Aller au contenu

on vit dans un monde de mensonge... y compris chrétien

Messages recommandés

Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, fidel castor a dit :

en fait c'est pas un mouvement chrétien qui est singulier mais le christianisme dans son ensemble (et souvent des rejetés au départ ) ... la bible dit que dans le champs de Dieu il y a l'ivraie et le blé ensemble et que c'est a leur maturité que l'on reconnaitra qui est qui (en gros il y a des méchants et des bon dans le camps de Dieu) elle dit aussi que c'est a cause de nous les croyants que le nom de Dieu est sali (justement car on regarde quand on veut critiquer le mal des méchants) en fait c'est comme critiquer les droits de l'homme en disant c'est sous la terreur qu'elle a été crée ... c'est vrai mais cela délégitime pas la déclaration

D'où, Matthieu 7 :

"Vous les reconnaîtrez à leurs fruits. Cueille-t-on des raisins sur des épines, ou des figues sur des chardons ?
17 Tout bon arbre porte de bons fruits, mais le mauvais arbre porte de mauvais fruits.
18 Un bon arbre ne peut porter de mauvais fruits, ni un mauvais arbre porter de bons fruits.
19 Tout arbre qui ne porte pas de bons fruits est coupé et jeté au feu.
20 C’est donc à leurs fruits que vous les reconnaîtrez.
21 Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! N’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais celui-là seul qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux.

22 Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? N’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? Et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ?
23 Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité".

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Laurent1712 Membre 528 messages
Forumeur forcené‚ 70ans
Posté(e)
il y a une heure, Swannie a dit :

Je n'ai pas vu le "poil humoristique" pour la simple raison que des "aspirants croyants", j'en ai vu (1 sur forum.fr il y a longtemps) mais aussi dans la vie courante, j'ai donc pensé que tu adhérais à cette thèse.

Ainsi, les aspirants croyants qui, il y a peu n'existaient pas, tu en as vu ? Comme quoi il ne faut jurer de rien, les bouleversements sont permanents dans notre monde !

Non, je n'adhère pas à cette thèse, qui n'en est d'ailleurs pas une tant les arguments manquent, mais une hypothèse nécessaire pour dérouler le raisonnement.

Je n'aspire pas à croire, je suis très bien ainsi ! Si j'avais dû croire, je serais depuis fort longtemps dans la religion, y ayant été élevé depuis tout petit. Mais j'ai toujours résisté, même si j'ai souvent donné le change pour ne pas être emmerdé quand j'étais môme, et aussi pour faire plaisir à ma mère plus tard, je n'ai jamais cru ! Je suis un rationnel, tout doit être expliqué !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 1 052 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 5 minutes, Laurent1712 a dit :

Ainsi, les aspirants croyants qui, il y a peu n'existaient pas, tu en as vu ? Comme quoi il ne faut jurer de rien, les bouleversements sont permanents dans notre monde !

Non, je n'adhère pas à cette thèse, qui n'en est d'ailleurs pas une tant les arguments manquent, mais une hypothèse nécessaire pour dérouler le raisonnement.

Je n'aspire pas à croire, je suis très bien ainsi ! Si j'avais dû croire, je serais depuis fort longtemps dans la religion, y ayant été élevé depuis tout petit. Mais j'ai toujours résisté, même si j'ai souvent donné le change pour ne pas être emmerdé quand j'étais môme, et aussi pour faire plaisir à ma mère plus tard, je n'ai jamais cru ! Je suis un rationnel, tout doit être expliqué !

même l'amour doit être expliqué ? (c'est une vrai question )

tu crois pas en la conscience de soi même puisque c'est inexplicable ? (la c'est pour posé la limite de la rationalisation)

par contre c'est vrai que les croyant ont une tendance certaine a être relou sur leur proches (voir les inconnus du genre n'avoir pas d'autres sujets que Dieu ) ... mais c'est preuves qu'ils sont pas dans l'amour mais la polémique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, Swannie a dit :

Nous avons tous une personnalité différente, aussi différente que le sont nos empreintes digitales ou notre propre ADN.

Certains peuvent sembler heureux, je ne suis pas dans leur tête et dans leur coeur pour constater que c'est vrai ou qu'ils se mentent, se berçant d'illusions ou voulant se le faire croire. 

Ce que je sais, c'est que pour ma part, à la maturité, j'ai cherché le sens de notre vie sur terre, car naître pour mourir, n'être que de passage qui plus est est bref même si nous vivons centenaires, n'avait aucun sens pour moi, autant mourir tout de suite s'il n'y avait rien de grand à réaliser, pas d'autre but final que celui de mourir. Il y avait une seconde chose importante, ce sentiment récurent de me sentir "vide", comme une maison désertée de son occupant légitime, outre d'autres petites choses qui s'ajoutaient dans ces moments de réflexions comme le sentiment de vivre un rêve, pas la vie réelle, un rêve dont j'allais me réveiller un jour ou l'autre et le sentiment de vivre dans un monde aux valeurs inversées, un monde tournant comme à l'envers. Et enfin la présence d'une voix dans ma tête mais surtout dans mon coeur (la petite voix intérieure que peu écoutent) qui ne m'a jamais lâchée et qui me demandait de lire l'Evangile, et celà, dès l'âge de 12 ans. Jamais personne dans ce monde ne m'a incitée à le lire, ce fut même tout le contraire, puisque comme tous les enfants de ma génération, j'allais au caté et que cela était donc superflu pour les adultes de mon entourage qui me disaient que je n'avais pas besoin de cela. J'ai acheté mon premier nouveau testament à mes 12 ans avec mon argent de poche, bien que j'avais déjà voulu lire la Bible en cachette bien avant cet âge, prenant celle de mon grand-père, et là non plus, personne ne m'y a jamais incitée sinon une force en moi (raison pour laquelle je le faisais en cachette par crainte de me faire gronder car on m'avait dit que c'était un livre pour "les grands"). Par la suite, l'adolescence est arrivée avec son lot d'insouciance et d'inconscience, j'ai donc repoussé tout cela à plus tard sans toutefois que cela ne me sorte de l'esprit.

Non, la croyance n'est en rien un travail de titan, c'est en nous, comme je l'ai écrit dans un post précédent  : "Ce n'est pas  une question de mérite que les croyances, c'est en nous, nous suivons celles que nous aimons, tout est question d'attirance, d'amour donc qui nous porte vers ce qui nous correspond le plus".

La croyance à laquelle tu fais allusion n'est pas la véritable croyance, innée, qu'on ne cherche pas puisqu'elle est en nous dès le commencement, il n'existe pas "d'aspirant croyant".

Dès lors que notre croyance voit sa réalisation, nous savons que nous étions dans la vérité.

La vérité, il n'y en a qu'une, et elle se manifestera en son temps à tous.

"Dès lors que notre croyance voit sa réalisation, nous savons que nous étions dans la vérité."

Je ne connait personne qui a vu sa croyance déboucher sur quelque chose (réalisation) ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Anatole1949 a dit :

"Dès lors que notre croyance voit sa réalisation, nous savons que nous étions dans la vérité."

Je ne connait personne qui a vu sa croyance déboucher sur quelque chose (réalisation) ?

J'en connais une : moi-même :) 

Après, je n'ai pas fait de sondage mondial pour savoir combien nous sommes :sleep:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Laurent1712 a dit :

Ainsi, les aspirants croyants qui, il y a peu n'existaient pas, tu en as vu ? Comme quoi il ne faut jurer de rien, les bouleversements sont permanents dans notre monde !

Non, je n'adhère pas à cette thèse, qui n'en est d'ailleurs pas une tant les arguments manquent, mais une hypothèse nécessaire pour dérouler le raisonnement.

Je n'aspire pas à croire, je suis très bien ainsi ! Si j'avais dû croire, je serais depuis fort longtemps dans la religion, y ayant été élevé depuis tout petit. Mais j'ai toujours résisté, même si j'ai souvent donné le change pour ne pas être emmerdé quand j'étais môme, et aussi pour faire plaisir à ma mère plus tard, je n'ai jamais cru ! Je suis un rationnel, tout doit être expliqué !

Mais non, aspirants croyants ça n'existe pas, c'est en nous ou pas la foi en Dieu càd qu'on l'a reçue ou pas de Dieu, mais certains croient que ça existe, et sont ainsi à déclarer qu'ils aspirent à croire, à avoir la foi.

 Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu (Ephésiens 2:8).

Dieu regarde au coeur, à ce qu'il ressent et exprime au plus profond, ainsi la reçoit-on ou pas.

Tu l'exprimes d'ailleurs très bien : tu n'aspires pas à croire, tu es très bien ainsi dis-tu, ton coeur n'en veut pas, de Dieu.

Croire dans une religion, ce n'est pas forcément croire en Dieu, tel l'exemple que j'en ai donné plus haut.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, Swannie a dit :

J'en connais une : moi-même :) 

Après, je n'ai pas fait de sondage mondial pour savoir combien nous sommes :sleep:

Si tu en connais explique nous, ce sera une première...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, fidel castor a dit :

même l'amour doit être expliqué ? (c'est une vrai question )

tu crois pas en la conscience de soi même puisque c'est inexplicable ? (la c'est pour posé la limite de la rationalisation)

par contre c'est vrai que les croyant ont une tendance certaine a être relou sur leur proches (voir les inconnus du genre n'avoir pas d'autres sujets que Dieu ) ... mais c'est preuves qu'ils sont pas dans l'amour mais la polémique

Si l'amour devait être expliqué pour pouvoir aimer, aucun rationnel ne pourrait aimer parce que le coeur a ses raisons que la raison ignore, c'est idem concernant Dieu, ça ne s'explique pas, l'amour qu'on lui porte ;) 

il y a 8 minutes, Anatole1949 a dit :

Si tu en connais explique nous, ce sera une première...

Comment expliquer pourquoi on aime ou pas ? si ce n'est parce que, comme je viens de l'écrire, le coeur a ses raisons que la raison ignore ? :) 

Il y a cependant la relation suivante à faire : on a soit l'amour du monde et des choses qui sont dans le monde, soit l'amour de Dieu et des choses de son royaume, on est attirés par l'un ou par l'autre, on est ainsi soit matérialiste soit spiritualiste.

Modifié par Swannie
ajout dernier paragraphe

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Swannie a dit :

Si l'amour devait être expliqué pour pouvoir aimer, aucun rationnel ne pourrait aimer parce que le coeur a ses raisons que la raison ignore, c'est idem concernant Dieu, ça ne s'explique pas, l'amour qu'on lui porte ;) 

Comment expliquer pourquoi on aime ou pas ? si ce n'est parce que, comme je viens de l'écrire, le coeur a ses raisons que la raison ignore ? :) 

Il y a cependant la relation suivante à faire : on a soit l'amour du monde et des choses qui sont dans le monde, soit l'amour de Dieu et des choses de son royaume, on est attirés par l'un ou par l'autre, on est ainsi soit matérialiste soit spiritualiste.

Pour aimer mes proches, mes amis et des tas de choses dans cette vie, je n'ai pas besoin que l'on m'explique comment faire, c'était déjà comme ça bien avant la venue du Christ et c'est encore le cas aujourd'hui.

Je n'ai pas besoin d'être endoctriné par des illuminés pour aimer ou aider mon voisins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, Anatole1949 a dit :

Pour aimer mes proches, mes amis et des tas de choses dans cette vie, je n'ai pas besoin que l'on m'explique comment faire, c'était déjà comme ça bien avant la venue du Christ et c'est encore le cas aujourd'hui.

Je n'ai pas besoin d'être endoctriné par des illuminés pour aimer ou aider mon voisins.

Soit, c'est l'amour philia, l'amour storgê, l'amour Eros, mais l'amour agapè, vous l'expliquez comment ?

wikipédia :

Agapē (ἀγάπη) est le mot grec pour l'amour « divin » et « inconditionnel », complétant la liste des mots grecs pour dire amour : Éros (l'amour physique), Agape (l'amour spirituel), Storgê (l'amour familial) et Philia (amitié, lien social). 

Cet amour là, agapè, ne se commande pas, on ne le fait pas naître nous-même, on l'éprouve sans l'avoir voulu ni demandé. D'où vient-il, qui le suscite ? Il est d'une puissance phénoménale, de plus, le plus grand de toutes les formes d'amour puisque inconditionnel.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 10 heures, Swannie a dit :

Soit, c'est l'amour philia, l'amour storgê, l'amour Eros, mais l'amour agapè, vous l'expliquez comment ?

wikipédia :

Agapē (ἀγάπη) est le mot grec pour l'amour « divin » et « inconditionnel », complétant la liste des mots grecs pour dire amour : Éros (l'amour physique), Agape (l'amour spirituel), Storgê (l'amour familial) et Philia (amitié, lien social). 

Cet amour là, agapè, ne se commande pas, on ne le fait pas naître nous-même, on l'éprouve sans l'avoir voulu ni demandé. D'où vient-il, qui le suscite ? Il est d'une puissance phénoménale, de plus, le plus grand de toutes les formes d'amour puisque inconditionnel.

 

C'est de ça que vous parlez "Sainte Agapè, martyre brûlée vive avec ses deux sœurs, sainte Irène et sainte Chionie ?

Bel exemple d'amour.

Seriez vous née avec en vous cet amour "Agapé" ?

Si vous étiez née en Chine, auriez-vous eu la connaissance du Christ ?

Cette forme d'"amour" est le résultat d'un endoctrinement irréfléchi que vous cultivez envers et contre tout,  dans certains cas cela peut conduite au pire fanatisme...

Des fanatiques dans la religion chrétienne ou musulmane, ils ne manquent pas et on en sait quelque chose !

 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 34 minutes, Anatole1949 a dit :

C'est de ça que vous parlez "Sainte Agapè, martyre brûlée vive avec ses deux sœurs, sainte Irène et sainte Chionie ?

Bel exemple d'amour.

Seriez vous née avec en vous cet amour "Agapé" ?

Si vous étiez née en Chine, auriez-vous eu la connaissance du Christ ?

Cette forme d'"amour" est le résultat d'un endoctrinement irréfléchi que vous cultivez envers et contre tout,  dans certains cas cela peut conduite au pire fanatisme...

Des fanatiques dans la religion chrétienne ou musulmane, ils ne manquent pas et on en sait quelque chose !

 

Je ne parle pas de ça, je parle du sens du mot agapè, vous oubliez que je ne suis pas religieuse, j'ignorais même qu'il y ait une "sainte" de ce nom. Vous référer constamment à la religion catholique pour me répondre n'aboutira à rien, essayez de sortir de cet état d'esprit religieux qui vous colle et dont vous êtes fanatique, et on avancera si vous le voulez vraiment dans cette discussion.

Le mot grec agapè englobe affection, amour, tendresse et dévouement. Lorsque l'on oppose érôs et agapè, on distingue généralement que le premier est un amour de "prise" c'est à dire captatif et intéressé, alors que agapè est bienveillance et prévenance, amour paisible et pur. La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente.

Certainement naissons-nous avec la graine de cet amour agapè, mais tous ne prennent pas soin de la graine : certains la font vivre et la cultivent, d'autres non. La graine qui se développe alors est son opposé, la haine.

Nous naissons exactement à l'endroit où nous devons naître, ce n'est pas un hasard si je suis née en France.

Votre réponse en comparaison avec celle que je vous fais est le résultat d'un endoctrinement que vous avez subi et que vous continuez à cultiver envers et contre tout sans vous en rendre compte, vous ne pouvez vous empêcher de parler religion alors que je vous parle de liberté en dehors de tout attachement terrestre.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azed1967 Membre 3 185 messages
Forumeur alchimiste‚ 51ans
Posté(e)
Le 08/02/2019 à 17:59, Swannie a dit :

Je n'ai pas écrit ce que tu affirmes hier puisque j'ai parlé de la nouvelle alliance et non des lois de Moïse, tu l'interprètes ainsi parce que tu ne comprends pas ce que je te réponds, et tu t'empresses bien évidemment de m'accuser de mauvaise foi alors que c'est toi qui en fait preuve.

Tu ne tiens pas compte de ce que je te réponds. Tu prétends vénérer le Christ, mais je ne t'ai pas vu confesser qu'il soit l'unique sauveur et rédempteur, j'attends donc.

si si vous l'avez bel et bien écrit. vous êtes de mauvaise foi 

 

Le 07/02/2019 à 14:05, Swannie a dit :

Encore resté à l'ancienne alliance, combien de fois faudra t'il répéter que les choses anciennes sont passées et que toutes choses sont nouvelles ?

Dans l'ancienne alliance, c'était du oeil pour oeil et dent pour dent, dans la nouvelle alliance, ces choses sont disparues : si l'on te frappe sur la joue droite, ne rend pas et tend l'autre joue.

 

rien n'est passé selon jésus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 1 052 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 22 minutes, Swannie a dit :

Je ne parle pas de ça, je parle du sens du mot agapè, vous oubliez que je ne suis pas religieuse, j'ignorais même qu'il y ait une "sainte" de ce nom. Vous référer constamment à la religion catholique pour me répondre n'aboutira à rien, essayez de sortir de cet état d'esprit religieux qui vous colle et dont vous êtes fanatique, et on avancera si vous le voulez vraiment dans cette discussion.

Le mot grec agapè englobe affection, amour, tendresse et dévouement. Lorsque l'on oppose érôs et agapè, on distingue généralement que le premier est un amour de "prise" c'est à dire captatif et intéressé, alors que agapè est bienveillance et prévenance, amour paisible et pur. La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente.

Certainement naissons-nous avec la graine de cet amour agapè, mais tous ne prennent pas soin de la graine : certains la font vivre et la cultivent, d'autres non. La graine qui se développe alors est son opposé, la haine.

Nous naissons exactement à l'endroit où nous devons naître, ce n'est pas un hasard si je suis née en France.

Votre réponse en comparaison avec celle que je vous fais est le résultat d'un endoctrinement que vous avez subi et que vous continuez à cultiver envers et contre tout sans vous en rendre compte, vous ne pouvez vous empêcher de parler religion alors que je vous parle de liberté en dehors de tout attachement terrestre.

 

juste l'amour aggappe a été inventé par le christ mais l'amour "suprême" c'est eros ... la relation entre christ et nous c'est le mariage pas l'amitié ou autre chose ... et perso je crois pas a la fin du désir si il est entretenu même pour les seniors ... pour entre autre côtoyé des personnes ne pouvant plus physiquement mais continuant a désirer ...

et c'est pas un détail si tu cherche l'affection trouve un ami ... si tu cherche le désir vis vraiment aime sors de ta zone de confort qui tue la relation de couple ... voir ta vie tout court ... cessez d'aimer c'est mourir spirituellement car la spiritualité c'est de l'amour dans toutes ses dimensions

 

enfin le christ ne nous demande pas d'aimer a moitié mais de façon extraordinaire c'est a dire au maximum ... nier n'importe laquelle des facettes de l'amour c'est pas comprendre le message du christ ... quand il est ecrit mari aimez vos femmes ou encore ne vous privez pas les uns des autres la bible parle pas d'aggappé (même si c'est vrai que le mot éros existe pas dans le nouveau testament c'est de la censure de l’époque et surtout de copies pas des originaux des écrits qui étaient pas en grec)

Modifié par fidel castor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, fidel castor a dit :

juste l'amour aggappe a été inventé par le christ mais l'amour "suprême" c'est eros ... la relation entre christ et nous c'est le mariage pas l'amitié ou autre chose ... et perso je crois pas a la fin du désir si il est entretenu même pour les seniors ... pour entre autre côtoyé des personnes ne pouvant plus physiquement mais continuant a désirer ...

et c'est pas un détail si tu cherche l'affection trouve un ami ... si tu cherche le désir vis vraiment aime sors de ta zone de confort qui tue la relation de couple ... voir ta vie tout court ... cessez d'aimer c'est mourir spirituellement car la spiritualité c'est de l'amour dans toutes ses dimensions

enfin le christ ne nous demande pas d'aimer a moitié mais de façon extraordinaire c'est a dire au maximum ... nier n'importe laquelle des facettes de l'amour c'est pas comprendre le message du christ ... quand il est ecrit mari aimez vos femmes ou encore ne vous privez pas les uns des autres la bible parle pas d'aggappé (même si c'est vrai que le mot éros existe pas dans le nouveau testament c'est de la censure de l’époque et surtout de copies pas des originaux des écrits qui étaient pas en grec)

J'ai écrit exactement ceci  "La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente"

cela manquait peut être de précision, les hommes parlent de désir lorsqu'ils sont en recherche d'union parce qu'ils aiment passionnément. Or, lorsque l'union est consommée et permanente, on éprouve plus le désir de cette union puisqu'elle est, on l'a désirée et on l'a obtenue, elle demeure. Le seul désir qui apparaît ensuite, c'est qu'elle demeure éternellement. Désir qui disparaît lui aussi lorsqu'on reçoit confirmation qu'elle sera sans fin.

Bien sûr que l'union christique est celle du mariage, mais elle n'est pas temporaire, elle est permanente. On ne peut plus parler de faire l'amour puisqu'il est l'Amour, que nous sommes donc dans l'Amour et qu'il nous rend amour, à son image, de plus en plus chaque jour.

Je sais que tout cela a été censuré, pourtant Paul a écrit ceci aux Ephésiens en 5 :

"C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.
29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et l’entoure de soins, comme fait le Christ pour l’Église,
30 parce que nous sommes membres de son corps, [formés « de sa chair et de ses os. »]
31 « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. »
32 Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l’Église".

J'ai choisi cette version parce que la parenthèse est importante, et il est bien question du mariage homme-femme et de devenir ainsi une seule chair avec lui : de sa chair et de ses os.

Elle le devient, dans l'amour christique. Paul parle ensuite de grand mystère. Ce que j'en sais à ce jour est rattaché à ceci, 1 corinthiens 15 :

"Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,
52 en un instant, en un clin d’œil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie pour la victoire. »"

Cela devient possible, dans cette union, lorsqu'elle aura atteint sa stature (son intensité) maximale (c'est pourquoi j'ai écrit "de plus en plus chaque jour").

Modifié par Swannie
ajout parenthèse

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
fidel castor Membre 1 052 messages
Forumeur alchimiste‚ 48ans
Posté(e)
il y a 44 minutes, Swannie a dit :

J'ai écrit exactement ceci  "La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente"

cela manquait peut être de précision, les hommes parlent de désir lorsqu'ils sont en recherche d'union parce qu'ils aiment passionnément. Or, lorsque l'union est consommée et permanente, on éprouve plus le désir de cette union puisqu'elle est, on l'a désirée et on l'a obtenue, elle demeure. Le seul désir qui apparaît ensuite, c'est qu'elle demeure éternellement. Désir qui disparaît lui aussi lorsqu'on reçoit confirmation qu'elle sera sans fin.

Bien sûr que l'union christique est celle du mariage, mais elle n'est pas temporaire, elle est permanente. On ne peut plus parler de faire l'amour puisqu'il est l'Amour, que nous sommes donc dans l'Amour et qu'il nous rend amour, à son image, de plus en plus chaque jour.

Je sais que tout cela a été censuré, pourtant Paul a écrit ceci aux Ephésiens en 5 :

"C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.
29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et l’entoure de soins, comme fait le Christ pour l’Église,
30 parce que nous sommes membres de son corps, [formés « de sa chair et de ses os. »]
31 « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. »
32 Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l’Église".

J'ai choisi cette version parce que la parenthèse est importante, et il est bien question du mariage homme-femme et de devenir ainsi une seule chair avec lui : de sa chair et de ses os.

Elle le devient, dans l'amour christique. Paul parle ensuite de grand mystère. Ce que j'en sais à ce jour est rattaché à ceci, 1 corinthiens 15 :

"Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,
52 en un instant, en un clin d’œil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie pour la victoire. »"

Cela devient possible, dans cette union, lorsqu'elle aura atteint sa stature (son intensité) maximale (c'est pourquoi j'ai écrit "de plus en plus chaque jour").

euh ... le coup ils seront une seule chair fait référence a genèse et au mariage ... et on devient pas hermaphrodite en se mariant ... donc je comprends pas ta vision qu'on sera un avec le christ chair et os ...

après en vrac le désir existe pour toujours a mes yeux au jour d'aujourd'hui (même d'ailleurs si on l'entretient pas mais c'est un autre sujet) on essaye juste de plus l’écouter pour x raisons mais il est la et qu'on le nie et donc se pourrisse la vie car la vie sans amour et donc sans désir c'est un suicide spirituel est un autre problème très important lié mais séparé ...

 

quand a la corruptibilité fait référence a la chair pas a l'amour ... d'ailleurs puisque les évangiles parle d'incarnation du christ après sa mort et qu'ils sont postérieur aux écrits de Paul il y a de forte chance que c'est une dissonance doctrinale avec ta citation (le coup de la chair et le sang hériterons pas du royaume des cieux en gros) mais c'est contestable (c'est juste la thèse la plus logique ... j'en connais pas plus crédible)

Modifié par fidel castor

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 6 minutes, fidel castor a dit :

euh ... le coup ils seront une seule chair fait référence a genèse et au mariage ... et on devient pas hermaphrodite en se mariant ... donc je comprends pas ta vision qu'on sera un avec le christ chair et os ...

après en vrac le désir existe pour toujours a mes yeux au jour d'aujourd'hui (même d'ailleurs si on l'entretient pas mais c'est un autre sujet) on essaye juste de plus l’écouter pour x raisons mais il est la et qu'on le nie et donc se pourrisse la vie car la vie sans amour et donc sans désir c'est un suicide spirituel est un autre problème très important lié mais séparé ...

 

quand a la corruptibilité fait référence a la chair pas a l'amour ... d'ailleurs puisque les évangiles parle d'incarnation du christ après sa mort et qu'ils sont postérieur aux écrits de Paul il y a de forte chance que c'est une dissonance doctrinale avec ta citation (le coup de la chair et le sang hériterons pas du royaume des cieux en gros) mais c'est contestable (c'est juste la thèse la plus logique ... j'en connais pas plus crédible)

Oui, c'est une question récurrente qui revient par le fait que le Christ est masculin.

Il y aurait énormément de choses à écrire là-dessus pour bien expliquer, déjà savoir faire la différence entre l'esprit et son âme.

Lorsqu'il est écrit que l'homme est l'image de la gloire de Dieu, tandis que la femme est la gloire de l'homme, il est expliqué que l'homme n'a pas été tiré de la femme mais la femme de l'homme, que l'homme n'a pas été créé pour la femme mais la femme pour l'homme. 

L'homme est donc du genre masculin, savoir esprit, tandis que la femme est du genre féminin, savoir âme, deux formes de gloires. Lorsque l'âme, la gloire féminine, est unie à son esprit, son masculin, elle est rendue à son image et à sa ressemblance, esprit, elle est, en quelque sorte "faite mâle", comme l'homme (je sais, l'Evangile de Thomas le Didyme a été déclaré apocryphe, mais il est vrai).

Pour comprendre, garde à l'esprit 1 corinthiens 15 :

"Mais maintenant le Christ est ressuscité des morts, il est les prémices de ceux qui se sont endormis.
21 Car, puisque par un homme est venue la mort, c’est par un homme aussi que vient la résurrection des morts.
22 Et comme tous meurent en Adam, de même aussi tous seront vivifiés dans le Christ,
23 mais chacun en son rang : comme prémices le Christ, ensuite ceux qui appartiennent au Christ, lors de son avènement".

Vivifiés : avoir la vie éternelle, la vie de l'Esprit, et chacun en son rang.

La chair et le sang corruptibles (mortels) ne peuvent hériter le royaume de Dieu, seul ce qui est rendu incorruptible en héritera, c'est aussi écrit : "c’est que ni la chair ni le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu, et que la corruption n’héritera pas l’incorruptibilité".

C'est en ce sens qu'il est écrit  « Le premier homme, Adam, a été fait âme vivante » ; le dernier Adam a été fait esprit vivifiant".

Le dernier Adam, c'est le Christ. J'arrête là, sinon c'est carrément un livre que je vais écrire sur lui :)  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Swannie a dit :

Je ne parle pas de ça, je parle du sens du mot agapè, vous oubliez que je ne suis pas religieuse, j'ignorais même qu'il y ait une "sainte" de ce nom. Vous référer constamment à la religion catholique pour me répondre n'aboutira à rien, essayez de sortir de cet état d'esprit religieux qui vous colle et dont vous êtes fanatique, et on avancera si vous le voulez vraiment dans cette discussion. 

Le mot grec agapè englobe affection, amour, tendresse et dévouement. Lorsque l'on oppose érôs et agapè, on distingue généralement que le premier est un amour de "prise" c'est à dire captatif et intéressé, alors que agapè est bienveillance et prévenance, amour paisible et pur. La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente.

Certainement naissons-nous avec la graine de cet amour agapè, mais tous ne prennent pas soin de la graine : certains la font vivre et la cultivent, d'autres non. La graine qui se développe alors est son opposé, la haine.

Nous naissons exactement à l'endroit où nous devons naître, ce n'est pas un hasard si je suis née en France.

Votre réponse en comparaison avec celle que je vous fais est le résultat d'un endoctrinement que vous avez subi et que vous continuez à cultiver envers et contre tout sans vous en rendre compte, vous ne pouvez vous empêcher de parler religion alors que je vous parle de liberté en dehors de tout attachement terrestre.

 

" Vous référer constamment à la religion catholique pour me répondre n'aboutira à rien, essayez de sortir de cet état d'esprit religieux qui vous colle et dont vous êtes fanatique, et on avancera si vous le voulez vraiment dans cette discussion. "

Mais enfin, vous vénérez le Christ et celui-ci est une construction de l'église catholique, c'est grâce à elle que le nom du Christ et des ses soi-disant tribulations sont arrivés à nous...

Oui vous êtes "religieuse"

"vous ne pouvez vous empêcher de parler religion alors que je vous parle de liberté en dehors de tout attachement terrestre."

Mais le forum fait bien référence au christianisme et vous parlez bien de dieu tout le temps...

Cela est bien de vous :

" Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu (Ephésiens 2:8). "

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Swannie Membre 7 448 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 58 minutes, Anatole1949 a dit :

" Vous référer constamment à la religion catholique pour me répondre n'aboutira à rien, essayez de sortir de cet état d'esprit religieux qui vous colle et dont vous êtes fanatique, et on avancera si vous le voulez vraiment dans cette discussion. "

Mais enfin, vous vénérez le Christ et celui-ci est une construction de l'église catholique, c'est grâce à elle que le nom du Christ et des ses soi-disant tribulations sont arrivés à nous...

Oui vous êtes "religieuse"

"vous ne pouvez vous empêcher de parler religion alors que je vous parle de liberté en dehors de tout attachement terrestre."

Mais le forum fait bien référence au christianisme et vous parlez bien de dieu tout le temps...

Cela est bien de vous :

" Car c’est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi ; et cela ne vient pas de vous, c’est le don de Dieu (Ephésiens 2:8). "

"Mais enfin, vous vénérez le Christ et celui-ci est une construction de l'église catholique" mais non, et c'est de là que provient votre incompréhension, le Christ n'est pas et n'a jamais été une construction de l'église catholique.

L'église catholique s'est appropriée le christianisme mais il n'en provient pas, le Christ lui-même ayant demandé ceci, Matthieu 23:9 9 "Et ne donnez à personne sur la terre le nom de Père ; car vous n’avez qu’un seul Père, celui qui est dans les cieux".  *

Ne serait-ce que par cette demande, vous ne pouvez que constater que l'église catholique n'est pas l'église qu'il a fondée puisqu'elle est dans la non observance de ses paroles, elle n'en a gardé que ce qui l'arrangeait, occultant ce qui la dérangeait. C'est bien pourquoi c'est vous qui êtes religieux et non moi, parce que vous l'associez au Christ, cette église, pas moi. Vous pouvez donc considérer que dès le premier pape officiellement nommé, l'église s'est approprié le christianisme occultant le fait que le Christ ne lui appartient pas, d'ailleurs jamais Pierre n'aurait accepté de se faire appeler pape ou père avec la majuscule, et encore moins très saint.

Ce n'est donc pas grâce à elle que le nom du Christ et son historicité sont arrivés jusqu'à nous.

Je ne parle de Dieu que dans les topics où il en est question, je ne suis pas même l'auteur de ces topics.

Mais dites moi, si on ne peut pas parler de Dieu dans la rubrique "Religion et culte", ou peut-on en parler dans une autre rubrique sur forum.fr ? (philosophie, dès lors que les philosophes auxquels on fait référence croyaient en Dieu, mais sinon ?)

* notez qu'après cela, s'ensuit la série des "malheurs à vous".

Modifié par Swannie
ajout mention finale

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Anatole1949 Membre 16 432 messages
Debout les morts...‚ 69ans
Posté(e)
Il y a 6 heures, Swannie a dit :

J'ai écrit exactement ceci  "La ferveur mystique se distancie de ces barrières définissant les 2 mots, les fusionnant mais sans passion désir puisque cet amour est constant, le désir disparaît donc puisqu'il y a union permanente"

cela manquait peut être de précision, les hommes parlent de désir lorsqu'ils sont en recherche d'union parce qu'ils aiment passionnément. Or, lorsque l'union est consommée et permanente, on éprouve plus le désir de cette union puisqu'elle est, on l'a désirée et on l'a obtenue, elle demeure. Le seul désir qui apparaît ensuite, c'est qu'elle demeure éternellement. Désir qui disparaît lui aussi lorsqu'on reçoit confirmation qu'elle sera sans fin.

Bien sûr que l'union christique est celle du mariage, mais elle n'est pas temporaire, elle est permanente. On ne peut plus parler de faire l'amour puisqu'il est l'Amour, que nous sommes donc dans l'Amour et qu'il nous rend amour, à son image, de plus en plus chaque jour.

Je sais que tout cela a été censuré, pourtant Paul a écrit ceci aux Ephésiens en 5 :

"C’est ainsi que les maris doivent aimer leurs femmes, comme leurs propres corps. Celui qui aime sa femme s’aime lui-même.
29 Car jamais personne n’a haï sa propre chair ; mais il la nourrit et l’entoure de soins, comme fait le Christ pour l’Église,
30 parce que nous sommes membres de son corps, [formés « de sa chair et de ses os. »]
31 « C’est pourquoi l’homme quittera son père et sa mère pour s’attacher à sa femme, et de deux ils deviendront une seule chair. »
32 Ce mystère est grand ; je veux dire, par rapport au Christ et à l’Église".

J'ai choisi cette version parce que la parenthèse est importante, et il est bien question du mariage homme-femme et de devenir ainsi une seule chair avec lui : de sa chair et de ses os.

Elle le devient, dans l'amour christique. Paul parle ensuite de grand mystère. Ce que j'en sais à ce jour est rattaché à ceci, 1 corinthiens 15 :

"Voici un mystère que je vous révèle : Nous ne nous endormirons pas tous, mais tous nous serons changés,
52 en un instant, en un clin d’œil, au son de la dernière trompette, car la trompette retentira et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés.
53 Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité.
54 Lorsque ce corps corruptible aura revêtu l’incorruptibilité, et que ce corps mortel aura revêtu l’immortalité, alors s’accomplira la parole qui est écrite : « La mort a été engloutie pour la victoire. »"

Cela devient possible, dans cette union, lorsqu'elle aura atteint sa stature (son intensité) maximale (c'est pourquoi j'ai écrit "de plus en plus chaque jour").

Eh ben, avec ce charabia/blabla,  on doute que dieu soit accessible à tous....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité