Aller au contenu

A une prochaine vie !


Messages recommandés

Membre 39ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Plus rien sur cette plage

Rien que le vent qui souffle dispersant le sable

A l’endroit même où je t’ai embrassé

D’un innocent baiser maladroit

Des enfants y jouent insouciants

Des jeunes s’y assoient

Regardant le soleil couchant

 

Plus rien dans cette rue

Rien que du vent soufflant et passant

Cette rue où nous nous sommes séparés

Pour toujours

Ton amer baiser d’adieu

Témoin de notre dernier contact

Je t’y ai laissé là en paix pour l’éternité

Sous ton regard fuyant mon visage

Lorsque je t’ai fait sentir cette dernière pensée :

S’il y a une autre vie après celle-ci,

Alors je te chercherai…

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Membre 75ans Posté(e)
Talon 1 Membre 16 718 messages
Talon 1‚ 75ans
Posté(e)

Le vent poursuit son chemin. Rien n'est immuable. Paradoxalement, ça donne de l'espoir autant que de la méfiance.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
il y a 21 minutes, Talon 1 a dit :

Le vent poursuit son chemin. Rien n'est immuable. Paradoxalement, ça donne de l'espoir autant que de la méfiance.

Oui, le vent poursuit son chemin tout comme nous, mais ma question est de savoir si... reviendrons-nous encore et encore ?

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 560 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Réponse en vers (Alexandrins):

O toi, mon premier, mon plus pur, mon tendre amour

Est-ce  donc toi qui parles , à un cœur si lourd

 D'avoir renoncé, séparés que nous étions

Par le temps, par les lieux, par de féroces cerbères?

 

Les années ont dû blanchir ta tête fière

Et ternir la crinière du jeune lion…

Je parcours en esprit la plage désertée 

Où tu as figure d'éternel adolescent.

 

 Sur la grêve, la trace de tes pas, recherchant

L'essence d'un souvenir du magnifique été

Où tu me donnas mon premier baiser.

 

Mais la vague insistante, éternellement 

 Efface, têtue toute trace de nos pas…

Revenir en arrière oui, mais comment?

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, querida13 a dit :

Réponse en vers (Alexandrins):

O toi, mon premier, mon plus pur, mon tendre amour

Est-ce  donc toi qui parles , à un cœur si lourd

 D'avoir renoncé, séparés que nous étions

Par le temps, par les lieux, par de féroces cerbères?

 

Les années ont dû blanchir ta tête fière

Et ternir la crinière du jeune lion…

Je parcours en esprit la plage désertée 

Où tu as figure d'éternel adolescent.

 

 Sur la grêve, la trace de tes pas, recherchant

L'essence d'un souvenir du magnifique été

Où tu me donnas mon premier baiser.

 

Mais la vague insistante, éternellement 

 Efface, têtue toute trace de nos pas…

Revenir en arrière oui, mais comment?

 

Barbara c'est toi ?! :coeur:

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 560 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Barbara de Prévert? Non…

 Intermède musical: Mort Schuman: Un été de porcelaine

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
il y a une heure, querida13 a dit :

Réponse en vers (Alexandrins):

O toi, mon premier, mon plus pur, mon tendre amour

Est-ce  donc toi qui parles , à un cœur si lourd

 D'avoir renoncé, séparés que nous étions

Par le temps, par les lieux, par de féroces cerbères?

 

Les années ont dû blanchir ta tête fière

Et ternir la crinière du jeune lion…

Je parcours en esprit la plage désertée 

Où tu as figure d'éternel adolescent.

 

 Sur la grêve, la trace de tes pas, recherchant

L'essence d'un souvenir du magnifique été

Où tu me donnas mon premier baiser.

 

Mais la vague insistante, éternellement 

 Efface, têtue toute trace de nos pas…

Revenir en arrière oui, mais comment?

 

Je pense à toi

J’aurais tant voulu

Rien que pour nous deux

Cette nuit, éternelle

 

Oui, moins d’ardeur maintenant

Des cheveux blancs

Mais quelque chose me dit

Mieux vaut que ce soit ainsi

 

Séparés pour toujours

Jusqu’au dernier battement

Rien au monde

N’effacerait ton souvenir

 

Je ne sais où tu es

Encore ici-bas mon ange ?

Être dans le cœur d’un ange…

Te retrouverai-je de l’autre côté ?

 

Reviendrons-nous encore ?

Mon maître parle

D’un éternel retour de tout...

Une lueur dans mes yeux !

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 560 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Ah,  premier embrasement que tu suscitas

 Qui mais qui me le rendra ? Cette existence

M'a paru si fade sans toi , sans essence, 

 Sans joie et sans vitalité; tu éveillas

 En un seul baiser, toute ma sensualité.

J'espère me réincarner, plus jolie plus belle

 Irrésistiblement séduisante   pour être celle,

Qui saura te captiver: soit dans un bosquet,

Ou soit  sur une autre plage un jour, ailleurs.

Et peu importent l'endroit , la nuit et l'heure.

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 39ans Posté(e)
InstantEternité Membre 1 134 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Plus jolie ? Plus belle ?
Je ressens là ta féminité
Toi synonyme de la perfection
De ma perfection !

Je ne te veux plus jolie, plus belle
Ô toi l'immortelle !
Immortelle car mon autre moitié tu es
Ne vois tu pas ?
Un cheveu de toi contre tout l'univers
Je n'hésiterais pas un instant !

Je te veux toi aussi simple, séduisante
Cette plage et cette nuit même sans étoiles
Moins le temps... figés pour l'éternité
À quoi bon de vivre dans la durée ?
Je veux cet instant éternellement !
Voilà mon éternité, celle que je ne crains
Avec toi...











 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 35 560 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Un cheveu, tel Tristan?

Je donnerais mon scalp entier

Pour remonter le temps

Retrouver nos mains liées

Notre trouble adolescent

Dussé-je attendre mille ans

Pour revivre un tel moment

Etre indéfiniment ton Yseult

Retrouver mon chevalier servant.

L'amour… Comme thérapeute!

 

Intermède musical: la damoiselle élue de Debussy

 

 

 

 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Archivé

Ce sujet est désormais archivé et ne peut plus recevoir de nouvelles réponses.

×