Aller au contenu

Ces parents anti-Père Noël

Messages recommandés

Léna-Postrof Membre 7 690 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)

 

Ces parents anti-Père Noël

Faire croire au Père Noël à ses enfants : une évidence ? Pas tant que cela à en juger vos nombreux témoignages. Pour des raisons morales, des croyances religieuses ou des considérations matérielles, certains parents décident de ne pas jouer le jeu du Père Noël. Décryptage de leurs motivations avec Dominique Tourrès-Gobert, psychiatre et psychanalyste, auteur de Il était une fois le bon dieu, le père Noël et les fées. 

Julie Martory

image.png.ccc49b439b1b1ac420c0ccaa8675cbd0.png

 

Au-delà du personnage et des cadeaux, le Père Noël, c’est aussi l’un de ces petits rites qui ponctuent l’enfance et aident à grandir. Ne plus croire au Père Noël, c’est « constater qu’on ne peut plus prendre ses désirs pour des réalités, que tous nos souhaits ne peuvent pas être exaucés » explique la psychiatre Dominique Tourrès-Gobert. D’ailleurs, ne dit-on pas « croire encore au Père Noël » ? Cette étape de la désillusion, ou cette « expérience de la réalité » comme l’avait nommée Freud, fait partie intégrante de ce rite qui, par nature, est voué à disparaître en grandissant. Pourtant, certains parents "privent" leur enfant de ce rite. Pourquoi ? Est-ce néfaste pour l'enfant ? Eléments de réponse. 

Le Père Noël, un énorme mensonge

« Je ne tenais pas à raconter un mensonge aussi énorme à ma fille, que je respecte profondément. Pour moi c’était incompatible avec un autre discours qui me tenait à cœur : celui de ne pas mentir », explique Sylvie. La volonté de ne pas mentir à son enfant : tel est le principal leitmotiv de ces parents qui décident de ne pas adhérer au mythe du Père Noël. Un mensonge le Père Noël ? Effectivement, c’en est un, et à double titre, comme le précise la psychiatre. « Ce qui est particulier dans le rite du Père Noël, c’est que ce sont les plus âgés qui vont initier les plus jeunes. Ils initient non seulement à la croyance, mais aussi à sa chute. » Une double trahison en somme, que certains parents considèrent comme un véritable abus de la naïveté, de la candeur de leur enfant. « Pourquoi commencer dès petit à mentir aux enfants et à enjoliver la réalité ? » renchérit Nadia. « Avec le Père Noël, il est question du merveilleux, du magique », nuance la psychiatre. Oui, le Père Noël est un mensonge, mais un joli, gentil mensonge - à la différence d’un lourd secret de famille, destructeur. Le Père Noël, c’est la magie, la fête, le mystère ; mais aussi le don, la générosité, la beauté gratuite d’offrir. « Si le Père Noël n’est pas vrai ‘pour de vrai’, l’amour qu’il incarne, lui, l’est », répondait la psychanalyste Claude Halmos à une lettre d’une lectrice s’inquiétant d’annoncer la non-existence du Père Noël à sa fille.

Je ne tenais pas à raconter un mensonge aussi énorme à ma fille, que je respecte profondément. Pour moi c’était incompatible avec un autre discours qui me tenait à cœur : celui de ne pas mentir », explique Sylvie. La volonté de ne pas mentir à son enfant : tel est le principal leitmotiv de ces parents qui décident de ne pas adhérer au mythe du Père Noël. Un mensonge le Père Noël ? Effectivement, c’en est un, et à double titre, comme le précise la psychiatre. « Ce qui est particulier dans le rite du Père Noël, c’est que ce sont les plus âgés qui vont initier les plus jeunes. Ils initient non seulement à la croyance, mais aussi à sa chute. » Une double trahison en somme, que certains parents considèrent comme un véritable abus de la naïveté, de la candeur de leur enfant. « Pourquoi commencer dès petit à mentir aux enfants et à enjoliver la réalité ? » renchérit Nadia. « Avec le Père Noël, il est question du merveilleux, du magique », nuance la psychiatre. Oui, le Père Noël est un mensonge, mais un joli, gentil mensonge - à la différence d’un lourd secret de famille, destructeur. Le Père Noël, c’est la magie, la fête, le mystère ; mais aussi le don, la générosité, la beauté gratuite d’offrir. « Si le Père Noël n’est pas vrai ‘pour de vrai’, l’amour qu’il incarne, lui, l’est », répondait la psychanalyste Claude Halmos à une lettre d’une lectrice s’inquiétant d’annoncer la non-existence du Père Noël à sa fille.

Une résurgence de sa propre enfance

Pourquoi ce « mensonge » gêne-t-il certains parents – une minorité il faut le dire – et pas les autres ? Comme souvent, c’est vers sa propre enfance, son ressenti d’enfant face à ce mythe et à sa chute qu’il faut se tourner, comme tend à la montrer le témoignage de Muriel : « J’ai décidé de ne pas faire croire au Père Noël en raison de mon expérience enfant. Mes parents m'ont fait croire à ce que je considère comme un mensonge, car le jour où j'ai appris la vérité de façon brutale, j'ai eu honte. J’ai alors réalisé que mes parents pouvaient me faire croire n'importe quoi et dès lors, j'ai douté de tout ce qu'ils pouvaient me dire. » 

« Si enfant, on a vécu la croyance au Père Noël comme une trahison, il est tout à fait compréhensible de ne pas vouloir reproduire le schéma », atteste Dominique Tourrès-Gobert. Mais si certains enfants vivent la découverte de la non-existence du Père Noël comme une trahison, la plupart l’acceptent bien, et sont même flattés de faire désormais partie des initiés, des « grands ». Tout dépend en effet de la manière dont l’enfant apprend la vérité. L’enfant acceptera d’autant mieux cette désillusion qu’il aura acquis une autonomie affective rassurante. Aux parents d’accompagner leur enfant dans ce passage de l’illusion à la réalité. De ne pas persévérer dans le mensonge face à un enfant qui commence à avoir des doutes, mais de l’accompagner dans ce cheminement vers la vérité. Et si, passé l’âge de raison – un âge qui oscille, selon les enfant, entre 6 et 10 ans -, l’enfant croit toujours dur comme fer au Père Noël, l’amener à s’interroger sur son existence, c’est le protéger d’une amère désillusion – mais aussi des moqueries de ses camarades qui seront, eux « initiés ».

La vie est injuste, autant qu’il le sache rapidement

« Ce sont les parents qui achètent les cadeaux avec leurs moyens. Comment un enfant pourrait-il comprendre que le Père Noël ne lui offre pas tout ce qu’il désire même s’il a été très sage ? », s’interroge Nadia. Des adultes désabusés par l’injustice sociale et financière et qui, avant même que leurs enfants en fassent l’expérience, les mettent rapidement au fait pour leur éviter toute désillusion, et ainsi les protéger… Voici un autre visage de ces parents « anti-Père Noël ». « Pourtant, rappelle la pédopsychiatre, il ne faut pas oublier que normalement, c’est le Père Noël qui décide ce qu’il va offrir à l’enfant. Il n’est pas sensé offrir tous les jouets de la liste… Un tel argument est, à mon avis, symptomatique de la place actuelle de l’enfant dans notre société : on considère que pour être heureux, il doit tout avoir. » D’où l’image d’une hotte débordante de jouets, d’une montagne de cadeaux au pied du sapin… C’est oublier que jouer le jeu du Père Noël c’est aussi, par personnage interposé certes, poser des limites aux exigences de son enfant. 

Et la reconnaissance ?

« Le jour J, on ne dit merci à personne ! Où est la reconnaissance envers les parents ? L'enfant ne voit pas que ses parents restent à l'écoute de ses besoins et désirs pour lui faire plaisir en lui offrant ce dont il rêve. », considère Muriel. A l’instar de cette volonté farouche de ne pas mentir à son enfant, certains parents évoquent l’importance du merci, qui tombe dans les oubliettes avec le Père Noël. La marque d’un sens moral poussé ? Du désir d’inculquer de fortes valeurs dès l’enfance ? Pas forcément, selon Dominique Tourrès-Gobert qui voit dans cet argument une nouvelle expression symptomatique de cette place toujours grandissante faite à nos enfants. « Le rite du Père Noël est une initiation pour les enfants, mais aussi pour les parents qui doivent accepter de ne pas être, de suite, gratifiés pour leur générosité. Or, c’est tout le problème des parents actuels : ils craignent de ne plus être aimés de leurs enfants. » A trop attendre de sa progéniture, nombre de parents vivraient ainsi beaucoup moins facilement qu’autrefois le manque de reconnaissance de leur enfant. Or, il ne faut pas oublier que le mythe du Père Noël est un mythe en deux phases : celle du merveilleux, durant laquelle le Père Noël est auréolé de toutes les gloires, puis l’entrée dans l’âge de raison qui s’accompagnera, en même temps que le passage à la réalité, d’un retour de gratitude envers les parents. Mettre son désir de reconnaissance de côté durant quelques années, c’est aussi cela le mythe du Père Noël. 

Croire ou ne pas croire : une liberté

Alors, est-il pour autant nuisible au développement de l’enfant de ne pas lui faire croire au Père Noël ? Est-ce risqué pour son bien-être psychique de le priver de ce passage initiatique ? « Non, nous rassure Dominique Tourrès-Gobert. L’expérience de la réalité, si elle ne passe pas le rite du Père Noël, se fera autrement. » Que ce soit en la personne du bonhomme rouge ou via toute autre figure, l’enfant aura à faire ce même trajet du merveilleux à la désillusion, le problème de la croyance se posant pour chaque humain, de façon individuelle. Et en la matière, deux thèmes sont universels : celui des origines – comment je suis né ? – et celui de la mort – qu’est-ce que la mort ? « Chaque enfant sera amené à réfléchir, à fabuler, à imaginer sur ces deux grandes questions. Il inventera des croyances qui lui seront personnelles, et aura un chemin à faire dessus », conclut Dominique Tourrès-Gobert qui ne manque de rappeller que si le rite du Père Noël fait partie de notre magie collective, il n’en reste pas moins à la discrétion de chacun… 

 

L'article se trouve ici

http://www.psychologies.com/Planete/Societe/Noel/Articles-et-Dossiers/Ces-parents-anti-Pere-Noel

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
BadKarma Membre 8 712 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)

Il faudrait ne pas réduire le débat de façon binaire et, respecter l' ensemble de cette parentèle pro père Fouettard...

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 7 069 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
il y a 34 minutes, Léna-Postrof a dit :

Faire croire au Père Noël à ses enfants : une évidence ? Pas tant que cela à en juger vos nombreux témoignages.

Mes parents m’ont toujours expliqué que le père noël n’existait pas et que le cadeau était offert par les parents à leurs enfants.

J’ai procédé exactement de la même façon avec mes enfants.

Je n’ai pas le souvenir d’avoir été traumatisé par cette vérité-là ?

Que le mensonge soit une aide à grandir pour les enfants, c’est du « blabla » de psychologue ou de psychiatre. (C’est peut-être pour cette raison que les psys en tout genre me hérissent le poil ?)

Les parents font comme ils souhaitent et comme ils l’entendent pour éduquer leurs enfants, mais j’ai l’impression que ce mensonge est plutôt à l’adresse des parents eux-mêmes, bien avant celui de leurs enfants ?

Modifié par Enchantant
  • Like 4

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 1 782 messages
délicatesse incarnée‚ 42ans
Posté(e)

Bonjour. 

Chaque parent fait comme il veut.

Pour ma part, je trouve triste d'avoir des enfants qui n'auraient pas pu rêver un peu. Du père Noël, du bon dieu, d'autre chose. En tout cas, le père Noël ne fait de mal à personne. 

A+

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 7 690 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)
il y a 1 minute, Enchantant a dit :

Mes parents m’ont toujours expliqué que le père noël n’existait pas et que le cadeau était offert par les parents à leurs enfants.

J’ai procédé exactement de la même façon avec mes enfants.

Je n’ai pas le souvenir d’avoir été traumatisé par cette vérité-là ?

Que le mensonge soit une aide à grandir pour les enfants, c’est du « blabla » de psychologue ou de psychiatre. (C’est peut-être pour cette raison que les psys en tout genre me hérissent le poil ?)

Les parents font comme ils souhaitent et comme ils l’entendent pour éduquer leurs enfants, mais j’ai l’impression que ce mensonge est plutôt à l’adresse des parents eux-mêmes, bien avant celui de leurs enfants ?

Il est rare de pouvoir échapper au grand mensonge de Noël, tant la masse a décidé pour les autres. Félicitations à vous et à vos parents. 

J'ai le même sentiment, et j'y vois de l'égoïsme, au même titre que ces parents qui font de leurs enfants, des poupées. Pas très à l'aise avec ce mensonge que les parents dispensent à leurs enfants, je ne m'étends jamais sur le sujet avec un enfant. 

  • Like 5

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Léna-Postrof Membre 7 690 messages
Ni dupe, ni soumise‚ 37ans
Posté(e)
il y a 9 minutes, Spontzy a dit :

Bonjour. 

Chaque parent fait comme il veut.

Pour ma part, je trouve triste d'avoir des enfants qui n'auraient pas pu rêver un peu. Du père Noël, du bon dieu, d'autre chose. En tout cas, le père Noël ne fait de mal à personne. 

A+

Le fait de ne pas croire au Père Noël n'enlève en rien à la magie de Noël. Noël c'est avant toute chose un partage. 

  • Like 7

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 1 798 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)

Moi, je trouve ça immoral de profiter de l'innocence de l'enfant pour lui raconter des mensonges, jamais je ferai une chose pareil à ma fille.
 

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 24 380 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

C'est un gentil folklore, réconfortant dans les nuits les plus profondes, les plus froides et les plus longues de l'année qui accompagnent le solstice d'hiver...

Il est rare qu'un enfant croie encore au père Noël au delà de sept /huit ans. Inculquer le doute et la méfiance aux enfants vis à vis de plus vieux ou plus malins qu'eux, ou même des personnes familières  n'est pas une mauvaise chose en soi. Après tout il est souvent dit que la plupart des meurtres, viols..sont le fait de gens qui se connaissent bien entre eux.

  • Confus 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 4 840 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Léna-Postrof a dit :

Le fait de ne pas croire au Père Noël n'enlève en rien à la magie de Noël. Noël c'est avant toute chose un partage. 

:pap:   La magie c' est le rêve , rêve qui plus tard engendre l' envie de partage et de donner du rêve ...

Alors que vive dans nos coeurs ce père Noël qui nous rend meilleur jusqu'à l'ultime de nos heures ...

Moi , malgré mes soixante treize ans je fais toujours un superbe arbre qui ravi toujours mes enfants de plus de 40 ans , mes petits enfants et les enfants de mes voisins .... 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 4 840 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
il y a une heure, riad** a dit :

Moi, je trouve ça immoral de profiter de l'innocence de l'enfant pour lui raconter des mensonges, jamais je ferai une chose pareil à ma fille.
 

:pap:   Hé bien je crois réellement que c' est d' un joli mensonge dont tu la prives .

 

il y a 21 minutes, querida13 a dit :

Il est rare qu'un enfant croie encore au père Noël au delà de sept /huit ans.

:pap:   Certes , oui . Mais dans son coeur il reste et restera présent bien plus longtemps .

Moi , il ne m' a jamais quitté .

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 1 782 messages
délicatesse incarnée‚ 42ans
Posté(e)

 

Il y a 2 heures, Léna-Postrof a dit :

Le fait de ne pas croire au Père Noël n'enlève en rien à la magie de Noël. Noël c'est avant toute chose un partage.

Je suis plus comme Maurice Clampin.

C'est vrai que la fête en soi, le moment partagé sont importants. Mais ce personnage absolument bon, absolument généreux fait rêver. C'est bien, je crois, de rêver.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La transparente Membre 557 messages
Forumeur forcené‚ 150ans
Posté(e)

Je rejoins Enchantant et Léna sur le sujet, l'ayant moi-même vécu comme une trahison à l'époque!

Par contre, quand j'ai eu mon fils, je n'ai pas eu ce "cran" de m'opposer à la Sainte famille qui me rabâchait les oreilles  " mais si, il faut lui laisser croire à la magie du père noël, blablabla, gnagnagna..." et j'ai fait la même connerie!

J'ai regretté bien-sur quand il a fallu que je le lui annonce et que j'ai vu dans ses yeux, la même déception que j'avais ressentie par le passé!

Je m'étais jurée que si j'avais un second, je ne ferais plus la même boulette, bon, je n'ai pas eu à le faire,il n'y en a eu qu'un finalement!

ça serait à refaire aujourd'hui, c'est clair que je ferais tout autrement, dire la vérité n'enlève en rien l'esprit des fêtes de Noël à mon sens! 

Modifié par La transparente
  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
riad** Membre 1 798 messages
Forumeur alchimiste‚ 46ans
Posté(e)
il y a une heure, Maurice Clampin a dit :

:pap:   Hé bien je crois réellement que c' est d' un joli mensonge dont tu la prives .

Un mensonge c'est un mensonge, je n'ai jamais aimé le père Noël quand j'étais petit, mes jouets je les ai reçus à "3achoura" qui ne coïncide pas avec la période de noël, et en grandissant j'ai rompu avec toutes les traditions chrétiennes comme musulmanes, je achète les cadeaux pour ma fille quand j'estime que c'est nécessaire, et non pas à l'occasion d'une fête, mais ça c'est personnel tous ça, je n'ai rien contre noël si vous voyez ce que je veux dire.
 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maurice Clampin Membre 4 840 messages
Forumeur alchimiste‚ 73ans
Posté(e)
il y a 1 minute, La transparente a dit :

Je rejoins Enchantant et Léna sur le sujet, l'ayant moi-même vécu comme une trahison à l'époque!

Par contre, quand j'ai eu mon fils, je n'ai pas eu ce "cran" de m'opposer à la Sainte famille qui me rabâchait les oreilles  " mais si, il faut lui laisser croire à la magie du père noël, blablabla, gnagnagna..." et j'ai fait la même connerie!

J'ai regretté bien-sur quand il a fallu que je le lui annonce et que j'ai vu dans ses yeux, la même déception que j'avais ressentie par le passé!

Je m'étais jurée que si j'avais un second, je ne ferais plus la même boulette, bon, je n'ai pas eu à le faire,il n'y en a eu qu'un finalement!

ça serait à refaire aujourd'hui, c'est clair que je ferais tout autrement, dire la vérité n'enlève en rien l'esprit des fêtes de Noël à mon sens! 

:pap:   Je ne sais pas ou vous allez chercher ça ... C' est dans votre tête que ça se passe .

Je n' ai jamais été déçu d' apprendre que le père Noël était un rêve , ni mes enfants , ni mes petits enfants , j' en suis sur .

Ni aucun des enfants que j' ai pu côtoyer dans ma vie . 

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
La transparente Membre 557 messages
Forumeur forcené‚ 150ans
Posté(e)
il y a 2 minutes, Maurice Clampin a dit :

:pap:   Je ne sais pas ou vous allez chercher ça ... C' est dans votre tête que ça se passe .

Je n' ai jamais été déçu d' apprendre que le père Noël était un rêve , ni mes enfants , ni mes petits enfants , j' en suis sur .

Ni aucun des enfants que j' ai pu côtoyer dans ma vie . 

J'ai été chercher ça parce que je l'ai ressenti comme ça tiens sur le moment!

Après, tant mieux si ça se passe autrement pour d'autres!

Je n'en suis pas restée traumatisée pour autant non plus, mais, non, j'ai pas aimé, j'ai pas aimé du tout même qu'on me fasse croire pendant des années à quelque chose qui n'avait jamais existé tout féerique que ça puisse paraître! 

 

  • Triste 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 24 380 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

De tout façons un enfant qui a déjà fêté carnaval flaire toute  la supercherie  du déguisement sous la barbe qui sent le nylon et sous la fourrure synthétique  du mauvais costume du père Noël de supermarché, de grande surface, et de photographe. Ensuite, le gamin joue les Sherlocks et a un second doute surtout lorsqu'il n'a pas de cheminée dans sa maison...Il exerce  toute sa sagacité à démêler le vrai du faux...Qui a raison le copain qui dit que c'est une invention ou le copain qui y croit?

  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 13 909 messages
Chien Fou forumeur‚ 20ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Spontzy a dit :

Bonjour. 

Chaque parent fait comme il veut.

Pour ma part, je trouve triste d'avoir des enfants qui n'auraient pas pu rêver un peu. Du père Noël, du bon dieu, d'autre chose. En tout cas, le père Noël ne fait de mal à personne. 

A+

Bonjour Spontzy, poigne de mains.

Les enfants n'ont pas besoin du père Noël, pour rêver, ils savent très bien rêver par eux même tout le reste de l'année. Entre les Dragon, les fées, les magiciens, etc... Sans compter ce qu'ils peuvent s'imaginer. 

 

  • Like 3

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Out of Paprika Membre 13 693 messages
Piment doux‚ 98ans
Posté(e)

Il s'agit d'une tradition que je n'ai jamais connue enfant, d'ailleurs je ne comprenais pas trop les histoires de mes camarades, puisque nous ne fêtions pas Noël.
Je comprends qu'il s'agisse d'une gentille croyance, d'une féerie etc. mais à quoi bon mentir à un gosse tout en sachant qu'il risque d'être fortement déçu d'une façon ou d'une autre? Rien n'empêche la part de rêve, les cadeaux, la déco, le partage de bons mets et tout ce qu'on voudra, et même parler du papa Noël comme d'une jolie légende. 

  • Like 6

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Promethee_Hades Membre 13 909 messages
Chien Fou forumeur‚ 20ans
Posté(e)

J'y crois toujours au père Noël,  je crois qu'un jour une réelle intelligence se fera en l'homme, le problème c'est quand ? Ce jour là ce sera Noël ( Jour de grande Allégresse ) 

  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Spontzy Membre 1 782 messages
délicatesse incarnée‚ 42ans
Posté(e)
il y a 20 minutes, Promethee_Hades a dit :

Les enfants n'ont pas besoin du père Noël, pour rêver, ils savent très bien rêver par eux même tout le reste de l'année. Entre les Dragon, les fées, les magiciens, etc... Sans compter ce qu'ils peuvent s'imaginer. 

Bonjour.

Alors rêver des dragons et des fées ce n'est pas un mauvais mensonge, mais rêver du Père Noël c'est un mauvais mensonge ? :D

Ne me dites pas "ça dépend" car ça dépasse. Je taquine.

Je suis d'accord qu'ils n'ont pas besoin de ce mythe plus que d'un autre. Mais ils ont besoins de ces mythes en général. Et en plus, celui là est 100% positif (pas comme les sorcières et les dragons).

En plus, je ressemble un peu au père Noël ... :ange2: (c'est pas vrai, je précise).

A+

Modifié par Spontzy
  • Haha 1
  • Waouh 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité