Aller au contenu

"Vertu" ou "virginité": pourquoi la fête de la Rosière de Salency fait polémique

Noter ce sujet


Messages recommandés

Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Il y a 22 heures, Morfou a dit :

https://www.ladepeche.fr/article/2017/05/03/2567292-rosiere-des-fetes-de-pentecote-appel-a-candidatures.html

La rosière : une jeune fille méritante

«L'élection de la rosière n'est pas un concours de beauté» affirme Maïté Garrigues, adjointe à la vie associative. Pour être candidate, et avoir des chances d'être élue, la jeune fille doit être «méritante», selon les propres termes du fondateur de cette institution au XIXe siècle. Méritante, c'est-à-dire qu'elle peut être impliquée dans la vie associative, participer à la vie citoyenne, ou montrer des qualités humaines remarquables dans sa vie familiale, relationnelle ou professionnelle. Autrement dit, c'est une jeune fille qui se distingue par sa gentillesse, son éducation et son implication dans la vie locale, et Moissac ne manque pas de jeunes filles qui réunissent ces qualités.

-----------Où est-il indiqué la religion ou le sexe?

Maintenant que la pétition a porté ses fruits et d'autant en l'heure actuelle, il serait plus que bienvenu qu'élus et équipe municipale accordent leurs violons. Il n'y a plus de place à l'hypocrisie, aux faux-fuyants. Voici ce que confie le maire de cette charmante "bourgade", trop timidement, et après avoir été quelques peu bousculé visiblement. En toute objectivité, c'est sans doute là que le bas blesse (pas de prise de position forte) :

652865764_Capturedcran2018-09-1014_26_29.png.a8248fdb927a0dd65419abcfce3f6a65.png

http://www.leparisien.fr/salency-60400/salency-ils-veulent-remettre-la-purete-des-filles-a-l-honneur-13-08-2017-7190988.php

Il faut tout de même écrire que le président de la Confrérie des bigots en tient tout de même, une sacrée couche.

Religion et sexe. Madame est servie. 

Il y a 22 heures, Maurice Clampin a dit :

:pap:   Il ne s' agit pas de considérer qu' il y a une certaine tolérance envers la religion catholique .

C' est que la religion catholique c' est notre histoire sur presque deux millénaires . Tu parles de tolérance , mais c' est toi qui est hyper intolérante . Si tu ne veux pas participer à ce type de manifestation , personne ne t' y oblige .  C' est du véritable sectarisme paranoïaque .

Par ailleurs afficher , et dire ce que l' on pense et ce que l' on croit ça n' a rien a voir avec du prosélytisme ... C' est déclarer être ce que l' on est , point .

Le prosélytisme  c' est racoler pour recruter des adeptes comme le font les témoins de Jéhovah en faisant du porte à porte .

Parce que sinon la Gay Pride , carnaval , le jour de l'an chinois etc... etc ....  C' est du prosélytisme .

Pour ce qui est du financement , je l' ai déjà dit , je suis tout à fait contre le financement de toutes associations avec l' argent public . Elles doivent se débrouiller à se financer elles même ou se faire sponsoriser . Mais pour moi , l' argent public n' a rien à faire là .

<<Dégradantes envers les femmes>> .... C' est stupide ça . Qu' y a-t-il de dégradant ? .... Chacune a parfaitement le droit d' envisager sa vie comme elle le veut .

J' ai lu plus haut  << Il y a des représentantes de la gent féminine qui sont encore en crinoline dans leur tête >>  Incontestablement ça ne peut venir que d' un crétin comme Bedos (le fils n' est pas mieux) ...

Hé alors ??? .... Si elles sont heureuses comme ça et d' envisager leur vies sur ces critères là ??? .... En quoi peut-on vouloir le leur interdire ? .... Pourquoi vouloir que ces femmes adhèrent à ton petit bonheur dont elles ne veulent pas alors qu' elles y trouvent le leur dans leur façon de vivre .

Je suis allé voir la communauté amish aux états unis et ils sont parfaitement heureux (de toutes façons ceux qui ne s'y plaisent pas s' en vont) . Et en plus ils vivent en moyenne dix ans de plus que le reste des américains .

Il y a de toute évidence une tolérance puisque cette "fête" est d'héritage catholique, évidemment, et nous pouvons bien le lire ici, à travers vos écrits, comme ceux d'autres intervenants. Il s'agit aussi de minimiser, voire de nier ce critère de sélection qu'est la virginité, et quand bien même vous sont collés différemment articles, qui disent tous la même chose, à quelques variantes près, sous le nez.

Hyper intolérante, je peux tout autant l'être avec d'autres religions et tant que des élus se servent de leur fonction (nous pourrions y voir là une faute, un abus de pouvoir aussi), mais aussi dans les caisses de la mairie (subvention accordée à la Confrérie susnommée, en mars), afin d'imposer leurs convictions religieuses, ou par pur électoralisme. C'est honteux, et c'est d'ailleurs aussi ce qui a légèrement tendu les habitants du village. L'idée de la réinstallation de cette fête ferait polémique depuis 2017. Il y a encore beaucoup à faire en ce qui concerne la moralisation de nos chers élus, même aux moins hautes fonctions. Tout le système est corrompu. La laïcité est véritablement une chimère.

Ce qui est rassurant, toutefois, c'est qu'eu égard au bruit qu'a fait la pétition, il y a eu une réaction et rapide. Il est malheureux tout de même de devoir reprendre systématiquement ces bonne gens. 

http://www.madmoizelle.com/purete-virginite-fete-rosiere-947888

Oui en ce qui concerne le financement, vous êtes le seul (sauf erreur de ma part) à vous être exprimé sur le sujet, et nos avis sur la question convergent complètement, qu'il s'agisse de cette confrérie, du club de pêche des sandres, ou des danseuses de castagnettes, et indistinctement. 

Les douze particules qui sucent des osties le dimanche racolent tout autant que les témoins de Jéhovah (lobbys, confréries, au moyen de tracts, au sujet de fêtes de villages, des sujets de société et quand il s'agit de faire pression). Vous jugez cela inoffensif, comme d'autres. Vous avez tort, à mon avis. Ce sont tout autant d'individus gouroutisés... et puis ce ne sont pas les pauvres gens qui se bousculent sur le banc des églises, de crainte de se voir fermer les portes d'un monde meilleur dans une autre vie, les plus spirituels... non, juste les plus couards. Vous (entre autres) qui pointez d'un doigt accusateur les idéologies, de mémoire, comment pouvez-vous couvrir la religion, tant elle est pratiquée dans l'excès, comme ici ? 

Chaque femme a en effet droit de vivre sa vie comme elle entend, et n'a aucunement à rendre des comptes au voisinage quant à sa vie sexuelle. C'est dégradant, sexiste, intrusif, rétrograde, moyenâgeux, mesquin, malsain, oui absolument. Et il ne s'agit pas d'interdire, à la base, juste de rappeler à ces collectifs d'individus : 1/de ne pas avoir les pieds dans le même sabots afin d'être subventionnés et de célébrer leur fête ringarde 2/de ne pas l'imposer au reste de la population, soit à la majorité, quand ils sont minoritaires 3/que nous ne sommes plus au Vème siècle, tout de même. 

Mm, la communauté amish est parfaitement heureuse ou parfaitement contrainte, comme toutes les autres sectes finalement. Nous sommes là aux antipodes de la pensée libre, sans entrave. Ça ne colle pas avec votre détestation des idéologies, ou bien alors c'est à géométrie variable.

N.B : Je ne suis pas fan de Bedos... père comme fils d'ailleurs, adressez-vous à @querida.

Il y a 20 heures, Savonarol a dit :

Pour le coup je te pose une simple question, m'appuyant mot pour mot sur tes propres propos. Une question relativement simple d'ailleurs. Je te la repose simplement, la question : en quoi une action contre ce type de cérémonie est "en faveur des femmes" ? Tu crois qu'aucune femme n'a plus de considération pour les valeurs du catholicisme ? Tu crois qu'aucune femme n'épouse les valeurs du catholicisme ? Qu'aucune femme ne considère la virginité comme une vertu ? C'est dingue cette manière de s'arroger le monopole de la "cause des femmes", si tant est qu'une telle cause ait jamais existé. Je crois que tu confonds les femmes et les féministes, qui elles aussi s'arrogent le droit de parler au nom de toutes les femmes, sans bien évidemment les avoir consulté préalablement.
Du reste, je considère que les attaques ad personam n'ont aucun intérêt, alors les insinuations débiles sur ma vie privée n'ont pas plus d'intérêts que si je me mettais à insinuer que ta position ou celle de n'importe quel autre contradicteur dans ce thread est influencée par une hypothétique carrière d'acteur ou actrice porno ou autre partouzeur compulsif, sinon à tenter de blesser ou de salir. Je ne vois pas l'intérêt de laisser passer ça, tu crois pas ?

 

Finalement, les seuls personnes dont on accepte le prosélytisme sont celles qui professent vos points de vue et vos idées, c'est ça ? Si on peut parler de prosélytisme, parce qu'au fond c'est quoi le problème ? Il s'agit de convertir des femmes au catholicisme ? Les gens qui vont là-bas sont baptisés de force ? On distribue des ceintures de chasteté en invoquant le courroux divin ? Non. https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosière

Si vous n'aimez pas ce genre de fête, ce genre de religion et les idées qu'elle véhicule, vous n'êtes pas obligée de vous y rendre, c'est simple non ? Mais lorsque la simple existence d'une célébration qui se fonde sur des principes différents des vôtres vous pose à ce point problème, on peut légitimement se demander de quel côté se situe l'intégrisme. (Une piste : le pouvoir n'est plus catholique depuis plus d'un siècle en France)
Vivre et laisser vivre. Si on aime pas Charlie hebdo, on l'achète pas mais on ne tue pas toute son équipe rédactionnelle. Si on n'aime pas Dieudonné, on ne se rend pas à ses spectacles mais on ne l'empêche pas de faire son métier. Et si on est pas catholique, ou qu'on adhère pas aux idées véhiculées par cette religion, bonne nouvelle : le catholicisme n'est pas obligatoire, mais on n'empêche pas ceux qui y croient de célébrer leurs valeurs. C'est aussi simple que ça.
 

Pour le coup, tu as perdu en crédibilité d'entrée de jeu, quand tu as agité l'épouvantard Femens. C'est ce que font tous les anti-féministes primaires et donc "débilards". Il existe différents courants et pensées, au sein de ce "jeune" mouvement, en faveur des femmes, et même au dehors (toutes les femmes souhaitent le respect, absolument toutes), et que l'on y adhère -ou pas- il est communément admis l'existence d'une plurarité d'opinions (enfin chez les moins cons). 50 nuances de féminisme. Le ramener constamment aux Femens qui ne défendent, au final que leurs propres intérêts (ou ne font que dans le publicitaire), dont les méthodes sont très agressives et extrémistes, est d'une stupidité confondante. Dans bien des pays, la situation de femmes est désespérée, vraiment...des femmes à Téhéhran luttant pour retrouver leurs droits, ailleurs pour avoir des droits, des femmes au Japon subissant un bashing pour avoir seulement verbaliser les violences et agressions, en passant par la France où même si la situation ne semble pas désespérée, il s'agit toujours de démanteler toute une culture machiste, et aller vers l'égalité des salaires dans certains secteurs où il subsiste encore des injustices (pareillement en ce qui concerne le recrutement). 

Je pense tout simplement que toute croyance religieuse est et doit rester personnelle (krishnou compris), et qu'aucun individu n'est à définir en fonction d'une religion. Si préceptes il y a, qu'ils ne dépassent pas le cadre du foyer, du privé. C'est si déraisonnable ? Célébrer la virginité de jeunes filles majeures (pour la plupart) en France, en 2018, ce serait franchement risible si cela n'était pas complètement glauque. La vie sexuelle de tout à chacun, regarde principalement, les principaux intéressés, inutiles de les soumettre aux enquêtes de voisinage. Libre à toi de vouloir vivre comme au Moyen-Âge, inscris-toi à un club de Cosplay.

Qu'est-ce que tu peux faire comme cinoche, diable ! Tes "attaques ad personam" n'en sont pas, et tu as déjà été bien plus chahuté que cela. Tu as été avalé par une donzelle... aux abois ? Allons, allons, reprends-toi.  

Il s'agit d'imposer des fêtes ringardes au possible, oubliées à juste titre, à l'entièreté d'un village, de villages, décisions prises par les minorités (fervents catholiques), culpabilisant au passage des jeunes femmes (et c'est rituel en ce qui concerne les religions), tout en se béquillant sur la tradition et tout en se servant également dans les caisses de la mairie. Ce qui permet aussi entre autre chose de fermer les routes, régler pour les fleurs, les merguez, et Kevin le DJ, qui va aussi apporter sa sono. Il est difficile pour les habitants d'un village de ne pas subir la nocivité sonore, la contrainte, les déviations, dues à ses "festivités". Ne pas y aller, ne pas subir... tu es bien gentil. Que des arriérés fassent la fête entre eux, ne me dérange personnellement pas, sur le parking de l'église, et tant qu'ils ne tapent pas dans la caisse, qu'un élu n'y prenne pas part ou n'y engage pas la municipalité. Je pense que des hommes, et des femmes, sont du même avis, ce sont aussi ceux qui ont signé cette pétition et c'est aussi simple que cela. Pas d'amazones aux nénés apparents, promis.

Il y a 20 heures, querida13 a dit :

En tout cas pour les attaques personnelles, il y a quelqu'un qui n'est pas en reste...

Il faudrait s'entendre pour la définition de la Rosière car l'une (celle de l'internaute) se rapproche beaucoup de la définition donnée par Lena-Postrof  tandis que les vertus requises pour élire la rosière (selon wikipedia) sont sexuellement parlant plus neutres.

Il n'y a pas réellement d'ambiguïté, toutefois, notons que les fervents défenseurs de cette "ringarditude" essaient de brouiller les pistes. 

Il y a 19 heures, Répy a dit :

Une partie des râleurs contre cette fête de village vont regarder avec avidité l'émission de TF1 sur l'élection de miss France. Et là on va leur donner des miss en maillot de bain ou en robe de soirée.

Dans ce village, il n'y a pas de "sélection" douteuse ni de vote complexe, mais seulement l'évolution d'un char fleuri avec "la reine du village". Ces râleurs n'ont rien dit quand à Orléans on a fait évoluer une Jeanne d'Arc métis ?

 en France il faudrait-il être métis pour être accepté maintenant ?

Émission rétrograde, sexiste...qui n'a aucune raison de subsister, de nos jours. Nous avons déjà toute une pléiade de présentatrices pour l'Euromillion, ou pour la météo, postulantes à des séries policières ringardes au chômage... arrêtons le massacre. Place aux talents réels. 

Il y a 19 heures, querida13 a dit :

En voilà un autre qui tape là où le bât blesse: l'âge. Après m'être quasiment fait traiter de petite merdeuse, voilà qu'on traite Léna de vieille femme bourgeoise et ennuyeuse.

Décidément ici, Il n'y en  a que pour la femme mariée à sa cuisine ou la vierge méritante  ...Et bonnes pour la reproduction de préférence.

Messieurs, je suis et ai été  bien ravie de ne pas vous connaître.

 

 

En effet, c'est marrant de lire encore, comme les femmes deviennent vite périmées, pile au moment où elles commencent à se prendre en main elles-mêmes. Il persiste une idée, une peur... qu'écris-je ? une phobie chez certains hommes, de voir leurs droits s'amenuiser, à moins que ce ne soient leurs privilèges ou leur confort qu'ils aient peur de voir prendre la poudre d'escampette. Heureusement, que d'autres se distinguent par leur bon sens et leur humanité. 

Il y a 19 heures, HariSeldon a dit :

Rhô là là mais descendez de votre char vous aussi ! Toutes ces projections sur ce que ces messieurs penseraient des femmes, mais qu'en savez-vous ? La personne en question, si j'en crois son profil est plus jeune que moi. Je savais pertinemment en utilisant ce terme que l'on viendrait me chercher querelle sur la question de l'âge. Je pensais que ce serait la personne concernée ... ce fut vous. Mais c'est dans ce cas précis complètement hors-sujet, vous tapez à côté !

Ce qui me confirme dans l'idée qu'avec de tels sujets ( le topic dans lequel nous sommes ) le seul but est de polémiquer pour polémiquer, taper pour taper, même si c'est à côté. Je voulais simplement le vérifier. C'est tellement prévisible, tellement pavlovien que j'ai parlé de chiffon rouge. Un peu d'humour, une appréciation positive pour arrondir les angles, mais non, c'était trop "suspect", trop "flatteur". 

( et je maintiens mon qualificatif sur le ton employé, il faisait référence au ton récurrent des messages et non à la personne ).

 

"La personne en question", charmant... avec un peu de persévérance, vous me donnerez bientôt de "l'autre" (chouette, vivement!). Pas étonnée que les enquêtes de voisinage ne vous choque absolument pas quant à la réputation virginale de ces jeunes femmes, ou que vous défendiez toute une "tradition", portée par des vieilles biques. 

Sinon, ignorez-moi -oui vous avez une fonction pour ce faire dans vos paramètres pour ce faire- si vous n'avez pas la répartie ou un goût pour l'humour grinçant (je peux comprendre que cela ne soit pas plaisant quand c'est à sa destination).

Je vous signale au passage que vous avez bénéficié d'une certaine "bienveillance", puisque vous êtes censé être une "nouveauté". Certains intervenants auraient beaucoup plus à se plaindre de moi, que vous. 

Bon courage à vous. 

Il y a 17 heures, Loargan a dit :

Et pendant ce temps, les garçons picolent et font ronfler les bécanes dans la boue des champs. Il semble que l'on n'attende plus rien de bon de ces pauvres bougres à Moissac !

Pourquoi donc ne pas étendre le concours à d'éventuels rosiers réunissant ces qualités ?

Ah il se passe quelque chose à Moissac ? Les journées là-bas sont si longues, et si tristes. Une prolifération de coiffeurs et une abbaye qui se visite, en deux secondes et demie. Les pauvres. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
  • Réponses 153
  • Créé
  • Dernière réponse

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

  • 34

  • 19

  • 15

  • 11

Meilleurs contributeurs dans ce sujet

Messages populaires

Mais quelle époque de cons nous vivons ... Ces traditions sont basées sur des vieux textes du moyen age pour la plupart . Effectivement en ces temps là la virginité était un critère essentiel , e

Pour le coup je te pose une simple question, m'appuyant mot pour mot sur tes propres propos. Une question relativement simple d'ailleurs. Je te la repose simplement, la question : en quoi une action c

On ne sait plus trop ce que vous dénoncez en fin de compte. Les "curetons" pour la morale ça ne va pas, les "soixantehuitards" permissifs non plus. C'est vraiment affaire de râler ... ( Avec styl

Images postées

Membre 48ans Posté(e)
HariSeldon Membre 80 messages
Forumeur en herbe‚ 48ans
Posté(e)
il y a 13 minutes, Léna-Postrof a dit :

Maintenant que la pétition a porté ses fruits et d'autant en l'heure actuelle, il serait plus que bienvenu qu'élus et équipe municipale accordent leurs violons. Il n'y a plus de place à l'hypocrisie, aux faux-fuyants. Voici ce que confie le maire de cette charmante "bourgade", trop timidement, et après avoir été quelques peu bousculé visiblement. En toute objectivité, c'est sans doute là que le bas blesse (pas de prise de position forte) :

652865764_Capturedcran2018-09-1014_26_29.png.a8248fdb927a0dd65419abcfce3f6a65.png

http://www.leparisien.fr/salency-60400/salency-ils-veulent-remettre-la-purete-des-filles-a-l-honneur-13-08-2017-7190988.php

Il faut tout de même écrire que le président de la Confrérie des bigots en tient tout de même, une sacrée couche.

Religion et sexe. Madame est servie. 

Il y a de toute évidence une tolérance puisque cette "fête" est d'héritage catholique, évidemment, et nous pouvons bien le lire ici, à travers vos écrits, comme ceux d'autres intervenants. Il s'agit aussi de minimiser, voire de nier ce critère de sélection qu'est la virginité, et quand bien même vous sont collés différemment articles, qui disent tous la même chose, à quelques variantes près, sous le nez.

Hyper intolérante, je peux tout autant l'être avec d'autres religions et tant que des élus se servent de leur fonction (nous pourrions y voir là une faute, un abus de pouvoir aussi), mais aussi dans les caisses de la mairie (subvention accordée à la Confrérie susnommée, en mars), afin d'imposer leurs convictions religieuses, ou par pur électoralisme. C'est honteux, et c'est d'ailleurs aussi ce qui a légèrement tendu les habitants du village. L'idée de la réinstallation de cette fête ferait polémique depuis 2017. Il y a encore beaucoup à faire en ce qui concerne la moralisation de nos chers élus, même aux moins hautes fonctions. Tout le système est corrompu. La laïcité est véritablement une chimère.

Ce qui est rassurant, toutefois, c'est qu'eu égard au bruit qu'a fait la pétition, il y a eu une réaction et rapide. Il est malheureux tout de même de devoir reprendre systématiquement ces bonne gens. 

http://www.madmoizelle.com/purete-virginite-fete-rosiere-947888

Oui en ce qui concerne le financement, vous êtes le seul (sauf erreur de ma part) à vous être exprimé sur le sujet, et nos avis sur la question convergent complètement, qu'il s'agisse de cette confrérie, du club de pêche des sandres, ou des danseuses de castagnettes, et indistinctement. 

Les douze particules qui sucent des osties le dimanche racolent tout autant que les témoins de Jéhovah (lobbys, confréries, au moyen de tracts, au sujet de fêtes de villages, des sujets de société et quand il s'agit de faire pression). Vous jugez cela inoffensif, comme d'autres. Vous avez tort, à mon avis. Ce sont tout autant d'individus gouroutisés... et puis ce ne sont pas les pauvres gens qui se bousculent sur le banc des églises, de crainte de se voir fermer les portes d'un monde meilleur dans une autre vie, les plus spirituels... non, juste les plus couards. Vous (entre autres) qui pointez d'un doigt accusateur les idéologies, de mémoire, comment pouvez-vous couvrir la religion, tant elle est pratiquée dans l'excès, comme ici ? 

Chaque femme a en effet droit de vivre sa vie comme elle entend, et n'a aucunement à rendre des comptes au voisinage quant à sa vie sexuelle. C'est dégradant, sexiste, intrusif, rétrograde, moyenâgeux, mesquin, malsain, oui absolument. Et il ne s'agit pas d'interdire, à la base, juste de rappeler à ces collectifs d'individus : 1/de ne pas avoir les pieds dans le même sabots afin d'être subventionnés et de célébrer leur fête ringarde 2/de ne pas l'imposer au reste de la population, soit à la majorité, quand ils sont minoritaires 3/que nous ne sommes plus au Vème siècle, tout de même. 

Mm, la communauté amish est parfaitement heureuse ou parfaitement contrainte, comme toutes les autres sectes finalement. Nous sommes là aux antipodes de la pensée libre, sans entrave. Ça ne colle pas avec votre détestation des idéologies, ou bien alors c'est à géométrie variable.

N.B : Je ne suis pas fan de Bedos... père comme fils d'ailleurs, adressez-vous à @querida.

Pour le coup, tu as perdu en crédibilité d'entrée de jeu, quand tu as agité l'épouvantard Femens. C'est ce que font tous les anti-féministes primaires et donc "débilards". Il existe différents courants et pensées, au sein de ce "jeune" mouvement, en faveur des femmes, et même au dehors (toutes les femmes souhaitent le respect, absolument toutes), et que l'on y adhère -ou pas- il est communément admis l'existence d'une plurarité d'opinions (enfin chez les moins cons). 50 nuances de féminisme. Le ramener constamment aux Femens qui ne défendent, au final que leurs propres intérêts (ou ne font que dans le publicitaire), dont les méthodes sont très agressives et extrémistes, est d'une stupidité confondante. Dans bien des pays, la situation de femmes est désespérée, vraiment...des femmes à Téhéhran luttant pour retrouver leurs droits, ailleurs pour avoir des droits, des femmes au Japon subissant un bashing pour avoir seulement verbaliser les violences et agressions, en passant par la France où même si la situation ne semble pas désespérée, il s'agit toujours de démanteler toute une culture machiste, et aller vers l'égalité des salaires dans certains secteurs où il subsiste encore des injustices (pareillement en ce qui concerne le recrutement). 

Je pense tout simplement que toute croyance religieuse est et doit rester personnelle (krishnou compris), et qu'aucun individu n'est à définir en fonction d'une religion. Si préceptes il y a, qu'ils ne dépassent pas le cadre du foyer, du privé. C'est si déraisonnable ? Célébrer la virginité de jeunes filles majeures (pour la plupart) en France, en 2018, ce serait franchement risible si cela n'était pas complètement glauque. La vie sexuelle de tout à chacun, regarde principalement, les principaux intéressés, inutiles de les soumettre aux enquêtes de voisinage. Libre à toi de vouloir vivre comme au Moyen-Âge, inscris-toi à un club de Cosplay.

Qu'est-ce que tu peux faire comme cinoche, diable ! Tes "attaques ad personam" n'en sont pas, et tu as déjà été bien plus chahuté que cela. Tu as été avalé par une donzelle... aux abois ? Allons, allons, reprends-toi.  

Il s'agit d'imposer des fêtes ringardes au possible, oubliées à juste titre, à l'entièreté d'un village, de villages, décisions prises par les minorités (fervents catholiques), culpabilisant au passage des jeunes femmes (et c'est rituel en ce qui concerne les religions), tout en se béquillant sur la tradition et tout en se servant également dans les caisses de la mairie. Ce qui permet aussi entre autre chose de fermer les routes, régler pour les fleurs, les merguez, et Kevin le DJ, qui va aussi apporter sa sono. Il est difficile pour les habitants d'un village de ne pas subir la nocivité sonore, la contrainte, les déviations, dues à ses "festivités". Ne pas y aller, ne pas subir... tu es bien gentil. Que des arriérés fassent la fête entre eux, ne me dérange personnellement pas, sur le parking de l'église, et tant qu'ils ne tapent pas dans la caisse, qu'un élu n'y prenne pas part ou n'y engage pas la municipalité. Je pense que des hommes, et des femmes, sont du même avis, ce sont aussi ceux qui ont signé cette pétition et c'est aussi simple que cela. Pas d'amazones aux nénés apparents, promis.

Il n'y a pas réellement d'ambiguïté, toutefois, notons que les fervents défenseurs de cette "ringarditude" essaient de brouiller les pistes. 

Émission rétrograde, sexiste...qui n'a aucune raison de subsister, de nos jours. Nous avons déjà toute une pléiade de présentatrices pour l'Euromillion, ou pour la météo, postulantes à des séries policières ringardes au chômage... arrêtons le massacre. Place aux talents réels. 

En effet, c'est marrant de lire encore, comme les femmes deviennent vite périmées, pile au moment où elles commencent à se prendre en main elles-mêmes. Il persiste une idée, une peur... qu'écris-je ? une phobie chez certains hommes, de voir leurs droits s'amenuiser, à moins que ce ne soient leurs privilèges ou leur confort qu'ils aient peur de voir prendre la poudre d'escampette. Heureusement, que d'autres se distinguent par leur bon sens et leur humanité. 

"La personne en question", charmant... avec un peu de persévérance, vous me donnerez bientôt de "l'autre" (chouette, vivement!). Pas étonnée que les enquêtes de voisinage ne vous choque absolument pas quant à la réputation virginale de ces jeunes femmes, ou que vous défendiez toute une "tradition", portée par des vieilles biques. 

Sinon, ignorez-moi -oui vous avez une fonction pour ce faire dans vos paramètres pour ce faire- si vous n'avez pas la répartie ou un goût pour l'humour grinçant (je peux comprendre que cela ne soit pas plaisant quand c'est à sa destination).

Je vous signale au passage que vous avez bénéficié d'une certaine "bienveillance", puisque vous êtes censé être une "nouveauté". Certains intervenants auraient beaucoup plus à se plaindre de moi, que vous. 

Bon courage à vous. 

Ah il se passe quelque chose à Moissac ? Les journées là-bas sont si longues, et si tristes. Une prolifération de coiffeurs et une abbaye qui se visite, en deux secondes et demie. Les pauvres. 

C'est méritant de prendre la peine de répondre, mais votre féminisme est un ramassis de clichés et de projections. Vous prêtez j'en suis sûr ( et c'est vérifiable à titre personnel pour mon cas ) des idées, des sentiments ou des intentions à vos interlocuteurs qui sont de votre seul fait. 

Qui parle de "femme périmée" par exemple, c'est tellement absurde ! Et tout le reste est à l'avenant. Bref vous me fatiguez/découragez par votre mauvaise foi, dont vous n'êtes même pas consciente.

J'espère que IRL vous mettez vos qualités au service d'autre chose que de cette idéologie absurde.

Je pense comme vous que la virginité d'une jeune femme n'est pas un critère de quoi que ce soit, que sa vie, son corps ne relèvent que de sa liberté propre, et Dieu sait si je défends la liberté sous toutes ses formes. Tellement que j'étends ce concept à tous les autres, et pas seulement à ceux qui me ressemblent ou pensent comme moi, ou pire encore qui sont du même sexe que moi. Et oui, je n'ai pour ma part aucune solidarité de principe envers les hommes, il y a des héros et des connards, ce n'est pas un scoop, rien de systémique là-dedans, rien à essentialiser.

Peut-être pourrait-on laisser les habitants de cet obscur village dont j'ai oublié le nom la liberté, femmes et hommes, fêter leurs racines comme ils l'entendent, même si nous ne vivons pas exactement selon leurs normes morales ?

Tant qu'ils ne nous imposent rien évidemment ( ce qui serait la fin de la liberté ).

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ Posté(e)
Doïna Membre+ 12 246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Juste une note au passage au sujet de la Jeanne d'Arc métisse : ceux qui en voudraient une de type européen à tout prix n'ont rien pigé à la transcendance du personnage historique, ce qu'il représente pour notre pays.

Voilà, ça c'est dit. Ensuite, cette histoire de rosière me fait penser à vous parler de la tradition des souffle-à-cul : fête autrefois célébrée par les moines le mercredi des Cendres. Les habitants de Saint-Claude (Jura) revêtaient des chemises blanches et des masques noirs et, armés de soufflets, allaient déloger l'esprit malin sous les jupes des femmes. Le soufflet symbolisait aussi, plus généralement, le « souffle de vie » à la sortie de l'hiver.
Ce qui est ensuite devenu une sorte de carnaval avec chars et grosses têtes comprend toujours un défilé de chars, de fanfares et de majorettes, une bataille de confettis et de serpentins. Pour des raisons météorologiques, ce carnaval se tient désormais fin mars ou début avril.

Sauf que la tradition des soufflets existe toujours : le jour dit, on en voit munis de soufflets s'amuser à envoyer des courants d'air sous les robes et les jupes des femmes, parce que c'est le printemps, alors ça chasse les esprits malins de l'hiver et ça relance leur fécondité. Ce serait moins sexiste si les hommes avaient droit aussi à leurs coups de soufflets sur les génitoires "pour être féconds", surtout qu'il doit y avoir plus de mous de la tige que de femmes stériles. Qu'attend donc Marlène Schiappa pour organiser un safari monstre à Saint-Claude contre tous ces arriérés armés de soufflets ?

 

  • Haha 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 627 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 75ans
Posté(e)
il y a une heure, Léna-Postrof a dit :
Le 09/09/2018 à 16:17, Maurice Clampin a dit :

:pap:   Il ne s' agit pas de considérer qu' il y a une certaine tolérance envers la religion catholique .

C' est que la religion catholique c' est notre histoire sur presque deux millénaires . Tu parles de tolérance , mais c' est toi qui est hyper intolérante . Si tu ne veux pas participer à ce type de manifestation , personne ne t' y oblige .  C' est du véritable sectarisme paranoïaque .

Par ailleurs afficher , et dire ce que l' on pense et ce que l' on croit ça n' a rien a voir avec du prosélytisme ... C' est déclarer être ce que l' on est , point .

Le prosélytisme  c' est racoler pour recruter des adeptes comme le font les témoins de Jéhovah en faisant du porte à porte .

Parce que sinon la Gay Pride , carnaval , le jour de l'an chinois etc... etc ....  C' est du prosélytisme .

Pour ce qui est du financement , je l' ai déjà dit , je suis tout à fait contre le financement de toutes associations avec l' argent public . Elles doivent se débrouiller à se financer elles même ou se faire sponsoriser . Mais pour moi , l' argent public n' a rien à faire là .

<<Dégradantes envers les femmes>> .... C' est stupide ça . Qu' y a-t-il de dégradant ? .... Chacune a parfaitement le droit d' envisager sa vie comme elle le veut .

J' ai lu plus haut  << Il y a des représentantes de la gent féminine qui sont encore en crinoline dans leur tête >>  Incontestablement ça ne peut venir que d' un crétin comme Bedos (le fils n' est pas mieux) ...

Hé alors ??? .... Si elles sont heureuses comme ça et d' envisager leur vies sur ces critères là ??? .... En quoi peut-on vouloir le leur interdire ? .... Pourquoi vouloir que ces femmes adhèrent à ton petit bonheur dont elles ne veulent pas alors qu' elles y trouvent le leur dans leur façon de vivre .

Je suis allé voir la communauté amish aux états unis et ils sont parfaitement heureux (de toutes façons ceux qui ne s'y plaisent pas s' en vont) . Et en plus ils vivent en moyenne dix ans de plus que le reste des américains .

 (1) Il y a de toute évidence une tolérance puisque cette "fête" est d'héritage catholique, évidemment, et nous pouvons bien le lire ici, à travers vos écrits, comme ceux d'autres intervenants. (2) Il s'agit aussi de minimiser, voire de nier ce critère de sélection qu'est la virginité, et quand bien même vous sont collés différemment articles, qui disent tous la même chose, à quelques variantes près, sous le nez.

Hyper intolérante, je peux tout autant l'être avec d'autres religions et tant que des élus se servent de leur fonction (nous pourrions y voir là une faute, un abus de pouvoir aussi), mais aussi dans les caisses de la mairie (subvention accordée à la Confrérie susnommée, en mars), (3) afin d'imposer leurs convictions religieuses, ou par pur électoralisme. C'est honteux, et c'est d'ailleurs aussi ce qui a légèrement tendu les habitants du village. L'idée de la réinstallation de cette fête ferait polémique depuis 2017. Il y a encore beaucoup à faire en ce qui concerne la moralisation de nos chers élus, même aux moins hautes fonctions. Tout le système est corrompu. La laïcité est véritablement une chimère.

(4)Ce qui est rassurant, toutefois, c'est qu'eu égard au bruit qu'a fait la pétition, il y a eu une réaction et rapide. Il est malheureux tout de même de devoir reprendre systématiquement ces bonne gens. 

http://www.madmoizelle.com/purete-virginite-fete-rosiere-947888

Oui en ce qui concerne le financement, vous êtes le seul (sauf erreur de ma part) à vous être exprimé sur le sujet, et nos avis sur la question convergent complètement, qu'il s'agisse de cette confrérie, du club de pêche des sandres, ou des danseuses de castagnettes, et indistinctement. 

 (5) Les douze particules qui sucent des osties le dimanche racolent tout autant que les témoins de Jéhovah (lobbys, confréries, au moyen de tracts, au sujet de fêtes de villages, des sujets de société et quand il s'agit de faire pression). Vous jugez cela inoffensif, comme d'autres. Vous avez tort, à mon avis. Ce sont tout autant d'individus gouroutisés... et puis ce ne sont pas les pauvres gens qui se bousculent sur le banc des églises, de crainte de se voir fermer les portes d'un monde meilleur dans une autre vie, les plus spirituels... non, juste les plus couards. Vous (entre autres) qui pointez d'un doigt accusateur les idéologies, de mémoire, comment pouvez-vous couvrir la religion, tant elle est pratiquée dans l'excès, comme ici ? 

Chaque femme a en effet droit de vivre sa vie comme elle entend, et n'a aucunement à rendre des comptes au voisinage quant à sa vie sexuelle. C'est dégradant, sexiste, intrusif, rétrograde, moyenâgeux, mesquin, malsain, oui absolument. Et il ne s'agit pas d'interdire, à la base, juste de rappeler à ces collectifs d'individus : 1/de ne pas avoir les pieds dans le même sabots afin d'être subventionnés et de célébrer leur fête ringarde 2/de ne pas l'imposer au reste de la population, soit à la majorité, quand ils sont minoritaires 3/que nous ne sommes plus au Vème siècle, tout de même. 

Mm, la communauté amish est parfaitement heureuse ou parfaitement contrainte, comme toutes les autres sectes finalement. Nous sommes là aux antipodes de la pensée libre, sans entrave. Ça ne colle pas avec votre détestation des idéologies, ou bien alors c'est à géométrie variable.

N.B : Je ne suis pas fan de Bedos... père comme fils d'ailleurs, adressez-vous à @querida.

(1) - Il faudrait se mettre d' accord sur la signification du mot "tolérance" ...

Pour moi on tolère quelque chose qui est à la limite de l' interdit . Or , que je sache le catholicisme n' a rien d' interdit , il est même un des socles de notre histoire .

(2) - Il ne s'agit pas de le nier ... Se sont des écrits du Veme siècle , qui sont des écrits historiques et il est hors de question de les changer . Mais nous savons tous qu' aujourd'hui on les adapte à notre époque et que c' est d' une mauvaise foi idéologique et anticléricale évidente que de les attaquer pour faire "mousser" cette pensée de gauche qui veut se montrer dans les média pour manifester son existence .

(3) Rhooo ..... Il vaut mieux pouvoir lire ça que d' être aveugle . Mais tout de même ! .... N' y a-t-il pas en France d' autres religions autrement plus agressives que les catholiques qui voudraient <<imposer leurs convictions religieuses>>   . 

<<Ça ... Ç' est gonflé>>   Nous dirait l' autre ....

(4) - Je crois surtout que le maire de cette localité n' est pas très courageux ... Les gens qui reviennent sur leur parole ne m' inspirent pas beaucoup de considération .

(5) - Pour moi tout cela n' est que considérations excessives d' un anticléricalisme viscéral et mortifère . Je signale tout de même que je ne suis absolument pas religieux , mais par contre je suis totalement pour le respect de cette religion qui est notre histoire européenne (et plus) je suis pour pour le respect des traditions tout en étant pour les adapter à notre temps , je suis pour le respect de toute les religions y compris celles que je ne trouve pas adaptés à nos modes de vie . Par exemple je n' ai rien contre le voile tant qu' il ne cache pas le visage . 

(6) - Pas du tout .... Je suis contre les idéologies (politique surtout)  .... Mais à mon sens , une croyance et une religion n' est pas une idéologie ... du tout .

Les amish sont des gens que j' ai vu parfaitement heureux et qui désirent profondément vivre comme ils ont choisi de vivre .

Quant aux sectes on peut ne pas les aimer , mais tant que ça concerne des adultes qui ont fait leur choix et qui sont consentants je ne me reconnais pas le droit de les empêcher de faire ce qu' ils veulent tant qu' ils ne font de mal à personne .

  • Like 2
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 20 heures, Léna-Postrof a dit :

Pour le coup, tu as perdu en crédibilité d'entrée de jeu, quand tu as agité l'épouvantard Femens. C'est ce que font tous les anti-féministes primaires et donc "débilards". Il existe différents courants et pensées, au sein de ce "jeune" mouvement, en faveur des femmes, et même au dehors (toutes les femmes souhaitent le respect, absolument toutes), et que l'on y adhère -ou pas- il est communément admis l'existence d'une plurarité d'opinions (enfin chez les moins cons). 50 nuances de féminisme. Le ramener constamment aux Femens qui ne défendent, au final que leurs propres intérêts (ou ne font que dans le publicitaire), dont les méthodes sont très agressives et extrémistes, est d'une stupidité confondante. Dans bien des pays, la situation de femmes est désespérée, vraiment...des femmes à Téhéhran luttant pour retrouver leurs droits, ailleurs pour avoir des droits, des femmes au Japon subissant un bashing pour avoir seulement verbaliser les violences et agressions, en passant par la France où même si la situation ne semble pas désespérée, il s'agit toujours de démanteler toute une culture machiste, et aller vers l'égalité des salaires dans certains secteurs où il subsiste encore des injustices (pareillement en ce qui concerne le recrutement). 

Tu te plantes d'interlocuteur, je n'ai pas parlé des Femens à un seul moment. "Pour le coup".
Mais ça ne me dérange pas d'en parler (à nouveau), il n y aura jamais assez de topics pour démonter ce mythe idéologique.

 

Il y a 20 heures, Léna-Postrof a dit :

Je pense tout simplement que toute croyance religieuse est et doit rester personnelle (krishnou compris), et qu'aucun individu n'est à définir en fonction d'une religion. Si préceptes il y a, qu'ils ne dépassent pas le cadre du foyer, du privé. C'est si déraisonnable ? Célébrer la virginité de jeunes filles majeures (pour la plupart) en France, en 2018, ce serait franchement risible si cela n'était pas complètement glauque. La vie sexuelle de tout à chacun, regarde principalement, les principaux intéressés, inutiles de les soumettre aux enquêtes de voisinage. Libre à toi de vouloir vivre comme au Moyen-Âge, inscris-toi à un club de Cosplay.

Est-ce que ça comprend l'idéologie libérale-libertaire ? Est-ce que ça comprend la laïcité ? Est-ce que ça comprend tes opinions politiques ? Est-ce que ces dernières ont le droit à être exprimées dans la sphère publique uniquement parce qu'elles ne sont pas d'inspiration religieuse ? Et au nom de quoi serait-il plus légitime de prôner tes idées plutôt que celles de l'église ? Sur quelle base tu décrètes ça, si ce n'est TON point de vue personnel ?
Les fêtes chrétiennes attirent en général des chrétiens, et tu n'es donc pas obligée de t'y rendre si tu n'adhères pas à cette façon de voir le monde. Et puis cette réduction de tout ce qui n'est pas libertaire et post-68 au moyen-âge, c'est vraiment bête. Genre aujourd'hui la Lumière, hier les Ténèbres.

 

Il y a 20 heures, Léna-Postrof a dit :

Qu'est-ce que tu peux faire comme cinoche, diable ! Tes "attaques ad personam" n'en sont pas, et tu as déjà été bien plus chahuté que cela. Tu as été avalé par une donzelle... aux abois ? Allons, allons, reprends-toi.  

Ouais et si je me mets à répondre sur le même ton, étant bien meilleur troll que la plupart des hystériques que je me coltine, je risque un averto, du coup, étant un être supérieurement intelligent à la plupart de mes interlocuteurs, je préfère couper court.

Citation

Il s'agit d'imposer des fêtes ringardes au possible, oubliées à juste titre, à l'entièreté d'un village, de villages, décisions prises par les minorités (fervents catholiques), culpabilisant au passage des jeunes femmes (et c'est rituel en ce qui concerne les religions), tout en se béquillant sur la tradition et tout en se servant également dans les caisses de la mairie. Ce qui permet aussi entre autre chose de fermer les routes, régler pour les fleurs, les merguez, et Kevin le DJ, qui va aussi apporter sa sono. Il est difficile pour les habitants d'un village de ne pas subir la nocivité sonore, la contrainte, les déviations, dues à ses "festivités". Ne pas y aller, ne pas subir... tu es bien gentil. Que des arriérés fassent la fête entre eux, ne me dérange personnellement pas, sur le parking de l'église, et tant qu'ils ne tapent pas dans la caisse, qu'un élu n'y prenne pas part ou n'y engage pas la municipalité. Je pense que des hommes, et des femmes, sont du même avis, ce sont aussi ceux qui ont signé cette pétition et c'est aussi simple que cela. Pas d'amazones aux nénés apparents, promis.

Chaque commune français célèbre la messe le dimanche matin depuis des siècles. Il s'agit "d'une fête ringarde au possible célébrant des valeurs qui datent d'un autre temps", j'imagine donc que tu vas ouvrir un topic pour exiger la fermeture des églises afin d'éviter la monter du fanatisme catholique? (attitude illustrant impeccablement... le fanatisme ;) )

Par ailleurs, j'aimerais bien que tu m'apportes tes sources selon lesquelles la mairie financerait cette fête religieuse, ce qui m'étonnerait vraiment beaucoup puisqu'en France, les fêtes catholiques sont systématiquement financées par le diocèse (la loi interdisant que la République finance le culte, quelqu'il soit)

Du coup il ne te reste pas grand chose, à part que ça t'énerve que des gens puissent défendre des valeurs différentes des tiennes.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
querida13 Membre 36 595 messages
forumeuse acharnée‚
Posté(e)

C'est pourtant bien le genre de manifestation où je verrais bien quelque troublante femen clamer: la réputation de ton c...n'interesse que toi!

Et en matière de charité bibliquement parlant l'orgueil, la fierté  et l'ostentation ne sont pas de mise mais  encore faudrait il connaître ce de quoi l'on parle en matière de religion: 

 "Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite."C'est dans les évangiles!

Donc on fait le bien pour faire le bien, non pour être honorée de quelque façon que ce soit pour le faire et en tirer vanité.

Donc cette fête catholique contrevient à l'esprit des évangiles! CQFD...

Modifié par querida13
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Il y a 22 heures, HariSeldon a dit :

C'est méritant de prendre la peine de répondre, mais votre féminisme est un ramassis de clichés et de projections. Vous prêtez j'en suis sûr ( et c'est vérifiable à titre personnel pour mon cas ) des idées, des sentiments ou des intentions à vos interlocuteurs qui sont de votre seul fait. 

Qui parle de "femme périmée" par exemple, c'est tellement absurde ! Et tout le reste est à l'avenant. Bref vous me fatiguez/découragez par votre mauvaise foi, dont vous n'êtes même pas consciente.

J'espère que IRL vous mettez vos qualités au service d'autre chose que de cette idéologie absurde.

Je pense comme vous que la virginité d'une jeune femme n'est pas un critère de quoi que ce soit, que sa vie, son corps ne relèvent que de sa liberté propre, et Dieu sait si je défends la liberté sous toutes ses formes. Tellement que j'étends ce concept à tous les autres, et pas seulement à ceux qui me ressemblent ou pensent comme moi, ou pire encore qui sont du même sexe que moi. Et oui, je n'ai pour ma part aucune solidarité de principe envers les hommes, il y a des héros et des connards, ce n'est pas un scoop, rien de systémique là-dedans, rien à essentialiser.

Peut-être pourrait-on laisser les habitants de cet obscur village dont j'ai oublié le nom la liberté, femmes et hommes, fêter leurs racines comme ils l'entendent, même si nous ne vivons pas exactement selon leurs normes morales ?

Tant qu'ils ne nous imposent rien évidemment ( ce qui serait la fin de la liberté ).

 

Vous êtes encore là, vous ? 

Que voulez-vous, les femmes ne sont pas juste douées de jolies mains pour faire la vaisselle par chez nous... Oh, en l'occurence, le laïus avait une portée très générale, qui puis-je ensuite si vous vous êtes retrouvé dans ce discours ? 

Aaaah, vous "espérez qu'IRL, mes qualités sont au service d'autre chose que cette idéologie absurde (Ndlr le féminisme) ? Vous... "défendez la liberté sous toutes ses formes" ? Vous ? Toujours ce côté vieille bique comméro-moralisatrice... Que l'on apporte une jupe pour Haridelson ! Et cela ira parfaitement bien avec le mouchoir brodé. Ce que je fais de mes talents, ne vous regarde en aucune façon (la liberté, souvenez-vous...).

Vous réagissez démesurément et de façon des plus négatives à ce qui pourrait entraver vos libertés (le féminisme), comme je peux le faire en ce qui concerne la religion tant elle est prise, pratiquée, portée, propagée dans sa forme la plus brute, la plus extrême (stricte observation des textes ou a contrario déformation de ceux-ci à des fins guerrières, et suivants les cas), simplement. Je ne vous en veux pas, aller en paix.  

Si vous n'avez aucune solidarité du genre, assurez-vous dorénavant que vos "lapinous" n'ont rien à se reprocher - et je vous l'écris, encore, très gentiment, avec humour- c'est le minimum que vous puissiez faire quand vous débarquez avec votre jupe et votre mouchoir votre cape et votre épée.

Le nom c'est Silent Hill, et on sonne la sirène les cloches pour indiquer que le massacre arrive à grandes enjambées le dîner est servi. La Confrérie de Saint-Médard et le maire complice et heureux "pourvoyeur" de la subvention, imposent évidemment à tous les habitants du village ces "festivités" d'un autre âge ; imposent également au reste de la population des idées rétrogrades sur ce que doit être une jeune femme vertueuse, au moyen d'un critère qui ne relève que du privé. Non, les personnes qui ont signé cette pétition ne l'ont sûrement pas fait pour embêter le monde ou simplement râler, comme vous l'écriviez plus haut, si je ne m'abuse. 

Il y a 21 heures, Loargan a dit :

Juste une note au passage au sujet de la Jeanne d'Arc métisse : ceux qui en voudraient une de type européen à tout prix n'ont rien pigé à la transcendance du personnage historique, ce qu'il représente pour notre pays.

Voilà, ça c'est dit. Ensuite, cette histoire de rosière me fait penser à vous parler de la tradition des souffle-à-cul : fête autrefois célébrée par les moines le mercredi des Cendres. Les habitants de Saint-Claude (Jura) revêtaient des chemises blanches et des masques noirs et, armés de soufflets, allaient déloger l'esprit malin sous les jupes des femmes. Le soufflet symbolisait aussi, plus généralement, le « souffle de vie » à la sortie de l'hiver.
Ce qui est ensuite devenu une sorte de carnaval avec chars et grosses têtes comprend toujours un défilé de chars, de fanfares et de majorettes, une bataille de confettis et de serpentins. Pour des raisons météorologiques, ce carnaval se tient désormais fin mars ou début avril.

Sauf que la tradition des soufflets existe toujours : le jour dit, on en voit munis de soufflets s'amuser à envoyer des courants d'air sous les robes et les jupes des femmes, parce que c'est le printemps, alors ça chasse les esprits malins de l'hiver et ça relance leur fécondité. Ce serait moins sexiste si les hommes avaient droit aussi à leurs coups de soufflets sur les génitoires "pour être féconds", surtout qu'il doit y avoir plus de mous de la tige que de femmes stériles. Qu'attend donc Marlène Schiappa pour organiser un safari monstre à Saint-Claude contre tous ces arriérés armés de soufflets ?

 

Et il s'agissait aussi autrefois d'envoyer de la suie au visage de femmes "réputées" de moeurs légères. 

La Femme est encore malmenée par la tradition. Certains se plaisent à continuer d'aimer et/ou défendre cela. C'est triste. 

Il y a déjà une loi "Schiappa" en ce qui concerne les oeillades sous les jupes, cette "coutume" semble en danger (tant mieux !).

Il y a 20 heures, Maurice Clampin a dit :

(1) - Il faudrait se mettre d' accord sur la signification du mot "tolérance" ...

Pour moi on tolère quelque chose qui est à la limite de l' interdit . Or , que je sache le catholicisme n' a rien d' interdit , il est même un des socles de notre histoire .

(2) - Il ne s'agit pas de le nier ... Se sont des écrits du Veme siècle , qui sont des écrits historiques et il est hors de question de les changer . Mais nous savons tous qu' aujourd'hui on les adapte à notre époque et que c' est d' une mauvaise foi idéologique et anticléricale évidente que de les attaquer pour faire "mousser" cette pensée de gauche qui veut se montrer dans les média pour manifester son existence .

(3) Rhooo ..... Il vaut mieux pouvoir lire ça que d' être aveugle . Mais tout de même ! .... N' y a-t-il pas en France d' autres religions autrement plus agressives que les catholiques qui voudraient <<imposer leurs convictions religieuses>>   . 

<<Ça ... Ç' est gonflé>>   Nous dirait l' autre ....

(4) - Je crois surtout que le maire de cette localité n' est pas très courageux ... Les gens qui reviennent sur leur parole ne m' inspirent pas beaucoup de considération .

(5) - Pour moi tout cela n' est que considérations excessives d' un anticléricalisme viscéral et mortifère . Je signale tout de même que je ne suis absolument pas religieux , mais par contre je suis totalement pour le respect de cette religion qui est notre histoire européenne (et plus) je suis pour pour le respect des traditions tout en étant pour les adapter à notre temps , je suis pour le respect de toute les religions y compris celles que je ne trouve pas adaptés à nos modes de vie . Par exemple je n' ai rien contre le voile tant qu' il ne cache pas le visage . 

(6) - Pas du tout .... Je suis contre les idéologies (politique surtout)  .... Mais à mon sens , une croyance et une religion n' est pas une idéologie ... du tout .

Les amish sont des gens que j' ai vu parfaitement heureux et qui désirent profondément vivre comme ils ont choisi de vivre .

Quant aux sectes on peut ne pas les aimer , mais tant que ça concerne des adultes qui ont fait leur choix et qui sont consentants je ne me reconnais pas le droit de les empêcher de faire ce qu' ils veulent tant qu' ils ne font de mal à personne .

Je tolère le gigot d'agneau-flageolets bien que je n'en sois pas consommatrice. Plat d'antan, traditionnel, du dimanche, il n'est pas interdit, ou en passe de l'être a contrario de la "dégustation d'ortolans". Vous tolérez ce qui découle d'un héritage catholique, bien que non pratiquant, parce que c'est bien de chez nous. Vous considérez ainsi que cela ne fait pas trop de mal, comparativement à d'autres us et coutumes, hérités, eux, de religions, de cultures, qui vous sont étrangères ou hostiles (oui ? non ? pour ce dernier point ?).

À partir du moment où l'on convient qu'il y a séparation entre sociétés civile et religieuse, que c'est admis, acté, logiquement et normalement, toute société religieuse devrait rester à sa place (catholique, musulmane, juive, boudhiste etc...: n'importe laquelle, absolument toutes !), indistinctement et sans passe-droit donc. Application stricte de la laïcité. C'est bon pour la théorie. Je veux bien qu'il soit difficile, dans les faits, de toujours l'appliquer, et les crèches d'ailleurs ont soulevé de nombreuses polémiques et en soulèveront encore. Il s'agit ici de moraliser encore les jeunes femmes, de ramener une fête dont les idées sont moyenâgeuses, avilissantes pour les femmes, en général (l'intérêt de la masse primant sur les minorités ou les cas particuliers). Ça fait du mal, Maurice.

Faire évoluer et adapter la tradition, c'est une idée... qui n'est pas du goût du président de la Confrérie de Saint-Médard (des organisateurs donc), défavorable à une remise au goût du jour de cette fête, comme vous aurez pu le lire plus haut, puisqu'il prime  que la "tradition reste dans sa pureté historique". Il est possible que le refus de céder à la modernité, ait mis la puce à l'oreille à des habitants (gauchistes ? Pas si sûre. Et o'scour à droite, il n'y a pas que des ultras cathos, seigneur dieu !) en ce qui concerne la subvention. Peut-être que quelques uns (ou beaucoup) auraient pu laissé filer si l'intention dicible avait été de se délester d'emblée, de ce critère de virginité, qui choque en 2018 (évidemment et heureusement encore).

L'édile de Salency, contrit aujourd'hui, est suspecté (et le terme est doux) depuis d'être une vieille cagote conservatrice. Un élu a parfaitement le droit d'avoir des convictions religieuses, il convient de ne pas engager la municipalité, ou ne pas s'engager en tant que maire dans de tels événements. À titre privé, il pourrait évidemment être généreux donateur (avec ses propres deniers) et s'y rendre sans son écharpe tricolore. Je suis complètement pour une moralisation de la vie politique, même aux plus basses échelles. Vous auriez souhaité que ce monsieur défende mordicus ce critère de sélection d'autrefois... après avoir été incendié par voie postale, par mails, et eu égard au nombre important de signataires ? À l'heure actuelle où le peuple a trop peu de pouvoirs ou s'exprime si peu, il est plutôt rassurant que des élus s'en remettent à son opinion, même s'il faut que cela barde pour ce faire.

Toutes les religions sont inadaptées à notre mode de vie actuel. Elles datent toutes "de Mathusalem". Toutes demandent des mises à jour. Les catholiques entendent les prêtres qui ré interprètent et tentent, parfois, de moderniser "la parole de Dieu". D'autres s'en tiennent à la stricte observance des textes, tout comme cette confrérie souhaite s'en tenir à la version originelle de cette "fête". D'aucuns considèrent que la religion est bien une idéologie. En effet celle-ci est constituée d'idées, de valeurs, de dogmes, d'une marche à suivre, une idéologie meurtrière de surcroît et souvent pour certains. Je nuancerais ou tolère (encore oui) davantage les croyants tant qu'ils ne la pratiquent pas sous ses formes les plus extrêmes (groupes fondamentalistes protestants et catholiques intégristes, djihadistes, juifs ultra-orthodoxes... le bouddhisme connaît aussi ses extrémistes). Cette confrérie, de part ses idées rétrogrades et dangereuses pour les femmes, relève, à mon goût, de l'extrémisme. 

Parler de "consentance", de choix, en ce qui concerne les sectes, est, à mon sens, un peu "out of box". Ces pauvres gens font ce qu'ils peuvent, tant ils sont endormis (et non ce qu'ils veulent).

Il y a 1 heure, Savonarol a dit :

Tu te plantes d'interlocuteur, je n'ai pas parlé des Femens à un seul moment. "Pour le coup".
Mais ça ne me dérange pas d'en parler (à nouveau), il n y aura jamais assez de topics pour démonter ce mythe idéologique.

 

Est-ce que ça comprend l'idéologie libérale-libertaire ? Est-ce que ça comprend la laïcité ? Est-ce que ça comprend tes opinions politiques ? Est-ce que ces dernières ont le droit à être exprimées dans la sphère publique uniquement parce qu'elles ne sont pas d'inspiration religieuse ? Et au nom de quoi serait-il plus légitime de prôner tes idées plutôt que celles de l'église ? Sur quelle base tu décrètes ça, si ce n'est TON point de vue personnel ?
Les fêtes chrétiennes attirent en général des chrétiens, et tu n'es donc pas obligée de t'y rendre si tu n'adhères pas à cette façon de voir le monde. Et puis cette réduction de tout ce qui n'est pas libertaire et post-68 au moyen-âge, c'est vraiment bête. Genre aujourd'hui la Lumière, hier les Ténèbres.

 

Ouais et si je me mets à répondre sur le même ton, étant bien meilleur troll que la plupart des hystériques que je me coltine, je risque un averto, du coup, étant un être supérieurement intelligent à la plupart de mes interlocuteurs, je préfère couper court.

Chaque commune français célèbre la messe le dimanche matin depuis des siècles. Il s'agit "d'une fête ringarde au possible célébrant des valeurs qui datent d'un autre temps", j'imagine donc que tu vas ouvrir un topic pour exiger la fermeture des églises afin d'éviter la monter du fanatisme catholique? (attitude illustrant impeccablement... le fanatisme ;) )

Par ailleurs, j'aimerais bien que tu m'apportes tes sources selon lesquelles la mairie financerait cette fête religieuse, ce qui m'étonnerait vraiment beaucoup puisqu'en France, les fêtes catholiques sont systématiquement financées par le diocèse (la loi interdisant que la République finance le culte, quelqu'il soit)

Du coup il ne te reste pas grand chose, à part que ça t'énerve que des gens puissent défendre des valeurs différentes des tiennes.

Bien, éclaire-moi alors : qui sont -je cite- "toutes ces connasses qui trouvent vachement subversif de se montrer nichons à l'air sur Twitter "pour énerver les fachos mdr"" ? (page 2, pour te remémorer). Je ne fréquente pas Twitter (s'exprimer en 280 caractères, quelle gageure !). Montrer sa poitrine pour énerver ou revendiquer, est -de ce qui est communément connu- la méthode de prédilection des Femens (je ne les aime toujours pas non plus). 

Je ne fais pas de prosélytisme a contrario de ces fervents catholiques/ne pioche pas dans les fonds de la municipalité a contrario de cet édile, afin de financer des messes noires ou un défilé de "louboutpain"/ne prône pas des idées qui datent d'il y a vraiment trop loin, a contrario de cette confrérie. Il m'arrive de débattre ici et IRL. Si je suis une femme qui vit avec son temps, je n'enjoins pas toutes les femmes à en faire autant, tant qu'elles ne viennent pas me vendre la Bible, ou un revers en ce qui concerne l'IVG, la servilité et j'en passe et des meilleures. Elles se réveilleront (tant mieux) ou pas (tant pis). Satisfait ?

Aaaaah oui, Mai68 versus "l'élite" catholique. Bon, il est tout à fait possible de ne se retrouver ni en l'un ni en l'autre, en tout ou parties (si si je t'assure). Non, les fêtes de village peuvent attirer également le villageois qui ne sait pas, ou qui veut juste boire un coup, le badaud, le touriste. Il y a aussi des défilés dans les rues, bloquées... à la différence des messes qui se tiennent quant à elles, bien, dans les églises (rejetée). Je me suis exprimée plusieurs fois sur les catholiques non intégristes, ou qui ne font pas de bruit, sur le sujet. Ce que je déteste me répéter ! J'ai posté aussi différentes sources sur le sujet... et bis répetita (prends le temps d'en ouvrir quelques unes, ce n'est pas seulement fait pour faire joli). Il faut croire que le financement du diocèse est un peu juste, et que certains élus n'ont pas trop peur d'être hors la loi.  

Couper court en menaçant d'invoquer la modération, Mm. Enfin, puisque tu assumes un certain manque de "caractère" (trop peur de me faire signaler, hou la la). Manque de caractère mais hâbleur. Je te remercie par ailleurs, d'avoir à coeur de ne pas troller sur ce sujet, que j'ai posté (c'est bien urbain). 

  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)
il y a 53 minutes, Léna-Postrof a dit :

Bien, éclaire-moi alors : qui sont -je cite- "toutes ces connasses qui trouvent vachement subversif de se montrer nichons à l'air sur Twitter "pour énerver les fachos mdr"" ? (page 2, pour te remémorer). Je ne fréquente pas Twitter (s'exprimer en 280 caractères, quelle gageure !). Montrer sa poitrine pour énerver ou revendiquer, est -de ce qui est communément connu- la méthode de prédilection des Femens (je ne les aime toujours pas non plus). 

Celles-là. http://www.francesoir.fr/culture-medias/jesuiscute-photos-sexy-et-feminisme-la-demarche-sur-twitter-fait-polemique

Mais c'est vrai qu'elles sont malheureusement loin d'être esseulées.

il y a 55 minutes, Léna-Postrof a dit :

Je ne fais pas de prosélytisme a contrario de ces fervents catholiques/ne pioche pas dans les fonds de la municipalité a contrario de cet édile, afin de financer des messes noires ou un défilé de "louboutpain"/ne prône pas des idées qui datent d'il y a vraiment trop loin, a contrario de cette confrérie. Il m'arrive de débattre ici et IRL. Si je suis une femme qui vit avec son temps, je n'enjoins pas toutes les femmes à en faire autant, tant qu'elles ne viennent pas me vendre la Bible, ou un revers en ce qui concerne l'IVG, la servilité et j'en passe et des meilleures. Elles se réveilleront (tant mieux) ou pas (tant pis). Satisfait ?

Encore une fois, peux tu me fournir la preuve que l'Etat s'est remis à verser des fonds à l'Eglise catholique et a financer ses activités ? On vit dans l'époque la plus laïcarde qu'on ait jamais connu depuis la terreur, je crois que tu fantasmes un chouilla là. Je trouve franchement que tu en fais des caisses pour une petite tradition qui ne te concerne même pas. "Messe noire, confrérie", on est dans le n'importe quoi le plus total ^^
Et personne ne vient te vendre la Bible, c'est bien juste le fait que cette fête existe qui te met dans tous tes états. Personne n'est venu frapper à porte pour te convertir de force, personne ne t'a demandé de venir à cette fête, et en réalité personne ne saurait qu'elle existe sinon ceux qui y participent sans les gesticulations ridicules d'une certaine catégories de fanatiques (au pouvoir, eux).

 

Tiens, jetons un oeil sur ces odieuses messes noirs dont tu nous parles :

 

 

Oh là là, ils ont dû cacher le type avec son fouet qui jette de l'acide aux femmes adultères en compagnie d'une bande de talibans !

 

il y a une heure, Léna-Postrof a dit :

Aaaaah oui, Mai68 versus "l'élite" catholique. Bon, il est tout à fait possible de ne se retrouver ni en l'un ni en l'autre, en tout ou parties (si si je t'assure). Non, les fêtes de village peuvent attirer également le villageois qui ne sait pas, ou qui veut juste boire un coup, le badaud, le touriste. Il y a aussi des défilés dans les rues, bloquées... à la différence des messes qui se tiennent quant à elles, bien, dans les églises (rejetée). Je me suis exprimée plusieurs fois sur les catholiques non intégristes, ou qui ne font pas de bruit, sur le sujet. Ce que je déteste me répéter ! J'ai posté aussi différentes sources sur le sujet... et bis répetita (prends le temps d'en ouvrir quelques unes, ce n'est pas seulement fait pour faire joli). Il faut croire que le financement du diocèse est un peu juste, et que certains élus n'ont pas trop peur d'être hors la loi.  

Et donc ? Le villageois qui ne sait pas, il passe devant la fête de la rosière, il risque quoi ? Une conversion de force ? Un verre de sangria ? L'intervention de la sainte Inquisition ? Redescends. Que des personnes puissent dépenser autant d'énergie et de mauvaise foi pour s'insurger d'une fête catholique, dans un pays historiquement catholique, qui n'a jamais dérangé personne (et qui d'ailleurs continuera à ne déranger personne, puisque ce micro-débat est en fait déjà terminé et que la dite-fête a déjà eu lieue sans que personne n'en n'ait rien à foutre) ça me dépasse. Ton prochain combat, c'est quoi ? Noël ? Les rameaux ?

 

il y a une heure, Léna-Postrof a dit :

Couper court en menaçant d'invoquer la modération, Mm. Enfin, puisque tu assumes un certain manque de "caractère" (trop peur de me faire signaler, hou la la). Manque de caractère mais hâbleur. Je te remercie par ailleurs, d'avoir à coeur de ne pas troller sur ce sujet, que j'ai posté (c'est bien urbain). 

Non non, pas en menaçant : en promettant. Parce que je ne me vois pas débattre sur la base d'insultes, dont le tiers t'aurait déjà provoqué une descente d'organes, vu comme tu sembles survoltée. ^^

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 48ans Posté(e)
HariSeldon Membre 80 messages
Forumeur en herbe‚ 48ans
Posté(e)
il y a une heure, Léna-Postrof a dit :

Vous êtes encore là, vous ? 

Que voulez-vous, les femmes ne sont pas juste douées de jolies mains pour faire la vaisselle par chez nous... Oh, en l'occurence, le laïus avait une portée très générale, qui puis-je ensuite si vous vous êtes retrouvé dans ce discours ? 

Aaaah, vous "espérez qu'IRL, mes qualités sont au service d'autre chose que cette idéologie absurde (Ndlr le féminisme) ? Vous... "défendez la liberté sous toutes ses formes" ? Vous ? Toujours ce côté vieille bique comméro-moralisatrice... Que l'on apporte une jupe pour Haridelson ! Et cela ira parfaitement bien avec le mouchoir brodé. Ce que je fais de mes talents, ne vous regarde en aucune façon (la liberté, souvenez-vous...).

Vous réagissez démesurément et de façon des plus négatives à ce qui pourrait entraver vos libertés (le féminisme), comme je peux le faire en ce qui concerne la religion tant elle est prise, pratiquée, portée, propagée dans sa forme la plus brute, la plus extrême (stricte observation des textes ou a contrario déformation de ceux-ci à des fins guerrières, et suivants les cas), simplement. Je ne vous en veux pas, aller en paix.  

Si vous n'avez aucune solidarité du genre, assurez-vous dorénavant que vos "lapinous" n'ont rien à se reprocher - et je vous l'écris, encore, très gentiment, avec humour- c'est le minimum que vous puissiez faire quand vous débarquez avec votre jupe et votre mouchoir votre cape et votre épée.

Le nom c'est Silent Hill, et on sonne la sirène les cloches pour indiquer que le massacre arrive à grandes enjambées le dîner est servi. La Confrérie de Saint-Médard et le maire complice et heureux "pourvoyeur" de la subvention, imposent évidemment à tous les habitants du village ces "festivités" d'un autre âge ; imposent également au reste de la population des idées rétrogrades sur ce que doit être une jeune femme vertueuse, au moyen d'un critère qui ne relève que du privé. Non, les personnes qui ont signé cette pétition ne l'ont sûrement pas fait pour embêter le monde ou simplement râler, comme vous l'écriviez plus haut, si je ne m'abuse. 

Et il s'agissait aussi autrefois d'envoyer de la suie au visage de femmes "réputées" de moeurs légères. 

La Femme est encore malmenée par la tradition. Certains se plaisent à continuer d'aimer et/ou défendre cela. C'est triste. 

Il y a déjà une loi "Schiappa" en ce qui concerne les oeillades sous les jupes, cette "coutume" semble en danger (tant mieux !).

Je tolère le gigot d'agneau-flageolets bien que je n'en sois pas consommatrice. Plat d'antan, traditionnel, du dimanche, il n'est pas interdit, ou en passe de l'être a contrario de la "dégustation d'ortolans". Vous tolérez ce qui découle d'un héritage catholique, bien que non pratiquant, parce que c'est bien de chez nous. Vous considérez ainsi que cela ne fait pas trop de mal, comparativement à d'autres us et coutumes, hérités, eux, de religions, de cultures, qui vous sont étrangères ou hostiles (oui ? non ? pour ce dernier point ?).

À partir du moment où l'on convient qu'il y a séparation entre sociétés civile et religieuse, que c'est admis, acté, logiquement et normalement, toute société religieuse devrait rester à sa place (catholique, musulmane, juive, boudhiste etc...: n'importe laquelle, absolument toutes !), indistinctement et sans passe-droit donc. Application stricte de la laïcité. C'est bon pour la théorie. Je veux bien qu'il soit difficile, dans les faits, de toujours l'appliquer, et les crèches d'ailleurs ont soulevé de nombreuses polémiques et en soulèveront encore. Il s'agit ici de moraliser encore les jeunes femmes, de ramener une fête dont les idées sont moyenâgeuses, avilissantes pour les femmes, en général (l'intérêt de la masse primant sur les minorités ou les cas particuliers). Ça fait du mal, Maurice.

Faire évoluer et adapter la tradition, c'est une idée... qui n'est pas du goût du président de la Confrérie de Saint-Médard (des organisateurs donc), défavorable à une remise au goût du jour de cette fête, comme vous aurez pu le lire plus haut, puisqu'il prime  que la "tradition reste dans sa pureté historique". Il est possible que le refus de céder à la modernité, ait mis la puce à l'oreille à des habitants (gauchistes ? Pas si sûre. Et o'scour à droite, il n'y a pas que des ultras cathos, seigneur dieu !) en ce qui concerne la subvention. Peut-être que quelques uns (ou beaucoup) auraient pu laissé filer si l'intention dicible avait été de se délester d'emblée, de ce critère de virginité, qui choque en 2018 (évidemment et heureusement encore).

L'édile de Salency, contrit aujourd'hui, est suspecté (et le terme est doux) depuis d'être une vieille cagote conservatrice. Un élu a parfaitement le droit d'avoir des convictions religieuses, il convient de ne pas engager la municipalité, ou ne pas s'engager en tant que maire dans de tels événements. À titre privé, il pourrait évidemment être généreux donateur (avec ses propres deniers) et s'y rendre sans son écharpe tricolore. Je suis complètement pour une moralisation de la vie politique, même aux plus basses échelles. Vous auriez souhaité que ce monsieur défende mordicus ce critère de sélection d'autrefois... après avoir été incendié par voie postale, par mails, et eu égard au nombre important de signataires ? À l'heure actuelle où le peuple a trop peu de pouvoirs ou s'exprime si peu, il est plutôt rassurant que des élus s'en remettent à son opinion, même s'il faut que cela barde pour ce faire.

Toutes les religions sont inadaptées à notre mode de vie actuel. Elles datent toutes "de Mathusalem". Toutes demandent des mises à jour. Les catholiques entendent les prêtres qui ré interprètent et tentent, parfois, de moderniser "la parole de Dieu". D'autres s'en tiennent à la stricte observance des textes, tout comme cette confrérie souhaite s'en tenir à la version originelle de cette "fête". D'aucuns considèrent que la religion est bien une idéologie. En effet celle-ci est constituée d'idées, de valeurs, de dogmes, d'une marche à suivre, une idéologie meurtrière de surcroît et souvent pour certains. Je nuancerais ou tolère (encore oui) davantage les croyants tant qu'ils ne la pratiquent pas sous ses formes les plus extrêmes (groupes fondamentalistes protestants et catholiques intégristes, djihadistes, juifs ultra-orthodoxes... le bouddhisme connaît aussi ses extrémistes). Cette confrérie, de part ses idées rétrogrades et dangereuses pour les femmes, relève, à mon goût, de l'extrémisme. 

Parler de "consentance", de choix, en ce qui concerne les sectes, est, à mon sens, un peu "out of box". Ces pauvres gens font ce qu'ils peuvent, tant ils sont endormis (et non ce qu'ils veulent).

Bien, éclaire-moi alors : qui sont -je cite- "toutes ces connasses qui trouvent vachement subversif de se montrer nichons à l'air sur Twitter "pour énerver les fachos mdr"" ? (page 2, pour te remémorer). Je ne fréquente pas Twitter (s'exprimer en 280 caractères, quelle gageure !). Montrer sa poitrine pour énerver ou revendiquer, est -de ce qui est communément connu- la méthode de prédilection des Femens (je ne les aime toujours pas non plus). 

Je ne fais pas de prosélytisme a contrario de ces fervents catholiques/ne pioche pas dans les fonds de la municipalité a contrario de cet édile, afin de financer des messes noires ou un défilé de "louboutpain"/ne prône pas des idées qui datent d'il y a vraiment trop loin, a contrario de cette confrérie. Il m'arrive de débattre ici et IRL. Si je suis une femme qui vit avec son temps, je n'enjoins pas toutes les femmes à en faire autant, tant qu'elles ne viennent pas me vendre la Bible, ou un revers en ce qui concerne l'IVG, la servilité et j'en passe et des meilleures. Elles se réveilleront (tant mieux) ou pas (tant pis). Satisfait ?

Aaaaah oui, Mai68 versus "l'élite" catholique. Bon, il est tout à fait possible de ne se retrouver ni en l'un ni en l'autre, en tout ou parties (si si je t'assure). Non, les fêtes de village peuvent attirer également le villageois qui ne sait pas, ou qui veut juste boire un coup, le badaud, le touriste. Il y a aussi des défilés dans les rues, bloquées... à la différence des messes qui se tiennent quant à elles, bien, dans les églises (rejetée). Je me suis exprimée plusieurs fois sur les catholiques non intégristes, ou qui ne font pas de bruit, sur le sujet. Ce que je déteste me répéter ! J'ai posté aussi différentes sources sur le sujet... et bis répetita (prends le temps d'en ouvrir quelques unes, ce n'est pas seulement fait pour faire joli). Il faut croire que le financement du diocèse est un peu juste, et que certains élus n'ont pas trop peur d'être hors la loi.  

Couper court en menaçant d'invoquer la modération, Mm. Enfin, puisque tu assumes un certain manque de "caractère" (trop peur de me faire signaler, hou la la). Manque de caractère mais hâbleur. Je te remercie par ailleurs, d'avoir à coeur de ne pas troller sur ce sujet, que j'ai posté (c'est bien urbain). 

Quel verbiage !

"Je tolère le gigot d'agneau-flageolets bien que je n'en sois pas consommatrice." Mais vous êtes qui, vous, pour "tolérer" ?

Vous êtes ridicule ...

Modifié par HariSeldon
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
il y a 11 minutes, Savonarol a dit :

Celles-là. http://www.francesoir.fr/culture-medias/jesuiscute-photos-sexy-et-feminisme-la-demarche-sur-twitter-fait-polemique

Mais c'est vrai qu'elles sont malheureusement loin d'être esseulées.

Encore une fois, peux tu me fournir la preuve que l'Etat s'est remis à verser des fonds à l'Eglise catholique et a financer ses activités ? On vit dans l'époque la plus laïcarde qu'on ait jamais connu depuis la terreur, je crois que tu fantasmes un chouilla là. Je trouve franchement que tu en fais des caisses pour une petite tradition qui ne te concerne même pas. "Messe noire, confrérie", on est dans le n'importe quoi le plus total ^^
Et personne ne vient te vendre la Bible, c'est bien juste le fait que cette fête existe qui te met dans tous tes états. Personne n'est venu frapper à porte pour te convertir de force, personne ne t'a demandé de venir à cette fête, et en réalité personne ne saurait qu'elle existe sinon ceux qui y participent sans les gesticulations ridicules d'une certaine catégories de fanatiques (au pouvoir, eux).

 

Tiens, jetons un oeil sur ces odieuses messes noirs dont tu nous parles :

 

 

Oh là là, ils ont dû cacher le type avec son fouet qui jette de l'acide aux femmes adultères en compagnie d'une bande de talibans !

 

Et donc ? Le villageois qui ne sait pas, il passe devant la fête de la rosière, il risque quoi ? Une conversion de force ? Un verre de sangria ? L'intervention de la sainte Inquisition ? Redescends. Que des personnes puissent dépenser autant d'énergie et de mauvaise foi pour s'insurger d'une fête catholique, dans un pays historiquement catholique, qui n'a jamais dérangé personne (et qui d'ailleurs continuera à ne déranger personne, puisque ce micro-débat est en fait déjà terminé et que la dite-fête a déjà eu lieue sans que personne n'en n'ait rien à foutre) ça me dépasse. Ton prochain combat, c'est quoi ? Noël ? Les rameaux ?

 

Non non, pas en menaçant : en promettant. Parce que je ne me vois pas débattre sur la base d'insultes, dont le tiers t'aurait déjà provoqué une descente d'organes, vu comme tu sembles survoltée. ^^

Merci pour l'info... ça énerve les fachos, des femmes en soutien-gorge ? 

IMG_1827.GIF.76edef345bb4bec88d39fd651a1d25c8.GIF

Ça a l'air marrant Twitter. 

"Nous vivons dans l'époque la plus laïcarde". Nous sommes largement encore perfectibles :

http://www.lepoint.fr/societe/salency-la-fete-de-la-rosiere-perd-sa-subvention-24-08-2018-2245563_23.php

http://www.europe1.fr/societe/fete-celebrant-la-vertu-des-jeunes-filles-la-municipalite-retire-sa-subvention-3739385

http://www.leparisien.fr/salency-60400/salency-la-mairie-annule-la-subvention-accordee-a-la-fete-de-la-rosiere-22-08-2018-7861221.php

http://www.courrier-picard.fr/129807/article/2018-08-14/la-fete-de-la-rosiere-salency-est-en-sursis

Jésus, Marie, Josette... le bon sens, le discernement (la vue, si si la vue aussi) t'ont définitivement remerciés. Je suis capable de me mettre dans tous mes états pour une vente privée de sacs à main de luxe, un bon dîner dans un "gastos", à la limite, s'ils servent du Saint-Pierre (laul). Là, j'anime tout bonnement un sujet, avec panache -j'en conviens- mais tu peux ne pas aimer et ne pas fréquenter, a contrario de ces pauvres gens qui, eux, auront peut-être à subir ces festivités rétrogrades et sexistes (si elles ne sont pas annulées). 

Encore une fois, cette fête est plutôt connue (tu ne veux pas l'entendre, comme le reste), et célébrée dans quelques villages en France, de façon plus souple ou plus évoluée, parfois. S'il s'agit de faire presse, il s'agit ici de faire mauvaise presse, rassure-toi. Au sujet, de la "confrérie", je n'invente rien, et ce n'est pas une blague, c'est bien le nom qu'ils se sont donné (cela fait toujours plaisir de voir que les intervenants font l'immense effort d'ouvrir les liens postés). Je te remercie pour la vidéo, c'est cucul la praloche à souhait, cela fait penser à un bal des débutantes version MST (Mocassins-Serre-Tête). Je préfère mes messes noires, c'est plus rock'n roll.

Et... donc le villageois qui sait, n'approuve pas et ne souhaite pas se rendre complice, d'arriérés, a signé la pétition et a obtenu gain de cause (en partie, déjà, et assez rapidement... tu vois, nul besoin d'être survolté(e), c'est plutôt positif tout cela). Des élus ont encore un peu peur du peuple. Je trouve cela plutôt encourageant. Par contre, tu écrivais précédemment, que la loi interdisait que l'État finance le culte. Concrètement, que risque ce bon maire si une plainte est déposée alors ? 

N.B Je prends aussi, t'inquiètes. Tant que cela émane d'andouilles objectives -et j'aime les collectionner- tant qu'il y a matière à marteler sur l'enclume, autant se faire plaisir. La modération doit parfois sacrément se marrer...

il y a 2 minutes, HariSeldon a dit :

Quel verbiage ! Vous êtes ridicule ...

Aaaah l'orgueil, d'entre tous, des 7, c'est bien le péché que je préfère #poussière d'étoiles et confettis rose bonbon.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Léna-Postrof a dit :

Jésus, Marie, Josette... le bon sens, le discernement (la vue, si si la vue aussi) t'ont définitivement remerciés. Je suis capable de me mettre dans tous mes états pour une vente privée de sacs à main de luxe, un bon dîner dans un "gastos", à la limite, s'ils servent du Saint-Pierre (laul). Là, j'anime tout bonnement un sujet, avec panache -j'en conviens- mais tu peux ne pas aimer et ne pas fréquenter, a contrario de ces pauvres gens qui, eux, auront peut-être à subir ces festivités rétrogrades et sexistes (si elles ne sont pas annulées). 

Encore une fois, cette fête est plutôt connue (tu ne veux pas l'entendre, comme le reste), et célébrée dans quelques villages en France, de façon plus souple ou plus évoluée, parfois. S'il s'agit de faire presse, il s'agit ici de faire mauvaise presse, rassure-toi. Au sujet, de la "confrérie", je n'invente rien, et ce n'est pas une blague, c'est bien le nom qu'ils se sont donné (cela fait toujours plaisir de voir que les intervenants font l'immense effort d'ouvrir les liens postés). Je te remercie pour la vidéo, c'est cucul la praloche à souhait, cela fait penser à un bal des débutantes version MST (Mocassins-Serre-Tête). Je préfère mes messes noires, c'est plus rock'n roll.

Et... donc le villageois qui sait, n'approuve pas et ne souhaite pas se rendre complice, d'arriérés, a signé la pétition et a obtenu gain de cause (en partie, déjà, et assez rapidement... tu vois, nul besoin d'être survolté(e), c'est plutôt positif tout cela). Des élus ont encore un peu peur du peuple. Je trouve cela plutôt encourageant. Par contre, tu écrivais précédemment, que la loi interdisait que l'État finance le culte. Concrètement, que risque ce bon maire si une plainte est déposée alors ? 

N.B Je prends aussi, t'inquiètes. Tant que cela émane d'andouilles objectives -et j'aime les collectionner- tant qu'il y a matière à marteler sur l'enclume, autant se faire plaisir. La modération doit parfois sacrément se marrer...

"ces festivités rétrogrades et sexistes. "

Ton point de vue, pas celui des femmes qui y participent. Ben oui, car il existe des femmes catholiques, comme des femmes musulmanes, c'est à dire des femmes qui défendent un paradigme différent de celui qui semble être le tien. "mais c'est des tarées intégristes", je sais je sais.  
En plus, si j'en crois tes liens,  "la fête perd sa subvention", les Don Quichotte sans combat ont finalement gagné contre l'horrible église catholique. Un siècle après la loi de 1905 et alors que les églises sont vides.
Quel combat d'avant-garde. :facepalm:

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 1 heure, Léna-Postrof a dit :

Merci pour l'info... ça énerve les fachos, des femmes en soutien-gorge ? 

Ca met surtout en avant le ridicule croissant de cette pseudo lutte. Montrer ses nichons pour faire de la provoc', c'est du niveau du bébé qui fait caca par terre pour énerver ses parents.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 627 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 75ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Léna-Postrof a dit :

Je tolère le gigot d'agneau-flageolets bien que je n'en sois pas consommatrice. Plat d'antan, traditionnel, du dimanche, il n'est pas interdit, ou en passe de l'être a contrario de la "dégustation d'ortolans". Vous tolérez ce qui découle d'un héritage catholique, bien que non pratiquant, parce que c'est bien de chez nous. Vous considérez ainsi que cela ne fait pas trop de mal, comparativement à d'autres us et coutumes, hérités, eux, de religions, de cultures, qui vous sont étrangères ou hostiles (oui ? non ? pour ce dernier point ?).

À partir du moment où l'on convient qu'il y a séparation entre sociétés civile et religieuse, que c'est admis, acté, logiquement et normalement, toute société religieuse devrait rester à sa place (catholique, musulmane, juive, boudhiste etc...: n'importe laquelle, absolument toutes !), indistinctement et sans passe-droit donc. Application stricte de la laïcité. C'est bon pour la théorie. Je veux bien qu'il soit difficile, dans les faits, de toujours l'appliquer, et les crèches d'ailleurs ont soulevé de nombreuses polémiques et en soulèveront encore. Il s'agit ici de moraliser encore les jeunes femmes, de ramener une fête dont les idées sont moyenâgeuses, avilissantes pour les femmes, en général (l'intérêt de la masse primant sur les minorités ou les cas particuliers). Ça fait du mal, Maurice.

Faire évoluer et adapter la tradition, c'est une idée... qui n'est pas du goût du président de la Confrérie de Saint-Médard (des organisateurs donc), défavorable à une remise au goût du jour de cette fête, comme vous aurez pu le lire plus haut, puisqu'il prime  que la "tradition reste dans sa pureté historique". Il est possible que le refus de céder à la modernité, ait mis la puce à l'oreille à des habitants (gauchistes ? Pas si sûre. Et o'scour à droite, il n'y a pas que des ultras cathos, seigneur dieu !) en ce qui concerne la subvention. Peut-être que quelques uns (ou beaucoup) auraient pu laissé filer si l'intention dicible avait été de se délester d'emblée, de ce critère de virginité, qui choque en 2018 (évidemment et heureusement encore).

L'édile de Salency, contrit aujourd'hui, est suspecté (et le terme est doux) depuis d'être une vieille cagote conservatrice. Un élu a parfaitement le droit d'avoir des convictions religieuses, il convient de ne pas engager la municipalité, ou ne pas s'engager en tant que maire dans de tels événements. À titre privé, il pourrait évidemment être généreux donateur (avec ses propres deniers) et s'y rendre sans son écharpe tricolore. Je suis complètement pour une moralisation de la vie politique, même aux plus basses échelles. Vous auriez souhaité que ce monsieur défende mordicus ce critère de sélection d'autrefois... après avoir été incendié par voie postale, par mails, et eu égard au nombre important de signataires ? À l'heure actuelle où le peuple a trop peu de pouvoirs ou s'exprime si peu, il est plutôt rassurant que des élus s'en remettent à son opinion, même s'il faut que cela barde pour ce faire.

Toutes les religions sont inadaptées à notre mode de vie actuel. Elles datent toutes "de Mathusalem". Toutes demandent des mises à jour. Les catholiques entendent les prêtres qui ré interprètent et tentent, parfois, de moderniser "la parole de Dieu". D'autres s'en tiennent à la stricte observance des textes, tout comme cette confrérie souhaite s'en tenir à la version originelle de cette "fête". D'aucuns considèrent que la religion est bien une idéologie. En effet celle-ci est constituée d'idées, de valeurs, de dogmes, d'une marche à suivre, une idéologie meurtrière de surcroît et souvent pour certains. Je nuancerais ou tolère (encore oui) davantage les croyants tant qu'ils ne la pratiquent pas sous ses formes les plus extrêmes (groupes fondamentalistes protestants et catholiques intégristes, djihadistes, juifs ultra-orthodoxes... le bouddhisme connaît aussi ses extrémistes). Cette confrérie, de part ses idées rétrogrades et dangereuses pour les femmes, relève, à mon goût, de l'extrémisme. 

Parler de "consentance", de choix, en ce qui concerne les sectes, est, à mon sens, un peu "out of box". Ces pauvres gens font ce qu'ils peuvent, tant ils sont endormis (et non ce qu'ils veulent).

:pap: Hum .... Je ne pense pas que le verbe tolérer soit le mieux adapter en l' occurrence . A la rigueur votre intestin peut difficilement le tolérer . (surtout les flageolets) .  

Certainement oui , qui me sont étrangères mais que je "tolère" tant qu' elles ne me sont pas "hostiles" et ne cherchent pas à imposer une façon de vivre qui ne fait pas partie de ma culture . En vérité , contrairement aux orientations de nos gouvernants je suis assez communautariste . Aux USA il y a beaucoup de communautés , ce qui n' empêche pas  que beaucoup de monde de toutes les communautés d' avoir un drapeau américain déployé devant sont petit pavillon .

Là , on ne se comprend pas du tout . 

Mais en quoi est ce donc avilissant pour une jeune femme de considérer par certains que la virginité est  une forme de pureté ? ....  (alors qu' en l' occurrence elle n' est pas imposée) . Une telle vision des choses me laisse sur le cul ! ...

Non-non .... Ça fait pas mal du tout d' autant que dans le cas présent nous sommes sans le moindre doute loin d' une "masse" de citoyens protestataire , mais nous sommes assurément face à un groupe idéologico-agissant et bruyant . C' est d' ailleurs ce que je reproche à tous ces groupes activistes , c' est de vouloir imposer leur vision des choses qu' ils considèrent être "LA" majorité ... Ce que les trois quart du temps ils ne sont pas .

Un exemple , nous sommes un des seuls pays au monde qui soit laïc (peut être le seul) . Hé bien pour moi , on est laïc ... Bon , et bien on est laïc , mais je m' en fous complètement et si on ne l' était pas je m' en foutrais tout autant .  

Par ailleurs , considérer comme "dangereux" des (même extrémistes) fondamentalistes catholiques , protestants ou bouddhistes , ça relève beaucoup plus du sectarisme anticlérical que de l' observation objective . Il peut bien y avoir un fada qui fasse des dégâts ici , ou là ..... Mais ça n' a rien , mais absolument rien à voir avec ce que peuvent perpétrer d' autres religions . 

Pour en finir sur les sectes .... Je suis tout à fait en accord avec les lois américaines qui considèrent que chacun est totalement libre de ses choix et responsable de ses actes . 

Si il a envie d' adorer le scarabée doré en payant très cher au pape scarabée , et bien qu' il assume ses choix si il est majeur et vacciné . 

 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 75ans Posté(e)
Maurice Clampin Membre 8 627 messages
Pépé fada , râleur , et clairvoyant .‚ 75ans
Posté(e)
Il y a 19 heures, Savonarol a dit :

Encore une fois, peux tu me fournir la preuve que l'Etat s'est remis à verser des fonds à l'Eglise catholique et a financer ses activités ? On vit dans l'époque la plus laïcarde qu'on ait jamais connu depuis la terreur, je crois que tu fantasmes un chouilla là. Je trouve franchement que tu en fais des caisses pour une petite tradition qui ne te concerne même pas. "Messe noire, confrérie", on est dans le n'importe quoi le plus total ^^
Et personne ne vient te vendre la Bible, c'est bien juste le fait que cette fête existe qui te met dans tous tes états. Personne n'est venu frapper à porte pour te convertir de force, personne ne t'a demandé de venir à cette fête, et en réalité personne ne saurait qu'elle existe sinon ceux qui y participent sans les gesticulations ridicules d'une certaine catégories de fanatiques (au pouvoir, eux).

 

Tiens, jetons un oeil sur ces odieuses messes noirs dont tu nous parles :

 

 

Oh là là, ils ont dû cacher le type avec son fouet qui jette de l'acide aux femmes adultères en compagnie d'une bande de talibans !

:pap:   Merci pour cette vidéo que je ne connaissais pas du tout ....

Là on est à 5 km de chez moi .... J' y ai reconnu plein de jeunes que je connais bien , aussi bien sur le maire de La Brède que j' ai connu en culottes courtes . Son grand père et son père qui étaient médecins m' ont soigné .

Il y a plus de 50 ans j' ai fais parti de ce cortège qui n' a pas du tout changé . 

C' est quand même bon de temps en temps un truc qui ne change pas .

 

Modifié par Maurice Clampin
  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Le 11/09/2018 à 14:33, querida13 a dit :

C'est pourtant bien le genre de manifestation où je verrais bien quelque troublante femen clamer: la réputation de ton c...n'interesse que toi!

Et en matière de charité bibliquement parlant l'orgueil, la fierté  et l'ostentation ne sont pas de mise mais  encore faudrait il connaître ce de quoi l'on parle en matière de religion: 

 "Mais quand tu fais l'aumône, que ta main gauche ignore ce que fait ta main droite."C'est dans les évangiles!

Donc on fait le bien pour faire le bien, non pour être honorée de quelque façon que ce soit pour le faire et en tirer vanité.

Donc cette fête catholique contrevient à l'esprit des évangiles! CQFD...

C'est ce qui pourrait leur être reproché aussi, de ne jamais être là où il faudrait, en plus des méthodes des plus discutables. 

Il y a 16 heures, Savonarol a dit :

"ces festivités rétrogrades et sexistes. "

Ton point de vue, pas celui des femmes qui y participent. Ben oui, car il existe des femmes catholiques, comme des femmes musulmanes, c'est à dire des femmes qui défendent un paradigme différent de celui qui semble être le tien. "mais c'est des tarées intégristes", je sais je sais.  
En plus, si j'en crois tes liens,  "la fête perd sa subvention", les Don Quichotte sans combat ont finalement gagné contre l'horrible église catholique. Un siècle après la loi de 1905 et alors que les églises sont vides.
Quel combat d'avant-garde. :facepalm:

Ce sont objectivement des festivités rétrogrades (datant du V ème siècle) et sexistes (seules des femmes doivent être élues à Salency).

Des femmes s'y soumettent, par tradition. En outre, les enfants sont baptisés d'office ou par automatisme (héritage culturel), ont à faire leur éducation religieuse, leur(s) communion(s). Je ne crois absolument pas en une conscience religieuse en deçà d'un certain âge. Venir à la religion demande une maturation et dans le meilleur des mondes, les individus y viennent seuls, non pas parce qu'ils y sont habitués ou contraints (des adultes peuvent ne pas y être prêts). Ces enfants sont conditionnés. La vue de ces jeunes femme est dictée par les "saintes écritures" et le père "Martin" (même schéma pour les femmes musulmanes etc...), cela peut leur sembler normal et objectif. Ça ne l'est absolument pas. Elles font ensuite ce qu'elles peuvent, tant que ces festivités ne sont pas financées par l'État, tant que cette fête revêt l'aspect communautaire et est célébrée en communauté, qu'il est pas imposé aux citoyens l'idée de ce que doit être La femme "morale". La religion est un vecteur de la misogynie est d'autant plus quand elle est appliquée de façon rigoriste. Il s'agit de couvrir la Femme afin qu'elle n'attire pas les convoitises, de lui faire pondre des chiards en rafales afin de définitivement la clouer. Il s'agit absolument toujours de la chosifier. Certains croyants se défont plus ou moins de cette image de la Femme véhiculée au travers de textes écrits pour des hommes, il y a vraiment trop longtemps. Ce n'est visiblement pas le cas de cette confrérie de Saint-Médard et des signataires de leur "contre-pétition". 

Tu mets du temps, comme d'autres, à digérer qu'un édile puisse abuser de ses pouvoirs, favorisant ainsi ses convictions religieuses. Cela passe plutôt bien, pour nos gaulois, puisqu'elles sont catholiques. 

En plus ? "Tant mieux", tu voulais écrire. C'est bien, quelques messages plus haut, "c'était parfaitement impossible et le diocèse pia pia pia...". Des Don Quichotte ? Pas vraiment non, des gens sont vraiment concernés. S'il n'y avait pas eu de réactions, ils auraient conservé leur subvention. Tu trouves cela pas bien grave, partisan du laisser faire, comme d'autres. Ce n'est pas le cas de tous. J'observe des réactions vives, et de plus en plus, en ce qui concerne les passe-droits que s'octroient nos élus (c'est encourageant). Nous l'avons vu pour l'affaire Pénélope, Benalla, nous le voyons pour des faits considérés mineurs, comme ici. Ajoutons que les pro-laïcs sont dynamiques, je trouve personnellement cela très rassurant.  

Il y a 16 heures, Savonarol a dit :

Ca met surtout en avant le ridicule croissant de cette pseudo lutte. Montrer ses nichons pour faire de la provoc', c'est du niveau du bébé qui fait caca par terre pour énerver ses parents.

Nous n'avons pas la même lecture de l'article. "La police des moeurs Twitter" : il semble y avoir des petites guéguerres stériles sur ce réseau social, et c'était déjà la sensation que j'en avais eu, il y a quelques années. Ça et le déversement continuel de tombereaux de bêtises et d'insultes sans créativité, le tout en toute impunité et sans discontinuer. Il faut aimer cela. Bon, quand on a passé l'âge ou bien quand on a pas encore celui de s'intéresser aux commérages...ce n'est vraiment pas séduisant. 

Même si à titre personnel, la méthode ne me convient pas, j'y lis l'idée de se mouvoir librement en France, de pouvoir se vêtir librement sans être traitées de tous les noms d'oiseaux. Certains peuvent se rendre déjà malades pour une cheville découverte. Cette notion de liberté pour les femmes revient souvent, puisqu'elle en a longtemps été privée (diktats de la mode, religieux etc...). D'autres hashtags ont aussi vu le jour et sur Instagram également (pas de maquillage, pas de soutien-gorge -mais avec des vêtements quand même hein, ne prends pas peur- une pilosité laissée libre et affichée, le droit de pleurer en direct live etc...). Des hashtags éphémères, au même titre que celui qui met en avant des hommes qui font du yoga tous nus...ça leur passera sûrement. Peu agitent véritablement la toile, même avec des "arguments". Il y a peut-être aussi une idée de réappropriation de son corps, ou vouloir voir la féminité différemment ou plurielle. Le féminisme est d'ailleurs un mouvement pluriel (fait de différentes générations et de femmes de tous les horizons) ou un mot-valise, pour d'autres, où sont rangées toutes les idées émanant de femmes pour les femmes. Ce qui fait peur à beaucoup d'hommes, c'est "l'empowerment", qui va de paire. Certains ont aussi des peurs irrationnelles. 

Cette "lutte", comme tu l'écris, est quotidienne, réelle, dans les rues, les transports en commun, les bars, au travail, au sein des foyers... il s'agit davantage d'intégristes catholiques, musulmans (portés par la religion donc), tout comme des athées élevés dans une culture sexiste ou arriérée. Des femmes aussi, misos et a fortiori, masos. Ce ne sont pas les femmes qu'il faudrait couvrir, davantage des hommes qu'il conviendrait d'éduquer, correctement. Les réseaux sociaux sont un réflexe pour ceux qui ont la vingtaine -là où les forums sont plus de la génération d'autres- ils restent un moyen de diffusion et de ralliement rapides, mais c'est définitivement au réel qu'il y a une véritable lutte et cela fait des lustres que cela dure.

il y a 28 minutes, Maurice Clampin a dit :

:pap: Hum .... Je ne pense pas que le verbe tolérer soit le mieux adapter en l' occurrence . A la rigueur votre intestin peut difficilement le tolérer . (surtout les flageolets) .  

Certainement oui , qui me sont étrangères mais que je "tolère" tant qu' elles ne me sont pas "hostiles" et ne cherchent pas à imposer une façon de vivre qui ne fait pas partie de ma culture . En vérité , contrairement aux orientations de nos gouvernants je suis assez communautariste . Aux USA il y a beaucoup de communautés , ce qui n' empêche pas  que beaucoup de monde de toutes les communautés d' avoir un drapeau américain déployé devant sont petit pavillon .

Là , on ne se comprend pas du tout . 

Mais en quoi est ce donc avilissant pour une jeune femme de considérer par certains que la virginité est  une forme de pureté ? ....  (alors qu' en l' occurrence elle n' est pas imposée) . Une telle vision des choses me laisse sur le cul ! ...

Non-non .... Ça fait pas mal du tout d' autant que dans le cas présent nous sommes sans le moindre doute loin d' une "masse" de citoyens protestataire , mais nous sommes assurément face à un groupe idéologico-agissant et bruyant . C' est d' ailleurs ce que je reproche à tous ces groupes activistes , c' est de vouloir imposer leur vision des choses qu' ils considèrent être "LA" majorité ... Ce que les trois quart du temps ils ne sont pas .

Un exemple , nous sommes un des seuls pays au monde qui soit laïc (peut être le seul) . Hé bien pour moi , on est laïc ... Bon , et bien on est laïc , mais je m' en fous complètement et si on ne l' était pas je m' en foutrais tout autant .  

Par ailleurs , considérer comme "dangereux" des (même extrémistes) fondamentalistes catholiques , protestants ou bouddhistes , ça relève beaucoup plus du sectarisme anticlérical que de l' observation objective . Il peut bien y avoir un fada qui fasse des dégâts ici , ou là ..... Mais ça n' a rien , mais absolument rien à voir avec ce que peuvent perpétrer d' autres religions . 

Pour en finir sur les sectes .... Je suis tout à fait en accord avec les lois américaines qui considèrent que chacun est totalement libre de ses choix et responsable de ses actes . 

Si il a envie d' adorer le scarabée doré en payant très cher au pape scarabée , et bien qu' il assume ses choix si il est majeur et vacciné . 

 

Est-ce que cette fête de la rosière, que vous avez célébré, dans votre village, sélectionnait (sélectionne toujours) des jeunes filles sur un critère de virginité ? 

Je ne suis pas si délicate et il s'agit plutôt de goût ou d'une image... il y avait aussi là un clin d'oeil (souvenez-nous que nous avons échangé brièvement sur les ortolans). 

Donc vous êtes relativement plus tolérant, tant il s'agit de religion catholique... Je serais plus égalitaire ou définitivement partisane de la laïcité, puisque je ne tolère aucune hostilité, d'aucune religion. 

Des communautés coexistent en effet, et mal aux States, il y a des gangs, des histoires de territoires, de couleurs de peau, de drogues, ce n'est pas à envier, à mon goût, et certaines de nos banlieues ont aussi cet arrière-goût américain. Je vous rejoins sur ce manque de patriotisme en France, il serait plaisant de voir des drapeaux à deux faces, français d'un côté et du pays où l'on a laissé une partie de son coeur, de l'autre, à l'occasion d'événements sportifs pour exemple... et il y en a, parfois. Nul besoin de s'accrocher à des traditions désuètes, pour être patriote.

Je répondrais à votre question par une autre question, ou peut-être même deux, trois ou même quatre ou cinq : qui ou quoi a décrété que les femmes sont vertueuses puisque vierges ? les hommes sont-ils vertueux à partir du moment où ils sont vierges ? En quelle année sommes-nous ? Quid des jeunes femmes qui préservent leur hymen en consentant à se laisser empruntées par la voie du derrière ? (désolée hein ce qui se dit de certaines femmes de certaines cultures peut aussi valoir pour celles de notre culture).

Bien sûr que se laisser gangréner par des idées poussiéreuses de ce que doit être une femme est culpabilisant et néfaste, pour les femmes. Vous paraissez étonné que des individus, hommes et femmes, aujourd'hui, aient une certaine modernité et aient fermé la porte aux préceptes et idées religieuses. Heureusement qu'ils sont en nombre, c'est plutôt rassurant. Vous voudriez voir les femmes (toutes, parce que oui c'est toujours la majorité qui impose) vivre comme au Vème siècle... ou vous vous en "fouteriez" ? 

 

giphy-2.gif.32fda8563729da1e64b224e695d00ba0.gif

 

Heureusement, que certains montent au créneau... ouf ! 

Des "fadas", "des déséquilibrés" abreuvent les pages des journaux, sauf qu'il y a trop souvent une idéologie meurtrière, religieuse, derrière. Des extrémistes. Bien sûr qu'ils sont tous dangereux, tous à leur manière et en direction de cibles différentes. Ils sont toujours ennemis de la liberté.   

En ce qui concerne les sectes aux États-Unis, il semblerait que deux actrices américaines fameuses révélées par une série télé dans les années 2000, sont suspectées d'être racoleuses pour une secte, et sont ainsi dans une position désagréable ou dangereuse, eu égard à ces lois, que vous chérissez. 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre 44ans Posté(e)
Savonarol Membre 10 345 messages
Esprit de contradiction‚ 44ans
Posté(e)
Il y a 4 heures, Léna-Postrof a dit :

Ce sont objectivement des festivités rétrogrades (datant du V ème siècle) et sexistes (seules des femmes doivent être élues à Salency). 

Des femmes s'y soumettent, par tradition. En outre, les enfants sont baptisés d'office ou par automatisme (héritage culturel), ont à faire leur éducation religieuse, leur(s) communion(s). Je ne crois absolument pas en une conscience religieuse en deçà d'un certain âge. Venir à la religion demande une maturation et dans le meilleur des mondes, les individus y viennent seuls, non pas parce qu'ils y sont habitués ou contraints (des adultes peuvent ne pas y être prêts). Ces enfants sont conditionnés. La vue de ces jeunes femme est dictée par les "saintes écritures" et le père "Martin" (même schéma pour les femmes musulmanes etc...), cela peut leur sembler normal et objectif. Ça ne l'est absolument pas. Elles font ensuite ce qu'elles peuvent, tant que ces festivités ne sont pas financées par l'État, tant que cette fête revêt l'aspect communautaire et est célébrée en communauté, qu'il est pas imposé aux citoyens l'idée de ce que doit être La femme "morale". La religion est un vecteur de la misogynie est d'autant plus quand elle est appliquée de façon rigoriste. Il s'agit de couvrir la Femme afin qu'elle n'attire pas les convoitises, de lui faire pondre des chiards en rafales afin de définitivement la clouer. Il s'agit absolument toujours de la chosifier. Certains croyants se défont plus ou moins de cette image de la Femme véhiculée au travers de textes écrits pour des hommes, il y a vraiment trop longtemps. Ce n'est visiblement pas le cas de cette confrérie de Saint-Médard et des signataires de leur "contre-pétition". 

Tu mets du temps, comme d'autres, à digérer qu'un édile puisse abuser de ses pouvoirs, favorisant ainsi ses convictions religieuses. Cela passe plutôt bien, pour nos gaulois, puisqu'elles sont catholiques. 

En plus ? "Tant mieux", tu voulais écrire. C'est bien, quelques messages plus haut, "c'était parfaitement impossible et le diocèse pia pia pia...". Des Don Quichotte ? Pas vraiment non, des gens sont vraiment concernés. S'il n'y avait pas eu de réactions, ils auraient conservé leur subvention. Tu trouves cela pas bien grave, partisan du laisser faire, comme d'autres. Ce n'est pas le cas de tous. J'observe des réactions vives, et de plus en plus, en ce qui concerne les passe-droits que s'octroient nos élus (c'est encourageant). Nous l'avons vu pour l'affaire Pénélope, Benalla, nous le voyons pour des faits considérés mineurs, comme ici. Ajoutons que les pro-laïcs sont dynamiques, je trouve personnellement cela très rassurant.  

Les religions abrahamiques ayant -au mieux- plus d'un millénaire, elles convoquent forcément des célébrations anciennes.
Les religions dispensent, au-delà du rite, des valeurs morales qui font la colonne vertébrale d'une civilisation, dans le cas de la France il s'agit du catholicisme. Et même toi, même moi (qui ne suis ni catholique, ni baptisé et ne me suis jamais rendu à la messe un dimanche) en sommes imprégnés parce que ce pays en est imprégné, et que tout cela s'est diffusé au sein de son peuple, y compris des septiques humanistes, des jacobins de première bourre, etc etc. Nos plus grands philosophes étaient tous, sans exception : catholiques, et conciliaient leur foi et leur raison sans le moindre problème, L'amour courtois, la vertu, la protection de la veuve et de l'orphelin, la miséricorde, ça vaut à mon humble avis le féminisme, la gay pride et le nihilisme moderne.

Et contrairement à ce que tu sembles penser, les gens sont demandeurs de ce genre de valeurs que tu considères régressives. Le retour à la religion n'est pas une simple vue de l'esprit, le matérialisme athée et l'idéologie contemporaine marchande et cosmopolite basée sur le sociétal creux et sans vocation ne nourri personne. Ni politiquement, ni intellectuellement, ni spirituellement.

Il y a 4 heures, Léna-Postrof a dit :

Nous n'avons pas la même lecture de l'article. "La police des moeurs Twitter" : il semble y avoir des petites guéguerres stériles sur ce réseau social, et c'était déjà la sensation que j'en avais eu, il y a quelques années. Ça et le déversement continuel de tombereaux de bêtises et d'insultes sans créativité, le tout en toute impunité et sans discontinuer. Il faut aimer cela. Bon, quand on a passé l'âge ou bien quand on a pas encore celui de s'intéresser aux commérages...ce n'est vraiment pas séduisant. 

Même si à titre personnel, la méthode ne me convient pas, j'y lis l'idée de se mouvoir librement en France, de pouvoir se vêtir librement sans être traitées de tous les noms d'oiseaux. Certains peuvent se rendre déjà malades pour une cheville découverte. Cette notion de liberté pour les femmes revient souvent, puisqu'elle en a longtemps été privée (diktats de la mode, religieux etc...). D'autres hashtags ont aussi vu le jour et sur Instagram également (pas de maquillage, pas de soutien-gorge -mais avec des vêtements quand même hein, ne prends pas peur- une pilosité laissée libre et affichée, le droit de pleurer en direct live etc...). Des hashtags éphémères, au même titre que celui qui met en avant des hommes qui font du yoga tous nus...ça leur passera sûrement. Peu agitent véritablement la toile, même avec des "arguments". Il y a peut-être aussi une idée de réappropriation de son corps, ou vouloir voir la féminité différemment ou plurielle. Le féminisme est d'ailleurs un mouvement pluriel (fait de différentes générations et de femmes de tous les horizons) ou un mot-valise, pour d'autres, où sont rangées toutes les idées émanant de femmes pour les femmes. Ce qui fait peur à beaucoup d'hommes, c'est "l'empowerment", qui va de paire. Certains ont aussi des peurs irrationnelles. 

Cette "lutte", comme tu l'écris, est quotidienne, réelle, dans les rues, les transports en commun, les bars, au travail, au sein des foyers... il s'agit davantage d'intégristes catholiques, musulmans (portés par la religion donc), tout comme des athées élevés dans une culture sexiste ou arriérée. Des femmes aussi, misos et a fortiori, masos. Ce ne sont pas les femmes qu'il faudrait couvrir, davantage des hommes qu'il conviendrait d'éduquer, correctement. Les réseaux sociaux sont un réflexe pour ceux qui ont la vingtaine -là où les forums sont plus de la génération d'autres- ils restent un moyen de diffusion et de ralliement rapides, mais c'est définitivement au réel qu'il y a une véritable lutte et cela fait des lustres que cela dure. 

Tiens, faudrait se poser les bonnes questions, comme QUI se rend malade pour une cheville dévêtue ou un décolleté trop plongeant, et comment se fait-il que les mêmes qui nous vendent la fin des nations via les bienfaits du multiculturalisme sont également ceux qui font en sorte de détruire une certaine France dans laquelle on se sentait relativement en sécurité par le passé. (ni terrorisme, ni racaille, ni hyper-violence, et pas ce genre de tradition de l'agression qu'on peut voir fleurir depuis, allez, une quinzaine d'années et qui n'existait auparavant qu'aux USA)
En réalité, toute l'action du pouvoir actuel d'inspiration démocrate façon US est de provoquer strictement l'inverse de ce que tu idéalises. Monter les femmes contre les hommes, les gays contre les hétéros, les malades contre les bien-portants, toujours au nom du progressisme, parce que pour éloigner le peuple des luttes sociales, il faut agiter du sociétal bien bête sous son nez. Tout le monde n'est pas capable de comprendre les enjeux économiques d'un pays, sa problématique sociale, l'éternel clivage riche/pauvre, parce que ça implique un minimum de culture politique, mais n'importe qui est susceptible de s'emballer quand on lui désigne un ennemi simple et qu'il croit facilement identifiable. (le blanc, l'homme, le catho, l'hétéro)

Le féminisme oppose les femmes aux hommes, strictement. Il n'est pas question d'égalité, mais de propagande. Pas question de justice sociale, mais de tension sociétale. Tout ce qui ressort de cette lutte, aujourd'hui, n'est qu'absurdité. On assiste à une éternelle émission de télé-réalité débillitante avec des actrices interchangeables qui découvrent, parce qu'on le leur a dit et répété, qu'elles sont opprimées par le grand méchant patriarcat. Une éternelle surenchère dans le n'importe quoi. Psittacose. La femme qui a vu l'homme qu a vu le grand-méchant oppresseur blanc masculin. Donc oui, le féminisme, en 2018, c'est clairement de la merde. Il s'agit de changer la fin des opéras de Bizet, d'élargir les trottoirs, de changer l'Histoire en y rajoutant des personnages féminins (donc, de mentir) , de considérer que le sexe n'existe pas, qu'il n y a que des "genres" et des choix individuels, ça s'appelle de l'idéologie, c'est tout. Et l'idéologie n'est pas la réalité.

"Bien agiter le peuple avant de s'en servir", disait Talleyrand, je te suggère de visionner le documentaire "The red pills" sur la question. De quoi t'aider à démonter tous ces mythes qu'on ressasse d'une voix unique et sans la moindre contradiction à propos du sexisme et des soi-disant privilèges masculins.
Il y a des cultures, des civilisations, qui ne considèrent pas que différencier hommes et femmes est malfaisant, ça s'appelle la complémentarité et c'était d'ailleurs le cas de la France seulement dix ans en arrière, avant que le modèle américain vienne "ouvrir les yeux à toutes ces femmes opprimées mais qui ne le savaient pas", comme quoi il est vraiment facile d'énerver les gens en leur faisant entrer au forceps dans le crâne l'idée qu'ils ne sont que des victimes et en leur désignant un bourreau à abattre. Ceux qui fêtent la Rosière n'en reviendraient pas s'ils savaient quelle couche idéologique a été nécessaire pour qu'on en vienne à les emmerder dans leur petit village.

Modifié par Savonarol
  • Like 1
  • Merci 1
  • Waouh 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Invités Posté(e)
Invité Vilaine Invités 0 message
Posté(e)
il y a 6 minutes, Savonarol a dit :

Les religions abrahamiques ayant -au mieux- plus d'un millénaire, elles convoquent forcément des célébrations anciennes.
Les religions dispensent, au-delà du rite, des valeurs morales qui font la colonne vertébrale d'une civilisation, dans le cas de la France il s'agit du catholicisme. Et même toi, même moi (qui ne suis ni catholique, ni baptisé et ne me suis jamais rendu à la messe un dimanche) en sommes imprégnés parce que ce pays en est imprégné, et que tout cela s'est diffusé au sein de son peuple, y compris des septiques humanistes, des jacobins de première bourre, etc etc. Nos plus grands philosophes étaient tous, sans exception : catholiques, et conciliaient leur foi et leur raison sans le moindre problème, L'amour courtois, la vertu, la protection de la veuve et de l'orphelin, la miséricorde, ça vaut à mon humble avis le féminisme, la gay pride et le nihilisme moderne.

Et contrairement à ce que tu sembles penser, les gens sont demandeurs de ce genre de valeurs que tu considères régressives. Le retour à la religion n'est pas une simple vue de l'esprit, le matérialisme athée et l'idéologie contemporaine marchande et cosmopolite basée sur le sociétal creux et sans vocation ne nourri personne. Ni politiquement, ni intellectuellement, ni spirituellement.

Tiens, faudrait se poser les bonnes questions, comme QUI se rend malade pour une cheville dévêtue ou un décolleté trop plongeant, et comment se fait-il que les mêmes qui nous vendent la fin des nations via les bienfaits du multiculturalisme sont également ceux qui font en sorte de détruire une certaine France dans laquelle on se sentait relativement en sécurité par le passé. (ni terrorisme, ni racaille, ni hyper-violence, et pas ce genre de tradition de l'agression qu'on peut voir fleurir depuis, allez, une quinzaine d'années et qui n'existait auparavant qu'aux USA)
En réalité, toute l'action du pouvoir actuel d'inspiration démocrate façon US est de provoquer strictement l'inverse de ce que tu idéalises. Monter les femmes contre les hommes, les gays contre les hétéros, les malades contre les bien-portants, toujours au nom du progressisme, parce que pour éloigner le peuple des luttes sociales, il faut agiter du sociétal bien bête sous son nez. Tout le monde n'est pas capable de comprendre les enjeux économiques d'un pays, sa problématique sociale, l'éternel clivage riche/pauvre, parce que ça implique un minimum de culture politique, mais n'importe qui est susceptible de s'emballer quand on lui désigne un ennemi simple et qu'il croit facilement identifiable. (le blanc, l'homme, le catho, l'hétéro)

Le féminisme oppose les femmes aux hommes, strictement. Il n'est pas question d'égalité, mais de propagande. Pas question de justice sociale, mais de tension sociétale. Tout ce qui ressort de cette lutte, aujourd'hui, n'est qu'absurdité. On assiste à une éternelle émission de télé-réalité débillitante avec des actrices interchangeables qui découvrent, parce qu'on le leur a dit et répété, qu'elles sont opprimées par le grand méchant patriarcat. Une éternelle surenchère dans le n'importe quoi. Psittacose. La femme qui a vu l'homme qu a vu le grand-méchant oppresseur blanc masculin. Donc oui, le féminisme, en 2018, c'est clairement de la merde. Il s'agit de changer la fin des opéras de Bizet, d'élargir les trottoirs, de changer l'Histoire en y rajoutant des personnages féminins (donc, de mentir) , de considérer que le sexe n'existe pas, qu'il n y a que des "genres" et des choix individuels, ça s'appelle de l'idéologie, c'est tout. Et l'idéologie n'est pas la réalité.

"Bien agiter le peuple avant de s'en servir", disait Talleyrand, je te suggère de visionner le documentaire "The red pills" sur la question. De quoi t'aider à démonter tous ces mythes qu'on ressasse d'une voix unique et sans la moindre contradiction à propos du sexisme et des soi-disant privilèges masculins.
Il y a des cultures, des civilisations, qui ne considèrent pas que différencier hommes et femmes est malfaisant, ça s'appelle la complémentarité et c'était d'ailleurs le cas de la France seulement dix ans en arrière, avant que le modèle américain vienne "ouvrir les yeux à toutes ces femmes opprimées mais qui ne le savaient pas", comme quoi il est vraiment facile d'énerver les gens en leur faisant entrer au forceps dans le crâne l'idée qu'ils ne sont que des victimes et en leur désignant un bourreau à abattre. Ceux qui fêtent la Rosière n'en reviendraient pas s'ils savaient quelle couche idéologique a été nécessaire pour qu'on en vienne à les emmerder dans leur petit village.

+1

Mais les valeurs catholiques baignent dans une certaine hypocrisie. La charité n’est qu’un moyen de se racheter, la miséricorde est souvent pratiquée avec intérêt. Les vraies valeurs sont bibliques, pas forcément associées à une religion. Le système patriarcal et de manière indirecte, les relations hommes/femmes sont très mal comprises donc méprisées.

Mais on est d’accord, cela reste plus sain que ces soit disante avancées sociales qui font la joie des gauchistes/féministes. 

 

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ Posté(e)
Doïna Membre+ 12 246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

À quand une fête des curés vertueux qui ont un casier judiciaire vierge ? Pour les gagnants, ce serait comme un label de confiance pour leurs ouailles, l'indice qu'ils peuvent assister à la messe avec leurs enfants.

Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre Posté(e)
Mórrígan Membre 12 672 messages
Cóínnéóídh mé do bhás‚
Posté(e)
Il y a 10 heures, Savonarol a dit :

Les religions abrahamiques ayant -au mieux- plus d'un millénaire, elles convoquent forcément des célébrations anciennes.
Les religions dispensent, au-delà du rite, des valeurs morales qui font la colonne vertébrale d'une civilisation, dans le cas de la France il s'agit du catholicisme. Et même toi, même moi (qui ne suis ni catholique, ni baptisé et ne me suis jamais rendu à la messe un dimanche) en sommes imprégnés parce que ce pays en est imprégné, et que tout cela s'est diffusé au sein de son peuple, y compris des septiques humanistes, des jacobins de première bourre, etc etc. Nos plus grands philosophes étaient tous, sans exception : catholiques, et conciliaient leur foi et leur raison sans le moindre problème, L'amour courtois, la vertu, la protection de la veuve et de l'orphelin, la miséricorde, ça vaut à mon humble avis le féminisme, la gay pride et le nihilisme moderne.

Et contrairement à ce que tu sembles penser, les gens sont demandeurs de ce genre de valeurs que tu considères régressives. Le retour à la religion n'est pas une simple vue de l'esprit, le matérialisme athée et l'idéologie contemporaine marchande et cosmopolite basée sur le sociétal creux et sans vocation ne nourri personne. Ni politiquement, ni intellectuellement, ni spirituellement.

Tiens, faudrait se poser les bonnes questions, comme QUI se rend malade pour une cheville dévêtue ou un décolleté trop plongeant, et comment se fait-il que les mêmes qui nous vendent la fin des nations via les bienfaits du multiculturalisme sont également ceux qui font en sorte de détruire une certaine France dans laquelle on se sentait relativement en sécurité par le passé. (ni terrorisme, ni racaille, ni hyper-violence, et pas ce genre de tradition de l'agression qu'on peut voir fleurir depuis, allez, une quinzaine d'années et qui n'existait auparavant qu'aux USA)
En réalité, toute l'action du pouvoir actuel d'inspiration démocrate façon US est de provoquer strictement l'inverse de ce que tu idéalises. Monter les femmes contre les hommes, les gays contre les hétéros, les malades contre les bien-portants, toujours au nom du progressisme, parce que pour éloigner le peuple des luttes sociales, il faut agiter du sociétal bien bête sous son nez. Tout le monde n'est pas capable de comprendre les enjeux économiques d'un pays, sa problématique sociale, l'éternel clivage riche/pauvre, parce que ça implique un minimum de culture politique, mais n'importe qui est susceptible de s'emballer quand on lui désigne un ennemi simple et qu'il croit facilement identifiable. (le blanc, l'homme, le catho, l'hétéro)

Le féminisme oppose les femmes aux hommes, strictement. Il n'est pas question d'égalité, mais de propagande. Pas question de justice sociale, mais de tension sociétale. Tout ce qui ressort de cette lutte, aujourd'hui, n'est qu'absurdité. On assiste à une éternelle émission de télé-réalité débillitante avec des actrices interchangeables qui découvrent, parce qu'on le leur a dit et répété, qu'elles sont opprimées par le grand méchant patriarcat. Une éternelle surenchère dans le n'importe quoi. Psittacose. La femme qui a vu l'homme qu a vu le grand-méchant oppresseur blanc masculin. Donc oui, le féminisme, en 2018, c'est clairement de la merde. Il s'agit de changer la fin des opéras de Bizet, d'élargir les trottoirs, de changer l'Histoire en y rajoutant des personnages féminins (donc, de mentir) , de considérer que le sexe n'existe pas, qu'il n y a que des "genres" et des choix individuels, ça s'appelle de l'idéologie, c'est tout. Et l'idéologie n'est pas la réalité.

"Bien agiter le peuple avant de s'en servir", disait Talleyrand, je te suggère de visionner le documentaire "The red pills" sur la question. De quoi t'aider à démonter tous ces mythes qu'on ressasse d'une voix unique et sans la moindre contradiction à propos du sexisme et des soi-disant privilèges masculins.
Il y a des cultures, des civilisations, qui ne considèrent pas que différencier hommes et femmes est malfaisant, ça s'appelle la complémentarité et c'était d'ailleurs le cas de la France seulement dix ans en arrière, avant que le modèle américain vienne "ouvrir les yeux à toutes ces femmes opprimées mais qui ne le savaient pas", comme quoi il est vraiment facile d'énerver les gens en leur faisant entrer au forceps dans le crâne l'idée qu'ils ne sont que des victimes et en leur désignant un bourreau à abattre. Ceux qui fêtent la Rosière n'en reviendraient pas s'ils savaient quelle couche idéologique a été nécessaire pour qu'on en vienne à les emmerder dans leur petit village.

Vivre dans une société dont l'héritage est en partie catholique ou vivre pleinement selon une théologie religieuse, note bien la présence du "ou". Si nous avons tous deux été élevés en France, il ne nous est pas possible de réciter des versets de la Bible par coeur ou presque, là où ces jeunes femmes le peuvent ou presque. Nous ne vivons pas selon des préceptes religieux rigoristes, là où ces jeunes femmes le font, puisqu'elles ont reçu une éducation religieuse/ ont avalé des pages et des pages de la Bible et ce dès l'enfance. En ce qui concerne la pensée libre, elles repasseront. Je ne me béquille ni sur la religion -bien qu'elle ait laissé son influence partout en France- ni sur les philosophes d'autrefois, afin de convenir de ce qui est Bien ou Mal, moral. Les religions ont prôné tour à tour ou toutes ensemble pour exemple, la loi du talion. Ce n'est pas à mon goût. Nombre d'idées ou concepts sont usés et obsolètes, non évolutifs ou non adaptables, typiques d'une autre époque, figés dans le temps, donc à abandonner. Ce critère de virginité est évidemment méprisant et culpabilisant, il indique aussi que quiconque est débonnaire, sait faire preuve d'altruisme, d'abnégation, ne peut être bonne si et seulement si, elle est virginale, et ce qui est surtout valable pour la Femme (les cathos, ces monomiaques). Visionne à nouveau la vidéo que tu as postée, et indique-moi à la louche, s'il te plaît, l'âge des jeunes femmes, en question.

Si les gens sont demandeurs de plus d'humanité, ce n'est très certainement pas chez les catholiques extrémistes qu'ils la trouveront. Je suis sincèrement désolée de casser le mythe, ce ne sont pas des personnalités mieux élevées ou qui ont le monopole du coeur -quand ils en ont un- ça ne vaut pas un pet de lapin, tout cela. Il est tout à fait possible d'aller vers l'autre sans adhérer à quelconque théologie. Ce qui fait la valeur d'une personne ce n'est absolument pas sa croyance (elle est et devrait rester toute personnelle... la croyance, c'est aussi comme les ascendances ou les titres de noblesse, pour faire un parallèle : c'est un manque d'intelligence et de classe que de les étaler, continuellement), davantage ce qu'elle aura à coeur d'accomplir, les efforts mis en place, la patience ou la pugnacité s'il faut, pour y parvenir. Je ne pense pas, non et effectivement, que les français veulent voir des valeurs catholiques désuètes et sexistes, nous pouvons comparer le nombre de signataires des deux pétitions aussi. Il ne s'agit absolument pas d'un retour plutôt d'une continuité ou d'une survivance, puisque la religion est transmise par tradition de génération en génération. Rien n'a été perdu et oublié. Il y a également ce phénomène d'adhésion d'une génération -hommes et femmes- qui s'est sentie envahie et martyrisée par l'oppresseur, l'étranger, de culture, de confession leur semblant toutes différentes. Il ne s'agit pas alors de croire pour soi, mais de se servir d'une religion en contre, comme d'une arme ou du dernier rempart contre l'envahisseur. Sauf que ces religions ont tout en commun... 

Ah oui cette idée du bien vivre ensemble, cette pensée bobo droit-de-l'hommiste du Café de Flore... Des arriérés, des hommes dégoulinants qui ont bien du mal à "se soulever de la gonz'" ou retenir leurs pulsions animales sont tout à fait capables de se rendre malades pour une cheville découverte (blancs, jaunes, noirs, confondus) et il suffit d'être une femme et d'avoir pratiqué tout autant la métropole, la ville, la province et les coins les plus reculés, pour en attester. Même si l'étranger ou le natif basané suit consciencieusement et scrupuleusement tous les codes de l'immigré, poli, gentil et qui dit "merci", celui-ci bénéficiera trop souvent d'un traitement de défaveur, ou sera souvent victime du délit de faciès. Au mieux, il sera "bien méritant... pour un nègre". À l'instar de la religion catholique dont on pardonne tous les excès puisque des nôtres, les "mâles blancs", comme tu l'écris, ont toujours une conduite parfaitement exemplaire envers les femmes et ne sont absolument pas chasseurs.

Tant que nous sommes dans les couleurs et puisqu'il faut aussi apparemment le distinguer, il existe un féminisme dit "noir" portée donc par des femmes de couleur, plus -pour les plus libres- ou moins connues, dans des pays où elles risquent pour la plupart, la prison, le fouet, des sévices corporels variés, la mort (dans ces pays où règnent la charia). Il arrive qu'il leur soit octroyé un droit (de conduire), ce qui pourrait nous paraître anodin... c'est juste énorme, en réalité. Nous les entendons moins, peut-être parce que nous sommes égocentrés, sans doute parce que leurs libertés d'être, d'agir et de communiquer sont plus restreintes ou que le "mâle noir" dans ces pays ne chouine pas (a contrario du "mâle blanc"), mais punit, très sévérement. Tu as manifestement une méconnaissance du sujet. Le "mâle blanc" semble ainsi souvent être dans le collimateur, pour des hommes, que trop "sensibles". Je conçois mal, par ailleurs, que des hommes puissent se ranger ou être solidaires d'un homme qui a fait plus d'une centaine de victimes, et/ou en faire un martyre...waaaa. 

Twitter a été créé par une startup à San Francisco, Facebook par Mark Zuckenberg, Instagram par des californiens, Internet a vu le jour à l'initiative des laboratoires Bell, Alan Turing avait imaginé l'ordinateur...Tout ceci nous vient des States, parce qu'ils sont soit plus créatifs, plus visionnaires, soit plus avance en termes de technologies. Il n'y a guère qu'en ce qui concerne le vin ou la gastronomie qu'ils ont bien du mal à nous devancer. Cela fait évidemment sourire, de lire des internautes, constamment décrier voire cracher sur ce qui nous vient de chez l'Oncle Sam, surtout quand ils en sont les premiers utilisateurs : va au bout de tes idées, coupe-toi du monde et reviens aux correspondances papier. Les femmes ont toujours lutté pour leurs droits et continuent toujours de le faire parce qu'elles n'ont d'autres choix. Comme toi, je souhaiterais que le féminisme n'existe plus, ce sera possible enfin quand vous arrêterez de couvrir des hommes par principe de solidarité, ou de vous sentir oppressés quand il est question de s'élever, justement, contre les oppresseurs. Des hommes adoptent la position de victimes, quand des femmes ont le toupet d'avoir la pensée et la parole libres, parce que le repli sur soi, c'est la posture la plus facile à adopter pour ces hommes, parce que la peur de la perte d'un confort, vous effraie. Il conviendrait de ne pas confondre bourreaux et victimes. Tant que l'on en sera là, le féminisme survivra. Il est souvent dit et admis que des groupes extrémistes féministes desservent la cause féminine, moins voire pas du tout que les catholiques extrémistes desservent les croyants catholiques et pourtant. Il y a une différence de traitement ou d'honnêteté. Je pense que les choses doivent être dites ou écrites, quand c'est juste.  

Évidemment, les politiciens jouent des inégalités et des inimitiés, c'est ce qui les maintient au pouvoir : diviser pour mieux régner. Ce qui n'indique pas pour autant que des injustices, la désobligeance, le manque de respect, les violences, les agressions, les viols n'existent pas (qu'ils sont chiffres à l'appui, surtout du fait des hommes). Ce qui n'indique pas pour autant que nous ne puissions être sur tous les fronts. Nul besoin de monter les femmes contre les hommes, puisqu'au quotidien, des hommes ont des mots et des comportements inappropriés à l'endroit des femmes. La Femme est malmenée depuis que le monde est monde, il a été question de la soumettre, de l'asservir. Un réveil au XXI ème siècle, c'est vrai que cela fait tout de même un peu tard. Je peux comprendre que cela fasse tout drôle à des hommes habitués à être de vrais petits pachas de harems. Vous avez encore la chance que des hommes ne se rendent pas complices ou ne sont pas solidaires de tels gougnafiers, agresseurs et/ou violeurs, c'est ce qui vous sauve encore. Oh évidemment on peut considérer tout ceci comme des faits mineurs, ou un écran de fumée, un subterfuge mis en place par les gouvernements, voir le complot partout et adhérer pleinement par la même à la tambouille soralienne (tu as changé de gourou, j'espère ?), et tant on ne se sent pas concerné. Il est plutôt très louable de défendre les droits pour les femmes, encore trop fragiles et constamment menacés, parce que c'est juste et ce bon Alain ne me contredira pas, au moins, sur ce point. Nos droits sont défendus, c'est vrai, par les femmes (et des hommes, encore trop peu en nombre), parce que je te donne en mille, nous sommes les principales concernées. Nous voulons toutes le respect et des droits.

Le patriarcat, enfin - et il est usuel de toujours garder le meilleur pour la fin- est un modèle qui est encore aujourd'hui adopté par des couples. Certains y trouvent leur équilibre. D'aucuns diront que les féministes les plus extrémistes s'excitent sur cet épouvantail. Je te dirais simplement que chacun choisit le modèle (ou aucun) qui lui convient le mieux, en fonction de son couple ou des personnalités qui le composent, des habitudes, du moment, de qui l'on est. Le modèle patriarcal convient moins bien pour des femmes très affirmées ou trop éprises de leur liberté. C'est une laisse, effectivement. Ce qui explique peut-être que de plus en plus de femmes le rejettent, parce qu'elles sont devenues de plus en plus indépendantes, au cours de leur développement personnel et ce qui est compliqué et difficile pour les hommes, c'est qu'ils ne peuvent plus se rendre indispensables, facilement. Il leur faudra trouver des trésors de charme afin de convenir à des femmes devenues ainsi très exigeantes. Je comprends que des hommes ne souhaitent pas voir ce modèle délaissé, s'accoupler va leur demander bien des efforts. Il n'est pas possible de se revendiquer indépendante et de se réfugier constamment dans le giron d'un homme ou de s'en remettre toujours à lui, c'est parfaitement antinomique. Nos mères, nos grands-mères l'ont presque toutes adopté, sans rechigner, pouvoir se reposer sur un homme, les aura rassuré. Nous ne sommes pas obligés de nous rassurer auprès du mari, il y aussi la mère, le père, la soeur, le frère, les amis. Le modèle patriarcal met aussi une pression aux hommes, qui, en toutes circonstances, doivent être le roc, ou être indéfectibles...là où il s'applique à rendre les femmes, invisibles. Complémentarité, altérité... dans ma vision idéale du couple, celui-ci est avant tout chose une équipe. L'homme peut être faillible, et sans porter les jupons pour autant ou changer de sexe, il a le droit de craquer, de faire un burn-out, d'avoir des coup de mou, d'avoir des accidents de parcours professionnel et d'être au chômage, ou que sais-je encore. Son équipière peut être l'écoute, l'épaule, le bras, le coeur, le moteur, il n'y a aucune honte à en avoir. 

  • Like 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Membre+ Posté(e)
Doïna Membre+ 12 246 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 13 heures, Savonarol a dit :

Donc oui, le féminisme, en 2018, c'est clairement de la merde. Il s'agit de changer la fin des opéras de Bizet, d'élargir les trottoirs, de changer l'Histoire en y rajoutant des personnages féminins (donc, de mentir) , de considérer que le sexe n'existe pas, qu'il n y a que des "genres" et des choix individuels, ça s'appelle de l'idéologie, c'est tout.

Moi je ne trouve pas que la lutte contre le harcèlement, que ce soit dans la rue ou au travail, ce soit de la merde, pas plus que la lutte contre les violences conjugales et le déliement de la parole sur ces sujets-là. Oui, parce que le féminisme en 2018, c'est plus que ce que tu dis, en prenant bien soin évidemment de sélectionner des terreaux propices à la polémique masculiniste.

Avec cela, l'Histoire ne manque pas de personnages féminins majeurs, c'est de les occulter qui est un mensonge, et ce qu'il y a de plus flatteur c'est qu'elles étaient dans leur immense majorité des personnages positifs, qui ont apporté du bon à l'Humanité, tandis que les personnages qui n'ont apporté que du mauvais -les Hitler, les Staline, les Pétain, les Franco et cie- étaient pratiquement tous masculins. De toute façon, tout le monde fait l'histoire en son temps. On ne retient que quelques-uns.es, les livres n'en citent qu'une partie, mais c'est chaque individu de l'Humanité qui participe à l'histoire, en vrai !

  • Like 1
  • Merci 1
Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Rejoindre la conversation

Vous pouvez publier maintenant et vous inscrire plus tard. Si vous avez un compte, connectez-vous maintenant pour publier avec votre compte.

Répondre à ce sujet…

×   Collé en tant que texte enrichi.   Coller en tant que texte brut à la place

  Seulement 75 émoticônes maximum sont autorisées.

×   Votre lien a été automatiquement intégré.   Afficher plutôt comme un lien

×   Votre contenu précédent a été rétabli.   Vider l’éditeur

×   Vous ne pouvez pas directement coller des images. Envoyez-les depuis votre ordinateur ou insérez-les depuis une URL.

Chargement

×