Aller au contenu

les confessions extatiques


Messages recommandés

Ai ton nu dieu Membre 83 messages
Forumeur en herbe‚ 44ans
Posté(e)

il s'agit un petit extrait à propos de Séraphine de Senlis publié par le musée de Senlis

En 1927, Séraphine Louis présente six toiles à l’exposition de la Société des Amis des Arts, à l’Hôtel de Ville de Senlis. Résidant alors à Chantilly, Wilhelm Uhde est frappé par ses œuvres et décide de l’aider. Le musée de Cassel en Allemagne acquiert un de ses tableaux en 1928, les Senlisiens achètent aussi ses œuvres. Séraphine de Senlis peint alors de grandes toiles foisonnantes, avec une technique mixte complexe à base de Ripolin et des thèmes de botanique diversifiés. Touché par la crise de 1929, Wilhelm Uhde cesse d’aider Séraphine Louis qui s’est lancé dans des dépenses excessives. Le 31 janvier 1932, Séraphine de Senlis est internée à l’hôpital psychiatrique de Clermont-de-l’Oise, à la suite d’une crise de folie. Séraphine de Senlis cesse de peindre et écrit de nombreuses lettres pour se plaindre car elle souffre d’un sentiment de persécution.

Séraphine de Senlis se distingue des autres Primitifs modernes par une psychologie déviante dont résulte une peinture tournée vers l’expression d’un monde intérieur, chargée selon Wilhelm Uhde de « confessions extatiques » (1928). En 1972 a lieu la première exposition monographique de Séraphine Louis à Senlis. En 2008, Yolande Moreau incarne Séraphine dans le film de Martin Provost qui remporte un immense succès et la fait connaître du grand public. Le musée d’Art et d’Archéologie comporte douze œuvres de Séraphine de Senlis, offertes par Anne-Marie Uhde, déposées par le musée national d’Art Moderne et acquises par la Ville avec le concours du FRAM.

que signifie les confessions extatiques dans ce contexte.

Merci pour votre aide

 

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites
Annonces
Maintenant
Eugène.K Membre 235 messages
Forumeur activiste‚ 55ans
Posté(e)

J'avais vu le film avec Yolande Moreau, et ça m'avait beaucoup plu, voire touché.

Je tente une explication , ou plutôt une interprétation  , parce que dans ce domaine bien malin qui pourrait dire (à part Jung peut-être) ce qui se passe dans la tête d'un artiste, fut--il (et sans doute à fortiori) considéré comme déficient mental (à tort ).
Séraphine, pour ce que j'en sais , est fascinée par la rosace de la cathédrale de Senslis (difficile d'ailleurs de ne pas penser aux mandalas de Jung ) ce qui semble la mettre, sinon dans une transe proprement dite, du moins dans un état de contemplation( extase) mystique. De là viendrait toute son inspiration, et quand on voit ses Oeuvres, on peut en effet se demander si elle n'aurait pas été touchée par la grâce.
Je crois que l'inspiration , quelque soit le domaine artistique, et peut-être même au delà, relève de ce que Graf Durkheim appelait je crois le "supra-humain" ou pour faire court, de la transcendance.
Je suis tombé sur un article très intéressant sur le net, où l'auteur parle du "génie du cœur et de l'intuition"  versus le "talent de la raison et de l'intelligence". Je crois que Séraphine avait ce génie du cœur et de l'intuition.
C'est un peu succinct, mais voilà en gros ce que ça...m'inspire .

Je  voulais arrêter de citer Jung, mais apparemment c'est pas le jour !:D

  • Like 2

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×

Information importante

Ce site internet utilise des cookies pour améliorer l'expérience utilisateur. En naviguant sur ce site vous acceptez que des cookies soient placés sur votre navigateur. Conditions d’utilisation Politique de confidentialité