Aller au contenu

« la nature, et non l’activité humaine, gouverne le climat ».

Messages recommandés

Loopy Membre 2426 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 34ans
Posté(e)

Bonjour, 

Lorsqu'on veut parler de l'impact de l'Homme sur son environnement, le premier réflexe est de parler du climat. Et voila quelque chose de bien naturel en effet car le dit climat est ce qui affecte le plus directement la vie de chacun. De canicules en catastrophes naturelles, la médiatisation du phénomène est telle qu'il éclipse en réalité la globalité des conséquences de notre activité sur l'ensemble des éléments constituants, de près ou de loin, notre environnement. Et je remercie @Répy pour ce rappel. 

Ceci étant dit, voila encore un texte qui, comme bien d'autres dans le genre, nous est proposé par d'éminents professeurs de pleins de domaines différents qui nous font des raccourcis dans tous les sens pour nous expliquer que "selon la littérature scientifique (donc, selon d'autres éminents professeurs dans pleins de domaines différents), les scientifique disent n'importe quoi". Je résume, mais c'est l'idée. Un texte qui ne peut avoir la moindre accroche a quiconque s'est déjà intéressé à la littérature scientifique car celle n'est pas, comme l'article cité le laisse entendre, un tissu d'affirmations (sans fondements).

Cependant une chose est vraie dans ce texte, et rien ne le contredit : personne n'est en mesure de réellement quantifier l'impact de l'homme sur le changement climatique (lui même clairement constaté et mesuré) que nous vivons ni même de prédire avec certitude l'avenir. A ce titre, plusieurs modèles et plusieurs scénarii existent, et franchement, c'est pas pour vous faire peur, mais peu sont optimistes. Une autre chose est certaine, l'impact de l'humain n'est pas nul, tant sur le climat que sur les autres variations inquiétantes de notre environnement (disparition de la bio diversité, amenuisement des ressources naturelles, modifications climatiques, ... ). L'activité humaine a une conséquence et certains ont voué une vie entière de travail à essayer de le quantifier (je trouve donc au passage ce texte fort irrespectueux de cela) et AUCUN ne prétend sérieusement avoir de réponse claire et définitive. Nous n'avons à disposition que des modèles, avec leurs incertitudes, avec leurs écarts, et avec leurs diversités de prédictions. 

Partant de là, le reste de cet article est très simple à résumer le climat change, mais personne ne peut démontrer que l'humain en est la principale cause (mais pour autant personne ne peut démontrer qu'il ne l'est pas). Donc dans le doute, considérons le scénario le plus optimiste : tout ceci est normal. Don't act. 

Ainsi dit, mon opinion sur ce genre de texte est assez claire j'espère... Si ce n'est pas le cas, laissez moi vous proposer une analogie. Vous vivez dans une zone inondable couverte par un barrage. Un scientifique vient vous expliquer qu'on a entendu le barrage faire des bruit inquiétants, ou au moins, étranges. Un autre, vous explique quant à lui que les modèles mécaniques décrivant les barrages sont assez limités et qu'il est impossible de dire que ces bruits sont inquiétant (même s'il ne peut pas certifier qu'ils ne le sont pas)... A votre place, j'évacuerais. Mais vous faites ce que vous voulez. 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Répy Membre 11248 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 5 minutes, Loopy a dit :

.....laissez moi vous proposer une analogie. Vous vivez dans une zone inondable couverte par un barrage. Un scientifique vient vous expliquer qu'on a entendu le barrage faire des bruit inquiétants, ou au moins, étranges. Un autre, vous explique quant à lui que les modèles mécaniques décrivant les barrages sont assez limités et qu'il est impossible de dire que ces bruits sont inquiétant (même s'il ne peut pas certifier qu'ils ne le sont pas)... A votre place, j'évacuerais. Mais vous faites ce que vous voulez. 

Et où veux-tu que l'humanité (et toute la biosphère) aille se réfugier ?

Modifié par Répy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 3525 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Répy a dit :

Et où veux-tu que l'humanité (et toute la biosphère) aille se réfugier ?

certains parlent de construire des villes sous terre avec de al lumière similaire au soleil, qu'en penses tu ?

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Condorcet Membre 2821 messages
Forumeur alchimiste‚ 61ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Répy a dit :

Et où veux-tu que l'humanité (et toute la biosphère) aille se réfugier ?

Hum, c'est une analogie au sens d'un risque très possible. Par que la destruction d'un barrage provoque une vague de 10km de haut qui va faire le tour de la terre. D'où l'évacuation inappropriée dans notre cas climatique.

C'est qu'il veut dire, c'est bien qu'on n'en soit pas tout à fait certains, au moins de son aspect quantitatif, il serait imprudent de n'en tenir aucun compte. C'est dit autrement ce que j'évoquais avec l'assurance automobile.

Et quand bien même. Réduire le CO² consiste à faire exactement la même chose que de se préparer au renchérissement de l'énergie voir à sa pénurie. On peut se moquer du CO² mais considérer que sa mesure est une mesure des économies à mettre en oeuvre.

il y a 8 minutes, azed1967 a dit :

certains parlent de construire des villes sous terre avec de al lumière similaire au soleil, qu'en penses tu ?

Que ce n'est pas le sujet et que l'erreur d'interprétation va en grossissant tel la fuite d'un barrage. ;)

Modifié par Condorcet
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2426 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 34ans
Posté(e)
il y a 28 minutes, Répy a dit :

Et où veux-tu que l'humanité (et toute la biosphère) aille se réfugier ?

Justement, nous n'avons nulle part où nous réfugier. Nous n'avons que deux choix : attendre en espérant que ça passe, ou tenter de consolider, si c'est encore possible, le barrage tout en prévoyant de changer notre stratégie du "barrage" car celui ci finira bien par craquer un jour. 

Bien sûr  ce n'est qu'un analogie, et c'est à prendre avec les distances qui s'imposent à la réalité. Dans notre cas, la réduction de l'émission de gaz à effet de serre (y compris le CO2) est un premier levier qui permet de réduire notre emprunte, mais c'est très loin d'être le seul, et c'est également très loin d'être suffisant. Si tel était le cas, nous n'aurions qu'à construire de bonne vieille centrales nucléaire partout et tout faire à l'électrique, ce serait déjà bien avancer sur ce domaine... Non, le problème est plus global et demande avant tout un modification en profondeur de notre société. Les points clefs, tu les as évoquer : c'est la consommation et la répartition des ressources sur Terre, qui sont deux marqueurs actuellement dans le rouge sur le plan écologique. Mais ces marqueurs sont très vert sur le plan économique, ce qui explique qu'on cherche beaucoup à minimiser la réalité des choses.

Quoiqu'il arrive, le monde va changer dans les générations futur. Que ça soit ou non lier à l'activité humaine, que ce soit selon un scénario plutôt optimiste ou un autre plutôt pessimiste. Nos générations actuelles vont être jugées dans l'avenir non sur ses beaux discours (ce temps est révolu) mais sur ses actes et sa capacité à entreprendre les modifications difficiles mais nécessaires qu'il va falloir consentir, à commencer par la modification de notre façon de vivre. A conditions toutefois qu'il reste quelqu'un pour juger, ce qui n'est pas gagné.

En tout cas, Aucun de nous ne pourra dire "qu'il ne savait pas". 

Modifié par Loopy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 7840 messages
Talon 1‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, juliette56 a dit :

Libre à toi de te considérer comme un animal instruit, moi je me considère comme un être humain qui, contrairement à l'animal, ne vit pas à l'instinct et en apprend tous les jours un peu plus. 

Vous avez du boulot.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pratika Membre 140 messages
Forumeur inspiré‚ 69ans
Posté(e)

Difficile parfois de se faire comprendre n'est-ce pas Répy ? Il fait si chaud que je n'ai plus la force de reprendre les arguments de la pétition des scientifiques italiens... Heureusement que tu es là !!!!

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 11248 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a une heure, Pratika a dit :

Difficile parfois de se faire comprendre n'est-ce pas Répy ? Il fait si chaud que je n'ai plus la force de reprendre les arguments de la pétition des scientifiques italiens... Heureusement que tu es là !!!!

J'ai été le premier intervenant sur ton sujet par l'effet du hasard. En revanche, depuis 18 ans que je pratique la géologie en compagnie de spécialistes, j'ai appris que le climat a toujours été très variable.

Depuis environ 70 ans le temps a été de plus en plus clément en Europe occidentale et en France en particulier. Aussi on a oublié les températures extrêmes que nous avons connues dans l'enfance et que nos parents et grands parents ont subi encore davantage que nous.

Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes dans une époque interglaciaire et que en plus nous sortons du petit âge glaciaire ( de 1600 à 1800) et que la remontée des températures en découle au moins en partie.

Mais depuis 1850 nous sommes entrés dans une civilisation industrielle qui produit massivement du CO². Puisque ce CO² est aussi le second gaz à effet de serre (après la vapeur d'eau) d'aucun accusent ce CO² comme étant le seul responsable de la remontée des températures.

Hélas pour ces simplistes, l'évolution d'un climat est un ensemble multifactoriel, ce que tentent d'expliquer les géologues qui disposent d'archives abondantes et précises.

 En France tout au moins, ne pas attribuer au CO² la totalité du réchauffement climatique est sacrilège et appelle à une "excommunication".

L'intolérance est venue polluer la réflexion. Nous sommes retournés à la période de l'Inquisition à grand renforts de médias !

"Le premier qui dit la vérité doit être exécuté"

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2426 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 15 heures, Répy a dit :

 En France tout au moins, ne pas attribuer au CO² la totalité du réchauffement climatique est sacrilège et appelle à une "excommunication".

Pardon, mais c'est faux. La plupart des gens n'accusent pas le CO2 d'être le seul responsable et la grande majorités des gens ont compris que le climat est un phénomène complexe.

Prêcher la victimisation et dénoncer la bêtise extrèmes de certains, d'un côté comme d'un autre, passe sous silence l'ampleur et la complexité des travaux entrepris pour l'étude, la modélisation et la projection du climat qui ne se limite pas bêtement à des évolutions de températures. Un point que je t'accorde toutefois, est la simplification médiatique de la chose quand il s'agit d'y apporter une réponse politique. Dans ce cas, oui, tu as raison, les choses sont présentées de manière trop simplistes afin d'en optimiser l'effet d'annonce. 

Mais en réalité, les réglementation ne concernent pas la réduction du CO2, elle concerne une limitation des gaz à effet de serre à une concentration exprimée en "équivalent CO2", source probable de beaucoup de confusion, et en tout cas, une confusion facilement exploitable par des "sceptiques" de tout bord.

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/14844/meteo_2007_59_22.pdf?sequence=1&isAllowed=y

 http://www.global-chance.org/IMG/pdf/GC24p44-49.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pratika Membre 140 messages
Forumeur inspiré‚ 69ans
Posté(e)

Loopy, nous sommes devenus tellement nombreux sur terre que l'Europe et la France peuvent faire tous les efforts qu'elles peuvent ou qu'elles veulent, cela ne servira pas à grand'chose. Nul n'a la pouvoir d'interdire aux pays émergents en cours d’industrialisation de commettre une grande partie des erreurs environnementales que nous avons nous mêmes commises au XXE siècle...

Il faut donc trouver une parade au réchauffement pour nous protéger des coups de chaleur en attendant que la planète change de programme. Quand il y aura à nouveau un refroidissement naturel de la terre, nous nous protégerons des coups de froid par d'autre parades.

Il ne faut pas se tromper de combat.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2426 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 34ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, Pratika a dit :

Loopy, nous sommes devenus tellement nombreux sur terre que l'Europe et la France peuvent faire tous les efforts qu'elles peuvent ou qu'elles veulent, cela ne servira pas à grand'chose. Nul n'a la pouvoir d'interdire aux pays émergents en cours d’industrialisation de commettre une grande partie des erreurs environnementales que nous avons nous mêmes commises au XXE siècle...

Il faut donc trouver une parade au réchauffement pour nous protéger des coups de chaleur en attendant que la planète change de programme. Quand il y aura à nouveau un refroidissement naturel de la terre, nous nous protégerons des coups de froid par d'autre parades.

Il ne faut pas se tromper de combat.

Oui, il ne faut pas se tromper de combat en effet, entre protéger un système au risque de détruire son contenant et son contenu, ou préserver le contenant et le contenu au prix d'un changement de système, le choix est vite fait. 

Si c'est pour faire dans le clicher, je peux aussi, n peut toujours se dire qu'il est inutile de faire quoique ce soit si celui d'à côté ne fait rien. Sauf que c'est faux. Il y a toujours une amorce à des changements et seuls les pays les plus industrialisés peuvent être ces amorces. Les pays en voie de développement peuvent bénéficier des technologies et des expérience que nous aurons déjà. Alors oui, ça nécessite de travailler en coopération, et non en concurrence. Ca demande de revoir complètement tous nos modèle et tout notre logiciel. On peut. Comme on peut aussi se dire que c'est perdu d'avance et alors je vous souhaite simplement de ne pas avoir d'enfant, pour leur bien. 

Maintenant mettons les chose au clair. Quand on parle de réchauffement climatique, on ne dit pas que dans 50ans il fera 40° à l'ombre en plein mois de décembre. Non, la variation globale de la température sera tellement minime par rapport aux fluctuations rapides saisonnières que nous n'en percevrons probablement pas l'effet directement. Nous percevrons les effet indirects... Et il vaudra alors mieux avoir de bonnes assurances. 

Le pire dans l'histoire, c'est que nous avons ce qu'il nous faut, dans les quantité qu'il nous faut... C'est juste une question de bon sens et de répartition. Mettez des gamins de 10ans au pouvoir dans tous les états, et le problème est résolu en 1 an... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 2536 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 08/07/2019 à 12:29, Talon 1 a dit :

Perdu. Je suis un campagnard très urbain et l'évite les jugements à l'emporte-pièce.

Il faut vous instruire davantage.

Evolution des espèces.jpg

Schéma simple mais clair.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gattaca Membre 1057 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Je crois au réchauffement climatique, mais pas entièrement loin de là causé par l'homme. Il s'avère que malheureusement ce cycle climatique correspond avec une demande accrue de besoins en ressources énergétiques, alimentaires et hydriques de l'humanité. Vraiment pas de bol comme concomitance, et comme à aucun moment il ne sera envisagé la moindre tentative de décroissance économique, à défaut d'une démographique, on est un peu dans la merde .:D

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 09/07/2019 à 13:39, Loopy a dit :

Pardon, mais c'est faux. La plupart des gens n'accusent pas le CO2 d'être le seul responsable et la grande majorités des gens ont compris que le climat est un phénomène complexe.

Prêcher la victimisation et dénoncer la bêtise extrèmes de certains, d'un côté comme d'un autre, passe sous silence l'ampleur et la complexité des travaux entrepris pour l'étude, la modélisation et la projection du climat qui ne se limite pas bêtement à des évolutions de températures. Un point que je t'accorde toutefois, est la simplification médiatique de la chose quand il s'agit d'y apporter une réponse politique. Dans ce cas, oui, tu as raison, les choses sont présentées de manière trop simplistes afin d'en optimiser l'effet d'annonce. 

Mais en réalité, les réglementation ne concernent pas la réduction du CO2, elle concerne une limitation des gaz à effet de serre à une concentration exprimée en "équivalent CO2", source probable de beaucoup de confusion, et en tout cas, une confusion facilement exploitable par des "sceptiques" de tout bord.

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/14844/meteo_2007_59_22.pdf?sequence=1&isAllowed=y

 http://www.global-chance.org/IMG/pdf/GC24p44-49.pdf

Ça c'est très malin, très "jésuite" !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 2536 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 09/07/2019 à 13:39, Loopy a dit :

Pardon, mais c'est faux. La plupart des gens n'accusent pas le CO2 d'être le seul responsable et la grande majorités des gens ont compris que le climat est un phénomène complexe.

Prêcher la victimisation et dénoncer la bêtise extrèmes de certains, d'un côté comme d'un autre, passe sous silence l'ampleur et la complexité des travaux entrepris pour l'étude, la modélisation et la projection du climat qui ne se limite pas bêtement à des évolutions de températures. Un point que je t'accorde toutefois, est la simplification médiatique de la chose quand il s'agit d'y apporter une réponse politique. Dans ce cas, oui, tu as raison, les choses sont présentées de manière trop simplistes afin d'en optimiser l'effet d'annonce. 

Mais en réalité, les réglementation ne concernent pas la réduction du CO2, elle concerne une limitation des gaz à effet de serre à une concentration exprimée en "équivalent CO2", source probable de beaucoup de confusion, et en tout cas, une confusion facilement exploitable par des "sceptiques" de tout bord.

http://documents.irevues.inist.fr/bitstream/handle/2042/14844/meteo_2007_59_22.pdf?sequence=1&isAllowed=y

 http://www.global-chance.org/IMG/pdf/GC24p44-49.pdf

C'est exact, il faut examiner l'impact climatique de l'ensemble des gaz à effet de serre qui absorbent dans l'infra rouge et donc réchauffent l'atmosphère puis les continents, puis les mers par convection (H2O, CO2, CH4, N2O, SF6, CFC, HFC, O3 ...). Mais pour la compréhension l'ensemble est converti (via le PRC de chaque molécule) en équivalent CO2 qui reste cependant le principal contributeur aux variations climatiques anthropiques.

 

Les ignorants et lobbyistes pétroliers et charbonniers climatosceptiques prolifèrent encore un peu mais leur nombre diminue fort heureusement car les faits et les mesures rétablissent la vérité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 8067 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 08/07/2019 à 21:52, Répy a dit :

J'ai été le premier intervenant sur ton sujet par l'effet du hasard. En revanche, depuis 18 ans que je pratique la géologie en compagnie de spécialistes, j'ai appris que le climat a toujours été très variable.

Depuis environ 70 ans le temps a été de plus en plus clément en Europe occidentale et en France en particulier. Aussi on a oublié les températures extrêmes que nous avons connues dans l'enfance et que nos parents et grands parents ont subi encore davantage que nous.

Il ne faut pas oublier non plus que nous sommes dans une époque interglaciaire et que en plus nous sortons du petit âge glaciaire ( de 1600 à 1800) et que la remontée des températures en découle au moins en partie.

Mais depuis 1850 nous sommes entrés dans une civilisation industrielle qui produit massivement du CO². Puisque ce CO² est aussi le second gaz à effet de serre (après la vapeur d'eau) d'aucun accusent ce CO² comme étant le seul responsable de la remontée des températures.

Hélas pour ces simplistes, l'évolution d'un climat est un ensemble multifactoriel, ce que tentent d'expliquer les géologues qui disposent d'archives abondantes et précises.

 En France tout au moins, ne pas attribuer au CO² la totalité du réchauffement climatique est sacrilège et appelle à une "excommunication".

L'intolérance est venue polluer la réflexion. Nous sommes retournés à la période de l'Inquisition à grand renforts de médias !

"Le premier qui dit la vérité doit être exécuté"

Je pense tout-à-fait gratuitement (sans connaissances précises) que l'accroissement du CO2 pourrait n'être pas pour grand chose dans le réchauffement actuel. Peut-être quelques centièmes de degrés ?!

Le fait par exemple qu'on parle en Parties Par Million est une façon de gonfler les chiffres.

On voit le CO2 passer de 300 PPM à 400, et on se dit tout de suite : 300 % ?! 400 % !!!!  c'est énorme !!!

En fait il s'agit de 0,03 et 0, 04 % de CO2...

Il se pourrait donc (c'est même vraisemblable) qu'il y ait là une forme de manipulation de l'opinion.

Une manipulation à l'échelle ... planétaire tout de même!

MAIS DANS QUEL BUT ?

On n'est pas loin du "complot", là ! J'essaie juste de comprendre.

En plus, je vois des gens plein de bonne volonté y croire dur comme fer... Ruffin, ce matin par exemple... Si c'est vraiment bidon, qu'est-ce que ça va donner tout ça... C'est triste...

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gattaca Membre 1057 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Depuis que j'ai été intrigué par quelques lectures et vidéo, j'ai cherché à en savoir davantage sur ceux qu'on appelle les climato-sceptiques, j'ai ainsi découvert qu'ils étaient très nombreux dans la sphère scientifique mondiale, qu'ils n'avaient pas beaucoup voix au chapitre, dans les grands médias notamment. En France le premier à s'être fait descendre en flammes c'est Allègre. Son bouquin est pourtant intéressant, il y répond sous forme d'interview à un journaliste qui pourtant ne lui sert pas la soupe.  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2426 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 34ans
Posté(e)

Ah bah voila. On en est au complot... 

 

Il y a 3 heures, Blaquière a dit :

Je pense tout-à-fait gratuitement (sans connaissances précises) que l'accroissement du CO2 pourrait n'être pas pour grand chose dans le réchauffement actuel. Peut-être quelques centièmes de degrés ?!

Bien, dans ce cas, peut être qu'avant de faire des conjectures sur la base de cette hypothèse, il faudrait chercher à la vérifier, qu'en pensez vous ?

Voici un premier document (tout à fait libre l'accès) qui pourrait apporter des éléments de réponses...

Cox PM, Betts RA, Jones CD, Spall SA, Totterdell IJ.. Acceleration of global
warming due to carbon-cycle feedbacks in a coupled climate model. Nature
408: 184-187

Dont je vous partage l'introduction 

Citation

The continued increase in the atmospheric concentration of carbon dioxide due to anthropogenic emissions is predicted to lead to significant changes in climate* . About half of the current emissions are being absorbed by the ocean and by land ecosystems** , but this absorption is sensitive to climate*** as well as to atmospheric carbon dioxide concentrations**** , creating a feedback loop. General circulation models have generally excluded the feedback between climate and the biosphere, using static vegetation distributions and CO2 concentrations from simple carbon-cycle models that do not include climate change6 . Here we present results from a fully coupled, three-dimensional carbon±climate model, indicating that carbon-cycle feedbacks could signi®cantly accelerate climate change over the twenty-®rst century. We ®nd that under a `business as usual' scenario, the terrestrial biosphere acts as an overall carbon sink until about 2050, but turns into a source thereafter. By 2100, the ocean uptake rate of 5 Gt C yr-1 is balanced by the terrestrial carbon source, and atmospheric CO2 concentrations are 250 p.p.m.v. higher in our fully coupled simulation than in uncoupled carbon models2 , resulting in a global-mean warming of 5.5 K, as compared to 4 K without the carbon-cycle feedback.

*. Houghton, J. T. et al. (eds) Climate Change 1995: The Science of Climate Change (Cambridge Univ.
Press, Cambridge, 1996).
**. Schimel, D. et al. in Climate Change 1995: The Science of Climate Change Ch. 2 (eds Houghton, J. T. et
al.) 65±131 (Cambridge Univ. Press, Cambridge, 1995).
***. Sarmiento, J., Hughes, T., Stouffer, R. & Manabe, S. Simulated response of the ocean carbon cycle to
anthropogenic climate warming. Nature 393, 245±249 (1998).
****. Cao, M. & Woodward, F. I. Dynamic responses of terrestrial ecosystem carbon cycling to global
climate change. Nature 393, 249±252 (1998).

Ah oui par contre, il faut lire l'anglais... Mais je vous rassure, pour tout ce qui concerne les théories complotistes à la con, c'est également recommandé car les anglophones ont une sacrés imagination dans le domaine.

Encore une fois, c'est une erreur de penser que le changement (ou réchauffement) climatique ne consiste qu'en une mesure de la température. Non, les gens ne se sont pas contenter de se balader avec un thermomètre pour mettre en évidence le phénomène...  La masse de travaux sur la question est suffisamment impressionnante, libre et facile d'accès, que j'ai encore du mal à comprendre qu'il reste du temps à perdre en conjecture. 

Des scientifiques climato-sceptiques, il y en a. Des scientifiques spécialisés dans l'étude du climat (ce qu'on appelle les "sachants" pour ce domaine), et "climato-sceptique, il y en a peut être. Mais c'est alors une infime minorité... Allègre a probablement une opinion très intéressante sur la question, mais il ne faut pas percevoir cette opinion comme un argument d'autorité car il est en dehors du domaine dans lequel il peut faire autorité.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
frunobulax Membre 7322 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 08/07/2019 à 08:24, Répy a dit :

Les journaleux font de gros titres sur l'action anthropique en ignorant des phénomènes à la fois plus anciens et plus importants.

Les "journaleux" ne font que reprendre les conclusions du GIEC.
Et envisager qu'il n'y aurait aucun géologues compétents parmi les 2.500 scientifiques participant au GIEC est hautement improbable.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité