Aller au contenu

«Rape Day»: Un jeu vidéo qui consiste à violer des femmes

Messages recommandés

Out of Paprika Membre 16424 messages
Piment doux‚ 99ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Titsta a dit :

D'un autre côté, as tu déjà vu passer beaucoup de jeux sexuels ?… Même les "convenables", je vois mal quelqu'un y jouer dans son salon avec du passage. ;) 

Oui, comme sur tout support de loisirs (films, livres, bd....) 
En général on garde ça pour soi, effectivement.

Surtout s'il s'agit de viol, et qu'il y a une femme dans les parages.

Ni plus ni moins, mais ce serait plus par culpabilité, enfin j'espère.

Le viol est un fantasme courant, et parfaitement normal ( d'ailleurs, pas mal de femmes rêvent aussi d'un esclave sexuel… C'est pas un fantasme particulièrement "sexuée". )

Courant oui, "normal" tout dépend dans quel monde et du curseur sur lequel on place la normalité. Dans la vraie vie hors fantasme, c'est un des crimes les plus odieux.

Jouer à se violer réciproquement, même dans le monde physique avec son partenaire, ça se fait sans que j'y vois d'inconvénients. (et là on ne parle que d'un jeu pas même réel… )

Bah non aucun jugement à émettre dans ce qui se passe entre 2 personnes adultes, si tu arrives à le savoir en plus.

Vouloir transgresser l'interdit, c'est toujours intéressant. Se fantasmer dans un monde où son désir n'est freiné en rien, où il devient possible de le combler malgré l'autre, je ne vois pas le problème. C'est même une contre-réaction qui me semble naturelle, lorsque les individus sont particulièrement "castré•e" ou "brimé•e". ( Oui, j'inclus les femmes dans ces adjectifs )

Aucun problème tant que ça reste du domaine du fantasme. 

Sociologiquement, si ce genre de pratiques se répandent (ce qui n'est pas forcément le cas, un fait divers n'est pas une étude statistique)… ça soulignerai plutôt la bridation sexuelle de plus en plus forte des individus.  Ce qui ne m'étonnerai pas dans ce monde de plus en plus puritain. Et où les "pseudo" féministes virent de plus en plus en fasciste

Ah bon, le monde est de plus en plus puritain? je ne crois pas non, surtout avec le développement du numérique. Je reste dans nos sociétés occidentales, évidemment, où il devient justement nécessaire de souligner la frontière entre le fictif et le réel (la preuve)

( Je parle pas de vous… Je pense à une fausse étude-proposition politique ou on avait remplacé dans Mine Campf "juif" par "homme blanc-hétéro-cis-genre etc…" ça avait été approuvée avec applaudissement dans pas mal d'université de science politique. Effrayant… )

Complètement idiot, en effet, mais bien hs aussi.

 

 

Ouhla....

C'est un peu long, j'ai répondu dans le texte.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Léna-Postrof a dit :

Comment ?!

Fantasmer de violer une femme n'est, en aucune façon, "parfaitement normal". Mais vous êtes complètement déglingué du carafon ! Ce n'est pas pareil. Votre lecture est pénible. Vos propos sont abjects. 

Il est inutile de le justifier dès lors, en annonçant, péremptoire, que c'est aussi "répandu" ou encore que "pas mal de femmes rêvent d'être des esclaves sexuelles" (terme qui induit une quantité certaine). C'est une pensée dangereuse, celle des bons petits violeurs (en latence), notamment.

Ce ne sont pas mes propos qui sont abjects. Ni même la réalité que je décris simplement. C'est plutôt vos fantasmes qui le sont, et qui d'ailleurs se révèlent au fur et à mesure de vos écris… vous projetez sur moi des trucs complètement déguelasses (pour reprendre vos termes).

Sauf que ce sont vos fantasmes, et qu'ils sont déconnecté de toute réalité. Je n'ai jamais rien dis d'abject, je n'ai jamais dis que violer était "normal"… mais clairement il y a une nuance que vous n'arrivez vraiment pas à capter.

Jouer à se violer réciproquement dans un couple, ça n'est pas violer l'autre, c'est jouer.

Et, j'insiste, beaucoup de couples jouent à une sexualité un peu "violente", s'attachent, mettent en scène un viol… vous savez quoi ? Juste pour s'amuser. :)

Un peu comme des enfants jouent au gendarme et au voleur. Et il n'y a vraiment aucun mal à ça. Oui, j'insiste. J'ai envie de dire, je pense même que c'est plutôt ceux qui n'ont pas ce genre de jeux qui finissent vraiment par devenir malsain.

Ce comportement me semble d'ailleurs beaucoup plus sain que de jouer à des jeux vidéos, car l'interaction avec l'autre dans des jeux à deux apprend justement l'altérité, les nuances, le respect de l'autre etc...

Il ne s'agit PAS de violeur en latence. Il ne s'agit pas de violeur du tout. C'est même le contraire. Ils s'agit de gens très bien, qui ont une compréhension et une attention tellement supérieure de l'autre et de ses désirs, qu'ils n'ont pas de problèmes pour jouer avec ces notions.

Mais passons sur vos fantasmes.

 

Je comprend l'idée… mais cette insistance pour la manipulation mentale des individus : les enfermer dans une chape de plomb visant à manipuler leur esprit pour qu'aucune "pensée impure" ne leur viennent à l'idée…

On a déjà vécu dans un monde ultra-religieux, avec une persistance permanente d'une chape de plomb religieuse visant à chasser toute idée impure où qu'elle se trouve…

On sait ce que ça donne.

Et moi je suis farouchement contre.

Je comprend la méthode, prise par colère et dégout, mais elles sont mauvaises conseillères.
à mon avis, c'est clairement cette méthode qui provoque le plus de violeurs. Les vrais, pas ceux qui jouent ou qui s'amusent, et comprennent les nuances les plus fines entre les désirs, le consentement etc…

Votre rejet global et amalgamant des individus, sur la seule base d'une "pensée impure" qu'ils pourraient avoir, révèle surtout un fondamentalisme religieux qui m'effraie plutôt.

Et je passe aussi sur la conséquence d'une lutte entre point de vu religieux et moralisateur… qui ne va pas non plus apaisé la société.

ça ne m'étonne pas qu'on s'oppose sur les concepts. J'ai tendance à être assez anti-fondamentalistes, et je n'aime pas ceux qui veulent instrumentaliser une manipulation mentale de masse sur les individus, soutenu par la force de la répression légale, pour régler les problèmes…

Plutôt que d'améliorer les échanges réels entre les intelligences des gens, et construire ensemble une société où on pourrait se respecter l'un l'autre, et s'éduquer réciproquement.

( s'éduquer = devenir adulte )

C'est certainement pas en essayant de manipuler les cerveaux qu'on respecte les individus.

 

Citation

Vous bloquez sur les féministes, véritables empêcheuses de tourner en rond ou plutôt de violer à l'aise des femmes.

Même si je ne rejoins pas toutes les idées du féminisme, me désole tout autant de certains courants et propos tenus par des femmes, refuse de m'enfermer de toute façon dans quelconque chapelle idéologique (amenant inévitablement à cadenasser sa pensée donc au rétrécissement de la pensée) ; je leur trouve ici, une véritable utilité, elles et d'autres, même les religieux, pour le coup là.

Non, je suis féministe, et je les soutiens (ceux qui cherchent l'émancipation des hommes et des femmes, et ceux qui prône l'égalité et le respect réels des différences).

Le problème, (et je ne parle pas de vous hein) c'est que les vrais féministes ont cédée la place à des facho sexistes qui reprennent les idéologies machistes les plus dingues en revendiquant le titre de "féministe"… Prônant l'intolérance, la répression sexuée, et le sexisme partout où elles passent. Au point d'applaudir à tout rompre "Mine Campf" si on remplace juif par "mâle hétéro-cis-blanc"… effrayant et véridique.

Ces pseudo féministes détruisent précisément ce qu'ont construit les féministes. Le pire étant que ce genre de mouvement provoqueront (et ont déjà provoqué) en réaction une radicalisation des hommes de l'autre côté… Et ont ouvert la voie au retours d'une vision religieuse extrêmement machiste elle aussi.

C'est complètement dingue.

 

Citation

Pour le reste, le post ne vous était pas adressé, je n'ai donc pas lu vos propositions antérieures quant à la protection des enfants : 

Factuellement ou en pratique, il n'est pas possible d'empêcher que ceux-ci (sous 21 ans selon votre suggestion) aient accès à tout contenu violent et immoraux. Il y aura forcément un relâchement, ou bien la visite chez un cousin, un oncle, les grands-parents, pourra amener à l'accident ou la transgression. C'est toute une société qu'il convient de conscientiser et d'éduquer.

Je suis pour l'éducation de la société. Toutefois, ce genre de comportement est rendu beaucoup plus difficile par la "libre circulation des marchandises sur un marché".

C'est précisément si ce genre de chose est considéré comme un "bien de consommation", qu'ils vont trainer sur la banquette de l'oncle ou du cousin.

Le passage par un service public non-libéral, permet justement d'effectuer un acte d'éducation important sur les individus, pour qu'ils ne considèrent précisément pas ça comme une simple "marchandise", mais bien comme un contenu auquel ils ont accès parce qu'ils sont adulte, mais qu'il ne doivent pas fournir aux enfants.

Tant qu'on considèrera ça comme un "produit de consommation", les enfants ou certains adultes ne verront pas pourquoi les enfants ne pourraient pas "consommer" également.

 

 

Citation

Limiter aussi drastiquement que vous le proposez (tous supports) amènerait le foyer à s'auto-limiter (c'est marrant hein pour un gaucho libertain-libertaire cette position si puritaine d'ailleurs) et non seulement à protéger l'enfant. Des adultes ne veulent déjà pas faire l'effort pour l'enfant, là vous mettriez tout le monde à la diète. Si papa et maman ne peuvent plus regarder un Tarantino tranquilles, le samedi soir alors...  

Je parle exclusivement des éléments censurés. Pas de l'ensemble des productions artistiques. Le Tarantino ne me semble pas censurable pour les -21 ans.

Alors que ce jeu sur le viol, si.

ça pourrait être intéressant de développer là dessus d'ailleurs. Ce qui nous semble censurable ou non. (même si vous prônez l'interdiction pur et simple, et moi la libre distribution aux adultes, contrôlée par un service public dé-monétisée )

 

Citation

Quant à en accuser le capitalisme... c'est là toujours ce discours vieillot, halluciné, apanage de l'école du marteau et de la faucille ça (erk)... Le capitalisme vise l'accroissement, simplement. Ce n'est pas le Mal, non, enfin ça l'est pour ceux qui n'en maîtrisent pas les codes, qui préféraient que l'argent leur revienne. Le capitalisme n'amène pas "a fortiori" à l'ultra-libéralisme, non. Bullshit. "L'ultra" désigne la surenchère, l'excès, une forme de gangrène, une maladie. Tout ce qui est excessif, est de toute façon insignifiant. 

 

Non le capitalisme vise le pouvoir de l'argent, et sa concentration en quelques mains. À ne pas confondre avec le libéralisme.

Par ailleurs, les penseurs du libéralisme (j'en ai lu,mais je n'ai jamais lu de communistes d'ailleurs) ont toujours considéré que certaines choses ne devaient pas tomber dans un marché libre et non faussés.

Si on souhaite aussi éduquer la population, comme vous, il faut bien considérer les gens comme autre chose que des clients et votre éducation comme autre chose qu'une marchandise. Sinon, je vous assure vite qu'il y aura un truc qui ne se connectera pas ;)

 

Citation

Même si le viol nous est très abstrait, il est nécessaire, de développer une empathie pour les victimes, la compassion, travailler sur le respect de l'autre, ceux qui sont les plus lésés de la société (aujourd'hui femmes et enfants), renouer avec son humanité, c'est un pas, le premier vers le mieux vivre ensemble.

L'éducation et l'implication des parents, même si elles sont des plus importantes, restent encore insuffisantes. Vous pouvez éduquer votre enfant correctement, dans votre coin, être très impliqué, lui transmettre un maximum de valeurs et veiller à ce qu'il ait toutes les armes pour réussir dans la vie. Si personne ne vous suit, vous ferez du normal, un marginal. 

C'est sur un plan plus large, plus étendu, au-delà du foyer et de la famille qu'il faut aussi travailler (sur l'individuel mais aussi sur le global, tout à la fois). Éveiller les consciences au niveau sociétal et travailler ainsi ensemble pour fournir le meilleur, pour demain. Parents, concepteurs, commerçants, législateurs, politiques etc... tout le monde a un rôle a joué pour l'avenir.

Après, on peut ne pas vouloir de tout cela, lui préférer cette "société" de plus en plus nécrosée, elle finira par imploser, ou couler, comme le Titanic. Certains seront sans doute très fiers de leur travail. 

Cela va encore au-delà du jeu indécent. Je comprends l'idée, mais ce n'est pas encore suffisant, ça l'aurait été encore il y a quelques années. Nous avons déjà dépassé le stade du traitement local. Vous ne pourrez aujourd'hui guérir une maladie qu'en ne traitant partiellement que l'un de ces nombreux symptômes. 

 

Je partage le point de vu sur l'éducation. Mais ma question c'est comment la mettre en place, dans le respect des individus, des morales qui peuvent être différentes (et qui ont le droit de l'être), et sans tomber dans un fascisme autoritaire.

C'est pas évident.

Donner une place plus importante aux échanges entre les parents et les enfants déjà, ça me semblerai un plus… mais (et vous allez me traiter de gauchiste avec la faucille entre les dents ^^), c'est peut être un peu la faute de l'ultra-libéralisme si les parents sur-exploités n'ont plus le temps de passer du temps avec leurs enfants.

 

il y a 39 minutes, Out of Paprika a dit :

Ah bon, le monde est de plus en plus puritain? je ne crois pas non, surtout avec le développement du numérique. Je reste dans nos sociétés occidentales, évidemment, où il devient justement nécessaire de souligner la frontière entre le fictif et le réel (la preuve)

Je pense que le monde évolue dans le sens américain.

Tu as en parallèle une liberté de plus en plus ouverte pour diffuser des contenus les plus immoraux, et de l'autre un puritanisme "bien pensant" ou "corporate", considérable.

 

On pourrait dire qu'il y a renforcement de l'hypocrisie. Avec d'un côté des pratiques de plus en plus délurée, et de l'autre une morale de plus en plus oppressive.

 

Sauf que dans le monde américain, il s'agit de communautés disjointes ce pays n'étant unifié que par l'argent et le marché. Pas nécessairement d'hypocrisie en tant que tel. Le fait que ce genre de choses se manifeste en France me semble révélateur d'un phénomène de communautarisation bien dangereuse.

 

Modifié par Titsta
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20659 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Léna-Postrof a dit :

Même si le viol nous est très abstrait, il est nécessaire, de développer une empathie pour les victimes, la compassion, travailler sur le respect de l'autre, ceux qui sont les plus lésés de la société (aujourd'hui femmes et enfants), renouer avec son humanité, c'est un pas, le premier vers le mieux vivre ensemble.

L'éducation et l'implication des parents, même si elles sont des plus importantes, restent encore insuffisantes. Vous pouvez éduquer votre enfant correctement, dans votre coin, être très impliqué, lui transmettre un maximum de valeurs et veiller à ce qu'il ait toutes les armes pour réussir dans la vie. Si personne ne vous suit, vous ferez du normal, un marginal. 

C'est sur un plan plus large, plus étendu, au-delà du foyer et de la famille qu'il faut aussi travailler (sur l'individuel mais aussi sur le global, tout à la fois). Éveiller les consciences au niveau sociétal et travailler ainsi ensemble pour fournir le meilleur, pour demain. Parents, concepteurs, commerçants, législateurs, politiques etc... tout le monde a un rôle a joué pour l'avenir.

Après, on peut ne pas vouloir de tout cela, lui préférer cette "société" de plus en plus nécrosée, elle finira par imploser, ou couler, comme le Titanic. Certains seront sans doute très fiers de leur travail. 

Cela va encore au-delà du jeu indécent. Je comprends l'idée, mais ce n'est pas encore suffisant, ça l'aurait été encore il y a quelques années. Nous avons déjà dépassé le stade du traitement local. Vous ne pourrez aujourd'hui guérir une maladie qu'en ne traitant partiellement que l'un de ces nombreux symptômes. 

BON ! t'as raison et j'ai tort, satisfaite ? Tous les joueurs de jeux vidéo doivent être exterminés car destinés a 1000 % de fiabilité a devenir des tueurs sociopathes violeurs et cannibales

Il y a 8 heures, ArLeKiN a dit :

Pas vraiment. Vous êtes simplement deux amateurs de jeux vidéos à qui la limitation paraît a priori aberrante en la matière. Mais alors vous posez les choses de façon biaisée parce que sous le rapport de la liberté en matière de jeux vidéos, ce que cette anecdote raconte, ce n'est pas le puritanisme ou la morale ambiante, c'est exactement l'inverse : la liberté totale non seulement de créer mais de partager sans contrôle a priori un jeu comme celui-là sur une plateforme accessible à tous. C'est cette autonomie du jeu vidéo par rapport à toute morale qui est la donnée première, et en l'espèce donc un cas extrême dont la visée est entièrement immorale (manifestement un troll, cf ce que dit le créateur sur le 4% de sociopathes...). En fait les arguments que vous mobilisez seraient audibles si les jeux vidéos étaient effectivement formés sur des critères moraux, par exemple si on ne trouvait plus sur internet et dans les magasins que des jeux à visée éducative. On en est loin.

eh ben convoques le peloton d'exécution alors puisque je suis le pire de tous les monstres de tous les univers passés, présents et a venir

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11055 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, The_Dalek a dit :

BON ! t'as raison et j'ai tort, satisfaite ? Tous les joueurs de jeux vidéo doivent être exterminés car destinés a 1000 % de fiabilité a devenir des tueurs sociopathes violeurs et cannibales

eh ben convoques le peloton d'exécution alors puisque je suis le pire de tous les monstres de tous les univers passés, présents et a venir

La mort ou "tché tché". 

Blague à part, voici le miracle de l'autocitation :

Le 11/03/2019 à 22:57, Léna-Postrof a dit :

Je ne condamne pas les jeux vidéos, ils permettent de développer temps de réaction, réflexes, logique, esprit analytique etc... je condamne un jeu vidéo, ce jeu vidéo, simulateur de viol, dédié au viol. Son titre est plus qu'évocateur tout de même. Quant à savoir si celui-ci a un rôle de catharsis... la question ne se pose même pas, la nausée vient par contre. 

En outre, je suis une inconditionnelle de Final Fantasy. Son univers, ses graphismes soignées, ses musiques, ses cinématiques à coupées le souffle, un gameplay qui offre de plus en plus de perspectives et liberté. Des thèmes graves y sont abordés, tels que la mort du père, l'abandon des parents, la séparation, le sacrifice etc... Les ennemis sont souvent des monstres, mythologiques et gigantesques parfois, et d'autres des humains. Le boss final l'est d'ailleurs souvent, sous emprise d'une malédiction, ou un fantôme, ou encore un humanoïde déréglé devenu monstrueux. Il y a toujours l'empreinte du surnaturel. Le dénouement est toujours positif. Les méchants ne triomphent jamais. Le prince épouse la princesse, il y a pleins de badauds, des jolies fleurs et une musique de fin qui fait chaud au coeur. Le dernier volet est classé pegi 16 et hors de portée des enfants de passage, et bien que le message de fond, soit positif.

Pour faire le parallèle avec un crime tout aussi inexpiable (le meurtre) et reprendre les écrits d'un homme, médiatique, français, qui a cherché à comprendre les mécanismes du tueur en série (Stéphane Bourgoin) : ces dernières années il y a eu un véritable engouement pour les tueurs en séries, à travers des reportages, séries et fictions, tels que Dexter, Bates Motel (entre autres), et merchandising (vente de dessins d'assassins, rognures d'ongles, cheveux etc...). Un feuilleton comme Dexter, nous propose, un personnage bien sympathique et positif, tandis que la morale du film de Ridley Scott (Hannibal) indique, sans la moindre ambiguïté, que toutes les "victimes" (le commissaire corrompu de Florence, l'odieux pédophile ou le politicien pourri) méritent de mourir dans les plus atroces souffrances. On condamne sévèrement. 

Ce qui est dérangeant avec ce jeu (Rape Day) c'est qu'il n'y a pas de condamnation. C'est davantage un encensement, une apologie ou bien le jeu entre complètement dans une culture du viol et c'est cela qui me dérange personnellement. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Titsta Membre 6714 messages
Forumeur alchimiste‚ 39ans
Posté(e)

Je pense que c'est un peu plus complexe qu'une "culture du viol".

À mon avis, c'est plutôt représentatif d'une culture de la répression du viol.

C'est intérêts pour les tueurs en série, ou les jeux s'opposant à la morale, sont précisément des fantasmes qui se construisent en contre-réaction, uniquement que parce qu'il y a une ligne répressive très forte de ces deux notions. Meurtre et viol.

La culture est un tout, contrairement au marché qu'on peu subdiviser. 

Si tu écrase d'un côté, ça pousse de l'autre, c'est aussi simple que ça. La culture, c'est l'ensemble du phénomène.

On ne peut pas considérer les philosophes des lumières sans considérer la répression religieuses très forte de cette époque, à laquelle ils s'opposaient, précisément. La culture de cette époque, c'est l'ensemble. 

Je pense que si ce genre de jeu apparait aujourd'hui, et n'existait pas hier… c'est justement parce qu'hier le viol, tout le monde s'en foutait.

 

Modifié par Titsta

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20659 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 12 heures, Léna-Postrof a dit :

La mort ou "tché tché". 

Blague à part, voici le miracle de l'autocitation :

En outre, je suis une inconditionnelle de Final Fantasy. Son univers, ses graphismes soignées, ses musiques, ses cinématiques à coupées le souffle, un gameplay qui offre de plus en plus de perspectives et liberté. Des thèmes graves y sont abordés, tels que la mort du père, l'abandon des parents, la séparation, le sacrifice etc... Les ennemis sont souvent des monstres, mythologiques et gigantesques parfois, et d'autres des humains. Le boss final l'est d'ailleurs souvent, sous emprise d'une malédiction, ou un fantôme, ou encore un humanoïde déréglé devenu monstrueux. Il y a toujours l'empreinte du surnaturel. Le dénouement est toujours positif. Les méchants ne triomphent jamais. Le prince épouse la princesse, il y a pleins de badauds, des jolies fleurs et une musique de fin qui fait chaud au coeur. Le dernier volet est classé pegi 16 et hors de portée des enfants de passage, et bien que le message de fond, soit positif.

Pour faire le parallèle avec un crime tout aussi inexpiable (le meurtre) et reprendre les écrits d'un homme, médiatique, français, qui a cherché à comprendre les mécanismes du tueur en série (Stéphane Bourgoin) : ces dernières années il y a eu un véritable engouement pour les tueurs en séries, à travers des reportages, séries et fictions, tels que Dexter, Bates Motel (entre autres), et merchandising (vente de dessins d'assassins, rognures d'ongles, cheveux etc...). Un feuilleton comme Dexter, nous propose, un personnage bien sympathique et positif, tandis que la morale du film de Ridley Scott (Hannibal) indique, sans la moindre ambiguïté, que toutes les "victimes" (le commissaire corrompu de Florence, l'odieux pédophile ou le politicien pourri) méritent de mourir dans les plus atroces souffrances. On condamne sévèrement. 

Ce qui est dérangeant avec ce jeu (Rape Day) c'est qu'il n'y a pas de condamnation. C'est davantage un encensement, une apologie ou bien le jeu entre complètement dans une culture du viol et c'est cela qui me dérange personnellement. 

ah non, pas de ça, soit on condamne tout en bloc soit rien du tout, c'est pas le jeux vidéo le coupable, c'est l'humain, puisqu'il est interdit de condamner l'humain alors autant détruire le média

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
Le 13/03/2019 à 21:21, The_Dalek a dit :

eh ben convoques le peloton d'exécution alors puisque je suis le pire de tous les monstres de tous les univers passés, présents et a venir

Pfff ce discours de rebelle vaut rien t'es juste mauvais perdant. Liberté totale en matière de jeux vidéos, plus besoin de chouiner les gars c'est bon on l'a... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20659 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, ArLeKiN a dit :

Pfff ce discours de rebelle vaut rien t'es juste mauvais perdant. Liberté totale en matière de jeux vidéos, plus besoin de chouiner les gars c'est bon on l'a... 

je vais même pas perdre mon temps avec un gosse, adieu

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité
Invité Invités 0 message
Posté(e)
il y a 25 minutes, The_Dalek a dit :

je vais même pas perdre mon temps avec un gosse, adieu

gg rip

Modifié par Invité

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11055 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, The_Dalek a dit :

ah non, pas de ça, soit on condamne tout en bloc soit rien du tout, c'est pas le jeux vidéo le coupable, c'est l'humain, puisqu'il est interdit de condamner l'humain alors autant détruire le média

 

Vous allez être privé de dessert si vous continuez à faire votre mauvaise tête.

La véritable question de fond est doit-on tout autoriser, même l'innommable, au profit de la sacro-sainte liberté ? 

Quant au rôle libérateur que pourrait avoir un simulateur de viol, un tel jeu, et pour rester chez nos amis les tueurs, le passage à l'acte au réel offre la catharsis aux criminels et rien d'autre. L'imaginaire (le virtuel ici) ne le sera jamais tout à fait pleinement, ne comblera rien. C'est ce qu'explique aussi Reidal, tueur du début du XX ème siècle, quand il a enfin décapité un camarade de classe la masturbation tout en s'imaginant et en mimant ne suffisait pas.

Quant aux autres, s'ils ont envie de se défouler, reste les salles de sport. Boxe, ultime combat etc... toute une palette d'options s'offre à eux, et au moins ils trouveront du répondant. 

 

 

 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jécoute Membre 2424 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Léna-Postrof a dit :

Quant aux autres, s'ils ont envie de se défouler, reste les salles de sport. Boxe, ultime combat etc... toute une palette d'options s'offre à eux, et au moins ils trouveront du répondant. 

 

La chasse tu oublie la chasse ... tuer la maman de Bambi  ouuuuuuhhh les méchannnnnts 

il y a 15 minutes, Léna-Postrof a dit :

La véritable question de fond est doit-on tout autoriser, même l'innommable, au profit de la sacro-sainte liberté ? 

 

Genre "droit au Niqab, hidjab, burqa et autres sac poubelle" :o

Eh oui les temps on évolués  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
The_Dalek Membre 20659 messages
Greuh‚ 39ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, Léna-Postrof a dit :

Vous allez être privé de dessert si vous continuez à faire votre mauvaise tête.

La véritable question de fond est doit-on tout autoriser, même l'innommable, au profit de la sacro-sainte liberté ? 

Quant au rôle libérateur que pourrait avoir un simulateur de viol, un tel jeu, et pour rester chez nos amis les tueurs, le passage à l'acte au réel offre la catharsis aux criminels et rien d'autre. L'imaginaire (le virtuel ici) ne le sera jamais tout à fait pleinement, ne comblera rien. C'est ce qu'explique aussi Reidal, tueur du début du XX ème siècle, quand il a enfin décapité un camarade de classe la masturbation tout en s'imaginant et en mimant ne suffisait pas.

Quant aux autres, s'ils ont envie de se défouler, reste les salles de sport. Boxe, ultime combat etc... toute une palette d'options s'offre à eux, et au moins ils trouveront du répondant. 

 

 

 

eh ben persistes a dire que tous les joueurs de jeux vidéos sont des criminels

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 18111 messages
Chien Fou forumeur‚ 86ans
Posté(e)
Le 07/03/2019 à 07:17, January a dit :

«Rape Day»: Un jeu vidéo qui consiste à violer des femmes fait polémique sur la plateforme Steam

Capture d'écran de la plateforme Steam.

« Vous contrôlez les choix d’un tueur et violeur en série pendant une apocalypse de zombies. Vous devez harceler verbalement, tuer et violer des femmes au cours de votre progression dans l’histoire. »

https://www.20minutes.fr/societe/2466387-20190306-rape-day-jeu-video-consiste-violer-femmes-fait-polemique-plateforme-steam

 

Il y a des news, on les lit, et on se dit "non mais on ne peut plus faire pire là..." et puis si, ils arrivent toujours à faire pire ! 

Bonjour January, amicalement

Oui on peut faire pire. Et je m'attends à pire que ça, avec leur connerie de se filmer et de mettre des vidéos pour faire le buzz. Un jour il va y en avoir qui vont nous refaire le coup du jack l'éventreur. Histoire d'avoir une heure de gloire.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
January Animatrice 45168 messages
©‚ 103ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Promethee_Hades a dit :

Bonjour January, amicalement

Oui on peut faire pire. Et je m'attends à pire que ça, avec leur connerie de se filmer et de mettre des vidéos pour faire le buzz. Un jour il va y en avoir qui vont nous refaire le coup du jack l'éventreur. Histoire d'avoir une heure de gloire.

Salut, 

Malheureusement c'est déjà arrivé, à Lyon la semaine dernière. Un meurtre à l'arme blanche, filmé, la vidéo du meurtre a circulé sur les réseaux sociaux. 3 mineurs ont été arrêtés en Espagne et un quatrième a été présenté au parquet pour non assistance à personne en danger. 

C'est peut être pas Jack l'Eventreur, mais ça on ne l'avait encore pas vu. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 18111 messages
Chien Fou forumeur‚ 86ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, January a dit :

Salut, 

Malheureusement c'est déjà arrivé, à Lyon la semaine dernière. Un meurtre à l'arme blanche, filmé, la vidéo du meurtre a circulé sur les réseaux sociaux. 3 mineurs ont été arrêtés en Espagne et un quatrième a été présenté au parquet pour non assistance à personne en danger. 

C'est peut être pas Jack l'Eventreur, mais ça on ne l'avait encore pas vu. 

Bonjour, January, amicalement.

Je savais pas, merci.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11055 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Le 15/03/2019 à 14:33, jécoute a dit :

La chasse tu oublie la chasse ... tuer la maman de Bambi  ouuuuuuhhh les méchannnnnts 

Genre "droit au Niqab, hidjab, burqa et autres sac poubelle" :o

Eh oui les temps on évolués  

"j'entends rien" vous aurez mieux convenu. Il n'est sans doute pas trop tard pour changer.

Bambi n'est pas pro chasse, de mémoire.

"Rape Day" n'est pas anti viol, ni même neutre, mais clairement pro viol. 

Qu'est-ce que vous venez nous parler du voile et de la burqa ici ? Ça ne s'arrange pas. 

Le 15/03/2019 à 22:13, The_Dalek a dit :

eh ben persistes a dire que tous les joueurs de jeux vidéos sont des criminels

 

C'est principalement ce que je n'ai pas écrit. Par contre, cela vous aurait arrangé. 

Modifié par Léna-Postrof
soupirs
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 13864 messages
Chercheur de ciel‚ 35ans
Posté(e)

Ce qui me dérange (ou me dérangerait, je ne sais pas si c'est le cas ou non) c'est si le viol n'a pas d'autre finalité que le viol lui-même, fût-il virtuel. Certes beaucoup de jeux vidéos consistent à tuer un adversaire, mais c'est pour passer à la suite, dans le cadre d'une mission imaginaire, comme remporter la bataille d'une grande guerre par exemple. Aucun jeu n'a jamais proposé de tuer pour tuer, sauf peut-être les jeux de la grenouille dans le mixer dont on peut régler la vitesse ou du poisson dont l'aquarium est sur une plaque électrique dont on peut activer le bouton pour les initiés. Cela reste des jeux particulièrement limités en intérêt. Et conceptuellement parlant, en terme de scénario je ne vois pas ce qu'un viol peut apporter dans une histoire ou une aventure.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
jécoute Membre 2424 messages
Forumeur alchimiste‚ 60ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, Léna-Postrof a dit :

"j'entends rien" vous aurez mieux convenu. Il n'est sans doute pas trop tard pour changer.

Bambi n'est pas pro chasse, de mémoire.

"Rape Day" n'est pas anti viol, ni même neutre, mais clairement pro viol. 

Qu'est-ce que vous venez nous parler du voile et de la burqa ici ? Ça ne s'arrange pas. 

 

 Le 15/03/2019 à 14:19, Léna-Postrof a dit :

Quant aux autres, s'ils ont envie de se défouler, reste les salles de sport. Boxe, ultime combat etc... toute une palette d'options s'offre à eux, et au moins ils trouveront du répondant. 

La chasse tu oublie la chasse ... tuer la maman de Bambi  ouuuuuuhhh les méchannnnnts 

  Le 15/03/2019 à 14:19, Léna-Postrof a dit :

La véritable question de fond est doit-on tout autoriser, même l'innommable, au profit de la sacro-sainte liberté ? 

Genre "droit au Niqab, hidjab, burqa et autres sac poubelle" :o

 

Pertinentes sont donc mes réponses, sauf bien sûr quand la personne qui pose ce genre de questions, ne veux lire que des réponses de tarla féministe :ange2: et surtout comme d'ab à coté de la plaque :eva: 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 13864 messages
Chercheur de ciel‚ 35ans
Posté(e)

Et puis le héros c'est aussi celui à qui on s'identifie naturellement dans une histoire ou dans un scénario. Qui aurait donc envie de s'identifier à un violeur (à part pour de rire) ? Dans les jeux de guerre le joueur peut tirer gloire de buter des ennemis qui lui auraient réservé le même sort. Là je ne pense pas que ce soit "Viole ou sois violé". C'est tout de même problématique.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 11055 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 39ans
Posté(e)
Le 18/03/2019 à 20:18, Quasi-Modo a dit :

Ce qui me dérange (ou me dérangerait, je ne sais pas si c'est le cas ou non) c'est si le viol n'a pas d'autre finalité que le viol lui-même, fût-il virtuel. Certes beaucoup de jeux vidéos consistent à tuer un adversaire, mais c'est pour passer à la suite, dans le cadre d'une mission imaginaire, comme remporter la bataille d'une grande guerre par exemple. Aucun jeu n'a jamais proposé de tuer pour tuer, sauf peut-être les jeux de la grenouille dans le mixer dont on peut régler la vitesse ou du poisson dont l'aquarium est sur une plaque électrique dont on peut activer le bouton pour les initiés. Cela reste des jeux particulièrement limités en intérêt. Et conceptuellement parlant, en terme de scénario je ne vois pas ce qu'un viol peut apporter dans une histoire ou une aventure.

Il s'agit d'abord d'harceler les femmes, les frapper, les violer, pour ensuite les tuer. D'incarner le violeur le plus dangereux de la ville. Le développeur s'est défendu en déclarant "qu'il a essayé de faire un jeu auquel il aurait aimé jouer, qu'il y a d'autres gens comme lui". Il ne voit d'ailleurs pas pourquoi Steam l'interdirait puisqu'il n'a enfreint aucune règle. Ses déclarations sont très inquiétantes. 

Le 18/03/2019 à 20:20, jécoute a dit :
 Le 15/03/2019 à 14:19, Léna-Postrof a dit :

Quant aux autres, s'ils ont envie de se défouler, reste les salles de sport. Boxe, ultime combat etc... toute une palette d'options s'offre à eux, et au moins ils trouveront du répondant. 

La chasse tu oublie la chasse ... tuer la maman de Bambi  ouuuuuuhhh les méchannnnnts 

  Le 15/03/2019 à 14:19, Léna-Postrof a dit :

La véritable question de fond est doit-on tout autoriser, même l'innommable, au profit de la sacro-sainte liberté ? 

Genre "droit au Niqab, hidjab, burqa et autres sac poubelle" :o

 

Pertinentes sont donc mes réponses, sauf bien sûr quand la personne qui pose ce genre de questions, ne veux lire que des réponses de tarla féministe :ange2: et surtout comme d'ab à coté de la plaque :eva: 

Pas vraiment non, vous êtes plutôt spécialiste du hors-sujet et faites toujours une fixette en ce qui concerne les "tarla" pour reprendre votre terme fétiche. 

Ceci dit, si vous trouvez qu'il n'y a pas assez de sujets quant au port du voile, je peux vous arranger cela. 

Le 18/03/2019 à 20:24, Quasi-Modo a dit :

Et puis le héros c'est aussi celui à qui on s'identifie naturellement dans une histoire ou dans un scénario. Qui aurait donc envie de s'identifier à un violeur (à part pour de rire) ? Dans les jeux de guerre le joueur peut tirer gloire de buter des ennemis qui lui auraient réservé le même sort. Là je ne pense pas que ce soit "Viole ou sois violé". C'est tout de même problématique.

C'est tout l'intérêt du jeu : violer, et toujours des femmes. Il y aurait une clientèle pour ce genre de jeu. C'est problématique. 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×