Aller au contenu

Rester soi-même dans son espace affectif


Messages recommandés

sovenka Membre 1 210 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)

C'est un petit sujet de réflexion sur les difficultés de rester soi-même dans son espace affectif.

Par espace affectif, j'entends l'ensemble de tous ceux et de tout ce qu'on aime : la personne dont on est amoureux, la famille, les amis, les voisins et collègues qu'on apprécie, les passions...

Ce sera illustré par des schémas : des dessins d'un personnage fictif que j'appellerai monsieur Moi placé dans un camembert colorié représentant son espace affectif.

Dans le premier schéma :

Monsieur Moi n'est jamais lui mais une sorte d'être multicéphale ne montrant aux autres que la figure qu'eux souhaitent voir.

TRIFRONS_vase-celte_2.JPG

 

625707098_schma1.thumb.jpg.fea95f92865a3cb0006c73df865057cb.jpg

Dans ce cas monsieur Moi est divisé, morcelé. Il s'arrange pour se mettre au diapason avec l'un ou l'autre mais pas avec l'ensemble, il n'est jamais vraiment lui-même, il n'est plus l'époux de sa femme quand il est en compagnie de ses amis ou chez ses parents, il n'est plus le fils de ses parents ni l'ami de ses amis quand il est avec sa femme... Quand il est avec celle qu'il considère comme l'amour de sa vie il préfère être loin de sa famille de crainte de savoir ce que sa famille pourrait penser de mal d'elle, et vice-versa. Quand il est avec ses amis ils peuvent tout lui imposer : leurs choix politiques, leur religion, leurs goûts... Il n'est plus Moi, il est eux ! Il ploie comme une brindille sous ce qu'on nomme la pression des pairs : ado il a fumé sa première cigarette pour continuer à faire partie du troupeau puis en regagnant le bercail il a menti à ses parents qui lui avaient déjà parlé des méfaits du tabac. Adulte il accepte de boire un seul verre avec des amis mais va rentrer rond comme un boudin chez lui parce qu'il n'aura pas su refuser d'autres verres de peur de passer pour un rabat-joie. Evidemment cela lui vaudra une scène de ménage, son épouse pourrait même en arriver à lui demander de choisir entre elle et ses amis. A la longue le voilà pris dans une zone de tensions (symbolisés par les éclairs rouges) se traduisant par des comportements et paroles de noircissement envers les autres de la part de ceux qui ne supportent pas ce que monsieur Moi devient quand il est avec eux. Son espace affectif ne lui appartient plus, il est en train de se noyer dedans et sa faiblesse va en faire un enfer.

Réapprendre à être soi-même tout en harmonisant son espace affectif :

Il faut parvenir au deuxième schéma :

1955330605_schma2.thumb.jpg.f3081b78dd0e2ef59657ce493d957e94.jpg

Monsieur Moi sait dire non quand il le faut, il ne tolère pas d'être pris à partie par les uns contre les autres, il décide de la portion qui revient à chacun car, dans son espace affectif, on est tenu de se côtoyer en parfaite harmonie sans chercher à empiéter sur les uns ou les autres.

Monsieur Moi sait dire "je t'aime mais Untel représente ceci pour moi et j'ai le droit de passer du temps avec".

Quand la famille critique l'épouse de monsieur Moi, celui-ci lui fait comprendre qu'il aime sa famille, qu'elle compte énormément pour lui, que les liens familiaux doivent rester forts, mais que la famille doit malgré tout respecter sa femme et l'accepter telle qu'elle est parce qu'elle est l'amour de sa vie.

Quand l'épouse reproche à monsieur Moi de consacrer du temps à ses amis, à ses passions, il lui répond qu'il l'aime plus que tout mais que c'est mauvais pour le couple quand des conjoints s'étouffent l'un l'autre et que d'être amoureux de quelqu'un ne signifie pas devenir sa chose, que cela ne doit pas empêcher d'avoir des passions ou des amis.

Quand les amis cherchent à s'approprier monsieur Moi pour revivre la vie de garçons qu'ils menaient ensemble, monsieur Moi leur explique qu'il les considère toujours comme ses amis, que leur place n'a pas changé dans son cœur, qu'ils comptent toujours pour lui : la preuve, il vient toujours les voir. Cependant ils sont désormais des hommes, lui est marié et ne tient pas à décevoir sa femme en rentrant ivre. Il ne boira par conséquent pas plus d'un verre pour trinquer avec eux, point barre.

Ou comment faire de son espace affectif un jardin paisible et harmonieux.

Cela dit il ne faut pas tomber non plus dans le schéma n° 3 :

Monsieur Moi est un pervers narcissique qui considère son espace affectif comme un prolongement de sa personne. Il agresse ceux de son entourage, leur fait du chantage affectif pour parvenir à ses fins et leur met la pression pour qu'ils soient tel qu'il les veut lui.

 

1838009580_schma3.thumb.jpg.212edc02db12e3a9ad416521d37c06af.jpg

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité