Aller au contenu

25 choses que les femmes ignorent sur les hommes

Messages recommandés

Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, hell-spawn a dit :

ça semble assez logique, toutefois je pense que ça pourrait faire une relation tout a fait extraordinaire :

Je te donne du plaisir( ou je t'approfondis ), tu me donnes du plaisir( et tu m'approfondis ), tout ça a tour de role en s'explorant l'un l'autre et l'un par l'autre.

Bref une sexualité qui vise a la connaissance de l'autre et de soi-meme, c'est a dire qui confine a la spiritualité.

Tu es adepte du tantrisme ? :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Léna-Postrof Membre 8 009 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)
Il y a 13 heures, Persil-Fleur a dit :

Oui effectivement pour le point 5.

C'est un sujet majeur de malentendu entre hommes et femmes.

Des formes dérivées du point 5 sont hélas assez courantes. Et là ça tient vraiment à des psychologies différentes entre hommes et femmes. Quand une femme fait un geste gentil souriant (et innocent) envers un homme, et pour peu qu'elle ait éventuellement un léger décolleté et/ou une jupe sexy, il n'est pas rare que l'homme s'y trompe et y voit une avance.

Inversement, même si l'homme a ouvert sa chemise jusqu'au nombril, et qu'il sourit de tout son être à une femme, il lui faudra beaucoup plus de gestes et paroles démonstratives pour qu'elle y voit une avance.

Je force le trait, mais c'est un peu ça.

Quant au point 6, il est malheureusement plus dangereux pour les femmes. Dans les jeunes générations, notamment en banlieues défavorisées, cette vision de la femme conduit à des comportements brutaux envers les femmes. Allant jusqu'aux "tournantes" pour lesquelles un grand nombre d'entre eux ne voient pas où est le souci.

C'est un sujet majeur de malentendu entre hommes en manque et femmes véritablement gentilles et bien élevées.

Il n'y a définitivement que les individus (hommes et femmes confondus) qui manquent cruellement d'éducation ou les arriérés qui considèrent qu'une femme qui porte une jupe au-dessus du genou ou un décolleté, le fait obligatoirement pour attirer l'attention des hommes/appeler au sexe. En outre, toutes les femmes ne s'habillent pas en fonction des hommes et loin de là. Vous n'êtes pas le centre de notre monde, il faudra un jour que vous vous y fassiez messieurs, bon sang de bois !  

Certaines le font, par contre, pour un rendez-vous en particulier, alors que ce n'est pas du tout dans leurs habitudes. Là il y a un loup, ou vous risquez de voir le loup plutôt. Quoi qu'encore, le sexe n'est pas toujours là l'issue finale. 

 Et en dehors de cela, un comportement sera toujours plus explicite qu'une tenue vestimentaire. 

Il est vrai que quand je vois un homme en marcel et short en percale, j'évite de l'accoster pour lui demander de m'emmener sur l'autoroute du kiff. Encore une fois, l'éducation, à moins que cela ne soit aussi le bon goût (le percale : bouh !).

Quant au point 6, nous en revenons à ce que j'écris plus haut au sujet des arriérés. Nous ne sommes pas au Yémen. Ce n'est pas les femmes qu'il faut couvrir, mais les hommes qu'il convient d'éduquer, correctement. 

Il y a 13 heures, Persil-Fleur a dit :

Euh oui... j'ai centré ma remarque sur les jeunes parce qu'il me semble y voir une tendance de fond.

Mais, vous avez raison Léna de parler des moins jeunes.

Des sites comme Gl... sont venus titiller et télescoper des couples mariés d'un certain âge qui traditionnellement n'auraient pas regardé ailleurs.

Et notamment, en donnant un moyen d'agir à des femmes qui se posaient la question, mais qui n'auraient jamais franchi le pas.

Les hommes ayant depuis longtemps plus de "facilité" à organiser leurs "infidélités".

Et l'humain devient simple consommable... 

Il y a 13 heures, Quasi-Modo a dit :

Je ne comprends pas cette généralisation : bien gras et bien beauf ? Est-ce votre vision des hommes et des pères?

Et bien si tout de même, il semble que les enfants de familles monoparentales sont surreprésentés parmi les délinquants (et cela personne ne le nie, même parmi les partisans du "nouveau modèle familial"). De plus il est reconnu que les troubles mentaux ou affectifs divers se développent plus volontiers chez les enfants dont les parents sont divorcés que chez les autres. Les études sont nombreuses, elles se contredisent et sont fortement imprégnées de l'à priori des chercheurs impliqués : ce sont des sciences humaines pas des sciences exactes.

Naturellement on a pas envie de penser en tant qu'adulte bien moderne, propre sur soi et individualiste que nos décisions (comme celle de divorcer) aura des conséquences irrémédiables sur le développement psychique de l'enfant ou adolescent qui en souffrira. Donc on invente des nouveaux modèles psychologiques plus optimistes mais à mon avis on se trompe et on sous estime grandement la difficulté.

Non, ce que j'écris, c'est que bien que des couples soient encore unis, que le père soit toujours présent, si celui-ci tient des propos dégradants, sexistes et propage une vision de la femme déformée à son fils, la chosifiant ou encourageant celui-ci à profiter et se machiner tout ce qui bouge (discours pas si rare, c'est une idée de la virilité toujours persistante dans notre société, comme ailleurs) et avec récurrence, encore, alors il pourrait avoir une image de la femme très dégradée et ainsi entretenir des relations compliquées ou brèves avec la gent féminine.

Des parents séparés/divorcés, des mères célibataires, éduquent très bien leurs enfants, avec beaucoup d'amour, de dialogue, de bienveillance et surtout d'intelligence. Je pense que cela se tient davantage là. 

Toutes théories sociales, toutes études sociétales trouvent ses limites, ses erreurs, ses détracteurs, tout à fait. Pas si sûre qu'en France, les délinquants issus de famille monoparentale soient sur-représentés et bien au contraire. Les délinquants sexuels ou les harceleurs de rue déjà, ceux que l'on aime à pointer de préférence, sont davantage élevés dans un patriarcat bien poussiéreux, véhiculé de surcroît et renforcé par la religion. 

Tout peut avoir des conséquences néfastes sur l'enfant, si rien n'est fait en toute intelligence et dans son intérêt. Se séparer d'un homme ou d'une femme est parfois le meilleur service à rendre, à tout le monde. 

Il y a 12 heures, Persil-Fleur a dit :

Sans doute parce qu'elles ne sont pas conscientes que c'est un puissant appel sexuel pour les hommes (à part certaines). Elles s'habillent donc de façon sexy parce que cela leur plaît au niveau "esthétique" de leur corps.

Malheureusement, ce sera forcément interprété par la plupart des hommes. Donc, si elles veulent qu'un homme en particulier s'intéresse à elles pour ce qu'elles sont, elles seront obligées (lors de ce rdv) de modérer leur habillement si elles ne veulent pas que cela vienne fausser la relation au tout début.

On peut comprendre que cela soit frustrant pour une femme de se faire cataloguer en fonction de son habillement. En même temps, la société est comme ça partout. Essayons d'aller à un entretien d'embauche (autre que geek) en jean troué ou d'entrer "mal habillés" dans des clubs huppés, on sera systématiquement refoulés.

Personne n'est réellement libre de ses vêtements. Ni homme, ni femme. A part quelques geeks et quelques milliardaires...

On avait eu un débat là dessus avec Léna ;)

Ou bien de rester elles-même. Un changement d'habillement est toujours remarquable. Cela peut aussi permettre à des femmes d'identifier les relous et passer rapidement à autre chose.

Il y a 12 heures, Persil-Fleur a dit :

Comme quoi, il faut de tout pour faire un monde :hi:

On est tous uniques et différents.

Cela paraît compréhensible que certains hommes aient une période réfractaire, comme certaines femmes peuvent l'avoir. Où ils aient envie de se cacher, de ne pas être stimulés ou touchés.

Cela me paraît vraiment dommage en revanche d'aller jusqu'à ressentir du dégoût, et je te plains sincèrement de ressentir ce genre de sensation. Ca me semble gâcher un peu la relation, et cet acte d'amour assez magique qui vient de se dérouler.

Personnellement, je n'ai pas de plus grand plaisir que de prolonger cet acte par des câlins, des caresses, des baisers, ou des mots. Voire le simple fait de rester l'un contre l'autre à ressentir les battements de son coeur si elle préfère le calme.

Mais, personnellement je préfère l'échange.

Une caresse qui glisse sur ta peau, légère comme une plume, ça donne souvent des frissons et ça prolonge le plaisir. Un mot qui glisse sur ton coeur avec toute la tendresse du monde, c'est très doux à offrir et à recevoir.

Rien de sexuel, mais une forme de tendresse réciproque bien douce et agréable.

 

 

Le point 23 tel qu'il est abordé dans ce top 25 relève davantage du domaine de la psychologie (dégoût/se cacher). Il y aurait un trauma là. 

Il y a 11 heures, doug1991 a dit :

Pour de multiples raisons il est beaucoup plus facile pour moi de donner du plaisir que d'en recevoir, j'ai rarement du plaisir sexuel par d'autre c'est généralement qui prend le relai seul pour mon plaisir à la fin. 

Dans les rapport gay la tendresse n'est pas le plus fréquent, nombreux refusent d'embrasser et les caresses, et ceux qui aiment c'est pas automatique. La domination/soumission s'installe souvent automatiquement, certains gestes que les femmes n'aiment pas souvent sont très fréquent et demandés. Mais tout reste très naturel, une fois fini pas de jugement, on discute continue de passer un bon moment.

 

Rien à voir avec l'orientation sexuelle, davantage avec ce qui est recherché dans la relation. Nombre de couples homosexuels basent leurs relations sur l'amour et la tendresse, durent dans le temps, à l'instar de certains couples hétérosexuels. Quelle que soit l'orientation sexuelle, pour des individus plus en recherche de plaisir et/ou de sensations, de relations courtes, sans lendemain, non basées sur l'amour donc, la tendresse est parfois parfois optionnelle ou inexistante. Beaucoup mettent en avant qu'il y a du respect. Sûrement : un strict minimum.

Il ne faut pas se mentir, si vous tentez quelque chose de plus exotique ou de brutal avec votre conjoint(e), il y a des chances pour que cela mette un terme à la relation amoureuse. Un partenaire sexuel est a contrario facilement remplaçable - "collectionnable"- il suffit d'une attirance ou d'un physique même passable (il ne lui est pas demandé de faire la conversation), et de nombreux sites internet permettent aujourd'hui de choisir sur catalogue. Trouver l'amour, fait entrer bien plus de paramètres, et c'est d'autant plus compliqué. En général, on joue moins au con avec sa conjointe qu'avec son plan Q.  

il y a 18 minutes, hell-spawn a dit :

ça semble assez logique, toutefois je pense que ça pourrait faire une relation tout a fait extraordinaire :

Je te donne du plaisir( ou je t'approfondis ), tu me donnes du plaisir( et tu m'approfondis ), tout ça a tour de role en s'explorant l'un l'autre et l'un par l'autre.

Bref une sexualité qui vise a la connaissance de l'autre et de soi-meme, c'est a dire qui confine a la spiritualité.

"Je t'approfondis", "tu m'approfondis"... Diable, quel romantisme !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 1 888 messages
délicatesse incarnée‚ 42ans
Posté(e)

Bonjour. 

C'est surtout affolant de croire qu'il est croyable qu'on puisse définir l'ensemble de l'humanité en qq points... 

Une question : combien de cases, au minimum, faut-il pour classer les 7.5 milliards d'être humains ?

A+

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
à l’instant, Spontzy a dit :

Bonjour. 

C'est surtout affolant de croire qu'il est croyable qu'on puisse définir l'ensemble de l'humanité en qq points... 

Une question : combien de cases, au minimum, faut-il pour classer les 7.5 milliards d'être humains ?

A+

7,5 milliards de cases, non ? :hi:

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Loopy Membre 2 277 messages
Poisson rouge très très méchant‚ 33ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Léna-Postrof a dit :

Votre avis sur ces 25 choses dont nous sommes ignorantes ? (femmes et hommes hein, n'excluons personne).

19h à peine et déjà 6 pages... Un avis de plus est il encore utile ? ... Si la question s'arrête à ces 25 poncifs, mon avis est simple, il n'y a pas 25 poncifs, mais 1 seul : quand il s'agit de sexe, un homme pense avec sa queue. Ce qui est au moins partiellement vrai... Sauf peut être chez les eunuque (et encore... ) . Il est d'ailleurs assez mal vu en général (du moins trouve-t-on cela "bizarre") que quiconque pense avec d'exotiques organes quand il s'agit de coïte. 

Maintenant je me doute bien que la question va plus loin que ces quelques caricature et que le prologue appelle a plus d'attention qu'il ne veut bien le dire. 

On se doutait que l'histoire était un peu romancé jusqu'à en acquérir la certitude en lisant

Citation

"je m'éveille le lendemain fraîche comme une fleur"

Fichtre, que t'a-t-il donc pris, Lena, de briser notre le élans de nos imagninaires pleins de cheveux hirsutes et d'haleine de chacal (parce qu'on ne va pas se mentir, après les St Jacques on expire rarement du Chanel N°5). A moins que tu n'aies essayer d'entretenir le mythe selon lequel les Femmes s'éveillent après leur toilette matinale (certaines somnambules le peuvent peut être ? )... Bref... Dommage, mais passons.

Le vrai problème dans ce préambule, est qu'il est en réalité difficile de définir ce qu'est la presse masculine et la presse féminine sans alimenter le cliché. Bien sûr, certaines "oeuvre" sont clairement destinées à un public ciblé, mais c'est en réalité plus pour la capacité commerciale que cela représente que pour le genre de ses (fashion) victimes.  Des gens très sérieux, hommes et femmes, passent des années entières à étudier les comportement humains. Aujourd'hui, des robots pompes nos informations au moindre click et les injectes dans des algo dont le but n'est pas ni d'asservir l'homme, ni d'asservir la femme, mais bien d'asservir les deux. Toutes nos "données" sont soigneusement rangées, classées, triées et on en ressort des comportement d'achat en fonction de notre age, de notre sexe, de porte feuille, de la marque de notre téléphone ou de nos godasses, de la qualité de notre prose de l'heure à laquelle on click, etc... 

Cela parait peu concret, mais attendez donc que je vous dise qu'il a été déterminé que le public le plus enclin à l'achat ( et c'est très sérieux) sont les Femmes occidentales de 25 à 35 ans entre le 3ème et le 6ème mois de grossesse... Eh oui... Pas né encore que nous sommes déjà réduits à un simple facteur déclencheur de l'achat. 

Tout ça pour dire quoi ? Que tout le monde se fout bien que ces articles soient débiles et stigmatisant. Au contraire d'ailleurs. On préférera concentrer les attaques sur ce genres de considération plutôt que sur le fond du problème. Notre système économique ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes si ce n'est celles qui lui permettent de définir, voire d'entretenir, des facteurs déclencheurs de vente, de faire de chacun de nous des cibles préférencielles pour tel ou tel produits (packaging, en fait). 

Oui, on contiuera de marteller que le mecs doivent aimer les bagnoles et ce qui se cache sous les bikini (parce que c'est pratique pour ventre des bagnoles) et oui on continuera de marteller que les femmes doivent aimer les fringues et les godasses, le tout en 36, parce que c'est pratique pour vendre des régimes, des bikini et des masques à l’ananas. On continuera de nous enfermer tous dans des cases car ces cases sont très pratiques pour "personnaliser notre expérience de navigation" ou de lecture, ou d'enculerie, au choix. 

Alors, disons que nous ne sommes pas idiots et que de mon côté, si je n'ai pas trop de penchant pour le coïte anale, j'aime encore choisir qui m'encule si je dois me faire enculer (chacun son de grâce ! Approchez, je distribue des tickets...). (Presque) Tout ce qui attire notre oeil et notre attention, doit mener à l'acte d'acheter, et malheureusement, cela entretien l'image selon laquelle si la fille que j'ai croisé tout à l'heure porte une minijupe c'est alors qu'elle veut me vendre son cul, et comme je suis fin négociateur, je vais tenter de l'avoir gratos.

En conclusion, et pour recentrer sur l'image de la femme, source ce tout ceci, je dirais que tant que l'image de la femme sera un argument marketing pour atteindre la cible masculine statistique, en d'autre terme, tant qu'elle sera l'accessoire de la dernière peugeot au salon de l'auto, le tremplin des entrées d'un blockbuster, le sujet éternel de la frustration de mon voisin Francis qui me prouve tous les jours que la majorité du contenu du net est pornographique, malheureusement les choses ne changeront qu'en apparence. Mais cela doit également nous faire prendre conscience du fait que nous sommes seules les acteurs de cette mascara-des et que si on ous fait bouffer du cul à longueur de journée, ben, c'est qu'on aime ça en majorité. 

De quoi nous interroger sur nos propres comportements et manières de penser, d'acheter, de voir le monde. Sur ce.... 

j'appelle le ticket n°1 ... 

Ticket numéro 1 ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a une heure, Léna-Postrof a dit :

C'est un sujet majeur de malentendu entre hommes en manque et femmes véritablement gentilles et bien élevées.

Il n'y a définitivement que les individus (hommes et femmes confondus) qui manquent cruellement d'éducation ou les arriérés qui considèrent qu'une femme qui porte une jupe au-dessus du genou ou un décolleté, le fait obligatoirement pour attirer l'attention des hommes/appeler au sexe. En outre, toutes les femmes ne s'habillent pas en fonction des hommes et loin de là. Vous n'êtes pas le centre de notre monde, il faudra un jour que vous vous y fassiez messieurs, bon sang de bois !  

Certaines le font, par contre, pour un rendez-vous en particulier, alors que ce n'est pas du tout dans leurs habitudes. Là il y a un loup, ou vous risquez de voir le loup plutôt. Quoi qu'encore, le sexe n'est pas toujours là l'issue finale. 

 Et en dehors de cela, un comportement sera toujours plus explicite qu'une tenue vestimentaire. 

Il est vrai que quand je vois un homme en marcel et short en percale, j'évite de l'accoster pour lui demander de m'emmener sur l'autoroute du kiff. Encore une fois, l'éducation, à moins que cela ne soit aussi le bon goût (le percale : bouh !).

Quant au point 6, nous en revenons à ce que j'écris plus haut au sujet des arriérés. Nous ne sommes pas au Yémen. Ce n'est pas les femmes qu'il faut couvrir, mais les hommes qu'il convient d'éduquer, correctement. 

 

Non, personne ne pensera que la femme s'est habillée en fonction des hommes.

Une grande majorité d'hommes penseront qu'elle a simplement envie de batifoler, ou qu'elle cherche un "plan fesses".

Mais, si ça vous amuse qu'on pense ça de vous, promenez-vous dans les bois dans cette tenue... espérons que vous ne rencontrerez que le petit Chaperon Rouge ;)

Vous êtes marrante parce que vous stigmatisez ce préjugé. Et vous montrez aussitôt que vous avez exactement le même préjugé à l'endroit des hommes.

Pourquoi l'homme en marcel et short en percale ne serait-il pas un gentleman raffiné ?

Monsieur le baron sortant dans une tenue décontractée qu'il a envie de porter parce qu'il fait beau ?

Il n'a pas le droit de choisir les vêtements qui lui plaisent sans que les femmes en déduisent des choses honteuses sur sa personnalité ?

Pourquoi ?

Eh bien probablement pour la même raison qui fait que la majorité des hommes considéreront que la femme qui s'affiche en ville en minijupe raz de fesse sans culotte et avec un décolleté plongeant n'est pas à la recherche du Tractatus logico philosophicus de Wittgenstein...

En matière de préjugés sur la personnalité vestimentaire, hommes et femmes doivent être, hélas, à peu près équivalents:hi:

 

Modifié par Persil-Fleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 24 648 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
Il y a 14 heures, doug1991 a dit :

Ce genre de chose gène surtout les femmes donc il faut se forcer.

Quand on a un rapport avec un autre hommes une fois éjaculer le rapport s'arrête et on passe a autre chose c'est assez naturel c'est pour ca je trouve ca bizarre que ca choque les hommes.

Intermède musical: jean Luc Lahaye femme, femme OU Il était une fois :j'ai encore rêvé d'elle.

Eh, oui contrairement à ce qui est évoqué dans ces chansons, pas question de stationner dans son corps ou pire d'y passer la nuit…

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 941 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
il y a une heure, Léna-Postrof a dit :

Non, ce que j'écris, c'est que bien que des couples soient encore unis, que le père soit toujours présent, si celui-ci tient des propos dégradants, sexistes et propage une vision de la femme déformée à son fils, la chosifiant ou encourageant celui-ci à profiter et se machiner tout ce qui bouge (discours pas si rare, c'est une idée de la virilité toujours persistante dans notre société, comme ailleurs) et avec récurrence, encore, alors il pourrait avoir une image de la femme très dégradée et ainsi entretenir des relations compliquées ou brèves avec la gent féminine.

Des parents séparés/divorcés, des mères célibataires, éduquent très bien leurs enfants, avec beaucoup d'amour, de dialogue, de bienveillance et surtout d'intelligence. Je pense que cela se tient davantage là. 

Toutes théories sociales, toutes études sociétales trouvent ses limites, ses erreurs, ses détracteurs, tout à fait. Pas si sûre qu'en France, les délinquants issus de famille monoparentale soient sur-représentés et bien au contraire. Les délinquants sexuels ou les harceleurs de rue déjà, ceux que l'on aime à pointer de préférence, sont davantage élevés dans un patriarcat bien poussiéreux, véhiculé de surcroît et renforcé par la religion. 

Tout peut avoir des conséquences néfastes sur l'enfant, si rien n'est fait en toute intelligence et dans son intérêt. Se séparer d'un homme ou d'une femme est parfois le meilleur service à rendre, à tout le monde. 

L'intelligence est un concept bien vague, et à moins que l'on suppose que vous n'autoriseriez que ceux qui ont un bon QI à se reproduire il faudrait à minima préciser le concept ! J'extrapole en pensant que vous voulez faire allusion à l'absence de conflit, ce qui est totalement utopique en cas de divorce où tout le monde a tout à perdre et les attaques des uns sur les autres impitoyables (et les enfants au milieu). De plus il arrive souvent que les conflits soient eux-mêmes la cause du divorce.

Sinon si, les délinquants sont plus souvent que la normale issue de familles monoparentales, c'est prouvé statistiquement. C'est seulement l'interprétation qui diffère : les partisans du "nouveau modèle familial" mettront ça sur la précarité socio-économique, alors que les autres savent que ça n'explique pas tout. D'ailleurs cette même précarité est incontestablement une conséquence de la monoparentalité (un seul salaire, qui plus est un salaire de femme qui est souvent inférieur) et donc de la séparation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 941 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)

Je comprends le soucis de ne pas stigmatiser les familles monoparentales dont les membres ne sont pas toujours responsables (ou pas entièrement) de la présente situation. Et ce soucis de ne points stigmatiser se remarque dans les publications sur le sujet. J'en appelle plus au bon sens finalement : à quoi sert le père dans une famille ? A rien ? Quelle place vous leur laissez ?

J'ai trouvé une étude intéressante sur l'impact de la monoparentalité http://cache.media.education.gouv.fr/file/82/31/6/DEPP_EetF_2012_82_Familles_monoparentales_237316.pdf

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 24 minutes, querida13 a dit :

Intermède musical: jean Luc Lahaye femme, femme OU Il était une fois :j'ai encore rêvé d'elle.

Eh, oui contrairement à ce qui est évoqué dans ces chansons, pas question de stationner dans son corps ou pire d'y passer la nuit…

Tu le déplores, ou tu trouves que c'est mieux comme ça ? :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 3 447 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Persil-Fleur a dit :

Lis ce que j'ai répondu à Pti Colybris...

Ca m'est arrivé plusieurs fois, et ça arrive à plein d'hommes, de connaître cette situation. Ne pas arriver au bout malgré des jeux durant 2h ou plus, et l'envie d'y arriver... mais, ce n'est pas systématique.

Si tu rencontrais un partenaire qui comprenne pourquoi tu n'as aucune confiance en toi, et qui sache te donner confiance en toi, ton souci disparaîtrait aussitôt. A condition aussi, qu'il passe un peu de temps pour découvrir ton corps en détail, et tes fantasmes intimes.

Il me semble qu'il peut y avoir une posture vis-à-vis de sa femme, pour l'homme en couple qui ne veut pas paraître "chochotte" en manifestant de la tendresse pour un homme. Et sans doute de la part d'hommes gay qui craignent eux aussi l'image que cela véhicule, contraire à la virilité. Idem pour les massages. Un grand nombre de ceux qui détestent les massages doivent craindre l'image que cela donne d'eux.

Mais, franchement, si un homme aime un homme il n'y a aucune raison pour qu'ils n'aiment pas s'embrasser, qu'il n'aiment pas les gestes de tendresse, et qu'ils n'apprécient pas les massages.

Il me semble qu'il y a beaucoup de blocages liés aux "conventions" et à la représentation exagérément virile de l'homme. Car les lesbiennes font tout ça avec grand plaisir.

Pour que quelqu'un me comprenne faudrait déjà que je me comprenne.

Le milieu gay est très libre sexuellement, surement trop pour beaucoup de monde, on peut faire beaucoup de chose sans avoir la sensation des jugé par l'autre. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, doug1991 a dit :

Pour que quelqu'un me comprenne faudrait déjà que je me comprenne.

Le milieu gay est très libre sexuellement, surement trop pour beaucoup de monde, on peut faire beaucoup de chose sans avoir la sensation des jugé par l'autre. 

Pas nécessairement.

Parfois, une personne extérieure est mieux placée pour aider quelqu'un à se comprendre.

C'est le cas des psychologues, sexologues, psychanalystes,...

Quelqu'un qui t'aime et qui est doté d'un bon sens d'écoute et de psychologie pourrait aussi t'aider à mieux comprendre le pourquoi. Et donc à trouver le remède.

Modifié par Persil-Fleur
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 3 447 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, Persil-Fleur a dit :

 Si Doug n'accède pas à l'orgasme, c'est parce que son ou ses partenaires n'y investissent pas suffisamment de temps et d'essais pour comprendree sa psychologie, et la façon dont son corps fonctionne.

 

Il y a en a  qui ont essayés d'insister ca peu vite être la douleur qui s'installe , et plus trop s'occuper de moi me met plutôt mal à l'aise. De toute facon trop d'attention à mon égard me met plutôt mal a l'aise peu importe le moment, je supporte assez les mal les compliments par exemple qui me semblent toujours manquer d'objectivé.

Je me suis fais d'avoir peu de plaisir, en général ca met plutôt mal à l'autre qui comprend pas.

 

 

il y a 8 minutes, Persil-Fleur a dit :

Pas nécessairement.

Parfois, une personne extérieure est mieux placée pour aider quelqu'un à se comprendre.

C'est le cas des psychologues, sexologues, psychanalystes,...

Quelqu'un qui t'aime et qui est doté d'un bon sens d'écoute et de psychologie pourrait aussi t'aider.

Moi qui extériorise presque rien et suis peu communiquant pas facile. mdr

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 1 minute, doug1991 a dit :

Il y a en a  qui ont essayés d'insister ca peu vite être la douleur qui s'installe , et plus trop s'occuper de moi me met plutôt mal à l'aise. De toute facon trop d'attention à mon égard me met plutôt mal a l'aise peu importe le moment, je supporte assez les mal les compliments par exemple qui me semblent toujours manquer d'objectivé.

Je me suis fais d'avoir peu de plaisir, en général ca met plutôt mal à l'autre qui comprend pas.

C'est pas insister qu'il faut faire, jusqu'à ce que cela ressemble à un fer rougi à vif. C'est trouver ce qui bloque dans ta tête, afin de pouvoir le débloquer.

En fait, tu as un truc en toi qui te fait considérer que tu ne vaux pas grand chose. Un truc refoulé, peut-être ton homosexualité, peut-être autre chose lié à des commentaires désobligeants des parents. Du coup, tu estimes que tu ne vaux pas la peine que quelqu'un s'occupe de ton corps pour te faire du bien. De même que tu estimes que tu ne vaux pas la peine d'un compliment.

Évidemment, tu en vaux la peine. Donc, ces pensées toxiques te bloquent.

Un jour, tu trouveras certainement quelqu'un qui t'aime très fort. Cette personne aura tellement envie de te mettre à l'aise et de te faire plaisir au dernier degré qu'elle saura trouver la voie pour soigner cette petite fissure de l'âme. :fleur:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 3 447 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
il y a 8 minutes, Persil-Fleur a dit :

 C'est pas insister qu'il faut faire, jusqu'à ce que cela ressemble à un fer rougi à vif. C'est trouver ce qui bloque dans ta tête, afin de pouvoir le débloquer.

En fait, tu as un truc en toi qui te fait considérer que tu ne vaux pas grand chose. Un truc refoulé, peut-être ton homosexualité, peut-être autre chose lié à des commentaires désobligeants des parents. Du coup, tu estimes que tu ne vaux pas la peine que quelqu'un s'occupe de ton corps pour te faire du bien. De même que tu estimes que tu ne vaux pas la peine d'un compliment.

Évidemment, tu en vaux la peine. Donc, ces pensées toxiques te bloquent.

Un jour, tu trouveras certainement quelqu'un qui t'aime très fort. Cette personne aura tellement envie de te mettre à l'aise et de te faire plaisir au dernier degré qu'elle saura trouver la voie pour soigner cette petite fissure de l'âme. :fleur:

Il a surement pleins de raisons qui expliquent cela. 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 33 minutes, doug1991 a dit :

Moi qui extériorise presque rien et suis peu communiquant pas facile. mdr

C'est pour ça que la discussion avec un (bon) psy peut être pas mal.

Ou bien la rencontre d'une personne qui ressente pour toi un amour fou et qui aura envie de t'aider à relâcher ta communication et ton corps. C'est ce que je te souhaite.

Pour un "peu-communiquant", je trouve que tu te débrouilles pas si mal pour parler. Il ne te manque plus que de rencontrer la bonne personne. :bisou:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 3 447 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Persil-Fleur a dit :

C'est pour ça que la discussion avec un (bon) psy peut être pas mal.

Ou bien la rencontre d'une personne qui ressente pour toi un amour fou et qui aura envie de t'aider à relâcher ta communication et ton corps. C'est ce que je te souhaite.

Pour un "peu-communiquant", je trouve que tu te débrouilles pas si mal pour parler. Il ne te manque plus que de rencontrer la bonne personne. :bisou:

Raconter ma vie a un psy euh non, certaines chose que tout le monde ne peut pas comprendre.

Pour rencontrer quelqu'un c'est pas simple je correspond pas a l'idéal actuel de notre société.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 8 009 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)
il y a 42 minutes, Loopy a dit :

19h à peine et déjà 6 pages... Un avis de plus est il encore utile ? ... Si la question s'arrête à ces 25 poncifs, mon avis est simple, il n'y a pas 25 poncifs, mais 1 seul : quand il s'agit de sexe, un homme pense avec sa queue. Ce qui est au moins partiellement vrai... Sauf peut être chez les eunuque (et encore... ) . Il est d'ailleurs assez mal vu en général (du moins trouve-t-on cela "bizarre") que quiconque pense avec d'exotiques organes quand il s'agit de coïte. 

Maintenant je me doute bien que la question va plus loin que ces quelques caricature et que le prologue appelle a plus d'attention qu'il ne veut bien le dire. 

On se doutait que l'histoire était un peu romancé jusqu'à en acquérir la certitude en lisant

Fichtre, que t'a-t-il donc pris, Lena, de briser notre le élans de nos imagninaires pleins de cheveux hirsutes et d'haleine de chacal (parce qu'on ne va pas se mentir, après les St Jacques on expire rarement du Chanel N°5). A moins que tu n'aies essayer d'entretenir le mythe selon lequel les Femmes s'éveillent après leur toilette matinale (certaines somnambules le peuvent peut être ? )... Bref... Dommage, mais passons.

Le vrai problème dans ce préambule, est qu'il est en réalité difficile de définir ce qu'est la presse masculine et la presse féminine sans alimenter le cliché. Bien sûr, certaines "oeuvre" sont clairement destinées à un public ciblé, mais c'est en réalité plus pour la capacité commerciale que cela représente que pour le genre de ses (fashion) victimes.  Des gens très sérieux, hommes et femmes, passent des années entières à étudier les comportement humains. Aujourd'hui, des robots pompes nos informations au moindre click et les injectes dans des algo dont le but n'est pas ni d'asservir l'homme, ni d'asservir la femme, mais bien d'asservir les deux. Toutes nos "données" sont soigneusement rangées, classées, triées et on en ressort des comportement d'achat en fonction de notre age, de notre sexe, de porte feuille, de la marque de notre téléphone ou de nos godasses, de la qualité de notre prose de l'heure à laquelle on click, etc... 

Cela parait peu concret, mais attendez donc que je vous dise qu'il a été déterminé que le public le plus enclin à l'achat ( et c'est très sérieux) sont les Femmes occidentales de 25 à 35 ans entre le 3ème et le 6ème mois de grossesse... Eh oui... Pas né encore que nous sommes déjà réduits à un simple facteur déclencheur de l'achat. 

Tout ça pour dire quoi ? Que tout le monde se fout bien que ces articles soient débiles et stigmatisant. Au contraire d'ailleurs. On préférera concentrer les attaques sur ce genres de considération plutôt que sur le fond du problème. Notre système économique ne fait aucune différence entre les hommes et les femmes si ce n'est celles qui lui permettent de définir, voire d'entretenir, des facteurs déclencheurs de vente, de faire de chacun de nous des cibles préférencielles pour tel ou tel produits (packaging, en fait). 

Oui, on contiuera de marteller que le mecs doivent aimer les bagnoles et ce qui se cache sous les bikini (parce que c'est pratique pour ventre des bagnoles) et oui on continuera de marteller que les femmes doivent aimer les fringues et les godasses, le tout en 36, parce que c'est pratique pour vendre des régimes, des bikini et des masques à l’ananas. On continuera de nous enfermer tous dans des cases car ces cases sont très pratiques pour "personnaliser notre expérience de navigation" ou de lecture, ou d'enculerie, au choix. 

Alors, disons que nous ne sommes pas idiots et que de mon côté, si je n'ai pas trop de penchant pour le coïte anale, j'aime encore choisir qui m'encule si je dois me faire enculer (chacun son de grâce ! Approchez, je distribue des tickets...). (Presque) Tout ce qui attire notre oeil et notre attention, doit mener à l'acte d'acheter, et malheureusement, cela entretien l'image selon laquelle si la fille que j'ai croisé tout à l'heure porte une minijupe c'est alors qu'elle veut me vendre son cul, et comme je suis fin négociateur, je vais tenter de l'avoir gratos.

En conclusion, et pour recentrer sur l'image de la femme, source ce tout ceci, je dirais que tant que l'image de la femme sera un argument marketing pour atteindre la cible masculine statistique, en d'autre terme, tant qu'elle sera l'accessoire de la dernière peugeot au salon de l'auto, le tremplin des entrées d'un blockbuster, le sujet éternel de la frustration de mon voisin Francis qui me prouve tous les jours que la majorité du contenu du net est pornographique, malheureusement les choses ne changeront qu'en apparence. Mais cela doit également nous faire prendre conscience du fait que nous sommes seules les acteurs de cette mascara-des et que si on ous fait bouffer du cul à longueur de journée, ben, c'est qu'on aime ça en majorité. 

De quoi nous interroger sur nos propres comportements et manières de penser, d'acheter, de voir le monde. Sur ce.... 

j'appelle le ticket n°1 ... 

Ticket numéro 1 ?

Société de surconsommation, bien sûr, à laquelle s'ajoute une culture profondément sexiste toujours présente et encensée par la religion depuis déjà fort longtemps. Nous n'arriverons à quelque chose qu'au moyen de l'éducation, et il faudra bien quelques canicules également, cela risque de prendre encore un peu de temps, hélas.

L'introduction ainsi que la conclusion ou l'appel à témoignages (uniquement féminins) de l'article se veulent subversifs et avec un peu de jugeote, effectivement, on se doute bien que l'auteur vise davantage à dénoncer et déconstruire ces quelques caricatures, plutôt que de conforter le lecteur dans l'idée que l'homme n'est qu'une "queue" sur pattes ou de rassurer quelques hommes très soucieux du coït encore. Certain(e)s n'auront pas compris le message. 

Tous les hommes ne s'orientent déjà pas vers des relations sans sentiments (parfois cela doit avoir du sens, parfois et même tout le temps, selon les individus) ou ne pensent pas qu'à "cartoucher" tout ce qui bouge ou presque, promis que ce ne sont pas des eunuques pour autant. Ils ont un petit coeur ces hommes et pas seulement un service trois pièces, comme nous autres (NDLR le petit coeur, pas le service 3 pièces). Pourquoi les femmes qui font simplement du sexe ne sont t-elles -aux yeux de bien su monde- aussi respectables que les hommes qui n'arrivent pas à faire l'amour également (seulement du sexe) ? On peut se désoler autant que des hommes et des femmes en soient là évidemment et s'inquiéter pour les générations futures. 

Je pensais simplement à un éventuel mal de tête qu'aurait pu engendrer une bonne soirée de rigolade passée entre amis, en fait. Vous, vous vous intéressez à mon hygiène bucco-dentaire et mon fabuleux épi (ce que vous pouvez être superficiel !). "Chanel n°5" c'est entêtant (ça sent la mémère), il existe des notes plus légères ou plus florales, comme "Allure" ou bien encore "Gabrielle" pour votre information personnelle.

NB Pensez à régler votre horloge.

il y a 36 minutes, Persil-Fleur a dit :

Non, personne ne pensera que la femme s'est habillée en fonction des hommes.

Une grande majorité d'hommes penseront qu'elle a simplement envie de batifoler, ou qu'elle cherche un "plan fesses".

Mais, si ça vous amuse qu'on pense ça de vous, promenez-vous dans les bois dans cette tenue... espérons que vous ne rencontrerez que le petit Chaperon Rouge ;)

Vous êtes marrante parce que vous stigmatisez ce préjugé. Et vous montrez aussitôt que vous avez exactement le même préjugé à l'endroit des hommes.

Pourquoi l'homme en marcel et short en percale ne serait-il pas un gentleman raffiné ?

Monsieur le baron sortant dans une tenue décontractée qu'il a envie de porter parce qu'il fait beau ?

Il n'a pas le droit de choisir les vêtements qui lui plaisent sans que les femmes en déduisent des choses honteuses sur sa personnalité ?

Pourquoi ?

Eh bien probablement pour la même raison qui fait que la majorité des hommes considéreront que la femme qui s'affiche en ville en minijupe raz de fesse sans culotte et avec un décolleté plongeant n'est pas à la recherche du Tractatus logico philosophicus de Wittgenstein :hi:

 

Est-on bien sûr que la "majorité" des hommes pensent ceci ? J'en croise tous les jours, et constate que le comportement de quelques uns, est à déplorer et sans faire d'angélisme. 

Aucun homme (aucune femme) éduqué(e) et équilibré(e) ne pensera qu'une femme s'habille en fonction des hommes. Après il y a les autres. Pour certains, il s'agit d'un état maladif, pour d'autres, du fait de l'éducation ou d'influences néfastes.

Vous aimez tout dans le prêt à porter féminin, vraiment ? Chapeau. Je suis une femme et n'aime pourtant pas tout ce qui nous est proposé. Les cuissardes, pourtant encore très à la mode, personnellement c'est non, ça me rappelle bien trop Francis Lalane. Oui, on fait des blocages parfois, peurs irrationnelles *sourire* Les crocs ? même pas en rêve. Le retour des années 80/90, le fluo toussa, non plus... et les cyclistes ? Olala.

La combinaison débardeur, short en percale, assortie de claquettes en plastique (j'avais oublié), tient davantage à mon goût (et ce n'est que le mien) du tue-l'amour que de l'appel au sexe. J'aurais pu parler de jogging et de tongs/sandales chaussettes également, mais il fallait quelque chose d'assez court. Le prêt à porter masculin prévoit aussi d'autres tenues, décontractées. Vous n'êtes pas obligés non plus de vous déplacer en costume 3 pièces Hackett H24. 

Vous en voyez beaucoup des femmes jupe ras les fesses, sans culotte et décolleté jusqu'au nombril, très honnêtement ?

Des femmes avec une jupe juste au-dessus du genou ou un simple décolleté se font déjà tenir la jambe par des gros lourdingues, et même sans cela, en jean avec un pull informe. Pour des hommes, les femmes doivent se tenir là pour leur bon plaisir. À mon sens, la tenue vestimentaire n'est pas tant responsable.... et d'ailleurs est-ce que ce sont les femmes les plus court vêtues, ou qui ont un comportement aguicheur qui se font le plus agresser, ou bien est-ce que ce sont les autres ? 

il y a 1 minute, Quasi-Modo a dit :

L'intelligence est un concept bien vague, et à moins que l'on suppose que vous n'autoriseriez que ceux qui ont un bon QI à se reproduire il faudrait à minima préciser le concept ! J'extrapole en pensant que vous voulez faire allusion à l'absence de conflit, ce qui est totalement utopique en cas de divorce où tout le monde a tout à perdre et les attaques des uns sur les autres impitoyables (et les enfants au milieu). De plus il arrive souvent que les conflits soient eux-mêmes la cause du divorce.

Sinon si, les délinquants sont plus souvent que la normale issue de familles monoparentales, c'est prouvé statistiquement. C'est seulement l'interprétation qui diffère : les partisans du "nouveau modèle familial" mettront ça sur la précarité socio-économique, alors que les autres savent que ça n'explique pas tout. D'ailleurs cette même précarité est incontestablement une conséquence de la monoparentalité (un seul salaire, qui plus est un salaire de femme qui est souvent inférieur) et donc de la séparation.

Ce n'est pas franchement mon leitmotiv, non. Substituez par bon sens alors. 

Il y a toujours des tensions et des conflits dans un couple et encore après le couple. Les enfants n'ont pas à assister à cela primo, les histoires de grands ne concernent que les grands, secondo. Les enfants sont parfois pris en otage, par des parents égoïstes ou qui manquent de bon sens, donc. C'est regrettable.

Je pars du principe, que, quand on fait un enfant, c'est que l'on laisse une partie de soi derrière, afin de se consacrer pleinement à l'enfant. C'est peut-être trop marginal comme façon de penser après.

C'est prouvé statistiquement où ? Aux États-Unis ? Au Zimbabwe ? En France ? Il y a peut-être davantage de variables à prendre en compte. 

il y a 11 minutes, doug1991 a dit :

Raconter ma vie a un psy euh non, certaines chose que tout le monde ne peut pas comprendre.

Pour rencontrer quelqu'un c'est pas simple je correspond pas a l'idéal actuel de notre société.

 

Quel est l'idéal actuel de notre société ? 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Persil-Fleur Membre 632 messages
Forumeur forcené‚ 100ans
Posté(e)
il y a 17 minutes, doug1991 a dit :

Raconter ma vie a un psy euh non, certaines chose que tout le monde ne peut pas comprendre.

Pour rencontrer quelqu'un c'est pas simple je correspond pas a l'idéal actuel de notre société.

Bof, l'idéal "conventionnel" est une chose. Heureusement, dans notre pays démocratique il y a de la place pour tous les goûts et toutes les couleurs.

Ne t'en fais pas. N'écoute pas les mauvais coucheurs. Il y a plein de gens qui ont les mêmes rêves de vie que toi, et un parcours similaire ou différent. Peu importe. Je ne sais pas si tu te projetterais avec un homme ou avec une femme dans une vie à deux, mais il y a plein de gays qui sont amoureux d'une seule personne et qui sont prêtes à tout pour aider la personne qu'ils aiment.

Il existe peut-être un site de rencontre "sérieux" pour gays (pas uniquement pour plans culs) ? Ou bien une rubrique dans Meet...

Et des lieux physiques de rencontre pas trop portés sur le sexe uniquement. Ou des associations avec des activités réservées. Si tu te sens prêt à rencontrer quelqu'un pour bâtir une relation durable, passe par ces moyens là. Les plans culs ça débouchera difficilement sur quelque chose de durable :hi:

Modifié par Persil-Fleur

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
doug1991 Membre 3 447 messages
Forumeur alchimiste‚ 27ans
Posté(e)
il y a 7 minutes, Léna-Postrof a dit :

 

Quel est l'idéal actuel de notre société ? 

Être en permanence dans la nouveauté, le changement , les modes, la superficialité.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité