Aller au contenu

L'invention de l'écriture, avec Philippe Geenens


Messages recommandés

Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

Corps et âme, le yoga selon Yajnavalkya, et traduit du sanskrit par Philippe Geenens. « Celui qui suit le bien doit, selon son âge, par le sacrifice régler la dette envers les dieux. On dit, suivant l'écriture, qu'il y a quatre âges pour le brahmane. » Verset tiré de Corps et âme, le yoga selon Yajnavalkya, et traduit du sanskrit par Philippe Geenens. (C'est moi qui souligne.)

L'apparition de l'écriture est la clé de voute permettant de comprendre non seulement le hiatus entre l'histoire ancienne et celle de notre ère, mais aussi le contenu du monde disparu autrement que par des spéculations intéressées et réductrices, motivées par la haine qu'entretiennent depuis toujours les religions monothéistes pour leurs ancêtres et leurs mœurs. Deux positions radicalement différentes marquent ce rapport à cet événement déterminant ; il y a ceux qui connaissent la tradition védique et qui y accordent de la foi, les croyants, et ceux qui s'imaginent que le monde n'est que le fruit du hasard et de la nécessité, comme le déduisent les scientifiques et généralement tout le monde, ce sont principalement des athées ; pour eux, les hommes préhistoriques étaient des individus mal dégrossis et leurs productions artistiques et intellectuelles des superstitions fantastiques propres à une imagination infantile.

J'ai souligné parce que je considère qu'il y a un problème de fond qui brouille tout le reste de l'étude. L’auteur en est conscient car il consacre une partie de l'introduction à l'expliquer. Partant, il fait ce que tous les indianistes font, il suppose que l'auteur de cet ouvrage est un faussaire en quelque sorte, dans le sens qu'il s'attribue le mérite de la composition puisqu’il ne peut être, d'après eux, le rédacteur original, cet ouvrage ayant été rédigé, d'après les textes eux-mêmes, des centaines de milliers d'années auparavant, voire des millions. Gros problème, n'est-ce pas ? Quand on sait que nos savants et nos institutions pensaient, il y deux ou trois siècles encore, que la Terre datait de 6000 ans, on réalise la difficulté, même de nos jours, de compter en millions d'années lorsqu'on découvre les prouesses scripturaires des hommes de ces époques ! Mais cette difficulté principalement dogmatique en engendre une autre aux conséquences non moins obscurantistes : celle de croire que l'écriture fut une invention et un progrès intellectuel ; en clair, savoir écrire et lire est supérieur à l'oral supporté uniquement par la mémoire. Car pour nos savants, il ne fait aucun doute que l'homme moderne a de plus grandes qualités que ses ancêtres préhistoriques, darwinisme oblige.

PS. Un dénommé Curieux1 avait créé un sujet sur cette question de l'écriture et j'ai tenté de lui faire comprendre ce point, mais en vain. C'est ici, en science.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Don Juan Membre 441 messages
Forumeur survitaminé‚ 63ans
Posté(e)

Vive la transmission orale !!!

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
pila Membre 11 854 messages
Forumeur alchimiste‚ 58ans
Posté(e)

L'Ecriture a du apparaitre en plusieurs endroits, je pense. Comme l'usage d'un caillou pour en faire un outil.

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 10 176 messages
Macrocéphale bossu‚ 34ans
Posté(e)
Il y a 23 heures, pila a dit :

L'Ecriture a du apparaitre en plusieurs endroits, je pense. Comme l'usage d'un caillou pour en faire un outil.

Ou comme les yeux sont apparus chez diverses espèces grâce à l'évolution convergente ... :o°

:smile2:

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 657 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)

Désolé ! J'ai suivi le lien de Maroudiji et je me suis retrouvé sur le sujet de 2016 (en sciences) que j'ai fait remonter !

Mais là, je dois dire que je n'ai pas compris la problématique de ce sujet.

On nous y parle de l'homme et de l'écriture (?) d'il y a un million d'années ?!... Comme si l'écriture était un don divin ? Comme si l'homme d'il y a un million d'années était déjà le même qu'aujourd'hui ?... Non je ne comprends pas le sujet de @Maroudiji. Ce qui est cité de l'auteur Philippe Geenens ne se distingue pas de ce que dit notre ami... bref je ne comprends rien...

Le passage de l'oralité à l'écrit...

L'oral, c'est des sons.

l'écrit c'est des signes qui renvoient

--soit à des idées illustrées, imitées graphiquement (idéogrammes) Ces idéogrammes en général évoluent et de figuratifs deviennent plus abstraits... 

--soit à des sons, la parole. Mais dans ce cas, c'est la parole reconstituée d'après les sons notés par écrit (comme un enregistrement) qui renvoie à des idées...

De quoi on parle, là ?

Noter par écrit l'oralité, n'est en fait qu'un intermédiaire : le but de l'écriture est de noter des idées (et des idées de choses) .

C'est exactement le même but que celui du langage -oral- lui-même qui "dit des choses, des idées".

L'écrit est un langage.

Un vinyle avant... la lettre ! :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 14 heures, Blaquière a dit :

On nous y parle de l'homme et de l'écriture (?) d'il y a un million d'années ?!...

Non, on parle de l'avènement de l'écriture... pas il y a des millions d'années (c'est d'une tristesse...)

 

Il y a 14 heures, Blaquière a dit :

Le passage de l'oralité à l'écrit...

L'oral, c'est des sons.

l'écrit c'est des signes qui renvoient 

La mémoire, cela te rappelle quelque chose ? Autant parler à un mur !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Il y a 17 heures, Quasi-Modo a dit :

Ou comme les yeux sont apparus chez diverses espèces grâce à l'évolution convergente ... :o°

:smile2:

Comme avec Rousseau, par exemple, notre philosophe nationale. Qui ne fait que reprendre l'idée des Grecs ou de tout matérialistes qui ne pensent qu'avec ses sens et ne savent que faire de leur intelligence, s'imaginant qu'ils sont des bêtes évoluées.

 

Citation

"Regardez et regardez bien", mais comme il n'a pas le temps de tout regarder et surtout de tout bien regarder, et qu'il vaut mieux ne pas regarder que de mal regarder, il est nécessaire qu'il fasse un choix. Henri Poincaré (d'après mes notes)

 

Modifié par Maroudiji

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 657 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 5 heures, Maroudiji a dit :

Non, on parle de l'avènement de l'écriture... pas il y a des millions d'années (c'est d'une tristesse...)

 

La mémoire, cela te rappelle quelque chose ? Autant parler à un mur !

Tu es juste malhonnête ! C'est pas bien ! Moi je veux bien réfléchir (et dieu c'est que c'est intéressant, la pensée, le langage et l'écriture) mais là ça n'a plus de sens. Perso, je ne sais rien, ou pas grand chose : j'essaie juste de réfléchir, de comprendre toi tu sais tout a priori, c'est à dire moins que rien.

Circulez, y'a rien à voir !

Le pire c'est de manquer de respect à ses interlocuteurs. Le pire non, c'est simplement désagréable. C'est méchant; râleur, chiant... Je passe au large...

Je ne sais rien ou très peu, j'essaie de réfléchir, de comprendre. Si un jour, tu as envie d'avancer pas à pas, mot à mot, idée à idée, tu nous fais signe... je connais bien cette façon d'opérer, de toujours se référer à un ailleurs improbable. c'est la tactique des magouilleurs. Des esprits brumeux. Et c'est bien dommage parce que tu n'as pas l'air bête.

Moi, je connais qu'une façon : on expose ses idées, on les met là sur le tapis, et on en discute. On pèse le pour le contre, on essaie d'éclaircir, et on ne prend pas les gens de haut. Quand on prend les autres de haut, c'est le plus souvent parce que soi-même on a perdu pied.

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
Le 16/07/2018 à 12:06, Blaquière a dit :

Tu es juste malhonnête !

Pourtant, je t'ai expliqué juste plus haut qu'il s'agit du moment, comme le titre l'indique, de l'invention de l'écriture... Où est la malhonnêteté ?! 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 657 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
Il y a 4 heures, Maroudiji a dit :

Pourtant, je t'ai expliqué juste plus haut qu'il s'agit du moment, comme le titre l'indique, de l'invention de l'écriture... Où est la malhonnêteté ?! 

Tu prends un extrait un fragment de phrase et tu ne considères que ça pour lui faire dire ce qu'il ne dit pas.

Exemple ; tu me cites

Le 15/07/2018 à 17:36, Blaquière a dit :

Le passage de l'oralité à l'écrit...

L'oral, c'est des sons.

l'écrit c'est des signes qui renvoient 

La mémoire, cela te rappelle quelque chose ? Autant parler à un mur !

Pourquoi j'ignorerais la mémoire ? Évidemment qu'elle est essentielle pour l'esprit, d'ailleurs, j'avais dit mais ça tu ne l'as pas cité pour rendre mon propos ridicule :

" l'écrit c'est des signes qui renvoient

--soit à des idées illustrées, imitées graphiquement (idéogrammes) Ces idéogrammes en général évoluent et de figuratifs deviennent plus abstraits... 

--soit à des sons, la parole. Mais dans ce cas, c'est la parole reconstituée d'après les sons notés par écrit (comme un enregistrement) qui renvoie à des idées...'

Je seul fait de dire que l'écrit renvoie à des idées, à des sons implique la mémoire...

En fait tu passes à côté de ce que je dis  à savoir que la parole, comme l'écrit ont même fonction d'exprimer des idées selon des modes différents :
 

Citation

 

Noter par écrit l'oralité, n'est en fait qu'un intermédiaire : le but de l'écriture est de noter des idées (et des idées de choses) .

C'est exactement le même but que celui du langage -oral- lui-même qui "dit des choses, des idées".

 

Que si on n'utilise pas l'écriture, la conservation d'une pensée précise demande localement plus de mémoire, (je pense que c'est là dessus que tu bloques) c'est certainement vrai. Mais la mémoire étant ce qu'elle est et jamais bien parfaite, on peut en déduire que c'est ce qui a incité, a abouti à l'invention/l'imagination de l"écrit.

Tous les textes religieux ont eu probablement des longues périodes de transmission, de traditions orale avant d'être consignés par écrit. (Dans la mesure où ils prétendent souvent avoir une origine très ancienne, ce qui reste tout de même à prouver.) Et ce n'est pas parce que depuis qu'ils sont écrits, ils ne peuvent plus guère changer, qu'ils n'ont pas changé, pas ÉVOLUÉ  pendant leurs périodes de transmission orale. C'est du moins mon avis qui vaut ce qu'il vaut puisque forcément invérifiable ! Mais il est tout autant invérifiable (et en plus peu vraisemblable) de dire qu'ils n'ont pas évolué pendant de très très longues périodes.

Ou alors, tu es obligé de dire que "les anciens" avaient une mémoire parfaite contrairement à nous. Sans doute était-elle plus, mieux exercée par obligation, par nécessité mais certainement pas parfaite. En témoigne la simple évolution systématique des langues.

Nos évangiles sont un exemple typique de transmissions sans doute orales qui ont évolué rapidement en seulement une ou deux générations. Et il m'arrive souvent de penser en les lisant : "ça, Jésus Christ a pu le dire, mais ça, c'est assez peu probable..."

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 990 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
il y a 22 minutes, Blaquière a dit :

Ou alors, tu es obligé de dire que "les anciens" avaient une mémoire parfaite contrairement à nous. Sans doute était-elle plus, mieux exercée par obligation, par nécessité mais certainement pas parfaite.

Pour Maroudiji, les capacités mnésiques sont la marque de l'intelligence et l'invention de l'écriture le signe de la décadence. Ça c'est sûr.
Maintenant, le reste est toujours aussi confus qu'il y a deux ans.

Je tente un début.

Il y a des millions d'années, les brahmanes récitaient les védas par coeur sans oublier une virgule, donc ils étaient très intelligents, c'était pas des sauvages.
Donc, ça, c'était bien avant la période où "la science"  situe la préhistoire et le sauvage qui chassait à coup de gourdin et peignait le fond de sa grotte avec ses doigts.

Donc, la science est encore en train de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

 

(à toi pour la suite, j'ai pas envie de réécrire l'histoire toute seule^^)

  • Haha 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 657 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a 9 minutes, Garalacass a dit :

Pour Maroudiji, les capacités mnésiques sont la marque de l'intelligence et l'invention de l'écriture le signe de la décadence. Ça c'est sûr.
Maintenant, le reste est toujours aussi confus qu'il y a deux ans.

Je tente un début.

Il y a des millions d'années, les brahmanes récitaient les védas par coeur sans oublier une virgule, donc ils étaient très intelligents, c'était pas des sauvages.
Donc, ça, c'était bien avant la période où "la science"  situe la préhistoire et le sauvage qui chassait à coup de gourdin et peignait le fond de sa grotte avec ses doigts.

Donc, la science est encore en train de nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

 

(à toi pour la suite, j'ai pas envie de réécrire l'histoire toute seule^^)

Ils auraient pas commencé par des "virgules" avec les doigts au fond des "grottes" par hasard ?!! ...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 990 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
Le 14/07/2018 à 07:51, Maroudiji a dit :

j'ai tenté de lui faire comprendre ce point, mais en vain.

Tu devrais peut-être t'habituer à dire clairement, parce que tu n'es pas très doué pour faire comprendre.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
il y a 50 minutes, Garalacass a dit :

Il y a des millions d'années, les brahmanes récitaient les védas par coeur sans oublier une virgule, donc ils étaient très intelligents, c'était pas des sauvages.

Elle a tout compris.
Surtout, ne pas oublier les virgules :smile2:
 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Garalacass Membre 990 messages
Forumeur accro‚
Posté(e)
il y a 3 minutes, Maroudiji a dit :

Elle a tout compris.
Surtout, ne pas oublier les virgules :smile2:
 

Vas-y à toi la parole, raconte nous la belle histoire de la mémoire perdue

:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)
il y a une heure, Blaquière a dit :

Pourquoi j'ignorerais la mémoire ? Évidemment qu'elle est essentielle pour l'esprit, d'ailleurs, j'avais dit mais ça tu ne l'as pas cité pour rendre mon propos ridicule :

" l'écrit c'est des signes qui renvoient

Trop drôle. Je ne suis pas bon pour t'expliquer, mais Garalacass pourra t'aider, elle en a saisi un bout, du moins je crois (la virgule m'a laissé songeur...)

Philosophie et science... :eva: Sinon, c'est pas grave, mon cher Blaquière, la vie continuera encore mieux sans cette information pour toi. T'es comme tout le monde, c'est moi qui suis différent, si cela peut te rassurer. Mais si je peux te donner un humble conseil, tu ne devrais pas me lire, ou me répondre. Cela ne sert à rien sinon à te créer du mauvais sang. Nous ne sommes pas là pour nous conduire comme malappris. En tout cas, moi, ce n'est pas mon truc.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Blaquière Membre 6 657 messages
Forumeur alchimiste‚
Posté(e)
il y a une heure, Maroudiji a dit :

Trop drôle. Je ne suis pas bon pour t'expliquer, mais Garalacass pourra t'aider, elle en a saisi un bout, du moins je crois (la virgule m'a laissé songeur...)

Philosophie et science... :eva: Sinon, c'est pas grave, mon cher Blaquière, la vie continuera encore mieux sans cette information pour toi. T'es comme tout le monde, c'est moi qui suis différent, si cela peut te rassurer. Mais si je peux te donner un humble conseil, tu ne devrais pas me lire, ou me répondre. Cela ne sert à rien sinon à te créer du mauvais sang. Nous ne sommes pas là pour nous conduire comme malappris. En tout cas, moi, ce n'est pas mon truc.

Ce n'est pas malappris?, mais tu te rends compte du mépris que tu affiches ? :

Citation

c'est pas grave, mon cher Blaquière, la vie continuera encore mieux sans cette information pour toi.

Là tu dis qu'il vaut mieux pour moi de vivre dans l'ignorance ! Je n'ai qu'un mot à te répondre : :smile2:

Moi, ça va ! Le mauvais sang que je me fais, c'est surtout pour toi : c'est du gaspillage de neurones ...

La virgule c'est en quelque sorte une référence à Picasso... comprenne qui peut...

 

Modifié par Blaquière

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

L'écriture depuis 5000 ans, de Jack Goody« Ce n'est pas de l'écriture », concluait Jack Goody dans son livre sur l'écriture.

« Mais la mémoire des hommes est limitée. » Celle des hommes contemporains, aurait-il dû préciser, car, dans le passé, la capacité de mémorisation était prodigieuse, c’était une science à part entière, ce qui permettait d’enseigner et de débattre à partir de connaissances incommensurables. C’est seulement quand la mémoire des hommes a commencé à péricliter que Sri Vyasa entreprit de mettre par écrit les Écritures. Dixit le Bhagavad Purana. Mais comme il a été originellement transmis de bouche à oreille, c’est-à-dire par la parole, et qu’ensuite il a été transcrit sur des feuilles de palmier, ce n’est pas de l’écriture... : « Il est vrai, ajoute Goody, que certaines sociétés ont mis au point des systèmes graphiques qui offrent des moyens mnémoniques. Mais ces signes gravés sur l’écorce, la pierre ou le bois ne sont pas une écriture. » ?!?

Et pour finir : « Je ne sais pas. », dit-il.
Ce que j’en conclus à la lecture de cette interview, c’est que Jack Goody, bien qu’il soit un anthropologue réputé, étrangement, ne connaissait pas beaucoup la culture védique* dont le son et les mantras faisaient office de paramètres scientifiques et permettaient le succès des gigantesques sacrifices qu’ils menaient régulièrement, sinon il n’aurait jamais prononcé cette bourde : « Cela m’amène à contredire une idée reçue : le mythe dans les sociétés orales n’est pas fixe. Il serait impossible de se rappeler exactement ce que l’on a entendu dans une cérémonie, il faut inventer pour remplir les trous. On peut garder des choses courtes en mémoire, mais pas de longs textes. »…

* Dans une vidéo, je l’ai entendu dire, au sujet du passage de l’oral à l’écriture chez Homère, que : « J’ai le même problème, il faut le dire, avec le Rig-Véda. » En d’autres mots, il ne sait pas.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Maroudiji Membre 3 946 messages
Forumeur alchimiste‚ 63ans
Posté(e)

Étrangement, les gens auxquels je m’adresse, quoique cultivés et intelligents, demeurent incapables de saisir le sens et l’importance événementiels concernant l’apparition de l’écriture dans une civilisation aussi développée qu’était l’Inde il y a 5000 ans.*

Pour eux, ce hiatus de l’histoire, avec tout ce que cela entend du point de vue civilisationnel, telle la façon de manger ou de se soigner, de faire la guerre ou de vivre en société, de pratiquer le yoga ou la médecine, passe par-dessus leur tête. Ils ne peuvent s’empêcher inlassablement de revenir à ce qu’ils connaissent : Mésopotamie, Sumer, Égypte, Grèce ou les Incas. Et avant cela, l’homme préhistorique. Surtout, ils ne s’intéressent pas et ne savent pas évaluer la science que représentait la transmission du savoir avant l’écriture, c’est dire du rôle primordial que jouait la mémoire alors. Pour ces gens, l’histoire déformée, tronquée et façonnée au goût d'intérêts douteux et hypocrites, enseignée par les instances gouvernementales et les experts à leur solde, reste leur seule référence. Le plus souvent, cet enseignement de l’histoire était mû par des dogmatismes religieux, puis par de soi-disant méthodes scientifiques, non moins dogmatiques.**

Le ciel, mathématique vu de mon balcon à Montréal

(Il y a les scientifiques qui ne jurent que par l'éternité des éléments, déclarant que le monde a toujours été et le sera toujours, grâce au mouvement magique des atomes ; et il y ceux qui s'imaginent que le monde est sorti du néant, que des lois mathématiques le régissent. Ils pensent que les nombres sont vivants et que tout est fait de ces nombres, magiques. Ces spéculations sont bien sûr hautement scientifiques. En tout cas, de nombreux prix Nobel se sont épuisés jour et nuit à le démontrer, naïvement et sans succès. Trompéter à la suite des Grecs que les nombres gouvernent le monde est une aberration. Un nombre est un symbole, il ne gouverne rien, il n’a pas de conscience. Les scientifiques qui s’expriment ainsi sont des matérialistes ou des athées. Dans la culture occidentale, incluant l’orientale, cela s’équivaut. )

Pourtant, ces gens -à qui je m’adresse- en général sont intelligents et libres de leurs faits et gestes, ils peuvent lire et se renseigner eux-mêmes sur un sujet quelconque quand bon leur semble. Ainsi, ils constateraient qu’il existe une autre manière d’interpréter et de comprendre l’histoire, de la revisiter et de se l’approprier, selon une méthode objective et rationnelle, mais ils en sont incapables, le désir sincère d'aller au fond des choses leur faisant défaut. Les plus entreprenants d’entre eux, tentés par la quête de vérité, ignorant la nécessité d'un guide qualifié, se laissent aisément fourvoyer par leur imagination avide d’ésotérisme et de phénomènes extraordinaires ; dans cette culture le réel est amalgamé à des spéculations métaphysiques sans rapport sérieux avec l’histoire telle que répertoriée dans les anciens livres par des personnalités douées d'une rare intelligence et d'une intégrité digne de leur fonction, ce qui enlève toute créance à leur démarche et à leurs propos inconsistants. Une telle attitude procure encore plus de légitimité à l’ordre établi des institutions qui se donnent alors à cœur joie de dénoncer leur égarement.

* (Imaginez la condition des pays de l'Europe, pour saisir la signification de ce développement. Mite-railleuse me demandait, sur Science, de réfléchir aux Gaulois :gurp:)

** « J’aimerais tant croire que la science n’est rien d’autre qu’une grande bande de joyeux copains…, mais il n’en est rien ; les gens ne peuvent pas s’empêcher d’y investir leurs émotions. » Sidney W. Fox, cité par Robert Chapiro, L’origine de la vie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Don Juan Membre 441 messages
Forumeur survitaminé‚ 63ans
Posté(e)
il y a 51 minutes, Maroudiji a dit :

Étrangement, les gens auxquels je m’adresse, quoique cultivés et intelligents, demeurent incapables de saisir le sens et l’importance événementiels concernant l’apparition de l’écriture dans une civilisation aussi développée qu’était l’Inde il y a 5000 ans.*

Pour eux, ce hiatus de l’histoire, avec tout ce que cela entend du point de vue civilisationnel, telle la façon de manger ou de se soigner, de faire la guerre ou de vivre en société, de pratiquer le yoga ou la médecine, passe par-dessus leur tête. Ils ne peuvent s’empêcher inlassablement de revenir à ce qu’ils connaissent : Mésopotamie, Sumer, Égypte, Grèce ou les Incas. Et avant cela, l’homme préhistorique. Surtout, ils ne s’intéressent pas et ne savent pas évaluer la science que représentait la transmission du savoir avant l’écriture, c’est dire du rôle primordial que jouait la mémoire alors. Pour ces gens, l’histoire déformée, tronquée et façonnée au goût d'intérêts douteux et hypocrites, enseignée par les instances gouvernementales et les experts à leur solde, reste leur seule référence. Le plus souvent, cet enseignement de l’histoire était mû par des dogmatismes religieux, puis par de soi-disant méthodes scientifiques, non moins dogmatiques.**

Le ciel, mathématique vu de mon balcon à Montréal

(Il y a les scientifiques qui ne jurent que par l'éternité des éléments, déclarant que le monde a toujours été et le sera toujours, grâce au mouvement magique des atomes ; et il y ceux qui s'imaginent que le monde est sorti du néant, que des lois mathématiques le régissent. Ils pensent que les nombres sont vivants et que tout est fait de ces nombres, magiques. Ces spéculations sont bien sûr hautement scientifiques. En tout cas, de nombreux prix Nobel se sont épuisés jour et nuit à le démontrer, naïvement et sans succès. Trompéter à la suite des Grecs que les nombres gouvernent le monde est une aberration. Un nombre est un symbole, il ne gouverne rien, il n’a pas de conscience. Les scientifiques qui s’expriment ainsi sont des matérialistes ou des athées. Dans la culture occidentale, incluant l’orientale, cela s’équivaut. )

Pourtant, ces gens -à qui je m’adresse- en général sont intelligents et libres de leurs faits et gestes, ils peuvent lire et se renseigner eux-mêmes sur un sujet quelconque quand bon leur semble. Ainsi, ils constateraient qu’il existe une autre manière d’interpréter et de comprendre l’histoire, de la revisiter et de se l’approprier, selon une méthode objective et rationnelle, mais ils en sont incapables, le désir sincère d'aller au fond des choses leur faisant défaut. Les plus entreprenants d’entre eux, tentés par la quête de vérité, ignorant la nécessité d'un guide qualifié, se laissent aisément fourvoyer par leur imagination avide d’ésotérisme et de phénomènes extraordinaires ; dans cette culture le réel est amalgamé à des spéculations métaphysiques sans rapport sérieux avec l’histoire telle que répertoriée dans les anciens livres par des personnalités douées d'une rare intelligence et d'une intégrité digne de leur fonction, ce qui enlève toute créance à leur démarche et à leurs propos inconsistants. Une telle attitude procure encore plus de légitimité à l’ordre établi des institutions qui se donnent alors à cœur joie de dénoncer leur égarement.

* (Imaginez la condition des pays de l'Europe, pour saisir la signification de ce développement. Mite-railleuse me demandait, sur Science, de réfléchir aux Gaulois :gurp:)

** « J’aimerais tant croire que la science n’est rien d’autre qu’une grande bande de joyeux copains…, mais il n’en est rien ; les gens ne peuvent pas s’empêcher d’y investir leurs émotions. » Sidney W. Fox, cité par Robert Chapiro, L’origine de la vie.

Les gens qui vous regardent voient un homme, certes fort et en pleine santé apparemment, qui pousse une montagne de ses mains appuyées contre le roc. Mais la montagne ne bouge pas, elle a besoin de la foi pour se laisser guider dans sa descente vers la mer.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité