Aller au contenu

Messages recommandés

Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

Bonjour, pour jeudi j'ai un sujet de réflexion à traiter ou la consigne est :

Faut il toujours obéir aux Lois. 

Et il se trouve que j'ai une idée. Dans un sujet de réflexion on doit mettre deux idée opposé qui sont : on doit toujours obéir aux lois , et une autre on doit désobéir. 

Et dans l'idée désobéir aux lois j'avais pensé aux Lois du gouvernement de vichy, mais il se trouve que des personnes pensent qu'ils faudraient mieux le mettre dans il faut obéir. Mais si c'est dans obéir je fais à moitié un hors sujet. Du coup j'hésite entre le mettre dans l'idée que on peut désobéir aux gouvernement de vichy et une autre de recommencer à cause d'un hors sujet. 

Merci d'avance. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
soldat inconnu Membre 1795 messages
Forumeur alchimiste‚ 100ans
Posté(e)

sinon l'exemple de De Gaulle, il a obéi aux ordres jusqu'à ce qu il désobéi.
La différence ce sont les Valeurs, le Sens de la Patrie, la Survie. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gattaca Membre 1657 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)

Dans une démocratie réelle, avec des contre-pouvoirs institutionnels, oui on se doit de les respecter, mesures d'exception comprises.

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
italove Membre 4316 messages
Forumeur alchimiste‚ 55ans
Posté(e)

La réflexion doit être complète, en effet.

Le respect et l'obéissance aux lois doit être bien sur une obligation pour chacun de nous.

Il faut pourtant se poser la question dans le cas de l'époque de l'occupation nazis, sous Vichy, ou certaines lois pouvaient ne pas être respectés, ou dans des pays dictatoriaux.

Modifié par italove
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

Merci. Oui j'y est pensé au générale de Gaulle, le problème est que je ne c'est pas comment formule des phrases, de Gaulle il a donc désobéi au moi du gouvernement de vichy, mais quand on n'est juifs comment on fait ? Si je trouve pas pour les juifs je vais prendre l' exemple avec le générale de Gaulle

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 11258 messages
Talon 1‚ 74ans
Posté(e)
il y a 19 minutes, Matadore a dit :

on doit toujours obéir aux lois , et une autre on doit désobéir. 

On doit PARFOIS désobéir aux lois.

"Les lois inutiles affaiblissent les nécessaires.

Une chose n'est pas juste parce qu'elle est loi; mais elle doit être loi parce qu'elle est juste.

La loi, faite pour nous rendre plus justes, ne fait souvent que nous rendre plus coupables.

Le principe du despotisme est la crainte, celui de la monarchie est l'honneur et celui de la république est la vertu.

La vertu, l'honneur et la crainte sont le ressort du gouvernement, son principe qui le fait agir.

La liberté consiste principalement à ne pouvoir être forcé à faire une chose que la loi n'oblige pas." Montesquieu

Une loi est une institution, et toute institution peut être changée.

C'est la morale qui doit guider l'obéissance, pas la crainte de la loi.

 

A2.jpg

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

On peut aussi par exemple désobéir une loi pour amour pour un membre de notre famille aussi. Comme la piece de théâtre Antigone 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45155 messages
©‚ 103ans
Posté(e)

Salut, 

La consigne est uniquement : "Faut-il toujours obéir aux lois ?" 

Déjà, il te faut construire un plan. en principe Définition (elle est très importante), l'argument affirmatif, l'argument négatif, la synthèse. 

Ton exemple Vichy/résistance pourquoi pas, lois iniques, puisque qu'une loi écrite, dans une démocratie, reflète en principe les valeurs auxquelles adhère le peuple. Pour moi, cet exemple va dans "réponse négative". 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

Merci de ta réponse. C'est ce que je pensais aussi mais malheureusement je n'ai pas d'exemple pour les juifs, de Gaulle etc... J'ai cette argument mais les exemples j'en n'ai pas ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9145 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a une heure, Matadore a dit :

Bonjour, pour jeudi j'ai un sujet de réflexion à traiter ou la consigne est :

Faut il toujours obéir aux Lois. 

Les lois, les règlements, sont conçus pour prévenir et ne pas amplifier les conflits potentiels qui se présentent entre les individus sur un territoire donné.

Dans toutes lois ou tous règlements il y a l’énoncée, qui se décompose entre l’esprit et la lettre.

Or, la responsabilité morale d’un individu ne consiste pas à appliquer bêtement des règlements, sans tenir compte de ce qu’il a compris et intégré lui-même de l’utilité et de la finalité de cette contrainte ou entrave à sa liberté, que représente une loi ou un règlement.

Chacun a le devoir et le pouvoir de ne pas respecter une loi, si cette dernière est absolument contradictoire avec ses propres convictions. Mais il faut aussi en assumer les conséquences que cela implique.

C’est facile d’avoir des grands principes, derrière son écran, cela l’est beaucoup moins lorsque il s’agit de mettre concrètement en œuvre ses convictions profondes, lorsque la désobéissance s’impose comme une évidence pour soi.

Modifié par Enchantant
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1048 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)

Quelques extraits d'une déclaration des droits de l'humanité :

Le but de la société est le bonheur commun.  Le gouvernement est institué pour garantir au Peuple la jouissance de ses droits naturels et imprescriptibles et les garanti contre l'abus de la force qui rend illusoire l'égalité des droits.

Le Peuple est le Souverain.

Toute autorité publique émane expressément du Peuple. Le gouvernement est son ouvrage et sa propriété, les fonctionnaires publics sont ses commis.

Aucune section du peuple ni aucun individu ne peut s'en attribuer l'exercice. Celui qui l'usurperait doit à l'instant être neutralisé par les défenseurs de la Liberté.

La liberté est le pouvoir qui appartient à l’homme d’exercer, à son gré, toutes ses facultés. Elle a la justice pour règle, les droits d’autrui pour bornes, la nature pour principes, et la loi pour sauvegarde.

Toute loi qui viole les droits imprescriptibles de l’humanité, est essentiellement injuste et tyrannique : elle n'a aucune valeur juridique.

La Loi n'a le droit de défendre que les actions nuisibles à la Société et ne peut ordonner que ce qui lui est utile.

Tout ce qui n'est pas défendu par la Loi est autorisé, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas.

La Loi est l'expression de la volonté générale.

Elle doit être la même pour toutes et tous, soit qu'elle protège, soit qu'elle punisse, soit qu'elle oblige.

Les fonctions publiques ne peuvent être considérées comme des distinctions, ni comme des récompenses, mais comme des devoirs publics.

Tout citoyen appelé ou saisi en vertu de la Loi doit obéir à l'instant : il se rend coupable par la résistance.

Ceux qui sollicitent, expédient, exécutent ou font exécuter des ordres arbitraires, doivent être punis. Tout acte exercé contre un homme ou une femme hors des cas et sans les formes que la loi détermine, est arbitraire, nul et tyrannique ; le respect même de la loi défend de s’y soumettre, et si l’on veut l’exécuter par violence ; il est permis de le repousser par la force.

Les peines établies par la Loi sont strictement et évidemment nécessaires.

Toute condamnation est prononcée en vertu d'une Loi établie et promulguée antérieurement au délit, et légalement appliquée.  La loi qui punirait les délits commis avant qu'elle existât serait une tyrannie ; l'effet rétroactif donné à la loi serait un crime.

La Loi assure à chacun le droit de se faire rendre justice par l'Etat.

La loi doit protéger la liberté publique et individuelle contre la potentielle oppression de ceux qui gouvernent.

Toute institution qui ne suppose pas le peuple bon et le magistrat corruptible, est vicieuse.

Un peuple a toujours le droit de revoir, de réformer et de changer sa Constitution. Une génération ne peut assujettir à ses lois les générations futures.

La résistance à l'oppression est la conséquence des autres Droits de l'humanité. Il y a oppression contre le corps social lorsqu'un seul de ses membres est opprimé. Il y a oppression contre chaque membre lorsque le corps social est opprimé.

Quand le gouvernement opprime le peuple, l’insurrection du peuple entier et de chaque portion du peuple est le plus sain des devoirs.

Quand la garantie sociale manque à un citoyen, il rentre dans le droit naturel de se défendre lui-même.

Dans l’un et l’autre cas, assujettir à des formes légales la résistance à l’oppression est le dernier raffinement de la tyrannie.

il y a 23 minutes, Matadore a dit :

On peut aussi par exemple désobéir une loi pour amour pour un membre de notre famille aussi. Comme la piece de théâtre Antigone 

C'est contraire à la vertu.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

Merci de votre réponses. Mais concernant le gouvernement de vichy, je parle en principe je voudrais des exemple de comment on pouvais en désobéir 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1048 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
il y a 10 minutes, Enchantant a dit :

Chacun à le devoir et le pouvoir de ne pas respecter une loi, si cette dernière est absolument contradictoire avec ses propres convictions.

Je ne crois pas qu'il existât une seule société au sein de laquelle chacun partageait les mêmes convictions. La société démocratique ne cherche pas l'unité, mais organise les divergences de points de vue, et, à moins que la loi ne soit l'oeuvre d'un gouvernement corrompu et despotique, chacun doit s'y conformer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Matadore Membre 101 messages
Forumeur inspiré‚ 15ans
Posté(e)

J'ai une question Est-ce-que les citoyens ont le droit de désobéir une loi ? Si non comment s'appelle cette loi en question 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9145 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 10 minutes, Matadore a dit :

Merci de votre réponses. Mais concernant le gouvernement de vichy, je parle en principe je voudrais des exemple de comment on pouvais en désobéir 

Par exemple…

Beaucoup de familles et d’institutions françaises n’ont pas dénoncés des enfants juifs et les ont plutôt cachés, alors que le règlement imposé au gouvernement de Vichy par l’occupant nazi stipulait, que ces derniers devaient être systématiquement dénoncés.

La désobéissance n’est pas nécessairement un acte ou une action spectaculaire, elle peut prendre diverses formes.

Mais en ces temps troublés de l’occupation, que nous n’avons pas vécu, la dénonciation était pratiqué par certains, pour se protéger, par peur de l’occupant, bref, c’est analogue à ce que nous observons de nos jours en cette période de confinement, avec l’odieuse dénonciation de certains personnels soignants !

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 1048 messages
Forumeur alchimiste‚ 29ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Matadore a dit :

J'ai une question Est-ce-que les citoyens ont le droit de désobéir une loi ? Si non comment s'appelle cette loi en question 

Selon le droit actuel, non. Mais il y a toutefois une note en bas de page. La Constitution et la DDHC de 1789 qui figure dans son préambule ont une valeur supérieur à la loi. Parfois, certaines lois sont promulguées alors qu'elle sont contraires à la Constitution. Dans ce cas, le citoyen peut recourir à la question prioritaire de constitutionnalité, et il appartient donc au conseil constitutionnel de se prononcer. Si celui-ci déclare qu'en effet, la loi en question est bien contraire à la Constitution, elle n'est plus applicable, et alors le citoyen en question a pu désobéir à une loi sans avoir à en subir les conséquences.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 9145 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, Matadore a dit :

J'ai une question Est-ce-que les citoyens ont le droit de désobéir une loi ? Si non comment s'appelle cette loi en question 

Une loi n’est pas faite pour être inappliquée, si cette loi n’est pas respectée par un individu, cela se traduit par une sanction financière ou la prison dans certains cas, pour lui ou elle…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
I.Thomas-Gil Membre 153 messages
Forumeur inspiré‚ 44ans
Posté(e)

loi = règle imposée par la force en vue d'unifier la nature humaine.
Quelle force ? celle du tyran ou celle de chacun ? Dans les deux cas : principe de souveraineté issu du christianisme (Dieu est l'unique, le souverain, auteur de la loi, le premier et le dernier mot).
Si la force est celle de chacun : le principe est en chacun. Comment unifier le premier et le dernier mot ? Par la raison (principe des Lumières) : principe de réalité ou principe de non contradiction ? 
Si le principe est en chacun et qu'il est le même en tous : unanimité, pas de contradiction, il reste la question de la réalité (la survie, le possible)
Tout le monde s'accorde (imaginons cela) sur des principes racistes (par exemple, à la grande époque du racisme : première moitié du 20° s) : il n'y a pas contradiction. Mais est-ce la vérité humaine de traiter les hommes en terme de hiérarchie ? Une démocratie (règime où la force de la loi est en chacun) peut produire des lois racistes sans se heurter à la contradiction interne et dérouler dans le temps une politique qui va s'appuyer sur une hiérarchie humaine qu'elle va contribuer (au moyen de la loi) à créer (principe de souveraineté : tel le dieu chrétien qui a le premier mot (le fiat) et le dernier mot (le jugement dernier). Grand danger de la démocratie : la loi. 

Modifié par I.Thomas-Gil

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crève Membre 1578 messages
Forumeur alchimiste‚ 36ans
Posté(e)

La liberté, c'est le droit de l'âme à respirer. Si elle ne peut pas respirer, c'est que les lois sont trop étroites. Sans la liberté, l'homme est une syncope. _Ibide. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×