Aller au contenu

Messages recommandés

Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)

Nous avons tous déjà expérimenté l’angoisse dans notre existence et continuons à le faire, d’ailleurs le contraire serait inquiétant. Ce sentiment d’étrangeté, cette froide étrangeté du monde et de tout ce qui nous entoure.

Dans l’angoisse même les choses les plus familières nous deviennent étranges, le « on » perd toute sa signification, il n’y a plus de « on » car le « je » ne fait plus partie de cet ensemble, de cette généralité dans laquelle nous nous réfugions en permanence pour être psychologiquement en sécurité. Mais le plus marquant dans cette expérience c’est lorsque le « je » se retrouve en face de lui-même, il devient alors étranger à lui-même, le « je » se pose alors la question de qui il est !

C’est dans ce moment de l’angoisse que l’homme devient alors conscient de son « Être ». Car à cet instant ce n’est plus le « je » ou le « moi » qui est aux commandes mais bien l’Être de nous-mêmes. Cet « Être » est aussi le seul qui a la possibilité de percevoir l’Être des autres étant, de tout ce qui nous entoure.

Si je devais retenir une seule chose de cette expérience de l’angoisse c’est qu’en vérité ce monde n’est que de la poudre aux yeux, c’est le vide abyssal, froid et silencieux de l’espace qui règne où que je sois.

 

http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2011/01/07/la-nuit-de-l-angoisse-note-sur-heidegger.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Degauche1 Invité 5 messages
Baby Forumeur‚ 21ans
Posté(e)

L'angoisse c'est un manque de dopamine allié a un excès d'adrénaline, c'est tout. Y'a pas d'être la dedans.

C'est l'instant Parkinson en gros.

à l’instant, Degauche1 a dit :

L'angoisse c'est un manque de dopamine allié a un excès d'adrénaline, c'est tout. Y'a pas d'être la dedans.

C'est l'instant Parkinson en gros.Il vous manque pas mal de métadonnées a vous les philosophes.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Degauche1 Invité 5 messages
Baby Forumeur‚ 21ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Groenland a dit :

@Degauche1

Intéressant... vous travaillez dans la médecine vous ?

Oui et notamment sur le psychisme donc, c'est une triade qui engendre " ces sentiments " tout simplement.

Comme c'est la manque de dopamine qui vous signalera qu'il faut manger ou pisser.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Degauche1 a dit :

Oui et notamment sur le psychisme donc, c'est une triade qui engendre " ces sentiments " tout simplement.

Comme c'est la manque de dopamine qui vous signalera qu'il faut manger ou pisser.

On peut en débattre pendant longtemps... mais je vous propose ceci :

Mettez-vous face à un miroir et concentrez vous pendant 4 à 5 minutes, vous reviendrez me donner votre définition de l'angoisse.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Degauche1 Invité 5 messages
Baby Forumeur‚ 21ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, Groenland a dit :

On peut en débattre pendant longtemps... mais je vous propose ceci :

Mettez-vous face à un miroir et concentrez vous pendant 4 à 5 minutes, vous reviendrez me donner votre définition de l'angoisse.

ben tiens, passez de dopamine pendant une minute et on en reparlera. C'est pas la philo qui donnera aussi des cours aux chercheurs en  biologie et en psychiatrie  qui travaillent au contraire sur l'ensemble des données.

Agir , réfléchir c'est produire des morphines, des endorphines , de la sérotonine etc.Le vivant est issu de la chimie point barre donc, ni dieu , ni autres , une simple chimie vous dis je:D

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Degauche1 a dit :

ben tiens, passez de dopamine pendant une minute et on en reparlera. C'est pas la philo qui donnera aussi des cours aux chercheurs en  biologie et en psychiatrie  qui travaillent au contraire sur l'ensemble des données.

Agir , réfléchir c'est produire des morphines, des endorphines , de la sérotonine etc.Le vivant est issu de la chimie point barre donc, ni dieu , ni autres , une simple chimie vous dis je:D

Attention ! Vous êtes dans le bronx ici, c'est la section philo pas médecine ! :pleasantry:

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sera-angel
Invité sera-angel Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 4 heures, Groenland a dit :

Nous avons tous déjà expérimenté l’angoisse dans notre existence et continuons à le faire, d’ailleurs le contraire serait inquiétant. Ce sentiment d’étrangeté, cette froide étrangeté du monde et de tout ce qui nous entoure.

Dans l’angoisse même les choses les plus familières nous deviennent étranges, le « on » perd toute sa signification, il n’y a plus de « on » car le « je » ne fait plus partie de cet ensemble, de cette généralité dans laquelle nous nous réfugions en permanence pour être psychologiquement en sécurité. Mais le plus marquant dans cette expérience c’est lorsque le « je » se retrouve en face de lui-même, il devient alors étranger à lui-même, le « je » se pose alors la question de qui il est !

C’est dans ce moment de l’angoisse que l’homme devient alors conscient de son « Être ». Car à cet instant ce n’est plus le « je » ou le « moi » qui est aux commandes mais bien l’Être de nous-mêmes. Cet « Être » est aussi le seul qui a la possibilité de percevoir l’Être des autres étant, de tout ce qui nous entoure.

Si je devais retenir une seule chose de cette expérience de l’angoisse c’est qu’en vérité ce monde n’est que de la poudre aux yeux, c’est le vide abyssal, froid et silencieux de l’espace qui règne où que je sois.

 

http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2011/01/07/la-nuit-de-l-angoisse-note-sur-heidegger.html

L angoisse est une activité intérieure...une réceptivité qui sublime les instincts pour en faire une force.

C est un accomplissement, quelque chose qui se termine et qui annonce un renouveau.

On ne se comporte plus en centre autonome.

C est une épreuve lourde mais salutaire à qui sait la comprendre. Une perte momentanée de liberté

Renoncer à son Ego, à ses illusions..apprendre à ETRE au lieu de paraître...

Un rayonnement personnel accru.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, sera-angel a dit :

C est une épreuve lourde mais salutaire à qui sait la comprendre. Une perte momentanée de liberté

Ça me fait réfléchir le lien qui peut exister entre l'angoisse et la liberté. Car il est vrai que dans l'angoisse nous nous trouvons seul avec et face à nous-mêmes. Paradoxalement alors qu'on pourrait penser que l'autrui me limite dans ma liberté (ma liberté s'arrête là où commence celle des autres) ici au contraire on dirait qu'on ne peut pas être libre sans l'autrui. Autrement dit je te rejoins là-dessus : L'angoisse est une perte momentanée de liberté.

Je dirais alors que la liberté est une expérience sociale et non personnelle. À méditer...

Modifié par Groenland
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frank_N Membre 547 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Degauche1 a dit :

Oui et notamment sur le psychisme donc

Vous êtes Aide Médico-Psycologique sans doute

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
le merle Membre 13594 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

bonjour

nous ne somme peut-être qu'une illusion dans une réalité illusoire ?certains physiciens ont un doute .dans la physique quantique , la " réalité " ne semble pas être celle que nous croyons ?

dans la philosophie , il semble que notre réalité n'est que celle de nos limites de pensé ?

il ni à peut-être pas une réalité , mais des milliards et ce nombre serait lui même qu'une illusion ?

bonne journée

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
letruand Invité 6 messages
Baby Forumeur‚ 16ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Frank_N a dit :

Vous êtes Aide Médico-Psycologique sans doute

non, mécano , vous êtes taré ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, le merle a dit :

bonjour

nous ne somme peut-être qu'une illusion dans une réalité illusoire ?certains physiciens ont un doute .dans la physique quantique , la " réalité " ne semble pas être celle que nous croyons ?

dans la philosophie , il semble que notre réalité n'est que celle de nos limites de pensé ?

il ni à peut-être pas une réalité , mais des milliards et ce nombre serait lui même qu'une illusion ?

bonne journée

C'est un peu l'idée lorsque je dis "ce monde n'est que de la poudre aux yeux". Mais j'ose croire que la similitude de la sensation que j'ai lorsque je suis angoissé avec le vide de l'espace est une preuve qu'il s'agit là de la vérité c'est-à-dire de ce qui EST.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité sera-angel
Invité sera-angel Invités 0 message
Posté(e)
Il y a 5 heures, Groenland a dit :

Ça me fait réfléchir le lien qui peut exister entre l'angoisse et la liberté. Car il est vrai que dans l'angoisse nous nous trouvons seul avec et face à nous-mêmes. Paradoxalement alors qu'on pourrait penser que l'autrui me limite dans ma liberté (ma liberté s'arrête là où commence celle des autres) ici au contraire on dirait qu'on ne peut pas être libre sans l'autrui. Autrement dit je te rejoins là-dessus : L'angoisse est une perte momentanée de liberté.

Je dirais alors que la liberté est une expérience sociale et non personnelle. À méditer...

Prendre conscience de soi même , grâce à la connaissance que l on en acquiert et les rectifications de comportement qui en découlent afin que s amincisse et disparaisse la couche de l inconscient collectif

Ainsi le conscient devient un foyer relationnel, une passerelle, un pont vers le monde des choses qui impliquera et intégrera l individu dans une communauté indissoluble avec le monde, communauté où l on se sent engagé et responsable donc LIBRE

La maîtrise est le but de la vie car le Soi est l expression la plus complète de ces combinaisons de destin qu on appelle un individu

Intégration des opposés...nous savons ce que nous avons été, mais nous ignorons ce que nous serons

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Frank_N Membre 547 messages
Forumeur forcené‚ 67ans
Posté(e)
il y a 49 minutes, letruand a dit :

non, mécano , vous êtes taré ?

Vous  n'avez peut être pas remarqué mais c'est @Degauche1que je citais. Alors vos remarques vous vous les mettez là où je pense.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 12 heures, Groenland a dit :

Nous avons tous déjà expérimenté l’angoisse dans notre existence et continuons à le faire, d’ailleurs le contraire serait inquiétant. Ce sentiment d’étrangeté, cette froide étrangeté du monde et de tout ce qui nous entoure.

Dans l’angoisse même les choses les plus familières nous deviennent étranges, le « on » perd toute sa signification, il n’y a plus de « on » car le « je » ne fait plus partie de cet ensemble, de cette généralité dans laquelle nous nous réfugions en permanence pour être psychologiquement en sécurité. Mais le plus marquant dans cette expérience c’est lorsque le « je » se retrouve en face de lui-même, il devient alors étranger à lui-même, le « je » se pose alors la question de qui il est !

C’est dans ce moment de l’angoisse que l’homme devient alors conscient de son « Être ». Car à cet instant ce n’est plus le « je » ou le « moi » qui est aux commandes mais bien l’Être de nous-mêmes. Cet « Être » est aussi le seul qui a la possibilité de percevoir l’Être des autres étant, de tout ce qui nous entoure.

Si je devais retenir une seule chose de cette expérience de l’angoisse c’est qu’en vérité ce monde n’est que de la poudre aux yeux, c’est le vide abyssal, froid et silencieux de l’espace qui règne où que je sois.

 

http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2011/01/07/la-nuit-de-l-angoisse-note-sur-heidegger.html

Conclusion quand on a peur sans raison alors que ce n'est pas possible on doit n'avoir peur de rien.

 

 

 

 

Modifié par Boutetractyxreqs

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Boutetractyxreqs Membre 5320 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 15 heures, Groenland a dit :

Nous avons tous déjà expérimenté l’angoisse dans notre existence et continuons à le faire, d’ailleurs le contraire serait inquiétant. Ce sentiment d’étrangeté, cette froide étrangeté du monde et de tout ce qui nous entoure.

Dans l’angoisse même les choses les plus familières nous deviennent étranges, le « on » perd toute sa signification, il n’y a plus de « on » car le « je » ne fait plus partie de cet ensemble, de cette généralité dans laquelle nous nous réfugions en permanence pour être psychologiquement en sécurité. Mais le plus marquant dans cette expérience c’est lorsque le « je » se retrouve en face de lui-même, il devient alors étranger à lui-même, le « je » se pose alors la question de qui il est !

C’est dans ce moment de l’angoisse que l’homme devient alors conscient de son « Être ». Car à cet instant ce n’est plus le « je » ou le « moi » qui est aux commandes mais bien l’Être de nous-mêmes. Cet « Être » est aussi le seul qui a la possibilité de percevoir l’Être des autres étant, de tout ce qui nous entoure.

Si je devais retenir une seule chose de cette expérience de l’angoisse c’est qu’en vérité ce monde n’est que de la poudre aux yeux, c’est le vide abyssal, froid et silencieux de l’espace qui règne où que je sois.

 

http://marcalpozzo.blogspirit.com/archive/2011/01/07/la-nuit-de-l-angoisse-note-sur-heidegger.html

Si on a peur de rien alors se pose la question du rien et le rien renvoit toute existence à sa provenance originelle soit son inexistence. Comprenant que chaque existence provient de son inexistence, même l'existence du mal.

Ce qui fait que chacune des existences est indépendantes des autres car chacunes provient de sa propre inexistence et elles interagissent entre elles (seule réelle dépendance entre elles) avec l'existence toute aussi indépendante soi du mal soi du bien.

Ca doit etre cela mon Etre.

Modifié par Boutetractyxreqs
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Ambre Agorn Membre 908 messages
Forumeur accro‚ 30ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Groenland a dit :

Nous avons tous déjà expérimenté l’angoisse dans notre existence et continuons à le faire, d’ailleurs le contraire serait inquiétant. Ce sentiment d’étrangeté, cette froide étrangeté du monde et de tout ce qui nous entoure.

Dans l’angoisse même les choses les plus familières nous deviennent étranges, le « on » perd toute sa signification, il n’y a plus de « on » car le « je » ne fait plus partie de cet ensemble, de cette généralité dans laquelle nous nous réfugions en permanence pour être psychologiquement en sécurité. Mais le plus marquant dans cette expérience c’est lorsque le « je » se retrouve en face de lui-même, il devient alors étranger à lui-même, le « je » se pose alors la question de qui il est !

C’est dans ce moment de l’angoisse que l’homme devient alors conscient de son « Être ». Car à cet instant ce n’est plus le « je » ou le « moi » qui est aux commandes mais bien l’Être de nous-mêmes. Cet « Être » est aussi le seul qui a la possibilité de percevoir l’Être des autres étant, de tout ce qui nous entoure.

Si je devais retenir une seule chose de cette expérience de l’angoisse c’est qu’en vérité ce monde n’est que de la poudre aux yeux, c’est le vide abyssal, froid et silencieux de l’espace qui règne où que je sois.

L'intéressant serait de savoir pourquoi nous restons accrochés à ce genre d'expérience? L'angoisse semble fournir des réponses, mais la vérité que vous en retirez, comment agit-elle sur votre vie, sur vous? Ces réponses, que pouvons-nous en faire?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Groenland Membre 329 messages
Forumeur survitaminé‚ 38ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Ambre Agorn a dit :

L'intéressant serait de savoir pourquoi nous restons accrochés à ce genre d'expérience? L'angoisse semble fournir des réponses, mais la vérité que vous en retirez, comment agit-elle sur votre vie, sur vous? Ces réponses, que pouvons-nous en faire?

Je reste persuadé que la vérité de l’Être et de manière générale la connaissance de toute vérité (philosophique) est bénéfique pour l'existence humaine. L'expérience de l'angoisse faisant partie de ces moments de vérités (nous dévoilant l’Être de nous-mêmes voire des autres) est par conséquent bénéfique pour l'humain. Ce qui peut différer d'une personne à une autre c'est la manière et le degré de bénéfice qu'on peut en tirer.

Il y a 10 heures, Boutetractyxreqs a dit :

Conclusion quand on a peur sans raison alors que ce n'est pas possible on doit n'avoir peur de rien.

Effectivement le vide ou le néant fait "peur", mais justement il s'agit d'une "peur", la peur de cette chose qui est le néant. Alors que dans l'angoisse il n'y a pas ce sentiment qu'on a lorsqu'on a peur d'un danger (ici le néant) par exemple. Mais on est plutôt ébranlé ou secoué par nous-mêmes et par tout ce qui nous entoure.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×