Aller au contenu

Faut-il opposer nature et culture ?


Messages recommandés

Red Invité 2 messages
Baby Forumeur‚ 19ans
Posté(e)

Bonsoir, j'ai comme vous vous en doutez (en voyant l'intitulé du sujet) un devoir à traiter en philo. Il s'agit de ma première dissertation. Mon plan est basique :

Introduction

  1. Thèse (Nature et culture sont une dichotomie rien qu'au sens étymologique, il faut les opposer). Moins pertinent.
  2. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

Conclusion : Reformuler les deux axes + réponse concrète : Je ne suis pas en mesure de répondre de façon explicite.

 

Quelques avis pour trancher : D'un point de vue scientifique (je suis en s), on peut d'ores et déjà comparer :

Le génotype (ensemble des allèles chez un individu) = Nature. Être homme ou femme est naturel.

Phénotype (ensemble des caractères qui s'expriment chez un individu) = Culture. Je bronze parce que je reste au soleil.

Or, d'un point de vue scientifique, génotype et phénotype s'opposent donc nature et culture aussi.

 

Avoir envie de pratiquer un acte sexuel est naturel mais la fréquence de ces envies peut être impacté par l’environnement (émergence du culte de la pornographie dans les années 70). Dans ce cas, nature et culture sont liés. L'individu nait et devient. On dit de la nature qu'elle est passive, elle a son fonctionnement, ses réactions. La culture est active quant à elle. Elle cherche à s'adapter, à se servir de la nature. Quand je me promène en foret, la nature que je vois, c'est l'ensemble des espèces animales et végétales qui constitue une biodiversité (=nature ?). Nous savons que chaque organisme à sa manière, tente de s'adapter constamment donc la nature n'essayerait pas de devenir culture d'un coté ?

 

Voilà pour mes petites analyses. Au plaisir de débattre avec vous et entendre vos avis sur la question. Merci d'avance !

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Crabe_fantome Membre 31222 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)

On oppose Nature et Culture en différenciant ce qui est naturel de ce qui est culturel c'est à dire né non pas de la nature mais de la main de l'homme. Ainsi pensant l'homme se distingue de la nature bien qu'étant lui même une création de la nature.

 

Notre espèce doit sa survie à notre capacité à travailler ensemble, et parce que nous n'avons pas la force du lion, ni la rapidité du guépard, ni la possibilité de grimper aux arbres comme les singes, ni celle de voler comme les oiseaux, ni la puissance d'un rhinocéros etc, nous inventons des objets et des outils pour compenser nos faiblesses.

 

Il faut se plonger chez les Grecs anciens qui vont bien distinguer la Nature en tant que vérité et Culture qui est une illusion, une copie de la vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 5886 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 73ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, Crabe_fantome a dit :

On oppose Nature et Culture en différenciant ce qui est naturel de ce qui est culturel c'est à dire né non pas de la nature mais de la main de l'homme. Ainsi pensant l'homme se distingue de la nature bien qu'étant lui même une création de la nature.

 

Notre espèce doit sa survie à notre capacité à travailler ensemble, et parce que nous n'avons pas la force du lion, ni la rapidité du guépard, ni la possibilité de grimper aux arbres comme les singes, ni celle de voler comme les oiseaux, ni la puissance d'un rhinocéros etc, nous inventons des objets et des outils pour compenser nos faiblesses.

 

Il faut se plonger chez les Grecs anciens qui vont bien distinguer la Nature en tant que vérité et Culture qui est une illusion, une copie de la vérité.

:pap:   aaaaah ! …. Pardon monsieur , 

Moi , j' assemble nature et culture .

Étant un (fort bon) jardinier du Dimanche . Je fait en sorte que la nature m' apporte une abondante culture .

Modifié par Maurice Clampin

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fraction Membre 1209 messages
Forumeur alchimiste‚ 42ans
Posté(e)
il y a une heure, Red a dit :

Bonsoir, j'ai comme vous vous en doutez (en voyant l'intitulé du sujet) un devoir à traiter en philo. Il s'agit de ma première dissertation. Mon plan est basique :

Introduction

  1. Thèse (Nature et culture sont une dichotomie rien qu'au sens étymologique, il faut les opposer). Moins pertinent.
  2. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

Conclusion : Reformuler les deux axes + réponse concrète : Je ne suis pas en mesure de répondre de façon explicite.

 

Quelques avis pour trancher : D'un point de vue scientifique (je suis en s), on peut d'ores et déjà comparer :

Le génotype (ensemble des allèles chez un individu) = Nature. Être homme ou femme est naturel.

Phénotype (ensemble des caractères qui s'expriment chez un individu) = Culture. Je bronze parce que je reste au soleil.

Or, d'un point de vue scientifique, génotype et phénotype s'opposent donc nature et culture aussi.

 

Avoir envie de pratiquer un acte sexuel est naturel mais la fréquence de ces envies peut être impacté par l’environnement (émergence du culte de la pornographie dans les années 70). Dans ce cas, nature et culture sont liés. L'individu nait et devient. On dit de la nature qu'elle est passive, elle a son fonctionnement, ses réactions. La culture est active quant à elle. Elle cherche à s'adapter, à se servir de la nature. Quand je me promène en foret, la nature que je vois, c'est l'ensemble des espèces animales et végétales qui constitue une biodiversité (=nature ?). Nous savons que chaque organisme à sa manière, tente de s'adapter constamment donc la nature n'essayerait pas de devenir culture d'un coté ?

 

Voilà pour mes petites analyses. Au plaisir de débattre avec vous et entendre vos avis sur la question. Merci d'avance !

 

 

Bonsoir,

J’ai peur que si vous associez phénotype et culture, votre professeur ne soit révolté.

Le phénotype n’est pas une culture mais une application (causale et non morale) de la nature.

 

On a la culture de sa nature.

On a l’histoire de sa géographie.

On a la religion de son cerveau.

 

Je vais vous offrir un schéma typique :

L’espèce évolue et se caractérise. (Nature)

Par cette caractérisation, l’évolution induit un ordre social. (Culture)

Cet ordre social rétroagit sur la nature, par la promotion sexuelle des adaptés (et l’exclusion des inadaptés).

 

Par cette rétroaction, nature et culture sont en symbiose, c’est-à-dire que leur relation est mutuellement profitable.

 

Cordialement, Fraction.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 1140 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Fraction a dit :

Bonsoir,

J’ai peur que si vous associez phénotype et culture, votre professeur ne soit révolté.

Le phénotype n’est pas une culture mais une application (causale et non morale) de la nature.

 

On a la culture de sa nature.

On a l’histoire de sa géographie.

On a la religion de son cerveau.

 

Je vais vous offrir un schéma typique :

L’espèce évolue et se caractérise. (Nature)

Par cette caractérisation, l’évolution induit un ordre social. (Culture)

Cet ordre social rétroagit sur la nature, par la promotion sexuelle des adaptés (et l’exclusion des inadaptés).

 

Par cette rétroaction, nature et culture sont en symbiose, c’est-à-dire que leur relation est mutuellement profitable.

 

Cordialement, Fraction.

Bon ben, c'est plus la peine que je me décarcasse, tu as tiré le  premier, suis morrrrrrrrt ! :ninja:

 

Ouest.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 31222 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 44 minutes, Maurice Clampin a dit :

:pap:   aaaaah ! …. Pardon monsieur , 

Moi , j' assemble nature et culture .

Étant un (fort bon) jardinier du Dimanche . Je fait en sorte que la nature m' apporte une abondante culture .

Dans un sens oui... mais non dans le sens où ta main favorise ou défavorise le travail de la nature (arroser les tomates/ arracher de l'herbe) mais ta main ne fabrique pas les pommes ou les tomates. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 5886 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Crabe_fantome a dit :

Dans un sens oui... mais non dans le sens où ta main favorise ou défavorise le travail de la nature (arroser les tomates/ arracher de l'herbe) mais ta main ne fabrique pas les pommes ou les tomates. 

:pap:  C' est justement là que j' assemble nature et culture .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
épixès Membre 757 messages
Forumeur accro‚ 45ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Red a dit :

Faut-il opposer nature et culture ?

De mon point de vue et comme tout nos concepts, nature et culture n'ont pas d'existence réelle. Par une sorte de réductionnisme intuitif et pour répondre aux catégorisations inférentielles qui caractérisent nos schémas cognitifs, nous découpons des morceaux du réel de façon arbitraire en introduisant de la discontinuité là où il n'y en a pas afin de mieux les saisir et mieux les étudier. La démarche n'est pourtant pas illégitime puisque, limités spatialement, temporellement et dans la connaissance, nous ne pouvons appréhender le monde dans son ensemble et dans sa complexité ce qui non seulement justifie mais nécessite cette méthode réductionniste.

Ce qui m'interroge également c'est pourquoi parler d'opposition lorsque nous pourrions simplement y voir une distinction ?

                                                     -------------------------------------------------------

Ce n'est pas un ouvrage facile d'accès mais dans Par-delà nature et culture, Phillipe Descola propose un changement de paradigme en introduisant les notions d'intériorité et de physicalité pour reformuler la question et l'aborder différemment.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 5886 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Red a dit :

Bonsoir, j'ai comme vous vous en doutez (en voyant l'intitulé du sujet) un devoir à traiter en philo. Il s'agit de ma première dissertation. Mon plan est basique :

Introduction

  1. Thèse (Nature et culture sont une dichotomie rien qu'au sens étymologique, il faut les opposer). Moins pertinent.
  2. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

Conclusion : Reformuler les deux axes + réponse concrète : Je ne suis pas en mesure de répondre de façon explicite.

 

Quelques avis pour trancher : D'un point de vue scientifique (je suis en s), on peut d'ores et déjà comparer :

Le génotype (ensemble des allèles chez un individu) = Nature. Être homme ou femme est naturel.

Phénotype (ensemble des caractères qui s'expriment chez un individu) = Culture. Je bronze parce que je reste au soleil.

Or, d'un point de vue scientifique, génotype et phénotype s'opposent donc nature et culture aussi.

 

Avoir envie de pratiquer un acte sexuel est naturel mais la fréquence de ces envies peut être impacté par l’environnement (émergence du culte de la pornographie dans les années 70). Dans ce cas, nature et culture sont liés. L'individu nait et devient. On dit de la nature qu'elle est passive, elle a son fonctionnement, ses réactions. La culture est active quant à elle. Elle cherche à s'adapter, à se servir de la nature. Quand je me promène en foret, la nature que je vois, c'est l'ensemble des espèces animales et végétales qui constitue une biodiversité (=nature ?). Nous savons que chaque organisme à sa manière, tente de s'adapter constamment donc la nature n'essayerait pas de devenir culture d'un coté ?

 

Voilà pour mes petites analyses. Au plaisir de débattre avec vous et entendre vos avis sur la question. Merci d'avance !

 

 

:pap:   Rhoooo ! ….

Pépé Darwin doit se retourner dans sa tombe en te lisant . Et quand tu te promènes en forêt tu la trouves passive toi ? J' habite à l' orée de la forêt et elle est active en permanence .

Le cultivé qui n' est pas cultivateur , lui , ne connais que l' activité de son cerveau , lent , créateur et transformateur  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
CAL26 Membre 2234 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, épixès a dit :

De mon point de vue et comme tout nos concepts, nature et culture n'ont pas d'existence réelle. Par une sorte de réductionnisme intuitif et pour répondre aux catégorisations inférentielles qui caractérisent nos schémas cognitifs, nous découpons des morceaux du réel de façon arbitraire en introduisant de la discontinuité là où il n'y en a pas afin de mieux les saisir et mieux les étudier. La démarche n'est pourtant pas illégitime puisque, limités spatialement, temporellement et dans la connaissance, nous ne pouvons appréhender le monde dans son ensemble et dans sa complexité ce qui non seulement justifie mais nécessite cette méthode réductionniste.

Ce qui m'interroge également c'est pourquoi parler d'opposition lorsque nous pourrions simplement y voir une distinction ?

 

C'est bien joli mais là tu lui permets de ne pas aborder le sujet. La question est d'abord de savoir ce qui distingue nature et culture puis ce qui les lie. Là tu tournes autour.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Crabe_fantome Membre 31222 messages
Forumeur alchimiste‚ 149ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, Maurice Clampin a dit :

:pap:  C' est justement là que j' assemble nature et culture .

ça marche aussi avec les chiens... Tu ne le fais pas pousser mais tu peux le dresser. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loufiat Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Red a dit :

Faut-il opposer nature et culture ?

Comment définis-tu la culture ? C'est quoi ? As tu jeté un oeil à l'étymologie ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8671 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

On est d'accord que la culture est un phénomène surtout humain ?

La différence entre une plante qui pousse naturellement et un plante cultivé, c'est la main de l'homm

Si la culture n'existait pas ni l'homme puisque l'homme est toujours un être de culture (société individus, langage, rites... etc.), la nature en serait-elle différente ?  sans doute pas. La nature se débrouille tout seule !

Si en revanche la nature n'existait pas, une culture pourrait-elle exister ? Non !

La culture prend sa source dans la nature. Elle part toujours d'elle. Pour la changer," l'améliorer" ou pour la nier. Mais s'il existe une nature, il existe plusieurs cultures. (Des interprétations différentes de la même nature ?)

Elle (la culture) en est la transformation, la relecture, elle la refabrique...

-- En bien, (....)

-- En mal.(....)

Le "Vérité en deçà des Pyrénées, erreur au delà" (Montaigne) vérifier la citation.

Il faudrait voir aussi si les loi de la nature au sens large s'applique à la culture.

"Nous autres civilisations, nous savons à présent que nous sommes mortelles" Paul Valéry .(vérifier aussi)....

Ca a été dit au dessus plutôt que de les opposer, les distinguer.

Et la culture, peut aussi s'inspirer de la nature. Ici encore, en bien ou en mal...

L'idée à la mode ; le respect de la nature... Une culture qui serait en harmonie avec la nature... Est-c possible ?...

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loufiat Membre 117 messages
Forumeur inspiré‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Red a dit :

Bonsoir, j'ai comme vous vous en doutez (en voyant l'intitulé du sujet) un devoir à traiter en philo. Il s'agit de ma première dissertation. Mon plan est basique :

Introduction

  1. Thèse (Nature et culture sont une dichotomie rien qu'au sens étymologique, il faut les opposer). Moins pertinent.
  2. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

Conclusion : Reformuler les deux axes + réponse concrète : Je ne suis pas en mesure de répondre de façon explicite.

A mon avis ce ne sont pas les deux axes que tu dois reformuler mais la question.

Sachant que 90% du résultat se jouera dans l'introduction. Si le prof va au-delà c'est pour confirmer l'impression.

L'idée de l'acte sexuel naturel mais culturel irait bien en intro pour cerner le problème mais tu peux déjà prendre le fait d'être une femme ou un homme :

Il y a 6 heures, Red a dit :

Le génotype (ensemble des allèles chez un individu) = Nature. Être homme ou femme est naturel. 

il y a une donnée biologique et puis il y a la signification qui se résout dans la société entière et dans l'histoire - chacun de nous, avec ses déclinaisons politiques (cf le féminisme). De ce point c'est quelque chose de beaucoup plus large qu'une question de génotype ou de phénotype.

 

"Faut-il" : impératif ?

Et alors si la culture n'est pas "naturelle" d'où vient-elle ?

 

 

Modifié par Loufiat

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
InstantEternité Membre 769 messages
Forumeur accro‚ 38ans
Posté(e)

La nature est quelque chose d'universelle, elle appartient à tous les hommes. La culture par contre elle a été localisée, chaque peuple a sa propre culture cependant de moins en moins à cause de la mondialisation.

Donc on dirait que grâce à la mondialisation et à l’homogénéisation des peuples les cultures tendent à disparaître pour laisser la place à une culture unique. Dès lors, on se retrouve avec une nature et une culture toutes deux universelles appartenant à tous les humains. Donc celui qui s'oppose à la culture universelle, il s'oppose à toute l'humanité, de même pour celui qui s'oppose à la nature. Ceci étant, pour moi la question d'opposer l'une à l'autre se pose encore moins vu les dangers d'un tel acte !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8671 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 14 heures, Red a dit :
  1. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

 

Sans compter qu'on a aussi :

Toiture,

Voiture

Couture

Biture

Écriture

Friture

Rature

Pâture,

Posture

Mouture

Ceinture,

Mature

Mâture,

...etc.

 

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 1140 messages
Forumeur alchimiste‚ 64ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, Red a dit :

Bonsoir, j'ai comme vous vous en doutez (en voyant l'intitulé du sujet) un devoir à traiter en philo. Il s'agit de ma première dissertation. Mon plan est basique :

Introduction

  1. Thèse (Nature et culture sont une dichotomie rien qu'au sens étymologique, il faut les opposer). Moins pertinent.
  2. Antithèse (Des lettres en commun "-ture" semblent montrer que les deux mots, différents, semblent venir d'une origine commune). Plus pertinent.

Conclusion : Reformuler les deux axes + réponse concrète : Je ne suis pas en mesure de répondre de façon explicite.

 

Quelques avis pour trancher : D'un point de vue scientifique (je suis en s), on peut d'ores et déjà comparer :

Le génotype (ensemble des allèles chez un individu) = Nature. Être homme ou femme est naturel.

Phénotype (ensemble des caractères qui s'expriment chez un individu) = Culture. Je bronze parce que je reste au soleil.

Or, d'un point de vue scientifique, génotype et phénotype s'opposent donc nature et culture aussi.

 

Avoir envie de pratiquer un acte sexuel est naturel mais la fréquence de ces envies peut être impacté par l’environnement (émergence du culte de la pornographie dans les années 70). Dans ce cas, nature et culture sont liés. L'individu nait et devient. On dit de la nature qu'elle est passive, elle a son fonctionnement, ses réactions. La culture est active quant à elle. Elle cherche à s'adapter, à se servir de la nature. Quand je me promène en foret, la nature que je vois, c'est l'ensemble des espèces animales et végétales qui constitue une biodiversité (=nature ?). Nous savons que chaque organisme à sa manière, tente de s'adapter constamment donc la nature n'essayerait pas de devenir culture d'un coté ?

 

Voilà pour mes petites analyses. Au plaisir de débattre avec vous et entendre vos avis sur la question. Merci d'avance !

Je publie un billet sur le blog, sur la proposition d'une de mes filles (D'Ambre), elle fit un devoir, qui sans avoir le même intitulé que le votre rejoint bien les points centraux.

Lorsqu'on pose la question suivante : est-ce que nature et culture sont opposables ? il me semble plus que probable que la question concerne l'homme même quand celui-ci n'est pas nommé.

Modifié par Don Juan
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité irwin molyneux
Invité irwin molyneux Invités 0 message
Posté(e)

 

La culture humaine, depuis environ une quinzaine de décennies, nous a multiplié par dix et comme j'ai vaguement entendu parler de dérèglement climatique je m'interroge sur un possible lien de causalité, apres tout si notre culture entraine notre disparition du fait d'une réaction naturelle envisager une opposition n'est pas scandaleux.

Une guerre est un fait culturel et implique de nombreuses horreurs. L'épigénétique nous apprend que ce qu'un individu ressent face à cela peut avoir un impact, transmissible aux générations suivantes, sur son corps. Puisque les corps humains issues de celui impacté aurons changé de nature de par ce fait culturel ici le lien sera plus doux qu'une franche opposition n'est ce pas ?

Cette pente prise ( graduation du lien entre culture et nature de plus en plus apaisé), tu pourras alors te rapprocher de ta conclusion en douceur en t'inspirant de l 'intervention d'épixès. Et hop le tour est joué.

Grosso modo:  1 (nature)+ 1 (culture)= 1 (le grand tout). C'est y pas lol ca ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Red Invité 2 messages
Baby Forumeur‚ 19ans
Posté(e)

Bonjour,

J'ai vu vos réponses et prends en compte qu'il ne faut pas comparer génotype/phénotype à la nature/culture. J'ai débuté mon introduction avec un fait d'actualité. Printemps dernier, j'ai regardé un animé s'intitulant Parasite (2014). C'est l'adaptation d'un manga des années 90. Il a fait beaucoup de bruits dans ma tête tant les questions philosophiques sont nombreuses. La principal est celle qui m'intéresse aujourd'hui, faut-il opposer nature et culture ?

Je vous fais un rapide topo dessus avant de vous demander si je pourrais utiliser cette animation dans mon devoir.
 

Citation

 

Des parasites atteignent la Terre par millier. Ce sont des animaux/créatures qui doivent se réfugier dans le corps d'un autre animal, voir le corps d'un humain pour survivre. L'un de ces humains, un adolescent lambda est touché mais le parasite n'a pas réussi à atteindre son cerveau et est donc contraint de vivre dans son bras droit. Une cohabitation débute entre humain et parasite. Le lycéen voit ses proches mourir en connaissant la cause. L'espèce humaine assiste en effet à son extinction sans comprendre l'origine vu que les parasites sont très discrets.

J'en viens à la partie intéressante. Migi (le nom du parasite du héro) ne comprend pas pourquoi le jeune homme (bouleversé par ses sentiments humains) lutte tant bien que mal pour sauver ces gens. Après tout, les parasites se nourrissent et veulent comme l'homme survivre. Une dichotomie se met en place. L'humain agit par culture (il hait les parasites) alors que le parasite agit par nature (contraint d'aider l'homme car ils partagent le même corps). Il veut survivre. Au fil des épisodes, le jeune adolescent timide et émotionnel évolue mentalement à un stade où il est incapable de pleurer ou exprimer d'autres émotions "humaines".

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dompteur de mots Membre 1631 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 16/09/2019 à 17:48, Blaquière a dit :

La culture prend sa source dans la nature [...] pour la nier.

Très vrai. L'homme tente d'ériger, par la culture, quelque chose de durable, quelque chose qui s'oppose à la fluidité de la nature, quelque chose qu'il puisse appeler sa maison.

Le 16/09/2019 à 17:48, Blaquière a dit :

L'idée à la mode ; le respect de la nature... Une culture qui serait en harmonie avec la nature... Est-c possible ?...

Dans ce contexte, quelle question !

Si par "harmonie" nous entendons une culture qui ne modifierait en rien la fluidité de la nature, alors la réponse est évidemment non. Mais la nature est élastique: elle admet des variations contre-nature. De là, la question devient plutôt "jusqu'où pouvons-nous tendre l'élastique du capitalisme (ou peu importe le nom que l'on donne à cet espèce de système actuelle qui nous avale tous) avant qu'il nous pète sur la gueule ?"

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité