Aller au contenu

Le corps serait-il une deuxième conscience ?

Messages recommandés

Blaquière Membre 7 240 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 19 heures, Dompteur de mots a dit :

On peut définir la conscience comme l'ensemble des processus mentaux qui ont lieu à la rencontre des impératifs du corps et de ceux de l'environnement de la collectivité humaine.

J'ai faim ? Si j'étais un animal, je ne ferais que manger la première chose que j'aperçois. Peut-être que je grognerais un peu pour repousser mes concurrents, peut-être que je partagerais un peu avec ma progéniture, tout au plus.

En ma qualité d'humain, je suis soumis à une foule d'inhibitions, de rituels et de stimulations d'une nature autre que nutritionnelle: je dois manger comme on me l'a appris, je suis influencé dans mes choix de nourriture par la publicité, je peux choisir mes aliments en veillant à ce qu'ils inscrivent dans le choix de mon style de vie, il se peut que j'aie à faire une prière avant de manger, etc.

Bref, la vie humaine provoque chez chacun de nous une sorte de schisme intérieur entre notre être spontané et l'espèce de personnage dont la vie collective nous force à endosser le costume. La conscience est donc en quelque sorte l'éternelle discussion qui a lieu en nous-mêmes et avec les autres en vue de trouver notre zone de confort.

Lorsque l'on parle de l' "aliénation moderne", il s'agit essentiellement du fait que dans la vie tardive de la civilisation, les pressions collectives sont si fortes sur les individus qu'ils finissent par en oublier leur être profond pour s'identifier à leur seul costume. Bref, il deviennent des pantins, des hommes sans substance. C'est ce phénomène que Freud a voulu mettre au jour en parlant de l'inconscient. Son échec consiste en ce que la psychanalyse a fini par devenir une couche collective de plus pour étouffer l'être profond.

C'est aussi de cela dont parle Nietzsche lorsqu'il exhorte les hommes à plonger dans leur solitude et à devenir hypocrites: pour prévenir l'aliénation totale de l'humanité, il construit une philosophie du retour à l'être profond, et veut changer le regard que nous portons sur notre costume: notre costume n'est pas ce que nous sommes vraiment dit-il, et aussi nous ne devons pas nous y identifier; nous devons plutôt le porter hypocritement, comme un moyen nécessaire à la vie, mais non comme une fin en soi.

Pour un homme qui pense comme Nietzsche, le corps n'est pas une deuxième conscience. C'est la seule.

Pas mieux ! Mais on tombe sur ce paradoxe que la seule vraie conscience est... inconsciente ! (Au sens où nous comprenons conscience et inconscience) Notre vocabulaire, nos concepts, nos esprits sont trop étroits alors ?...

J'en reviens à mon idée que quand on l'a épluché de toutes ses "fausses couches" (!:)) On risque de découvrir que notre être profond, mis à part notre corps, n'existe pas ou n'est rien...

Mais l'idée que notre "être profond" ne peut être qu notre corps me va ! Un "existant brut", un "vivant brut". En deçà de toute symbolique. Tout la construction humaine reste à mettre en place au dessus. hypocritement. Garder à l'esprit (je n'ose pas dire conscience !)  la nature, l'existence de cette hypocrisie inévitable (comme tu dis, avec Nietzsche), est la seule voie qui semble acceptable...

Finalement notre "moi profond" n'a pas à être conscient : il n'est pas une représentation mais un en soi, il lui suffit d'exister, de vivre. Et il n'y a pas besoin d'une grande recherche pour trouver notre moi profond. On l'a sous les yeux! Il suffit d'un miroir... (sans chercher à finasser en disant qu'il y s'agit d'une image inversée !)

L'idée est intéressante de l'hypocrisie considérée comme une qualité ! C'est là que Nietzsche (et toi !) vous vous amuser Puisqu'on est contraint de jouer un rôle, soit on en a conscience et on est hypocrite, soit on n'en a pas conscience et on est juste...con !

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
BELUGA Membre 3 151 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 23 heures, Fraction a dit :

Je connais un remède pour déboucher les synapses.

C'est une équation différentielle :

"Si le cerveau était suffisamment simple pour que nous le comprenions, nous serions si simples d'esprit que nous ne le comprendrions pas."

Lyall Watson

Vous m'en voulez personnellement ??:)

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Fraction Membre 306 messages
Forumeur survitaminé‚ 42ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, BELUGA a dit :

Vous m'en voulez personnellement ??:)

Bonjour,

Détendez-vous, laissez-vous faire.

Ça surprend un peu au début, mais ça ne fait pas mal. :)

Cordialement, Fraction

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
Il y a 8 heures, Blaquière a dit :

Je n'ai pas très bien compris cette phrase, tu affirmes que le corps n'est pas une deuxième conscience mais il en serait doté d'une quand même ? :hu:

 

Niou m'a posé la même question, je recopie donc la réponse que je lui ai faite :

"Le corps (y compris le cerveau) est matière non consciente, l'esprit et l'âme ne sont pas matière, ils sont la vie, ce qui animent cette matière, la rendant consciente et vivante.

Tu peux imager de la manière suivante : si tu as une calèche (la matière, le corps) mais pas de cocher (ton esprit, toi)  ni de cheval (ton âme) pour faire rouler la calèche, elle demeurera sans mouvement, inerte. Avec toi en cocher (esprit) et ton cheval (âme) guidé consciemment, elle roulera. 

L'habitacle de l'esprit par lequel circulent les pensées, c'est le cerveau, le cerveau ne pense pas par lui-même mais par son esprit, le principe de la pensée.

Donc le corps n'est pas une deuxième conscience, il est la matière animée par ce qui le rend vivant."

Si j'ai pris l'exemple d'une calèche guidée par un cocher auquel obéit le cheval (logiquement), c'est à cause des 2 principes de vie en l'être humain : l'esprit (incluant sa conscience) et son âme.

 

Il y a 8 heures, Blaquière a dit :

 

J'en reviens à mon idée que quand on l'a épluché de toutes ses "fausses couches" (!:)) On risque de découvrir que notre être profond, mis à part notre corps, n'existe pas ou n'est rien...

 

Détrompez vous, bien au contraire, pensez à "connais-toi toi-même".

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 240 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Swannie a dit :

Détrompez vous, bien au contraire, pensez à "connais-toi toi-même".

effectivement, c'est mon défaut : je parle chinois...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 240 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, Swannie a dit :

 

Niou m'a posé la même question, je recopie donc la réponse que je lui ai faite :

"Le corps (y compris le cerveau) est matière non consciente, l'esprit et l'âme ne sont pas matière, ils sont la vie, ce qui animent cette matière, la rendant consciente et vivante.

Tu peux imager de la manière suivante : si tu as une calèche (la matière, le corps) mais pas de cocher (ton esprit, toi)  ni de cheval (ton âme) pour faire rouler la calèche, elle demeurera sans mouvement, inerte. Avec toi en cocher (esprit) et ton cheval (âme) guidé consciemment, elle roulera. 

L'habitacle de l'esprit par lequel circulent les pensées, c'est le cerveau, le cerveau ne pense pas par lui-même mais par son esprit, le principe de la pensée.

Donc le corps n'est pas une deuxième conscience, il est la matière animée par ce qui le rend vivant."

Si j'ai pris l'exemple d'une calèche guidée par un cocher auquel obéit le cheval (logiquement), c'est à cause des 2 principes de vie en l'être humain : l'esprit (incluant sa conscience) et son âme.

 

Détrompez vous, bien au contraire, pensez à "connais-toi toi-même".

Swannie, je t'en supplie ! Arrête de dire n'importe quoi ! Pitié ! Je t'aime bien, mais il faut que tu fasses un effort de rationalité...

"l'esprit et l'âme ne sont pas matière, ils sont la vie, ce qui animent cette matière, la rendant consciente et vivante" : tu inventes, là, tu inventes !

C'est l'inverse !  Ce n'est pas l"esprit, l'âme la vie qui animent la matière, mais la matière qui s'organise un peu au hasard,  un peu par élimination de ce qui ne peut pas marcher, qui fabriquent la vie, et l'esprit. Pourquoi tu veux mettre du magique là dedans ! Ça tomberait du ciel tout ficelé ?! On le voit tous les jours qu'il y a des trucs qui marchent mal... Les frênes ont bêtement fait des pousses parce qu'il faisait un peu chaud, il croyaient que c'était arrivé, et paf ! ça a gelé ! Même moi qui ne suis pas très malin, je savais que l'hiver n'était pas fini ! Les frênes sont cons. Si c'est un esprit qui a imaginé ça, il est C... aussi. La seule solution, c'est que ça essaie, ça tente... parce que ça n'est pas intelligent du tout. Si ça tombe, bien, c'est bon, si non,., ça recommence ! Avec des milliards de trucs un peu nuls, il finit toujours par rester quelque chose. Tiens, ce quelque chose, tu l'appelles notre âme. C'est génial ! Et en même temps c'est pas grand chose... C'est juste une représentation du monde. Un miroir. Un reflet qui compte pour du beurre.

Apprends l'hypocrisie ! Sans elle tu n'aurais qu'une parodie de conscience...

Efface tout ! Et reprends tout à zéro !

Le corps ou le cerveau ne sont pas des "habitacles" : c'est eux qui PRODUISENT la vie et la pensée... C'est pas difficile à constater : seul leur relatif bon fonctionnement les permettent.. Quand ils ne marchent plus, y'a plus !

 

 

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 29 minutes, Blaquière a dit :

Swannie, je t'en supplie ! Arrête de dire n'importe quoi ! Pitié ! Je t'aime bien, mais il faut que tu fasses un effort de rationalité...

"l'esprit et l'âme ne sont pas matière, ils sont la vie, ce qui animent cette matière, la rendant consciente et vivante" : tu inventes, là, tu inventes !

C'est l'inverse !  Ce n'est pas l"esprit, l'âme la vie qui animent la matière, mais la matière qui s'organise un peu au hasard,  un peu par élimination de ce qui ne peut pas marcher, qui fabriquent la vie, et l'esprit. Pourquoi tu veux mettre du magique là dedans ! Ça tomberait du ciel tout ficelé ?! On le voit tous les jours qu'il y a des trucs qui marchent mal... Les frênes ont bêtement fait des pousses parce qu'il faisait un peu chaud, il croyaient que c'était arrivé, et paf ! ça a gelé ! Même moi qui ne suis pas très malin, je savais que l'hiver n'était pas fini ! Les frênes sont cons. Si c'est un esprit qui a imaginé ça, il est C... aussi. La seule solution, c'est que ça essaie, ça tente... parce que ça n'est pas intelligent du tout. Si ça tombe, bien, c'est bon, si non,., ça recommence ! Avec des milliards de trucs un peu nuls, il finit toujours par rester quelque chose. Tiens, ce quelque chose, tu l'appelles notre âme. C'est génial ! Et en même temps c'est pas grand chose... C'est juste une représentation du monde. Un miroir. Un reflet qui compte pour du beurre.

Apprends l'hypocrisie ! Sans elle tu n'aurais qu'une parodie de conscience...

Efface tout ! Et reprends tout à zéro !

Le corps ou le cerveau ne sont pas des "habitacles" : c'est eux qui PRODUISENT la vie et la pensée... C'est pas difficile à constater : seul leur relatif bon fonctionnement les permettent.. Quand ils ne marchent plus, y'a plus !

 

 

Rien qu'en écrivant ça, je te cite, tu fermes le dialogue "Swannie, je t'en supplie ! Arrête de dire n'importe quoi ! Pitié ! Je t'aime bien, mais il faut que tu fasses un effort de rationalité..."

Ta phrase signifie : tais toi car tu as tort, et écoute moi car j'ai raison. Ben non, ça ne marche pas comme ça dans la réalité.

Je n'invente rien, connais toi toi-même, et tu le sauras. Tu sauras que sans esprit et sans âme ton corps est mort, ce n'est donc pas la matière qui le fait vivre mais l'inverse, l'esprit et l'âme. D'ailleurs, la matière ne s'auto-créée pas, elle est créée. Rien de magique, une constatation, du concret. Le corps et le cerveau sont matière inanimées sans l'esprit et l'âme, la vie, et ce ne sont pas eux qui les produisent sinon tous les corps seraient capables de ressusciter.

Modifié par Swannie
correction faute d'ortho

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 56 minutes, Blaquière a dit :

effectivement, c'est mon défaut : je parle chinois...

et moi, je parle à moi-même ;) 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 240 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 7 minutes, Swannie a dit :

Rien qu'en écrivant ça, je te cite, tu fermes le dialogue "Swannie, je t'en supplie ! Arrête de dire n'importe quoi ! Pitié ! Je t'aime bien, mais il faut que tu fasses un effort de rationalité..."

Ta phrase signifie : tais toi car tu as tort, et écoute moi car j'ai raison. Ben non, ça ne marche pas comme ça dans la réalité.

Je n'invente rien, connais toi toi-même, et tu le sauras. Tu sauras que sans esprit et sans âme ton corps est mort, ce n'est donc pas la matière qui les fait vivre mais l'inverse, l'esprit et l'âme. D'ailleurs, la matière ne s'auto-crée pas, elle est créée. Rien de magique, une constatation, du concret. Le corps et le cerveau sont matière inanimées sans l'esprit et l'âme, la vie, et ce ne sont pas eux qui les produisent sinon tous les corps seraient capables de ressusciter.

Tant pis ; j'aurais essayé !

"D'ailleurs, la matière ne s'auto-crée pas, elle est créée. Rien de magique,"

C'est ça le magique ! La création : Il n'y a rien, et puis y'a ! Tourne-le comme tu veux : C'est magique !

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 15 minutes, Blaquière a dit :

Tant pis ; j'aurais essayé !

"D'ailleurs, la matière ne s'auto-crée pas, elle est créée. Rien de magique,"

C'est ça le magique ! La création : Il n'y a rien, et puis y'a ! C'est magique !

Détournement de ma réponse pour ne pas avoir à l'approfondir. Grâce à Forum.fr, je commence à parfaitement saisir la nature humaine :) C'est la fuite en avant voir en courant pour ne surtout pas chercher à se connaitre soi-même :D tous les prétextes sont bons pour ne pas rendre conscient le "moi profond", jusqu'à en dire qu'il n'a pas à être conscient, je te cite : :sleep:

"Finalement notre "moi profond" n'a pas à être conscient : il n'est pas une représentation mais un en soi, il lui suffit d'exister, de vivre. Et il n'y a pas besoin d'une grande recherche pour trouver notre moi profond. On l'a sous les yeux! Il suffit d'un miroir... (sans chercher à finasser en disant qu'il y s'agit d'une image inversée !)"

Si, il est une représentation puisque notre face à face comme dans un miroir, un en soi en effet, mais pour qu'il existe et vive, pour qu'il s'exprime, encore faut-il le rendre conscient, ou dit autrement : lui permettre de vivre et de s'exprimer, au lieu de le crucifier comme le font une foule d'êtres humains.

Edit : envie d'en rajouter. "La création : il n'y a rien, et puis y'a, c'est magique ?" non, rien ne se créée par rien, toute création a un créateur, et ce créateur ne peut pas être "rien" car "rien" ne peut créer puisque "rien" c'est "rien".

Modifié par Swannie
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 2 263 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Swannie a dit :

Et il n'y a pas besoin d'une grande recherche pour trouver notre moi profond.

C'est sûr que le moi profond d' une Swannie y a pas à creuser bien loin pour se retrouver de l' autre coté sans rien avoir remarqué au passage.

Swannie c'est le cauchemar des spéléologues. Une grotte de mouche.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 1 minute, azad2B a dit :

C'est sûr que le moi profond d' une Swannie y a pas à creuser bien loin pour se retrouver de l' autre coté sans rien avoir remarqué au passage.

Swannie c'est le cauchemar des spéléologues. Une grotte de mouche.

Attaque personnelle faute d'arguments, on connait, c'est récurrent.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 8 856 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)

Afin d' atteindre au mieux le fondement du concept de moi profond, ne sera-t-il point superfétatoire de se préparer les esprits au moyen de la vaseline de l' inconscient...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 2 263 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)
à l’instant, BadKarma a dit :

Afin d' atteindre au mieux le fondement du concept de moi profond, ne sera-t-il point superfétatoire de se préparer les esprits au moyen de la vaseline de l' inconscient...

Tu as raison j'allais demander à Swannie sa définition de ce qu' elle appelle "moi profond" mais je m' aperçois que c'était voué à l' échec, faute de vaseline.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a 1 minute, azad2B a dit :

Tu as raison j'allais demander à Swannie sa définition de ce qu' elle appelle "moi profond" mais je m' aperçois que c'était voué à l' échec, faute de vaseline.

La vaseline n'aura aucun effet sur les esprits bornés, fermés comme le tien.

C'est amusant de constater comme foule de gens reconnaissent "parler avec soi-même"  ou "réfléchir en soi-même" sans jamais chercher à connaitre ce soi-même, sans se poser de questions. Faut croire que l'être humain aime à vivre dans l'ignorance.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 2 263 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)
il y a 18 minutes, Swannie a dit :

C'est amusant de constater comme foule de gens reconnaissent "parler avec soi-même"  ou "réfléchir en soi-même" sans jamais chercher à connaitre ce soi-même

Mais, je suis poli et bien élevé (si, si, ne fais pas la moue) et je ne parle, ni ne répond jamais à quelqu'un que je ne connais pas. Et mon moi-même est tout comme moi, pourtant jamais il ne m' a envoyé paître quand je-me-parle-à-moi-même. Conclusion, lui et moi, nous nous connaissons parfaitement.

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
il y a une heure, azad2B a dit :

Mais, je suis poli et bien élevé (si, si, ne fais pas la moue) et je ne parle, ni ne répond jamais à quelqu'un que je ne connais pas. Et mon moi-même est tout comme moi, pourtant jamais il ne m' a envoyé paître quand je-me-parle-à-moi-même. Conclusion, lui et moi, nous nous connaissons parfaitement.

 

Quelqu'un que tu ne connais pas mais pourtant toi-même, alors écrire "je ne réponds jamais à quelqu'un que je ne connais pas" révèle donc que tu ne veux pas te connaitre,  ça confirme bien que non seulement tu ne te connais pas mais que tu ne veux pas te connaitre non plus :) 

L'être humain est un mystère total face à de telles révélations :D 

Edit : car en résumé, si je reprends mon exemple, savoir :

"l'exemple d'une calèche guidée par un cocher auquel obéit le cheval (logiquement), c'est à cause des 2 principes de vie en l'être humain : l'esprit (incluant sa conscience) et son âme"

cela signifie que tu ne veux connaitre ni qui est le cocher ni qui est le cheval qui obéit, tu ne reconnais que la calèche (imageant le corps humain) mais ni l'esprit (le cocher) ni l'âme (le cheval). La calèche non seulement reste immobile sans eux, mais comme déjà morte puisque ne profitant en rien de ce qui lui donne le mouvement, l'ignorant. Elle ira pas loin, elle fera du surplace.

"Conclusion, lui et moi, nous nous connaissons parfaitement" en admettant que tu le connaisses, comment l'identifies tu, c'est qui en toi, ce toi-même, ton esprit, ton âme ou ton corps ? Si tu me réponds que c'est ton corps, alors à qui ton corps parles t'il lorsque tu te parles à toi-même ? aurait tu 2 corps ? ce serait visible non ? à moins que tu aies un corps spirituel, non visible, en toi-même, voilà l'explication :) 

Modifié par Swannie

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 7 240 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 11 heures, BadKarma a dit :

Afin d' atteindre au mieux le fondement du concept de moi profond, ne sera-t-il point superfétatoire de se préparer les esprits au moyen de la vaseline de l' inconscient...

Toi tu joues sur les deux tableau en même temps !

 

Il y a 9 heures, Swannie a dit :

 

Quelqu'un que tu ne connais pas mais pourtant toi-même, alors écrire "je ne réponds jamais à quelqu'un que je ne connais pas" révèle donc que tu ne veux pas te connaitre,  ça confirme bien que non seulement tu ne te connais pas mais que tu ne veux pas te connaitre non plus :) 

L'être humain est un mystère total face à de telles révélations :D 

Edit : car en résumé, si je reprends mon exemple, savoir :

"l'exemple d'une calèche guidée par un cocher auquel obéit le cheval (logiquement), c'est à cause des 2 principes de vie en l'être humain : l'esprit (incluant sa conscience) et son âme"

cela signifie que tu ne veux connaitre ni qui est le cocher ni qui est le cheval qui obéit, tu ne reconnais que la calèche (imageant le corps humain) mais ni l'esprit (le cocher) ni l'âme (le cheval). La calèche non seulement reste immobile sans eux, mais comme déjà morte puisque ne profitant en rien de ce qui lui donne le mouvement, l'ignorant. Elle ira pas loin, elle fera du surplace.

"Conclusion, lui et moi, nous nous connaissons parfaitement" en admettant que tu le connaisses, comment l'identifies tu, c'est qui en toi, ce toi-même, ton esprit, ton âme ou ton corps ? Si tu me réponds que c'est ton corps, alors à qui ton corps parles t'il lorsque tu te parles à toi-même ? aurait tu 2 corps ? ce serait visible non ? à moins que tu aies un corps spirituel, non visible, en toi-même, voilà l'explication :) 

Allez Gorie ! Allez Gorie! Allez !

Allez Gorie ! Allez Gorie! Allez !

Et "fouette cocher !"

Mon âme est un cheval !

Mon esprit le cocher !

Et mon corps la calèche !

Un fiacre allait trottinant, cahin caha Hue dia hop là !

Et je m'en vais, clopin, clopant...

Un fiacre allait, trottinant,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Un fiacre allait, trottinant,
Jaune, avec un cocher blanc.

Derrièr' les stores baissés,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Derrièr' les stores baissés
On entendait des baisers.

Puis un' voix disant : " Léon !
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Puis un' voix disant : " Léon !
Pour ... causer, ôt' ton lorgnon !"

Un vieux monsieur qui passait,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Un vieux monsieur qui passait,
S'écri' : "Mais on dirait qu'c'est

Ma femme avec un quidam !
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Ma femme avec un quidam ! "
I' s'lanc' sur le macadam'.

Mais i' gliss' su' l' sol mouillé,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Mais i' gliss' su' l' sol mouillé,
Crac ! il est écrabouillé.

Du fiacre un' dam' sort et dit :
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Du fiacre un' dam' sort et dit :
"Chouett', Léon ! C'est mon mari !

Y a plus besoin d' nous cacher,
Cahin, caha,
Hu, dia, hop là !
Y a plus besoin d' nous cacher.
Donn' donc cent sous au cocher ! "

 

Paroles de... Georges Brassens ! Mais oui !

Modifié par Blaquière
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 2 263 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 8 254 messages
In love with life and truth‚
Posté(e)
Il y a 2 heures, Blaquière a dit :

 

Et "fouette cocher !"

Mon âme est un cheval !

Mon esprit le cocher !

Et mon corps la calèche !

 

En faisant une recherche sur le net pour voir si d'autres ont déjà emprunté cette image, je m'aperçois qu'il s'agit d'une métaphore déjà utilisée (sauf que j'ai pris un fiacre au lieu du coche) :

"Le mythe du coche, du cocher et du cheval est une métaphore qui représente notre personnalité et sa variabilité d’humeur et de décisions. Il a été décrit par Platon (Phèdre), par les textes sacrés de l’Inde (Upanishads) et par Gurdjieff. C’est ainsi qu’il s’est transmis jusqu’à nous. Il nous indique comment trouver l’unité et l’harmonie en nous-mêmes"

http://unpotentieldeplus.fr/le-mythe-du-coche-du-cocher-et-du-cheval/

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité