Les manifestations étudiantes sont-elles crédibles ?

Les manifestations étudiantes sont-elles crédibles ?   48 membres ont voté

  1. 1. Qu'en pensez-vous ?

    • OUI
      18
    • NON
      30

Veuillez vous connecter ou vous inscrire pour voter dans ce sondage.

Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

Je m'oppose fermement à la crédibilité de toutes les manif' étudiantes qu'il y a eu jusqu'à maintenant, car :

1) les insultes envers la hiérarchie y sont nombreuses (à tel point que qu'en j'entendais "Fillon, ta réforme tu peux te la mettre dans le fion, je me rangeais dans aucun camp, alors que j'étais absolument contre cette réforme, et je me rangeais du côté de Villepin quand j'entendais "Villepin en...") donc déshonnorante pour les manifestants eux-mêmes ;) ;

2) la motivation est douteuse, l'envie de s'amuser pouvant prendre le dessus (surtout quand, en pleine manif', on demande à quelqu'un d'autre "C'est qui Fillon ?" :( ), à croire que la maturité est encore incompatible avec la notion de manifestation (alors que les aînés manifestent pour leur pain quotidien ;) );

3) le caractère strict et intrangisant des jeunes, en pleine crise de rébellion pour certains (pas tous :D ), c'est à dire quand on demande le rejet pur et simple du CPE, qu'on critique sans proposer une alternative (j'étais contre le CPE, mais je pense qu'on aurait pu s'en inspirer pour améliorer la situation des jeunes), parce qu'aujourd'hui, ces jeunes sont contents, mais la situation, Statu Quo;

4) le plus grand risque de débordement (ce qui rejoint le fait que certains utilisent comme excuse un prétexte noble pour s'amuser, c'est en fait un comportement spécieux ;) ), et pas que de la part des délinquants !

Bref, beaucoup de torts, peu de véritables combats de la part de ces manif'. Je suis jeune moi aussi, mais je ne peut supporter ces comportements fermés qu'on a vu de la part des jeunes manifestant et du manque de respect envers des personnes qui le méritent ! Voilà pourquoi la crédibilité de ces manif', j'y crois pas.

A vous maintenant :D

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Messages recommandés

lateth Membre 3 833 messages
lateth de pioche‚ 45ans
Posté(e)

c'est évident que certains jeunes ne manifestent que pour mettre le bordel, pour s'amuser...

mais je pense que la majorité d'entre eux sont vraiment impliqués dans ce qu'ils font.

j'ai donc voté oui ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
dredi Membre 3 173 messages
Amphore euphorique‚ 47ans
Posté(e)

Bien sur que ce genre de manifestation est crédible. La preuve est que seules les bandes organisées de casseurs, peuvent les discréditer .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
SolOo Membre 1 982 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

A la base, oui, elles sont crédible.

Mais les médias ne montre QUE le coté négatif en parlant des crétins qui pete tout. Ce qui fait que, la magnifestion passe pour

une excuse pour secher, donc, elle perd de sa crédibilité.

Il ya aussi beaucoup d'extérieur dans les manifs, qui sont la uniquement pour fouttre le bordel. Je me rappele des manifs fillon et cpe, ou des mec était venu, qui n'était pas du tout lycée ou étudiant, et qui ont dit "On est la pour casser du CSR, meme pour casser tout simplement." ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
marina_v Membre 2 392 messages
Forumeur alchimiste‚ 66ans
Posté(e)

perso je n'en fais aucune...

mais je pense qu'elles sont crédibles...

par contre, je suis complètement furieuse contre tous ceux qui font les manif juste histoire de pas aller en cours, et malheureusement les trois quarts des jeunes sont concernés... ils savent à peine de quoi il est question, n'ont aucune opinion mais ne vont pas en cours... ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
mistye34 Membre 188 messages
Forumeur inspiré‚ 35ans
Posté(e)

j'en ai fais aucune durant toute ma scolarité parceque je comprenais pas très bien la motivation des autres.

Au lycée, c'était juste pour sécher, tout le monde se foutait de la raison de la grève. A l'université, on était plus conscient mais il est malheureux de constater que beaucoup font la grève pour être dans le coup. ;)

Perso, je n'ai pas manifesté contre le CPE parceque ça m'aurait peut être aider à trouver une expérience maintenant que je suis sans emploi ;) . Faut dire aussi, que j'étais en dernière année et que j'avais pas envie de la recommencer! ;) . A bon entendeur...........

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
1) les insultes envers la hiérarchie y sont nombreuses

Oui, enfin moi c'était plutôt à base de

- "Tous ensembles, tous ensemble hé"

- "Un pas en avant, deux pas en arrière "

- "Villepin si tu savais .... "

Des formules sur des banderolles, mais pas autant d'insultes ...

2) la motivation est douteuse, l'envie de s'amuser pouvant prendre le dessus

Il y a aussi l'aspect civique : avoir l'impression de défendre ses droits, avec d'autres. Peut-être qu'il peut y avoir là un effet un peu "immature", un engouement irraisonné pour suivre la masse.

Mais bon, en ce qui concerne les jeunes qui viennent pour sécher les cours .... euh ... ben perso, moi lorsque nosu avons fait grève, 80% de ma section était gentiment chez elle à réviser. Nous étions pas beaucoup à aller réellement manifester.

Donc je pense que les jeunes qui veulent sécher ne vont pas automatiquement se déplacer pour manifester, mais juste utiliser l'aubaine de la grève.

3) le caractère strict et intrangisant des jeunes, en pleine crise de rébellion pour certains (pas tous ;) ), c'est à dire quand on demande le rejet pur et simple du CPE, qu'on critique sans proposer une alternative

Mmh, là tu déformes.

Pour revenir rapidement sur les faits :

- le gouvernement fait passer le CNE. Les syndicats négocient secs mais laissent passer car le gouvernement revoie un peu sa copie et surtout s'engage à ne pas aller plus loin

- quelques mois plus tard, le gouvernement, sans aucune concertation avec les syndicats, rompt sa promesse et présente le CPE

- tollé et manifestations, d'abord du milieu étudiant

- Les syndicats étudiants demandent pendant plusieurs jours à être reçus, en vain.

- Ils demandent donc le retrait pur et simple du CPE du projet de loi, et demandent d'organiser des rencontres entre partenaires sociaux pour faire justement des propositions

ces comportements fermés qu'on a vu de la part des jeunes manifestant et du manque de respect envers des personnes qui le méritent ! Voilà pourquoi la crédibilité de ces manif', j'y crois pas.

Je reprendrais exactement ta formulation, mais en attribuant le comportement fermés à Villepin et au gouvernement, qui a refusé dès le début la discussion, la négociation, et a tenté d'imposer un projet pour les jeunes, sans tenir compte de leur avis.

Et les étudiants méritaient plus de respect, la loi les concernant. Les syndicats aussi.

Voilà pourquoi la crédibilité de ce gouvernement, beaucoup n'y ont plus cru ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
1) les insultes envers la hiérarchie y sont nombreuses

Oui, enfin moi c'était plutôt à base de

- "Tous ensembles, tous ensemble hé"

- "Un pas en avant, deux pas en arrière "

- "Villepin si tu savais .... "

Des formules sur des banderolles, mais pas autant d'insultes ...

:mur::mur::mur::mur::mur:

;)

:D :D :(

"ta réforme, tu peux te la mettre dans le fion": jeu de mot puant

"Villepin enc... (faut-il que je rajoute le reste ?)" : invective frappante

Et ce ne sont pas des insultes ????????!!!!!!!!

Mais si ! et partout en France, pas un cas isolé ! Insulte proférés de surcroît par des jeunes qui pour beaucoup ne connaissait ni la réforme Fillon (ni fillon :mur: ) et ni la réforme du CPE. Ce qui connaissaient le CPE ne connaissaient que 2 chose : licenciement et précarité. Pas suffisant....

2) la motivation est douteuse, l'envie de s'amuser pouvant prendre le dessus

Il y a aussi l'aspect civique : avoir l'impression de défendre ses droits, avec d'autres. Peut-être qu'il peut y avoir là un effet un peu "immature", un engouement irraisonné pour suivre la masse.

Mais bon, en ce qui concerne les jeunes qui viennent pour sécher les cours .... euh ... ben perso, moi lorsque nosu avons fait grève, 80% de ma section était gentiment chez elle à réviser. Nous étions pas beaucoup à aller réellement manifester.

Donc je pense que les jeunes qui veulent sécher ne vont pas automatiquement se déplacer pour manifester, mais juste utiliser l'aubaine de la grève.

Il est où, l'aspect civique, quand on ne manifeste pas vraiment pour défendre ses droits (essentiels). Il est où, le civisme, dans les insultes (j'y tiens ;) ). Il est où, le civisme, dans le fait d'utiliser grève comme une aubaine.

Je suis politiciens, admettons, je vois que les jeunes qui manifestent ne sont pas sérieux dans leurs actes de défenses des droits, qui en fait se réléve être une excuse, ça ne m'encourage qu'à mettre en place le projet qui fait tant bouillir ! Je me fait insulté, je ne prend pas en compte la parole de ceux qui m'insulte au lieu d'utiliser l'Arme Ultime : la Carte Electorale ;)

- quelques mois plus tard, le gouvernement, sans aucune concertation avec les syndicats, rompt sa promesse et présente le CPE

- tollé et manifestations, d'abord du milieu étudiant

- Les syndicats étudiants demandent pendant plusieurs jours à être reçus, en vain.

- Ils demandent donc le retrait pur et simple du CPE du projet de loi, et demandent d'organiser des rencontres entre partenaires sociaux pour faire justement des propositions

En vain ? Normal : un syndicat, doté d'aussi bonne intentions soit-il, n'est pas intéressant quand il demande un retrait pur et simple.

Quant aux propositions, jamais elles n'ont été rigoureuses et jamais prometteuse de facto. La plus bête, ça a été : rémunéront les jeunes salarié pareillement que les anciens : pur bêtise !!!!! :mur: Même moi, quand je serai nouveau salarié, je demanderai à ne pas être payé comme un vétérant, car le mériterai-je ? Sans faire mes preuves ? Une démagogie rare 'et irréalisable :mur: !)

Modifié par Kira Yamato

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
ces comportements fermés qu'on a vu de la part des jeunes manifestant et du manque de respect envers des personnes qui le méritent ! Voilà pourquoi la crédibilité de ces manif', j'y crois pas.

Je reprendrais exactement ta formulation, mais en attribuant le comportement fermés à Villepin et au gouvernement, qui a refusé dès le début la discussion, la négociation, et a tenté d'imposer un projet pour les jeunes, sans tenir compte de leur avis.

Et les étudiants méritaient plus de respect, la loi les concernant. Les syndicats aussi.

Voilà pourquoi la crédibilité de ce gouvernement, beaucoup n'y ont plus cru ...

Tu éludes un peu ce que je ceux dire ( bien tenté ;) , mais ça marche pas avec moi). Parce que en quoi la politique de Villepin excuse t-il quoi que ce soit (en l'occurence, le comportement des jeunes) ? Autant reprendre ce que j'ai entendu une fois dans New York, Section judiciaire : "autant excuser de leur crime toutes les victimes (choquée)direct /indirect du 11 septembre".

Tu vois où mène ces discours d'excuse (là, j'ai pris LE gros exemple ;) )

De plus, sur Villepin, je n'ai pas dit le contraire (je n'ai même rien dit du tout :D ...)

A la base, oui, elles sont crédible.

Mais les médias ne montre QUE le coté négatif en parlant des crétins qui pete tout. Ce qui fait que, la magnifestion passe pour

une excuse pour secher, donc, elle perd de sa crédibilité.

Il ya aussi beaucoup d'extérieur dans les manifs, qui sont la uniquement pour fouttre le bordel. Je me rappele des manifs fillon et cpe, ou des mec était venu, qui n'était pas du tout lycée ou étudiant, et qui ont dit "On est la pour casser du CSR, meme pour casser tout simplement." :D

Les médias ont tout de même montré un des côtés, qui n'est pas à occulter, et que j'ai moi-même constaté. La manif' ne passait pas pour une excuse, elle l'était réellement pour certains, et même beaucoup. Comment veux-tu acccorder un si considérable crédit à ceux qui manifestent sans même avoir lu le projet EUX-MéME ?Certains, manifestent. Pourquoi ? ça c'est autre chose ;) ...

Ce n'est pas parce que les médias montre quelquechose qu'il est forcément faux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

en tout cas, niveau sondage, ça va mal. Va falloir que j'argumente de toute mes forces ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
ptitemarquise Membre 421 messages
Forumeur survitaminé‚ 36ans
Posté(e)
en tout cas, niveau sondage, ça va mal. Va falloir que j'argumente de toute mes forces ...

Je suis entiérement d'accord avec toi ! Et le plus scandaleux était le blocage des facs ! De plus, les étudiants ne produisent rien, ils se contentent d'étudier. A quoi cela revient-il de "faire grève" ? Quel travail cessent-ils au juste si ce n'est celui de tenter de se former ?

Les grèves, manifs et, pire encore, blocages sont initiés par des glandeurs professionnels indignes d'être à l'université !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

L'année dernière, j'étais en terminal, et je craignait (et craint toujours, maintenat que je suis en fac) que ça n'arrive à moi.

Car pour moi, blocage des facs, ça veux dire imposer sa voix/voie, prendre tout le monde en otage, sans exception, ce qui prend en compte les étudiant qui sont :

_soit contre le CPE mais aussi contre le blocage

_soit ceux qui sont pour le CPE

Grosso modo, le blocage a bafoué les pricipes fondamentaux de notre pays, de nos règles de vie, qui se résument à peu de chose près à une phrase de Voltaire :

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je ferai tout pour que vous puissiez le dire " !!!!! (ça c'est de la phrase juste et réfléchie).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
la soude au cou Membre 899 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
en tout cas, niveau sondage, ça va mal. Va falloir que j'argumente de toute mes forces ...

Je t'approuve et ais vote "non".

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)
"ta réforme, tu peux te la mettre dans le fion": jeu de mot puant

"Villepin enc... (faut-il que je rajoute le reste ?)" : invective frappante

Et ce ne sont pas des insultes ????????!!!!!!!!

Je n'ai pas dit qu'il ne s'agissait pas d'insultes.

J'ai simplement dit que lors de mes expériences de manifs, il n'y avaient pas tellement d'insultes.

Maintenant, c'est sûr que comme tout mouvement de foule , y'a toujours un côté beauf dans les manifs.

Ce qui connaissaient le CPE ne connaissaient que 2 chose : licenciement et précarité. Pas suffisant....

Ah, alors là ça se discute.

C'était tout de même les deux notions qui le différenciaient des autres contrats.

Il est où, l'aspect civique, quand on ne manifeste pas vraiment pour défendre ses droits (essentiels).

Le droit du travail est un droit important, il me semble tout de même. Créer un contrat avec un licenciement sans justification nécessaire, c'est tout de même une sacrée provocation.

Il est où, le civisme, dans les insultes (j'y tiens ;) ).

Ce n'est pas parce qu'il y a insulte de la part de certains individus d'un mouvement, que le mouvement, ses raisons et le message qu'il porte ne sont pas pour autant justifiés et actes de civisme.

Il est où, le civisme, dans le fait d'utiliser grève comme une aubaine.

Mais là on parle des jeunes qui ont profités de la grève.

Pas de ceux qui sont allé manifesté, brefs pas des jeunes que ton post évoque.

Je suis politiciens, admettons, je vois que les jeunes qui manifestent ne sont pas sérieux dans leurs actes de défenses des droits, qui en fait se réléve être une excuse, ça ne m'encourage qu'à mettre en place le projet qui fait tant bouillir !

Déjà, décider arbitrairement du sérieux ou non d'un acte, c'est une forme de mépris. Une frange de la population réagit : il y a certes la forme, discutable, parfois même répréhensible, mais comme tu es politiciens, aguerri, et que ton but n'est pas de détenir le pouvoir absolu et de n'en faire qu'à ta tête, tu te dois aussi d'examiner le fond.

Qu'est-ce qu'expriment ces jeunes ? Pourquoi rejettent-ils ce projet ? Puis-je les convaincre ? Leurs raisons sont elle bonnes ?

Bref, on discute, on négocie.

En bon politicien, tu sais celà, et tu évite le passage en force, et, comble de la provocation, tu évites les formules "Mais c'est pour votre bien, laissez moi faire".

Bref, tu te montres ouvert, c'est la base même de ton métier.

Je me fait insulté, je ne prend pas en compte la parole de ceux qui m'insulte au lieu d'utiliser l'Arme Ultime : la Carte Electorale ;)

Les quelques uns qui t'insulte (encore que, tu es un bon politicien, tu es passé par bien pire, et tu es habitué aux attaques de tes collègues politicien ... bref, un calembourre à 2 euros ne te fais pas un effet monstrueux), ok, ne les écoutes pas.

Mais la grande majorité qui prône son déssacord ? Tu l'ignore ?

En vain ? Normal : un syndicat, doté d'aussi bonne intentions soit-il, n'est pas intéressant quand il demande un retrait pur et simple.

Question de principe.

Si l'on doit discuter d'un sujet, je ne te reçois pas en ayant déjà pris et mis en application ma décision individuelle, en sous-entendant que je ne te reçois que pour ton bon plaisir et la forme.

Même moi, quand je serai nouveau salarié, je demanderai à ne pas être payé comme un vétérant, car le mériterai-je ? Sans faire mes preuves ? Une démagogie rare 'et irréalisable :D !)

Ah, proposition il y avait, donc ^^

Je dois avouer que le tout ayant été très peu médiatisé (les médias aiment bien filmer les conflits, moins les décisions de société importantes), je ne peux te répondre sur le sérieux ou non de l'ensemble de ces propositions.

Tu éludes un peu ce que je ceux dire ( bien tenté :D , mais ça marche pas avec moi). Parce que en quoi la politique de Villepin excuse t-il quoi que ce soit (en l'occurence, le comportement des jeunes) ? Autant reprendre ce que j'ai entendu une fois dans New York, Section judiciaire : "autant excuser de leur crime toutes les victimes (choquée)direct /indirect du 11 septembre".

Je n'élude rien, je remets les pendules à l'heure.

La politique de De Villepin a consisté à faire une promesse aux syndicats, ne pas la tenir, imposer, sans AUCUNE concertation préalable avec les syndicats (en contradiction totale avec les promesses de la même majorité et d'un certain Fillon), un contrat donnant l'illusions de résorber le chômage des jeunes, mais qui avait pour effet pernicieux de précariser ces jeunes, et ne pas s'attaquer au véritable problème de ce chômage : la durée et non l'employabilité.

Bref, un contrat assez hypocrrite qui avait non pas pour but la lutte contre le chômage des jeunes, mais plutôt une flexibilisation, un cadeau offert aux patrons (enfin, c'est mon avis personnel).

Et qu'à partir de là, il a fait la sourde oreille. Donc, forcément, lorsque l'on impose une loi, qu'on refuse d'en discuter, et que des mouvements se créent, hé bien ceux ci gonflent, encore et encore. Peut-être de Villepin avait il parié sur un tassement, sur les vacances pour étouffé l'affaire.

Je n'ai pas affirmé que tu aies dit quoi que ce soit au sujet de Villepin, mais j'espère pouvoir parler de qui je veux (surtout dans ce cas là), dans mes réponses ? Je t'assure que pour le CPE, il a eu un p'tit rôle à jouer :(

PS : désolé, long post, je sais ;)

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je ferai tout pour que vous puissiez le dire " !!!!! (ça c'est de la phrase juste et réfléchie).

Oui, mais, désolé, là aussi on pourrais appliquer cette phrase au comportement du gouvernement ...

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
kyrilluk Membre 7 507 messages
Anarchiste épistémologique‚ 43ans
Posté(e)
"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je ferai tout pour que vous puissiez le dire " !!!!! (ça c'est de la phrase juste et réfléchie).

Oui, mais, désolé, là aussi on pourrais appliquer cette phrase au comportement du gouvernement ...

Je pense qu'il y a une chose qui t'echappe: le president actuel ainsi les deputes sont des personnes qui sont eluent de maniere democratique.

Les representant des differentes factions syndicales sont-elles elues de maniere democratique par l'ensemble de la population francaise? Non.

Lorsque l'on fait le choix d'un president et de deputes, on fait le choix d'avoir des leaders qui vont decider pour nous ,pendant toute la duree de leur mandats, quels sont les meilleurs choix en matiere de lois, de budgets, militaires, etc.. Par consequent, le premier ministre en proposant sa loi sur le CPE etait bien plus legitime que les pentins qui defilaient dans la rue sous la houles des leaders syndicaux, leaders syndicaux qui ne sont pas eux, je le repette, des representant legitime du peuple francais dans son ensemble.

Avec la crise du CPE, ce n'est pas la democratie qui a triomphee mais bien plutot une minorite qui a reussi a imposer sa volonte a une majorite.

Modifié par kyrilluk

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)

"ta réforme, tu peux te la mettre dans le fion": jeu de mot puant

"Villepin enc... (faut-il que je rajoute le reste ?)" : invective frappante

Et ce ne sont pas des insultes ????????!!!!!!!!

Je n'ai pas dit qu'il ne s'agissait pas d'insultes.

J'ai simplement dit que lors de mes expériences de manifs, il n'y avaient pas tellement d'insultes.

Maintenant, c'est sûr que comme tout mouvement de foule , y'a toujours un côté beauf dans les manifs.

Il est où, le civisme, dans les insultes (j'y tiens ;) ).

Ce n'est pas parce qu'il y a insulte de la part de certains individus d'un mouvement, que le mouvement, ses raisons et le message qu'il porte ne sont pas pour autant justifiés et actes de civisme.

Dans mes manif' de mon entourage, ces slogans insultants ont été majoritaire (donc, t'as eu de la chance de te trouver là où il y avait une manif' "modérée")

Pour le deuxième point, je crois considérer que quand le slogan est mis en tête de cortège, ça signifie que tout le mouvement (ou la majorité) est d'accord avec ;) . Les manif étaient libre, et je n'ai point vu quelqu'un (à la télé ou quand j'étais spectateur) qu'à la vue et l'écoute du slogan quitter la manif'. Je n'ai pas manifesté pour cette raison. Y participer, ce serait souscrire à ce qui se dit haut et fort, non :mur: ?

C'est pour ça que je pose la question de la crédibilité : un jeune est-il assez matûre pour vraiment manifester, et pas seulement être dans le coup, faire comme les autres ? Ces épisodes m'ont montrés le contraire :D

Même moi, quand je serai nouveau salarié, je demanderai à ne pas être payé comme un vétérant, car le mériterai-je ? Sans faire mes preuves ? Une démagogie rare 'et irréalisable :( !)

Ah, proposition il y avait, donc ^^

Je m'incline, tu m'as eu :D

Je me fait insulté, je ne prend pas en compte la parole de ceux qui m'insulte au lieu d'utiliser l'Arme Ultime : la Carte Electorale ;)

Les quelques uns qui t'insulte (encore que, tu es un bon politicien, tu es passé par bien pire, et tu es habitué aux attaques de tes collègues politicien ... bref, un calembourre à 2 euros ne te fais pas un effet monstrueux), ok, ne les écoutes pas.

Mais la grande majorité qui prône son déssacord ? Tu l'ignore ?

En revanche, là, je ne suis pas d'accord : la majorité, aujourd'hui, c'est à partir de 31 000 001 voix pour un tel truc (tu me comprends, c'est en supposant qu'il y ai 62 000 000 d'électeurs).

Seulement, le mouvement anti-CPE, c'était quoi ? 100 000 personnes ? 1000 000 / 2000 000 de personnes, on est loin d'une majorité de français.

Déjà les grands parents qui ont connus des périodes de boulots intenses, alors le CPE, tu y pense bien ...

Ce n'est pas une majorité que j'ignore, mais une minorité (par rapport à la population totale bien sûr).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
muten Membre 3 166 messages
Forumeur interimaire‚
Posté(e)

O ! les gentils moutons toujour pres a se faire tondre , et fillant doux sous la houlletes du " Bon " berger , en belant de plaisir sur le chemin de l'abattoir.

Si nos ancetres c'etaient conduit comme ça on payerais encore la taille et la gabelle en s'agenouillant chapeau bas au passage du maitre .

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
Je suis politiciens, admettons, je vois que les jeunes qui manifestent ne sont pas sérieux dans leurs actes de défenses des droits, qui en fait se réléve être une excuse, ça ne m'encourage qu'à mettre en place le projet qui fait tant bouillir !

Déjà, décider arbitrairement du sérieux ou non d'un acte, c'est une forme de mépris. Une frange de la population réagit : il y a certes la forme, discutable, parfois même répréhensible, mais comme tu es politiciens, aguerri, et que ton but n'est pas de détenir le pouvoir absolu et de n'en faire qu'à ta tête, tu te dois aussi d'examiner le fond.

Qu'est-ce qu'expriment ces jeunes ? Pourquoi rejettent-ils ce projet ? Puis-je les convaincre ? Leurs raisons sont elle bonnes ?

Bref, on discute, on négocie.

En bon politicien, tu sais celà, et tu évite le passage en force, et, comble de la provocation, tu évites les formules "Mais c'est pour votre bien, laissez moi faire".

Bref, tu te montres ouvert, c'est la base même de ton métier.

Le problème, c'est que cette frange, elle est peut-être influençable, elle est peut-être harangué ( donnerai-je le nom de Julliard ... oups, déjà fait :D )

Mais, personnellement, en tant qu'homme de principes, je ne me la joue pas à la Villepin en utilisant le 49.3 :D

Le problème (encore ?), c'est que les manifestants, pour la plupart, n'ont que des a priori. Comment discuter avec des jeunes dans cette état ? Comment leur dire "je vais utiliser le CPE, et ce pour m'en inspirer plus tard pour faire une alternative pour améliorer votre situation. " Parce que c'est pour ça que leurs parents m'auraient élu, mais plutôt que de rester, bras ballant, à envisager des solutions et donc à rester inactif le temps d'espérer de trouver LA solution miracle, je préfère essayer des solutions. Tant qu'on réfléchi à des solutions miracles, on ne fait pas évoluer la situation. Le CPE était un intermédiaire (mal fichu ;) ) en attendant la solution. On l'a rejeter, au lieu de réfléchir dessu, et on en revient à la case départ.

En somme, j'aurais échoué dans ma mission.

Et les jeunes n'ont pas compris ça !

Dommage

PS : désolé, long post, je sais ;)

"Je ne suis pas d'accord avec ce que vous dîtes, mais je ferai tout pour que vous puissiez le dire " !!!!! (ça c'est de la phrase juste et réfléchie).

Oui, mais, désolé, là aussi on pourrais appliquer cette phrase au comportement du gouvernement ...

Le PS : c'est pas grave, c'est des discussions comme ça que j'aime ;)

2° paragraphe : mais oui, Villepin l'a afit : il aurait pu utiliser des moyens de répressions, à l'instar de la police. Mais non, il a été insulté, il aurait pu porter plainte contre X, il l'a pas fait !

Je condamne les agissement Villepin, mais je dois reconnaître qu'il a appliqué cette citation.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Pheldwyn Membre 11 160 messages
Explorateur de Nuages‚ 39ans
Posté(e)

J'avais déjà répondu (et d'autres) à ces deux remarques que tu formules, dans un post sur le CPE, à l'époque. Je t'inviterais bien à le consulter, mais bon, je sais que c'est pas très évident. En même temps, je veux éviter de trop m'écarter du sujet ...

1°) La démocratie ne se fait pas épisodiquement, lors de l'élection. L'équipe élue n'a pas alors un blanc-seing pour faire ce qui lui chante : il s'agit toujours de représentants du peuple-souverain, qui se doivent donc être à l'écoute des problèmes de société, et même s'ils ont un certaine latitude due à la "confiance donnée" par le peuple, ils se doivent de respecter certains usages. De même, il ne doivent pas trahir cette confiance, et se rendre compte qu'elle s'effrite.

2°) On a jamais vu la moitié de l'ensemble de la population manifester pour quoi que ce soit : celà signifie t'il que toutes les manifestations jusqu'à maintenant ont été toutes inutiles ? Par définition, une mobilisation ne réunit que les gens qui se sentent concerné et ont le courage de protester.

Pour le CPE, par exemple, je ne suis allé à aucun manif (je travaillais), mais j'y serais allé.

Bref, la mobilisation, si elle est importante par rapport à d'autres causes (là il y avait plus de monde dans al rue que pour les retraites ou le second tour de 2002 pour faire barrage à LePen), est un indicateur primordial. Elle n'est que la face cachée de l'iceberg : une telle mobilisation témoignait du peu d'estime de l'ensemble de la population pour le CPE.

Si on attend que 30 milliions de français se réunissent pour considérer le problème, on a pas fini ;)

Modifié par Pheldwyn

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invité Kira Yamato
Invité Kira Yamato Invités 0 message
Posté(e)
J'avais déjà répondu (et d'autres) à ces deux remarques que tu formules, dans un post sur le CPE, à l'époque. Je t'inviterais bien à le consulter, mais bon, je sais que c'est un poil évident. En même temps, je veux éviter de trop m'écarter du sujet ...

2°) On a jamais vu la moitié de l'ensemble de la population manifester pour quoi que ce soit : celà signifie t'il que toutes les manifestations jusqu'à maintenant ont été toutes inutiles ? Par définition, une mobilisation ne réunit que les gens qui se sentent concerné et ont le courage de protester.

Pour le CPE, par exemple, je ne suis allé à aucun manif (je travaillais), mais j'y serais allé.

Bref, la mobilisation, si elle est importante par rapport à d'autres causes (là il y avait plus de monde dans al rue que pour les retraites ou le second tour de 2002 pour faire barrage à LePen), est un indicateur primordial. Elle n'est que la face cachée de l'iceberg : une telle mobilisation témoignait du peu d'estime de l'ensemble de la population pour le CPE.

Si on attend que 30 milliions de français se réunissent pour considérer le problème, on a pas fini ;)

;)

Belle analyse ;) . J'suis sérieux : c'est vraiment bien/beau

Mais bon, je doute toujours qu'apporter des sentiments et intentions si louables aux jeunes manifestants (ne serait-ce qu'à la moitié) soit raisonnable .

Pour le premier truc, j'vais essayer de trouver.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant