Aller au contenu

Gilets jaunes, Peuple et Démocratie

Messages recommandés

pila Membre 13 978 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Swannie a dit :

Donc les retraites peuvent diminuer ? 

A l'époque papier et avant que les feuilles soit pré-remplies, j'ai régulièrement fait des déclas d'impôts pour des personnes âgées, je n'ai jamais constaté des retraites en baisse.

Il y a quelque chose qui vous semble étranger de toute façon : des revenus qui n'augmentent pas; et des prix qui eux grimpent.

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
PASCOU Membre 35 612 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Le 13/04/2019 à 08:34, Maroudiji a dit :

 Tout le monde n'entend pas les choses de la même façon, c'est là une Lapalissade. L'intelligence est variable, comme l'est la sensibilité. La réalité est donc interprėtable à souhait, d'autant plus qu'elle n'est pas désirable. Ce qui est le cas beaucoup trop souvent. 
Le peuple est la notion déterminante dans la définition de démocratie, il gouverne. Or, ce qui devrait nous dessiller les yeux, c'est que ces deux mots, peuple et démocratie, sont des concepts évasifs et obscurs. En tout cas pour la grande majorité des gens qui les manient avec une nonchalance qui n'a d'égale que leur ignorance de l'histoire des régimes démocratiques et de leur face abjecte. Ils s'imaginent que la démocratie est le meilleur des gouvernements parce que né et porte en lui justice, paix et abondance. Mais le prix à payer pour jouir de ses privilèges leur échappe complètement et ils ne voient aucun intérêt à le savoir.

IMG_20190413_080038.jpg

L'esprit humain ne comprend-il que en temps de crise?

Je pense au contraire que c'est lorsqu'il comprend que la crise survient.

 

Modifié par PASCOU

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 35 612 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

l’oligarchie nait justement de l'endormissement du peuple!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 9 314 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 59 minutes, pila a dit :

Il y a quelque chose qui vous semble étranger de toute façon : des revenus qui n'augmentent pas; et des prix qui eux grimpent.

Je cherche des articles confirmant ce que vous dites, j'ai trouvé qu'il existe des disparités régionales :

"Et donc ça donne quoi en France l'évolution du revenu disponible brut en valeur? Et bien il augmente d'environ 3,4% annuellement depuis 20 ans ; heureusement d'ailleurs car avec l'augmentation de la population et l'inflation, le RDB doit augmenter sous peine de baisse systématique du pouvoir d'achat.  En 2008 par exemple, le Revenu Disponible Brut global des ménages était de 1257 mds d'euros, soit environ 20.000 euros par habitant par an. Il existe cependant de nombreuses disparités régionales; en Ile-de-France, le RDB est de 24139 euros par habitant (top région RDB), tandis qu'il n'est que de 17259 en Nord Pas-de-Calais (pire région RDB). Le salaire net représente environ 50% du RDB en France (voir graphique ci-dessous), mais les disparités sont là aussi fortes ; de 58% en Ile-de-France à seulement 39% dans le Limousin."

"Si l'on considère donc la période de 1990 à 2010, nous avons en moyenne une inflation de 1,5% par an, une hausse du nombre de ménage de 1,2% par an et une hausse du RDB total de 3,4% annuellement ; la hausse du pouvoir d'achat sur la période devrait donc être de 3,4 - 1,2 - 1,5 = 0,7% annuel. Vérifions que le Captain ne dise pas de conneries avec les chiffres officiels de l'INSEE. C'est un tout pile ! Le pouvoir d'achat des ménages a augmenté en moyenne de 0,7% par an depuis 1990"

 

http://www.economiematin.fr/news-le-pouvoir-dachat-a-t-il-vraiment-baisse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 13 978 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Swannie, j'ai perdu 15-20% de pouvoir d'achat depuis 15 ans. Je ne vous mens pas. Et combien !!! Carburant, fioul, taxe d'habitation, taxe foncière, EDF, eau... tout augmente ! Sans parler du passage à l'euro !

Quand je travaillais encore, l'augmentation générale des salaires avec notre nouveau boss était de 1% par an. Avec une augmentation des prix bien supérieure ! Les bénéfices ont fini par se faire la malle chez les investisseurs américains. Mes anciens collègues de travail ne touchent plus de prime d'intéressement. Ces mafieux en col blanc leur ont tout retiré !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 9 314 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, pila a dit :

Swannie, j'ai perdu 15-20% de pouvoir d'achat depuis 15 ans. Je ne vous mens pas. Et combien !!! Carburant, fioul, taxe d'habitation, taxe foncière, EDF, eau... tout augmente ! Sans parler du passage à l'euro !

Quand je travaillais encore, l'augmentation générale des salaires avec notre nouveau boss était de 1% par an. Avec une augmentation des prix bien supérieure ! Les bénéfices ont fini par se faire la malle chez les investisseurs américains. Mes anciens collègues de travail ne touchent plus de prime d'intéressement. Ces mafieux en col blanc leur ont tout retiré !

Je vous crois pila, je n'ai rien contre vous et suis prête à vous écouter. Il est vrai que si quelqu'un même à la retraite a besoin d'utiliser souvent son véhicule, pour peu qu'il soit chauffé au fioul habitant dans la moitié nord de la France avec eau chaude EDF, celui-là doit le sentir passer plus qu'un autre niveau dépenses.

J'ai la chance de faire partie des exonérés de la taxe d'habitation et je n'ai pas de taxe foncière n'étant pas proprio, donc pour ma part, mon pouvoir d'achat est en augmentation, puisqu'en + mon proprio vient de refaire entièrement l'isolation, avec nouvelle chaudière gaz hyper économique. Côté EDF j'ai eu le pack d'ampoules LED gratuites et là aussi, je sens la différence (j'avais des halogènes avant, ça consomme) d'autant plus que j'ai changé mon vieux frigidaire qui mine de rien consommait pas mal car trop vieux. Les énergies sont un poste à dépenses en augmentation, personne ne dira le contraire, et l'unique manière de les limiter est donc de s'en prendre aux appareils qui dépensent.

Côté professionnel, suite à la crise de 2008, plusieurs années ont suivi avec 0% d'augmentation, puis 0.5 % puis 1 %. Alors oui, ça a fait mal, mais au cas par cas, les situations peuvent être bien différentes.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 35 612 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Emmanuel Macron, fabriqué pour servir

Le candidat des médias

Le succès d’un candidat inconnu du public il y a trois ans ne s’explique pas seulement par la décomposition du système politique français. Inventeur d’une nouvelle manière de promouvoir les vieilles idées sociales-libérales qui ont valu au président François Hollande des records d’impopularité, M. Emmanuel Macron a trouvé dans les médias un solide point d’appui. Son histoire ressemble à un rêve d’éditorialiste.

par Marie Bénilde 
   
JPEG - 264.6 ko
 

Deux semaines avant le premier tour de l’élection présidentielle, en avril, M. Emmanuel Macron, 39 ans, sort avec son épouse d’une librairie du boulevard Saint-Germain ouverte tard le soir. Ils croisent des étudiants occupés à coller des affiches du leader du mouvement En marche !. La conversation s’engage sur l’absence regrettée du candidat au quartier général des « marcheurs » parisiens, et glisse sur l’affiche officielle de la campagne. Mme Brigitte Macron ne l’aime pas. Elle ne ressemble pas à son jeune époux, estime-t-elle. M. Macron en explique la raison : il a été vieilli sur la photo pour mieux suggérer une posture présidentielle.

Comme ce cliché, la candidature de M. Macron n’a-t-elle pas elle-même été façonnée par des mains expertes ? Au-delà de l’ambition, du talent, de la trajectoire de ce pur produit de l’élitisme à la française (1), les fées penchées sur le berceau du prodige n’en révèlent-elles pas davantage sur l’homme que ce qu’il dit lui-même — en particulier celles qui agitent leurs baguettes dans le monde des médias et de la communication ? M. Macron plaît à la presse et à ses dirigeants. Et pour cause : son discours libéral, europhile, atlantiste et moderniste évoque une synthèse des éditoriaux du Monde, de Libération, de L’Obs et de L’Express qu’un acteur de théâtre expérimental aurait entrepris de hurler sur scène…

C’est par l’entremise d’Henry Hermand, l’argentier des think tanks La République des idées et Terra Nova, actionnaire de référence de l’hebdomadaire Le 1 d’Éric Fottorino, que le jeune énarque a rencontré Jacques Attali. « Emmanuel Macron ? C’est moi qui l’ai repéré. C’est même moi qui l’ai inventé (2)  », affirme l’ancien conseiller de François Mitterrand et président du conseil de surveillance du site d’information Slate, qui l’a nommé en 2007 rapporteur adjoint de sa « commission pour la libération de la croissance ». Là, il siège au milieu de dix-sept patrons et anciens patrons, et remplit son carnet d’adresses. M. Pascal Houzelot, fondateur de la chaîne Pink TV, puis acquéreur de la chaîne Numéro 23 et membre du conseil de surveillance du Monde, l’invite à dîner. En 2010, ce personnage influent du Tout-Paris des médias et de la culture introduit le jeune gérant de chez Rothschild auprès des trois personnalités qui viennent de racheter le groupe Le Monde : le banquier d’affaires Matthieu Pigasse, le fondateur de Free Xavier Niel et l’ancien patron d’Yves Saint Laurent Pierre Bergé.

Les affaires du vénérable quotidien ne lui sont pas tout à fait inconnues. Quelques mois auparavant, M. Macron avait conseillé à titre gracieux la Société des rédacteurs du Monde (SRM), en quête d’investisseurs. Alors qu’ils s’apprêtaient à conclure avec le trio, les responsables de la SRM s’aperçoivent que leur ange gardien bénévole soutient en sous-main une proposition concurrente manigancée par M. Alain Minc, ancienne éminence du quotidien vespéral dont la SRM s’était débarrassée à grand-peine deux ans plus tôt. Le 3 septembre 2010, une scène burlesque se déroule avenue George-V, à Paris : Adrien de Tricornot, vice-président de la SRM, aperçoit par hasard M. Macron qui sort des bureaux de M. Minc avant de s’éclipser précipitamment. Tricornot se lance à sa poursuite dans l’immeuble. « Quand j’arrive sur le palier du dernier étage, raconte-t-il, Macron regarde ses pieds, son portable à l’oreille, et fait comme s’il ne me voyait pas. Et j’entends : “Oui, allô, c’est Emmanuel...” (...) Je me rapproche à quelques centimètres de lui, mais toujours rien… Il continue à “parler” au téléphone. Je lui tends la main et lui dis : “Bonjour Emmanuel. Tu ne nous dis plus bonjour ? Mes collègues t’attendent en bas.” J’ai senti à ce moment l’angoisse en lui. Il avait du mal à respirer. Son cœur battait à deux cents à l’heure (3).  »

Nommé secrétaire général adjoint à l’Élysée en mai 2012, l’inspecteur des finances devient la courroie de transmission entre les grandes entreprises et le pouvoir. « Emmanuel Macron est notre relais, notre porte d’entrée auprès du président », déclare M. Stéphane Richard, président-directeur général d’Orange (4). Sa nomination à Bercy en tant que ministre de l’économie, de l’industrie et du numérique, en août 2014, lui vaut une réputation de chantre de la « destruction créatrice » des emplois au profit de la transformation numérique du monde du travail. « Ce serait une grossière erreur de protéger les entreprises et les jobs existants », estime-t-il en décembre 2014, alors que les chauffeurs de taxi manifestent contre Uber. Le ministre séduit ainsi des capitalistes de la nouvelle économie, tel M. Marc Simoncini, le fondateur de Meetic, qui parle de sa rencontre avec lui comme d’une « histoire d’amour le lendemain d’un coup de foudre ». M. Niel, qui lui a fait visiter son École 42 (une école d’informatique), résume le sentiment partagé par de nombreux patrons : « Dans les bons milieux parisiens, il est adoré (…). J’aime bien Emmanuel pour son côté volontariste et libéral » (Society, mai 2016).

En janvier 2017, le coactionnaire du Monde Pierre Bergé annonçait sur Twitter son « soutien sans la moindre restriction à Emmanuel Macron ». Ces sympathies, et le trouble qu’elles suscitent chez les lecteurs, ont incité le quotidien à s’interroger le 10 mars 2017 : « Le Monde roule-t-il pour Macron ? » Non, bien sûr, répondait le médiateur, qui précisait tout de même que les chroniqueurs, eux, étaient « libres de donner leur point de vue ». Et ils ne s’en sont pas privés. Arnaud Leparmentier s’enthousiasme pour cet héritier du blairisme qui propose « la recette raisonnable cuisinée par l’économiste de centre gauche Jean Pisani-Ferry pour redresser l’État social français ». Son collègue Vincent Giret exprime sur les ondes de Radio France son admiration pour « une vision, une explication souvent brillante de la mondialisation » et pour la « cohérence » d’un projet « à la fois libéral et social ».

En couverture de Challenges, en janvier 2017, le jeune ambitieux se détachait avantageusement de ses concurrents sous le titre : « Gauches : le boulevard fait à Macron ». Le soutien inconditionnel de l’hebdomadaire, notamment par les plumes de Maurice Szafran et de Bruno-Roger Petit, a exaspéré même les salariés. Le 16 mars, un communiqué de la société des journalistes appelait à plus de retenue vis-à-vis de l’homme qui, le 13 avril, en pleine campagne électorale, était l’invité vedette du second « sommet des start-up » organisé par le magazine. Le propriétaire du titre, M. Claude Perdriel, voit dans M. Macron un nouveau Pierre Mendès-France.

Les rapports du candidat d’En marche ! avec un autre magnat des télécommunications et des médias, M. Patrick Drahi (SFR, BFM TV, RMC, Libération, L’Express), interrogent. En 2014, lorsqu’il était ministre de l’économie, M. Arnaud Montebourg avait déclenché une enquête fiscale sur cet industriel qui avait domicilié sa résidence en Suisse et ses participations personnelles dans un paradis fiscal (Guernesey). À son arrivée à Bercy, M. Macron s’est montré plus conciliant. M. Drahi a ainsi pu racheter SFR à Vivendi sans avoir à rapatrier ses avoirs en France, comme l’avait exigé M. Montebourg. Et si, l’année suivante, le ministre n’a pas favorisé l’offre de reprise de Bouygues Telecom par SFR pour 10 milliards d’euros, c’est qu’il savait le dossier explosif : la société dirigée par M. Martin Bouygues, actionnaire de TF1, avait pour conseil la banque Rothschild. M. Didier Casas, directeur général adjoint de Bouygues Telecom, a d’ailleurs rejoint en janvier 2017 l’équipe de campagne du candidat Macron.

« J’arrive tout auréolé d’une réputation qui m’est faite par la presse », constatait ce dernier en prenant ses fonctions à Bercy (5). Le ministre collait en effet à la vision « moderne » de la politique que s’ingénient à promouvoir nombre d’éditocrates. Après « La bombe Macron » en septembre 2014, L’Express inaugurait sa nouvelle formule, en mars 2016, avec ce titre : « Macron : “Ce que je veux pour 2017” ». « C’est lui qui incarne le plus l’esprit de réforme en France aujourd’hui, avec modernité », insistait Christophe Barbier, directeur du magazine. Le même mois, alors que l’intéressé n’avait toujours pas créé son mouvement politique, L’Obs titrait : « La fusée Macron : son plan secret pour 2017 ». Cinq autres « unes » devaient ensuite rappeler aux lecteurs l’actualité du candidat d’En marche !. Le 20 avril 2017, le directeur de la rédaction du magazine, Matthieu Croissandeau, abat son jeu dans un éditorial intitulé « Pourquoi Macron » : « Il a su, mieux que personne dans cette campagne, incarner à la fois un projet, un élan, un espoir de renouvellement et une volonté de rassemblement. »

Un peu plus à droite, Le Point a multiplié les couvertures : « Et pourquoi pas lui ? », « L’homme qui dérange », « Qui a peur des libéraux ? » ou « Ce qu’il a dans la tête ». Même Le Figaro, officiellement champion de M. François Fillon, a laissé passer des commentaires élogieux. « D’avoir un président de la République qui a 39 ans dans un pays comme le nôtre qui a toujours une espèce de prévention vis-à-vis de la jeunesse, se risque le directeur adjoint de la rédaction Yves Thréard sur France 2 (16 avril), ça va changer pas mal de choses. Cela changerait l’image de la France à l’extérieur, qui serait complètement renouvelée. » Le politiste Thomas Guénolé parle de « matraquage médiatique pour vendre la marque Macron à l’électorat ». Sur la foi des chiffres du cabinet Dentsu Consulting, il constate qu’entre le 1 er avril et le 30 septembre 2016 le candidat d’En marche ! a bénéficié de 42 % des parts de voix dans les médias, alors qu’il n’atteignait que 17 % sur les réseaux sociaux (6). Le 21 février 2017, l’hebdomadaire Marianne a ainsi calculé qu’en quatre mois BFM TV avait retransmis quatre cent vingt-six minutes de discours de M. Macron au cours de ses meetings, contre quatre cent quarante minutes pour ses quatre principaux adversaires réunis. Faut-il y voir un lien avec la présence de M. Bernard Mourad, ancien dirigeant d’Altice Media Group, l’actionnaire de BFM TV, dans l’équipe de campagne du candidat d’En marche ! ?

Certes, la nouveauté en politique suscite la curiosité et fait vendre. Mais propulser la « fusée Macron » au firmament exigeait un carburant autrement plus efficace que les éloges conjugués de Maurice Szafran et Matthieu Croissandeau. Ce puissant moteur auxiliaire, ce fut la presse people. En avril 2016, au moment du lancement d’En marche !, Paris Match titre en « une » : « Ensemble sur la route du pouvoir. Brigitte et Emmanuel Macron », avec les confidences de madame « en exclusivité ». Même si le ministre a dit ensuite « regretter » cette couverture — néanmoins suivie de beaucoup d’autres —, l’histoire de l’ancienne professeure tombée amoureuse de son élève de vingt ans son cadet est une mine pour les gazettes. Le couple Macron travaille avec Bestimage, une importante agence de photographies de célébrités créée par la cofondatrice du site PurePeople, Mme Michèle Marchand. L’homme politique comprend très vite qu’il a « peu de temps pour accroître sa notoriété ». Entre octobre 2014 et février 2015, la proportion de Français qui ne le connaissaient pas a chuté de 47 % à 18 %, selon l’IFOP (7). Par sa mise en récit, la presse people véhicule puis conforte l’idée d’un Macron transgressif, différent, décidé à aller jusqu’au bout de son projet, quitte à déplaire. C’est aussi le moment où son épouse arbore sur les clichés des robes de Louis Vuitton, la marque dirigée par son amie Delphine Arnault, fille de M. Bernard Arnault, le patron du groupe de luxe LVMH. En juillet 2016, M. Yannick Bolloré, président-directeur général de Havas et membre du conseil de surveillance de Vivendi, assiste à un meeting parisien de l’idole des magazines.

Au sein du groupe Lagardère — dont le propriétaire, M. Arnaud Lagardère, a décidé le 20 avril de prendre directement les rênes —, M. Macron peut aussi compter sur Le Journal du dimanche, qui, après avoir successivement chéri MM. Manuel Valls et François Fillon, a fini en mars 2016 par changer de champion. Le candidat d’En marche ! a eu le privilège d’imaginer ses cent premiers jours à l’Élysée dans une interview sobrement intitulée « Moi président ». Un prêté pour un rendu ? En 2013, M. Lagardère avait profité des lumières d’un jeune secrétaire général adjoint de l’Élysée pour réussir sa sortie du groupe EADS dans les meilleures conditions — et avec une plus-value de près de 1,8 milliard d’euros (8). Quelques années plus tôt déjà, le banquier d’affaires de Rothschild avait brièvement joué les intermédiaires pour tenter de vendre la branche internationale des magazines du groupe.

Mais l’avantage accordé par la presse à M. Macron tient moins à ce qui se dit qu’à ce qui se tait. Dans le domaine des « affaires » — les 120 000 euros de frais de bouche à Bercy, l’impôt sur la fortune ou l’évaluation de son patrimoine révélés par Le Canard enchaîné —, la clémence à l’endroit d’« E. M. » est d’autant plus éclatante qu’elle contraste avec le pilonnage subi par ses rivaux lorsqu’ils sont pris en faute.

« Posez-vous la question : pourquoi ces heures et ces heures de télévision en direct ? Pourquoi ces couvertures de magazines, pourquoi ces pages et ces pages autour de photographies ou d’histoires assez vides ? », s’interrogeait le centriste François Bayrou sur BFM TV le 7 septembre 2016, avant son ralliement à M. Macron, qu’il qualifiait alors d’« hologramme ». « Il y a là une tentative qui a déjà été faite plusieurs fois de très grands intérêts financiers et autres qui ne se contentent plus d’avoir le pouvoir économique. » Le ministre Macron, qui, en octobre 2014, estimait que la « maladie de la France » était « celle des intérêts particuliers constitués », aurait presque pu approuver…

https://www.monde-diplomatique.fr/2017/05/BENILDE/57494

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 2 205 messages
Devezh mat‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Blaquière a dit :

Qué ? Source ? Je te le dis ! Tu me fais pas confiance ?

On en est assez étonnés ! A l'arrivée, il lui manque 150 euros. Point final !

 

Ce n'est plus 200 ? même pour 150, pour ma part, je ne le crois pas, sauf si tu me prouves le contraire.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 473 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, soisig a dit :

Ce n'est plus 200 ? même pour 150, pour ma part, je ne le crois pas, sauf si tu me prouves le contraire.

 

200 ? qui a dit 200 ? J'ai dit autour de 1000. Et 1050 c'est autour de 1000 par rapport à 1200 !

Et pourquoi que je serais tenu de prouver quoi que ce soit à un... affabulateur : Un MENTEUR, UN MACRONISTE ?

Guillotine ! :smile2:

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 2 205 messages
Devezh mat‚
Posté(e)
Il y a 6 heures, Blaquière a dit :

Je confirme ! Ma belle-mère, 98 ans pour une retraite au départ de 1200 euros, en arrive aujourd'hui autour de 1000 ! On pourrait l'achever ? ça ferait des économies pour le pays !

:smile2::smile2::smile2:

Compte là dessus !

 

il y a 52 minutes, Blaquière a dit :

200 ? qui a dit 200 ? J'ai dit autour de 1000. Et 1050 c'est autour de 1000 par rapport à 1200 !

Et pourquoi que je serais tenu de prouver quoi que ce soit à un... affabulateur : Un MENTEUR, UN MACRONISTE ?

Guillotine ! :smile2:

 

Affabulateur ? en tous les cas, peu crédible ... :o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 473 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 12 heures, soisig a dit :

 

Affabulateur ? en tous les cas, peu crédible ... :o°

c'est un vrai mystère la mauvaise foi. Bien sûr j'exagère un peu, ou plutôt j'arrondis Mais 150 euro c'est pas rien comme diminution. Or c'est cette diminution qui est nié. Dans quel but ?

"Il est minuit brave gens tout est calme, dormez en paix !"

En vérité, tous les samedis, ça n'est pas vrai que les gilets Jaunes manifestent : ça n'est qu'une illusion. C'est l'effet d'un complot ! Un complot médiatique probablement...

(Et c'est pas le seul ! La semaine dernière j'ai entendu qq'un de la majorité actuelle nous expliquer qu'il fallait absolument défendre l'Europe parce que Les américains, les russes, les chinois, les indiens... le monde entier veut son démantèlement... Si c'est pas un complot, ça...)

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soisig Membre 2 205 messages
Devezh mat‚
Posté(e)
il y a 50 minutes, Blaquière a dit :

c'est un vrai mystère la mauvaise foi. Bien sûr j'exagère un peu, ou plutôt j'arrondis Mais 150 euro c'est pas rien comme diminution. Or c'est cette diminution qui est nié. Dans quel but ?

"Il est minuit brave gens tout est calme, dormez en paix !"

En vérité, tous les samedis, ça n'est pas vrai que les gilets Jaunes manifestent : ça n'est qu'une illusion. C'est l'effet d'un complot ! Un complot médiatique probablement...

(Et c'est pas le seul ! La semaine dernière j'ai entendu qq'un de la majorité actuelle nous expliquer qu'il fallait absolument défendre l'Europe parce que Les américains, les russes, les chinois, les indiens... le monde entier veut son démantèlement... Si c'est pas un complot, ça...)

Ben oui, tu exagères, d'autant que même 150€, tu n'as pas pu nous le justifier. Personne à part ta belle mère n'a perdu 150€ de retraite, comme ça, sans raison ...

Ensuite quel rapport avec des gilets jaunes qui se font remarquer tous les week-end ? Ce qui est relevé, c'est leur nombre et ce qu'ils ont cassé... C'est tout, eux aussi ont perdu toute crédibilité.

Enfin, quel rapport entre ta belle mère, les jaunes et un mec qui défend l'Europe ? :mef2:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 4 195 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

 Il faut ne pas avoir de cœur pour déclarer être heureux chez soi quand de sa fenêtre la multitude de ses semblables vit dans l'indigence ou la misère.

Bizzare. C'est moi qui a écrit cela l'année dernière sur ce forum dans un sujet que j'avais intitulé La vie est belle.

J'écris "bizarre" parce qu'à lire les contributions ici, chacun ne voit pas la même réalité sociale de sa fenêtre. 

Pourquoi bizarre puisque ce phénomène je l'ai déjà mentionné dans l'introduction de ce fil ? 

N'ai je pas débuté un autre fil dans lequel je disais où j'ai voulu dire que la vie, les gens, le monde, etc, sont de nature irrationnelle ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 9 314 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 13 minutes, Maroudiji a dit :

Il faut ne pas avoir de cœur pour déclarer être heureux chez soi quand de sa fenêtre la multitude de ses semblables vit dans l'indigence ou la misère.

C'est un jugement général, sans connaître la vie des gens concernés au cas par cas, ce qu'ils ont fait et ce qu'ils font, que de déclarer qu'ils n'ont pas de coeur en se déclarant heureux. On peut justement s'y déclarer par comparaison avec les malheureux, ceux qui vivent dans l'indigence ou la misère, sans pour autant y être indifférent.

D'autant plus sur un forum, dévoiler sa vie privée se retourne vite contre son auteur.

Je me souviens d'un topic où j'avais proposé les "hôtels du coeur" en complément des "restos du coeur", l'idée n'a pas séduit mais je n'y ai pas renoncé pour autant.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 473 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, soisig a dit :

Ben oui, tu exagères, d'autant que même 150€, tu n'as pas pu nous le justifier. Personne à part ta belle mère n'a perdu 150€ de retraite, comme ça, sans raison ...

Ensuite quel rapport avec des gilets jaunes qui se font remarquer tous les week-end ? Ce qui est relevé, c'est leur nombre et ce qu'ils ont cassé... C'est tout, eux aussi ont perdu toute crédibilité.

Enfin, quel rapport entre ta belle mère, les jaunes et un mec qui défend l'Europe ? :mef2:

Plus (+) @Swannie Mais qu'est-ce que vous avez toutes les deux contre moi ? Mais je vous aime, moi ! Je ne suis que douceur que gentillesse, qu'AMOUR !

Certes, j'ai l'esprit très vif et vous avez de la peine à me suivre... Mais si vous voulez, EN PRIVÉ  je peux tous vous expliquer !  :smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 9 314 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 30 minutes, Blaquière a dit :

Plus (+) @Swannie Mais qu'est-ce que vous avez toutes les deux contre moi ?

J'aimerais bien savoir lequel de mes propos te fait dire ça, je viens de relire les 2 pages sans trouver ce qui te motive à l'écrire.

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 4 195 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 16 heures, Swannie a dit :

C'est un jugement général, sans connaître la vie des gens concernés au cas par cas, ce qu'ils ont fait et ce qu'ils font, que de déclarer qu'ils n'ont pas de coeur en se déclarant heureux. 

Évidemment que c'est un jugement général, comment peut-il en être autrement ? 

C'est aussi une métaphore. Car de ma fenêtre, habituellement j'ai de belles vues. (en ce moment, le soir)*

Ce qui est bizarre (parce que j'ai utilisé cet adjectif), c'est que je ne dis rien de nouveau (je radote, me reprochait l'autre), je ne fais que répéter mon point de vue de la fenêtre sous un autre angle. Que la vie n'est pas belle, dans ce cas. Quelqu'un ici, ddm pour ne pas le citer, me ridiculisait parce que mes propos à prétention philosophique n'étaient que du badinage.

Cependant, j'ai une philosophie. C'est celle que je déroule lors de mes contributions sur ces forums, en science ou en philo.

Dans celle-ci j'essaye (encore une énième fois) d'attirer l'attention sur le concept de démocratie et de peuple. L'as-tu remarqué ? Et je développe l'idée que tant que nous ne serons pas au clair par rapport à eux, nos progrès ne peuvent pas l'être. Après tout, nous sommes en philosophie, n'est-ce pas ? 

IMG_20190411_190255.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
sagaidatch Membre 155 messages
Forumeur inspiré‚ 46ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Maroudiji a dit :

Évidemment que c'est un jugement général, comment peut-il en être autrement ? 

C'est aussi une métaphore. Car de ma fenêtre, habituellement j'ai de belles vues. (en ce moment, le soir)*imageproxy.php?img=&key=37ea7d8334890f7b

Ce qui est bizarre (parce que j'ai utilisé cet adjectif), c'est que je ne dis rien de nouveau (je radote, me reprochait l'autre), je ne fais que répéter mon point de vue de la fenêtre sous un autre angle. Que la vie n'est pas belle, dans ce cas. Quelqu'un ici, ddm pour ne pas le citer, me ridiculisait parce que mes propos à prétention philosophique n'étaient que du badinage.

Cependant, j'ai une philosophie. C'est celle que je déroule lors de mes contributions sur ces forums, en science ou en philo.

Dans celle-ci j'essaye (encore une énième fois) d'attirer l'attention sur le concept de démocratie et de peuple. L'as-tu remarqué ? Et je développe l'idée que tant que nous ne serons pas au clair par rapport à eux, nos progrès ne peuvent pas l'être. Après tout, nous sommes en philosophie, n'est-ce pas ? 

IMG_20190411_190255.jpg

Vous prenez à rebours toutes les conventions. Sans doute est-ce pour cela que certains tentent de vous ridiculiser. Mais vos avis et pensées permettent de penser différemment ou d'ouvrir d'autres champs à nos pensées.

Je pense qu'il est possible d'être heureux malgré la souffrance qui nous entoure. Il me semble que, ce qui vous choque, c'est plutôt l’indifférence des personnes qui se disent heureuses face à ceux qui souffrent. Parfois c'est pire que de l'indifférence, c'est carrément des condamnations.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 9 314 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Maroudiji a dit :

Évidemment que c'est un jugement général, comment peut-il en être autrement ? 

C'est aussi une métaphore. Car de ma fenêtre, habituellement j'ai de belles vues. (en ce moment, le soir)*imageproxy.php?img=&key=37ea7d8334890f7b

Ce qui est bizarre (parce que j'ai utilisé cet adjectif), c'est que je ne dis rien de nouveau (je radote, me reprochait l'autre), je ne fais que répéter mon point de vue de la fenêtre sous un autre angle. Que la vie n'est pas belle, dans ce cas. Quelqu'un ici, ddm pour ne pas le citer, me ridiculisait parce que mes propos à prétention philosophique n'étaient que du badinage.

Cependant, j'ai une philosophie. C'est celle que je déroule lors de mes contributions sur ces forums, en science ou en philo.

Dans celle-ci j'essaye (encore une énième fois) d'attirer l'attention sur le concept de démocratie et de peuple. L'as-tu remarqué ? Et je développe l'idée que tant que nous ne serons pas au clair par rapport à eux, nos progrès ne peuvent pas l'être. Après tout, nous sommes en philosophie, n'est-ce pas ? 

Si déjà, les gens composant le peuple se comportaient en citoyens, le concept de démocratie et de peuple, nous pourrions en parler plus avant. Rien que ça, si c'était mis en oeuvre par tous au quotidien :

"Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui : ainsi, l'exercice des droits naturels de chaque homme n'a de bornes que celles qui assurent aux autres Membres de la Société la jouissance de ces mêmes droits. Ces bornes ne peuvent être déterminées que par la Loi".

Ce qui est choquant à mes yeux, comme évoqué dans le post précédant par sagaidatch, c'est l'indifférences des personnes qui se déclarent heureuses face à la l'indigence et à la misère humaine au pied de leurs propres portes. Quand on ne possède rien en propre, difficile de faire plus que de se priver soi-même de ce qui nous est nécessaire lorsque nous sommes mis face à cela, mais j'ignore comment se sentent dans leurs têtes ceux qui possèdent, peu ou beaucoup, 

Etre heureux consiste à se sentir bien dans sa tête, dans son coeur, son âme, nous pouvons l'être même enfermés dans une prison obscure, dès lors que notre conscience est en paix, parfaitement en paix, se disant : tout ce que je pouvais faire, je l'ai fait, par rapport à notre prochain.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
juliette56 Membre 674 messages
Forumeur forcené‚
Posté(e)
Il y a 23 heures, Maroudiji a dit :

 Il faut ne pas avoir de cœur pour déclarer être heureux chez soi quand de sa fenêtre la multitude de ses semblables vit dans l'indigence ou la misère.

 

Pour ma part, je vis en France, donc je ne vois pas l'indigence et la misère dans mon pays. Par contre, quand je suis allée en Inde, la je l'ai vue, la il y a vraiment des raisons de se plaindre.

il y a 11 minutes, Swannie a dit :

Si déjà, les gens composant le peuple se comportaient en citoyens, le concept de démocratie et de peuple, nous pourrions en parler plus avant. Rien que ça, si c'était mis en oeuvre par tous au quotidien :

"Art. 4. La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui

 

Nous en avons la brillante démonstration avec le peuple jaune qui ne respecte ni la démocratie, ni le bien d’autrui.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité