Aller au contenu

Le fantasme de la "soumission"

Messages recommandés

Invité Isadora.
Invité Isadora. Invités 0 message
Posté(e)

C'est bien ce que je pensais, je ne vois pas vraiment de désaccord total. Juste des histoires de point de vue et de précision des conceptions. Tu as les idées plus claires que moi, je crois. 

il y a une heure, Imaginaerum a dit :

Pas toujours, il y a des soumis-es très bien dans leur peau, la soumission est avant tout un acte libérateur, de lâcher prise totale, de confiance absolue envers le dominant. Qu'il est reposant de ne plus penser, ne plus réfléchir, s'abandonner complètement. Il n'y a rien de plus beau qu'un-e soumis-e.

Si le masochisme en fait partie il faut comprendre le système douleur-plaisir et le fonctionnement du système d'endorphine.

Je suis parfaitement d'accord. C'est le principe d'une déséquilibre compensé. Quand une relation fonctionne bien, elle éponge la problématique et donc celle-ci ne s'exprime pas par quoi que ce soit de souffrant. Cela équilibre. Personnellement, je ne me sens jamais aussi équilibrée que quand je suis dans une relation qui roule. Dans les moments de ma vie où je ne peux pas compenser par ce type de relation, je trouve autre chose ou j'angoisse. 

Cependant, il n'est pas à exclure que je me trompe encore plus et que mon échantillon soit biaisé. 

Je te rejoins aussi sur la fonction reposante de ces relations. J'ai pas mal médité ces dernières années et cela m'a permis de trouver le bouton off de la pensée mais avant cela, la relation sexuelle, affective et particulièrement la relation BDSM étaient des moyens de trouver cette paix intérieure si chère, même au prix d'obnubilations et d'obsessions très coûteuses le reste du temps. (Faut dire que je suis rarement tombée sur des personnes réglo et que moi-même, j'ai mis du temps à comprendre que j'étais dans des relations BDSM… ^^)

Plus que d'accord également pour le masochisme pur, qui est lié à un fonctionnement du cerveau particulier. 

 

Citation

 

La vénération est obligatoire, c'est ce que le dominant/la domina recherche, la vénération, la confiance totale et absolu, le don de soi complet.

 

C'est d'ailleurs ce qui fait un peu peur dans le post initial de @Valona,  puisque c'est cet aspect qui semble l'attirer alors que c'est celui qui brûle le plus. Certaines relations tentent de décoller et n'y parviennent jamais ; aussi j'ai eu l'occasion de commencer à fréquenter des doms qui finalement ne me convenaient pas du tout. Il n'y a pas eu du tout de fascination, loin s'en faut. Néanmoins, techniquement, certains étaient des perles. Donc j'imagine que dans le tourisme, on peut se satisfaire de l'un sans l'autre. L'autre sans l'un en revanche… je ne sais pas. Mes expériences dans le domaine ont été dévastatrices et ont failli me coûter la vie, tant les extrémités de désir et de frustration étaient devenues insoutenables. 

 

Citation

 

La relation Dominant/soumis n'est pas dégradante. Au contraire, c'est une relation parfaite de complémentarité, chacun donnant à l'autre ce dont il a besoin dans le respect le plus total. Un dominant qui se respecte, respecte complètement son/sa soumise, sinon il risquerait de lui faire du mal physiquement ou psychologiquement. le dominant/la domina digne de ce nom prend soin de son/sa ou ses soumis-es.

 

Certains actes sont dégradants. Être attaché, non. Certes. Être giflé, déjà un peu plus. D'autres pratiques le sont clairement, dès qu'on va vers l'humiliation. Pour autant, en effet la relation n'est pas dégradante, précisément quand elle est menée avec respect. Or, dans le domaine, le respect, tout le monde en parle et tout le monde ne pratique pas. Quand c'est le cas, c'est le sub qui morfle et j'imagine que les doms ne s'en aperçoivent pas toujours. Comment avoir la certitude que l'on n'a pas dépassé les limites, nécessairement très personnelles, de l'autre ? L'enfer est pavé de bonnes intentions… et de mauvaise communication. 

 

Citation

 

Certaines études ont même démontrées que les pratiquants de BDSM vont très bien sur le plan psychologique. Mais les gens pensent qu'il faut ne pas s'aimer pour vouloir être dominé, humilié ou avoir mal tout comme on pense que les dominants sont des pervers psychopathes. Ce sont des préjugés rien de plus, des tournures d'esprits de personnes mal informées

Après dans ce domaine comme dans tous les autres, il y a des personnes fragiles et des pervers, et qu'il est plus facile de les y retrouver, mais ça ne constitue pas la majorité des pratiquants. Les dérives existent, mais une dérive ne fait pas une pratique.

 

Oui, concernant la psychopathie et la violence, j'avais lu cela aussi. Après, j'en reviens au propos que je défendais au départ. Il y a un biais selon que l'on prend les mêmes personnes au moment où elles sont investies dans une relation ou pas, au début de leur "cheminement" ou plus tard. 

Personnellement, je ne voyais pas de perversion ou de psychopathie, bien au contraire. Je pensais plus à des problèmes de dépression plus ou moins latents, à des difficultés à se sentir appartenir à un groupe (d'ailleurs, on parle de communauté BDSM, et dans toutes les communautés, on retrouve beaucoup de personnes qui ont besoin d'une thématique particulière, d'un filtre particulier pour se sentir pleinement adhérer à un groupe). Encore une fois, le BDSM me semble être une des solutions "naturelles" à des problèmes existentiels, émotionnels, relationnels, etc. C'est mieux que les anxiolytiques ou l'alcool. C'est mieux que beaucoup de choses. 

Qui plus est, une personne qui a regardé ses désirs en face, qui les explore et les assume me rassurera toujours plus que quiconque. 

J'ai l'impression qu'après avoir été initié.e à ces pratiques, quand on fait mal, on peut difficilement faire comme si on l'ignorait tout-à-fait.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 13 minutes, Isadora. a dit :

C'est bien ce que je pensais, je ne vois pas vraiment de désaccord total. Juste des histoires de point de vue et de précision des conceptions. Tu as les idées plus claires que moi, je crois. 

Je suis parfaitement d'accord. C'est le principe d'une déséquilibre compensé. Quand une relation fonctionne bien, elle éponge la problématique et donc celle-ci ne s'exprime pas par quoi que ce soit de souffrant. Cela équilibre. Personnellement, je ne me sens jamais aussi équilibrée que quand je suis dans une relation qui roule. Dans les moments de ma vie où je ne peux pas compenser par ce type de relation, je trouve autre chose ou j'angoisse. 

Cependant, il n'est pas à exclure que je me trompe encore plus et que mon échantillon soit biaisé. 

Je te rejoins aussi sur la fonction reposante de ces relations. J'ai pas mal médité ces dernières années et cela m'a permis de trouver le bouton off de la pensée mais avant cela, la relation sexuelle, affective et particulièrement la relation BDSM étaient des moyens de trouver cette paix intérieure si chère, même au prix d'obnubilations et d'obsessions très coûteuses le reste du temps. (Faut dire que je suis rarement tombée sur des personnes réglo et que moi-même, j'ai mis du temps à comprendre que j'étais dans des relations BDSM… ^^)

Plus que d'accord également pour le masochisme pur, qui est lié à un fonctionnement du cerveau particulier. 

 

C'est d'ailleurs ce qui fait un peu peur dans le post initial de @Valona,  puisque c'est cet aspect qui semble l'attirer alors que c'est celui qui brûle le plus. Certaines relations tentent de décoller et n'y parviennent jamais ; aussi j'ai eu l'occasion de commencer à fréquenter des doms qui finalement ne me convenaient pas du tout. Il n'y a pas eu du tout de fascination, loin s'en faut. Néanmoins, techniquement, certains étaient des perles. Donc j'imagine que dans le tourisme, on peut se satisfaire de l'un sans l'autre. L'autre sans l'un en revanche… je ne sais pas. Mes expériences dans le domaine ont été dévastatrices et ont failli me coûter la vie, tant les extrémités de désir et de frustration étaient devenues insoutenables. 

 

Certains actes sont dégradants. Être attaché, non. Certes. Être giflé, déjà un peu plus. D'autres pratiques le sont clairement, dès qu'on va vers l'humiliation. Pour autant, en effet la relation n'est pas dégradante, précisément quand elle est menée avec respect. Or, dans le domaine, le respect, tout le monde en parle et tout le monde ne pratique pas. Quand c'est le cas, c'est le sub qui morfle et j'imagine que les doms ne s'en aperçoivent pas toujours. Comment avoir la certitude que l'on n'a pas dépassé les limites, nécessairement très personnelles, de l'autre ? L'enfer est pavé de bonnes intentions… et de mauvaise communication. 

 

Oui, concernant la psychopathie et la violence, j'avais lu cela aussi. Après, j'en reviens au propos que je défendais au départ. Il y a un biais selon que l'on prend les mêmes personnes au moment où elles sont investies dans une relation ou pas, au début de leur "cheminement" ou plus tard. 

Personnellement, je ne voyais pas de perversion ou de psychopathie, bien au contraire. Je pensais plus à des problèmes de dépression plus ou moins latents, à des difficultés à se sentir appartenir à un groupe (d'ailleurs, on parle de communauté BDSM, et dans toutes les communautés, on retrouve beaucoup de personnes qui ont besoin d'une thématique particulière, d'un filtre particulier pour se sentir pleinement adhérer à un groupe). Encore une fois, le BDSM me semble être une des solutions "naturelles" à des problèmes existentiels, émotionnels, relationnels, etc. C'est mieux que les anxiolytiques ou l'alcool. C'est mieux que beaucoup de choses. 

Qui plus est, une personne qui a regardé ses désirs en face, qui les explore et les assume me rassurera toujours plus que quiconque. 

J'ai l'impression qu'après avoir été initié.e à ces pratiques, quand on fait mal, on peut difficilement faire comme si on l'ignorait tout-à-fait.

Il faut comprendre que la relation dominant/soumis n'est pas rattaché à une relation "affectueuse" on est sur du sexe et c'est tout, la majorité des couples BDSM ne sont pas des couples à proprement parlé et c'est là l'écueil, beaucoup de femmes sont dans cette recherche romantique du dominant amoureux, c'est une grave erreur et c'est souvent là que les femmes souffrent car elles imaginent autre chose que du sexe.

les limites ne sont pas dures à respecter car dans la pratique, un dominant respectueux fait remplir une check list qui permet au soumis de définir très exactement ce qu'il veut ou pas, et de déterminer les gestes et mots de sécurité. Un dominant ne fait pas ce qu'il veut contrairement à ce qu'on croit, il joue dans la gamme autorisé par le soumis qui peut tout arrêté s'il ne le sent pas/plus. Sinon effectivement on serait dans des dérives dangereuses.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Rapaces Membre 127 messages
Forumeur inspiré‚ 24ans
Posté(e)

Faut savoir si on cherche de la brutalité, de l'humiliation ou de la soumission.

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valona Membre 809 messages
Forumeur accro‚ 22ans
Posté(e)

Erreurs

C'est un sujet que j'ai posté par désir d'exhiber un peu de moi sur un forum public. Je n'imaginais pas que les commentaires seraient de telles qualités. C'est vraiment impressionnant. Je me sens ridicule avec mon petit fantasme de fille novice qui à tendance à ne percevoir que l'aspect "Walt Disney" de quelque chose de sérieux.  Et visiblement, il y de vrais connaisseurs.

Tout ceci m'effraie. Tout au fond de moi, il n'y a aucune "soumise" qui sommeille. Je vais donc me retirer sur la pointe des pieds et réfléchir à deux fois avant d'aborder des choses parfaitement inconnues. Il y a peut-être des domaines qu'il est impossible d'aborder avec un esprit ludique, désinvolte et "innocent". Que les gens concernés m'excusent. Je suis sincèrement désolée.

Je vais retourner à mes petits problèmes existentiels de fille curieuse et exhibitionniste. Un peu stupide devant un vaste univers de déviances sexuelles à découvrir. Mais je crois que pour ma santé mentale, (même si je suis très forte), il y a des "secteurs d'activités" que je vais soigneusement éviter. Il est préférable de rester dans les fantasmes qui m'animent et me passionnent.

Il n'y a en moi aucune "fêlure". J'ai la tête bien sur les épaules et les pieds bien sur terre. Je ne ressens aucun besoin de vivre des catharsis de cette nature. Je respecte les autres. J'ai besoin d'être respectée. Ce n'est peut-être pas dans cet univers que je pourrai évoluer en harmonie totale avec ce postulat. Je me sens infiniment plus dominante que dominée.

Néanmoins je vais prendre du plaisir à lire vos échanges, vos expériences et vos éruditions dans ce domaine. Merci...

Bisou

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sirielle Membre 4161 messages
Forumeur alchimiste‚ 33ans
Posté(e)

On peut connaître la soumission/domination (et bien d'autres pratiques) sans avoir de "fêlure" (Et sans qu'il s'agisse d'un jeu d'acteurs.). De plus aucune de ces deux attitudes n'est forcément dégradante en soi, ni l'une plus que l'autre, bien qu'elles puissent l'être toutes les deux selon ce qu'on en fait. L'obéissance/autorité ne sont affligeantes, y compris hors sexualité, que lorsqu'elles dépassent les bornes. En revanche 'l'humiliation" a systématiquement elle un aspect négatif. Donc chercher à la subir est risqué. Cependant elle n'y est pas obligatoirement liée.

Modifié par sirielle
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Valona Membre 809 messages
Forumeur accro‚ 22ans
Posté(e)

Ce post anticipe celui de "Ninie1157" intitulé "Domination Soumission".

Les intervenants y développent déjà des arguments très similaires...

Bisou

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
roro46 Membre 29 messages
Forumeur balbutiant‚ 39ans
Posté(e)

Votre envie me rappelle un récit que j'ai lu il y a quelques temps.

 

https://forum.doctissimo.fr/doctissimo/recits-erotiques/

chantage-soumission-lesbien-sujet_22146_1. sur doctissimo.htm

On y trouve des scènes humiliantes, de la frustration et de la honte et une soirée comme vous la décrivez. Evidemment tout ne vous correspondra pas mais Certaines scènes devraient vous plaire du moins je l'espère

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

  • Populaires actuellement

  • Upload d'images

    • Uploadfr est un service proposé par ForumFr, simple et gratuit, vous permettant d'héberger vos images. Si vous rencontrez le moindre soucis sur le forum, pour vos images, vous pouvez l'utiliser.
  • Nous vous invitons à découvrir les centaines de milliers de sujets existants sur LE Forum - n'hésitez pas à y participer ! L'inscription, gratuite, permet également de diminuer le nombre d'affichage de publicités. Pour cela, inscrivez-vous, ou connectez-vous.

    Bienvenue sur Forum Fr !

  • FFr Mag' 2.0

×