Aller au contenu

Messages recommandés

Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
Le 02/01/2019 à 08:30, safirfarid219 a dit :

     

Maintenant voyant la réalité toute crue devant nous.

Un peuple qui a réussi à ravir la vedette à toutes ces théories, un model pour la paix pour nous, qui est bien réel et non théorique, ni mythique  mais  historique, bien que cette histoire a été faite par des romains, qui sont pour la majorité des chauvins, mais nous l’acceptons telle qu’elle est et nous nous ne faisons aucun procès d’intention. De toute façon les romains étaient des enfants de cœur devant les français nous allons tout de suite le voir.

Parmi les multitudes, incroyables divagations dans ce Forum.fr, je citerai cette phrase ‘’la France n’a pas colonisé l’Algérie, elle l’a crée’’, voyons ce qu’il en est.

Le peuple Phénicien vivait au Liban, en réalité le Liban faisait partie d’un grand ensemble, la Palestine figurait dans cet ensemble et  Philistin correspond en arabe à Filistine, donc la Palestine. Un jeu malsain des politiciens qui consiste à disséquer un ensemble en petit morceau pour brouiller des pistes et épouser leurs visées politiques. Ces Phéniciens qui sont les Philistins donc Palestiniens, pratiquaient l’agriculture, mais, ils étaient surtout des commerçants qui sillonnaient les côtes maritimes avec leurs bateaux bien adaptés, il y plus de 3000ans de celà. Des navigateurs hors pairs qui ont fondé des comptoirs commerciaux sur toutes les cotes de la Méditerranée, ce qui leur permettaient de faire des échanges, du troc, et de se ravitailler dans leurs longs voyages, avant de revenir chez soi. Mais avec le temps ces marchands ont commencé à habiter à l’emplacement des comptoirs qu’ils ont crées en amenant avec eux leurs cultures. Ils se sont mélangés aux autochtones et ce fut  la civilisation Punique, ou Phénicienne version africaine. Puisque je suis un chauvin je citerais uniquement quelque villes algériennes qui existent toujours et qui sont toutes des villes majeurs en Algérie, pour celui qui avait dit que les phéniciens avait posé uniquement deux villes je lui demande d’aller se rhabiller et de quitter le terrain, le foot est trop fort pour lui.  (Les villes connues aujourd’hui qui portaient des noms Phéniciens sont : Hippo ou Hippone (Annaba) Ikossim/Ikshim ( Alger) Iol (Cherchell 1) Cirta (Constantine) Rus Icada (Skikda) Rus Azus (Azeffoun) Rus Ucurru (Dellys) Rus Aghun/Rusguniae (Bordj el Bahri) Iol/Julia Caesarea (Cherchell 2) Kart ili/Cartili (Damous) kart ens/Cartennas (Ténès) iom/iominium (Tigzirt Rusguniae (Tamentfoust à Alger) Igilgili ou gulgulet(Jijel), Saldae (Bougie), Siga (Ain Témochent).

Toutes des grandes villes, dont des wilayas comme Alger, Annaba, Constantine, Jijel, Skikda, Bougie et d’autres qui auraient pu être des Wilayas comme Cherchell, Dellys, Ténès. Et bien sur, il y en a qui ne sont pas citées, pour manque de temps dans mes recherches. L’Espagne possède elle aussi de nombreuses villes Phénicienne, mais l’Algérie la surpasse en nombre, elle surpasse d’ailleurs tous les autres pays où le phéniciens se sont implantés.

L’arrivée des phéniciens a crée un véritable big bang, ce mélange avec les locaux à fait démarrer cette civilisation en Algérie, c’est tout à fait normal pour un peuple qui a inventé l’alphabet moderne et qui est surtout un peuple au départ pacifique qui ne voulait que commerçait. Ce peuple qui était en contact avec tout le bassin méditerranéen, avait fait développé des liens entre l’Afrique et le reste de la Méditerranée et ce fut la naissance du grec, puis du latin, l’hébreux, arabe…l’alphabet créée par les autochtones été presque identique à ceux des phéniciens, elle devient ce qu’on appelle l’alphabet punique, cette alphabet sera utilisée partout en Afrique du nord, elle donnera naissance à l’alphabet berbère appelé libyque ou le Tifinagh qui est à ce jour utilisé en Afrique du nord et j’espère que ce pouvoir assassin qui existe chez nous disparaîtra à jamais pour que nous recouvrons toute notre histoire.

Le Maghreb devient vite une région bilingue à l’image de ce qu’elle est aujourd’hui, à la différence qu’avant, le berbère coexistait avec le punique et en fonction des régions c’est l’une ou l’autre qui est le plus utilisée. A ce propos je dirais que le punique est un cousin de l’arabe, on pense que c’était pour cette cause que l’arabisation du pays a été facilitée.

Avec l’Alphabet, on peut mieux s’organiser, on développe des échanges culturels, le commerce est facilité et on peut planifier la production agricole. Ça favorise la sédentarisation et l’urbanisation. Les villes deviennent des pôles commerciaux mais aussi religieux et politiques. La religion des phéniciens se développe et se mélange à celle des  berbères, elles ont de très nombreuses similitudes qui sont dues très certainement à leur origine méditerranéenne et proche orientale. Les villes  sont gérées sur le modèle Phénicien, chaque année on élit deux ou trois suffètes, des magistrats qui ont un rôle de coprésident et dirigent la cité.

                                                                                                                                                     A suivre…

 

                                                                                

En fait, à moins de ne vous avoir pas compris, vous êtes en train de nous expliquer que ce territoire, appelé aujourd'hui Algérie,  a toujours été colonisé ? Et la France n'aurait pas été la pire des colonisatrices...

Modifié par Bayard
  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, Bayard a dit :

En fait, à moins de ne vous avoir pas compris, vous êtes en train de nous expliquer que ce territoire, appelé aujourd'hui Algérie,  a toujours été colonisé ? Et la France n'aurait pas été la pire des colonisatrices...

je n'explique rien je parle histoire, il n'a pas toujours été colonisé lisez  bien, les phéniciens n'étaient pas des colonisateurs pas du tout.

il y a 1 minute, safirfarid219 a dit :

je n'explique rien je parle histoire, il n'a pas toujours été colonisé lisez  bien, les phéniciens n'étaient pas des colonisateurs pas du tout.

l'Algérie de part sa position géographique a subit plusieurs agressions, et la France est l'un des pays qui l'avait agressé. pas plus ni moins.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
il y a 44 minutes, safirfarid219 a dit :

je n'explique rien je parle histoire, il n'a pas toujours été colonisé lisez  bien, les phéniciens n'étaient pas des colonisateurs pas du tout.

l'Algérie de part sa position géographique a subit plusieurs agressions, et la France est l'un des pays qui l'avait agressé. pas plus ni moins.

Non c'est une interprétation partiale, que vous nous faites. L'Algerie, a peut-être été  colonisée par la France, comme les Arabes et d'autres l'ont fait. 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 25 minutes, Bayard a dit :

Non c'est une interprétation partiale, que vous nous faites. L'Algerie, a peut-être été  colonisée par la France, comme les Arabes et d'autres l'ont fait. 

est-ce que j'ai dit le contraire? et ce n'est pas peut-être, c'est sur que nous avons été colonisé. dans mon post je suis entrain de raconter l'histoire de ces colonisations et comment elles ont été faites et chacun peut interpréter comme il veut. ça permet aussi de comprendre l'histoire en général par exemple des romains et autres. 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, safirfarid219 a dit :

est-ce que j'ai dit le contraire? et ce n'est pas peut-être, c'est sur que nous avons été colonisé. dans mon post je suis entrain de raconter l'histoire de ces colonisations et comment elles ont été faites et chacun peut interpréter comme il veut. ça permet aussi de comprendre l'histoire en général par exemple des romains et autres. 

Dit comme cela, je suis d'accord. La colonisation de l'Algerie par la France a fait des le départ l'objet de bien des conflits entre les hommes politiques. Clemenceau n'étant pas d'accord avec Jules Ferry ; qauant à Hugo, c'est la civilisation qui marche sur la barbarie, alors que Lyautey ne voit aucun intérêt à cette colonisation.

En fait l'intérêt essentiel de cette colonisation qui coutait à la France plus cher qu'elle ne rapportait, c'est son littoral des phosphates et je ne sais même pas si à l'époque on exploitait son gaz, ce que je doute. C'est venu bien plus tard.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 15789 messages
Forumeur alchimiste‚ 70ans
Posté(e)
Il y a 2 heures, Bayard a dit :

Non c'est une interprétation partiale, que vous nous faites. L'Algerie, a peut-être été  colonisée par la France, comme les Arabes et d'autres l'ont fait. 

Ce n'est pas une excuse pour que la France (les francais) ai colonisé un territoire hors de ses frontières maritime,après que l'ai fait d'autres Empires  

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
il y a 14 minutes, Pales a dit :

Ce n'est pas une excuse pour que la France (les francais) ai colonisé un territoire hors de ses frontières maritime,après que l'ai fait d'autres Empires  

Avec notre regard d'aujourd'hui, bien entendu la colonisation n'est pas chose juste. Mais si l'on veut comprendre les événements historiques, il faut les replacer dans leur contexte de l'époque. Or à l'époque, la plupart des nations ont des empires coloniaux et pas seulement la France. Et il me paraît pour le moins suspect et ridicule de se flageller au quotidien pour les de notre passé. On tous assumer notre histoire et non nous détester pour ce que nous considérons aujourd'hui comme des fautes.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27887 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, safirfarid219 a dit :

je n'explique rien je parle histoire, il n'a pas toujours été colonisé lisez  bien, les phéniciens n'étaient pas des colonisateurs pas du tout.

l'Algérie de part sa position géographique a subit plusieurs agressions, et la France est l'un des pays qui l'avait agressé. pas plus ni moins.

Hem, hem, et si nous parlions des pirates algériens qui arraisonnaient les bateaux français en Méditerranée et qui avaient pris leurs quartiers dans le port d'Alger er que le Dey protégeait?

il y a 11 minutes, Bayard a dit :

Avec notre regard d'aujourd'hui, bien entendu la colonisation n'est pas chose juste. Mais si l'on veut comprendre les événements historiques, il faut les replacer dans leur contexte de l'époque. Or à l'époque, la plupart des nations ont des empires coloniaux et pas seulement la France. Et il me paraît pour le moins suspect et ridicule de se flageller au quotidien pour les de notre passé. On tous assumer notre histoire et non nous détester pour ce que nous considérons aujourd'hui comme des fautes.

En période d'expansion nataliste  obligatoire chaque pays cherchait de l'espace vital.

Modifié par querida13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27887 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

Je voudrais d'abord qu'historiquement parlant, vous remettiez les choses dans la perspective démographique de l'époque.

Quand vous parlez de peuple phénicien ou égyptien ou romain de l'époque, il s'agit de quelques  centaines de milliers de personnes qui vivent dans des "grandes villes " qui n'ont rien du gigantisme des nôtres. Pour vous aider à visualiser la chose, je ne peux que vous enjoindre d'aller consulter les pages suivantes où un graphique met en évidence l'incroyable poussée démographique humaine du XXeme et XXI eme siècles :

https://fr.wikipedia.org/wiki/Demographie_historique

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, querida13 a dit :

Hem, hem, et si nous parlions des pirates algériens qui arraisonnaient les bateaux français en Méditerranée et qui avaient pris leurs quartiers dans le port d'Alger er que le Dey protégeait?

En période d'expansion nataliste  obligatoire chaque pays cherchait de l'espace vital.

A l’origine je n’avais pas voulu parler de ce sujet, mais cette phrase de ‘’la France avait crée l’Algérie’’ qui revenait à chaque fois, me faisais mal. Les guerres sont l’apanage des humains, l’humain est ainsi fait il veut toujours plus au dépend de ses semblables. Donc je ne peux dire que nous sommes différents, si l’Algérie avait la possibilité d’envahir la France à cette époque, elle l’aurait peut-être fait et la conquête des musulmans en sont des preuves, l’Espagne en est une, ce sont des berbères qui l’on envahi. A cette époque, il y avait une devise, ‘’il faudrait le prendre au déjeuner avant qu’il ne te prenne au dîner’’ Une colonisation c’est une colonisation avec tous ses méfaits, dire que nous avons construit telle chose, que nous vous avons crée, que nous sommes venus pour la civilisation, etc…ce n’est que des échappatoires mensongers. Concernant la piraterie, il faudrait savoir qu’elle existait partout dans le monde et vous avez le palme d’or dans ce contexte à cette époque : le plus connu est certainement Barbe noir, mais il y a aussi Henry Morgan qui est devenu un gouverneur (Anglais), Olivier Levasseur (français),  je voudrais bien trouver son trésor, François l’Olonnais,(français) parmi les plus cruels. Il y en a même de charmantes dames comme Anne Bony et Read, et j’en passe.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, safirfarid219 a dit :

  Arabion réussit à tuer Publius Suttius et à reprendre son royaume mais il meurt 4 ans après avoir récupéré son royaume. A la mort d’Arabion il n’existe plus de Royaume, c’est le début d’un long processus de romanisation.

                                                                                                                                                                  A SUIVRE…

  

-46 av JC + 41 Ap JC : la conquête romaine/

Nous sommes en 46 av JC, Juba le dernier roi de la Numidie a été battu par Jules César, désormais la Numidie sous le joug des romains devient Africa Nova, la nouvelle Afrique. Le coté ouest reste toujours berbère, qui est la Maurétanie, dirigée par Bocchus II, un allié de César pendant la guerre contre Juba. A Rome la guerre civile entre optimate et les popularé est fini, grâce à Jules César qui devient Dictateur à vie, ce qui lui serait fatal, et c’est en plein Sénat que les Républicains l’assassine, 23 personnes armées contre un seul désarmé, pourtant dans ce lieu les armes étaient prohibées. cette assassinat a provoqué des troubles à Rome, mais Le Sénat avait laissé les proches de César continuer à siéger et de manière démocratique, et sont  les proches de César qui vont prendre le pouvoir,  un triumvirat se partage le pouvoir. Parmi les trois nous retrouvons deux fidèles lieutenants de César, Marc Antoine et Lépide et l’autre son petit neveu , le jeune Octavien. Les trois vont se diviser les possessions Romaines. Octavien reçoit l’occident, Marc Antoine l’Orient et Lépide l’Afrique. Ces trois personnages se feront la guerre et c’est Octavien qui sortirait vainqueur. Il récupère l’Afrique en écartant Lépide qui a comploté contre Rome, dans la foulée il a aussi récupéré la Maurétanie car le roi Bocchus étant mort en l’an -31, il a accusé Marc Antoine d’avoir comploté contre Rome, il lui déclara la guerre et Marc s’est suicidé dans le palais de Cléopâtre. Seul au pouvoir, Octavien s’octroie le pouvoir absolu, il va diviniser J.César par conséquent lui il devient lui il devient Fils d’un Dieu (comme le christ) car César l’avait adopté dans son testament. Son nom est désormais (Impérator Caesar Divi Filius Augustus) le vénérable César fils des dieux. Appelé César Auguste, nous sommes en – 27 et la république Romaine devient l’Empire romain. Désormais Auguste  a besoin de nommer des chefs locaux pour son immense empire. Il va alors créer un nouveau royaume en Maurétanie. Ce royaume sera à cheval entre l’actuel Algérie et l’actuel Maroc. Sa capital sera fondé sur l’ancienne citée Numide, c'est Iol, à moins de 100 km de l’actuelle Alger (aujourd’hui Cherchell), on l’appelle désormais Césarée en l’honneur de César Auguste. Pour trouver son roi il avait pris ce qui avait sous les mains, Jules César avait un fils adoptif qu’il avait emmené de Numidie à Rome, et qui était accueilli par la famille de César, la famille des Julie. Il était élevé par Octavie, la sœur d’Auguste, et il reçoit une éducation romaine parfaite, on lui donne un nom romain Caius  Julius et on lui apprend le latin et le grec. Le jeune numide va abandonner son nom romain, et prendre celui de Juba II. Ce nom va rappeler son illustre père et lui assuré une légitimité auprès de son peuple, du moins ce qu’il croit. L’Afrique va connaitre une révolte sans précédent (on y reviendra plus tard). Pour l’instant les premières décennies de son règne se déroulent sans révolte majeure. La romanisation culturelle et politique de la Maurétanie s’accélère. La ville de Césarée devient une ville majeure et un grand pole méditerranéen, on y trouve tout ce qui peut y avoir, à l’image des villes romaines.

                   A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pales Membre 15789 messages
Forumeur alchimiste‚ 70ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, querida13 a dit :

Hem, hem, et si nous parlions des pirates algériens qui arraisonnaient les bateaux français en Méditerranée et qui avaient pris leurs quartiers dans le port d'Alger er que le Dey protégeait?

 

 

De qui parles tu?

A cet époque si il y avait des Pirates.............Ils n’était en tout cas pas "Algérien" mais Ottoman l'un d'eux s'appelais Khizir Khayr ad-Dîn, dit « Barberousse » il n’était pas Arabe mais d'origine Grec (chrétien)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, safirfarid219 a dit :

A l’origine je n’avais pas voulu parler de ce sujet, mais cette phrase de ‘’la France avait crée l’Algérie’’ qui revenait à chaque fois, me faisais mal. Les guerres sont l’apanage des humains, l’humain est ainsi fait il veut toujours plus au dépend de ses semblables. Donc je ne peux dire que nous sommes différents, si l’Algérie avait la possibilité d’envahir la France à cette époque, elle l’aurait peut-être fait et la conquête des musulmans en sont des preuves, l’Espagne en est une, ce sont des berbères qui l’on envahi. A cette époque, il y avait une devise, ‘’il faudrait le prendre au déjeuner avant qu’il ne te prenne au dîner’’ Une colonisation c’est une colonisation avec tous ses méfaits, dire que nous avons construit telle chose, que nous vous avons crée, que nous sommes venus pour la civilisation, etc…ce n’est que des échappatoires mensongers. Concernant la piraterie, il faudrait savoir qu’elle existait partout dans le monde et vous avez le palme d’or dans ce contexte à cette époque : le plus connu est certainement Barbe noir, mais il y a aussi Henry Morgan qui est devenu un gouverneur (Anglais), Olivier Levasseur (français),  je voudrais bien trouver son trésor, François l’Olonnais,(français) parmi les plus cruels. Il y en a même de charmantes dames comme Anne Bony et Read, et j’en passe.

Je ne vois pas pourquoi il faudrait nier ce qui a été fait lors de la colonisation. Pourquoi cela serait dérangeant ou participerait d' un stratagème d'échappatoire ?

L'administration française, le commerce, l'emploi, les écoles,  le port d'Alger, etc, servaient  bien entendu la France, mais aussi les autochtones non ? Faut-il rappeler que l'Algerie n'est pas une colonie comme les autres. C'est un département français, ce que l'on a tendance à oublier.

Maintenant comparer les babaresques et les pirates, souvent convertis en corsaires, c'est une aimables plaisanteries. Ces deux pratiques étaient de nature bien différentes, par leur permanence dans le temps et par leur nombre.

Et se plaindre des conquêtes européennes en justifiant ou en excusant les conquêtes arabes me paraît un tantinet partial.

Modifié par Bayard
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
il y a 25 minutes, Bayard a dit :

 

je ne vois pas pourquoi il faudrait nier ce qui a été fait lors de la colonisation. Pourquoi, serait-dérangeant ? 

L'administration française, le commerce, l'emploi, les écoles,  le port d'Alger, etc, servaient  bien entendu la France, mais aussi les autochtones non ? Faut-il rappeler que l'Algerie n'est pas une colonie comme les autres. C'est un département français, ce que l'on a tendance à oublier.

Une vérité que personne ne pourrait nier, le nombre de techniciens laissés en Algérie en 1962, ceci pour parler de la scolarisation des esclaves. le nombre de médecins, ingénieurs qui sont pour la plus part d’entre eux dans des institutions étrangères, en Amérique, au Canada, en France, sont les techniciens formés pendant les années 70, pour dire que quelques années avait suffit à une nation de former du bon personnel. Imagine seulement si la France avait fait la même chose ou mieux, vous croyez qu’il y aurait une guerre ? Et que signifie pour toi département, pour moi c’est un découpage de zone pas plus, les esclaves ne s’en fichaient guère des ces termes techniques.

Maintenant comparer les babaresques et les pirates, souvent convertis en corsaires, c'est une aimable plaisanterie. Ces deux pratiques étaient de nature bien différentes, par leur permanence dans le temps et par leur nombre.

Pour la plus part des cas, il existe des arrangements, entre les états et les pirates, ne serait-ce pour leur procurer des vaisseaux.

Et se plaindre des conquêtes européennes en justifiant ou en excusant les conquêtes arabes me paraît un tantinet partial.

Je n’ai rien justifié ou excusé et je ne me suis pas plains, pour moi tout ça fait partie de l’histoire. Et tu peux faire toi-même les comparaisons entre les conquêtes ou colonisations, grecs, romaine, vandales, byzantines, espagnols, arabes, turc (ce n’était une colonisation, c’est les algériens qui ont demandé à l’Empire Ottoman de leur venir en aide pour chasser les espagnoles) et enfin française. Chacun de nous pourrait faire sa propre lecture et ce n’est pas mon but. Je livre l’histoire telle qu’elle avait existé. Et si je me suis trompé je voudrais bien qu’on me corrige.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
il y a 45 minutes, safirfarid219 a dit :

je ne vois pas pourquoi il faudrait nier ce qui a été fait lors de la colonisation. Pourquoi, serait-dérangeant ? 

L'administration française, le commerce, l'emploi, les écoles,  le port d'Alger, etc, servaient  bien entendu la France, mais aussi les autochtones non ? Faut-il rappeler que l'Algerie n'est pas une colonie comme les autres. C'est un département français, ce que l'on a tendance à oublier.

Une vérité que personne ne pourrait nier, le nombre de techniciens laissés en Algérie en 1962, ceci pour parler de la scolarisation des esclaves. le nombre de médecins, ingénieurs qui sont pour la plus part d’entre eux dans des institutions étrangères, en Amérique, au Canada, en France, sont les techniciens formés pendant les années 70, pour dire que quelques années avait suffit à une nation de former du bon personnel. Imagine seulement si la France avait fait la même chose ou mieux, vous croyez qu’il y aurait une guerre ? Et que signifie pour toi département, pour moi c’est un découpage de zone pas plus, les esclaves ne s’en fichaient guère des ces termes techniques.

Maintenant comparer les babaresques et les pirates, souvent convertis en corsaires, c'est une aimable plaisanterie. Ces deux pratiques étaient de nature bien différentes, par leur permanence dans le temps et par leur nombre.

Pour la plus part des cas, il existe des arrangements, entre les états et les pirates, ne serait-ce pour leur procurer des vaisseaux.

Et se plaindre des conquêtes européennes en justifiant ou en excusant les conquêtes arabes me paraît un tantinet partial.

Je n’ai rien justifié ou excusé et je ne me suis pas plains, pour moi tout ça fait partie de l’histoire. Et tu peux faire toi-même les comparaisons entre les conquêtes ou colonisations, grecs, romaine, vandales, byzantines, espagnols, arabes, turc (ce n’était une colonisation, c’est les algériens qui ont demandé à l’Empire Ottoman de leur venir en aide pour chasser les espagnoles) et enfin française. Chacun de nous pourrait faire sa propre lecture et ce n’est pas mon but. Je livre l’histoire telle qu’elle avait existé. Et si je me suis trompé je voudrais bien qu’on me corrige.

Je suis persuadé que vous êtes sincère en ce qui concerne les faits historiques. Mes doutes exprimés relèvent plutôt de l'interprétation que vous leur donnez. Mais bon, on n'est pas non plus forcés d'être d'accord sur l'interprétation qui jouit toujours d'une part de subjectivité relevant de notre vécu et de notre culture. Mais par pitié ne parlez pas d'esclaves en évoquant l'Algerie, parce que pour le coup, vous n'êtes plus dans l'histoire, mais dans le délire. J'ai connu l'Algerie et je n'ai jamais vu d'esclaves. Et je vous assure que je ne suis pas aveugle.

Il serait intéressant par contre de s'interroger sur ce que les dirigeants algériens ont fait de cette indépendance si espérée ? Après tout, ils partaient avec bien des atouts laissés sur place par des années de colonisation.

Modifié par Bayard

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 27887 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Pales a dit :

De qui parles tu?

A cet époque si il y avait des Pirates.............Ils n’était en tout cas pas "Algérien" mais Ottoman l'un d'eux s'appelais Khizir Khayr ad-Dîn, dit « Barberousse » il n’était pas Arabe mais d'origine Grec (chrétien)

La province algérienne faisant partie de l'empire ottoman à l'époque et n'existant pas en tant que pays c'était donc kif kif!

Barberousse, un pirate, chrétien:rolle:...Drôle de paroissien!:lol:

Modifié par querida13

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 18 heures, safirfarid219 a dit :

La romanisation culturelle et politique de la Maurétanie s’accélère. La ville de Césarée devient une ville majeure et un grand pole méditerranéen, on y trouve tout ce qui peut y avoir, à l’image des villes romaines.

                   A suivre

Juba II est un roi érudit, porté par les arts et la science et le climat de paix lui a permis d’exercer ses passions avec brio. il a été un auteur prolifique dans tous les domaines mais ses livres ont tous disparus. son épouse était Séléné la fille de Marc Antoine et de Cléopâtre qui a elle aussi était élevée chez les Julie, ils avaient eu un fils nommé Ptolémée en l’honneur de la famille de Cléopâtre. En fait la situation en Mauritanie n’est pas aussi stable que l’on imagine, la romanisation de la Maurétanie avait été faite uniquement sur les cotes, et il existait un monde tribal assez vivace dans l’ouest algérien. On sait très peu de chose sur l’intérieur des terres (les hauts plateaux), mais toute porte à croire qu’il existait des royaumes encore indépendants. Les conflits sont inévitables. Pendant ce temps l’autre partie du territoire algérien à l’est, l’ancien Numidie, était administrée directement par le proconsul romain d’Afrique. César Auguste a crée de nouvelles colonies pour les riches citoyens romains et les vétérans de guerre, sur des terres généralement confisquées à des tribus Numides. Les anciens propriétaires sont obligés de migrer vers d’autres horizons ou travailler chez son usurpateur . C’était à cette époque qu’avait été créée la fameuse Légio III Augusta pour pacifier l’Afrique, soit mater toute révolte et surveiller la frontière sud contre toute incursion des Gétules. La légion va finir par avoir son siège bien au milieu des Aurès à Lambèse. Cet état de fait était contraignant pour les habitants de cette région qui avaient pour habitude de monter au nord en été et redescendre en hiver (ce qui existait jusqu’aux années 80 et peut-être aujourd’hui, j’ai moi-même discuter avec ces semi nomades dans leur tente.) donc beaucoup d’entres eux sont obligés de rester au nord pendant toute l’année, ils iront grossir les rangs des agriculteurs et des mercenaires de l’armée romaine. C’est l’un d’entre eux  qui sera à l’origine de la révolte populaire du début de l’ère millénaire. Aux alentour de l’ère 15 de J.C, l’Afrique s’apprête à recevoir une des insurrections des plus violentes de l’histoire, celle de Tacfarinas, il était un mercenaire dans les  rangs romains, il appartenait à une tribu Gétule qui était fixée en Numidie dans l’actuelle Tébessa. Comme bien souvent lors des versements de soldes les soldats commencent à se rebeller ou déserter, Tacfarinas a fait les deux. Il réunit une bande de cavalier et commence à piller tout ce qu’il peut. Sa cible préférée est les détachements de l’armée romaine. Avec le temps son influence  grandit et sa renommée aussi, il recrute de plus en plus de cavaliers et leurs inculque une discipline militaire. Sa connaissance du terrain et la rapidité de sa cavalerie le rendent très mobile. Il attaque rapidement et se replie tout aussi rapidement, ses dégâts sont tels que Rome lui déclare la guerre. Tacfarinas va alors entrainer les tribus de toute l’Afrique du nord, il trouve un allié en Maurétanie, un certain Mazippa ce derlier avait ravagé le royaume de Juba II. il serait également aidé par les Cinitiens du sud tunisiens et les Garramantes du sahara. Désormais les revendications sont claires ils veulent l’indépendance. En Afrique la situation devient intenable pour la légion du roi Auguste, elle est harcelée par les attaques incessantes des numides et leurs alliés. Tacfarinas se sentait tellement en position de force qu’il envoie un émissaire à Tibère pour négocier le retrait de l’armée. L’empereur se sent insulter et envoie des troupes en renfort. Le roi Juba II de son coté laisse le commandement à son fils Ptolémée. La guerre aura un impact retentissant, les insurgés avaient attaqué les convois de blé et entraîné une pénurie de blé à Rome, d’où des révoltes populaire et la nécessité de calmer la situation, les généraux romains sont obligés d’imiter la stratégie de Tacfarinas, en se divisant en multitude faction de cavalerie, le but est de trouver l’autre par surprise et de lui causer des dégâts. La guerre va se délocaliser dans les montagnes de Kabylie, elle va durer encore quelques années, jusqu’au jour où Tacfarinas ( à Auris) Sera surpris dans son camp par un régiment romain en pleine nuit, les soldats  surpris ont été tous tués. Les romains sortent victorieux après sept ans de guerre, Ptolémée est félicité par Tibère pour sa collaboration et il reçoit un bâton d’ivoire, le titre d’ami de Rome. Son règne se situe dans la continuité de celui de son père, il est marqué par la romanisation de la Maurétanie, il sera encore plus proche de Rome quand Caligula devient empereur en 37. Les deux hommes entretenaient des relations ambigües, mêlées d’amitié et de rivalité. Le règne de Caligula était trop court mais ce personnage emblématique était un personnage autocratique, sanguinaire, paranoïaque. Ptolémée invitée par Caligula en Gaules pour un spectacle de gladiateur, il était venu habillée d’un manteau de couleur pourpre, il se fait assassiner par Caligula, car il avait osé choisir une couleur  impériale. Il s’est ainsi accaparé la Maurétanie, grâce au manteau pourpre . A partir de cette période l’Afrique du nord serait entièrement sous ce contrôle romain.

                                                                                                                                                         A SUIVRE…

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
safirfarid219 Membre 1827 messages
Forumeur alchimiste‚ 52ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, safirfarid219 a dit :

 Il s’est ainsi accaparé la Maurétanie, grâce au manteau pourpre . A partir de cette période l’Afrique du nord serait entièrement sous ce contrôle romain.

                                                                                                                                                         A SUIVRE…

Episode 5/

40-285 (après JC) : l’Afrique Romaine :

40 AP JC, Le dernier royaume de Maurétanie, s’achève avec l’assassinat de Ptolémée. L’Empereur Caligula qui avait assassiné Ptolémée  est assassiné à son tour l’année suivante. Son successeur Claude hérite des territoires. L’Empire Romain englobe cette fois-ci tout le bassin méditerranéen, désormais la mer Méditerranée est entièrement sous contrôle romain, elle est appelée dorénavant Marée Nostrum (notre mer). La Maurétanie est divisée en deux provinces la Tingitane à l’ouest (l’actuel Maroc), de l’Atlantique au fleuve Moulouya, dont la capitale Tingiste (Tanget), à l’est la Maurétanie Césarienne du fleuve Moulouya à Cirta (fleuve le Rummel) dont la capitale Césarienne (ancienne Iol et actuelle Cherchell), les deux Maurétanie sont dirigées par un Légat impérial, un représentant directe de l’empereur, Car non sécurisés, un proconsul n’est pas apte à diriger ces régions. Les romains sont présents en Tingitane pour surtout surveiller le détroit de Gibraltar et pour  et les cotes espagnoles. Une grand ville certes existe au milieu des terres qui est Volubilis, mais Tingitane est assez peu romanisée. L’autre partie, Césarienne est urbanisée le long des cotes et aux alentour de Sétifis (Sétif), le reste des territoires restent en marge de la romanisation. Les tribus qui y habitent ont des relations plus ou moins houleuses avec les romains. L’objectif des romains en Maurétanie est de calmer les révoltes et d’assurer la sécurité des routes et des foyers romains. En dehors des villes urbaines, Rome laisse les tribus se gérer eux même mais accorde à leurs chefs des privilèges personnels, ils reçoivent le titre de prince, Rome leur accorde des signes royaux, (les manteaux, les bâtons d’ivoire..) par conséquent la citoyenneté romaine. Les princes locaux ont ainsi une double identité, un nom romain auprès de l’Empire et un nom local auprès de leur peuple. Une politique assurant la fidélité des princes locaux et éviter les conflits avec les tribus. Cette politique n’était pas suffisante pour éviter la rébellion des maures. Pendant les quatre siècles de la présence romaine, les troubles vont-être quasi incessants dans le territoire maure. Lorsque l’empire tombera ces zones vont-être les premieres à se détacher de l’Empire et constituer des royaumes locaux. L’autre partie de l’Afrique du nord celle de l’est de Cirta jusqu’à Tripoli est appelée ‘’la province d’Afrique’’ cette province est gérée par un proconsul car très romanisée. C’est une province la plus importante pour Rome, par sa taille et par son rôle économique, son premier pourvoyeur en blé. La moindre pénurie de blé cause des révoltes à Rome c’était le cas avec Tacfarinas et ce problème persisterait tout au long du règne de Rome sur l’Afrique. Partout en Afrique se sont les villes qui diffusent la culture romaine, les anciennes villes côtières et les nouvelles villes coloniales. On y diffuse la culture romaine, c'est-à-dire la langue grecque et latine, la religion et le vie sociale des romains. Les habitants de ces villes est composé de colons et de locaux assimilés, à coté de ça Rome crée des exploitations agricoles et les donnent à des colons venus de la métropole. Ces zones seraient aussi des foyers de la romanisation. Les zones rurales éloignées sont restées berbères dans langue, religion ou structure sociale. Elles se sont organisées en tribus qui obéissent à leurs propres lois. La langue berbère est utilisée et la religion est l’adoration des dieux locaux, des dieux maures. Entre les deux zones celles romanisées et les zones rurales tribales, on trouve des zones périurbaines qui étaient auparavant dans la scène culturelles de Carthage, mais qui n’ont pas été touchées par la romanisation. Leur culture punique se maintiendra pendant toute la présence romaine. Les trois zones présentées ne sont pas hermétiques les unes des autres. Loin de là partout dans ce pays ces cultures se rencontrent et s’influencent les unes des autres. Les villes de l’époque sont bilingues, voir trilingues (ce qui pourrait expliquer l’engouement des algériens à apprendre des langues), au fil du temps la population locale sera de plus en plus touchée par la romanisation. Elle accède peu à peu à la citoyenneté romaine. Au premier siècle la nationalité est accordée aux habitants des grandes villes, aux chefs des tribus et aux vétérans de l’armée, c’est justement par la voie militaire que le petit peuple accède à la citoyenneté romaine. Le deuxième siècle, sera un tournant dans la diffusion de la culture romaine,  Rome va s’apercevoir que son territoire a grossi, la priorité n’est plus de conquérir de nouvelles terres mais la protection des terres conquises, elle va construire ce que nous appelons un ‘’Limes’’ suite de fortification aux frontières de l’Empire. Les Limes sont construites  de l’Afrique qui se situe de l’est à la frontière ouest tout au long des portes du désert, ces fortifications sécurisent les routes à l’intérieure des terres. Lorsque les routes se fortifient, le tissu urbain se fortifie aussi, on a vu que la culture romaine venait des villes, elle va se développer très fortement avec sa langue latine se développe et le peuple va devenir romano-africain (Apulée de Madaure à cette époque avait donné ses lettres de noblesse à la langue latine en Afrique). Le second siècle serait aussi un tournant économique pour l’Afrique, le premier était surtout la production de blé pour  l’exportation vers Rome, eu second il va y avoir de la culture vivrière et elle serait petit à petit diversifiée. Il ne s’agit plus d’exporter uniquement, mais il faut produire pour les nouveaux romains. L’Afrique reste le principal fournisseur en blé (appelée le grenier de Rome), mais l’agriculture apporte aussi une richesse au pays. Et l’Afrique va aussi se développer politiquement à cette période à Rome, il ya ‘’le parti Africain’’ un véritable lobby communautaire, il était formé de sénateurs, de magistrats d’hommes politiques,  qui influençaient la vie à Rome et qui se favorisaient les uns les autres.

                                                                          A suivre

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Bayard Membre 548 messages
Forumeur forcené‚ 72ans
Posté(e)
Il y a 7 heures, safirfarid219 a dit :

Episode 5/

40-285 (après JC) : l’Afrique Romaine :

40 AP JC, Le dernier royaume de Maurétanie, s’achève avec l’assassinat de Ptolémée. L’Empereur Caligula qui avait assassiné Ptolémée  est assassiné à son tour l’année suivante. Son successeur Claude hérite des territoires. L’Empire Romain englobe cette fois-ci tout le bassin méditerranéen, désormais la mer Méditerranée est entièrement sous contrôle romain, elle est appelée dorénavant Marée Nostrum (notre mer). La Maurétanie est divisée en deux provinces la Tingitane à l’ouest (l’actuel Maroc), de l’Atlantique au fleuve Moulouya, dont la capitale Tingiste (Tanget), à l’est la Maurétanie Césarienne du fleuve Moulouya à Cirta (fleuve le Rummel) dont la capitale Césarienne (ancienne Iol et actuelle Cherchell), les deux Maurétanie sont dirigées par un Légat impérial, un représentant directe de l’empereur, Car non sécurisés, un proconsul n’est pas apte à diriger ces régions. Les romains sont présents en Tingitane pour surtout surveiller le détroit de Gibraltar et pour  et les cotes espagnoles. Une grand ville certes existe au milieu des terres qui est Volubilis, mais Tingitane est assez peu romanisée. L’autre partie, Césarienne est urbanisée le long des cotes et aux alentour de Sétifis (Sétif), le reste des territoires restent en marge de la romanisation. Les tribus qui y habitent ont des relations plus ou moins houleuses avec les romains. L’objectif des romains en Maurétanie est de calmer les révoltes et d’assurer la sécurité des routes et des foyers romains. En dehors des villes urbaines, Rome laisse les tribus se gérer eux même mais accorde à leurs chefs des privilèges personnels, ils reçoivent le titre de prince, Rome leur accorde des signes royaux, (les manteaux, les bâtons d’ivoire..) par conséquent la citoyenneté romaine. Les princes locaux ont ainsi une double identité, un nom romain auprès de l’Empire et un nom local auprès de leur peuple. Une politique assurant la fidélité des princes locaux et éviter les conflits avec les tribus. Cette politique n’était pas suffisante pour éviter la rébellion des maures. Pendant les quatre siècles de la présence romaine, les troubles vont-être quasi incessants dans le territoire maure. Lorsque l’empire tombera ces zones vont-être les premieres à se détacher de l’Empire et constituer des royaumes locaux. L’autre partie de l’Afrique du nord celle de l’est de Cirta jusqu’à Tripoli est appelée ‘’la province d’Afrique’’ cette province est gérée par un proconsul car très romanisée. C’est une province la plus importante pour Rome, par sa taille et par son rôle économique, son premier pourvoyeur en blé. La moindre pénurie de blé cause des révoltes à Rome c’était le cas avec Tacfarinas et ce problème persisterait tout au long du règne de Rome sur l’Afrique. Partout en Afrique se sont les villes qui diffusent la culture romaine, les anciennes villes côtières et les nouvelles villes coloniales. On y diffuse la culture romaine, c'est-à-dire la langue grecque et latine, la religion et le vie sociale des romains. Les habitants de ces villes est composé de colons et de locaux assimilés, à coté de ça Rome crée des exploitations agricoles et les donnent à des colons venus de la métropole. Ces zones seraient aussi des foyers de la romanisation. Les zones rurales éloignées sont restées berbères dans langue, religion ou structure sociale. Elles se sont organisées en tribus qui obéissent à leurs propres lois. La langue berbère est utilisée et la religion est l’adoration des dieux locaux, des dieux maures. Entre les deux zones celles romanisées et les zones rurales tribales, on trouve des zones périurbaines qui étaient auparavant dans la scène culturelles de Carthage, mais qui n’ont pas été touchées par la romanisation. Leur culture punique se maintiendra pendant toute la présence romaine. Les trois zones présentées ne sont pas hermétiques les unes des autres. Loin de là partout dans ce pays ces cultures se rencontrent et s’influencent les unes des autres. Les villes de l’époque sont bilingues, voir trilingues (ce qui pourrait expliquer l’engouement des algériens à apprendre des langues), au fil du temps la population locale sera de plus en plus touchée par la romanisation. Elle accède peu à peu à la citoyenneté romaine. Au premier siècle la nationalité est accordée aux habitants des grandes villes, aux chefs des tribus et aux vétérans de l’armée, c’est justement par la voie militaire que le petit peuple accède à la citoyenneté romaine. Le deuxième siècle, sera un tournant dans la diffusion de la culture romaine,  Rome va s’apercevoir que son territoire a grossi, la priorité n’est plus de conquérir de nouvelles terres mais la protection des terres conquises, elle va construire ce que nous appelons un ‘’Limes’’ suite de fortification aux frontières de l’Empire. Les Limes sont construites  de l’Afrique qui se situe de l’est à la frontière ouest tout au long des portes du désert, ces fortifications sécurisent les routes à l’intérieure des terres. Lorsque les routes se fortifient, le tissu urbain se fortifie aussi, on a vu que la culture romaine venait des villes, elle va se développer très fortement avec sa langue latine se développe et le peuple va devenir romano-africain (Apulée de Madaure à cette époque avait donné ses lettres de noblesse à la langue latine en Afrique). Le second siècle serait aussi un tournant économique pour l’Afrique, le premier était surtout la production de blé pour  l’exportation vers Rome, eu second il va y avoir de la culture vivrière et elle serait petit à petit diversifiée. Il ne s’agit plus d’exporter uniquement, mais il faut produire pour les nouveaux romains. L’Afrique reste le principal fournisseur en blé (appelée le grenier de Rome), mais l’agriculture apporte aussi une richesse au pays. Et l’Afrique va aussi se développer politiquement à cette période à Rome, il ya ‘’le parti Africain’’ un véritable lobby communautaire, il était formé de sénateurs, de magistrats d’hommes politiques,  qui influençaient la vie à Rome et qui se favorisaient les uns les autres.

                                                                          A suivre

Merci pour ce cours magistral d'histoire, mais ceux que cela intéresse, peuvent aussi faire comme vous, se rendre sur internet. Je sais bien que Duclos se décarcasse, mais trop point n'en faut non ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
asci Membre 323 messages
Forumeur survitaminé‚
Posté(e)
Le 03/01/2019 à 12:47, boeingue a dit :

surtout ils pleurnichent sans arrét contrairement aux populations asiatiques qui travaillent !!!!!!!!!!

Il est vrai que le rapport des algériens, et des méditerranéens de façon générale, au travail est différent de celui des asiatiques ; au bout de quelques heures de travail, un algérien se sentira exploité, il n'en voudra pas de cette vie passée à servir les autres, il se sentira mieux chez lui, entouré de sa grande, je veux dire GRANDE famille. 

L'Algérien ne pleurniche pas, il ne connaît pas ça... 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité