Aller au contenu

"Mon enfant cet etranger" diffusé ce lundi

Messages recommandés

Out of Paprika Membre 15208 messages
Piment doux‚ 99ans
Posté(e)
il y a 1 minute, juliette56 a dit :

ce qui est dégueulasse, c'est cette propension que tu as de juger des gens et des situations pour lesquelles tu ne connais strictement rien. travaille a devenir plus humble, c'est dans l'intérêt de tous ! 

Oui oui.... comme tu ne me connais pas, je te remercie de reprendre tes esprits. Chacun est libre de donner son point de vue, le mien ne t'a pas plu et tu te mets à m'insulter? les fleurs de bach, c'est pas mal pour ne pas avoir l'air complètement incohérente (lâcher prise, quoi)

il y a une heure, samira123 a dit :

Je n'ai pas eu encore le temps de regarder l'émission, à l'occasion je le ferais par contre, je suis entièrement d'accord quand tu dis qu'on victimise de trop et pas d'ailleurs que dans cette situation, il est important de soutenir, de comprendre mais aussi de responsabiliser les personnes, c'est le seul moyen qu'elles ont pour s'en sortir.

Ouf, encore merci!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
January Animatrice 41664 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

On a quand même le droit de donner son avis. On est sur un forum, le but c'est débattre, si on ne devait discuter et donner ses opinions uniquement avec des connaissances accrues, on ne parlerait pas de grand chose !

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 15208 messages
Piment doux‚ 99ans
Posté(e)
à l’instant, January a dit :

On a quand même le droit de donner son avis. On est sur un forum, le but c'est débattre, si on ne devait discuter et donner ses opinions uniquement avec des connaissances accrues, on ne parlerait pas de grand chose !

 

Tais-toi, mégère :dry:

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Cheragaz Membre 3492 messages
Forumeur alchimiste‚ 103ans
Posté(e)

Je n'ai pas vu l'émission. 

Faire un enfant me semble être le plus grand engagement que l'on puisse prendre dans une vie.

Ce n'est pas pour rien que je me suis abstenu.

Je pense que, comme dans tous les domaines, les gens concernés par ces enfants difficiles attendent trop de la société et ne sont pas capables d'assumer la responsabilité qu'ils ont prise. 

Il faudrait peut être que ceux qui font le pari de se reproduire soit conscients qu'un enfant ce n'est pas qu'un poupon dodu, tendre et rose et qu'un jour il deviendra grand avec ses défauts et ses paricularités.

Un enfant ça demande un  investissement au delà de ce dont beaucoup sont capables et c'est la raison pour laquelle on connaît tant de drames.

Mais je crois, quand même, que dans des cas très très  rares,  on puisse tomber sur un être malfaisant que rien ne prédisposait à l'être.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 41664 messages
©‚ 102ans
Posté(e)

Le reportage m'a beaucoup déçue. Et je suis sûre qu'il a du décevoir énormément de personnes dans une situation souffrante avec leur enfant et qui attendait des solutions. 

Ce doc ne m'aura pas permis de changer mon opinion : je reste persuadée qu'il y a un terrain fragile chez les parents qui se laissent débordés. Il n'est pas question de dire "c'est la faute de.." (quoi que dans certains cas les mamans le reconnaissent), mais juste : les parents ne peuvent pas être totalement étrangers au mal-être de leur enfant (sauf adoptants).

Pourquoi ne dit-on pas à ces gens : travaillez sur vous.   ?Ca me parait hallucinant, une heure de reportage et rien, rien pour le soutien tout à fait personnel et la remise en question des mamans. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 15208 messages
Piment doux‚ 99ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, January a dit :

Le reportage m'a beaucoup déçue. Et je suis sûre qu'il a du décevoir énormément de personnes dans une situation souffrante avec leur enfant et qui attendait des solutions. 

Ce doc ne m'aura pas permis de changer mon opinion : je reste persuadée qu'il y a un terrain fragile chez les parents qui se laissent débordés. Il n'est pas question de dire "c'est la faute de.." (quoi que dans certains cas les mamans le reconnaissent), mais juste : les parents ne peuvent pas être totalement étrangers au mal-être de leur enfant (sauf adoptants).

Pourquoi ne dit-on pas à ces gens : travaillez sur vous.   ?Ca me parait hallucinant, une heure de reportage et rien, rien pour le soutien tout à fait personnel et la remise en question des mamans. 

Il portait sur quoi, du coup, uniquement le "ohlala c'est pas facile"? aucun intérêt si c'est le cas....

Tu demandes aux gens de se responsabiliser, bizarrement ça semble encore tabou dans trop de domaines. Responsabiliser ce n'est pas accuser, c'est justement aider à ce que les choses se résolvent au mieux, c'est toute une mentalité à revoir. La victimisation n'a jamais menée nulle part, mais sortir les gens de leurs limites est loin d'être gagné.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 41664 messages
©‚ 102ans
Posté(e)
il y a 34 minutes, Out of Paprika a dit :

Il portait sur quoi, du coup, uniquement le "ohlala c'est pas facile"? aucun intérêt si c'est le cas....

En gros oui, il portait sur la difficulté d'avoir un enfant qui refuse tout cadre. Ca va loin dans certaines situations, un gamin qui empoisonne sa soeur, un autre qui demande à ses parents de le tuer parce-qu'il est malheureux.. 

Ce que je reproche au doc, c'est qu'à aucun moment il n'y a d'explication, ce sont des témoignages, des images du groupe de parole au CHU où  l'animateur me semble manquer de cadre (les personnes parlent entre elles, se font écho et c'est quasiment tout..). Ca m'a fait bizarre, pour moi un groupe de parole c'est pas ça.

Ah oui par contre, le doc dit qu'il y a quand même bien des fois des causes médicales hein, ne serait-ce qu'un niveau XXL d'anxiété ou des troubles du comportement. 

Ca rejoint un peu ce qu'on disait au début du topic, soit médical, soit comportemental, soit environnemental, soit générationnel mais il y a toujours, toujours quelque chose qui explique un enfant ingérable.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 41664 messages
©‚ 102ans
Posté(e)
il y a 41 minutes, Out of Paprika a dit :

Tu demandes aux gens de se responsabiliser

C'est un gros mot ça, "responsabiliser". Je le vois bien, on en est arrivé dans la société à un tel niveau de victimisation qu'on ne parvient plus à aider les gens. C'est terrible, ces dernières années, tous les efforts qu'on a pu faire en victimologie (je parle pour moi, personnellement, là où j'interviens), étaient vains dans de plus en plus de cas. Depuis quinze ans on progressait, et d'un coup, dégringolade. 

La rupture lorsque tu commences à dire aux gens qu'ils sont les seuls maîtres de leur vie ! Affreux. Il y en avait qu'on ne revoyait plus, d'autres qui hurlaient, très en colère qu'on ne "respecte plus leur statut de victime".

Enfin ça a été affolant, ça a fait bougé tous les socles qui sont communs d'habitude dans le cheminement des victimes. Elles sont nombreuses à rester au pied de l'escalier, à tourner en rond sans monter les marches, quand on les plaint ça va mais elles restent en bas, quand on ne les plaint plus elles se fâchent. Mais le problème, c'est qu'elles restent toujours en bas et que ça dure bien plus longtemps qu'auparavant :mouai:

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 15208 messages
Piment doux‚ 99ans
Posté(e)
il y a 37 minutes, January a dit :

C'est un gros mot ça, "responsabiliser". Je le vois bien, on en est arrivé dans la société à un tel niveau de victimisation qu'on ne parvient plus à aider les gens. C'est terrible, ces dernières années, tous les efforts qu'on a pu faire en victimologie (je parle pour moi, personnellement, là où j'interviens), étaient vains dans de plus en plus de cas. Depuis quinze ans on progressait, et d'un coup, dégringolade. 

La rupture lorsque tu commences à dire aux gens qu'ils sont les seuls maîtres de leur vie ! Affreux. Il y en avait qu'on ne revoyait plus, d'autres qui hurlaient, très en colère qu'on ne "respecte plus leur statut de victime".

Enfin ça a été affolant, ça a fait bougé tous les socles qui sont communs d'habitude dans le cheminement des victimes. Elles sont nombreuses à rester au pied de l'escalier, à tourner en rond sans monter les marches, quand on les plaint ça va mais elles restent en bas, quand on ne les plaint plus elles se fâchent. Mais le problème, c'est qu'elles restent toujours en bas et que ça dure bien plus longtemps qu'auparavant :mouai:

Bah y'a qu'à voir quand tu essaies de discuter en forum, et encore plus sur ce topic. Si tu ne rentres pas dans le jeu de la plainte, ça tape du pied et se roule par terre (pour rester gentille). En fait tu peux difficilement rentrer dans le sujet, et je parle d'une façon générale ; je pense que cette victimisation est une fuite, consciente ou non. Comment veux-tu qu'un psy puisse aider dans ces conditions? Surtout que ceux que j'ai connus étaient particulièrement virulents, pas là pour te caresser dans le sens du poil.

De toute façon je ne trouve pas responsable, d'une façon générale, de ne jamais se poser de questions, même en position de victime. Je ne parle évidemment pas des agressions (des fois qu'il faudrait préciser).

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité s
Invité s Invités 0 message
Posté(e)

J'ai regardé l'émission qui dure qu'une heure d'où trop courte pour évoquer ce problème. Au début je pensais qu'il pouvait y avoir peut être une utilité pour des parents qui vivent cette situation  mais même pas car  rien n'a vraiment été abordé, c'est vrai que ce n'est pas non plus un débat mais juste des témoignages de parents.  Et les personnes sont dans l'émotion, ce qui aurait été bien, c'est d'entendre des parents et enfants qui l'ont vécu et  avec du recul, les choses sont mieux expliquées. Parce que là, je trouve qu'on ne sait pas grand chose, comment ces crises de violence arrivent, à partir de quand et pourquoi et chez quels enfants, quels parents rencontrent ces difficultés...

Modifié par samira123

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 41664 messages
©‚ 102ans
Posté(e)
il y a 39 minutes, samira123 a dit :

J'ai regardé l'émission qui dure qu'une heure d'où trop courte pour évoquer ce problème. Au début je pensais qu'il pouvait y avoir peut être une utilité pour des parents qui vivent cette situation  mais même pas car  rien n'a vraiment été abordé, c'est vrai que ce n'est pas non plus un débat mais juste des témoignages de parents.  Et les personnes sont dans l'émotion, ce qui aurait été bien, c'est d'entendre des parents et enfants qui l'ont vécu et  avec du recul, les choses sont mieux expliquées. Parce que là, je trouve qu'on ne sait pas grand chose, comment ces crises de violence arrivent, à partir de quand et pourquoi et chez quels enfants, quels parents rencontrent ces difficultés...

Nous sommes d'accord, c'est un coup de glaive dans l'eau ce reportage.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 5464 messages
Devezh mat‚ 126ans
Posté(e)

C'est rare, mais j'ai pris le temps de lire toutes les interventions, ce sujet est passionnant. Je n'ai pas vu l'émission, mais visiblement, je n'ai pas loupé grand chose.

Nous avons rencontré de grosses difficultés avec notre fille, entre ses 8 ans et ses 20 ans. Nous connaissons maintenant les raisons de son comportement agressif, incohérent, de son mal être et mal vivre d'alors, et c'était vraiment très difficile à gérer. Maintenant, de la voir heureuse et épanouie, nous sommes satisfaits d'avoir tenu le coup, que notre couple ait résisté, et que nos deux enfants gardent malgré tout le souvenir d'une enfance "burlesque" mais heureuse. 

L'avantage (le mot n'est pas approprié mais je n'en trouve pas d'autre) de cette histoire, c'est qu'il nous a permis de faire le tri dans la famille et les amis. Notre fille canalisait notre énergie, et tant pis pour les cons qui ne n'ont pas compris, qu'on a fait au mieux, dans l'intérêt de notre cellule familiale. Au moins, maintenant sommes nous surs que les gens qui partagent notre vie privée sont des personnes de confiance, sur qui on a pu compter et qui savent que nous serons toujours la pour eux. 

La culpabilité revient souvent dans cet échange, elle est inévitable. Même si les parents de sont pas responsables de tout ce qui peut arriver à leurs enfants, ils s'en sentiront pourtant toujours responsables. 

Mes pensées vont vers ses familles qui ne s'en sortent pas aussi bien que la notre, quand elles éclatent, quand l'enfant doit être éloigné pour protéger les autres, car c'est l'équivalent d'une amputation : On se sépare d'un membre malade, pour que le reste du corps survive, mais le corps ne sera plus jamais entier. 

Dans l'établissement où je travaille, tous les ans nous rencontrons des cas d'enfants victimes ou agresseurs, d'enfants ou de parents en souffrance (généralement les deux en même temps). Ce qui est rassurant, c'est de constater les prises en charge de professionnels, la mise en place d'aides personnalisées, un suivi de la famille sérieux et cohérent, le but étant de maintenir l'enfant dans sa scolarité et de l'aider à s'engager vers un avenir, relativement serein. Le corps enseignant ne se limite plus au seul enseignement de son cours, il s'inclut dans ce programme personnalisé. C'est selon moi, la façon la plus efficace de veiller à ce que l'enfant ne sombre pas, plus tard, dans la délinquance ou autres déviances.

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Paul hochon Membre 2160 messages
Forumeur alchimiste‚ 44ans
Posté(e)

J'ai vu le reportage on apprend pas grand chose, la musique, les moments de fiction comme la houle avec la musique ou la petite fille qui coure dans le sable sont en trop et ne mettent aucune émotion, sinon les témoignages sont quand même poignants, des parents démunis qui finissent par détester leur enfant (un témoignae).

C'est intéressant le passage ou les parents dénoncent l'incompétence des psys et autres thérapeutes face à cette maladie, quand tu sais que les professionnels de l'enfance (juge pour enfants, assistante sociale etc..) c'est leur premier réflexe ,comme ici, dès qu'il s'agit de contredire on te balance un lien avec le rapport ou l'étude d'un psy. 

Modifié par Paul hochon
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité