Aller au contenu

Election Européenne 2019

Messages recommandés

DroitDeRéponse Membre 65586 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
il y a une heure, ouest35 a dit :

Hélas ! :facepalm:

Pour vous alors .

J’aime bien Canfin :)

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
pluc89 Membre 2080 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

DES NOUVELLES DES AMIS AUTRICHIENS DE MARTINE POURINE (MARine pouTINE POUtine maRINE) :

partagez
 
portrait
 
 AFP - 27/05/2019 - 10:20

Fragilisé par la rupture de son alliance avec l'extrême droite, le chancelier autrichien Sebastian Kurz fait à son tour les frais des révélations de l'Ibizagate et s'apprête à être renversé lundi par une motion de censure soutenue par les principaux partis d'opposition.
 

Le sort du dirigeant de 32 ans, au pouvoir depuis fin 2017, a été scellé en début de matinée par la décision de son ancien allié du FPÖ de voter la défiance qui sera soumise dans la journée à l'approbation des députés.

Le FPÖ "va approuver" la motion, a annoncé le nouveau dirigeant de la formation d'extrême droite Norbert Hofer, après une réunion des instances du parti à Vienne. Le Parti social-démocrate avait annoncé dimanche soir qu'il voterait lui aussi la censure.

Le cumul des 52 députés du SPÖ et des 51 parlementaires du FPÖ leur permet de constituer une majorité, dans l'hémicycle de 183 sièges, pour provoquer l'éviction du chancelier, une première dans l'histoire politique autrichienne.

Le FPÖ avait multiplié ces derniers jours les attaques contre Sebastian Kurz, chef des conservateurs de l'ÖVP, qui les a débarqués sans ménagement du gouvernement à la suite des révélations désastreuses de l'Ibizagate.

Pour l'ex-chef du FPÖ, Heinz-Christian Strache, acculé à la démission de tous ses mandats dans la foulée de ce scandale, exiger le départ du chancelier est "compréhensible et logique". La "confiance a disparu", avait lancé le secrétaire général de la formation Harald Vilimsky.

Le Parlement tiendra une session extraordinaire à partir de 10h00 locales (08h00 GMT) pour débattre de la motion de censure . 

La coalition ÖVP-FPÖ a volé en éclats après la diffusion le 17 mai d'une vidéo piège tournée en 2017 sur l'île espagnole d'Ibiza, où Heinz-Christian Strache se montrait prêt à offrir à une fausse nièce d'un oligarque russe d'importants marchés publics en échange de financements illégaux.

La chute de celui qui dirigeait le FPÖ depuis quatorze ans, et occupait le poste de vice-chancelier dans la coalition formée en 2017 avec la droite, a été suivie du limogeage par Sebastian Kurz du ministre de l'Intérieur d'extrême droite, affaibli par de multiples dérapages.

En représailles, les autres ministres FPÖ ont quitté le gouvernement, laissant le parti conservateur seul à la barre, jusqu'aux élections législatives anticipées qui auront lieu en septembre prochain pour tenter de sortir de l'impasse politique.

- Une opinion favorable -

Jusqu'à cette échéance, Sebastian Kurz entendait se maintenir au pouvoir et incarner "la stabilité". Il reproche aux sociaux-démocrates et à l'extrême droite de former "une coalition" pour le renverser.

Joindre sa voix à celle de l'extrême droite pour décapiter le gouvernement est de fait un pari risqué pour les socialistes, dans un pays soucieux d'équilibre et de compromis entre les partis politiques.

Selon un récent sondage, une majorité d'Autrichiens est favorable au maintien du chancelier.

Ce dernier a par ailleurs été conforté dimanche soir par le plébiscite de son parti conservateur aux élections européennes. 

Avec un score de 34,9% à 35,4%, l'ÖVP de M. Kurz progresse d'environ 8 points par rapport au scrutin de 2014, et réalise la meilleur résultat jamais obtenu par un parti à ce scrutin depuis l'adhésion de l'Autriche à l'UE en 1995.

Les sociaux-démocrates n'ont en revanche pas profité des déboires du gouvernement, accusant un léger recul à 23,4%. 

L'extrême droite estime pour sa part avoir limité la casse à 17,2%, un recul d'un peu plus de deux points par rapport à 2014.

"Sur la base de ce résultat, nous allons pouvoir emmagasiner beaucoup, beaucoup de points aux législatives" de septembre prochain, a prédit de son côté Nobert Hofer, nouveau patron du FPÖ, une formation ancrée dans la vie politique autrichienne depuis un demi-siècle.

Pour Sebastian Kurz, au parcours d'enfant prodige de la politique, un départ du gouvernement aura avant tout un poids "symbolique", estime l'expert politique Thomas Hofer. Mais il ne diminuerait pas forcément ses chances aux prochaines élections alors que l'économie du pays se porte bien et que la ligne dure des conservateurs autrichiens sur l'immigration est largement soutenue.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 65586 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)

https://www.lci.fr/elections/europeennes-les-resultats-definitifs-le-rn-et-larem-auront-le-meme-nombre-de-sieges-2122305.html

L'écart s'est resserré pendant la nuit. Le Rassemblement national (RN) de Marine Le Pen est arrivé en tête, dimanche 26 mai, des élections européennes, en devançant de 0,9 point la liste soutenue par le président Emmanuel Macron, tandis que les écologistes ont pris une surprenante troisième place. 

 

Dans le détail, selon les résultats publiés par le ministère de l'Intérieur tôt, lundi 27 mai, le mouvement d'extrême droite et sa tête de liste Jordan Bardella s'imposent avec 23,31 des suffrages (5.281.576 voix), en-deçà de son score des européennes de 2014 (24,9%). La liste Renaissance pro-Macron menée par l'ex-ministre Nathalie Loiseau suit à 22,41% (5.076.363 voix), un score inférieur au résultat d'Emmanuel Macron au premier tour de la présidentielle (24%). Sur les 79 sièges dévolus à la France au Parlement européen, les deux listes obtiendront le même nombre (23) de députés élus au Parlement européen après la sortie du Royaume-Uni de l'UE.

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pluc89 Membre 2080 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, ouest35 a dit :

:p au pinard bio j'espère ?

Que nenni ... à l'Izarra Verte !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 13440 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 51ans
Posté(e)

Excellente synthèse nationale et européenne

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 869 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)
Il y a 5 heures, DroitDeRéponse a dit :

Pourtant le groupe libéral a fortement progressé....

 

Et l'extrême droite n'a aucun moyen de mettre des bâtons dans leurs roues. Qui peut ? Les verts.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
PASCOU Membre 49533 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

TF1 La voix en stéréo de son maitre...

La campagne est fini et TF1 continue de soutenir macron..... MDR

Qu'est ce qu'il est grossier l'écolo macroniste...

https://www.youtube.com/watch?v=UPUWyY2tPSk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 3106 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, 'moiselle jeanne a dit :

Mais bien mieux que les 8% de 2014.

 

Ce qu'on constate si on prend une vue d'ensemble, en France particulièrement mais aussi au Parlement les 27 confondus, c'est la notable retraite des partis traditionnels (pour la France si PS on s'y attendait, LR pas du tout), un recul marquant de la gauche radicale, une avancée notable des Verts, une ascension significative des libéraux, et un ancrage sensible des nationalistes.

C'est un résumé honnête.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Clavier Membre 179 messages
Forumeur inspiré‚ 74ans
Posté(e)

Le seul truc prometteur c'est le recul de LR et la descente en flamme de Wauquier qui suivra .....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Totof44 Membre 869 messages
Forumeur accro‚ 29ans
Posté(e)
il y a 4 minutes, Clavier a dit :

Le seul truc prometteur c'est le recul de LR et la descente en flamme de Wauquier qui suivra .....

LR n'est pas mort pour autant. Contrairement au PS, ils ont encore des cartes en main. Par contre Wauquier n'ira effectivement plus très loin en politique.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 65586 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 47ans
Posté(e)
Il y a 3 heures, Totof44 a dit :

Et l'extrême droite n'a aucun moyen de mettre des bâtons dans leurs roues. Qui peut ? Les verts.

Oui s’ils travaillent avec le PPE 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Gattaca Membre 1507 messages
Forumeur alchimiste‚ 59ans
Posté(e)

Les écolos allemands vont presser leurs homologues français d'activer la fermeture de nos centrales nucléaires tandis qu'eux-mêmes intimeront leurs potes d'outre-rhin de désaffecter leurs centrales à charbon...enfin ça, c'est la théorie. Mais foin de sarcasmes, la transition reste un défi tel qu'il enlisera je crois même les meilleurs volontés vertes, sans parler des compromissions et des concessions douteuses, comme on a pu le voir avec le débat sur le glyphosate.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pluc89 Membre 2080 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, pluc89 a dit :

DES NOUVELLES DES AMIS AUTRICHIENS DE MARTINE POURINE (MARine pouTINE POUtine maRINE) :

SUITE ...

partagez
 
portrait
 
 AFP - 27/05/2019 - 17:20

Le chancelier autrichien Sebastian Kurz a été renversé lundi par une motion de censure adoptée par les principaux partis d'opposition, dix jours après le scandale de l'Ibizagate qui a fait exploser la coalition qu'il avait formée avec l'extrême droite.
 

Encore cité il y a peu en modèle par les tenants d'une droite dure en Europe pour le gouvernement qu'il avait formé avec le FPÖ, le jeune chef de gouvernement conservateur a lui-même été emporté par la crise politique qui a impliqué son ancien allié.

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pluc89 Membre 2080 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
partagez
 
partagez
 
portrait
 
 AFP - 27/05/2019 - 18:09

Malgré leur progression aux élections européennes, les nationalistes et les eurosceptiques d'extrême droite restent désunis et auront des difficultés à monter une opposition anti-UE cohérente au Parlement lors des cinq prochaines années.
Ils sont à l'image de ce que sera l'Europe si elle tombe entre leurs mains, tiraillée entre les pro-Poutine contre les pro-Trump.
Ces deux fédérations se partageront le continent. Espérons que se soit dans un "Yalata 2 pacifique"!
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 12576 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"AFP, publié le lundi 27 mai 2019 à 20h14

Forts de leur succès aux Européennes, qui traduit le sentiment d'urgence climatique, les Verts disposent d'un "levier" pour peser davantage sur les décisions au Parlement européen, mais font face au choix crucial de rejoindre ou pas une future grande coalition. 

"La perception de l'urgence climatique dans les sociétés et le fait que nous sommes de moins en moins vus comme un parti de niche (...) mais comme un parti de gouvernement, capable d'agir sur le réel, ont fait que les Verts ont percuté dans l'opinion publique", analyse lundi auprès de l'AFP le député européen belge Philippe Lamberts, membre du groupe des Verts au Parlement.    

"Cette recomposition n'est pas juste interne à la gauche : en Allemagne, une partie de la droite a voté écolo, cela a à voir avec une compréhension générationnelle", ajoute Sébastien Treyer, directeur de l'Institut du développement durable et des relations internationales (Iddri).

En Allemagne, les Verts sont arrivés devant les conservateurs parmi les 18-44 ans quand CDU (chrétiens démocrates) - CSU (chrétiens-sociaux bavarois) d'Angela Merkel a dominé chez les plus de 60 ans.

Cette poussée verte en Europe a "à voir à la fois avec une ouverture des frontières et un attachement à nos écosystèmes, ou à un régionalisme : on est en train de voir quelque chose qui transforme notre boussole politique", estime M. Treyer. 

Et chez nombre d'organisations de défense de l'environnement interrogées lundi par l'AFP, ce vote suscite énormément d'espoir. Pour Isabelle Autissier, présidente du WWF France, la "conscience des citoyens sur le changement climatique, la biodiversité et tous les fondamentaux de la planète s'est aiguisée (...), les parlementaires vont devoir s'atteler à ces questions".

- "solide opportunité" -

Jean-François Julliard, directeur général de Greenpeace France, souligne qu'"aucun parti pratiquement n'a pu échapper à la problématique écologiste".

Si le directeur du Réseau action climat (CAN) Europe, Wendel Trio, y voit une "solide opportunité", il attend de "voir quelle majorité va être négociée" et à quel point elle sera "impliquée dans la lutte contre le changement climatique".

Parmi les premières répercussions, Sébastien Treyer estime que "la question écologique va beaucoup plus monter dans l'agenda européen" dans les prochaines semaines.

"Il est probable que les Verts aient une influence sur les priorités des portefeuilles des vice-présidents, qui ne sont pas complètement pré-définies d'avance", juge-t-il. "Il y a une marge de manoeuvre pour que les questions écologiques soient portés à un plus haut niveau de priorité".

Les prochaines semaines seront aussi cruciales pour savoir si les Verts vont entrer dans une grande coalition ou pas. 

"Les 70 députés que l'on va avoir, c'est un levier pour orienter les politiques européennes dans un autre sens", se réjouit l'eurodéputé Lamberts.

"Mais est-ce que les groupes politiques traditionnels - socialistes, libéraux et PPE - seront d'accord pour réorienter les politiques dans le sens d'une réduction des inégalités, d'une réduction de notre empreinte écologiste, de l'amélioration des libertés individuelles et de l'Etat de droit en Europe ?", interroge-t-il.

Il souligne que faire partie d'une majorité stable au Parlement européen est "un moyen d'impulsion de législations nouvelles beaucoup plus fort", citant l'exemple de la législation européenne sur les lanceurs d'alerte, même si la Commission européenne a mis trois ans pour s'en emparer.

- Bonne réputation -

Les membres du groupe Verts au Parlement ont bonne réputation, et connaissent les processus, les alliances et le travail en groupe transfrontalier entre Etats membres.

Sébastien Maillard, directeur de l'Institut Jacques Delors, souligne ainsi leur "sérieux au Parlement européen". "Ils sont très organisés en groupe".         

"Traditionnellement, ce groupe a utilisé le Parlement européen où les autres étaient beaucoup moins assidûs pour faire des percées assez étonnantes vu leur faible nombre", commente-t-il. "Ca leur donne un avantage comparatif dans la négociation sur les grands accords politiques qui vont devoir être trouvés sur la Politique agricole commune et les grandes politiques de mises en oeuvre du budget de l'UE", ajoute M. Treyer.

Vanessa Jérome, chercheuse en sciences politiques à l'université Paris I, relève de son côté qu'"au Parlement européen, tout le monde fait alliance avec tout le monde". 

"Les Verts allemands s'y sentent à l'aise parce qu'ils retrouvent un fonctionnement qu'ils ont déjà au niveau national", analyse Mme Jérome. En Allemagne, les Verts sont politiquement compatibles avec le centre gauche comme le centre droit. Ils sont présents dans de nombreux gouvernements régionaux, qu'ils soient de gauche (à Berlin par exemple) ou de droite comme dans le Bade-Wurtemberg.

"Les Verts français sont sûrement moins à l'aise, mais qu'ils mélangent leur voix sur tel dossier avec tel ou tel groupe ne veut pas dire que c'est une inflexion de leur ligne politique", conclut-elle.

https://actu.orange.fr/politique/apres-leur-percee-aux-europeennes-les-verts-a-l-heure-des-choix-CNT000001g0ZbO/photos/yannick-jadot-tete-de-liste-eelv-aux-europeennes-le-26-mai-2019-a-paris-6c95d94c17de4f55a7a7b4dc698cc7b7.html

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ouest35 Membre 12576 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

"Un parti menacé de "disparition", Laurent Wauquiez sous forte pression: la droite contemplait un champ de ruines lundi au lendemain d'une déroute historique des Républicains (LR) aux élections européennes, qui confirme la désertion de l'électorat de centre droit au profit d'Emmanuel Macron. "

... https://actu.orange.fr/politique/europeennes-crise-ouverte-chez-lr-menace-de-disparition-CNT000001g0Quo.html

 

"Je prends du recul. Cela fait trois ans que je suis en campagne permanente. J'aiderai au rassemblement de la gauche sans exclusive mais j'ai besoin de me poser et réfléchir", a-t-il écrit à l'AFP.

Le bras droit de M. Hamon, Guillaume Balas, avait affirmé plus tôt dans la journée que M. Hamon se mettait "en retrait", et n'allait "plus parler à la presse pendant longtemps".

https://actu.orange.fr/politique/benoit-hamon-prend-du-recul-assure-t-il-a-l-afp-CNT000001g0Rl3.html

 

 

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pierrot89 Membre 3106 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Clavier a dit :

Le seul truc prometteur c'est le recul de LR et la descente en flamme de Wauquier qui suivra .....

Le principal vainqueur sont les écologistes qui font un bon score plein d'espoir compte tenu que leurs électeurs sont jeunes et dynamiques, à l'inverse des personnes âgées, haineuses, craintives, contre la joie de vivre ensemble, contre les femmes, l'homosexualité, les étrangers, les journalistes, les démocrates, les musulmans, les athées et bien d'autres choses du passé...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Arcimboldo Membre 1281 messages
Forumeur alchimiste‚ 38ans
Posté(e)
il y a 52 minutes, Pierrot89 a dit :

Le principal vainqueur sont les écologistes qui font un bon score plein d'espoir compte tenu que leurs électeurs sont jeunes et dynamiques, à l'inverse des personnes âgées, haineuses, craintives, contre la joie de vivre ensemble, contre les femmes, l'homosexualité, les étrangers, les journalistes, les démocrates, les musulmans, les athées et bien d'autres choses du passé...

le problème est qu'il n'y a pas besoin d'être EELV pour être écolo , et être écolo bien plus crédible qu'ils le sont .

Leur démarche est noble dans l'absolue , mais sur le fond , il n'y a rien .

Hulot à compris , Jadot ferait bien lui aussi de se réveiller .

En l'état , en l'état de cette fange Europe , il ne peut rien , et ferait bien de se pencher sur les fondamentaux au lieu de faire de l'incantation pour gogos .

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
zenalpha Membre 13440 messages
Agitateur Post Synaptique‚ 51ans
Posté(e)
Il y a 8 heures, Arcimboldo a dit :

le problème est qu'il n'y a pas besoin d'être EELV pour être écolo , et être écolo bien plus crédible qu'ils le sont .

Leur démarche est noble dans l'absolue , mais sur le fond , il n'y a rien .

Hulot à compris , Jadot ferait bien lui aussi de se réveiller .

En l'état , en l'état de cette fange Europe , il ne peut rien , et ferait bien de se pencher sur les fondamentaux au lieu de faire de l'incantation pour gogos .

Cette vision est passéiste et mortifère 

Certains ont tellement été élevé à la consommation et aux loisirs qu'être "écolo" devient une forme de passe temps pour désoeuvrés 

Non seulement le rassemblement national et "en marche" ne sont pas écolo...mais ils sont bien pire.....

L'un comme l'autre sont sur une forme d'innovation, par le populisme identitaire et localiste d'un côté...par le mondialisme débridé qui est le modèle que l'on connaît de l'autre.

Comment réinventer pour ne pas perdre nos privilèges ?

Voici la question posée par ces 2 partis prêts a hypothèquer l'avenir sur leur danse présente et les élections de demain 

Moi je dirai que la révolution indispensable n'a même pas germé dans les têtes des verts eux mêmes.

C'est maintenant qu'il faut agir, l'échec est total, nous le payerons rapidement 

J'ai besoin et j'aspire à l'eveil des consciences 

Immédiatement 

 

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
bibifricotin Membre 10914 messages
Forumeur alchimiste‚ 74ans
Posté(e)
Il y a 11 heures, Arcimboldo a dit :

le problème est qu'il n'y a pas besoin d'être EELV pour être écolo , et être écolo bien plus crédible qu'ils le sont .

Leur démarche est noble dans l'absolue , mais sur le fond , il n'y a rien .

Hulot à compris , Jadot ferait bien lui aussi de se réveiller .

En l'état , en l'état de cette fange Europe , il ne peut rien , et ferait bien de se pencher sur les fondamentaux au lieu de faire de l'incantation pour gogos .

Qui en dehors des verts nous a alerté des dangers du système actuel pour la planète ? Et qui est plus crédible sur ce sujet ?

Vous estimez que le projet d'assurer la survie de notre descendance n'est rien par rapport à la satisfaction matérielle de court terme préché par doctrine actuelle ?

C'est quoi selon vous les fondamentaux sur lesquels Jadot devrait se pencher ?

  • Like 1
  • Merci 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Invité
Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×