traversée par des contradictions d'intérêt et qui se fixe comme modalité, d'associer à parts égales, chaque citoyen dans l'expression de ces contradictions, l'analyse de ces contradictions et la mise en délibération de ces contradictions, en vue d'arriver à un arbitrage ».

Association Capital/Travail, chère à Mussolini et Pétain ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)

Voyez, sa définition est plus claire car elle implique l'égalité, principe républicain, plutôt que le coup d'com' Lincoln repris et éculé. J'ignore pourquoi vous tenez à rapporter la discussion à la seconde guerre mondiale. Godwin point...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Ink 82 a dit :

J'ignore pourquoi vous tenez à rapporter la discussion à la seconde guerre mondiale. Godwin point...

Parceque l'association capital/travail a fleuri à cette époque!

Rien à voir avec le point Godwin qui est un HS....pas là!

Quand au régime républicain on y met ce qu'on veut!

Modifié par dede 2b

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)

La constitution de la Ve me paraît claire, pourtant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)

Et puis De Gaulle avec son association a un bilan, lui. Ironie de la critique, ce qui reste des CE transformés en CSE, reste le dernier bastion de l'édification des travailleurs à une culture politique (pas au sens politicien) quand les syndicats revendiqués marxistes ont abandonné cette charge.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Mr_Fox Membre 11372 messages
Animal sauvage‚
Posté(e)
Il y a 22 heures, versys a dit :

Voila qui est rassurant.... 

Si Jean Yves Camus, promoteur de la notion de "populisme de prospérité" et qui considère que l'extrême droite forme une "nébuleuse hautement adaptable", donne sa bénédiction à Front Populaire, on doit bien se résoudre à considérer le souverainisme national comme une valeur politiquement correcte... :ange2:

Ca fait un million de fois que tu nous expliques que la charte de l'ONU est le dernier degré du fascisme et de la haine, mais est-ce que par le plus grand des hasards tu aurais un argument à l'appui ou c'est juste une évidence qu'on a l'obligation d'adorer sans autre forme de discussion ?

  • Haha 1
  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Ink 82 a dit :

Et puis De Gaulle avec son association a un bilan, lui. Ironie de la critique, ce qui reste des CE transformés en CSE, reste le dernier bastion de l'édification des travailleurs à une culture politique (pas au sens politicien) quand les syndicats revendiqués marxistes ont abandonné cette charge.

Je parlais pas de De Gaulle, la 5ème c'est dufférent.

Moi je suis pour l'indépendance des syndicats vis à vis du politique, on as vu ou ça mène!

Ce qui ne signifie pas que le travailleur qui es syndiqué ne doit pas faire de politique, mais simplement que les responsabilités et le role des uns et des autres est différent!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Peyo Membre 1401 messages
Forumeur alchimiste‚ 150ans
Posté(e)
Le 03/08/2020 à 14:56, Ink 82 a dit :

La constitution de la Ve me paraît claire, pourtant.

 

 

tu ne trouves pas que la constitution date un peu  ...  de 1958  ... 62 ans de présidentialisme, c'est trop.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Le 03/08/2020 à 14:56, Ink 82 a dit :

La constitution de la Ve me paraît claire, pourtant.

On ne le rappelle jamais assez : la Ve République est née dans un contexte de guerre, à la suite d’un coup d’État fomenté par les partisans de l’Algérie française. Seul le recours au général de Gaulle et son investiture le 1er juin 1958 permettent d’éviter le pire en stoppant l’opération Résurrection, qui prévoyait d’envahir la métropole à partir de la Corse. Mais le général de Gaulle ayant fait de la révision de la Constitution une condition de son retour au pouvoir, cette investiture signe toutefois la mort de la IVe République. Celle-ci n’avait pourtant pas démérité : outre la reconstruction de la France et la modernisation de son industrie après six années de guerre mondiale, on lui doit notamment l’instauration de la Sécurité sociale, la constitutionnalisation des droits économiques et sociaux, les premières pierres de l’Union européenne. Aux yeux du général de Gaulle, la IVe République souffrait cependant de donner trop de pouvoir au Parlement et aux partis politiques. Avec son gouvernement, il va donc rédiger une nouvelle Constitution. Contrairement à ce qu’on dit souvent, celle-ci n’est pas « taillée sur mesure par et pour le général de Gaulle ». Comme tout texte constitutionnel, celui qui fonde la Ve République est le fruit d’un compromis entre les principales forces politiques du pays, toutes représentées au gouvernement, à l’exception du PCF, qui a voté contre l’investiture du général de Gaulle. Ainsi, le nouveau régime restera parlementaire, mais il sera fortement « rationalisé »

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pensée philo Membre 514 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

Ce n'est pas De Gaulle qui a fait la constitution. C'est un ensemble de personne.

Il y a 15 heures, Peyo a dit :

 

 

tu ne trouves pas que la constitution date un peu  ...  de 1958  ... 62 ans de présidentialisme, c'est trop.

Surtout avec le passage au quinquennat qui a renforcé le pouvoir présidentiel.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Pensée philo a dit :

Ce n'est pas De Gaulle qui a fait la constitution. C'est un ensemble de personne.

Sous sa dictée et celle de Michel Debré! Et elle était dans les tiroirs du RPF depuis 46!

Tu as la liste de cet ensemble de personne, puisque tu l'affirmes?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pensée philo Membre 514 messages
Forumeur forcené‚ 31ans
Posté(e)

Non mais c'est une évidence.

Une constitution se fait à plusieurs.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Ink 82
Invité Ink 82 Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 2 heures, dede 2b a dit :

On ne le rappelle jamais assez : la Ve République est née dans un contexte de guerre, à la suite d’un coup d’État fomenté par les partisans de l’Algérie française. Seul le recours au général de Gaulle et son investiture le 1er juin 1958 permettent d’éviter le pire en stoppant l’opération Résurrection, qui prévoyait d’envahir la métropole à partir de la Corse. Mais le général de Gaulle ayant fait de la révision de la Constitution une condition de son retour au pouvoir, cette investiture signe toutefois la mort de la IVe République. Celle-ci n’avait pourtant pas démérité : outre la reconstruction de la France et la modernisation de son industrie après six années de guerre mondiale, on lui doit notamment l’instauration de la Sécurité sociale, la constitutionnalisation des droits économiques et sociaux, les premières pierres de l’Union européenne. Aux yeux du général de Gaulle, la IVe République souffrait cependant de donner trop de pouvoir au Parlement et aux partis politiques. Avec son gouvernement, il va donc rédiger une nouvelle Constitution. Contrairement à ce qu’on dit souvent, celle-ci n’est pas « taillée sur mesure par et pour le général de Gaulle ». Comme tout texte constitutionnel, celui qui fonde la Ve République est le fruit d’un compromis entre les principales forces politiques du pays, toutes représentées au gouvernement, à l’exception du PCF, qui a voté contre l’investiture du général de Gaulle. Ainsi, le nouveau régime restera parlementaire, mais il sera fortement « rationalisé »

Il faut citer les sources des textes qui appartiennent aux autres quand on les copie : il s'agit de l'introduction d'un article de la politologue Delphine Dulong, paru dans la revue Manuel indocile de sciences sociales. Une version très condensée de sa thèse de 1996 qu'elle répète régulièrement : elle soutient en effet que la Ve République attaque le légicentrisme de l'Etat. Il s'agit de pure philosophie du droit, où le constitutionnalisme s'opposerait au légicentrisme. En gros, c'est enfoncer une porte ouverte pour dire que les citoyens renoncent à une part de leur souveraineté pour la déléguer dans le cadre de la démocratie représentative. Est-ce alors un affaiblissement de l'Etat et de sa légitimité ? Tout dépend qui l'incarne. De Gaulle n'a pu accéder au pouvoir que dans l'engagement à appliquer le programme du CNR. Ce qu'il fit, par-delà ses convictions : ce qu'il faut lui rendre, si on est honnête. Et quand il ne put plus davantage avaler de couleuvres, c'est-à-dire de nationalisations : il démissionna. Et d'ailleurs, ce programme, dont D. Dulong égraine quelques mises en pratique en extrapolant pour valoriser abusivement la IVe République en taisant dans cette courte introduction ses blocages, ne doit rien à ce régime. Ce serait nier totalement le rôle prégnant des membres du CNR, de tous bords politiques, qui le forgèrent pendant la guerre, et à l'influence des britanniques, notamment des rapports Beveridge, sur les fonctionnaires français réfugiés à Londres, Pierre Laroque en tête, ou encore à l'influence d'hommes d'Etat comme Alexandre Parodi. De Gaulle s'engagea également à compenser ce présidentialisme en consultant directement les citoyens, et à rendre le pouvoir en cas de désavoeux. Ce qu'il fit. J'ajouterai que les continuités de personnes entre IVe et Ve ont tout aussi pesé dans les orientations économiques de la France à l'époque qui ne tiennent pas qu'à De Gaulle, donc un présidentialisme : le rôle René Pleven a été capital, par exemple.

Ce serait également oublier un peu vite que les Trente Glorieuses sont avant tout assises sur un rattrapage, dont J. Marseille a montré que sans les deux guerres mondiales, les courbes économiques de la Belle Epoque nous projetaient à des situations économiques sensiblement comparables aux années 70-80. Ce qui remet au centre non le poids du peuple, mais de ses besoins secondaires, et relativise le poids du politique, finalement cantonné à un bon au mauvais gestionnaire de circonstances et d'attentes. Une marge de manoeuvre encore plus ténue dans des logiques de supranationalisation des pouvoirs et d'inégalités sociales cultivées, toutes indépendantes de la Ve, pour raccrocher au sujet.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dede 2b Membre 3786 messages
Forumeur alchimiste‚ 77ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Pensée philo a dit :

Non mais c'est une évidence.

Une constitution se fait à plusieurs.

Tu viens d'expliquer que tu n'en sais rien!

De Gaulle et Debré n'avaient pas de pensée politique avant qu'ils prennent le pouvoir ?

Tu veux des livres du général sur ses positions avant 58 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×