Aller au contenu

Le concept de résilience

Messages recommandés

Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, miscookiyou a dit :

je parlait surtout des exemple utilisé dans les média la on est plus sur le modèle américain de la réussite (social,économique et pouvoirs) en tout cas ça ne change rien au fait que tout n'est pas blanc ou noir avec d'un coté ceux qui passe totalement au dessus du traumatisme et les autres 

Après je sais d'expérience que les personnes comme @soisig aussi respectables soient-elles par ailleurs ne changeront pas d'opinion et que la discussion est inutile. Pourtant elle a tort. Tout est un peu confus dans ses propos, comme chez la plupart des gens, la résilience semble être chez elle un synonyme d'adaptation et de volonté ou d'exigence de soi. C'est beaucoup, beaucoup plus compliqué que ça. De façon générale bien peu de personnes comprennent les troubles psychiques, surtout pas les plus graves.

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
January Animatrice 39154 messages
©‚ 102ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Quasi-Modo a dit :

Après je sais d'expérience que les personnes comme @soisig aussi respectables soient-elles par ailleurs ne changeront pas d'opinion et que la discussion est inutile. Pourtant elle a tort. Tout est un peu confus dans ses propos, comme chez la plupart des gens, la résilience semble être chez elle un synonyme d'adaptation et de volonté ou d'exigence de soi. C'est beaucoup, beaucoup plus compliqué que ça. De façon générale bien peu de personnes comprennent les troubles psychiques, surtout pas les plus graves.

Je serais moins catégorique que toi sur ce coup, Soisig a des convictions mais elle marche aussi sur des oeufs, c'est bien qu'implicitement elle accepte de ne pas tout comprendre, elle sait qu'il y a probablement des failles dans ses convictions, mais  elle a le droit de les avoir. 

Même quand tu travailles dans le milieu des choses t'échappent, alors.. Est-ce seulement compréhensible parfois ? Est-ce qu'après tout, on est obligé de comprendre ? Des fois, il s'agit juste d'être indulgent, et d'abord d'accepter aussi ne pas avoir les épaules pour soutenir ou vivre à côté. Une fois qu'on a accepté qu'on n'allait pas être une bonne fée, rester indulgent. Surtout ça. 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 18 minutes, January a dit :

Je serais moins catégorique que toi sur ce coup, Soisig a des convictions mais elle marche aussi sur des oeufs, c'est bien qu'implicitement elle accepte de ne pas tout comprendre, elle sait qu'il y a probablement des failles dans ses convictions, mais  elle a le droit de les avoir. 

Même quand tu travailles dans le milieu des choses t'échappent, alors.. Est-ce seulement compréhensible parfois ? Est-ce qu'après tout, on est obligé de comprendre ? Des fois, il s'agit juste d'être indulgent, et d'abord d'accepter aussi ne pas avoir les épaules pour soutenir ou vivre à côté. Une fois qu'on a accepté qu'on n'allait pas être une bonne fée, rester indulgent. Surtout ça. 

Je pense que tu me prêtes des sentiments qui ne sont pas les miens car je ne suis pas catégorique. Honnêtement je n'ai pas l'impression qu'elle marche sur des oeufs et je l'ai trouvée plutôt catégorique quant à elle !

Je ne la condamne pas non plus, je respecte très bien que si ça se trouve c'est le système de croyance qu'elle s'est érigée sous forme de défense personnelle face à un parcours à elle. Ou que simplement elle avait peut-être nécessité à un moment donné de se séparer d'une personne à problème qui lui rendait la vie trop impossible, etc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 3753 messages
Devezh mat‚ 126ans
Posté(e)

Dommage de ne pas avoir pu exprimer de façon plus claire mon point de vue à ce sujet. Je ne cherche ni à être catégorique, ni à imposer mon point de vue, c'est juste ma façon d'écrire. ;)

Très bonne journée à tous ;)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, soisig a dit :

Dommage de ne pas avoir pu exprimer de façon plus claire mon point de vue à ce sujet. Je ne cherche ni à être catégorique, ni à imposer mon point de vue, c'est juste ma façon d'écrire. ;)

Très bonne journée à tous ;)

Bonne journée à toi, ce n'est pas simple d'être impartial sur un sujet pareil en tout cas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 3403 messages
Forumeur alchimiste‚ 119ans
Posté(e)

Quand je lis ce sujet, comme souvent ici, j'ai le sentiment que c'est l'hôpital qui se fout de la charité. A savoir que les dominants expliquent aux dominés à grand renfort de mensonges et de manipulation comment ils ont façonnés une société qui broient de plus en plus les plus faibles, sachant que ce sont les mêmes qui prétendent ensuite les aider parce qu'ils se sont approprié des savoirs et qu'ils les comprennent. Ce qui est une façon de désamorcer les velléités des dominés qui chercheraient un peu trop à changer le système. Un système de domination qui générera toujours de la violence externalisée ou retournée contre soi.

D'où mon respect immense pour Eva Illouz qui explique si bien non seulement la commercialisation de tout mais aussi la psychologisation de la société pour y parvenir.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
miscookiyou Membre 2312 messages
Forumeur alchimiste‚ 20ans
Posté(e)
il y a 41 minutes, soisig a dit :

Dommage de ne pas avoir pu exprimer de façon plus claire mon point de vue à ce sujet. Je ne cherche ni à être catégorique, ni à imposer mon point de vue, c'est juste ma façon d'écrire. ;)

Très bonne journée à tous ;)

bonne journée :) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 16 minutes, fx. a dit :

Quand je lis ce sujet, comme souvent ici, j'ai le sentiment que c'est l'hôpital qui se fout de la charité. A savoir que les dominants expliquent aux dominés à grand renfort de mensonges et de manipulation comment ils ont façonnés une société qui broient de plus en plus les plus faibles, sachant que ce sont les mêmes qui prétendent ensuite les aider parce qu'ils se sont approprié des savoirs et qu'ils les comprennent. Ce qui est une façon de désamorcer les velléités des dominés qui chercheraient un peu trop à changer le système. Un système de domination qui générera toujours de la violence externalisée ou retournée contre soi.

D'où mon respect immense pour Eva Illouz qui explique si bien non seulement la commercialisation de tout mais aussi la psychologisation de la société pour y parvenir.

Je ne lis pas ici des dominants et des dominés. D'ailleurs comment établir qui appartient à ces deux catégories ?

En bref, tu lis en ce moment Eva Illouz et tu poses tes catégories dominant/dominé de type marxiste en idéologue avec ses gros sabots, en t'étonnant de les y retrouver, comme tu chausserais des lunettes roses et reprocherait ensuite aux objets d'être tous de la même couleur.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 3403 messages
Forumeur alchimiste‚ 119ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, Quasi-Modo a dit :

Je ne lis pas ici des dominants et des dominés. D'ailleurs comment établir qui appartient à ces deux catégories ?

En bref, tu lis en ce moment Eva Illouz et tu poses tes catégories dominant/dominé de type marxiste en idéologue avec ses gros sabots, en t'étonnant de les y retrouver, comme tu chausserais des lunettes roses et reprocherait ensuite aux objets d'être tous de la même couleur.

Avant elle il y avait Bourdieu, je dois dire que ton règlement  de comptes à la petite semaine me passe un peu au dessus de la tête. Pour te répondre malgré tout, je dirais qu'un bon indicateur entre les dominants et les dominés est la légèreté avec laquelle les premiers traitent de ces questions. Il y en a sûrement beaucoup d'autres que je ne connais pas. Pour finir, je n'aime pas la paraphrase donc oui, les idées de cette femmes me paraissent extrêmement justes, pertinentes et actuelles.

Modifié par fx.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, soisig a dit :

La résilience aide à poursuivre sa vie de façon sereine. Ce n'est pas donné à tout le monde, certains préfèrent ne plus faire l'effort d'avancer et donnent en excuse le traumatisme vécu. Ils finissent généralement seuls car l'empathie a des limites. Tandis que d'autres considèrent que le traumatisme vécu est derrière eux, et que leur vie vaut malgré tout d'être vécue. 

Tous ceux qui ont survécu à la Shoah ont su faire preuve de cette résilience qui leur a permis, non seulement de continuer à vivre, déjà par respect pour ceux qui n'ont pas eu cette chance, mais aussi pour pouvoir raconter, afin que ça n'existe plus.  

Voilà ! Il y a les élus et les misérables qui méritent leur sort....

Mince ! j'ai écrit ça avant de lire de second paragraphe.... Je le jure !

"Ce n'est pas donné à tout le monde"

Qui c'est qui donne, qui distribue ? Dieu ? la génétique ? La race ? La culture ? Le conditionnement ?

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, fx. a dit :

Avant elle il y avait Bourdieu, je dois dire que ton règlement  de comptes à la petite semaine me passe un peu au dessus de la tête. Pour te répondre malgré tout, je dirais qu'un bon indicateur entre les dominants et les dominés est la légèreté avec laquelle les premiers traitent de ces questions. Il y en a sûrement beaucoup d'autres que je ne connais pas. Pour finir, je n'aime pas la paraphrase donc oui, les idées de cette femmes me paraissent extrêmement justes, pertinentes et actuelles.

Tu as toujours cette étrange manie de tout prendre personnellement. Mais passons, contrairement à ce que tu pourrais penser je n'ai rien personnellement contre toi (mais l'inverse me paraît beaucoup moins sûr) et je n'ai pas pour but de t'insulter ou te blesser. Je pense qu'en dépit de notre situation personnelle nous pouvons tous être amenés à tenir les propos des uns ou des autres selon les circonstances.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fx. Membre 3403 messages
Forumeur alchimiste‚ 119ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Quasi-Modo a dit :

Tu as toujours cette étrange manie de tout prendre personnellement. Mais passons, contrairement à ce que tu pourrais penser je n'ai rien personnellement contre toi (mais l'inverse me paraît beaucoup moins sûr) et je n'ai pas pour but de t'insulter ou te blesser. Je pense qu'en dépit de notre situation personnelle nous pouvons tous être amenés à tenir les propos des uns ou des autres selon les circonstances.

Le mieux dans ces cas là c'est de s'ignorer mutuellement.

Sinon je trouve que s'approprier les idées des autres pour briller en société n'est pas une démarche très honnête intellectuellement.

Modifié par fx.
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Dzag Membre 968 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, soisig a dit :

 se complaire dans leurs maladies ou dans leurs traumatismes passés,

Tellement facile... ces juges qui estiment tout savoir, tout comprendre, tout connaître.  Tellement chiant ceux qui t'expliquent l'expérience de leur grand-oncle, de leur gamine, leur voisin ou d'eux même et en font une loi absolue. 

Un même drame a des effets très différents sur des personnalités différentes... sans automatiquement parler de complaisance. 

Modifié par Dzag
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 21 minutes, Quasi-Modo a dit :

Tu as toujours cette étrange manie de tout prendre personnellement. Mais passons, contrairement à ce que tu pourrais penser je n'ai rien personnellement contre toi (mais l'inverse me paraît beaucoup moins sûr) et je n'ai pas pour but de t'insulter ou te blesser. Je pense qu'en dépit de notre situation personnelle nous pouvons tous être amenés à tenir les propos des uns ou des autres selon les circonstances.

Je ne crois pas... Il existe des "tournures d'esprit" différentes, je crois. Dès que j'ai lu l'exposition du sujet et l'explication de ce qu'est la "résilience", j'ai pensé ça  : "un truc à l'américaine pour glorifier l’Élite, les "élus" ceux qui s'en sorte de toute manière et dire que ceux qui n'y arrive pas l'ont bien mérité....

Bien entendu, c'était le point de vue du psy français (dans le post du début) dont j'ai oublié le nom et d'un intervenant (aussi)... @Quasi-Modo: c'est ! (Je connais que lui !)

Immédiatement. Il serait intéressant de se dire (chacun de nous)  qui a eu cette réaction immédiate t qui au contraire a senti immédiatement une affinité personnelle avec cette théorie, l'invention de ce concept...

QU'ILS S'AVOUENT COUPABLES DE CE CYNISME, DE CE MANQUE D'EMPATHIE SUR LE CHAMP !  QUE JE NE LEUR ADRESSE PLUS JAMAIS LA PAROLE ! :smile2:

Je le sais : ma bonté me perdra !...

Modifié par Blaquière
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annalevine Membre 228 messages
Forumeur activiste‚ 72ans
Posté(e)

Il y a justement aujourd’hui, dans Le Parisien, un article sur Cyrulnik. Il explore « l’écriture comme survie ». Même si tous les écrivains ne sont pas à l’origine des personnes en survie, ceux et celles qui marquent le plus notre civilisation s’avèrent le plus souvent avoir été des êtres en survie.

L’écriture est ainsi un moyen de résister et de renaître. Un instrument dont se sert la résilience. L’art, d’une manière générale, reste le plus souvent un moyen de surmonter  des traumas d’origine.

Mais, ainsi que le spécifie Cyrulnik, l’art ne suffit pas. Bien de ces artistes, acculés à des combats titanesques finissent par périr.

Et il est bien possible que Cyrulnik lui même ne parvient pas à se hisser hors de combats sans cesse obligés.

Il révèle des faits étonnants, une psychanalyste connue qui, spécialiste de la maltraitance des enfants, laisse son mari battre les siens.

C’est toute la complexité de bien de gens qui affichent un comportement social conforme et en phase avec les exigences morales du moment, et qui, dans l’intimité de leur famille, se comportent à l’opposé.

Il est probable que, ce qu’on appelle le trauma, touche beaucoup plus de personnes qu’on ne le pense.

Et face au trauma il y a certes celles et ceux qui résistent et vivent, mais il y a aussi ceux qui cèdent, et ceux aussi qui nient tout trauma en construisant une image sociale d’eux absolument conforme, tout en ravageant, souvent sans s’en rendre compte les êtres qui font partie de leur intimité. 

Modifié par Annalevine
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 12834 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Blaquière a dit :

Je ne crois pas... Il existe des "tournures d'esprit" différentes, je crois. Dès que j'ai lu l'exposition du sujet et l'explication de ce qu'est la "résilience", j'ai pensé ça  : "un truc à l'américaine pour glorifier l’Élite, les "élus" ceux qui s'en sorte de toute manière et dire que ceux qui n'y arrive pas l'ont bien mérité....

Bien entendu, c'était le point de vue du psy français (dans le post du début) dont j'ai oublié le nom et d'un intervenant (aussi)...

Immédiatement. Il serait intéressant de se dire (chacun de nous)  qui a eu cette réaction immédiate t qui au contraire a senti immédiatement une affinité personnelle avec cette théorie, l'invention de ce concept...

QU'ILS S'AVOUENT COUPABLES DE CE CYNISME, DE CE MANQUE D'EMPATHIE SUR LE CHAMP !  QUE JE NE LEUR ADRESSE PLUS JAMAIS LA PAROLE ! :smile2:

Je le sais : ma bonté me perdra !...

En ce qui me concerne il y a des périodes dans ma vie lors desquelles je pensais comme @soisig donc je peux comprendre, même si j'ai fini par réaliser que c'était au mieux simpliste, au pire faux. Le points principal, la raison majeure pour laquelle j'ai changé d'avis c'est quand j'ai découvert qu'un problème psychique lié à un traumatisme pouvait être irréversible sur une base neurologique.

Je pense que tu fais fausse route sur la grille de lecture que tu adoptes. Et après tout ce n'est pas une question de classe sociale, les troubles psychiques peuvent toucher tout le monde. Par ailleurs le concept de résilience n'est pas non plus n'importe quoi, pour certains elle viendra leur apporter de l'espoir auquel s'accrocher, tout dépend.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8296 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Mon TRAUMA

N'est pas trop manifeste :

Suis-je trop manuel ?

Pas trop mal élevé...

Bien sûr trop marié (!)

Et j'en suis trop mari

Trop marri ?

Trop malléable aussi

Pas trop mastoc

Ni même trop massif...

Même pas trop malin !

Oui tu es ma nitro, ma Glycérine à moi !:

Même trop maquillée !

Au petit trot ma Géraldine !

Tu es trop ma maraude

Et moi ton maestro maso !

Oui tu es mon trauma !

Et trop ma médecine

(Mis à part le bistro!),

Ma maxime t'es trop !

 

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
deja-utilise Membre 4921 messages
If you don't want, you Kant... ‚
Posté(e)
Il y a 9 heures, Dzag a dit :

Pardon par avance, parce que je n'ai pas lu l'intégralité des interventions de chacun. Mais je trouve cette notion parfois "dangereuse". 

Si le terme était sans doute nécessaire pour souligner la capacité pour certain à rebondir et se relever en cas de drames quelle qu'en soit la nature. 

Il a aussi, maintenant, cree un sentiment de culpabilité pour celles et ceux qui ne seront pas résilients parce que trop impacté. 

On entend ce mot partout, dans toutes les bouches, des reportages entiers, des témoignages constants sur ces héros qui font face à l'adversité et qui la transcende. 

Et derrière les écrans, écoutant ces histoires extraordinaires, lisant les résiliences de ces modèles, des hommes, des femmes qui s'interrogent sur leur  propre incapacité à passer au-delà du drame, qui culpabilisent d'être trop faibles, pas assez armés, pas assez courageux. 

Ce mot, si il a un vrai intérêt, me dérange aujourdhui pour ce fossé quil a créé entre ceux qui peuvent et ceux qui n'y arriveront jamais. 

Ce que tu soulèves est du même acabit que la notion de QI, si au départ c'est pour aider les " nécessiteux " ou plus simplement les gens concernés, on aura tôt fait de dévier la chose vers d'autres horizons, plus ou moins louables/pertinents !

 

La déficience intellectuelle ou la résilience psychologique est un constat initialement.

 

On peut certes ensuite, pervertir le but premier pour lui faire dire/faire autre chose, et dans ce cas, ça n'aide plus, au contraire cela dessert.

 

Cependant le risque est inhérent à toute monstration d'une capacité ou incapacité chez autrui, on s'en sert pour (se) comparer irrépressiblement, avec ses heurts et malheurs au bout du compte, cela fait partie de la nature humaine...

C'est un peu comme avec la richesse, soit on regarde ceux qui sont plus riches que nous, soit ceux qui sont plus pauvres, l'état d'esprit premier ou final n'est pas le même, surtout si une forme d'envie ou de dégoût se fait jour !

 

******

Il faudrait peut-être garder un instant à l'esprit, que si l'on a été résilient dans tel cataclysme de notre vie, rien ne garantit qu'il en sera de même ultérieurement (et/ou) dans un autre contexte ! Ce n'est pas une sorte de don que l'on aurait ou pas, mais plutôt une propension conditionnelle, tout comme solutionner un problème complexe via l'intellect ne présage pas d'y arriver de nouveau à un autre moment pour une autre difficulté.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annalevine Membre 228 messages
Forumeur activiste‚ 72ans
Posté(e)

La résilience n’est pas une faculté que l’on a ou que l’on a pas. Prenons le premier volet : la résistance. Certains parviennent à résister seuls mais d’autres ont besoin d’une assistance. Si vous donnez cette assistance alors vous aidez l’autre à résister. Nous sommes des êtres sociaux ! Nous ne sommes pas au spectacle, en train de regarder passivement si l'être blessé va s’en sortir ou pas. La résilience parfois se construit dans une rencontre avec l’autre ou d’autres. Il m’est arrivé de savoir lutter grâce à la présence d’un autre.

Pour le deuxième volet idem. La renaissance s’accompagne là aussi souvent de la présence d’un ou d’une autre près de soi.

Nous ne sommes pas des êtres résolument coupés des autres en train de regarder le «  prochain » sombrer ou pas. 

Si vous voyez une personne sombrer ne restez pas là à le regarder. Donnez lui l’assistance dont il a besoin. Ainsi s’il n’a pas la force de résister seul, il ou elle résistera grâce à vous.

Modifié par Annalevine

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité