Aller au contenu

Qu'est-ce qu'un blasphème ?

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 734 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Je convoque notamment dans ce sujet @Name qui défend l'interdiction du blasphème dans le sujet sur Mila (et qui vient une fois de plus de m'interpeller dans un autre sujet sur la question).

Je vous demanderais précisément ce qu'est pour vous une définition du blasphème, et ce que j'entends par définition c'est ce qui permet de décider si un propos ou une personne est ou pas dans le blaspĥème. La meilleure définition du blasphème dont je dispose à l'heure actuelle est l'offense aux sentiments religieux, mais cette définition couramment répandue ne permet pas en pratique de décider si un propos est blasphématoire ou pas.

Puisqu'aucune définition juridique du blasphème n'est possible, instaurer son interdiction à une époque des réseaux où les informations diffusent largement et où chacun est susceptible de porter une plainte, reviendrait simplement à interdire tout ce qui touche de près ou de loin la critique négative des religions. Il serait trop simple pour des croyants de se fédérer pour porter plainte sous couvert d'associations (ou même des particuliers) pour tout propos pouvant être interprété comme une offense à leur sentiment religieux.

Disposez-vous d'une meilleure définition et si non, ne voyez vous pas que le rétablissement du délit de blasphème reviendrait en pratique à interdire toute critique des religions (un comble en France ou dans toute démocratie qui se respecte) tandis que le débat d'idées est fondamental dans une société comme la nôtre où les religions posent toujours plus de questions d'actualité ? Sommes nous obligés de partager les mêmes tabous ou de dire du bien des religions, et en quoi serait-il vertueux d'imposer cela par la force de la loi ?

PS : Je vais créer une religion dont je suis le prophète afin d'interdire toute critique négative me concernant donc mesurez vos propos :p

Modifié par Quasi-Modo
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 62
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Galilée vous en parlerait. Affirmer le contraire de la religion est blasphème. Donc, la Terre est plate.

Un blasphème, c'est insulter quelqu'un qui n'existe pas.

Mais c'est bien sûr : considéré comme respectable : nous avons donc l'armée, le gouvernement, l'art, etc. etc. Ceci-dit cette définition étendue je dirais permet de clore tout débat, circule

Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 16 083 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

Galilée vous en parlerait. Affirmer le contraire de la religion est blasphème. Donc, la Terre est plate.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 734 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Tout à fait, pour beaucoup il suffirait de dire le contraire de ce que leur religion prône pour être blasphématoire et offenser leur sentiment religieux, mais d'ailleurs les croyants ne pourraient-ils pas alors porter plainte les uns contre les autres, l'exercice du culte d'autrui représentant une offense hérétique ? Soyons sérieux, rétablir le délit de blasphème est à la fois ridicule et infondé dans notre société qui ne se base plus depuis longtemps sur la religion pour avancer, et c'est heureux.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invités Posté(e)
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)

Il y a un sujet qui parle des critiques sur les religions d'où je trouve que cela fait un peu doublon. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 69ans Posté(e)
Gouderien Membre 21 667 messages
Obsédé textuel‚ 69ans
Posté(e)
 

Je dirais plutôt peut ètre pas!

Si l'on veut. "Probablement pas" serait sans doute la meilleure formule.

 

Il y a un sujet qui parle des critiques sur les religions d'où je trouve que cela fait un peu doublon. 

Tout à fait d'accord.

Modifié par Gouderien
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 734 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)
 

Il y a un sujet qui parle des critiques sur les religions d'où je trouve que cela fait un peu doublon. 

Je n'ai pas vu un tel sujet, mais c'est peut-être que je n'ai pas fait attention.

De plus il ne s'agit même pas forcément ici de savoir si on peut critiquer les religions, mais comment en pratique nous pourrions en interdire la critique (impossible sauf à renier tout ce qui fait la modernité occidentale).

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 36ans Posté(e)
Quasi-Modo Membre 15 734 messages
Chercheur de ciel‚ 36ans
Posté(e)

Dès l'instant où l'on autorise la critique des religions il devient impossible d'interdire le blasphème puisque certains pourraient aussitôt s'en prévaloir pour censurer les critiques. De facto il deviendrait obligatoire de dire du bien des religions sous prétexte que quelqu'un quelque part pourrait se sentir offensé si il nous entendait.

Mais il y a pire encore : quel est la nature du préjudice lié à un blasphème ? Objectivement il n'y en a aucun. Nous ne voyons pas non plus pourquoi les sentiments religieux devraient avoir l'apanage ou le monopole de ce droit à ne pas se sentir offensé dans ses idées. Il serait donc interdit de contre argumenter n'importe quelle idée, car nous serions susceptible d'offenser autrui.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 91ans Posté(e)
Flower00 Membre 1 956 messages
Forumeur alchimiste‚ 91ans
Posté(e)

Il faut mettre la forme quand on émet une critique. La liberté d'opinion se transforme petit à petit en liberté d'insulter.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Boutetractyxreqs Membre 5 959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
 

Je convoque notamment dans ce sujet @Name qui défend l'interdiction du blasphème dans le sujet sur Mila (et qui vient une fois de plus de m'interpeller dans un autre sujet sur la question).

Je vous demanderais précisément ce qu'est pour vous une définition du blasphème, et ce que j'entends par définition c'est ce qui permet de décider si un propos ou une personne est ou pas dans le blaspĥème. La meilleure définition du blasphème dont je dispose à l'heure actuelle est l'offense aux sentiments religieux, mais cette définition couramment répandue ne permet pas en pratique de décider si un propos est blasphématoire ou pas.

Puisqu'aucune définition juridique du blasphème n'est possible, instaurer son interdiction à une époque des réseaux où les informations diffusent largement et où chacun est susceptible de porter une plainte, reviendrait simplement à interdire tout ce qui touche de près ou de loin la critique négative des religions. Il serait trop simple pour des croyants de se fédérer pour porter plainte sous couvert d'associations (ou même des particuliers) pour tout propos pouvant être interprété comme une offense à leur sentiment religieux.

Disposez-vous d'une meilleure définition et si non, ne voyez vous pas que le rétablissement du délit de blasphème reviendrait en pratique à interdire toute critique des religions (un comble en France ou dans toute démocratie qui se respecte) tandis que le débat d'idées est fondamental dans une société comme la nôtre où les religions posent toujours plus de questions d'actualité ? Sommes nous obligés de partager les mêmes tabous ou de dire du bien des religions, et en quoi serait-il vertueux d'imposer cela par la force de la loi ?

PS : Je vais créer une religion dont je suis le prophète afin d'interdire toute critique négative me concernant donc mesurez vos propos :p

Le blasphème s'il au divin ne peut être jugé que par l'insulté en question soit Dieu.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
Pales Membre 17 013 messages
Forumeur alchimiste‚ 71ans
Posté(e)
 

Il faut mettre la forme quand on émet une critique. La liberté d'opinion se transforme petit à petit en liberté d'insulter.

C'est vrais qu'au nom de la sacro-sainte Liberté d'expression de plus en plus le droit d'Opinion s'est transformé en droit d'Insulter………… en veux-tu en voila (a foison , en pagaille , a gogo , a la pelle……….) au point de ne plus savoir faire la différence et de pouvoir séparer le "bon Grain de l'Ivraie"

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 30ans Posté(e)
Name Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
 

Je convoque notamment dans ce sujet @Name qui défend l'interdiction du blasphème dans le sujet sur Mila (et qui vient une fois de plus de m'interpeller dans un autre sujet sur la question).

Pour information, seule la gent féminine a pouvoir de me convoquer, et au seul et unique motif de me bouffer la chatte. :p

 

 

Je vous demanderais précisément ce qu'est pour vous une définition du blasphème, et ce que j'entends par définition c'est ce qui permet de décider si un propos ou une personne est ou pas dans le blaspĥème.

"Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré"

(Larousse)

 

La meilleure définition du blasphème dont je dispose à l'heure actuelle est l'offense aux sentiments religieux, mais cette définition couramment répandue ne permet pas en pratique de décider si un propos est blasphématoire ou pas.

Il suffit de suivre la définition.

 

Puisqu'aucune définition juridique du blasphème n'est possible, instaurer son interdiction à une époque des réseaux où les informations diffusent largement et où chacun est susceptible de porter une plainte, reviendrait simplement à interdire tout ce qui touche de près ou de loin la critique négative des religions.

On peut critiquer la religion sans blasphémer. On peut même affirmer que le blasphème n'est pas une critique. Et ce n'est pas parce que l'offense n'est pas interdite par la loi que ce n'est pas une offense.

 

Il serait trop simple pour des croyants de se fédérer pour porter plainte sous couvert d'associations (ou même des particuliers) pour tout propos pouvant être interprété comme une offense à leur sentiment religieux.

Comme toute autre communauté sans que ça pose aucun problème.

 

Disposez-vous d'une meilleure définition et si non, ne voyez vous pas que le rétablissement du délit de blasphème reviendrait en pratique à interdire toute critique des religions (un comble en France ou dans toute démocratie qui se respecte)

Il n'est pas question de rétablir le délit de blasphème, mais plutôt d'autoriser ce principe à tout concept. 

 

tandis que le débat d'idées est fondamental dans une société comme la nôtre où les religions posent toujours plus de questions d'actualité ?

Qu'a à voir l'offense dans le débat d'idées ? 

 

Sommes nous obligés de partager les mêmes tabous ou de dire du bien des religions, et en quoi serait-il vertueux d'imposer cela par la force de la loi ?

Sommes nous obligés d'offenser le sentiment religieux, et en quoi une loi qui autoriserait l'offense serait une valeur démocratique ?

 

PS : Je vais créer une religion dont je suis le prophète afin d'interdire toute critique négative me concernant donc mesurez vos propos :p

Ça t'évitera de te cacher derrière la sacralisation de la liberté d'expression. :p

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 91ans Posté(e)
Flower00 Membre 1 956 messages
Forumeur alchimiste‚ 91ans
Posté(e)
 

C'est vrais qu'au nom de la sacro-sainte Liberté d'expression de plus en plus le droit d'Opinion s'est transformé en droit d'Insulter………… en veux-tu en voila (a foison , en pagaille , a gogo , a la pelle……….) au point de ne plus savoir faire la différence et de pouvoir séparer le "bon Grain de l'Ivraie"

Surtout quand on connaît la valeur du silence.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 63ans Posté(e)
Condorcet Membre 10 257 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
 

"Parole ou discours qui outrage la divinité, la religion ou ce qui est considéré comme respectable ou sacré"

Il suffit de suivre la définition.

Mais c'est bien sûr :

considéré comme respectable : nous avons donc l'armée, le gouvernement, l'art, etc. etc.

Ceci-dit cette définition étendue je dirais permet de clore tout débat, circulez y a rien à voir.

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Animateur 32ans Posté(e)
Kyoshiro02 Animateur 13 179 messages
Fou échappé de l'asile‚ 32ans
Posté(e)

En France, on a une bonne réglementation et jurisprudence à ce propos.

On a tout à fait le droit de dire le pire et souhaiter le pire aux religions et à leurs divinités tant qu'on ne s'en prend à personne.

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 30ans Posté(e)
Name Membre 2 076 messages
Forumeur alchimiste‚ 30ans
Posté(e)
 

Mais c'est bien sûr :

considéré comme respectable : nous avons donc l'armée, le gouvernement, l'art, etc. etc.

Ceci-dit cette définition étendue je dirais permet de clore tout débat, circulez y a rien à voir.

C'est la définition du dictionnaire.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
azad2B Membre 3 589 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Le blasphème, c’est la goute de rosée qui abreuve le moucheron et le dispose à affronter la chaude journée. C’est la lueur que semble deviner l’ aveugle à travers ses paupières baissées, c’est le miel dans l’ amer et l’espoir dans la détresse. On pourrait continuer des heures ainsi. Mieux vaut faire court.

Le blasphème c’est le petit plaisir que l’on s’ offre en échange d’ un effort insignifiant : chagriner le croyant et lui rendre sa vérité moins éclatante.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 63ans Posté(e)
Condorcet Membre 10 257 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
 

C'est la définition du dictionnaire.

C'est bien, la définition du dictionnaire, ça évite d'avoir à penser.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×