Aller au contenu

ACTE 5 !


Messages recommandés

Panem&Circenses Membre 2 480 messages
Forumeur alchimiste‚ 153ans
Posté(e)

ACTE V, SCÈNE PREMIÈRE

HARPAGON, LE COMMISSAIRE, son CLERC.

LE COMMISSAIRE.- Laissez-moi faire. Je sais mon métier, Dieu merci. Ce n’est pas d’aujourd’hui que je me mêle de découvrir des vols ; et je voudrais avoir autant de sacs de mille francs, que j’ai fait pendre de personnes [1] .

HARPAGON.- Tous les magistrats sont intéressés à prendre cette affaire en main ; et si l’on ne me fait retrouver mon argent, je demanderai justice de la justice.

LE COMMISSAIRE.- Il faut faire toutes les poursuites requises. Vous dites qu’il y avait dans cette cassette ?

HARPAGON.- Dix mille écus bien comptés.

LE COMMISSAIRE.- Dix mille écus !

HARPAGON.- Dix mille écus.

LE COMMISSAIRE.- Le vol est considérable.

HARPAGON.- Il n’y a point de supplice assez grand pour l’énormité de ce crime ; et s’il demeure impuni, les choses les plus sacrées ne sont plus en sûreté.

LE COMMISSAIRE.- En quelles espèces était cette somme ?

HARPAGON.- En bons louis d’or, et pistoles bien trébuchantes [2] .

LE COMMISSAIRE.- Qui soupçonnez-vous de ce vol ?

HARPAGON.- Tout le monde ; et je veux que vous arrêtiez prisonniers la ville et les faubourgs.

LE COMMISSAIRE.- Il faut, si vous m’en croyez, n’effaroucher personne, et tâcher doucement d’attraper quelques preuves, afin de procéder après par la rigueur, au recouvrement des deniers qui vous ont été pris.

 

 

Suite

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
BadKarma Membre 8 668 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Panem&Circenses a dit :

et tâcher doucement d’attraper quelques preuves, afin de procéder après par la rigueur, au recouvrement des deniers qui vous ont été pris.

Prologue :

Quelque part à Bercy... giphy.gif

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
elbaid Membre 434 messages
Forumeur survitaminé‚ 53ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Panem&Circenses a dit :

ACTE V, SCÈNE PREMIÈRE

HARPAGON, LE COMMISSAIRE, son CLERC.

LE COMMISSAIRE.- Laissez-moi faire. Je sais mon métier, Dieu merci. Ce n’est pas d’aujourd’hui que je me mêle de découvrir des vols ; et je voudrais avoir autant de sacs de mille francs, que j’ai fait pendre de personnes [1] .

HARPAGON.- Tous les magistrats sont intéressés à prendre cette affaire en main ; et si l’on ne me fait retrouver mon argent, je demanderai justice de la justice.

LE COMMISSAIRE.- Il faut faire toutes les poursuites requises. Vous dites qu’il y avait dans cette cassette ?

HARPAGON.- Dix mille écus bien comptés.

LE COMMISSAIRE.- Dix mille écus !

HARPAGON.- Dix mille écus.

LE COMMISSAIRE.- Le vol est considérable.

HARPAGON.- Il n’y a point de supplice assez grand pour l’énormité de ce crime ; et s’il demeure impuni, les choses les plus sacrées ne sont plus en sûreté.

LE COMMISSAIRE.- En quelles espèces était cette somme ?

HARPAGON.- En bons louis d’or, et pistoles bien trébuchantes [2] .

LE COMMISSAIRE.- Qui soupçonnez-vous de ce vol ?

HARPAGON.- Tout le monde ; et je veux que vous arrêtiez prisonniers la ville et les faubourgs.

LE COMMISSAIRE.- Il faut, si vous m’en croyez, n’effaroucher personne, et tâcher doucement d’attraper quelques preuves, afin de procéder après par la rigueur, au recouvrement des deniers qui vous ont été pris.

 

 

Suite

LOL

suite :

GILET JAUNE - vas-y nique la police le kuf ! samedi prochain on va niquer ta cassette l'Harpagon , tu vas pleurer ta Mère ! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
querida13 Membre 24 356 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

scène II/le commerçant(,C)leRévolté.(R)

R: Hors de ton magasin, boutiquier! Nous allons te piller!

C: Pourquoi donc me piller, lorsqu'il suffirait de sortir quelque bon billet?

R:Monseigneur ne nous en donne guère, nous n'avons ni loisir , ni loisir d'en dépenser!

C: ce n'est guère de mon ressort!

R: Silence maraud! Faute de loisirs, il faut bien que je m'occupe les fins de semaine...Je descends donc dans les rues, jouer aux gendarmes et aux voleurs avec mes adversaires les flics, qui ont sorti leur grands dadas et leur gros camion, faire quelques parties de rugby, les pavés remplaçant le ballon, je vais  aller dans la mêlée, aller à la baston. Et pour nous bien reconnaître  avons dossards jaunes et  uniformes noirs. Chacun s'occupe dans son coin: l'un à faire des feux, l'autre à casser sa tuture...Les uns allant enquiquiner les plus petits, arrosant les autres...

C: je ne suis responsable en rien!

R: La dragée haute est tenue, les injonctions à consommer nous rendent fous. Inoccupés, nous avons trouvé encore à casser. Puis  à nous occuper encore. J'te pique un portable, attrape-moi si tu peux!

C: au secours, au voleur, à l'aide! On me pille, on me tue! On me spolie!Mais que ne suis- je resté à dormir chez moi? Que suis-je donc venu faire dans cette galère?

 

 

 

Modifié par querida13
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité