Aller au contenu

Nous ne sommes pas acteurs de nos vies


Messages recommandés

DKKRR Membre 143 messages
Forumeur inspiré‚ 28ans
Posté(e)




Nous ne sommes pas les acteurs de nos vies. Non pas du fait que nous sommes socialement déterminés sans possibilité de nous extirper des forces que nous subissons et que nous ne contrôlons pas mais plutôt que nous choisissons sciemment la détermination à la vraie liberté.

Il est plus facile de modérer ses convictions et sa morale pour garder sa condition sociale plutôt que de lutter contre les pouvoirs en place qui maintiennent en état le système qui nous commande. C'est, d'une façon instrumentale, rationnellement plus commode que de choisir une vie déterminée socialement, une vie ou l'on s'évertuera à garder sa condition sociale plutôt qu'une vie où l'on se battra pour bousculer l'ordre établi qui, à nos yeux, paraîtrait injuste, de sorte à retrouver une vraie liberté d'action.
Certes l'on peut s'opposer à certaines lois en manifestant (au maximum) ou verbalement lors de discussions de comptoirs (au minimum) mais cela n'ira jamais plus loin (cela est-il possible d'ailleurs ?)

Notre dimension sociale est prépondérante. Nos sentiments, nos valeurs, nos réelles convictions résistent mal à la pression sociale. Il est bien plus facile de s'y soumettre plutôt que de l'affronter et d'assumer ses convictions profondes.

Finalement les dimensions sociales de notre comportement sont toujours plus fortes que notre individualité, notre éthique personnelle. Nous choisissons d'être des objets et non les acteurs de notre propre vie car c'est la que se trouve la facilité. Mieux vaut épouser le destin qui se dessine pour nous que de tenter de lui résister (amor fati).

Modifié par DKKRR
  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Colybris Membre 1 889 messages
Forumeur alchimiste‚ 45ans
Posté(e)

La vie n'est pourtant pas qu'un vaste théâtre ? :hum:

  • Like 1

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Talon 1 Membre 4 492 messages
Talon 1‚ 72ans
Posté(e)

Je ne vois pas bien la différence entre l'individualité et la dimension sociale de quelqu'un. Pour se reconnaître en individu, il faut se sentir différent des autres, et pour se sentir différent, il faut se comparer. Comment savoir si vous êtes grand ? Comparez-vous avec autrui. Qu'est-ce donc qui n'influence pas notre personnalité ? Ce qui dépend de la génétique, nos instincts (conservation et défense, nutrition, reproduction). Mais c'est la culture qui forme l'individu en s'appuyant sur ces 3 instincts. Il faudrait naître en individu complet, fini, pour juger des influences sociales. Mais notre cerveau se développe jusqu'à 25 ans. Parce que les femmes ont acquis la bipédie, que leur bassin s'est resserré à cet effet, qu'elles donnent naissance avant-therme, et que nous naissons mal finis. A quatre pattes. Et l'humanité naîtrait finie.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
lunabo Membre 9 messages
Baby Forumeur‚ 48ans
Posté(e)

Tout d'abord, opérer un distinguo entre des capacités mentales et un contexte de réalisation. Plus facile de créer des conditions lorsqu'il n'y a pas grand chose et lorsqu'on vit dans un temps comme à la révolution française. Aujourd'hui, tous naissons dans une société aux cadres bien établies, et changer un tel système semble une pensée plutôt inappropriée. Aussi, acteur de sa propre vie, oui, vous pouvez toujours dire non si quelque chose vous dérange, si vous n'avez pas envie d'y participer. Vouloir créer un monde nouveau non seulement relève du pur chimérique mais également d'un problème de maturité. Il y a des gens très intelligents, en petit nombre, d'autres un peu moins en bon nombre, et beaucoup avec de moindres capacités. Je pense qu'il y a de la place pour tous. Et sans faire trop de compromis, chacun avec un minimum de courtoisie et d'acceptation et de lui-même et des autres pourra vivre une vie agréable. Quant au déterminisme inhérent à notre état, déterminisme décliné par du génétique, du cadre familiale, une époque, un physique, des possibilités intellectuelles, je pense qu'on n'y pourra rien faire, alors contentons-nous de nous diriger au mieux à partir de cette petite part qui nous revient de pouvoir contrôler. Part déclinée selon un oui accorder et un non de refus.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 8 645 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)

Assez d'accord avec le texte de @DKKRR : nous sommes une espèce particulièrement sociale et nous dépendons pour notre survie de notre réputation dans le groupe. C'est pourquoi nous lâchons comme une patate chaude tout propos ou argument qui nous exposerait à la vindicte populaire, et nous sommes bien plus disposés à justifier notre mode de vie qu'à vouloir sans cesse le bousculer. Nous aimons tous avoir notre zone de confort, et nous ne sortons pas spontanément d'elle, sauf à avoir l'esprit particulièrement retors.

C'est pourquoi les révoltés ou les subversifs de toutes les époques ont d'abord été des gens dont la différence était visible et rejetée, ou alors dont la différence ne pouvait pas se vivre pleinement au grand jour et je pense ici notamment aux homosexuels par exemple, ou aux exclus de toute sorte qui n'ont plus d'espoir de promotion sociale, voir aux intellectuels déclassés.

Si nous avons connu une révolution en 1789 c'était surtout parce que la royauté s'était mise la bourgeoisie à dos. Le peuple ne réagit jamais de lui-même spontanément sans des leaders d'opinion.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Quasi-Modo Membre 8 645 messages
Macrocéphale bossu‚ 33ans
Posté(e)
Le 14/06/2018 à 05:33, Colybris a dit :

La vie n'est pourtant pas qu'un vaste théâtre ? :hum:

Si c'est un théâtre ("La vie est la farce à jouer par tous" A.Rimbaud) alors nous sommes beaucoup à croire fermement en notre personnage. Il faut une sacré force de caractère et de recul pour éviter de se prendre au sérieux. L'auto-dérision préserve de ce travers mais nous y revenons naturellement.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Enchantant Membre 6 249 messages
Forumeur confit‚
Posté(e)
Le 14/06/2018 à 05:33, Colybris a dit :

La vie n'est pourtant pas qu'un vaste théâtre ? :hum:

C’est tout à fait exact !

Mais l’auteur du fil à fait une inversion de mot dans son titre, donc de sens.

Lorsqu’il prétend ne pas être acteur de sa vie, il voulait dire ne pas être spectateur.

Ce en quoi il a parfaitement raison, nous ne sommes pas spectateur de notre existence…:)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité