Aller au contenu

Ces petites phrases qui font mal !

Messages recommandés

Gouderien Membre 13 265 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Répy a dit :

Je ne comprends pas pourquoi parler du sens de l'effort est une expression condamnable !

Pour tout le monde, depuis l'enfance on doit faire des efforts : apprendre à marcher et à parler demande beaucoup d'efforts.

Apprendre la vie en société aussi. Plus tard, apprendre à l'école suivre des étude ou apprendre un métier, c'est encore des efforts. Que l'on s'adonne à la pratique d'un sport ou d'un art, il faut fournir des efforts...

Cette phrase qui est reprochée à Macron a été adressée à des ouvriers et apprentis boulanger venus apporter leur galette des rois. On sait que devenir meilleur ouvrier de France ou meilleur sommelier, demande de longs efforts.

Mais qu'est donc devenue cette nouvelle génération de journaleux qui rapporte cette affirmation de l'effort en cherchant à la ridiculiser ?

Si c'est scandaleux de parler du sens de l'effort qu'ont au plus haut point des ouvriers boulangers qui se lèvent tôt, alors où va-t-on ?

Cette critique montre que notre société est tombée bien bas pour ne plus savoir faire la différence entre une citation tronquée et une reconnaissance flateuse à ceux qui fournissent des efforts !

Macron a-t-il vraiment des leçons à donner? Il ferait mieux de se taire - mais il est incorrigible, ou alors il a vraiment le goût de la provocation. Des millions de Français qui bossent comme des malades et ont quand même du mal à joindre les deux bouts ont pris ses paroles comme une insulte.

On pensait que François Hollande avait atteint la limite dans le registre du "tout ce qu'il ne faut pas dire ou faire quand on est président", mais Macron l'a battu depuis longtemps.

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Répy Membre 9 556 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 18 minutes, Gouderien a dit :

Macron a-t-il vraiment des leçons à donner? Il ferait mieux de se taire - mais il est incorrigible, ou alors il a vraiment le goût de la provocation. Des millions de Français qui bossent comme des malades et ont quand même du mal à joindre les deux bouts ont pris ses paroles comme une insulte.

On pensait que François Hollande avait atteint la limite dans le registre du "tout ce qu'il ne faut pas dire ou faire quand on est président", mais Macron l'a battu depuis longtemps.

Les propos de Macron je ne les ai pas pris pour une "leçon" ! Je les ai compris comme un éloge aux boulangers qui travaillent en ne craignant pas leurs efforts, en particulier sur leurs horaires de travail !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Plouj Membre 25 772 messages
Voyageur‚ 64ans
Posté(e)
il y a 29 minutes, Répy a dit :

Les propos de Macron je ne les ai pas pris pour une "leçon" ! Je les ai compris comme un éloge aux boulangers qui travaillent en ne craignant pas leurs efforts, en particulier sur leurs horaires de travail !

Et pas que !

Il semblerait que les boulots difficiles, comme dans la boulangerie ne trouvent pas de candidats : restauration, services à la personne, assainissement curage, etc.. Ah oui, j'oubliais, trop de boulot, horaires décalés, pas payé, puis comme tout le monde semble avoir un bac +25 aujourd'hui, pas facile de faire un travail de nuls.. c'est ça ??

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 12 715 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)
Il y a 16 heures, Pierrot89 a dit :

La situation de mai-juin 1968 n'est pas comparable au mouvement actuel des gj (à l'époque, quasiment toutes les usines occupées ou en grève, des manif énormes jusqu'à 1 million de personnes (gilets rouges : 8000 personnes à Paris !).

Il n'y a donc aucune raison pour que le gouvernement démissionne.

Des millions de chômeurs qu'il n'y avait pas en 1968.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 13 265 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 6 minutes, pila a dit :

Des millions de chômeurs qu'il n'y avait pas en 1968.

En 1968 il devait y avoir 200 ou 300.000 chômeurs, au grand maximum. Et encore, je ne suis même pas sûr.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 12 715 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)
il y a 3 minutes, Gouderien a dit :

En 1968 il devait y avoir 200 ou 300.000 chômeurs, au grand maximum. Et encore, je ne suis même pas sûr.

Oui, à peu près. Création de l'ANPE en 1967. La durée maximum au chômage était environ de trois mois.

En 1958-59, une tante est devenue secrétaire chez un marchand de caravane. Le type était dingo. Elle est restée trois jours. Elle a trouvé du travail aussitôt.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
soldat inconnu Membre 1 104 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

À soisig.  

Moi menteur? 

Tu sais ce que c est la définition du smic?

As tu déjà travailler 40 h par semaine?

Pour 900 € par mois?moi oui.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 20 043 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 22 heures, Répy a dit :

Je ne comprends pas pourquoi parler du sens de l'effort est une expression condamnable !

Pour tout le monde, depuis l'enfance on doit faire des efforts : apprendre à marcher et à parler demande beaucoup d'efforts.

Apprendre la vie en société aussi. Plus tard, apprendre à l'école suivre des étude ou apprendre un métier, c'est encore des efforts. Que l'on s'adonne à la pratique d'un sport ou d'un art, il faut fournir des efforts...

Cette phrase qui est reprochée à Macron a été adressée à des ouvriers et apprentis boulanger venus apporter leur galette des rois. On sait que devenir meilleur ouvrier de France ou meilleur sommelier, demande de longs efforts.

Mais qu'est donc devenue cette nouvelle génération de journaleux qui rapporte cette affirmation de l'effort en cherchant à la ridiculiser ?

Si c'est scandaleux de parler du sens de l'effort qu'ont au plus haut point des ouvriers boulangers qui se lèvent tôt, alors où va-t-on ?

Cette critique montre que notre société est tombée bien bas pour ne plus savoir faire la différence entre une citation tronquée et une reconnaissance flateuse à ceux qui fournissent des efforts !

Pas tort dans ce que tu dis mais il est vrai que avec lui tout est disséqué dans ces paroles, on en a encore la preuve , là, l'effort tout le monde en fait , du fainéant à l'actif parce que il faut vivre ou survivre par n'importe quel moyen :rolle:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 20 043 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Gouderien a dit :

En 1968 il devait y avoir 200 ou 300.000 chômeurs, au grand maximum. Et encore, je ne suis même pas sûr.

Du chômeur parce qu'il le voulait bien car en 68 , du boulot il y en avait à la pelle, tu changeais d'employeur à ton bon gré, tous les bras étaient les bienvenus, c'est bien d'ailleurs là , que les africains et arabes sont arrivés en masse, l'employeur était pas regardant:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 13 265 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, PINOCCHIO a dit :

Du chômeur parce qu'il le voulait bien car en 68 , du boulot il y en avait à la pelle, tu changeais d'employeur à ton bon gré, tous les bras étaient les bienvenus, c'est bien d'ailleurs là , que les africains et arabes sont arrivés en masse, l'employeur était pas regardant:o°

Si l'on veut, mais les immigrants ont vraiment commencé à arriver en masse dans les années 70 (avec la loi sur le rapprochement familial de Chirac), puis après sous Mitterrand. La grande différence c'est que dans les années 60 les migrants étaient de vrais travailleurs, tandis qu'après on avait beaucoup moins besoin de main-d'œuvre supplémentaire en raison de la crise, et donc, comme disait Coluche, les nouveaux migrants "venaient chercher du chômage en France".

Modifié par Gouderien
  • Like 1
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 20 043 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
il y a 12 minutes, Gouderien a dit :

Non, les immigrants ont vraiment commencé à arriver en masse dans les années 70 (avec la loi sur le rapprochement familial de Chirac), puis après sous Mitterrand. La grande différence c'est que dans les années 60 les migrants étaient de vrais travailleurs, tandis qu'après on avait beaucoup moins besoin de main-d'œuvre supplémentaire en raison de la crise, et donc, comme disait Coluche, les nouveaux migrants "venaient chercher du chômage en France".

Le rapprochement familiale c'est Giscard qui l'a fait, et le plein boulot c'était 60, 70 et début 80, tes migrants qui arrivaient avec les marchands de sommeil, et les parquaient en les envoyant au boulot, cela a duré pas mal d'années, car dans l'automobile ils arrivaient en masse , certains venaient des mines que l'on fermaient, une main d'œuvre bon marché avec des bras à fournir, pas regardant à cette époque là:o°

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 13 265 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 15 minutes, PINOCCHIO a dit :

Le rapprochement familiale c'est Giscard qui l'a fait, et le plein boulot c'était 60, 70 et début 80, tes migrants qui arrivaient avec les marchands de sommeil, et les parquaient en les envoyant au boulot, cela a duré pas mal d'années, car dans l'automobile ils arrivaient en masse , certains venaient des mines que l'on fermaient, une main d'œuvre bon marché avec des bras à fournir, pas regardant à cette époque là:o°

Quand je dis Chirac, c'est quand il était Premier ministre de Giscard. Et le plein boulot, dès 1975 ce n'était plus qu'un souvenir. Mitterrand a été élu en grande partie sur la promesse de faire baisser le chômage. Il l'a doublé.

Modifié par Gouderien

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PINOCCHIO Membre 20 043 messages
Pantin contestataire‚ 74ans
Posté(e)
à l’instant, Gouderien a dit :

Quand je dis Chirac, c'est quand il était Premier ministre de Giscard. Et le plein boulot, dès 1975 ce n'était plus qu'un souvenir. Mitterrand a été élu en grande partie sur la promesse de faire baisser le chômage. Il l'a doublé.

La robotisation est arrivé, on a envoyé des gens en retraite de bonne heure, avec moins de bras , moins de personnel, tout est lié avec, c'est le cercle vicieux , je te parle de l'automobile, c'était mon job à l'époque ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bouddean Membre 1 271 messages
Forumeur alchimiste‚ 54ans
Posté(e)
Le 12/01/2019 à 11:14, marine10 a dit :

Pauvres choupettes qui ne cessent de gémir sur leur bedaine repue.

Dernière réflexion entendue à la radio : "Dire qu'avant, je pouvais me payer le restaurant une fois par semaine et une munucure. Maintenant, c'est une fois par mois. Bouh ! Qu'est-ce que je suis malheureuse. Il faut se révolter pour avoir le droit au superflu."

Dans tous les cas, ça représente une perte de chiffre d'affaire pour les entreprises qui offraient ce service, si donc des entreprises subissent une perte, leur demander en plus de faire un effort , c'est pas judicieux .

C'est un véritablement très mauvais calcul qui a été fait, ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières, et non l'inverse .

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gouderien Membre 13 265 messages
Obsédé textuel‚ 66ans
Posté(e)
il y a 28 minutes, PINOCCHIO a dit :

La robotisation est arrivé, on a envoyé des gens en retraite de bonne heure, avec moins de bras , moins de personnel, tout est lié avec, c'est le cercle vicieux , je te parle de l'automobile, c'était mon job à l'époque ;)

La désindustrialisation de la France a commencé sous Mitterrand.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité