Aller au contenu

La lumière

Messages recommandés

nolibar Membre 787 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

Et si un rayon lumineux n’était pas composé d’une seule particule (photon) mais d’un enchaînement de particules se désintégrant au fur et à mesure de leur participation à la création de la particule suivante par inter réaction avec l’espace ?

C’est ce qui donnerait l’illusion d’un mouvement de la lumière dans l’espace ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)

Si c'est ton choix, il te reste à le démontrer si tu veux qu'il soit admis par tous !

Modifié par Répy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 5 681 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)

Tiens, moi qui croyait que la lumière se déplaçait à 300 000 km/s. On m'a menti ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a 25 minutes, Talon 1 a dit :

Tiens, moi qui croyait que la lumière se déplaçait à 300 000 km/s. On m'a menti ?

la supposition de nolibar n'exclut pas cette vitesse de 300 000 km/s dans le vide.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 867 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Il y a juste un petit problème à résoudre dans ce cas. Un petit rappel avant de poursuivre

La fréquence d'une onde lumineuse ( sa couleur, donc ) ne dépend que d'un seul facteur : son énergie. Plus le faisceau lumineux est énergétique, plus la fréquence de l'onde associée est élevée. (elle décroit du violet au rouge)

L'intensité d'une onde lumineuse ( sa faculté a plus ou moins éclairer une scène ) dépend elle, du nombre de photons émis pendant un temps déterminé. Plus le faisceau lumineux est intense, plus le nombre de photons émis est élevé.

Un photon voyageant dans un espace vide de matière n'est pas un objet "matériel" seule existe l'onde qui lui est associée. Ce n'est que quand cette onde interagit avec de la matière que cette "onde" se matérialise en une corpuscule : le photon qui lui est effectivement matériel. Or une "onde" ne peut pas se désintégrer sans raison, elle persiste éternellement. En fait, il est vrai qu' avec le temps, son énergie décroit mais cette décroissance est infime. La "lumière" vieillit et sa fréquence diminue avec le temps mais cet effet est très secondaire.

Or, nous lisons ceci :

il y a 58 minutes, nolibar a dit :

Et si un rayon lumineux n’était pas composé d’une seule particule (photon) mais d’un enchaînement de particules se désintégrant au fur et à mesure de leur participation à la création de la particule suivante par inter réaction avec l’espace ?

Je sais que le principe de causalité est très mal en point en ce moment, mais tout de même, sans matière pourquoi une onde deviendrait-elle soudain une particule disposée à se désintégrer ? Sauf à donner à l' espace (même vide) une consistance qu'il resterait à définir. Mon petit doigt me susurre qu'on va bientôt parler de choses noires ...

En tout cas, tu évoques ici l' effet Compton sauf que tu lui enlève la condition essentielle de sa manifestation, la présence d'une "matière" diffractant l'onde lumineuse.

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 787 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)

L’espace (ou plutôt le vide), selon moi, serait constitué essentiellement de particules élémentaires neutres sans charge, ni masse.  Qui, de ce fait, donneraient à l’espace une consistance de fluide hyper fluide.

Il suffirait, selon moi, pour produire un photon et donc pour amorcer un rayon lumineux, d’exciter une de ces particules en la dotant d’une charge d’une valeur bien déterminée (car c’est elle qui détermine la longueur d’onde) qui va la propulser dans l’espace. Au cours de ce bond dans l’espace, l’énergie se convertie en masse ce qui en fin de parcours (fin de vie) la rend instable et provoque sa désintégration. L’énergie de cette désintégration est transmise à la particule la mieux placée sur la trajectoire qui à son tour, de ce fait, devient un photon et ainsi de suite…

En fait, je verrais bien un rayon lumineux constitué d’une chaîne composée de photons et anti-photons se succédant l’un après l’autre. Chacun ayant une durée de vie égale à la demi-période de l’onde.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, nolibar a dit :

L’espace (ou plutôt le vide), selon moi, serait constitué essentiellement de particules élémentaires neutres sans charge, ni masse.  Qui, de ce fait, donneraient à l’espace une consistance de fluide hyper fluide.

Il suffirait, selon moi, pour produire un photon et donc pour amorcer un rayon lumineux, d’exciter une de ces particules en la dotant d’une charge d’une valeur bien déterminée (car c’est elle qui détermine la longueur d’onde) qui va la propulser dans l’espace. Au cours de ce bond dans l’espace, l’énergie se convertie en masse ce qui en fin de parcours (fin de vie) la rend instable et provoque sa désintégration. L’énergie de cette désintégration est transmise à la particule la mieux placée sur la trajectoire qui à son tour, de ce fait, devient un photon et ainsi de suite…

En fait, je verrais bien un rayon lumineux constitué d’une chaîne composée de photons et anti-photons se succédant l’un après l’autre. Chacun ayant une durée de vie égale à la demi-période de l’onde.

Ta théorie de la matière n'est pas celle qui est en cours.

la production d'un photon ne résulte pas d'un saut de charge électrique.

Par ailleurs, le photon n'a pas d'anti particule que tu baptise allègrement anti-photon !

Pourquoi n'apprends-tu pas la physique telle qu'on la connaît actuellement ? 

ça te donnerait l'occasion de ne pas formuler des hypothèses incohérentes et tes nouvelles hypothèses découlerait de fait prouvés !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 867 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Enfin ! Un vrai secret enfin dévoilé !

Il est des gens qui s'acharnent à vouloir réussir une mayonnaise et qui après avoir gâché 8 oeufs et 2 litre d'huile se résignent a consommer leur mayonnaise en tube ou en bocal, infecte et fleurant plus le conservateur et la ferraille qu' une vraie bonne mayonnaise.
nolibar lui, a inventé un nouveau bol à mayonnaise ( son Espace
constitué essentiellement de particules élémentaires neutres sans charge, ni masse ). Invention magistrale s’il en est ! Magistrale parce qu’ elle montre à quel point l’ acharnement et l’obstination de nos prétendus physiciens en titre les empêchent de voir la vérité telle qu’elle est, c’est à dire simple, élégante et apte à nous dévoiler une réalité qui crève les yeux, mais qu’ils ne peuvent pas voir eux-mêmes à cause de leurs oeillères. Cette vérité est cachée dans le bol. Ceux là qui la cherchaient dans la température de l’ oeuf ou de l’huile, dans l’ état de fraicheur de l’ oeuf ou dans la vitesse du fouet ou de la fourchette ne faisaient que s’ enfoncer le pouce dans l’ oeil et jusque’ au coude. Bonne méthode, convenons-en pour faire des borgnes, mais mauvaise pour réussir une mayonnaise.

nolibar lui, a compris que tout est dans le bol. Mais pas n’importe quel bol. Il en faut un dans lequel on a un jour fabriqué une vinaigrette pour salade. Tout comme l’ eau possède une mémoire ( c’est un fait connu de tous les frappés de l’ homéopathie ) le bol en a une aussi. Il se souvient, même après de multiples passages au lave-vaisselle, qu’il a un jour contenu de la moutarde. C’est ce souvenir qui lui permet l’ émulsion de tous les ingrédients dont on use pour faire une mayonnaise. Et rien de plus.

nolibar à défaut de prix Nobel, mérite donc le titre plus envié et plus noble de Prix Bocuse.

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 787 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, azad2B a dit :

Enfin ! Un vrai secret enfin dévoilé !

Il est des gens qui s'acharnent à vouloir réussir une mayonnaise et qui après avoir gâché 8 oeufs et 2 litre d'huile se résignent a consommer leur mayonnaise en tube ou en bocal, infecte et fleurant plus le conservateur et la ferraille qu' une vraie bonne mayonnaise.
nolibar lui, a inventé un nouveau bol à mayonnaise ( son Espace
constitué essentiellement de particules élémentaires neutres sans charge, ni masse ). Invention magistrale s’il en est ! Magistrale parce qu’ elle montre à quel point l’ acharnement et l’obstination de nos prétendus physiciens en titre les empêchent de voir la vérité telle qu’elle est, c’est à dire simple, élégante et apte à nous dévoiler une réalité qui crève les yeux, mais qu’ils ne peuvent pas voir eux-mêmes à cause de leurs oeillères. Cette vérité est cachée dans le bol. Ceux là qui la cherchaient dans la température de l’ oeuf ou de l’huile, dans l’ état de fraicheur de l’ oeuf ou dans la vitesse du fouet ou de la fourchette ne faisaient que s’ enfoncer le pouce dans l’ oeil et jusque’ au coude. Bonne méthode, convenons-en pour faire des borgnes, mais mauvaise pour réussir une mayonnaise.

nolibar lui, a compris que tout est dans le bol. Mais pas n’importe quel bol. Il en faut un dans lequel on a un jour fabriqué une vinaigrette pour salade. Tout comme l’ eau possède une mémoire ( c’est un fait connu de tous les frappés de l’ homéopathie ) le bol en a une aussi. Il se souvient, même après de multiples passages au lave-vaisselle, qu’il a un jour contenu de la moutarde. C’est ce souvenir qui lui permet l’ émulsion de tous les ingrédients dont on use pour faire une mayonnaise. Et rien de plus.

nolibar à défaut de prix Nobel, mérite donc le titre plus envié et plus noble de Prix Bocuse.

 

Bel exposé d’une bibliothèque ambulante qui se prend pour une tête pensante.  

Félicitations !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)
il y a une heure, nolibar a dit :

Bel exposé d’une bibliothèque ambulante qui se prend pour une tête pensante.  Félicitations !

Azad2b a expliqué sur un ton amusant, les propositions de Nolibar sur la structure de la matière et de la lumière.

Cette plaisanterie est à la grande cuisine ce que la physique de nolibar est à la grande physique !

Modifié par Répy
  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 867 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)

Petite remarque, tout de même. nolibar a ouvert (en Philosophie) un sujet traitant du Temps, sujet dans lequel il parle aussi de son bol espace. Là je me suis permis de lui rappeler que son bol espace avait toutes les qualités que l'on prêtait jadis à l' éther et cela avant les expériences de Michelson. Il n'a pas daigné relever l'objection. Et ici, encore, il persiste à continuer à remplir son espace du même éther que les physiciens ont oublié depuis Maxwell . Devant une telle obstination, comment ne pas devenir ironique ?

Il ne réalise même pas que ses propos sont en parfaite contradiction avec sa signature. Faut le faire !

Modifié par azad2B

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 787 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Il y a 3 heures, Répy a dit :

Azad2b a expliqué sur un ton amusant, les propositions de Nolibar sur la structure de la matière et de la lumière.

Cette plaisanterie est à la grande cuisine ce que la physique de nolibar est à la grande physique !

Ah oui ! Je serais le seul à raconter des conneries ?

Eh bien là, j’ai l’impression d’en corriger quelques unes…

Après la Relativité générale, passons à la Relativité restreinte... - ( 12:58 )

https://www.youtube.com/watch?v=rNUwjlXR8fg

 

Point : 2:53  - « … son rôle va être d’allumer les deux lampes torches exactement en même temps, il va ensuite regarder à quel moment arrivent les deux rayons lumineux aux extrémités du vaisseau. Il commence par allumer les deux lampes torches au même moment. Etant donné que selon son point de vue le vaisseau reste immobile, les rayons lumineux vont se propager de la même façon des deux cotés. Ils vont ainsi atteindre les deux extrémités du vaisseau au même moment… » 

Selon moi, c’est faux !

Cela ne serait valable comme explication que si à la place de deux lampes torches que l’on allume simultanément, on envoyait deux balles identiques simultanément dans les directions opposées avec exactement la même impulsion. Elles atteindraient effectivement les deux extrémités du vaisseau au même moment…

Explication :

a)    La balle lancée en direction de l’avant du vaisseau se déplacerait à une vitesse relative = vitesse du vaisseau + vitesse due à l’impulsion. Ce qui compenserait la distance relative plus grande à parcourir du fait du déplacement vers l’avant du vaisseau.

b)    La balle lancée en direction de l’arrière du vaisseau se déplacerait à une vitesse relative = vitesse du vaisseau – vitesse due à l’impulsion. Ce qui compenserait la distance relative plus petite à parcourir du fait du déplacement vers l’avant du vaisseau.

Pour que cela soit valable pour la lumière, il faudrait pouvoir lui retrancher de la vitesse ou au contraire lui en rajouter pour compenser les différences des distances relatives effectives à parcourir par les deux faisceaux lumineux. Mais cela est impossible puisque la vitesse de la lumière est invariante.

Il suffit d’imaginer que le vaisseau se déplace à la vitesse de la lumière pour voir immédiatement que la lumière ne sortirait pas de la torche, dont le faisceau est dirigé vers l’avant, bien que celle-ci soit allumée…

+++++++++++

Point 3 :43 – « … on a vu précédemment que la vitesse de la lumière est invariante. Par conséquent au moment où les deux lampes-torche s’allument leur lumière va se propager à la même vitesse des deux cotés. Mais pendant ce temps le vaisseau se déplace vers l’avant. Ainsi le rayon lumineux envoyé vers la gauche va atteindre l’arrière du vaisseau avant que le rayon lumineux de droite n’atteigne l’avant. Selon ce point de vue, les deux événements ne sont donc plus simultanés. Les rayons lumineux n’atteignent pas les extrémités du vaisseau au même moment. Pour expliquer ce paradoxe, il va nous falloir bouleverser notre compréhension intuitive de ce qu’est le temps. Dans la situation précédente, si le rayon lumineux de gauche atteint le bord du vaisseau avant le rayon lumineux de droite, c’est en réalité parce que l’arrière du vaisseau est légèrement dans le futur par rapport à l’avant du vaisseau qui est légèrement dans le passé. Grossièrement lorsqu’il est par exemple midi au milieu du vaisseau, il est déjà treize heure à l’arrière du vaisseau, mais il n’est encore que onze heure à l’avant du vaisseau… »

C’est faux selon moi !

L’explication, selon moi, du phénomène observé est la suivante :

La distance relative que doit parcourir le faisceau lumineux dirigé vers l’avant du vaisseau, pour atteindre ce dernier, est plus grande que celle que doit parcourir le faisceau lumineux dirigé vers l’arrière du vaisseau pour atteindre ce dernier.

Or comme  la vitesse de la lumière est invariante, elle mettra donc plus de temps pour atteindre l’avant du vaisseau que l’arrière de celui-ci.

Explication :

a)    La distance relative que doit parcourir le faisceau lumineux dirigé vers l’avant du vaisseau est = la distance entre la lampe torche et l’avant du vaisseau + la distance parcourue par le vaisseau jusqu’au moment où le faisceau lumineux atteint l’avant du vaisseau.

b)    La distance relative que doit parcourir le faisceau lumineux dirigé vers l’arrière du vaisseau est = la distance entre la lampe torche et l’arrière du vaisseau - la distance parcourue par le vaisseau jusqu’au moment où le faisceau lumineux atteint l’arrière du vaisseau.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
DroitDeRéponse Membre 49 684 messages
Un con qui marche ira plus loin qu'un intellectuel assis‚ 46ans
Posté(e)

 

Le 06/11/2018 à 10:55, azad2B a dit :

.

Un photon voyageant dans un espace vide de matière n'est pas un objet "matériel"

Pourquoi ? Il ne saurait y avoir de matière que dans un espace non vide de matière ?

:smile2:

 

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
azad2B Membre 1 867 messages
Le prendre au sérieux, nuit gravement à la santé‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, DroitDeRéponse a dit :

Pourquoi ? Il ne saurait y avoir de matière que dans un espace non vide de matière ?

Amusant ! Comme quoi, il est facile de se piéger soi-même quand on se frotte à la dualité onde/matière.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
holdman Membre 1 776 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

je peut me tromper mais tu dit dans b)que la distance parcourue de la   lumière peut être variable tout en gardant sa vitesse ,du fait que la lumière est transportée .

Modifié par holdman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, nolibar a dit :

.....

a)    La balle lancée en direction de l’avant du vaisseau se déplacerait à une vitesse relative = vitesse du vaisseau + vitesse due à l’impulsion. Ce qui compenserait la distance relative plus grande à parcourir du fait du déplacement vers l’avant du vaisseau.

b)    La balle lancée en direction de l’arrière du vaisseau se déplacerait à une vitesse relative = vitesse du vaisseau – vitesse due à l’impulsion. Ce qui compenserait la distance relative plus petite à parcourir du fait du déplacement vers l’avant du vaisseau....

 

Contrairemant à toi, je trouve géniale cette vidéo sur la Relativité restreinte !

https://www.youtube.com/watch?v=rNUwjlXR8fg 

et j'invite tous les lecteurs à la regarder ( 12 minutes ) :bravo:

Ta vision "mécaniste" du photon était celle invoquée par les physiciens avant 1905.

Pour mettre en évidence cette additivité de vitesses conforme à la mécanique de Galilée-Newton, Michelson et Morley ont fabriqué un interféromètre de grande dimension chargé de mettre en évidence par un déplacement de franges d'inteférences, l'additivité de la lumière venant d'une étoile avec la vitesse tangentielle de la Terre autour du soleil. Pendant environ 30 ans, jamais les figures d'interférences ne sont apparues. L'expérience a été refaite par beaucoup de laboratoire et jamais le résultat attendu ne s'est produit.

Einstein en a déduit qu'on ne peut pas ajouter une vitesse à la vitesse de la lumière. Cette vitesse de la lumière dans le vide est un "absolu".

La conséquence est la théorie de la Relativité restreinte. Elle est unanimement acceptées par tous les physiciens et en particulier l'inertie de l'énergie donnée par la relation E = mc² dont la plus belle illustration est le fonctionnement des étoiles !

Nolibar, en niant la déduction de Einstein tu te places dans une situation intenable. Tu ne convaincs que toi même ! C'est un peu court !

Modifié par Répy

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
holdman Membre 1 776 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

j'ai compris que la vitesse de la lumière change pas ,mais la distance parcourue change si elle est transportée =que le vaisseaux soit mobile ou pas la lumiére ira de l'avant a son arrière a la même vitesse et dans le même temps car on a comme référence la longueur du vaisseaux et la lumière est dépendante du vaisseaux , si on prend une autre référence fixe et indépendante du vaisseaux bien plus loin ,la lumière mettra plus de temps pour l'atteindre si le vaisseaux est mobile .ce qui fait que par rapport au vaisseaux pas de changement mobile ou pas mais bien un changement par rapport  a un référentiel fixe .ce qui a mon avis a une importance du comportement de la lumière quant elle est transportée ou non .on peut dire aussi que quant le vaisseaux est mobile la lumière parcours plus de distance toujours dans le même temps dans l'espace du fait de la mobilité du vaisseaux qui ce déplace aussi dans l'espace  .

Modifié par holdman

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
nolibar Membre 787 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
il y a 50 minutes, Répy a dit :

Einstein en a déduit qu'on ne peut pas ajouter une vitesse à la vitesse de la lumière. Cette vitesse de la lumière dans le vide est un "absolu".

Où ai-je remis en cause l’invariance de la vitesse de la lumière ?

C’est justement, parce que je ne la remets en cause que je suis en désaccord avec ci qui est dit dans la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=rNUwjlXR8fg

 Point : 2:53  - « … son rôle va être d’allumer les deux lampes torches exactement en même temps, il va ensuite regarder à quel moment arrivent les deux rayons lumineux aux extrémités du vaisseau. Il commence par allumer les deux lampes torches au même moment. Etant donné que selon son point de vue le vaisseau reste immobile, les rayons lumineux vont se propager de la même façon des deux cotés. Ils vont ainsi atteindre les deux extrémités du vaisseau au même moment… » 

Je me cite:


Pour que cela soit valable pour la lumière, il faudrait pouvoir lui retrancher de la vitesse ou au contraire lui en rajouter pour compenser les différences des distances relatives effectives à parcourir par les deux faisceaux lumineux. Mais cela est impossible puisque la vitesse de la lumière est invariante.

Il suffit d’imaginer que le vaisseau se déplace à la vitesse de la lumière pour voir immédiatement que la lumière, dont le faisceau est dirigé vers l’avant, ne sortirait pas de la torche bien que celle-ci soit allumée…

Modifié par nolibar

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Répy Membre 8 988 messages
scientifique‚
Posté(e)
Il y a 1 heure, nolibar a dit :

Où ai-je remis en cause l’invariance de la vitesse de la lumière ?

C’est justement, parce que je ne la remets en cause que je suis en désaccord avec ci qui est dit dans la vidéo :

https://www.youtube.com/watch?v=rNUwjlXR8fg

 ....

Tu es bien le seul de nos jours à contester les conclusions d'Einstein et sa Relativité !

Cette Relativité étant vérifiée, ce n'est plus une théorie hypothétique, c'est juste ce que devient la "mécanique" aux très grandes vitesses proches de la vitesse de la lumière.

L'une des conséquences c'est que l'essentiel de l'électricité qui anime ton ordinateur et qui alimente Internet provient des centrales nucléaires où dans chacune d'elles chaque année, environ 1 kg de matière disparait pour donner beaucoup d'énergie selon la relation E = mc² !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
BadKarma Membre 7 828 messages
Docteur Honoris Causa Es "Patati & Patata..."‚ 55ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Répy a dit :

L'une des conséquences c'est que l'essentiel de l'électricité qui anime ton ordinateur et qui alimente Internet provient des centrales nucléaires où dans chacune d'elles chaque année, environ 1 kg de matière disparait pour donner beaucoup d'énergie selon la relation E = mc² !

A la nuance près que selon un autre principe qui n' est plus aussi à démontrer, soit "rien ne se perd tout se transforme", ce kilogramme de matières fissibles ne disparaîtra donc pas, mais se verra bel et bien restitué en l' un de ces kilo-octets de contributions à la matière des plus risibles...

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité