Aller au contenu

L'amour, de tout temps, dans toute société, n'a jamais été qu'un artéfact social.

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
Guillaume_des_CS Membre 1 420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social. La question "philosophique" étant: comment cet artéfact (s'il est démontré, si vous l'acceptez...) peut-il nous impacter (nous pénétrer) aussi intensément? D'où vient sa "force" (au sens physique du terme)?

Modifié par Guillaume_des_CS
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre Posté(e)
Enchantant Membre 11 101 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, Guillaume_des_CS a dit :

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social.

Pour une personne incapable d’aimer, il semble logique d’affirmer que l’amour est exclusivement un artefact social.

Je ne parle pas de vous Guillaume_des_CS, qu’on se comprenne bien ! :D

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Guillaume_des_CS Membre 1 420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 4 minutes, Enchantant a dit :

Pour une personne incapable d’aimer, il semble logique d’affirmer que l’amour est exclusivement un artefact social.

Je ne parle pas de vous Guillaume_des_CS, qu’on se comprenne bien ! :D

Mais bien sûr, ce serait intéressant de savoir ce qu'est "une personne capable d'aimer", n'est-ce pas? Je ne parle pas de vous Enchantant, bien sûr... Vous me comprenez? Qu'est-ce qu'aimer, pour cette personne-là? (Alors nous pourrons discuter de sa qualité d'artéfact ou non... [de l'amour])

Modifié par Guillaume_des_CS
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Enchantant Membre 11 101 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 1 minute, Guillaume_des_CS a dit :

Mais bien sûr, ce serait intéressant de savoir ce qu'est "une personne capable d'aimer"

En général, les personnes qui sont capable d'aimer ne se posent pas ce genre de question !

Vous n'avez jamais eu envie de butiner la pomme de vos enfants dans votre existence, de votre chat ?

  • Triste 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Enchantant Membre 11 101 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Enchantant a dit :

Vous n'avez jamais eu envie de butiner la pomme de vos enfants dans votre existence, de votre chat ?

J'interprète que non. Vous n'aimez pas c'est un fait, exception envers vous mêmes il me semble?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
hell-spawn Membre 11 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Guillaume_des_CS a dit :

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social. La question "philosophique" étant: comment cet artéfact (s'il est démontré, si vous l'acceptez...) peut-il nous impacter (nous pénétrer) aussi intensément? D'où vient sa "force" (au sens physique du terme)?

Favoriser le développement social ?

Vous avez l'impression que la société encourage l'amour ? Mais peut être pensez vous surtout au sexe, auquel cas je serais d'accord, dans le même sens que le pain et les jeux qui distraient le peuple et l'empêchent de penser a autre chose.

Mais en ce qui concerne particulièrement l'amour homme-femme ( qui peut éventuellement être utilisé par la société pour encourager la famille ) ce sont surtout les lois de l'évolution qui l'encouragent ( dans une perspective plus cynique: qui trompent les individus ) en vue de la perpétuation-prolifération de l'espèce.

Les hommes devenant moins naifs, car réfléchissant davantage sur la question, ils s'affranchissent peu a peu du charme féminin ( ce qui nuit a la reproduction de l'espèce ), mais en retour pour compenser le phénomène les femmes développent davantage d'armes de séduction massives ( elles deviennent plus jolies, plus sexy, plus habiles, plus fine-mouche...) afin de ramener ces "philosophes" dans le giron féminin et ainsi de suite...

Tout se passant, pour les femmes du moins, a un niveau inconscient ( ou " a l'insu de leur plein gré"), on peut aussi dire qu'elles sont instrumentalisées par les lois de l'évolution.

 

Il y a 8 heures, Enchantant a dit :

J'interprète que non. Vous n'aimez pas c'est un fait, exception envers vous mêmes il me semble?

Mauvaise interprétation !

Il aime ou il a aimé car seules les personnes qui ont beaucoup aimé peuvent se montrer dures avec l'amour.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
hell-spawn Membre 11 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)

Puisque ce sujet a peu de succès autant l'alimenter un peu.

Je pense que les hommes et les femmes ne considèrent pas l'amour de la même façon:

Les hommes, tant qu'ils y croient encore, sont plus idéalistes que les femmes, ils voient l'amour comme transcendant, alors que les dames sont plus pragmatiques.

Pour cette raison les hommes sont plus souvent et plus profondément déçus par l'amour.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
Aruna Membre 507 messages
Forumeur forcené‚ 48ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, hell-spawn a dit :

Les hommes devenant moins naifs, car réfléchissant davantage sur la question, ils s'affranchissent peu a peu du charme féminin ( ce qui nuit a la reproduction de l'espèce ), mais en retour pour compenser le phénomène les femmes développent davantage d'armes de séduction massives ( elles deviennent plus jolies, plus sexy, plus habiles, plus fine-mouche...) afin de ramener ces "philosophes" dans le giron féminin et ainsi de suite...

Tu vois la femme comme le chasseur et l'homme comme la proie apparemment.

Comme quoi, ton idéal amoureux part déjà sur des bases cynégétiques.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 71ans Posté(e)
Le-veilleur Membre 38 messages
Forumeur balbutiant‚ 71ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Guillaume_des_CS a dit :

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social. La question "philosophique" étant: comment cet artéfact (s'il est démontré, si vous l'acceptez...) peut-il nous impacter (nous pénétrer) aussi intensément? D'où vient sa "force" (au sens physique du terme)?

La force, me semble-t-il, vient toujours du même endroit, pour tous les phénomènes psychiques.

La croyance, consciente ou non, mais on peut trouver d'autres noms  que la croyance, cela revient à la même chose, la croyance est le point de départ de toute course, puis viennent les hormones, ce sont elles qui courent, puis vient l'arrivée, l'acte. L'acte et sa production auxquels on s'assimile, se confond. Ainsi, nous nous confondons avec nos maladies, nos infirmités, nos souffrances, nos pensées, nous pensons qu'elles nous représentent, nous pensons qu'elles sont nous.

Modifié par Le-veilleur
  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 152ans Posté(e)
hell-spawn Membre 11 432 messages
Forumeur alchimiste‚ 152ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, Aruna a dit :

Tu vois la femme comme le chasseur et l'homme comme la proie apparemment.

Comme quoi, ton idéal amoureux part déjà sur des bases cynégétiques.

Non pas comme le chasseur, les femmes ne chassent pas, mais comme une tentatrice qui ramène l'homme vers le social, le système, oui c'est certain.

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Fraction Membre 2 655 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Guillaume_des_CS a dit :

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social. La question "philosophique" étant: comment cet artéfact (s'il est démontré, si vous l'acceptez...) peut-il nous impacter (nous pénétrer) aussi intensément? D'où vient sa "force" (au sens physique du terme)?

Bonjour,

L'amour a une vertu de cohésion sociale évidente.

Mais il a également un bien-fondé darwiniste.

La reproduction sexuée brute représente déjà une singularité combinatoire qui égale en fonctionnalité la révolution pluricellulaire.

Et la reproduction par séduction introduit des critères esthétiques, certes, mais également personnels (moraux, mentaux) dans le processus évolutif.

La promotion sexuelle s'est substituée à la sélection naturelle, et l'évolution ne repose plus sur la mort des inadaptés, mais sur le choix des partenaires sexuels.

Darwin est une pulsion de vie et non de mort.

La reproduction par séduction introduit la singularité du choix, dans toutes ses dimensions, et l'intelligence de ce choix participe principalement à l'intelligence de la créature.

Pardonnez ce lyrisme un peu guimauve : j'existe parce que ma nature est aimée par mon espèce.

Cordialement, Fraction

Modifié par Fraction
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Guillaume_des_CS Membre 1 420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Fraction a dit :

Bonjour,

L'amour a une vertu de cohésion sociale évidente.

Mais il a également un bien-fondé darwiniste.

La reproduction sexuée brute représente déjà une singularité combinatoire qui égale en fonctionnalité la révolution pluricellulaire.

Et la reproduction par séduction introduit des critères esthétiques, certes, mais également personnels (moraux, mentaux) dans le processus évolutif.

La promotion sexuelle s'est substituée à la sélection naturelle, et l'évolution ne repose plus sur la mort des inadaptés, mais sur le choix des partenaires sexuels.

Darwin est une pulsion de vie et non de mort.

La reproduction par séduction introduit la singularité du choix, dans toutes ses dimensions, et l'intelligence de ce choix participe principalement à l'intelligence de la créature.

Pardonnez ce lyrisme un peu guimauve : j'existe parce que ma nature est aimée par mon espèce.

Cordialement, Fraction

Intéressant. Je ne l'avais pas envisagé sous cet angle.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Boutetractyxreqs Membre 5 959 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 21 heures, Guillaume_des_CS a dit :

En d'autres termes, c'est une illusion sociale ayant pour seule vocation de favoriser le "fonctionnement" social. La question "philosophique" étant: comment cet artéfact (s'il est démontré, si vous l'acceptez...) peut-il nous impacter (nous pénétrer) aussi intensément? D'où vient sa "force" (au sens physique du terme)?

La seule illusion qui existe c'est la volonté car elle n'est là que pour les bons moments.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Guillaume_des_CS Membre 1 420 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, Boutetractyxreqs a dit :

La seule illusion qui existe c'est la volonté car elle n'est là que pour les bons moments.

Intéressant. Sauf pour moi à mal comprendre ce que tu veux dire (avoue que tu ne cherches pas trop à être compris spontanément...?)

De mon point de vue (déjà exprimé plusieurs fois à ce sujet de la volonté sur ce forum), la volonté est un concept vide. La volonté n'existe pas. Au moment où tu l'invoques, tu constates seulement son absence (évidemment). Donc si ton "illusion" rejoint ma "conception", alors nous sommes d'accord! 

Mais, le sommes-nous?... (Car moi, je dirais ensuite plus volontiers "les mauvais moments"...)

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement
×